Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Neiko le crabe ... Un conte philosophique de Jean Vanmai sera présenté le 23 mai ainsi que Elle la nouvelle de Diego Jorquera

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Neiko le crabe  ... Un conte philosophique de Jean Vanmai sera présenté le 23 mai ainsi que Elle la nouvelle de Diego Jorquera
Le fameux crabe

Le fameux crabe

Communiqué de presse Calédo Livres

Communiqué de presse Calédo Livres

Communiquer par l'association Ecrie en Océanie

Diego Jorquera sera aussi présent avec du fantastique !

Diégo a été le lauréat du concours fantastique organisé par l'association Ecrire en Océanie. Sa nouvelle, est publiée et elle sera présentée ce mercredi 23 mai à 18h, à la librairie Calédo Livres.

Soyez nombreux à venir découvrir cette nouvelle haletante !

À venir : Plein phare, théâtre de Firmin Mussard

Puis en juin l’album jeunesse de Nicole Irsh, le rêve d'Ana, édité chez l'Harmattan, illustré par Bernard Billot.

Enfin les résultats du concours Nana Coco à la fin de l'hiver.

La nouvelle de Diégo

La nouvelle de Diégo

« ELLE », une nouvelle étrange et fascinante de Diego Jorquera (premier prix du concours de nouvelles fantastiques organisé en 2017 par Écrire en Océanie).

Étrange, fascinant, le cas de Josette Calvi, internée au Centre hospitalier spécialisé de Nouville, nous interpelle ; est-ce un cas de délire psychotique ? Feue Marie Heimlich essaierait-elle de prendre possession de son esprit ? À la frontière entre le réel et le fantastique, ce récit composite de Diego Jorquera relate avec habileté et de manière haletante la chronique d’une mort annoncée.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Le Rêve d'Ana, Nicole CHARDON-ISCH, L'harmattan 2018

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La couverture

La couverture

Bientôt en librairie, une exclusivité du blog ecrivainducaillou le dernier album-jeunesse de Nicole CHARDON-ISCH. Le Rêve d'Ana raconte la transformation merveilleuse d'Ana, la petite cane, en fillette ; elle va demander audience à la reine des Lutins. Mais il y a un prix à payer...

NB : L'illustration est de mon ami Bernard Billot dit Papou

Autres parutions de cette auteure :

Le Potager de Benjamin, 2016, Ecrire en Océanie

La Sève bleue, 2017, Ecrire en Océanie

Pourquoi le cochon est marron, 2017, Ecrire en Océanie

Le pneu du col de la Pirogue, Au pays des bulimes, 2016, Ecrire en océanie

Histoires de la Tamoa Nouvelles Portes océanes chez L’Harmattan

Le Rêve d'Ana, Nicole CHARDON-ISCH, L'harmattan 2018

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Mireille Pandolfi a rencontré ses lecteurs à la librairie Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo Joël PAUL

Photo Joël PAUL

ETUDE DES VACANCES D'UNE POULE CONNECTEE

Par Nicole CHARDON-ISCH (Un court extrait de l’analyse Nicole Isch, qui excelle dans cet exercice)

Présentation à la librairie Calédolivres mercredi 16 mai 2018

Mireille Pandolfi nous propose ce soir une réflexion universelle sur la société et le portrait progressif d'une jeune vacancière qui, après bien des aléas et hésitations, se décide à séjourner en Nouvelle Calédonie, véritable défi, réel parcours initiatique.

L'aventure vers la NC est connotée négativement : « stupide idée, coup de tête, une folie ... » et le personnage n'en revient pas d'avoir osé partir si loin en dépit de ses limites: peurs, caractère insolite et audacieux du voyage, infraction aux règles familiales.

L'ennui, la monotonie caractérisent les vacances ordinaires d'Irène: « Elle passe ses vacances dans les Landes, où ses parents louent une maison avec la régularité de métronome »p.9. Elle n'a pas l'aval de son père, qui, furieux de la savoir partie la traite avec mépris de poule. Le quolibet tant redouté « Irène la sirène » lui est jeté en pleine figure. Elle commet des erreurs culturelles sur facebook et se fait railler par ses amies…

… Caustique et humoristique, la nouvelle montre les contradictions et les beautés de la société calédonienne, complexe et attachante. Lors de son tour de NC, Irène a relevé des incohérences {éléphants, girafes, passion du 4x4); elle a eu un haut-le-cœur à la foire de Bourail devant la proximité de bovins vivants, voisinant aux côtés de barbecues où grillent leurs congénères. Mais sa victoire réside dans sa capacité à démêler le vrai du faux, l'essentiel de l'illusoire. Délaissant l'aquarium, elle a plongé dans le lagon, au plus près de la réalité. Elle a ressenti et aimé ce pays calédonien. Se moquant de la déclaration de guerre de ses anciennes amies, elle découvre la transformation profonde de son être et fait fi de toute critique, désormais sûre d'elle et de ses choix.

La rencontre de l'Autre, l'ailleurs, les erreurs et errances auront permis à l'héroïne de se trouver, enfin apaisée, désormais capable de se démarquer de toute superficialité. Le voyage a fonctionné comme un révélateur. En dépit de quelques frayeurs, incompréhensions voire hostilités, ce pays lui a apporté une véritable libération-révélation…

… Cette seconde nouvelle de Mireille est l'affirmation qu'elle est maintenant lancée dans la grande aventure de l'écriture.

Photos de Joël PAUL dans la librairie Calédo LivresPhotos de Joël PAUL dans la librairie Calédo Livres
Photos de Joël PAUL dans la librairie Calédo Livres

Photos de Joël PAUL dans la librairie Calédo Livres

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Causerie Diégo Jorquera

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ce même jour Jean Vanmai présentera son dernier livre, article à suivre.

Ce même jour Jean Vanmai présentera son dernier livre, article à suivre.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Bulletin de la société des études historiques n°194 est disponible, à ne pas rater comme les précédents.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Logo et numéro 194
Logo et numéro 194

Logo et numéro 194

 

Membres de la SHE-NC au salon des collectionneurs en 2017 photo SHE

Membres de la SHE-NC au salon des collectionneurs en 2017 photo SHE

Publié dans Colonisation

Partager cet article
Repost0

LES CONFINS DU MONDE au Festival de Cannes 2018 Indochine, 1945.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

LES CONFINS DU MONDE

Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2018

Indochine, 1945.

Robert Tassen, jeune militaire français, est le seul survivant d'un massacre dans lequel son frère a péri sous ses yeux. Aveuglé par sa vengeance, Robert s'engage dans une quête solitaire et secrète à la recherche des assassins. Mais sa rencontre avec Maï, une jeune Indochinoise, va bouleverser ses croyances.

Sur le même sujet un roman:

LES MOUSTACHES DE TIGRE

Une aventure indochinoise
Joël Paul
Portes océanes 
LITTÉRATURE DOCUMENTS, RÉCITS ASIE CambodgeChine Laos Vietnam 

Chez L'Harmattan et au prochain Silo 2018 à Nouméa

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la situation en Indochine se dégrade très rapidement. Maurice Morin, jeune lieutenant et fils d'un riche colon, échappe au massacre et se réfugie au Laos. Isolé, il devient opiomane. Revenu sur le domaine familial grâce à son père qui veut le guérir, Maurice décide de repartir et de monter une affaire de transport avec Thanh, son frère de lait. Du Tonkin en Cochinchine, cette famille, victime de l'histoire, va se débattre dans les tourments de la décolonisation...

Les critiques de mon roman sont bonnes osez le commander ou chez votre libraire Calédo Livres à Nouméa

Les critiques de mon roman sont bonnes osez le commander ou chez votre libraire Calédo Livres à Nouméa

Cannes 2018 : « Les Confins du monde » ou la vengeance du soldat Tassen

Apre récit de la guerre d’Indochine, le film de Guillaume Nicloux, avec Gaspard Ulliel et Gérard Depardieu, montre la guerre comme une névrose sexuelle.

Extrait d’un article LE MONDE | 11.05.2018 à 17h28 • Mis à jour le 12.05.2018 à 08h01 | Par Mathieu Macheret

Quinzaine des réalisateurs

Guillaume Nicloux poursuit une œuvre protéiforme et toute en zigzags, où chaque film semble obstinément ne vouloir ressembler en rien à celui qui le précède. Si ce n’est par une inclination, depuis Valley of Love (2015), pour les dérives existentielles, les expéditions autant extérieures qu’intérieures de personnages itinérants. Les Confins du monde, son dernier film présenté à la Quinzaine des réalisateurs, ne déroge pas à la tendance, puisqu’il décrit, pendant la guerre d’Indochine, la longue marche à travers la jungle de Robert Tassen (Gaspard Ulliel), soldat de l’infanterie française, en même temps que son enlisement dans une obsession de plus en plus déliquescente.

Le film s’attache à la période trouble de 1945-1946, à la sortie de la seconde guerre mondiale, marquée par l’occupation momentanée du Tonkin par les forces japonaises et l’émergence de la résistance indépendantiste. Tassen est l’unique rescapé d’un massacre lié au « coup de force » du 9 mars 1945, riposte japonaise à la reprise en main du territoire par les Français.

Le premier intérêt du film est de se pencher sur un épisode de l’histoire coloniale assez peu visité par le cinéma français

Au début du film, le soldat se relève d’un épais charnier, où gisent à la fois son unité décimée ainsi que des parents. Recueilli et soigné par des villageois, il rejoint l’armée française, obnubilé par l’idée de se venger, notamment sur la personne de Vo Binh, un lieutenant d’Ho Chi Minh. Trois rencontres jalonnent sa quête : celles de l’écrivain Saintonge (Gérard Depardieu), du soldat Cavagna (Guillaume Gouix), qui rejoint son bataillon, et de la prostituée Maï (Lang-Khê Tran), dont il tombe amoureux.

Le premier intérêt du film est ainsi de se pencher sur un épisode de l’histoire coloniale finalement assez peu visité par le cinéma français, à l’exception de la mémorable 317e section (1965), de Pierre Schoendoerffer, référence explicite. Difficile de ne pas l’inscrire également dans tout un réseau d’influences contiguës, qui iraient des récits de Joseph Conrad à l’iconographie de la guerre du Vietnam dans le cinéma américain (Apocalypse Now au premier chef), en passant par les films de patrouille de Samuel Fuller (Les maraudeurs attaquent, 1962).

Enlisement d’un homme dans un territoire

Mais l’originalité du film est aussi d’échapper un peu à tout cela, comme à la problématique coloniale, pour se creuser une autre voie : celle de l’enlisement d’un homme dans un territoire et une idée fixe, qui ne sont peut-être jamais que les deux versants d’une même solitude.

La mise en scène de Nicloux frappe ici par sa sécheresse, mais surtout par son impudicité. Le corps y est exposé sans ménagement, qu’il s’agisse des cadavres mutilés par la guerre (têtes coupées, membres sectionnés) ou de la sensualité des soldats eux-mêmes, rendue âpre et brutale par les souffrances qu’ils endurent. Au motif de la vengeance, s’adosse bientôt celui de la sexualité maladive.

La guerre apparaît non seulement comme une névrose sexuelle, par la virilité convulsive qu’elle mobilise, mais surtout comme une permanente angoisse de la castration. Les amputations du Vietminh, la sangsue qui s’immisce dans le pénis d’un soldat, la morsure des serpents (symbole phallique explicite), ne racontent pas d’autre histoire. Celle d’hommes qui, progressivement désertés par la vie, regardent leurs sexes tomber.

En savoir plus sur Le Monde

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Aborigène à Lec lec tic du 9 mai à fin juin

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une partie des oeuvres source FB Lec Lec Tic

Une partie des oeuvres source FB Lec Lec Tic

Du mardi au vendredi de 14h30 à 18h30

Samedi de 9h à 12h et 14h30 à 18h30

Complexe La Promenade, Anse-Vata

Tél. :96 09 24 - 82 56 01

Présentation de l’expo par le galeriste

Comment quelques artistes tentent de laisser une trace de leur culture si riche ; comment ils essaient de résister à sa destruction et comment, avec comme détonateur la demande d’un professeur, Geoffrey Bardon, qui souhaite voir les enfants réaliser une fresque sur les murs d’une école, se met en place l’un des grands mouvements picturaux de la fin du XXe siècle.

Dès les premières semaines de sa présence, cet instituteur crée une coopérative, la fameuse Papunya Tula, interface entre les artistes, pour la plupart très peu familiarisés avec le monde occidental, et le marché. Le succès est au rendez-vous et cette coopérative est toujours en place aujourd’hui.

Les artistes aborigènes ont créé ici un art d’une grande inventivité formelle et chargé de sens.

La galerie présente des toiles (une soixantaine) ainsi que divers objets de différentes aires culturelles couvrant toute l’Australie. Mais aussi des pièces plus contemporaines avec, entre autres, des œuvres en provenance de tout le vaste Désert Central ou de la Terre d’Arnhem qui permettent de mesurer le chemin parcouru depuis 1971, de montrer toute la richesse et la diversité de cet art, son extraordinaire dynamisme, sa capacité à se renouveler et la manière dont chacun des artistes a su acquérir une identité artistique propre, une signature.

La peinture aborigène n’est pas une peinture de chevalet. Les toiles sont peintes à même le sol. L’orientation des peintures est le plus souvent un choix arbitraire : c’est à l’acquéreur de choisir le sens de la peinture.

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Footprint Pacifique vous propose son nouveau calendrier

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos décrochées du mur FB de MikePhotos décrochées du mur FB de Mike
Photos décrochées du mur FB de MikePhotos décrochées du mur FB de Mike
Photos décrochées du mur FB de MikePhotos décrochées du mur FB de Mike

Photos décrochées du mur FB de Mike

Footprint Pacifique un éditeur pas comme les autres avec toujours de belles photographies voir ci-dessous son message :

Et voici les images de notre grand calendrier paysages 2019 ! Déjà en vente un peu partout avec une enveloppe et une carte postale offertes ! Quel beau pays le NC, nous avons la chance de vivre ici. Mike Hosken 

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Évelyne André-Guidici une artiste polyvalente

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Son dernier passage dans le Lien de NC 1er

Lauréate du prix Livre mon ami 2017 avec « Okaï et Choda », un récit de science-fiction passionnant, une fable écologique qui nous questionne sur notre place en tant qu’humain, sur Terre et dans l’univers. 

Et aussi « Le Feu des Immortels », un autre ouvrage ouvrage de science fiction chez Humanis, on peut dire qu'Évelyne André-Guidici est prolifique puisqu’elle chante, fait du théâtre également. C’est une boulimique talentueuse. JP

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Le SILO (salon international du livre océanien) se prépare avec les partenaires habituels. Les invités extérieurs sont connus. La liste définitive avec les locaux sera dévoilée bientôt.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Partenaires et invités internationaux
Partenaires et invités internationaux

Partenaires et invités internationaux

Le SILO 2018 / 7, 8, 9 septembre au Centre culturel Tjibaou

LISTE DES INVITES INTERNATIONAUX

Australie / Fidji / France / Nouvelle-Zélande / Polynésie / Vanuatu

 

AUSTRALIE

Peter BROWN, auteur et professeur de littérature français

FIDJI

Peter SIPELI, écrivain et performeur

FRANCE

Marc WILTZ, auteur et éditeur Magellan & Cie

Mireille VIGNOL, traductrice et "Joutes de traduction"

Pierre FURLAN, écrivain et traducteur

POLYNESIE

Chantal SPITZ, autrice

Christian ROBERT, éditeur Au vent des îles et président des éditeurs AETI

Lucile BAMBRIDGE, organisatrice de Lire en Polynésie

NOUVELLE-ZELANDE

Witi IHIMAERA, écrivain

Adrian MUCKLE, auteur et historien

VANUATU

Marcel MELTHERORONG, écrivain, conteur et musicien

Paul TAVO, écrivain et enseignant de littérature française

 

Sous réserve :

- Paul WAMO, auteur et artiste performeur / France - Nouvelle-Calédonie

- Peter BAKOWSKI, écrivain / Australie

- Georges Cumbo, Alliance française au Vanuatu

 

Mais aussi une trentaine d’invités de Nouvelle-Calédonie, dont l'AENC à l'honneur : liste communiquée vendredi 13 avril ?

Et de multiples intervenants, éditeurs, médiateurs, artistes...

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>