Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Guerre d'Indochine toile de fond du roman Les moustaches de Tigre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

19 décembre 1946

Première guerre d'Indochine

Le 19 décembre 1946, le parti communiste vietnamien de Hô Chi Minh lance une insurrection générale contre le colonisateur français à Hanoï et dans tout le Tonkin. C'est le début de la première guerre d'Indochine... et de trois décennies de conflits quasi-ininterrompus qui vont mettre le Viêt-Nam et les autres pays de la région à feu et à sang.

Le drame puise sa source dans la défaite de la France face à l'Allemagne, l’occupation de ses colonies d'Indochine par le Japon et la volonté du général de Gaulle, à la Libération, de réoccuper l'Indochine pour l'honneur du drapeau.

La reconquête française

Le 24 mars 1945, alors qu'il s'apprête à prendre le pouvoir en France, le général de Gaulle déclare son intention de restaurer l'autorité de la France en Indochine.

Cette déclaration intervient quinze jours après l'humiliant « coup de force du 9 mars » par lequel les Japonais se sont emparés des leviers de commande en Indochine et ont capturé, voire massacré, les Français présents sur place.

Le chef de la France libre veut prendre de court ses alliés anglo-saxons qui lorgnent sur l'Indochine comme le montrera leur décision, à Potsdam, d'en confier l'administration aux Chinois et aux Britanniques, à l'exclusion des Français.

De Gaulle projette d'établir une fédération de colonies et de protectorats qui comprendrait les trois provinces du Viêt-Nam (les trois Ky : Tonkin, Annam et Cochinchine) ainsi que le Cambodge et le Laos. Le 14 août 1945, il nomme l'amiral Thierry d'Argenlieu gouverneur général de l'Indochine ; farouche partisan de la colonisation, l'homme a aussi la réputation d'être rigide et cassant.

Les événements se précipitent. En septembre 1945, sitôt après la capitulation du Japon, Hô Chi Minh, chef du parti communiste vietnamien, le Vietminh, proclame unilatéralement la République démocratique du Viêt-Nam.

Dans le même temps, un corps expéditionnaire débarque à Saigon sous le commandement du général Leclerc. Celui-ci serait partisan de négocier avec le Vietminh mais pour son supérieur hiérarchique d'Argenlieu, il n'en est pas question.

Fonctionnaires et militaires français se réinstallent sans trop de mal en Cochinchine, où le Vietminh est quasiment absent. Là-dessus, Leclerc engage non sans succès la reconquête du nord.

Échec des négociations et insurrection

Mais de Gaulle quitte le pouvoir en janvier 1946... Le nouveau gouvernement comprend l'inanité d'un maintien de la France en Indochine. Il prépare un accord avec les Vietnamiens en vue de reconnaître leur indépendance, suivant l'exemple des Britanniques qui s'apprêtent à quitter leur colonie des Indes.

Paris bénéficie d'une circonstance favorable : Hô Chi Minh, à Hanoï, craint une mainmise de ses voisins chinois et se montre disposé à composer avec les Français. C'est ainsi que le négociateur Jean Sainteny et Hô Chi Minh signent les accords du 6 mars 1946. Ils reconnaissent un État libre du Viêt-nam au sein de l'Union française.

Une conférence se réunit à Fontainebleau, en présence d'Hô Chi Minh lui-même, et un référendum est prévu pour l'union des trois Ky

Mais la conférence va tourner court en raison d'un premier incident qui survient le 19 novembre 1946. Ce jour-là, une fusillade se produit dans le port de Haiphong entre une jonque chinoise et la douane française. À bord de la jonque, des nationalistes vietnamiens transportent de l'essence de contrebande. La fusillade dégénère et fait 24 morts.

L'incident est aussitôt exploité par les partisans d'une reconquête de l'ancienne colonie, au premier rang desquels figure l'amiral Thierry d'Argenlieu.

Avec le soutien du ministre des Affaires étrangères Georges Bidault, l'amiral veut au moins conserver Saigon et la Cochinchine à la France et il s'oppose ouvertement à Leclerc et Sainteny. En contradiction avec les accords du 6 mars, il décide de rompre l'unité des trois Ky du Viêt-Nam en créant une Cochinchine indépendante affidée à la France.

Une guerre pour rien

Pour imposer leur solution au Vietminh et rétablir leur autorité sur une partie au moins de l'Indochine, les militaires décident de recourir à la bonne vieille « diplomatie de la canonnière » héritée du siècle précédent.

Le 23 novembre 1946, à l'instigation de l'amiral d'Argenlieu, trois avisos du colonel Debès bombardent le port de Haiphong. Brutale, l'attaque aurait fait 6.000 morts ! C'est le début de la (première) guerre d'Indochine... Suite sur Herode .ne

C'est dans ce contexte que mon roman d'aventure commence. Ma famille de colons va subir ces évenements et... Il faut lire le livre "Les moustaches de Tigre" de votre serviteur Joël PAUL.

Je serai à la manisfestation la couleur des mots à Boulari samedi. La librairie Calédo Livres m'a cédé quelques livres. Si vous voulez en profiter pour l'acquèrir, je vous ferai une dédicace. Par avance merci. Il y aura beaucoup d'animations à l'Envergure. Voir le programme

 

Publié dans Ouvrage de Joël PAUL

Partager cet article
Repost0

Causerie avec Frédéric Rognon sur Maurice Leenhardt : une formidable rencontre !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Frédéric Rognon seul et avec Jean Guiart photos Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Frédéric Rognon seul et avec Jean Guiart photos Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Frédéric Rognon seul et avec Jean Guiart photos Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Rencontre au sommet pour évoquer Maurice Leenhardt à Calédo Livres hier soir, mercredi 18 juillet 2018. La foule des grands jours de la littérature s’était donnée rendez-vous. Cathie Manné n’avait plus un tabouret pliable de secours de disponible. Il faut dire que l’affiche valait son pesant d’or. Avec la présence de Jean Guiart né en 1925, anthropologue et océaniste, en guest-star qui avait fait le déplacement pour rencontrer le professeur de philosophie des religions à la faculté de Théologie Protestante de Strasbourg assisté de Bernard Gasser. Cette causerie, devant un aréopage de grands connaisseurs de la période coloniale, s’annonçait de très haut niveau. Ce fut le cas avec des échanges passionnants, après l’évocation de la vie de Jean Henri Maurice Leenhardt, né à Montauban le 9 mars 1878 et mort à Paris le 26 janvier 1954, pasteur, ethnologue et missiologue français. (En photo de couverture avec son épouse.)

Les échanges avec le public et ceux entre Jean Guiart et Frédéric Rognon ont passionné l’auditoire. Il y a eu des passes d’armes épiques entre ces érudits. Une véritable joute parfois pour évoquer les apports à l’ethnologie de Maurice Leenhardt qui, avant Bronislaw Malinowski, pratiqua l'ethnologie de terrain préconisée par Marcel Mauss du fond de son bureau parisien, un de ces premiers ethnologues qui n’ont jamais connu les piqûres de moustiques précisera Frédéric Rognon. L’apport et la technique du missionnaire a été principalement d’écouter et d’apprendre les langues, il y en avait 35 à son époque sur l’archipel calédonien. Maurice Leenhardt parlait couramment ajië, langue de la région de Waa Wi Lûû, qu’il pratiqua même après son retour en France avec sa famille qui le parlait également. Polémique instructive sur le chiffre et les causes de la dépopulation kanak suite à la colonisation, avec comme contradicteurs Jean Guiart et Jean-Paul Caillard (sur le chiffre, pas le fait). Comme le disait Maurice Leenhardt, « je dois évangéliser un peuple en voie d’extinction ». Le philosophe avait du lourd en face de lui pour parler de Do Kamo (Go do kamo ː je suis vraie personne »), du structuralisme, de la pensée mythique en Mélanésie etc. On a presque eu droit à une reprise de la guerre des religions. Bref, que du bonheur pour ceux qui aiment s’enrichir de connaissances du monde mélanésien et de l’histoire de la colonisation. Pour en savoir plus, il faut acheter ce livre passionnant pour un destin commun en Nouvelle-Calédonie comme il est sous-titré. Il se vend comme des petits pains. JP

Des échanges entre spécialistes Photographies Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Des échanges entre spécialistes Photographies Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Des échanges entre spécialistes Photographies Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Des échanges entre spécialistes Photographies Joël PAUL Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Public attentif qui a participé avec des témoignages et des questions Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Public attentif qui a participé avec des témoignages et des questions Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Public attentif qui a participé avec des témoignages et des questions Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Public attentif qui a participé avec des témoignages et des questions Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Public attentif qui a participé avec des témoignages et des questions Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Colonisation

Partager cet article
Repost0

Adieu à Yann Queffelec, Peintre de l'île nue

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

"mes silences ..." tableau de Yann Queffélec

La Galerie de Bretagne, Henry Le Bal, Mathyeu Le Bal ont la douleur et la tristesse d'apprendre le décès du peintre Yann Queffelec, à l'âge de 52 ans.

Un hommage sera rendu le jeudi 19 juillet à 13 h 30 au crématorium de Quimper

Pour Yann Quéffélec (à gauche), «L'île nue» qu'il a signée avec Henry Le Bal, «est une œuvre sur l'épurement». Photo G.P. © Le Télégramme

NB : Yann Queffelec n'a rien à voir avec son homonyme écrivain. Yann Yann Queffélec qui vient de décédé à 52 ans était peintre et cinéaste. Il était l’auteur de L'île nue un livre de poésie écrit avec Henry Le Bal d’Ouessant et son salon du livre insulaire bien connu en Nouvelle-Calédonie. JP

L'île nue Texte Henry Le BaL et peintures Yann Queffélec paru en 2011

 

« C’est devant ce tableau que nous nous sommes rencontrés, Yann et moi. Un grand format. Une vue de l’Archipel des Glénan. Ce jour-là, devant cette œuvre, nous avons parlé d’îles, et puis, peu à peu, nous avons commencé à parler de l’île. Ainsi est né ce livre. Le livre de l’île nue. L’ile qui enfante une forme nouvelle du voir, qui donne naissance aussi à des mots nouveaux, comme l’amiel : ce là-bas à l’horizon quand la mer et le ciel ne font plus qu’un. L’île nue, ce livre, et là-bas l’amiel… » Henry Le Bal         

Henry Le Bal est écrivain, romancier, poète et dramaturge. Ouessant est son île bretonne, Paquetá son île lointaine. Il explore les contours de l’île ultime dans ses poèmes et son théâtre. 

Yann Queffélec est peintre et réalisateur de documentaires aux accents poétiques. De nombreux séjours dans l’Archipel des Glénan ont inspiré sa peinture.   

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Coutume kanak, par Sébastien Lebègue, aux éditions Au vent des îles - Octobre 2018

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Projet Coutume Kanak © Sébastien Lebègue

Projet Coutume Kanak © Sébastien Lebègue

L’ouvrage de Sébastien Lebègue est annoncé pour octobre.  Sébastien Lebègue est très connu pour ses carnets de voyage et ses magnifiques photographies. Ce beau livre publié Au vent des îles l’éditeur de Tahiti est le fruit d’un travail de plusieurs années. Il est très attendu.

 Comme Sébastien Lebègue est installé au Japon et que durant sa visite en Australie puis en Nouvelle-Calédonie, Emmanuel Macron n’a cessé de mettre en avant la constitution d’un axe stratégique Indo-Pacifique réunissant la France, l’Inde, l’Australie, les États-Unis, le Japon ou encore la Malaisie, Singapour, la Nouvelle-Zélande, l’Indonésie et le Vietnam. La France peut désormais compter sur les auteurs de notre zone pour défendre ses intérêts. JP (C’est une petite boutade de votre serviteur)

La Nouvelle-Calédonie sera omniprésente dans les médias nationaux cette fin d’année avec le référendum sur l’indépendance du 4 novembre 2018.

Ce livre permettra à tous de comprendre ce socle de la culture kanak, la coutume, notion « multiple et complexe » qui organise et rythme la vie des Mélanésiens de Nouvelle-Calédonie de la naissance à la mort, tant dans leurs relations sociales que dans leur relation à l’espace.

Reportage graphique et photographique, cet ouvrage est original par sa forme. Il n’est en rien un carnet de voyage en Nouvelle-Calédonie, cumulant dessins et photos exotiques. Sébastien Lebègue est un reporter, observateur du présent et de l’humain, en pleine intégration, il partage l’intime et nous le restitue en photographie et en illustration. Son ouvrage propose une vision riche et complexe de la coutume kanak.

Si la dimension esthétique de l’ouvrage est indéniable, sa qualité scientifique l’est tout autant.

Sébastien Lebègue est un artiste, mais sa précision, sa rigueur et la passion qu’il porte au sujet font de lui un chercheur et un passeur de connaissances. L’ouvrage présente de nombreux textes mêlant explications appuyées par une documentation scientifique riche et précise et témoignages recueillis auprès de ceux qui vivent la coutume au quotidien. Il fait toutefois la part belle à l’image. Photographies et dessins rendent à la fois sensible et vivant ces instants de coutume permettant au lecteur une plongée dans la société kanak d’aujourd’hui.

La forme de l’ouvrage offre en outre une double possibilité de lecture : la première, documentaire et précise, suit le développement logique des connaissances apportées sur le sujet, la seconde, plus sensible, invite le lecteur à voyager dans les pages au gré des illustrations et des témoignages.

Portrait : Yvon Kona, Série Paroles kanak © Sébastien Lebègue

Contacts presse et libraires Sylvie Pereira - 06 14 18 60 01 - sylvie@trames.xyz Camille Paulian - 06 84 10 87 35 - camille@trames.xyz

Son blog avec de magnifiques photographies (suivre le lien)

Coutume kanak, par Sébastien Lebègue, aux éditions Au vent des îles - Octobre 2018

Sébastien Lebègue

Photographe et illustrateur indépendant depuis 2007, installé à Tokyo depuis 2008, il est révélé en 2010 par deux ouvrages dessinés, Ka’oha nui, carnet de voyage aux îles Marquises (éd. Au vent des îles, 2010) et Passeport pour Tokyo (éd. Elytis, 2010). Sébastien Lebègue est diffusé par Gamma-Rapho, l’agence Ana, et membre du groupe Tokyo-ga/forest among us avec la conservatrice Naoko Ohta. Il est également directeur d’Akamaru Photography, service photo corporate à Tokyo, et directeur artistique du magazine Éclectiques de Freelance France Japon.

NB: L'éditeur Christian Robert est l'un des invités internationaux pour le prochain SILo à l'ADCK en septembre.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Deux étoiles avec Serge Diantantu

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'auteur et grand illustrateur africain Serge Diantantu qui était notre invité au festivale de la BD de Boulouparis et sa belle afiiche avec les Bleus. Affiche Serge photo Joël PAUL
L'auteur et grand illustrateur africain Serge Diantantu qui était notre invité au festivale de la BD de Boulouparis et sa belle afiiche avec les Bleus. Affiche Serge photo Joël PAUL

L'auteur et grand illustrateur africain Serge Diantantu qui était notre invité au festivale de la BD de Boulouparis et sa belle afiiche avec les Bleus. Affiche Serge photo Joël PAUL

Frédéric Ohlen et Serge Diantantu à Boulouparis photo de Joël PAUL

Frédéric Ohlen et Serge Diantantu à Boulouparis photo de Joël PAUL

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

LA NOUVELLE-CALÉDONIE SERA-T-ELLE INDÉPENDANTE ? par Jean-Luc Mathieu

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Analyse d'une politique publique

ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE GÉOPOLITIQUE, RELATIONS INTERNATIONALES, DIPLOMATIE HISTOIRE OCÉAN PACIFIQUE Nouvelle Calédonie

Broché - format : 13,5 x 21,5 cm
ISBN : 978-2-343-14985-1 • 20 juin 2018 • 134 pages Harmattan

Le problème néo-calédonien va enfin se résoudre. Les habitants de ce territoire colonisé il y a 165 ans vont donc se prononcer en novembre 2018 pour ou contre son indépendance. Ce livre analyse les politiques menées depuis une quarantaine d'années, derrière les querelles politiques de façade, et les mesures concrètes puissamment aidées par les finances de l'Etat.

Jean-Luc Mathieu, conseiller-maître honoraire de la Cour des comptes, a exercé diverses fonctions dans l'appareil d'État qui ont fait de lui un observateur attentif de nombreuses politiques publiques. C'est ce qui l'a conduit à présenter, en 2017, une pénétrante analyse des « voies et impasses de l'aménagement des territoires » qui conserve toute son actualité aujourd'hui, au moment où va être débattu le projet de loi pour l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (ELAN). Il a été aussi élu local et conserve des activités dans diverses associations.

Pour faire connaissance avec cet auteur entretien sur un précedent livre VOIES ET IMPASSES DE L'AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Nouveau roman calédonien : Carlo, 14ème roman de Bob Cooper

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture et 4ème de couverture
Couverture et 4ème de couverture

Couverture et 4ème de couverture

Bob Cooper, alias Jean-Marie Creugnet, sera l’un des invités du salon international du livre océanien, SILO 2018 au centre culturel Jean-Marie Tjibaou en septembre.

"C'est avec un plaisir non dissimulé que je vous fais part de la sortie de Carlo, 14ème roman de Bob Cooper." JMC

Jean-Marie Creugnet photo de Joël PAUL

Jean-Marie Creugnet est né à Nouméa en 1940.

Après des études secondaires complétées par deux années de philosophie et une année de théologie, le service militaire obligatoire l'extirpe de ce milieu fermé qui en aurait fait un prêtre trois ans plus tard.

Rendu à la vie civile, il fût un temps contrôleur des postes, agent immobilier, agent spécial d'assurances et courtier.

La retraite lui permit de découvrir la passion de l'écriture. Il a entrepris depuis une douzaine d'années de décortiquer les événements du temps passé sur une période débutant en 1855 et allant jusqu'à sine die.... tant que la vie lui permettra d'avancer.

Ainsi une saga de dix ouvrages couvre la période de 1855 à 1893. Deux autres livres nous amènent à 1900 et une autre série, La Gazette de la Belle Époque en quatre tomes à 1901, 1902, 1903 et 1904. Jean-Marie Creugnet continue à nous faire découvrir son histoire du pays jusqu’en 1911, à travers six autres ouvrages. Il signe également quatorze romans sous le pseudonyme Bob Cooper.

En mars 2015, il a reçu le prix Arembo qui récompense un auteur résidant en Océanie, écrivant en français, notamment pour sa contribution au développement culturel de son pays ainsi que pour sa capacité à livrer un témoignage sur son époque.

Nouveau roman calédonien : Carlo, 14ème roman de Bob Cooper

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Un vendredi 13 pas comme les autres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Mon fils et mon épouse

Mon fils et mon épouse

Ce soir-là à partir de 21h le 12 juillet le match pour la finale de France 98 débutait. Une finale que les plus ardents supporters de football osait à peine espérer. Un magique France / Brésil. La FRANCE gagnera sa coupe du monde par 3 à 0 devant le Brésil !!! C’était il y a vingt ans. Il était 06h00 du matin lorsque que le match a commencé sur le Caillou et nous étions déjà le 13 juillet. A 01h46, mon fils Patrick était né à la clinique Magnin. J’étais seul à le surveiller dans sa couveuse en attendant de pouvoir le toucher. Mon épouse était encore en réanimation. La télé était allumée, le foot, mon fils, le foot, mon fils, mon fils, le foot. Le plus beau jour de ma vie.

Bon anniversaire mon fils. Papa

Notre équipe de 98

Notre équipe de 98

Publié dans Ouvrage de Joël PAUL

Partager cet article
Repost0

Maurice Leenhardt. Pour un destin commun en Nouvelle-Calédonie avec Frédéric Rognon

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Votre prochain rendez-vous, mercredi 18 juillet à 18h, à ne pas manquer : causerie avec Frédéric Rognon autour de son ouvrage « Maurice Leenhardt. Pour un destin commun en Nouvelle-Calédonie ». Un beau programme ! Voir aussi

Maurice Leenhardt. Pour un destin commun en Nouvelle-Calédonie avec Frédéric Rognon

Publié dans Colonisation

Partager cet article
Repost0

Le musée maritime de Nouvelle-Calédonie avec les 30 ans du Musée des Phares et Balises de Ouessant (Bretagne)

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En partenariat avec le Conseil départemental du Finistère. A l’occasion des 30 ans du Musée des Phares et Balises de Ouessant (Bretagne), le Département du Finistère a sollicité l’ensemble des musées maritimes de France et d’Outre-mer afin de participer au rayonnement d’une thématique forte, celle des phares et du cinéma.

Le musée maritime de Nouvelle-Calédonie, heureux de pouvoir s’associer à cet événement, vous propose une programmation éclectique de 3 films et une série de courts métrages qui explorent sous différents angles l’histoire des phares et de leurs gardiens. Lieu emblématique et isolé entre tous, les phares, et leurs occupants, ont inspiré de nombreux cinéastes… Au programme : un soir, un film !

Le 10 juillet : Un feu d’enfer (documentaire inédit de 52 min)

Le 11 juillet : cinq courts-métrages (Le cyclope de la mer, le crabe-phare, Os olhos do farol…)

Le 12 juillet : L’équipier (mélodrame, 1h44)

Le 13 juillet : Le chant de la mer (film d’animation, 1h33)

C’est l’occasion de redécouvrir Le Phare Amédée récompensé au Salon du Livre Insulaire 2010 par Valérie Vattier et Vincent Guigueno

Le Grand prix toutes catégories confondues du Livre Insulaire avait été décerné le mercredi 18 août 2010, au livre de Vincent Guigueno et Valérie Vatier,  » Le Phare Amédée, Lumière de Paris & de Nouvelle-Calédonie paru aux éditions Point de vues.

Les auteurs nous proposent une visite guidée d’un lieu emblématique de Nouvelle-Calédonie, le Phare Amédée. Cette tour métallique de 45 mètres de haut est considérée comme le deuxième plus haut phare de ce type au monde.

C’est l’histoire de son implantation à l’autre bout du monde. Imaginé, construit, assemblé à Paris (les entrepreneurs français contrôlent alors le marché mondial des phares) le phare est démonté et transporté en pièces détachées, au loin, en Nouvelle-Calédonie. La tour est alors remontée tel un Meccano sur un îlot de la barrière de corail qui protège le lagon.

C’est une invitation à un voyage au XIXe siècle, siècle où l’architecture métallique s’épanouit, où les ingénieurs-architectes ont l’ambition d’embrasser le progrès des sciences et des techniques, où les constructions des phares se multiplient sur toutes les mers du monde. Considéré comme une prouesse technique, la maquette et les plans sont présentés à l’exposition universelle de Londres en 1862. Sa tour jumelle bretonne des Roches-Douvres est visible à l’exposition universelle de 1867 à Paris. Phare d’exception, de par son incroyable histoire, son site et son architecture, le Phare Amédée a été source de très nombreux documents d’archives parfois inédits, lettres, cartes, plans, photographies dont cette publication s’est largement nourrie...

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>