Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel Gérard s’est éteint à l’âge de 92 ans

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Il avait été président de l’amicale des anciens combattants d’outre mer. Ancien de la guerre d’Indochine, de 1947 à 1949[1], il avait ensuite été journaliste radio à Radio Saigon. De l’Asie, il s’était d’abord rendu à Tahiti pour Radio Tahiti.

 

En 1958, il y avait créé la revue Sud Pacifique.

Il était aussi auteur de livres.

  • La gloire et l'amertume
    Description : Note : Contient un choix d'articles et d'allocutions rédigés entre 1994 et 2001
    Édition : Nouméa : Amicale des anciens combattants d'outre-mer , DL 2006
     
  • Un regard sur le monde

    bilan et réflexions d'un ancien journaliste du Caillou

    Description matérielle : 213 p.Édition : Nouméa : M. Gérard , 2001

J'en ai retrouvé un L'espace intérieur avec photo voir ci-dessous en espérant ne pas me tromper. Merci à ceux qui ont d'autres informations de me les communiquer. paulj@lagoon. nc Joël PAUL

 

Directeur de la France Australe, en 1966, seul quotidien jusqu’au début des années 70, la France Australe était alors toute puissante et était la Société Le Nickel. Michel Gérard dirigea la France Australe de 1966 à 1975.

Professeur de yoga qu’il enseignait, Michel Gérard était distingué dans l’ordre national de la Légion d’Honneur.

Photo Johnny… il y a 44 ans ! D’un article Outremer 1er de Antoine Letenneur (YA) Publié le 27/04/2016 à 15:36

Titre : L'espace intérieur  Éditeur : Editions Savitri / Nouméa  Date d'édition : 1973. Un livre de Michel Gérard

Titre : L'espace intérieur Éditeur : Editions Savitri / Nouméa Date d'édition : 1973. Un livre de Michel Gérard

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Une visite mouvementée de Guy Wallart Éditions des Mers Australes, 2018

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du livre

Couverture du livre

Petite vague, n°12

Jeunesse - Album fiction illustré

 

Une maîtresse et ses élèves,

 

un chauffeur et son truck,

 

un gardien et son phare…

 

                                                                           Tout semble en place !

 

                                                                       Oui mais…

 

 

Une visite mouvementée est le tome 12 de la collection « Petite vague » présentant des histoires originales et drôles qui se passent de nos jours en Polynésie française.

Une maîtresse et ses élèves, un chauffeur et son truc, un gardien et son phare… Tout semble en place pour une belle visite... Oui... mais...

 

Suivre ce lien pour en savoir plus sur Guy Wallart éditeur au fenua

NB : Ce livre jeunesse est disponoble à Nouméa

guy-wallart | Radio1 Tahiti Radio1 Tahiti

 

Quelques uns des nombreux ouvrages jeunesse de cet éditeur tahitien

Quelques uns des nombreux ouvrages jeunesse de cet éditeur tahitien

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

Découvrir le musée de Nouvelle-Calédonie et la culture kanak

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

2019 est l’année internationale des langues autochtones annoncée par l’Assemblée générale des Nations unies. Sur ce thème, retrouvez sur cette page toutes les vidéos qui seront postées chaque semaine par le musée à partir du 19 février 2019.

Plus suivre ce lien 

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Le Paradis Perdu de Bob Cooper, une nouveauté 2019, un roman historique.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du livre

Couverture du livre

Après Carlo en Juillet 2018, Bob Cooper a repris sa plume pour nous concocter un roman qui nous transporte, une fois de plus, au début de la colonisation. Cette fois, tandis que Nouméa devient une charmante petite ville, la révolte gronde en brousse. Vous aller revivre avec ce roman, l’ambiance et le coup de massue de la révolte de 1878, sans jeu de mots. Ce livre est déjà en rayon à la librairie Caledo Livres en attendant la causerie/dédicaces qui ne saurait tarder. L’auteur connait parfaitement cette époque, il y aura surement du monde pour venir l’écouter nous raconter cette époque. JP

 

Jean-Marie Creugnet, alias Bob Cooper est né à Nouméa en 1940.

 

Après des études secondaires complétées par deux années de philosophie et une année de théologie, le service militaire obligatoire l'extirpe de ce milieu fermé qui en aurait fait un prêtre trois ans plus tard.

Rendu à la vie civile, il fût un temps contrôleur des postes, agent immobilier, agent spécial d'assurances et courtier.

La retraite lui permit de découvrir la passion de l'écriture. Il a entrepris depuis une douzaine d'années de décortiquer les événements du temps passé sur une période débutant en 1855 et allant jusqu'à sine die... tant que la vie lui permettra d'avancer.

Ainsi une saga de dix ouvrages couvre la période de 1855 à 1893. Deux autres livres nous amènent à 1900 et une autre série, La Gazette de la Belle Époque en quatre tomes à 1901, 1902, 1903 et 1904. Jean-Marie Creugnet continue à nous faire découvrir son histoire du pays jusqu’en 1911, à travers six autres ouvrages. Il signe également quinze romans sous le pseudonyme Bob Cooper.

En mars 2015, il a reçu le prix Arembo qui récompense un auteur résidant en Océanie, écrivant en français, notamment pour sa contribution au développement culturel de son pays ainsi que pour sa capacité à livrer un témoignage sur son époque.

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

Hommage à Michel Duterde

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo FB de CEMÉA PWÄRÄ WÄRO

Photo FB de CEMÉA PWÄRÄ WÄRO

Créateur de CEMÉA PWÄRÄ WÄRO Nouvelle Calédonie et président d’honneur Michel Duterde est décédé.

Jean-Michel Tjibaou est président du CEMEA Nouvelle-Calédonie.

Michel Duterde a sa place sur ce blog littéraire voici ce qu’en disait Didier Daeninckx en 2005. JP

Extrait d’un article de 2005 Thursday, September du blog http://psyjazz.blogspot.com/2005/09/

Encore une histoire de lien. C'est avec Michel Duterde que je découvre la Nouvelle-Calédonnie.

Et l'histoire ignorée par beaucoup, de ce peuple.

Après notre arrivée à Nouméa c'est à Canala que nous faisons notre premier stage, à l'internat de ce village.

Des Canaques à l'exposition coloniale furent montrés, comme des animaux dans un zoo, et présentés comme des cannibales.

Les deux livres de Didier Daeninckx

Cannibale

1931, l’Exposition Coloniale. Quelques jours avant l’inauguration officielle, empoisonnés ou victimes d’une nourriture inadaptée, tous les crocodiles du marigot meurent d’un coup. Une solution est négociée par les organisateurs afin de remédier à la catastrophe. Le cirque Höffner de Francfort-sur-le-Main, qui souhaite renouveler l’intérêt du public, veut bien prêter les siens, mais en échange d’autant de Canaques. Qu’à cela ne tienne ! Les « cannibales » seront expédiés. Inspiré par ce fait authentique, le récit déroule l’intrigue sur fond du Paris des années trente – ses mentalités, l’univers étrange de l’exposition – tout en mettant en perspective les révoltes qui devaient avoir lieu un demi-siècle plus tard en Nouvelle-Calédonie.

Le Retour d’Ataï

Lorsque Gocéné pose le pied sur le sol de la « métropole », trois quarts de siècle après son premier séjour forcé, lors de l’Exposition coloniale de 1931, il sait seulement qu’il est venu pour honorer un engagement. Et si, à ce moment précis, on lui posait la question de savoir ce qu’il compte faire à Paris, il répondrait qu’il vient chercher un frère kanak dont la trace s’est perdue cent vingt-quatre ans plus tôt, et qu’il compte bien le ramener parmi les siens. Aux côtés du héros de Cannibale, le lecteur découvrira une fois encore comment la réalité historique prend parfois de surprenantes allures de fiction.

Publié dans Colonisation

Partager cet article
Repost0

Titouan Lamazou, Chantal Spitz et Titaua Peu, Tahiti, 2018

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Quand on parle des auteurs du Pacifique, au fin fond du Pacifque Sud nous sommes ravis. JP

Publié dans Roman, video

Partager cet article
Repost0

La Passion – Clipperton, l’île sacrifiée de Philppe FOLLIOT & Christian JOST. Préface de Jean-Louis ETIENNE. Postface d’Annick GIRARDIN.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La Passion – Clipperton, l’île sacrifiée de Philppe FOLLIOT & Christian JOST. Préface de Jean-Louis ETIENNE. Postface d’Annick GIRARDIN.

Publié le 23 novembre 2018 17,06€ TTC Editions  La Bibliotèca

Novembre 2018.

 

Description

Une des dernières « île déserte » au monde est française. Abandonné, sacrifié, le 4ème territoire de « l’archipel France », le seul dans le Pacifique-nord, La Passion – Clipperton dispose d’un domaine maritime (Zone Économique Exclusive) de 436 000 km² supérieur à l’Hexagone (349 000 km², Corse comprise !) totalement délaissé et scandaleusement pillé. Ce livre est plus qu’un cri du cœur, le dernier peut-être, pour dénoncer, non pas un singulier manque d’attention, une incroyable cécité collective, un coupable laisser-faire, mais un véritable scandale d’État.

 

A lire dans Opinion internationale : Les enjeux économiques de la mer : le cas de la Nouvelle-Calédonie. Tribune du député Philippe Folliot, co-auteur de « La Passion – Clipperton : l’île sacrifiée »

Un article du mercredi 21 novembre 2018 - 15H52

Le député du Tarn et président de l’Alliance Centriste Philippe Folliot est le co-auteur du livre « La Passion – Clipperton : l’île sacrifiée » avec Christian Jost, préface de Jean-Louis ETIENNE et postface de Annick GIRARDIN aux éditions Bibliotèca. Cet article aborde l’un des enjeux du livre.

Publié dans Nouvelle-Calédonie, Essai

Partager cet article
Repost0

Archives de la Nouvelle-Calédonie et généalogie de Gwénaël Murphy

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Chez Archives et culture

Collection(s) : Guides de généalogie. Un livre qui devrait trouver son public sur le Caillou. JP

 

Paru le 10/01/2019 | Broché 64 pages

 

La Nouvelle-Calédonie est un territoire peu connu en France métropolitaine. La généalogie est une « science » récente sur le territoire calédonien. Car, d'une part, un nombre restreint de documents d'archives sont proposés en ligne, et d'autre part ce pays est l'héritier d'une civilisation de tradition orale, les peuples Kanak. Le rapport à l'écrit, malgré une alphabétisation rapide et réussie, est demeuré timide pendant très longtemps. Les traditions, l'histoire, les héritages et les généalogies se sont transmis pendant longtemps par oral. Par ailleurs, pour une partie de la population d'origine européenne issue de la colonisation pénale, il y a eu clairement une volonté d'enfouir le passé supposé honteux des aïeux relégués aux antipodes. De nombreuses archives relatives au bagne ont été détruites après la fermeture de celui-ci.

 

Le défi de cet ouvrage s'avère donc triple : démontrer qu'il est possible de retracer une généalogie, même sur quelques générations, en dépit du « maquis archivistique » et de la dispersion géographique des documents ; permettre de faire le lien entre ce territoire, le plus éloigné au monde de la France (17 000 km), et la métropole à travers la mise en valeur d'un passé commun et proposer un panorama des sources concernant les multiples communautés installées progressivement en Nouvelle-Calédonie depuis le milieu du XIXe siècle.

 

Ce guide offre aussi des informations sur l'archipel voisin du Vanuatu, colonie franco-anglaise entre 1907 et 1980.

 

Ce guide propose donc un outil de recherche adapté, pour les généalogistes et les historiens familiaux, qui sera le premier du genre.

 

Gwénael Murphy est professeur agrégé à l'Université de la Nouvelle-Calédonie et docteur en Histoire de l'EHESS (Paris). Il est membre titulaire de TROCA (Trajectoires Océaniennes, équipe émergente, Nouméa) et membre associé du CRIHAM (Centre de Recherches Interdisciplinaires Histoire, Arts, Musicologie, Poitiers). Après une thèse sur les religieuses pendant la Révolution française et plusieurs publications sur les couvents à l'époque moderne, ses travaux portent essentiellement sur l'histoire de la justice aux XVIIIe et XIXe siècles (désordres conjugaux, surveillance révolutionnaire, empoisonnements). Il travaille actuellement sur la justice coloniale en Nouvelle-Calédonie.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

On vous souhaite tout le bonheur du monde de Prisca Guillemette-Artur

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

On vous souhaite tout le bonheur du monde de Prisca Guillemette-Artur

Roman

OCÉAN PACIFIQUE Polynésie française chez L’Harmattan

 

Un désir lancinant, celui d'élever un enfant. Au fond du gouffre, l'espoir renaît par le biais d'une coutume polynésienne ancestrale ou tradition fa'a'amu, aux préceptes bien éloignés de nos moeurs occidentales. Un parcours qui révèle un pan de la culture ma'ohi traditionnelle, une ouverture vers une autre parentalité. Une coutume séculaire qui s'ajuste au fil du métissage avec les Européens.

 

Prisca Guillemette-Artur est médecin à Tahiti depuis onze ans. Ce roman est son premier livre et il se veut un hommage aux Polynésiens et à la culture ma'ohi qu'elle affectionne.

Publié dans Essai

Partager cet article
Repost0

Anne Keller Bouché à la Maison Higginson une exposition sur les civilisations précolombiennes et leur art. Encore quelques jours !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Anne Keller Bouché à la Maison Higginson une exposition sur les civilisations précolombiennes et leur art. Encore quelques jours !

 

Mercredi 16 janvier de 18h à 20h : Projection du film Frida Kahlo et échanges autour de la vie et de l’œuvre de cette artiste atypique.

Mercredi 23 janvier à partir de 16 heures, Anne Keller nous invite à une visite guidée de son expo « Femmes en or », à la Maison Higginson sur RdV

 Samedi 26 janvier de 14h à 18h : Un après-midi à la Maison Higginson avec des ateliers créatifs pour adultes et pour enfants, un concours de mandalas, un coin de lecture, une ambiance musicale assurée par le groupe Dimelo.

 

L’OR : UN SYMBOLE DES CIVILISATIONS PRECOLOMBIENNES

Anne Keller Bouché nous transporte dans l’histoire des civilisations précolombiennes sous la forme d’un parcours initiatique et artistique à la fois interactif et didactique.

Cette découverte de l’art des civilisations inca, maya, aztèque, olmèque se fera avec des cartes géographiques, des chronologies, des descriptions sur le fonctionnement de ces civilisations. Un parcours itinérant, appuyé par une scénographie dynamique faite de cartels d’information et de panneaux explicatifs, facilite la compréhension des tableaux.

 

A travers 120 oeuvres originales, ce parcours initiatique et artistique permet de rendre hommage à ces civilisations millénaires, pour lesquelles Anne Keller Bouché se passionne.

L’or des femmes n’est pas uniquement dans leur parure et dans leur beauté, mais aussi dans ce qu’elles apportent à la construction des civilisations et des sociétés et à l’art.

 

 

LE SUJET : FEMMES EN OR

 

Anne Keller Bouché, à travers cinq épisodes, revisite depuis quelques années l’histoire des civilisations précolombiennes.

Le premier volet « Parcours des Mondes Inca, Maya, Aztèque », était consacré aux richesses de l’art pictural précolombien.

Le second « Masques de Jade Incas, Mayas, Aztèques », permettait de se plonger dans les trésors fascinants des tombeaux antiques.

Avec la troisième collection « Une Autre Mesure du Temps Inca, Maya, Aztèque » Anne Keller Bouché réinterprétait la minutie des orfèvres pré-incas de Colombie.

La quatrième collection « Peuples du Soleil Incas, Mayas, Aztèques, Olmèques » déclinait le masque olmèque dans tous les styles et les techniques en 17 variations.

 

Avec « Femmes en Or incas, mayas, aztèques, olmèques », Anne Keller Bouché continue son exploration des cultures précolombiennes et nous emmène à la découverte des femmes : « Sur l’autel de la beauté, le pinceau d’Anne Keller Bouché façonne le mouvement, pare le regard d’un charme envoûtant, capture les courbes félines des femmes et met en valeur l’étrange et altière beauté de leur crâne en « pain de sucre », déformation artificielle aristocratique, si propre à leur culture. Puisant son inspiration dans leur flamboyante orfèvrerie, l’artiste se fait créatrice à son tour. Objets rituels, coiffes, parures de nez, ornements cérémoniels, couronnes deviennent étonnamment contemporains. »

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>