Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comprendre la Nouvelle-Calédonie à travers son système de santé de Abdel Kader Saïdi

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Comprendre la Nouvelle-Calédonie à travers son système de santé de Abdel Kader Saïdi

COMPRENDRE LA NOUVELLE-CALÉDONIE À TRAVERS SON SYSTÈME DE SANTÉ

Collection : Portes océanes chez L’Harmattan

DATE DE PUBLICATION : 28 FÉVRIER 2020

 

En 2020, le modèle de protection sociale de la Nouvelle-Calédonie, solidaire et performant, protège l’ensemble de ses citoyens des principaux risques. Si cet acquis est une valeur indiscutable de convergence entre les Calédoniens, favorisant la perspective d’un « destin commun », l’accélération de l’histoire se traduit aujourd’hui par des déséquilibres financiers du système de santé, de sa gouvernance et de sa régulation. Si aucune réforme n’est rapidement entreprise, l’espace budgétaire du territoire ne sera plus en mesure d’équilibrer les comptes sociaux, et cela dès 2021. À ces turbulences économiques et organisationnelles s’ajoute une incertitude institutionnelle sur l’accès à la pleine souveraineté, qui brouille les pistes et favorise l’attentisme des acteurs. La crise économique que traverse la Nouvelle-Calédonie est donc aggravée par une crise de confiance politique et institutionnelle, dont la pérennité du modèle social est la première victime. Il apparaît à l’issue du premier référendum du 4 novembre 2018 que la société calédonienne est en réalité toujours coupée en deux, chaque camp restant sur ses positions historiques en deux blocs de population se faisant face. La question de la souveraineté française sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie se pose donc avec la même acuité aujourd’hui qu’il y a trente ans : pour les uns, elle est subie, pour les autres, elle les protège. Cet ouvrage a pour principal objet l’analyse du système de santé de la Nouvelle-Calédonie, sa construction, ses atouts et faiblesses, ses projets de réformes et les risques potentiels en cas d’indépendance du territoire. Il permet également d’avoir une vision d’ensemble des modèles de protection sociale d’autres géographies, à travers de nombreuses comparaisons internationales. Sur ce territoire, encore moins qu’ailleurs, les chiffres ou les pourcentages ne donnent pas l’identité d’un pays. Il y a sa part propre, celle qui fait de la Nouvelle-Calédonie un espace à nul autre pareil, un pays dont la devise « Terre de parole, terre de partage » cherche encore les moyens de se réaliser.

 

Abdelkader Saïdi est chirurgien général, diplômé de la faculté de Grenoble et de Marseille. Spécialisé en urologie et transplantation d’organes, il exerce en Nouvelle-Calédonie depuis 2007. Il est également manager du risque, diplômé de l’École nationale d’administration.

 

PS : ce livre est disponible en ligne chez L'Harmattan et sera prochainement en vente en librairie à Nouméa. NB Cet ouvrage est le troisième livre de Abdelkader Saïdi. Il a fait l'objet d'une thèse, si j'ai bien compris, mais j'attends des informations supplémentaires pour en faire un billet. JP

Et beaucoup d'autres
Et beaucoup d'autres
Et beaucoup d'autres

Et beaucoup d'autres

Publié dans Essai

Partager cet article
Repost0

Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.

Du 5 mars à la fin du mois, Albert Prous poète et artiste plasticien, propose une exposition à la bibliothèque Bernheim. Des poèmes sur des affiches, sur des supports atypiques, où se mêlent les mots et les phrases. Son objectif est de transporter le public dans une spirale d’émotions, dit-il.

 

Albert Proust a invité les responsables de la culture du pays et ses amis pour son vernissage hier mercredi. Habituellement, c’est à Plum, une localité de la commune du Mont Dore qu’Albert Prous, poète, ouvre son atelier aux curieux. C’est dans cet atelier bucolique que Christophe Augias, le directeur de la bibliothèque, l’a rencontré et a eu un coup de foudre pour cet artiste. Christophe Augias aime les artistes « border line », la société est devenue « borderline », l’art le dit. Albert Prous n’est pas schizophrène, il a la tête bien accrochée aux épaules, mais il écrit sur les murs, sur des bâches, sur un écran et même dans un recueil. C’est une chance qu’il ait déménagé à la bibliothèque pour nous faire profiter de ses créations atypiques. Il a expliqué son usage des mots avec conviction. Il est très convaincant. Il est passionné. Albert Prous dit n’avoir à dire mais il passe 5 heures par jour à rédiger ses textes. C’est un faiseur de mots. Il fait des affiches, pour y poser des mots vidés de leurs sens mais dispersés dans un décor, tordus, triturés et exposés dans la nature par exemple, c’est ainsi qu’ils deviennent poésie. Albert Prous est un poète 3D. Il sait déclencher l’émotion d’une manière originale en faisant de la provocation, diront certains, néanmoins, il interpelle. Il mérite un détour pour découvrir ses mots jusqu’à la fin du mois. Les gens du Nord pourront aussi voir cette exposition du côté de Poindimié après Nouméa. Après le « cours de poésie » d’Albert Prous, le vernissage s’est terminé par un verre de l’amitié avec deux énormes pains « surprises » fourrés de canapés délicieux qui ont été pris d’assaut. La poésie ça creuse !

Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Vernissage de l’exposition d’Albert Prous, le poète XXL. Il expose ses œuvres à la bibliothèque Bernheim.
Partager cet article
Repost0

Causerie Jéliane à la librairie Calédo Livres pour Mes Promenades Dans Le Temps son ouvrage illustré de ses peintures

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Causerie Jéliane à la librairie Calédo Livres pour Mes Promenades Dans Le Temps son ouvrage illustré de ses peintures

Eliane Jacquet, Jéliane, son pseudo, est une artiste aux multiples talents, poétesse, peintre et nouvelliste. Jéliane, c’est du patrimoine immatériel qui a pour ambition de pousser d’autres séniors à se lancer dans l’écriture pour partager leurs plus beaux souvenirs. Elle a des projets dans ce sens avec des amies. Elle pense même à un prochain ouvrage qui aura peut-être pour titre Autour d’un thé. C’est une femme pétillante, pleine de vie. Malgré ses quatre-vingts printemps, elle peut donner des leçons de joie de vivre et d’optimisme à de beaucoup plus jeunes qu’elle.

Dans son livre elle évoque des souvenirs liés à son enfance, aux maisons coloniales, aux quartiers et aux bâtiments qui ont marqué l'essor de Nouméa, ou aux paysages de brousse. La seconde partie du livre est consacrée aux écrits, riches en anecdotes et souvenirs souvent cocasses de son père, Dante Cicéri qui avaient été recueillis par Marie-France Cubada. Au cours de cette causerie, ponctuée de lecture, elle a donné, à la poignée de courageux qui avait fait le déplacement en bravant le mauvais temps de cette journée, des précisions sur ses textes et des anecdotes rapportées. Elle a vécu et vu tellement de choses les choix ont été difficiles. Certains valent leur pesant d'or, comme son texte et son illustration de la Maison Rose. La « Pink House » ou Maison Rose dite de tolérance réservée aux militaires américains qui a disparu de la Vallée du Tir existe encore, dans l’ouvrage de Jéliane, un ancien GI’S de la guerre du Pacifique lui avait commandé en peinture. Ce tableau est en illustration dans le livre enrichi d’un texte de Jéliane. Elle n’a pas eu peur d’écrire sur la Maison Rose, elle l’avait déjà fixé sur la toile. Pourquoi ne pas mettre des mots sur cette image ? C’est sa façon de travailler, avec son œil de peintre. C’est d’abord, la beauté de nature ou un décor qui l’inspire.  Il y a dans ce livre beaucoup de lieux évoqués qui pourraient tomber dans l’oubli si on n’en parle pas. Ce livre est en vente à la librairie Calédo Livre pensez-y !

Causerie Jéliane à la librairie Calédo Livres pour Mes Promenades Dans Le Temps son ouvrage illustré de ses peintures
Causerie Jéliane à la librairie Calédo Livres pour Mes Promenades Dans Le Temps son ouvrage illustré de ses peintures
Partager cet article
Repost0

Mes promenades dans le temps, suivi de Histoires de mon père de Jéliane peintre et auteure calédonienne

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Mes promenades dans le temps, suivi de Histoires de mon père de Jéliane peintre et auteure calédonienne
Jéliane présentait son livre à la bibliothèque Bernheim jeudi 08 août 2019
Jéliane présentait son livre à la bibliothèque Bernheim jeudi 08 août 2019

Jéliane présentait son livre à la bibliothèque Bernheim jeudi 08 août 2019

Dans la collection Lettres du Pacifique chez L’Harmattan dans la catégorie Beaux arts peinture, dessin littérature documents, récits océan pacifique Nouvelle-Calédonie.

 

Cet ouvrage est un hommage authentique que Jéliane rend à son île natale. Elle a voulu témoigner du passé calédonien par ses textes accompagnés d'un vaste choix de ses œuvres. Elle y évoque des souvenirs liés à son enfance, aux maisons « coloniales » en bois blotties dans leurs jardins, aux quartiers et aux bâtiments qui ont marqué l'essor de Nouméa, ou encore aux tribus et aux paysages de brousse. La seconde partie du livre est consacrée aux écrits, riches en anecdotes et souvenirs souvent cocasses de son père, Dante Cicéri.

 

« Jéliane est une artiste peintre calédonienne octogénaire aux origines pluriethniques, dont les aquarelles et les miniatures, très appréciées, ont participé à plus de 50 expositions sur l'île et en France ». Peut-on lire sur le site de l’éditeur.

 

Eliane Jacquet est une artiste admirable, nombreux sont ceux qui apprécient ses peintures. À 81 ans, elle a encore beaucoup de projets. C’est ça le secret de son éternelle jeunesse, m’a-t-elle confié, à la bibliothèque Bernheim, le jour de la première présentation du livre à ses amis de l’Alliance Champlain. Son ouvrage est joliment illustré avec ses belles maisons coloniales colorées. Le livre est préfacé par Max Shekleton avec une présentation d’Hélène Colombani. JP

 

Le livre est vendu 18 € et la version numérique 13,99 € sur le site Harmattan mais sans les frais de port. Le livre sera disponible chez Calédo Livres pour les habitants de Nouméa.

NB : Après le beau roman « Tout ce qui flotte » de Julien Ali, une vraie pépite. La collection Lettres du Pacifique contribue largement à enrichir nos bibliothèques.

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Conférence : Université Populaire de la NC – ARES Pacifique 33ème conférence de l’UPNC Jeudi 5 mars 2020 de 18h à 19h30

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Blaise Pascal, une photo ancienne, je ne l'ai pas revu depuis longtemps. JP

Blaise Pascal, une photo ancienne, je ne l'ai pas revu depuis longtemps. JP

« La philosophie de Blaise Pascal »

 

Blaise Pascal : le plus grand penseur tragique ?

 

Jeudi 5 mars 2020 de 18h à 19h30 Amphithéâtre du lycée Blaise Pascal (22 rue Blaise Pascal, Anse-Vata)

 

 Conférence de Matthieu Solier, professeur de philosophie, suivie d’échanges et de discussions.

 

Résumé de l’exposé : Ecrivain, croyant, mathématicien, physicien, philosophe… Blaise Pascal fait assurément partie de ces êtres qui ont marqué leur temps et qui, en traversant l’histoire, méritent le qualificatif de « génie ». Si on retient surtout de Pascal son engagement « corps et âme » pour le christianisme, si on connaît un peu moins la portée de sa brillante œuvre scientifique, sa philosophie réside précisément quant à elle dans une articulation originale entre la science et la religion, entre la raison et le « cœur ». S’opposant à Descartes et à son projet d’une connaissance ainsi que d’une maîtrise de la nature par la raison humaine, Pascal s’impose d’emblée comme le penseur des limites de la raison et comme le critique de la vanité humaine. Peignant la misère de l’homme tout autant que sa grandeur, le divertissement dans lequel il se complaît ainsi que le tragique de sa condition, il rappelle fermement à l’homme moderne enclin à devenir imbu du sentiment de sa propre supériorité qu’il existe « une infinité de choses qui le dépassent. »

 

Entrée libre et gratuite Contact : universitepopulairenoumea@gmail.com  

 

Ci-dessous, un message que je relaie avec plaisir. Cette association a beaucoup de mérite en abordant tous les sujets par des Calédoniens pour les Calédoniens. JP

 

« Une nouvelle année d'exercice pour cette jeune association UPNC (Université Populaire de Nouvelle-Calédonie) qui ouvre ses portes chaque mois afin de proposer une conférence-débat sur des thèmes aussi variés que passionnants. Entrée libre et gratuite ; les "communicateurs" interviennent de façon totalement bénévole et ne ménagent pas leurs efforts pour que leurs interventions soient aussi enrichissantes que possible... La preuve est faite puisque l'amphi. de Blaise PASCAL fait salle comble.

 

Première conférence ce Jeudi 5 Mars prochain à 18 heures avec la philosophie de Blaise PASCAL. Matthieu SOLIER ouvre le "feu" ce qui nous promet un exposé charpenté et lumineux.

 

Merci pour votre bienveillante présence et votre soutien aux gens de bonne volonté qui ont à cœur de proposer une culture pour tous ».

 

Sylvie COQUILLARD, trésorière de l'association

Conférence : Université Populaire de la NC – ARES Pacifique 33ème conférence de l’UPNC Jeudi 5 mars 2020 de 18h à 19h30

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3