Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le salon international du livre Océanien, SILO du 6 au 11 octobre au Centre culturel Tjibaou : Edito de Didier Poidyaliwane

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le salon international du livre Océanien, SILO du   6   au 11 octobre au Centre culturel Tjibaou : Edito de Didier Poidyaliwane

Le salon international du livre   Océanien (SILO) relève des   évènements culturels du pays.

Cette action d’envergure est soutenue depuis 2003 par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, au travers du cabinet en charge de la culture au profit de l’écosystème du livre et de la lecture.

Chaque année, le SILO permet aux acteurs de la filière de valoriser leurs actions et les productions auprès du grand public. À ce titre, le salon est un espace de partage et d’échanges qui permet aux écrivains et aux éditeurs du territoire de s’adresser au public, familles et jeunes, et plus largement au lectorat calédonien.

L’édition 2019 du SILO a proposé une version itinérante afin d’engager un meilleur rayonnement et de toucher de nouveaux publics, dans les trois provinces : dans le Nord, à Koné et Poindimié, aux Îles Loyauté à Lifou et dans le Sud à Nouméa.

Forte d’un excellent accueil, l’édition 2020 du SILO renouvelle son engagement pays.

Ainsi, sur la période d’août à novembre 2020, le salon proposera une multitude de rencontres dans les trois provinces.

Le comité organisateur de cette 13e édition a décidé du thème « Soyons Nature ! », en lien avec les problématiques environnementales pour valoriser l’implication des acteurs du livre en faveur du vivant.

Les impacts écologiques que nous subissons, en particulier nos territoires insulaires, nécessitent une prise de conscience collective.

Nous devons éveiller les consciences afin de transformer les « mauvaises pratiques ».

L’intégration à ce SILO de  la  journée de préfiguration de la  10e  conférence du Pacifique  insulaire  «  Conservation de la nature et des aires protégées – Agir pour la nature et la résilience du Pacifique »  y  contribuera  activement.  La   rencontre   entre   le monde du livre – et plus largement de la culture et de la citoyenneté – avec celui de l’environnement, démontre une responsabilité commune et, qu’ensemble, nous serons la solution.

M.  Didier Poidyaliwane

Membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, en charge de la culture

Voir ou télécharger le programme complet en suivant ce lien

L’événement qui marquera la première journée SILO,

c’est mardi soir.  Voir ci-dessous

Le salon international du livre Océanien, SILO du   6   au 11 octobre au Centre culturel Tjibaou : Edito de Didier Poidyaliwane
Le salon international du livre Océanien, SILO du   6   au 11 octobre au Centre culturel Tjibaou : Edito de Didier Poidyaliwane
Partager cet article
Repost0

Auriane Dumortier, responsable des éditions De bas En Haut une invitée du SILO 2020

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Auriane Dumortier, responsable des éditions De bas En Haut une invitée du SILO 2020

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

Un espace calédonien dans un lycée australien au lycée franco-australien Telopea Park School de Canberra

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Un espace calédonien dans un lycée australien

Article du 28 septembre 2020 sur le site du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Le responsable de la section française du lycée David Binan, le délégué de la Nouvelle-Calédonie en Australie Yves Lafoy et la proviseure Kerrie Blain.

Un espace dédié à la Nouvelle-Calédonie a été inauguré au lycée franco-australien Telopea Park School de Canberra. Cette initiative, portée par le délégué de la Nouvelle-Calédonie en Australie, s’inscrit dans le cadre de la promotion de la francophonie dans la région Asie Pacifique.

Après Nagoya en 2018, Canton en 2019 et l’Alliance française de Canberra en mars, c’est au sein du lycée franco-australien Telopea Park School de cette même ville qu’un nouvel espace francophone consacré à la Nouvelle-Calédonie vient d’ouvrir ses portes. Il a été inauguré officiellement le 25 septembre par le délégué de la Nouvelle-Calédonie en Australie, Yves Lafoy – qui représentait pour l’occasion le membre du gouvernement notamment en charge de la francophonie Yoann Lecourieux – et deux représentants de l’établissement.

Doté d'une vaste collection de livres d'art, de bandes dessinées, de romans et de DVD, cet espace offre « une fenêtre unique sur les paysages, les traditions et la culture de la Nouvelle-Calédonie », s’est félicité Yves Lafoy.

Promouvoir la Calédonie et la francophonie

Financé par la délégation de la Nouvelle-Calédonie en Australie, cet espace culturel et éducatif poursuit plusieurs objectifs. Il vise à promouvoir la francophonie en Australie, où le français est la deuxième langue étrangère la plus enseignée, mais aussi à accroître la visibilité de la Calédonie sur ce continent, notamment à travers ses langues et ses cultures.

Ce lieu d’accueil doit également contribuer au développement des relations entre le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le réseau des

Un espace calédonien dans un lycée australien

Article du 28 septembre 2020 sur le site du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Le responsable de la section française du lycée David Binan, le délégué de la Nouvelle-Calédonie en Australie Yves Lafoy et la proviseure Kerrie Blain.

Photo

Un espace dédié à la Nouvelle-Calédonie a été inauguré au lycée franco-australien Telopea Park School de Canberra. Cette initiative, portée par le délégué de la Nouvelle-Calédonie en Australie, s’inscrit dans le cadre de la promotion de la francophonie dans la région Asie Pacifique.

Après Nagoya en 2018, Canton en 2019 et l’Alliance française de Canberra en mars, c’est au sein du lycée franco-australien Telopea Park School de cette même ville qu’un nouvel espace francophone consacré à la Nouvelle-Calédonie vient d’ouvrir ses portes. Il a été inauguré officiellement le 25 septembre par le délégué de la Nouvelle-Calédonie en Australie, Yves Lafoy – qui représentait pour l’occasion le membre du gouvernement notamment en charge de la francophonie Yoann Lecourieux – et deux représentants de l’établissement.

Doté d'une vaste collection de livres d'art, de bandes dessinées, de romans et de DVD, cet espace offre « une fenêtre unique sur les paysages, les traditions et la culture de la Nouvelle-Calédonie », s’est félicité Yves Lafoy.

Promouvoir la Calédonie et la francophonie

Financé par la délégation de la Nouvelle-Calédonie en Australie, cet espace culturel et éducatif poursuit plusieurs objectifs. Il vise à promouvoir la francophonie en Australie, où le français est la deuxième langue étrangère la plus enseignée, mais aussi à accroître la visibilité de la Calédonie sur ce continent, notamment à travers ses langues et ses cultures.

Ce lieu d’accueil doit également contribuer au développement des relations entre le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le réseau des Alliances françaises d’Australie et les établissements bilingues français-anglais implantés en Australie, en collaboration avec le Centre de rencontres et d’échanges internationaux du Pacifique (CREIPAC).

 

Cette vitrine des richesses calédoniennes participe enfin à la promotion touristique de la Nouvelle-Calédonie auprès des 1 520 élèves de la Telopea Park School et de leurs familles.

et les établissements bilingues français-anglais implantés en Australie, en collaboration avec le Centre de rencontres et d’échanges internationaux du Pacifique (CREIPAC).

Cette vitrine des richesses calédoniennes participe enfin à la promotion touristique de la Nouvelle-Calédonie auprès des 1 520 élèves de la Telopea Park School et de leurs familles.

Publié dans Nouvelle-Calédonie, Divers

Partager cet article
Repost0

Echos francophones des mers du sud, la Nouvelle-Calédonie Alliance Champlain

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Divers, Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou pendant le SILO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou pendant le SILO
Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou pendant le SILO

L'AENC (Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie) et les auteurs contributeurs de cet ouvrage collectif, vous présenteront la revue Sillages d'Océanie et le numéro 2020 sur le thème "Demain. Soyons nature".

Dimanche 11 octobre à 13h30

Centre culturel Tjibaou / Espace Pérui-Deck

 

REVUE LITTÉRAIRE DE L'ASSOCIATION DES ÉCRIVAINS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE

SILLAGES 2020 D'OCÉANIE

SOMMAIRE

Nouvelles réalistes

Bernard BILLOT La soupe au poulet

Nicole CHARDON-ISCH Le Chantier

Patrick GENIN... Le dernier des mots-Hikans

Claudine JACQUES L'insulte

Roland ROSSERO... La suite...

Manuel TOURAILLE. Dernière position connue

Nouvelles futuristes et dystopies

Firmin MUSSARD Gueule de bois

Frédéric OHLEN. Racines

Joël PAUL Et demain, des prédictions fiables jusqu'en 2084 par Notre Tradamus

Nouvelle historique

Jean-Marie CREUGNET Le lendemain d'un déporté

Récits historico-polémiques et Réflexions philosophiques et sociologiques

Frédéric ANGLEVIEL Propos impromptus dans un bar à canna

Marc BOUAN... «OK Boomer » - Canopée

Alain BRIANCHON. Quel sera l'AN demain ?

Sylvain DERNE Une sortie en mer

Nicolas KURTOVITCH Millénaire est notre histoire

Hamid MOKADDEM.. Pour Aujourd'hui !

Alexandre ROSADA. Demain, notre avenir...

Benoît SAUDEAU Demain

Poésies

Luc Enoka CAMOUI. Un peu d'air chiche

Sylvie COQUILLARD Donner corps à nos rêves...

IMASANGO... Les Yeux du silence

Georges MACAR Où vont les nuages lorsqu'ils s'en vont ?

Anne-Marie Jorge PRALONG-VALOUR. Mon kapokier

Georges Waixen WAYEWOL Mise en scène

Récits autobiographiques

Sylvie BAILLE.. Soyons Nature

Jean VANMAI Une histoire vraie

Légendes initiatiques

Christine BOURRELLY Ode au bénitier

Yannick JAN. Légendes du monde : Islande

Alain LINCKER... Entre les iles : la mangrove du peuple oublié

Rêverie mystique

Thierry CHARTON Les Marquises. Ile d'Hiva Oa

Contes

Sosthène DESANGES. La Porte

Frédérique VIOLE Il était une fois ma mère poilue

SILLADES D'OCÉANIE 2020

PRÉFACE

La vie littéraire et sociale de la Nouvelle-Calédonie est émaillée d'émotions, de joies et de souffrances ; elle suit le cours de nos destinées et de notre imagination. Son histoire s'est transmise de génération en génération. Mais le fil ténu de la tradition et de la transmission ne doit pas se distendre et la mémoire doit perdurer par l'exemplarité littéraire. Il fallait que cette richesse littéraire, porteuse d'expérience, de réflexion et de respect humaniste - sans lesquels une société ne saurait vivre durablement -soit léguée.

C'est pourquoi le collectif d'auteurs de l'Association des Écrivains de la Nouvelle-Calédonie (AENC) a décidé de poursuivre avec enthousiasme et détermination ce nouveau numéro de la revue Sillages d'Océanie, somme de renseignements sur les faits quotidiens, projection dans le devenir avec le thème élu « Et Demain ? », chant poétique sur la nature et l'essentiel avec le thème proposé par le SILO 2020 « Soyons nature », ainsi des genres divers sont convoqués tant par les auteurs de l'AENC que par les dix auteurs invités : nouvelles, contes et légendes, extraits de roman, essais polémiques, philosophiques, sociologiques, dystopies, poèmes...

La lecture en est édifiante, émouvante et didactique. La diversité des sujets traités, la compétence des auteurs, qui entremêlent souvent les deux thèmes, permettent aux lecteurs de poser un regard parfois amusé, toujours intéressé, sur le passé de leur société, son présent non dénué de complexité, son avenir incertain, et de mesurer l'évolution des mentalités et des conditions de vie aujourd'hui et demain.

Les témoignages ainsi recueillis, les contributions versées conduiront à alimenter un fonds ouvert pour l'imaginaire, le plaisir, la réflexion.

A une époque qui privilégie l'instantané, l'événement exceptionnel et retentissant, nous ne pouvions nous laisser bercer par le vent sans contribuer à enrichir le patrimoine culturel et aller de l'avant. L'irrésistible mouvement de l'histoire, qui ébranle et bouscule les idées reçues, éveille en nous le besoin de retrouver nos racines, celles d'une humanité apaisée, respectueuse de son environnement, consciente des enjeux de demain.

C'est le message de Sillages 2020 que nous vous invitons à découvrir

Nicole Chardon-Isch

SILLADES D'OCÉANIE 2020

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : Hors les murs à Païta lundi et jeudi

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Silo 2020 : Hors les murs à Païta lundi et jeudi

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

MLNC relais - SILO 2020 - Soyons Nature ! Interview de Nicolas Yann Martin (dit NIKO), dessinateur et auteur BD.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

Notre historien du Caillou Frédéric Angleviel à l’honneur d’un article dans Histoire Magazine. Une belle reconnaissance pour cet auteur prolifique.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Notre historien du Caillou Frédéric Angleviel à l’honneur d’un article dans Histoire Magazine. Une belle reconnaissance pour cet auteur prolifique.

Le pénitencier de l'archipel de Poulo Condore est inconnu des Français ou presque. Pourtant il fut le deuxième bagne français derrière celui de Guyane et ouvrit ses portes en 1862 pour ne les refermer qu'en 1993, soit près de quarante ans après la fin de la guerre d'Indochine. 40 000 prisonniers y furent détenus durant toute la période coloniale. La moitié trouvèrent une mort atroce dans ce lieu surnommé "le bagne d'où l'on ne revient pas": manque de nourriture, travail forcé, épidémies ... Officiellement réservé aux pirates, membres des sociétés secrètes, ou trafiquants d'opium, Poulo Condore fut en réalité un outil de répression politique. L'historien Frédéric Angleviel est retourné à Poulo Condore, renommé depuis, Con Dao, et devenu l'un des plus importants lieux de mémoire des combattants nationalistes et révolutionnaires ...

Frédéric Angleviel, professeur des universités en histoire contemporaine à l'Université de la Nouvelle-Calédonie, travaille sur l'Océanie francophone depuis plus de trente ans. Il a reçu en 1995 le prix Auguste Pavie de l'Académie des Sciences d'Outre mers pour « Les missions à Wallis et Futuna au XIXe siècle » (CNRS) et en 2015 le prix « Sciences » du Salon du livre insulaire d'Ouessant pour « Ouvéa. Un drame de la colonisation » (Vendémiaire). Depuis quatre ans, marié à Nhung Nguyen, il vit à mi-temps au Vietnam et mène des études plus globales sur la colonisation française.

104

Histoire Magazine

 

NB : Frédéric Angleviel présentera Kaléidoscop Kanak de 14h30-15h00, le vendredi 09 octobre au centre culturel Jean-Marie Tjibaou pour le SILO 2020

Notre historien du Caillou Frédéric Angleviel à l’honneur d’un article dans Histoire Magazine. Une belle reconnaissance pour cet auteur prolifique.
Notre historien du Caillou Frédéric Angleviel à l’honneur d’un article dans Histoire Magazine. Une belle reconnaissance pour cet auteur prolifique.
Notre historien du Caillou Frédéric Angleviel à l’honneur d’un article dans Histoire Magazine. Une belle reconnaissance pour cet auteur prolifique.
Notre historien du Caillou Frédéric Angleviel à l’honneur d’un article dans Histoire Magazine. Une belle reconnaissance pour cet auteur prolifique.
Partager cet article
Repost0

Soirée Poétique à la librairie Calédo Livres avec Anne-Marie Jorge Pralong-Valour et Nicolas Kurtovitch

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Anne-Marie, Canelle et Nicolas
Anne-Marie, Canelle et NicolasAnne-Marie, Canelle et Nicolas

Anne-Marie, Canelle et Nicolas

Une petite respiration poétique à la librairie Calédo Livres a réuni tout le gratin de la poésie de Nouméa ce mercredi, veille du 24 septembre, la fête de citoyenneté en Nouvelle-Calédonie depuis l’abolition de la fête de la prise de possession.

La causerie, introduite par Cannelle Irsh a été suivie d’un échange entre Nicolas Kurtovitch et Anne-Marie Jorge Pralong-Valour et émaillé de lecture. Anne-Marie Jorge Pralong-Valour a récité plusieurs poèmes de son troisième ouvrage édité par l’association écrire en Océanie Aube Pacifique dès le début de son intervention. Une belle manière de commencer une causerie poétique. Quoi de mieux que de ce délecter, avant tout, des mots si joliment mis en valeur par des poètes ou poétesses. Anne-Marie a précisé, après la lecture de ces premiers, qu’ils étaient « le reflet de ce qu’elle est », donc une belle âme, si on se fit à ceux qu’elle a déclamés.

Nicolas Kurtovitch a lu un extrait de son recueil de poésie Les Invisibles, inspiré d’un voyage aux Etats-Unis, avant de poursuivre avec un poème d’amour de la Nouvelle-Calédonie qui a été droit au cœur du public présent, composé en majorité de poétesses avec une sensibilisé à fleur de peau, comme il se doit. Nicole Irsh est intervenue après ces premières lectures pour présenter les auteurs avec des arguments toujours aussi percutants. Le dernier volet de cette causerie originale, une interview croisée entre les deux poètes, a permis d’en savoir encore plus sur ces deux rhétoriqueurs calédoniens. Ce moment convivial a comblé les amateurs de vers, de tercet, de quatrain, strophe de quatre vers ou plus qui pourraient donner le tournis à un amateur de verres comme votre serviteur. Je préfère laisser un poète conclure ce billet.

La poésie est la langue de tous les âges de l'humanité, naïve et simple au berceau des nations, conteuse et merveilleuse comme la nourrice au chevet de l'enfant.

Citation de Alphonse de Lamartine ; Des destinées de la poésie (1834).

Je vous recommande de lire nos poètes calédoniens. Personnellement, plus je les écoute plus je les aime. JP

NB : Anne-Marie Jorge Pralong-Valour viens d’être cooptée grâce à mes trois recueils édités, dont Aube Pacifique, et elle devenue sociétaire de la Société des Poètes Français depuis début septembre.

Anne Marie Jorge PRALONG-VALOUR

Professeure de lettres, de français langue étrangère, de français langue seconde, Anne-Marie Jorge Pralong-Valour, accompagnée de son mari et de deux de leurs 4 filles est arrivée en Nouvelle-Calédonie en 1980. C'est en Calédonie et à Tahiti que sont nées ses deux autres enfants. Elle enseigne à l’école publique de Plum après deux ans d’École Normale à Nouméa puis au collège de Magenta après avoir obtenu le CAPEGC Français / Histoire-Géographie à l’École Normale d’Auteuil (Paris)… Sa biographie intégrale est disponible sur le site de l’AENC.

Elle a coutume de dire que la poésie fait partie de sa vie, qu’elle coule dans son sang et la nourrit.

Les Éditions métropolitaines Z4 ont édité deux recueils de poésies dans la collection Les quatre saisons :

Tant qu’il y aura une aube en 2019

Margeride en 2020, consacré à sa région natale l’Auvergne et plus particulièrement à la Haute-Loire des montagnes et du Haut Allier, où elle a passé son enfance et son adolescence et à laquelle elle reste très attachée.

Les Éditions Écrire en Océanie ont publié en 2020 Aube Pacifique, recueil consacré à son territoire d’adoption La Nouvelle- Calédonie. Ci-dessous sa présentation :

« Le titre AUBE PACIFIQUE fait écho au titre de mon premier recueil : « TANT QU’IL Y AURA UNE AUBE » composé de poèmes divers consacrés soit à l’Auvergne, soit à l’Asie du Sud-est, soit à la Calédonie. Ce recueil est entièrement consacré à la Nouvelle Calédonie, mon pays d’adoption, c’est pourquoi j’ai utilisé le qualificatif Pacifique. J’ai fait de cet adjectif un nom pour nommer l’océan mais en filigrane, il est fait allusion aussi au calme, à la paix auxquels aspire le peuple calédonien. (Poème très court page 47) Pour ce qui est du mot aube, il est bien entendu que toute sa symbolique est contenue dans ce titre, aussi bien celle du jour qui se lève, de la nature qui s’éveille, de la vie et de l’espoir. L’espoir de jours meilleurs…(pages 30, page 34) l’espoir de se réveiller de la nuit. Je suis aussi une lève-tôt et j’aime particulièrement ce moment entre la nuit et le jour où je guette souvent la première lueur ou le premier chant d’oiseau. Les différents moments de la journée sont un des fils conducteurs de mon recueil. Mon genre littéraire de prédilection .... » Plus sur EEO suivre le lien

Le poète et écrivain Nicolas Kurtovitch a une énorme bibliographie et a déjà fait l’objet de nombreux articles sur ce blog. C’est l’un des invités du SILO 2020 qui se déroulera du 06 au 11 octobre 2020 au centre culturel Jean-Marie Tjibaou à Nouméa.

Poétesses en nombre présente à la causeriePoétesses en nombre présente à la causerie
Poétesses en nombre présente à la causerie
Poétesses en nombre présente à la causeriePoétesses en nombre présente à la causerie

Poétesses en nombre présente à la causerie

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

RACINES , une novella de Frédéric Ohlen (suite), un recueil dédié au SILO 2020

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

RACINES , une novella de Frédéric Ohlen (suite), un recueil dédié au SILO 2020

 UN VOYAGE AU CŒUR DU PAYS NATAL…

Lire « Racines », le nouveau roman de Frédéric Ohlen, c’est faire, dès les premières pages, une escapade inattendue dans le ciel de Vénus, là où les hommes ont créé naguère des milliers de Cités volantes, des villes suspendues à d’énormes ballons gonflés d’un mélange azote-oxygène. C’est faire aussi, en quelques courts chapitres, grâce aux extraits d’un mystérieux journal de bord, qui sert de guide au narrateur, une sorte de voyage dans le temps et un véritable tour du pays.

On y découvre, en premier lieu, un aéroport de La Tontouta rebâti par les « bioconstructeurs ». L’aérogare de verre et de béton a été, apparemment, remplacée par un… banian géant ! Mais attention… Gare au vertige pour les voyageurs en transit ! On y revisite, juste après, les savanes de la côte ouest, des zones miraculeusement épargnées après les feux de brousse. On n’oublie pas d’oser un pèlerinage jusqu’à la Fédération des Œuvres laïques (F.O.L.), seul site en hauteur qui aurait échappé au dernier tsunami, là où l’on a entreposé, pour les sauver, les précieuses collections de la bibliothèque Bernheim. On y côtoie enfin les anciennes sources thermales (La Crouen et la baie du Carénage), des eaux souterraines dotées d’incontestables pouvoirs de guérison...   

 Carlos, le jeune homme envoyé sur place par son grand-père pour y retrouver ses racines, parcourt en cyborg obéissant ces divers paysages. Il n’est pas au bout de ses révélations ni de ses surprises en foulant ainsi, pas à pas, la Terre des origines

Téléchargez 5 extraits de ce recueil qui vous donneront un aperçu du talent de Frédéric et de son amour pour notre Calédonie. (Suivre le lien). Ci-dessous l’extrait N°1

- EXTRAIT n° 1 (page 14) : DES RACINES ET DES AILES…

 « L’aéroport de La Tontouta, dont l’origine remonte aux premiers vols motorisés, s’était modernisé : plus de piste d’atterrissage, plus d’aérogare pour réceptionner les passagers, plus de douaniers revêches pour fouiller vos bagages. Le bâtiment disgracieux, qui mêlait jadis verre et métal, s’était mué en arbre, un banian à croissance rapide qui, sous l’impulsion des bioconstructeurs, avait pris l’ampleur souhaitée. Avec un résultat, disons… moyennement harmonieux et une ergonomie qui posait problème. Les voyageurs sujets au vertige ou les visiteurs daltoniens, tous ceux dont le cerveau ne percevait pas le vert et ses dérivés, ceux dont le cœur aussi redoutait les abîmes étaient confrontés aux pires difficultés. Ils devaient être accompagnés de guides assermentés pour les rassurer au milieu des lianes et des toboggans, ou pour leur lire, dans la langue de leur choix, les indications parfois contradictoires que diffusait le terminal. »

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>