Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auriane Dumortier, responsable des éditions De bas En Haut une invitée du SILO 2020

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Auriane Dumortier, responsable des éditions De bas En Haut une invitée du SILO 2020

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou pendant le SILO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou pendant le SILO
Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou pendant le SILO

L'AENC (Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie) et les auteurs contributeurs de cet ouvrage collectif, vous présenteront la revue Sillages d'Océanie et le numéro 2020 sur le thème "Demain. Soyons nature".

Dimanche 11 octobre à 13h30

Centre culturel Tjibaou / Espace Pérui-Deck

 

REVUE LITTÉRAIRE DE L'ASSOCIATION DES ÉCRIVAINS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE

SILLAGES 2020 D'OCÉANIE

SOMMAIRE

Nouvelles réalistes

Bernard BILLOT La soupe au poulet

Nicole CHARDON-ISCH Le Chantier

Patrick GENIN... Le dernier des mots-Hikans

Claudine JACQUES L'insulte

Roland ROSSERO... La suite...

Manuel TOURAILLE. Dernière position connue

Nouvelles futuristes et dystopies

Firmin MUSSARD Gueule de bois

Frédéric OHLEN. Racines

Joël PAUL Et demain, des prédictions fiables jusqu'en 2084 par Notre Tradamus

Nouvelle historique

Jean-Marie CREUGNET Le lendemain d'un déporté

Récits historico-polémiques et Réflexions philosophiques et sociologiques

Frédéric ANGLEVIEL Propos impromptus dans un bar à canna

Marc BOUAN... «OK Boomer » - Canopée

Alain BRIANCHON. Quel sera l'AN demain ?

Sylvain DERNE Une sortie en mer

Nicolas KURTOVITCH Millénaire est notre histoire

Hamid MOKADDEM.. Pour Aujourd'hui !

Alexandre ROSADA. Demain, notre avenir...

Benoît SAUDEAU Demain

Poésies

Luc Enoka CAMOUI. Un peu d'air chiche

Sylvie COQUILLARD Donner corps à nos rêves...

IMASANGO... Les Yeux du silence

Georges MACAR Où vont les nuages lorsqu'ils s'en vont ?

Anne-Marie Jorge PRALONG-VALOUR. Mon kapokier

Georges Waixen WAYEWOL Mise en scène

Récits autobiographiques

Sylvie BAILLE.. Soyons Nature

Jean VANMAI Une histoire vraie

Légendes initiatiques

Christine BOURRELLY Ode au bénitier

Yannick JAN. Légendes du monde : Islande

Alain LINCKER... Entre les iles : la mangrove du peuple oublié

Rêverie mystique

Thierry CHARTON Les Marquises. Ile d'Hiva Oa

Contes

Sosthène DESANGES. La Porte

Frédérique VIOLE Il était une fois ma mère poilue

SILLADES D'OCÉANIE 2020

PRÉFACE

La vie littéraire et sociale de la Nouvelle-Calédonie est émaillée d'émotions, de joies et de souffrances ; elle suit le cours de nos destinées et de notre imagination. Son histoire s'est transmise de génération en génération. Mais le fil ténu de la tradition et de la transmission ne doit pas se distendre et la mémoire doit perdurer par l'exemplarité littéraire. Il fallait que cette richesse littéraire, porteuse d'expérience, de réflexion et de respect humaniste - sans lesquels une société ne saurait vivre durablement -soit léguée.

C'est pourquoi le collectif d'auteurs de l'Association des Écrivains de la Nouvelle-Calédonie (AENC) a décidé de poursuivre avec enthousiasme et détermination ce nouveau numéro de la revue Sillages d'Océanie, somme de renseignements sur les faits quotidiens, projection dans le devenir avec le thème élu « Et Demain ? », chant poétique sur la nature et l'essentiel avec le thème proposé par le SILO 2020 « Soyons nature », ainsi des genres divers sont convoqués tant par les auteurs de l'AENC que par les dix auteurs invités : nouvelles, contes et légendes, extraits de roman, essais polémiques, philosophiques, sociologiques, dystopies, poèmes...

La lecture en est édifiante, émouvante et didactique. La diversité des sujets traités, la compétence des auteurs, qui entremêlent souvent les deux thèmes, permettent aux lecteurs de poser un regard parfois amusé, toujours intéressé, sur le passé de leur société, son présent non dénué de complexité, son avenir incertain, et de mesurer l'évolution des mentalités et des conditions de vie aujourd'hui et demain.

Les témoignages ainsi recueillis, les contributions versées conduiront à alimenter un fonds ouvert pour l'imaginaire, le plaisir, la réflexion.

A une époque qui privilégie l'instantané, l'événement exceptionnel et retentissant, nous ne pouvions nous laisser bercer par le vent sans contribuer à enrichir le patrimoine culturel et aller de l'avant. L'irrésistible mouvement de l'histoire, qui ébranle et bouscule les idées reçues, éveille en nous le besoin de retrouver nos racines, celles d'une humanité apaisée, respectueuse de son environnement, consciente des enjeux de demain.

C'est le message de Sillages 2020 que nous vous invitons à découvrir

Nicole Chardon-Isch

SILLADES D'OCÉANIE 2020

Partager cet article
Repost0

MLNC relais - SILO 2020 - Soyons Nature ! Interview de Nicolas Yann Martin (dit NIKO), dessinateur et auteur BD.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

Soirée Poétique à la librairie Calédo Livres avec Anne-Marie Jorge Pralong-Valour et Nicolas Kurtovitch

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Anne-Marie, Canelle et Nicolas
Anne-Marie, Canelle et NicolasAnne-Marie, Canelle et Nicolas

Anne-Marie, Canelle et Nicolas

Une petite respiration poétique à la librairie Calédo Livres a réuni tout le gratin de la poésie de Nouméa ce mercredi, veille du 24 septembre, la fête de citoyenneté en Nouvelle-Calédonie depuis l’abolition de la fête de la prise de possession.

La causerie, introduite par Cannelle Irsh a été suivie d’un échange entre Nicolas Kurtovitch et Anne-Marie Jorge Pralong-Valour et émaillé de lecture. Anne-Marie Jorge Pralong-Valour a récité plusieurs poèmes de son troisième ouvrage édité par l’association écrire en Océanie Aube Pacifique dès le début de son intervention. Une belle manière de commencer une causerie poétique. Quoi de mieux que de ce délecter, avant tout, des mots si joliment mis en valeur par des poètes ou poétesses. Anne-Marie a précisé, après la lecture de ces premiers, qu’ils étaient « le reflet de ce qu’elle est », donc une belle âme, si on se fit à ceux qu’elle a déclamés.

Nicolas Kurtovitch a lu un extrait de son recueil de poésie Les Invisibles, inspiré d’un voyage aux Etats-Unis, avant de poursuivre avec un poème d’amour de la Nouvelle-Calédonie qui a été droit au cœur du public présent, composé en majorité de poétesses avec une sensibilisé à fleur de peau, comme il se doit. Nicole Irsh est intervenue après ces premières lectures pour présenter les auteurs avec des arguments toujours aussi percutants. Le dernier volet de cette causerie originale, une interview croisée entre les deux poètes, a permis d’en savoir encore plus sur ces deux rhétoriqueurs calédoniens. Ce moment convivial a comblé les amateurs de vers, de tercet, de quatrain, strophe de quatre vers ou plus qui pourraient donner le tournis à un amateur de verres comme votre serviteur. Je préfère laisser un poète conclure ce billet.

La poésie est la langue de tous les âges de l'humanité, naïve et simple au berceau des nations, conteuse et merveilleuse comme la nourrice au chevet de l'enfant.

Citation de Alphonse de Lamartine ; Des destinées de la poésie (1834).

Je vous recommande de lire nos poètes calédoniens. Personnellement, plus je les écoute plus je les aime. JP

NB : Anne-Marie Jorge Pralong-Valour viens d’être cooptée grâce à mes trois recueils édités, dont Aube Pacifique, et elle devenue sociétaire de la Société des Poètes Français depuis début septembre.

Anne Marie Jorge PRALONG-VALOUR

Professeure de lettres, de français langue étrangère, de français langue seconde, Anne-Marie Jorge Pralong-Valour, accompagnée de son mari et de deux de leurs 4 filles est arrivée en Nouvelle-Calédonie en 1980. C'est en Calédonie et à Tahiti que sont nées ses deux autres enfants. Elle enseigne à l’école publique de Plum après deux ans d’École Normale à Nouméa puis au collège de Magenta après avoir obtenu le CAPEGC Français / Histoire-Géographie à l’École Normale d’Auteuil (Paris)… Sa biographie intégrale est disponible sur le site de l’AENC.

Elle a coutume de dire que la poésie fait partie de sa vie, qu’elle coule dans son sang et la nourrit.

Les Éditions métropolitaines Z4 ont édité deux recueils de poésies dans la collection Les quatre saisons :

Tant qu’il y aura une aube en 2019

Margeride en 2020, consacré à sa région natale l’Auvergne et plus particulièrement à la Haute-Loire des montagnes et du Haut Allier, où elle a passé son enfance et son adolescence et à laquelle elle reste très attachée.

Les Éditions Écrire en Océanie ont publié en 2020 Aube Pacifique, recueil consacré à son territoire d’adoption La Nouvelle- Calédonie. Ci-dessous sa présentation :

« Le titre AUBE PACIFIQUE fait écho au titre de mon premier recueil : « TANT QU’IL Y AURA UNE AUBE » composé de poèmes divers consacrés soit à l’Auvergne, soit à l’Asie du Sud-est, soit à la Calédonie. Ce recueil est entièrement consacré à la Nouvelle Calédonie, mon pays d’adoption, c’est pourquoi j’ai utilisé le qualificatif Pacifique. J’ai fait de cet adjectif un nom pour nommer l’océan mais en filigrane, il est fait allusion aussi au calme, à la paix auxquels aspire le peuple calédonien. (Poème très court page 47) Pour ce qui est du mot aube, il est bien entendu que toute sa symbolique est contenue dans ce titre, aussi bien celle du jour qui se lève, de la nature qui s’éveille, de la vie et de l’espoir. L’espoir de jours meilleurs…(pages 30, page 34) l’espoir de se réveiller de la nuit. Je suis aussi une lève-tôt et j’aime particulièrement ce moment entre la nuit et le jour où je guette souvent la première lueur ou le premier chant d’oiseau. Les différents moments de la journée sont un des fils conducteurs de mon recueil. Mon genre littéraire de prédilection .... » Plus sur EEO suivre le lien

Le poète et écrivain Nicolas Kurtovitch a une énorme bibliographie et a déjà fait l’objet de nombreux articles sur ce blog. C’est l’un des invités du SILO 2020 qui se déroulera du 06 au 11 octobre 2020 au centre culturel Jean-Marie Tjibaou à Nouméa.

Poétesses en nombre présente à la causeriePoétesses en nombre présente à la causerie
Poétesses en nombre présente à la causerie
Poétesses en nombre présente à la causeriePoétesses en nombre présente à la causerie

Poétesses en nombre présente à la causerie

Partager cet article
Repost0

RACINES , une novella de Frédéric Ohlen (suite), un recueil dédié au SILO 2020

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

RACINES , une novella de Frédéric Ohlen (suite), un recueil dédié au SILO 2020

 UN VOYAGE AU CŒUR DU PAYS NATAL…

Lire « Racines », le nouveau roman de Frédéric Ohlen, c’est faire, dès les premières pages, une escapade inattendue dans le ciel de Vénus, là où les hommes ont créé naguère des milliers de Cités volantes, des villes suspendues à d’énormes ballons gonflés d’un mélange azote-oxygène. C’est faire aussi, en quelques courts chapitres, grâce aux extraits d’un mystérieux journal de bord, qui sert de guide au narrateur, une sorte de voyage dans le temps et un véritable tour du pays.

On y découvre, en premier lieu, un aéroport de La Tontouta rebâti par les « bioconstructeurs ». L’aérogare de verre et de béton a été, apparemment, remplacée par un… banian géant ! Mais attention… Gare au vertige pour les voyageurs en transit ! On y revisite, juste après, les savanes de la côte ouest, des zones miraculeusement épargnées après les feux de brousse. On n’oublie pas d’oser un pèlerinage jusqu’à la Fédération des Œuvres laïques (F.O.L.), seul site en hauteur qui aurait échappé au dernier tsunami, là où l’on a entreposé, pour les sauver, les précieuses collections de la bibliothèque Bernheim. On y côtoie enfin les anciennes sources thermales (La Crouen et la baie du Carénage), des eaux souterraines dotées d’incontestables pouvoirs de guérison...   

 Carlos, le jeune homme envoyé sur place par son grand-père pour y retrouver ses racines, parcourt en cyborg obéissant ces divers paysages. Il n’est pas au bout de ses révélations ni de ses surprises en foulant ainsi, pas à pas, la Terre des origines

Téléchargez 5 extraits de ce recueil qui vous donneront un aperçu du talent de Frédéric et de son amour pour notre Calédonie. (Suivre le lien). Ci-dessous l’extrait N°1

- EXTRAIT n° 1 (page 14) : DES RACINES ET DES AILES…

 « L’aéroport de La Tontouta, dont l’origine remonte aux premiers vols motorisés, s’était modernisé : plus de piste d’atterrissage, plus d’aérogare pour réceptionner les passagers, plus de douaniers revêches pour fouiller vos bagages. Le bâtiment disgracieux, qui mêlait jadis verre et métal, s’était mué en arbre, un banian à croissance rapide qui, sous l’impulsion des bioconstructeurs, avait pris l’ampleur souhaitée. Avec un résultat, disons… moyennement harmonieux et une ergonomie qui posait problème. Les voyageurs sujets au vertige ou les visiteurs daltoniens, tous ceux dont le cerveau ne percevait pas le vert et ses dérivés, ceux dont le cœur aussi redoutait les abîmes étaient confrontés aux pires difficultés. Ils devaient être accompagnés de guides assermentés pour les rassurer au milieu des lianes et des toboggans, ou pour leur lire, dans la langue de leur choix, les indications parfois contradictoires que diffusait le terminal. »

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien
L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché LucienL’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien

Le Marché de Lucien est un événement populaire ouvert à tous qui se tient tous les derniers samedi de chaque mois.

Organisé autour des valeurs telles que le partage, l’écocitoyenneté, et la protection de l’environnement. Ce samedi, en plus des activités habituelles, Hamid Mokaddem Professeur agrégé de philosophie, en poste à l'Institut de la Formation des Maîtres de la Nouvelle-Calédonie (IFMNC) et Nicolas Kurtovitch célèbre écrivain calédonien se sont associés pour parler de l’homme et de la nature. Un philosophe et un poète, un duo redoutable. Ces deux là nous ont offert une conférence de haut vol, de qualité supérieure même. Ils ont été très complémentaires. Le public, pas très nombreux à cause d’une foule d’autres événements ailleurs et en même temps a été cependant sous le charme pendant 1h30.

Après une courte présentation des auteurs et un rappel de la raison de cet événement du SILO 2020 hors les murs par Christophe Augias, le directeur des bibliothèques Bernheim, Hamid Mokaddem a ouvert le bal. Le conférencier a d’emblée précisé que ses propos seraient bien différents des discours stéréotypés entendus dans cette période pré-référendaire. Hamid a le don de glisser des petites phrases, des pics d’actualité à sa manière, c'est-à-dire avec sa grande érudition. Hamid Mokadden a tenu à préciser qu’il était un homme de terrain, un intellectuel de terrain. Confronté au quotidien dans son métier de formateur à la jeunesse, il a confiance en l’avenir. Ses élèves sont peut-être plus en harmonie avec le thème de la conférence « L’homme et la nature » que des gens plus âgés. Il ne se reconnaît pas dans le discours médiatique actuel. Après ce préambule, il a décliné « L’homme et la nature » sous tous les aspects philosophiques possibles.

Il maîtrise son sujet à merveille. Il a parlé cosmologie, cité de mémoire des pans d’anthologie des grecs à Camus en passant par Foucault, un de nos grands philosophe disparu, connu pour ses critiques des institutions sociales. Hamid Mokadden, est un livre audio. Il a, dans une de ses conclusions, énoncé que « l’homme est une partie de la nature, mais c’est le seul qui s’arroge le droit de parler en son nom ». Avec René Descartes mathématicien, physicien et philosophe, il achevé sa démonstration et donné la leçon, le professeur était en forme.

Après Hamid, le poète avait un défi à relever. Nicolas a de l’expérience. Il a expliqué avec brio ses relations avec la nature par l’écriture. Il est à l’écoute de la nature, sans elle, il ne pourrait pas écrire. C’est un poète on l’a bien senti dès le début de son intervention. Si « regard et écoute de la nature » étaient récurrents dans ses propos. Il a aussi évoqué le silence, l’utilisation de tous ses sens, en particulier l’odorat et le mouvement, qui a fait l’objet d’explications complémentaires au moment des questions du public. Avec son allégation que « si l’homme n’existait pas, la nature n’existerait pas », le poète s’éleva à la hauteur du philosophe. Les neurones de certaines personnes du public montèrent dangereusement en température mais Nicolas su expliquer ce qu’il exprimait avec ce propos sibyllin.

 Le public a largement participé avec ses questions en fin de conférence. On a même disserté sur la Covid-19. Le philosophe a alors repris la main. Bon moment de partage de savoir avec cette conférence du marché Lucien. Faire son marché dans de telle condition est un vrai plaisir !

L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien
L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'auteur et la devanture du libraire
L'auteur et la devanture du libraire

L'auteur et la devanture du libraire

Pour les deux ouvrages sur l’histoire du bagne incontournables rédigés par Louis-José Barbançon et édités Au Vent des Îles, le public était au rendez-vous. Une dédicace à la librairie Calédo Livres a eu lieu ce samedi 19 septembre à partir de 9h30.

La librairie n’a pas désempli, cela prouve, une fois de plus, la popularité de Louis-José Barbançon et l’intérêt pour l’histoire et en particulier de celle du bagne des Calédoniens. Les doigts de l’historien devaient être douloureux à la fin de la séance et les bras des dames libraires bien musclés car il faut les manipuler les 7,5 kilos d’illustrations et de textes explicatifs.

Le Mémorial du bagne calédonien

Entre les chaînes et la terre

Auteur : Louis-José Barbançon

Deux tomes de 536 et 560 pages, dans un coffret, non vendus séparément, écrits par Louis-José Barbançon, co-édités par l’association Témoignage d’un passé.

La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
La libraire Calédo Livres prise d’assaut par les fans d’histoire pour la dédicace de Louis-José Barbançon.
Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : une nouvelle parution sympathique de Fabienne sera bientôt disponible. C’est un scoop !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Silo 2020 : une nouvelle parution sympathique de Fabienne sera bientôt disponible. C’est un scoop !

Fafa de l’atelier d’écriture de la MLNC va encore nous surprendre Cons…finement ! Un nouveau recueil des textes écrits pendant le confinement est en cours d’impression et sera vendu sur le SILO.

Ci-dessous, la couverture, superbement réalisée par Vro.

Précision de Fabienne Fabre : chaque exemplaire sera vendu à 2.000 F. C’est plus cher que l’an dernier car :

- la couverture est en couleurs

- il y a plus de pages

- la reliure est « dos carré collé », beaucoup plus cher que l’agrafage, mais plus beau.

Compte tenu de ses petits moyens, elle aimerait bien savoir si vous êtes intéressés, et si oui, combien d’exemplaires, a-t-elle demandé à ses amis mais ce message s’adresse aussi au public.

Atelier d’écriture créatif de Fabienne Fabre Voir aussi (un article sur ce blog)

Edition 2019

Ces sessions pour plumes débutantes ou confirmées sont des rendez-vous avant tout conviviaux pour écrire ensemble et nourrir son imaginaire à partir d’exercices ludiques.

Ado-adultes (1er atelier de l’année gratuit puis 5000F CFP/mois ou 1000 F par atelier).

 

Fabienne Fabre = 81 89 36

http://atelierdecritureeiffel.unblog.fr/

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Une décolonisation au présent Joseph CONFAVREUX, MEDIAPART

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ce livre ne doit pas encore être disponible en Nouvelle-Calédonie

Ce livre ne doit pas encore être disponible en Nouvelle-Calédonie

 Des points de vue, une vision d’intellectuels qui peut permettre de mieux comprendre, de se rapprocher les uns des autres peut-être ? Je viens de découvrir ce livre mais pas encore lu grâce au tweet de notre amie Jenny Briffa. Il faut lire surtout la tribune parue dans Le Monde, co-signée par Louis Lagarde, Emmanuel Tjibaou et Jean-Marie Wadrawane. Ils sont Calédoniens. Lire cette tribune en suivant ce lien. JP

 Collection : Cahiers libres - Parution : août 2020

Une décolonisation au présent

Kanaky-Nouvelle-Calédonie : notre passé, notre avenir

L’histoire commence le 24 septembre 1853 avec la prise de possession de la Nouvelle-Calédonie par la France de Napoléon III, et elle ne s’achèvera pas le 4 octobre 2020, quel que soit le résultat du scrutin par lequel les habitants du Caillou sont appelés, pour la seconde fois, à voter pour ou contre l’indépendance de l’île. Le processus inédit engagé par les accords de Matignon de 1988, consécutifs à la tragédie de la grotte d’Ouvéa entre les deux tours de l’élection présidentielle de cette année, puis par l’accord de Nouméa de 1998, dont le préambule reconnaît pour la première fois officiellement le fait colonial de la République française, touche à son terme.

Après une transition de trente ans, la Kanaky-Nouvelle-Calédonie, ainsi que voudraient la nommer les tenants de l’indépendance, est-elle prête pour la pleine souveraineté ? Les clivages entre Kanak et Caldoches, qui ont fait des dizaines de morts pendant les années 1980, ne sont pas effacés, mais ils se sont reconfigurés, laissant aujourd’hui ouvertes aussi bien la possibilité de leur dépassement que celle d’un nouvel embrasement.

Archipel géographique, mosaïque ethnique, concentré d’invention politique, la Nouvelle-Calédonie est aussi un laboratoire institutionnel et un modèle d’intelligence collective qui nous parle, au présent, de ce qu’était notre passé et de ce que pourrait être notre avenir. Cette île, qui fut l’une des rares colonies de peuplement de la France et dont le peuple autochtone – les Kanak – a failli disparaître, pourrait-elle constituer la première décolonisation réussie de l’État français et être, grâce aux pratiques de ce peuple, le lieu d’un autre rapport à la terre, d’une économie non capitaliste et d’une politique de long terme, pour habiter ensemble un monde postcolonial ?

Lire un extrait

Joseph Confavreux (La France invisible, 2006 ; Le fond de l’air est jaune. Comprendre une révolte inédite, 2019) est journaliste à Mediapart. Il a coordonné cet ouvrage, avec la participation de Lucie Delaporte, Carine Fouteau, Ellen Salvi, Julien Sartre et Antoine Perraud.

Article du monde sur ce livre

Jenny Briffa

@BriffaJenny Fière de notre tribune avec E.Tjibaou, L.Lagarde & JM Wadrawane qui plaide pour le courage de la nuance & l’éthique de vérité des l’analyse de la question calédonienne «La posture anticoloniale venue de la métropole nous déresponsabilise »

Publié dans Colonisation, Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Le Patriarche de Witi Ihimaera aux éditions AU Vent des îles

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Patriarche de Witi Ihimaera aux éditions AU Vent des îles

Dans cette grande saga maorie au rythme endiablé, le jeune Simeon se rebelle – à ses risques et périls – contre l’autoritarisme forcené du patriarche de sa famille élargie. Il nous précipite dans sa découverte du monde – amour, injustice, compétition, religion et hypocrisie, secrets, liberté – avec un humour décapant qui rend ses combats sur tous les fronts d’autant plus poignants.

Dialogues impayables, scènes inoubliables comme la course pour traverser le pont au volant de grosses américaines, Witi Ihimaera dépeint avec brio la rivalité shakespearienne entre deux clans maoris et n’oublie aucun ingrédient pour nous convier dans une Nouvelle-Zélande picaresque dont les images et l’action ne pouvaient que donner lieu à un film, Mahana, réalisé par Lee Tamahori en 2016.

Vendu 2 500  XPF et disponible à Nouméa

Le Patriarche de Witi Ihimaera aux éditions AU Vent des îles

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>