Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totaleDans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale

Avec un programme éclectique, le Conservatoire de musique et de danse a fait son show aujourd’hui samedi 31 octobre, dans l’auditorium ou à l’extérieur, le public n’avait que l’embarras du choix. L’objectif est avant tout de mettre en valeur les artistes le pari est réussi, ils sont merveilleux tous ces jeunes talents du pays. La directrice du Conservatoire madame Pascale Doniguian peut être satisfaite, elle semble aussi avoir une équipe formidable autour d’elle, des professeurs accessoiristes, déménageurs à l’occasion qu’on pouvait voir sur tous les fronts. Quelques photos de cet événement ci-joint.

Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totaleDans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totaleDans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Dans le cadre du Festival Piano, du 27 au 31 octobre, une journée portes ouvertes s’est déroulée ce samedi au conservatoire, une réussite totale
Partager cet article
Repost0

Conférence de Louis Lagarde, Maître de conférences, UNC Les Kanak, sujets orientalistes pour la sculpture occidentale

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Illustration avec Pot à Tabac d’Alexandre Bertrand, il en est question dans la conférence

Illustration avec Pot à Tabac d’Alexandre Bertrand, il en est question dans la conférence

Partager cet article
Repost0

L’histoire des pirogues en Nouvelle-Calédonie à l’UNC

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L’histoire des pirogues en Nouvelle-Calédonie à l’UNC

L’équipe de recherche ERALO (Mobilités, Création, Langues et idéologies en Océanie) a pour objectifs de décrire, documenter, faire (re)connaître et valoriser les langues et sociétés océaniennes notamment par le biais d’événements. Ainsi, en collaboration avec KOP (Kenu One Project), le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le centre culturel Tjibaou, la Ville de Nouméa et l’association Témoignage d’un passé, ERALO propose une exposition dédiée aux pirogues en Nouvelle-Calédonie.

Le jeudi 12 novembre à 18h, en parallèle du vernissage de l’exposition, aura lieu une causerie sur l’histoire des pirogues en Nouvelle-Calédonie animée par ERALO et KOP.

Crédit photo : Archives de la Nouvelle-Calédonie, Pirogue double de Touaourou [Commune de Yaté]

Contact

Anne-Laure Dotte Directrice d’ERALO 290 417 / anne-laure.dotte@unc.nc

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Oléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude Beaudemoulin

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Oléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude Beaudemoulin
Oléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude BeaudemoulinOléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude Beaudemoulin

Retenir cinquante-quatre clichés sur des dizaines de milliers. C’est le pari qu’a relevé le photographe Claude Beaudemoulin avec son beau livre Oléti. Une façon de dire merci à la Calédonie où il a vécu 28 ans. « C’est une parole et un geste coutumier traduit en images. », dit-il à propos de cet ouvrage de photographies avec des textes de Jacqueline Paschetta.

Avec un écran en hauteur pour projeter des photographies au dessus de la tête, Claude Beaudemoulin a résumé la genèse de son livre. Un ouvrage qu’il avait envie de réaliser depuis longtemps. Le confinement, pour cause pandémie, lui a donné le temps nécessaire pour le faire. Il a d’emblée expliqué que ses photos ne sont pas légendées volontairement, ni datées mais accompagnées par des textes de sa complice et amie Jacqueline Paschetta. L’auteure a participé au choix des photos pour qu’elles ressemblent et reflètent le talent du photographe. Il a accepté ces arbitrages volontiers car la poétesse est sa grande amie. Il a parlé photographie, c’est bien normal. Il se dit auteur et non artiste. L’artiste signe et influence la perception du ressenti de celui qui admire une œuvre. Il ne veut pas tricher. On ne triche pas en photographie. Ça va trop vite, au point de se poser la question parfois : « Est-ce moi qui ai fait ça ? ». Il a longtemps été fidèle à l’argentique. Jusqu’à arrêter la photo un certain temps pour ne pas passer définitivement au numérique. « Avec le numérique il n’y a pas la jouissance de l’attente, de la surprise », a-t-il expliqué. Il y est venu néanmoins, mais la nostalgie est toujours présente. On le sent bien quand il ajoute, « il faut faire avec ». Cette causerie-coutume a été bien sympathique avec un passage en revue des photos de l’album pour terminer. La semaine prochaine dans cette même librairie c’est le lancement officiel de Racines de Frédéric Ohlen, un ouvrage de science-fiction d’une grande qualité. Il a été présenté en avant première au SILO 2020 à l’ADCK.

 NB : L’auteur a reçu un Popaï beau livre documentaire pour son ouvrage sur le Cheval réalisé avec Nicolas Petit

A propos de l’ouvrage par l’auteur :

« Je le dédie à ses habitants, à sa culture, et je m’inscris modestement dans ses rituels, ses symboles si importants qui relient les hommes et donnent un sens à la parole donnée. Ce livre est un peu comme une parole et un geste traduits en images.

En quittant la Nouvelle Calédonie, je formule un vœu de paix, d'harmonie et d'amour pour ce pays qui m’a tant donné et appris, qui m’a transformé.

Ha ecked et oléti »

Claude Beaudemoulin

Jacqueline Paschetta est née à Nice le 13 avril 1958. Sa famille paternelle, originaire du Piémont, s'est installée à Nice avant 1860, c'est-à-dire à l'époque du Comté de Nice. Elle est devenue française par les aléas de l'Histoire.

L'auteure a passé toute son enfance à Nice. Elle a fait des études de lettres à Paris, puis enseigné au Maroc, en Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Wallis et Futuna. Elle réside actuellement à Tahiti où elle enseigne les lettres et le cinéma. Elle a commencé par écrire de la poésie et publié deux recueils, L'Or et l'ombre et Les Prunes de Pompéi et un roman Histoire d'Octavie.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Au coeur de la fougère – Voyage sur la terre des All Blacks de Vincent Fernandel avec la contribution de, Ian Borthwick

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Au coeur de la fougère – Voyage sur la terre des All Blacks de Vincent Fernandel avec la contribution de, Ian Borthwick
Au coeur de la fougère – Voyage sur la terre des All Blacks de Vincent Fernandel avec la contribution de, Ian Borthwick

Ecoutez les Blacks en appuyant sur play

Au cœur de la fougère : Voyage sur la terre des All Blacks (Français) Broché – 17 septembre 2020 prix 3 850 XPF en Polynésie

Quatrième de couverture

Le premier évolue dans le monde du rugby, où il est un journaliste reconnu ; le second dans celui du théâtre et de l’image. Ian Borthwick et Vincent Fernandel ne se connaissent pas encore lorsqu’un producteur commande aux futurs compères un documentaire en leur lançant un défi de taille : comprendre pourquoi les All Blacks sont la meilleure équipe de rugby au monde. Convaincus que la clé du mystère se cache dans la terre-même des joueurs, les deux hommes s’envolent pour la Nouvelle-Zélande où ils entreprennent un road trip haut en couleur ! Au fil des nombreux kilomètres parcourus, une authentique complicité se noue entre Ian et Vincent, enrichie par d’inoubliables rencontres : légendes du rugby, personnages loufoques, paysages magnétiques… De tous ces souvenirs, des clichés pris et des lignes rédigées, naît Voyage au cœur de la fougère, un ouvrage aussi instructif qu’émouvant, poétique et drôle, intime et universel, terriblement humain où l'on découvre aussi bien l'histoire de la Nouvelle-Zélande et la force de la culture maorie que les grands moments et les personnalités marquantes de l'épopée des All Blacks.

Lire un extrait en suivant ce lien

Biographie des auteurs :

Ian Borthwick

Plusieurs fois primé, il est une figure incontournable du journalisme rugbystique mondial

Depuis plus de 35 ans, grâce à sa double culture, le plus néo-zélandais des chroniqueurs français observe, analyse, décortique le secret des All Blacks, la plus grande équipe de l’histoire du sport

Reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes du rugby international, lan BORTHWICK est un journaliste et écrivain franco-néo-zélandais qui signe depuis trente-cinq ans dans tous les grands titres des presses française et anglo-saxonne. Originaire de Christchurch, élevé dans le culte des All Blacks, après avoir appris la langue française dans les universités de Canterbury et d'Auckland, à vingt-quatre ans il décide de s'installer à Paris. C'est ici qu'il démarre sa carrière journalistique, signant d'abord pour Midi-Olympique et Libération, avant d'enchaîner comme chroniqueur au Monde, consultant à RTL et TF1, créateur et rédacteur en chef des mensuels Quinze Mag et Le Monde du Rugby avant de passer quinze années comme Grand Reporter à L'Equipe. Grâce à sa double culture, il apporte un regard et des connaissances uniques sur les secrets de la plus grande équipe de tous les temps. Il est l’auteur de plusieurs livres sur les All Blacks, et depuis 2012, tous les ans, il co-écrit Le Livre d’or du rugby !

Vincent Fernandel

Petit-fils de l’acteur Fernandel et fils du chanteur Franck Fernandel, il entame à 20 ans une carrière télévisuelle en tant qu’animateur et journaliste spécialisé dans le cinéma.

Par la suite, il quitte la télévision au profit du théâtre et depuis 2010, il enseigne l’art dramatique et fonde en 2017 « Les Ateliers Vincent Fernandel », lieu dédié à la formation pluridisciplinaire de l’acteur.

Il est également metteur en scène, auteur de pièces, photographe et conteur

Vincent FERNANDEL naît dans le Midi en 1983. Après l'obtention d'un bac L, il suit une formation audiovisuelle à Paris. A l'âge de vingt ans, il entame une carrière télévisuelle en tant qu'animateur et journaliste spécialisé dans le cinéma, et débute sur la chaîne Match TV aux côtés de Frédéric Lopez. Puis il anime avec Sandrine Quétier " E ! News ", émission diffusée sur E ! Entertainment. Pour M6, Vincent réalise des entretiens fleuves sur les figures du cinéma français et italien. Pendant sa période télé, il signe en tout plus de 400 interviews et portraits de grands noms du septième art international. Parallèlement, il se forme à la direction d'acteurs ainsi qu'à l'écriture de scénario et quitte la télévision pour le théâtre. Depuis 2010, il est pédagogue en art dramatique et coach d'acteurs. Après avoir enseigné l'acting dans divers cursus professionnels, il fonde en 2017 Les Ateliers Vincent Fernandel, lieu dédié à la formation pluridisciplinaire du comédien.

Plus sur le site de l’éditeur Au Vent des Îles

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Monsieur YANNICK JAN lauréat 2020 de la résidence d’écriture au château Hagen

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Monsieur YANNICK JAN lauréat 2020 de la résidence d’écriture au château Hagen
Monsieur YANNICK JAN lauréat 2020 de la résidence d’écriture au château Hagen

Les membres du jury de la résidence d’écriture au château Hagen ont l’honneur de vous annoncer que le lauréat 2020 est Monsieur YANNICK JAN

pour son roman "LES LIENS DE SANG ».

Yannick Jan au silo sur le Deck de l'ADCK parle de son texye pour Sillage d'Océanie l'ouvrage collectif de l'AENC

Yannick Jan au silo sur le Deck de l'ADCK parle de son texye pour Sillage d'Océanie l'ouvrage collectif de l'AENC

Partager cet article
Repost0

SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie
SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie

Sous la houlette de Nicole Chardon-Isch docteur en Lettres et auteure de trois ouvrages sur la littérature calédonienne qui ont permis de sortir de l’anonymat un bon nombre d’auteurs contemporains du pays et de faire émerger de nouveaux écrivains, les coauteurs du Sillages 2020 se sont retrouvés sur le Deck du centre culturel le dernier jour du salon.

Le salon international du livre océanien n’est jamais assez océanien. Qu’il se déroule à Poindimié ou au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, il manque de la couleur locale. Ce salon 2020 a laissé plus de place aux talents locaux. C’est heureux car les écrivains du pays sont nombreux, pourquoi s’en plaindre ? Les poncifs que l’on entend souvent : « il y a trop d’écrivains, trop de chanteurs, de conteurs, de rappeurs etc. », est inique. Depuis notre isolement du reste du monde pour nous protéger du virus, on constate le foisonnement des talents du pays. On découvre que nous avons un orchestre philarmonique en Nouvelle-Calédonie, des auteurs de pièces de théâtre expérimentés, des écrivains, des philosophes avec un degré très élevé de spécialisation et de compétence. Certains viennent tout juste d’être découverts. Ils sont pourtant capables de tenir la route sur des plateaux télévisés comme La grande Librairie en métropole. Il faut se débarrasser de nos complexes d’infériorité en restant vigilant pour ne pas laisser la censure, la critique malsaine et partisante nous miner. On manque parfois de courage et d’audace. Par exemple, on peut regretter qu’un salon du livre, quelques jours après un référendum d’autodétermination, n’offre pas un espace de parole aux chercheurs et écrivains politiques. Les Hollande, Sarkozy, Michel Onfray et beaucoup d’autres engagés ou égarés en politique fréquentent les salons littéraires. Ici, on a peur ! Pourtant à l’entrée du centre culturel des vigiles assurent la sécurité. La consigne de laisser les colts et les sagaies au vestiaire est appliquée. La nature, un des thèmes, était tendance mais on ne parle que de politique en ce moment ! C’est un sujet que les intellectuels calédoniens ont traité dans de nombreux ouvrages récents. Comme dirait l’Affreux Jojo de notre quotidien LNC, « j’dis ça c’est pour aider » et pour conclure ma série de billets SILO 2020.

Merci pour les retours encourageants de mes amis qui qualifient mon travail de bloggeur de sacerdoce je dirais plutôt de virus, c’est dans l’air du temps.

NB : Nicole Chardon-Isch, est professeure de lettres classiques et docteure en linguistique. Elle enseigne également le latin et anime un atelier d'écriture au Dock socioculturel de Païta.

SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’OcéanieSILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’OcéanieSILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie
SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’OcéanieSILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’OcéanieSILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie
SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’OcéanieSILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie
SILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’OcéanieSILO 2020 : Demain et Soyons nature avec l’AENC et l’ouvrage collectif Sillages d’Océanie

Quelques auteurs ont lu des extraits de leur texte : Christine BOURRELLY Ode au bénitier, Anne-Marie Jorge PRALONG-VALOUR. Mon kapokier, Bernard BILLOT La soupe au poulet, Yannick JAN, Légendes du monde : Islande, Manuel TOURAILLE. Dernière position connue, Sylvie COQUILLARD Donner corps à nos rêves..., Jean-Marie CREUGNET Le lendemain d'un déporté, Alain BRIANCHON. Quel sera l'AN demain ? Nicolas KURTOVITCH a clôturé les lectures avec un petit discours au nom de l’AENC, Jean Vanmai le président de l’association est resté très discret. Il n’est pas intervenu, pourtant avec la sortie de la BD Les engagés de Nouvelle-Calédonie de Clément Baloup, il a encore fait cette année rayonner la littérature calédonienne.

Les trois journalistes engagés pour assurer les modérations des entretiens du SILO étaient présents. On peut leur rendre hommage, ils ont été top de chez top ! JP

PRÉFACE de SILLAGES 2020 D'OCÉANIE et liste des contributeurs suivre ce lien

Une séance de dédicaces était programmée après la causerieUne séance de dédicaces était programmée après la causerie

Une séance de dédicaces était programmée après la causerie

Partager cet article
Repost0

SILO 2020 : Tête à tête avec Sylvie Baille Qui a tué Hnaéla-Rose

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sylvie Baille sur le Deck de l'ADCK et en compagnie du docteur Irsh le jour de la coutume
Sylvie Baille sur le Deck de l'ADCK et en compagnie du docteur Irsh le jour de la coutume

Sylvie Baille sur le Deck de l'ADCK et en compagnie du docteur Irsh le jour de la coutume

Sylvie Baille a enseigné les lettres modernes pendant vingt ans en Midi-Pyrénées puis s'est lancée dans l'écriture. À Nouméa, elle s'implique dans la vie associative et dans ÉCRIRE EN OCÉANIE aux cotés de Nicole Chardon-Isch. L'écrivaine laisse libre cours à son imagination dans ce deuxième roman.

Qui a tué Hnaéla-Rose ? Sylvie BAILLE : lors d’une rencontre avec des scripteurs de l’atelier d’écriture au Dock socio-culturel de Païta : (Source Ecrire en Océanie)

  Sur la stratégie d’écriture : ce roman policier est très structuré. J’ai placardé des affiches, avant l’écriture, et je les déplaçais, les organisais ; tout était prévu d’avance, je savais comment le roman finirait.

  Sur les personnages : je les ai construits aussi ; j’ai particulièrement soigné le personnage de Major, cette enquêtrice brave et forte, à l’aise sur sa moto, et qui ne perd rien de sa féminité.

  Sur les lieux : Nouméa, Nouville, ses squats et son nakamal, le fort Numbo et ses souterrains, que j’ai visités, le cabaret, les appartements huppés, le monde du cirque. Tout un univers de contrastes.

  Avez-vous peur de la page blanche ? Non, pas spécialement. Je suis exigeante et quand le moment de l’écriture tarde à venir, je fais autre chose, du cheval, de la natation, du yoga ; je ne force pas l’inspiration.

 Quel conseil d’écriture pouvez-vous nous donner ? Il faut s’écouter, ne pas craindre de se lancer, prendre des notes. Tout cela va mûrir.

Résumé de Qui a tué Hnaéla-Rose : Quand le médecin légiste joue au yoyo sur la scène de crime, on comprend que l’enquête du commissaire Guignard commence mal. Ce dernier, la cinquantaine grincheuse et l’imagination débordante rate tout ce qu’il entreprend. De quoi perdre les pédales dans la succession de meurtres, quiproquos et fausses pistes qui brouille l’intrigue. Dans ces conditions, parviendra-t-il à découvrir qui a tué Hnaéla-Rose ? Entre crimes et porte-jarretelles, ce polar rose et noir nous balade avec fantaisie jusqu’en Nouvelle-Calédonie.

Maryse, sans Mireille Rolly sa complice

Samedi dernier le 17, à l'atelier a eu lieu une manifestation au Dock socio-culturel de Païta. 

 

Mireille et Maryse ont exprimées sur leurs recherches concernant une nouvelle réaliste autour du petit train de Païta ; ainsi histoire et fiction se mêlent dans leurs productions, destinées à paraître en novembre dans la rubrique "Lire en ligne" de notre site Ecrire en Oceanie.nc

 

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

SILO 2020 : Thierry Charton, l’auteur révélation de ce SILO sur le Deck

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Thierry Charton sur deck du centre culturel SILO 2020
Thierry Charton sur deck du centre culturel SILO 2020

Thierry Charton sur deck du centre culturel SILO 2020

Mes Charton de la Vallée des Colons

Mes Charton de la Vallée des Colons

Encore inconnu du grand public il y a quelques mois, Thierry Charton s’est déjà fait une belle réputation. L’enseignant philosophe détonne dans le train-train des causeries et des rencontres avec les auteurs calédoniens. Thierry, ancien rugbyman, fonce tête baissé dans la mêlée des idées reçues, du politiquement correct. Il martèle qu’il faut mouiller sa chemise, se donner à fond pour écrire et parler vrai. Quand votre serviteur lui pose cette question « On te dit timide malgré les apparences ? », réponse, avec un regard de tueur : « Non, sauvage ! » C'est un sacré numéro !

 Pour entrer dans la mêlée, on disait « « Flexion, touchez, stop, entrez ! ». Il est entré dans le monde de la littérature calédonienne avec deux ouvrages Fin du Malentendu ou il affirme qu’il faut vivre sa vie et oser s’y perdre pour vivre pleinement une vie d’homme. Dans Le Tumulte de la Joie, il a écrit le récit fort d’un homme qui cherche à se connaître en traversant toutes les expériences qui lui sont données de vivre. Il fallait une journaliste expérimentée et hardie pour affronter le monstre sur le Deck. Stéphanie Chenais l’a fait avec assurance.

Le joueur clé de la mêlée, c’est le demi de mêlée ça devait être son poste. Son ballon, c’est le talent. Il vient de l’introduire dans le pack des écrivains du caillou pas des petits, comme dirait un journaliste pas très sportif, mais des grands de la littérature du pays, « wait and see ! ». Après ces deux ouvrages publiés, un troisième est déjà sur les rails. JP

PS : J’ai mis en illustration mes deux exemplaires. Ils trônent sur un meuble chez moi avec un ballon du rugby en peluche qui ma fille Mélissa m’a ramené d’une boutique des Blacks de Auckland il y a une vingtaine d’années. C’est pour lui faire plaisir, je ne tiens pas à me faire plaquer par le bonhomme, je n’ai plus l’âge.

Les ouvrages des éditions Spinelle sont disponibles en librairie à Nouméa au prix de 2500 F

Dans le tumulte de la joie

Dans le tumulte de la joie est le récit d'un homme qui cherche à se connaître en traversant toutes les expériences qui lui sont données de vivre. Eloge de la vie sitôt qu'on cesse de vouloir la refuser, ce livre percutant nous protège contre les tentations du désenchantement et prône une philosophie de la joie dont nous sommes les seuls créateurs.

Fin du Malentendu

« La vie est pas une création de la morale mais un fluide dans nos veines, un souffle de l’esprit, une dilatation du cœur. Ce qui compte, c’est vivre l’émotion pure et être son instrument. Faire l’amour dans une église est l’occase de nous aimer dans une dimension plus grande. Vivre sa vie, voilà le miracle de la vie ! Est lâche celui qui la refuse et passe tragiquement à côté de la sienne » Source l’éditeur

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : Tête à tête avec Annie Petit pour un livre jeunesse La petite tortue albinos aux éditions Plume de notou

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Annie Petit

Annie Petit

C'est l'histoire d'une tortue trop chou qui sort de son nid mais qui aura encore plus de mal que ses frères et sœurs à regagner la mer : les rayons du soleil brûlent ses yeux et sa carapace toute blanche, presque transparente...

Les illustrations de Hélène Let donnent de la couleur au texte et reflètent la beauté de notre pays. La douceur des images et les personnages tout en rondeur interpellent les jeunes lecteurs. Ce livre pour les tout-petits permet d'aborder la solidarité et le handicap.

Ouvrage réalisé avec le soutien de la province Sud.

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>