Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Silo 2020 : Claude Beaudemoulin dédicacera ses ouvrages samedi 10 octobre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Silo 2020 : Claude Beaudemoulin dédicacera ses ouvrages samedi 10 octobre

Samedi 10 de 11h3030 à 1130 dédicace de Claude Beaudemoulin

A propos de l’ouvrage Oléti

Oléti est un  livre de photographie et de poésie pour dire au revoir au pays qui m'a accueilli, il y a 27 ans. La poésie de Jacqueline Paschetta, amie de longue date et rencontrée à mon arrivée, cotoie les photographies sans les légender.

J'ai encore en mémoire mes premières impressions en parcourant du Sud au Nord et d'Ouest en Est la Nouvelle-Calédonie. Sur ce territoire où l’homme a noué une relation privilégiée avec la nature, j’ai appris à voir autrement. Je me souviens des premiers visages, des premiers regards, des premiers sourires.

Ici, peut-être plus qu’ailleurs, l’éclat de la lumière élargit l’espace, renouvelle l’inspiration et je n’ai plus envie de dire “prendre une photographie” mais “écrire en lumière”, selon l’étymologie du mot.

Je reste émmerveillé par ce «Caillou» qui a tous  les attraits d’un jardin idéal qu’il faut cultiver et protéger. Puissent les habitants en avoir tous pleine conscience. 

Ce livre est un geste coutumier, à ma façon, de la place d’où je suis, étranger à cette terre qui m’est pourtant devenue si familière par le regard et l’attention que je lui ai portés. Je le dédie à ses habitants, à sa culture, et je m’inscris modestement dans ses rituels,  ses symboles si importants qui relient les hommes et donnent un sens à la parole donnée. Ce livre est un peu comme une parole et un geste traduits en images.

En quittant la Nouvelle Caledonie, je formule un voeu de paix, d'harmonie et d'amour pour ce pays qui m’a tant donné et appris, qui m’a transformé.

   Ha ecked et oléti

Claude Beaudemoulin

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou ce dimanche

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les auteurs contributeurs de l’ouvrage collectif SILLAGES D'OCEANIE 2020, vous présenteront la revue au Centre culturel Tjibaou ce dimanche

L'AENC (Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie) et les auteurs contributeurs de cet ouvrage collectif, vous présenteront la revue Sillages d'Océanie et le numéro 2020 sur le thème "Demain. Soyons nature".

Dimanche 11 octobre à 13h30

Centre culturel Tjibaou / Espace Pérui-Deck

REVUE LITTÉRAIRE DE L'ASSOCIATION DES ÉCRIVAINS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE

SILLAGES 2020 D'OCÉANIE

SOMMAIRE

Nouvelles réalistes

Bernard BILLOT La soupe au poulet

Nicole CHARDON-ISCH Le Chantier

Patrick GENIN... Le dernier des mots-Hikans

Claudine JACQUES L'insulte

Roland ROSSERO... La suite...

Manuel TOURAILLE. Dernière position connue

Nouvelles futuristes et dystopies

Firmin MUSSARD Gueule de bois

Frédéric OHLEN. Racines

Joël PAUL Et demain, des prédictions fiables jusqu'en 2084 par Notre Tradamus

Nouvelle historique

Jean-Marie CREUGNET Le lendemain d'un déporté

Récits historico-polémiques et Réflexions philosophiques et sociologiques

Frédéric ANGLEVIEL Propos impromptus dans un bar à canna

Marc BOUAN... «OK Boomer » - Canopée

Alain BRIANCHON. Quel sera l'AN demain ?

Sylvain DERNE Une sortie en mer

Nicolas KURTOVITCH Millénaire est notre histoire

Hamid MOKADDEM.. Pour Aujourd'hui !

Alexandre ROSADA. Demain, notre avenir...

Benoît SAUDEAU Demain

Poésies

Luc Enoka CAMOUI. Un peu d'air chiche

Sylvie COQUILLARD Donner corps à nos rêves...

IMASANGO... Les Yeux du silence

Georges MACAR Où vont les nuages lorsqu'ils s'en vont ?

Anne-Marie Jorge PRALONG-VALOUR. Mon kapokier

Georges Waixen WAYEWOL Mise en scène

Récits autobiographiques

Sylvie BAILLE.. Soyons Nature

Jean VANMAI Une histoire vraie

Légendes initiatiques

Christine BOURRELLY Ode au bénitier

Yannick JAN. Légendes du monde : Islande

Alain LINCKER... Entre les iles : la mangrove du peuple oublié

Rêverie mystique

Thierry CHARTON Les Marquises. Ile d'Hiva Oa

Contes

Sosthène DESANGES. La Porte

Frédérique VIOLE Il était une fois ma mère poilue

PRÉFACE

La vie littéraire et sociale de la Nouvelle-Calédonie est émaillée d'émotions, de joies et de souffrances ; elle suit le cours de nos destinées et de notre imagination. Son histoire s'est transmise de génération en génération. Mais le fil ténu de la tradition et de la transmission ne doit pas se distendre et la mémoire doit perdurer par l'exemplarité littéraire. Il fallait que cette richesse littéraire, porteuse d'expérience, de réflexion et de respect humaniste - sans lesquels une société ne saurait vivre durablement -soit léguée.

C'est pourquoi le collectif d'auteurs de l'Association des Écrivains de la Nouvelle-Calédonie (AENC) a décidé de poursuivre avec enthousiasme et détermination ce nouveau numéro de la revue Sillages d'Océanie, somme de renseignements sur les faits quotidiens, projection dans le devenir avec le thème élu « Et Demain ? », chant poétique sur la nature et l'essentiel avec le thème proposé par le SILO 2020 « Soyons nature », ainsi des genres divers sont convoqués tant par les auteurs de l'AENC que par les dix auteurs invités : nouvelles, contes et légendes, extraits de roman, essais polémiques, philosophiques, sociologiques, dystopies, poèmes...

La lecture en est édifiante, émouvante et didactique. La diversité des sujets traités, la compétence des auteurs, qui entremêlent souvent les deux thèmes, permettent aux lecteurs de poser un regard parfois amusé, toujours intéressé, sur le passé de leur société, son présent non dénué de complexité, son avenir incertain, et de mesurer l'évolution des mentalités et des conditions de vie aujourd'hui et demain.

Les témoignages ainsi recueillis, les contributions versées conduiront à alimenter un fonds ouvert pour l'imaginaire, le plaisir, la réflexion.

SILLADES D'OCÉANIE 2020 – 7

A une époque qui privilégie l'instantané, l'événement exceptionnel et retentissant, nous ne pouvions nous laisser bercer par le vent sans contribuer à enrichir le patrimoine culturel et aller de l'avant. L'irrésistible mouvement de l'histoire, qui ébranle et bouscule les idées reçues, éveille en nous le besoin de retrouver nos racines, celles d'une humanité apaisée, respectueuse de son environnement, consciente des enjeux de demain.

C'est le message de Sillages 2020 que nous vous invitons à découvrir

Nicole Chardon-Isch

8. SILLADES D'OCÉANIE 2020

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : Autour de la librairie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie
Silo 2020 : Autour de la librairie

L’affluence de la soirée de lancement a été propice à des rencontres et des achats d’ouvrages. Le SILO 2020 démarre bien, il faut en profiter. Encore quelques photos dans cet article à vous proposer de cette soirée de lancement très réussie.

Des rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permaculturesDes rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permaculturesDes rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permacultures
Des rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permaculturesDes rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permaculturesDes rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permacultures
Des rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permaculturesDes rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permacultures
Des rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permaculturesDes rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permacultures

Des rencontres, des retrouvailles et un orchestre de musiciens permacultures

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : Les discours d’ouverture du salon international du livre océanien.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Silo 2020 : Les discours d’ouverture du salon international du livre océanien.

Après la coutume, le public et les participants du SILO ont rejoint M. Didier Poidyaliwane membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, en charge de la culture sur le Deck pour les discours et la proclamation de l’ouverture officielle du salon du livre. Un salon sur le thème « Soyons Nature ! », en lien avec les problématiques environnementales pour valoriser l’implication des acteurs du livre en faveur du vivant.

Monsieur Poidyaliwane a rendu hommage à Déwé Gorodey qui a occupé son poste de longues années avant de rappeler les contraintes budgétaires et les difficultés liés à la pandémie qui nuisent à la culture et aux événements culturels. Nouveau à ce poste, il a donné l’impression qu’il y avait un pilote dans l’avion de la culture. Son discours a été bienveillant à l’égard des acteurs de la culture. Il a convié le public à venir nombreux dimanche car l’intégration à ce SILO de la journée de préfiguration de la 10e conférence du Pacifique insulaire sur le thème la conservation de la nature et des aires protégées était une opportunité à saisir.

Ensuite Hubert Géraux Responsable WWF Nouvelle-Calédonie a pris la parole pour rappeler que dans le contexte mondial de crise écologique et climatique actuel, nous consommons 1,6 planètes chaque année, notre humanité a un besoin vital de se réinventer et de réinventer son lien au vivant. Un discours très écologique que les organisateurs avaient anticipé pour avoir travaillé à réduire l’empreinte écologique de l’évènement en proposant au public des pratiques respectueuses de l’environnement. Au SILO 2020, aucune bouteille d’eau en plastique ni aucun emballage jetable n’est toléré.

Des membres du collectif MIA (Mobilisation Intergénérationnel pour l’Avenir), se sont engagés en faveur d’une déclaration d’état d’urgence écologique et climatique ainsi qu’en interpellant les consciences sur la destruction de nos forêts par les incendies. Ils ont fait passer leur message.

Jean-Brice Peirano, directeur de la maison du livre et organisateur a enchaîné ensuite avec un long discours empreint de nostalgie puisqu’il quitte son poste prochainement. Il l’a fait avec émotion mais avec un peu rancœur. Du « En même temps », comme notre président, pourtant Jean-Brice Peirano peut s'enorgueillir d’avoir réussi à organiser ce SILO dans des circonstances difficiles, un véritable exploit, un défi qu’il a relevé car dans le monde la pandémie plombe tous les événements culturels, la Nouvelle-Calédonie, grâce aux mesures sanitaires prises par son gouvernement a maintenu son salon international du livre océanien. Chapeau bas monsieur Peirano !

La bouffée de fraicheur, d’oxygène, de réconfort est venue de la jeunesse, de jeunes filles, des sportives qui pratiquent le rugby. Elles ont déclamé un poème Les gardiennes du parc que vous pouvez lire ci-dessous. Amateurs de littérature et amoureux de la nature venez nombreux ce week-end au centre culturel. De nombreuses activités vous attendent. JP

Les gardiennes du parc

Partout dans le monde

Des garçons et des filles lancent un cri d'alarme

Contre le saccage de la vie, de la terre, contre le saccage de demain

Partout dans le monde, ici comme ailleurs

Moitié victime, moitié complice

Cessons nos jérémiades...

Agissons !

Pour le lagon, le corail, les baleines

Pour la terre, les arbres et les abeilles

Aujourd’hui dans ce lieu

Que le monde des adultes nous entende :

Nous engager

Informer

Proclamer

Orienter

Citer

Exhorter ...

Aujourd’hui ici !

Sans plus attendre !

Il ne tient qu'a nous

Gardienne du parc et joueuses de rugby

Que la vie nous entende...

 

Inspiré du poème de marie Uzan-Marcesche

Adaptation d'Ivan Hillaireau, éducateur rugby

Claude BEAUDEMOULIN, photographe a terminé  cette première soirée avec Oléti, un livre de photographies, un partage de 27 ans d'images qui me lui sont chères. Il y a aussi un texte poétique de Jacqueline Paschetta dans cet ouvrage.  Il a annoncé son départ du Caillou qu'il regrettera mais en laissant également un magnifique ouvrage sur les chevaux qui fera encore parler de lui longtemps.

Claude BEAUDEMOULIN, photographe a terminé cette première soirée avec Oléti, un livre de photographies, un partage de 27 ans d'images qui me lui sont chères. Il y a aussi un texte poétique de Jacqueline Paschetta dans cet ouvrage. Il a annoncé son départ du Caillou qu'il regrettera mais en laissant également un magnifique ouvrage sur les chevaux qui fera encore parler de lui longtemps.

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Emmanuel Tjibaou directeur de l'ASCK

Emmanuel Tjibaou directeur de l'ASCK

«Faire la coutume» consiste à accomplir un ensemble d’actes indispensables pour entrer dans le monde kanak. C’est s’engager dans une relation précise avec un individu – ou un groupe d’individus – à un moment et dans un lieu donnés. C’est se connaître et se reconnaître l’un l’autre. »

C'est une pratique désormais intégrée à la vie courante. Le geste coutumier est une marque d'attention et de respect. La délégation des écrivains de Nouvelle-Calédonie, avec à sa tête Nicolas Kurtovitch et Frédérique Viole pour prendre la parole et faire le geste, s’est pliée avec solennité à cette cérémonie. Devant les trois grandes cases de l'aire coutumière Mwakaa en contrebas du village, lieu de parole, de vie et d'échanges coutumiers, les membres de la direction de l’ADCK derrière le directeur Emmanuel Tjibaou étaient réunis pour accepter cette coutume. Le représentant du gouvernement Didier Poidyaliwane avait, pour une fois, un porte-parole comme l’a souligné avec son humour légendaire Emmanuel Tjibaou. Ce n’est pas sur ce lieu que le ministre de la culture fera son discours, mais plus tard, sur le Deck, avant de laisser la parole aux autres intervenants pour lancer cette 13ème édition du SILO. Quelques photos ci-joint de ce moment important de la vie culturelle du Caillou.

Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles

Echanges de présents et de paroles

Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien
Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanienSilo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien
Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien
Partager cet article
Repost0

Louis-José Barbançon avec Le Mémorial du bagne Calédonien a ouvert le bal du SILO 2020 hier soir. L’éditeur Au vent des îles participe du fenua et une vidéo de Nicolas Kurtovitch

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Louis-José Barbançon avec Le Mémorial du bagne Calédonien a ouvert le bal du SILO 2020 hier soir. L’éditeur Au vent des îles participe du fenua et une vidéo de Nicolas Kurtovitch

Entre les chaînes et la terre, édition Au vent des îles - Association Témoignage d’un passé.

Ce coffret en deux volumes (1100 pages) est un ouvrage hors du commun. Fruit de cinquante années de recherche, Louis-José Barbançon nous raconte sept décennies qui ont marqué le territoire.

A l’occasion de cette conférence, l’auteur interviendra sous la forme d’une projection d’iconographies anciennes. Il les commentera pour nous faire parcourir l’histoire du bagne en Nouvelle-Calédonie

Au Vent des Îles avec son Showroom participe au Salon International du Livre Océanien 2020

Plusieurs auteurs de l’éditeur du fenua participent au SILO 2020 :

Johnny RYDGE et son livre 𝙀𝙫𝙤𝙡𝙪𝙩𝙞𝙤𝙣 𝙁𝙖𝙧𝙢 https://bit.ly/33wozfX

José-Louis Barbançon pour son livre 𝙇𝙚 𝙈𝙚́𝙢𝙤𝙧𝙞𝙖𝙡 𝙙𝙪 𝙗𝙖𝙜𝙣𝙚 𝙘𝙖𝙡𝙚́𝙙𝙤𝙣𝙞𝙚𝙣 https://bit.ly/3lecLFh

Walles Kotra et tous ses ouvrages https://bit.ly/30Ald9Q

Claudine Jacques et tous ses ouvrages https://bit.ly/2HVx8Zj notamment son dernier recueil 𝘾𝙖𝙡𝙚𝙙𝙤𝙣𝙞𝙖 𝘽𝙡𝙪𝙚𝙨.

Nicolas Kurtovitch et tous ses ouvrages https://bit.ly/36A8tE0 avec un focus sur son dernier recueil 𝙏𝙧𝙤𝙞𝙨 𝙁𝙚𝙢𝙢𝙚𝙨. Voir vidéo ci-dessous pour mieux faire connaissance avec cet auteur

Partager cet article
Repost0

Mémoires de Viet Kieu - Tome 4 : Les engagés de Nouvelle-Calédonie de Clément Baloup

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Mémoires de Viet Kieu - Tome 4 : Les engagés de Nouvelle-Calédonie de Clément Baloup

Tess Do, professeure à l'université de Sydney, est à l'origine du projet. C’est grâce à son invitation en Australie que Clément Baloup s’est intéressé à la Nouvelle-Calédonie. Jean Vanmai a fait le reste en lui faisant découvrir et explorer l'histoire des vietnamiens en Nouvelle-Calédonie. (Il sera présent sur le SILO 2020 pour présenter Sillages, un ouvrage collectif de l’AENC le dimanche 11 octobre)

L'album de BD, Les engagés de Nouvelle-Calédonie retrace le road trip qu’ils ont effectué ensemble du Sud au Nord du caillou, émaillé de récits glanés auprès d'autres membres de la communauté ou aux archives de Nouméa.

Le récit est authentique, un peu romancé. Seuls les noms ont été changés.

Un projet plus ambitieux est en gestation avec l’œuvre de Jean Vanmai l’histoire des Chân Đăng. Pour en savoir plus sur ce blog un autre article de ce bédéiste

Résumé de l’album

L’histoire des Vietnamiens en Nouvelle-Calédonie commence à la fin du 19e siècle, alors que les entreprises françaises ont besoin demain d’œuvre pour exploiter les mines de nickel de l'île.

On laisse croire aux candidats indochinois, écrasés par la misère chez eux, qu'il s'agit d'une aubaine. De nombreuses vagues d'engagés vont se succéder jusqu'en 1945.

Durant ce demi-siècle marqué par l'esprit colonial, les engagés sont maltraités, sous prétexte de soumission au code de l'indigénat, au même titre que les Kanaks. Une majorité d'entre eux retournent au Vietnam après la seconde Guerre Mondiale.

Mais près d'un millier d'entre eux sont restés sur le Caillou, donnant naissance à une communauté forte aujourd'hui de plus de 2500 personnes nous rappelant que les enjeux entre loyalisme et indépendantisme ne se résument pas à un face à face entre kanaks et caldoches.

Mêlant investigation et témoignage, Clément Baloup nous emmène à la découverte d'un épisode méconnu de l'histoire coloniale française sur une île à la fois infernale et paradisiaque.

Clément Baloup (scénariste, dessinateur)

Biographie

Né en 1978, Clément Baloup est entré à l’école des Beaux-Arts d’Angoulême en 1997 en section BD. Il étudie également les arts graphiques traditionnels à Hanoi (Vietnam).

Clément Baloup est un auteur éclectique puisque, outre ses travaux intimistes (Un Automne à Hanoï et la série Mémoires de Viet Kieu), cet auteur, basé à Marseille, a également réalisé les scénarios d’œuvres de fiction : Chinh Tri (3 tomes) ainsi que Diables Sucrés et La Concubine rouge pour Mathieu Jiro, Le Club du suicide pour Eddy Vaccaro, Le Ventre de la hyène pour Christophe Alliel et Cyclone pour Marion Mousse. Dans Le Vaurien qu’il a lui-même somptueusement mis en images il rend hommage à la culture populaire asiatique. Ses livres ont été traduits en espagnol, italien, allemand, lettonien et en anglais.

Clément s’est vu décerné à Angoulême le Prix du Jury œcuménique de la bande dessinée pour le premier tome des Mémoires de Viet Kieu : Quitter Saigon.

Il a participé aux collectifs La Maison qui pue, le Zarmatelier, et a co-crée la section BD Illustration de l’école Axe Sud.

Clément Baloup travaille également comme illustrateur pour la communication et intervient dans des écoles d’art en France et à l’étranger.

En 2020, il retrouve Eddy Vaccaro et signe Dans l'ombre de Don Giovanni qui retrace l'incroyable vie de Lorenzo Da Ponte, disciple de Casanova, librettiste de Mozart et ami du créateur du Père Noël, Clément C. Moore.

La série des Viêt Kieu et deux planches du livres
La série des Viêt Kieu et deux planches du livres
La série des Viêt Kieu et deux planches du livres

La série des Viêt Kieu et deux planches du livres

Publié dans Histoire, Essai

Partager cet article
Repost0

SILO 2020 - Soyons Nature ! Interview de Claude Beaudemoulin, photographe et responsable de Label Image

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Essai, vidéo

Partager cet article
Repost0

La prophétie Des Pétroglyphes, un roman de Georges Nurdin auteur calédonien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une nouvelle parution de Georges Nurdin chez l’Harmattan probablement disponible bientôt en Nouvelle-Calédonie que l’on peut commander sur le site de L’Harmattan.

Résumé :

Le Monde est au tournant de son Histoire, une arme de destruction massive imparable, d'un genre encore inconnu des services de renseignements est sur le point de ramener l'Amérique à l'Âge de pierre.

Et l'Occident à sa suite. Ava, une jeune métisse calédonienne, dernière héritière de la tradition et des pouvoirs de ses ancêtres kanaks, est la seule à pouvoir encore décrypter une prophétie sibylline à ce sujet que les anciens du Pacifique Sud avaient enregistrée dans les pierres il y a plus de quinze mille ans. Mêlant hyperscience, magie, tradition et géopolitique actuelle, ce roman au rythme haletant nous mène au coeur d'une intrigue planétaire au bout de laquelle le sort de l'Humanité se joue.

Georges Nurdin est originaire de Nouvelle-Calédonie. Il fait des études supérieures en France, au Royaume-Uni, en Allemagne ainsi qu'aux Etats-Unis. Il a publié de nombreux ouvrages scientifiques ainsi que des essais.

Article Nurdin  sur ce blog suivre le lien.

Geoges Nurdin est économiste, il vient de publier un article en tribune libre dans capital reproduit ci-dessous :

Nouvelle Calédonie : “la Chine est l’arbitre du référendum sur l’indépendance !”

Un article de GEORGES NURDIN publié le 01/10/2020 dans la tribune libre de Capital

L’indépendance de la Nouvelle Calédonie arrangerait bien les affaires de la Chine. Et c’est un euphémisme, juge notre chroniqueur Georges Nurdin, économiste, consultant et écrivain.

Y a-t-il un bug dans la matrice ? … Tout le monde se souvient de cette, désormais culte, référence au film Matrix. Sauf que la répétition de la scène se passe de nos jours et en Nouvelle Calédonie : on revote exactement comme il y a deux ans. Exactement la même question “Oui ou Non à l’indépendance”. Dans exactement les mêmes conditions : le vote est héréditaire de droit pour une fraction de la population alors que sont exclus du corps électoral environ 22 % de la population directement concernée.

Le “bug”, la répétition de la même scène à l’identique, n’est dû qu’au seul fait que le NON à l’indépendance l’ait emporté il y a deux ans. C'eût été le contraire, le OUI au référendum sur l'indépendance l’aurait emporté, la Nouvelle Calédonie serait d’ores et déjà indépendante, et l’on ne “referait pas le match”. On peut bien sûr s’interroger sur le sens de ce type de disposition dans l’Etat de droit français. D’autant plus que le Président de la République semble s’être fait récemment le champion du NON au séparatisme.

La cause en est essentiellement politique et remonte dans la fabrication d’accords très “spéciaux” : les “Accords de Matignon”, suivis des “Accords de Nouméa”, qui peuvent se situer ainsi totalement en dehors de notre Constitution, au seul “bénéfice” d’une loi sur mesure, dite “organique”, bien sûr que temporaire… depuis plus de 20 ans… 30 ans si l'on prend comme point de départ les “accords de Matignon-Oudinot”.

Mais au-delà des vieilles “recettes” politiques en jeu, quels sont les vrais enjeux économiques en Nouvelle-Calédonie ? La Nouvelle Calédonie a beau être une partie de la France, certes faiblement peuplée (300.000 habitants environ), elle n’en est pas moins la deuxième réserve de Nickel au monde (et le 3ème producteur) et permet d’offrir à la France (avec la Polynésie) la première ZEE maritime (Zone Économique Exclusive) au monde, à égalité avec les Etats Unis. Ses fonds marins regorgent de terres rares (l’épine dorsale de la transformation numérique et énergétique à venir) sous forme de nodules polymétalliques. Et sa biodiversité est la seconde la plus variée au monde, ouvrant la voie à de multiples applications innovantes dans le domaine médical et thérapeutique.

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

Livre mon ami : Les Guerriers de Glace grand vainqueur de cette 24ème édition

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Livre mon ami : Les Guerriers de Glace grand vainqueur de cette 24ème édition

24ème édition de « Livre mon ami », le genre fantastique a eu la faveur des élèves, en récompensant Les Guerriers de Glace, le premier roman d’Estelle Faye aux Editions Nathan.

En raison de la situation sanitaire, l’auteure Estelle Faye ne pourra pas venir, elle recevra son prix à la maison de la Nouvelle Calédonie.

Les jeunes lecteurs pourront la rencontrer virtuellement au cours de visioconférences organisées dans les 3 provinces.

Les Guerriers de glace - Les aventures d'Alduin et Léna - Tome 1 - Roman aventure dès 9 ans - NATHAN Jeunesse

Collection : Premiers romans : Série : Les aventures d'Alduin et Léna

Auteur : E. Faye, (sa biographie, suivre le lien)

Illustrateur : N. Pena

Un roman d’aventure et d’apprentissage avec des illustrations saisissantesL'histoire : Alduin est le fils du chef de Rosheim ; Léna est la fille de la guérisseuse qui vit dans une cabane en dehors du village. Tout les sépare, mais ce sont les meilleurs amis du monde.

Alors, quand Alduin apprend que les Guerriers de glace, ces êtres cruels qui vivent au-delà des montagnes, reviennent au village pour enlever une jeune fille, son sang ne fait qu’un tour. Surtout que les villageois sont prêts à sacrifier Léna pour épargner leurs filles…

Un roman d'aventure et de fantasy sur le thème de l'injustice, de la guerre et de l'amitié, à lire dès 7 ans

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4