Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une année qui s’annonce fertile pour notre poète Sylvie Coquillard !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sylvie Coquillard avec un sourire radieux

Sylvie Coquillard avec un sourire radieux

Très belle nouvelle en effet ; deux maisons d’édition viennent de lui accorder la publication de son nouveau recueil Visages et Paysages du Caillou !

Abondance de « biens » ne nuit pas même si le choix s’avère difficile. L’ouvrage sera publié aux éditions Le Lys Bleu et devrait paraître au plus tard début Avril.

Et puisque l’autre maison d’édition dont le nom reste actuellement confidentiel a spontanément donné son feu vert, un autre recueil lui est adressé, en exclusivité cette fois, qui devrait recueillir tous les suffrages. Le titre est annoncé :

Ancrages et clairs envols… Comment ne pas lui assurer une belle envolée ?

Avec ce coup double prometteur, on pense un peu à Pagnol, la gloire de Joseph et son doublé de bartavelles !!! Sauf que Sylvie n’est pas chasseuse sinon d’images et de rimes qui font chanter les mots !

Je suis heureux de partager son enthousiasme ; après un refus qui l’avait éprouvée -c’est le parcours convenu de cette course à la publication- recevoir en rapproché deux réponses positives, ça redonne de l’entrain et de l’inspiration.

De l’inspiration, ce n’est pas ce qui fait défaut à notre auteur. La Poésie est son pays, son refuge, sa respiration dès l’âge de 9 ans. Elle écrit à perdre d’haleine, à cœur que veux-tu, et brouillonne hardiment ce qui lui fait oublier ses années-muselières (le roman du titre est toujours dans les tiroirs) vécues en pension entre solitude et mise au ban. L’enfance n’est pas toujours un pays d’indulgence.

Ce n’est qu’en 2013 qu’elle se résout à sauter le pas de la publication.

Paraît alors, Au bord d’Elle (Aube hors d’Elle, était une autre variante qui n’a pas été retenue). Si d’aucuns y ont perçu une provocation impertinente, c’est qu’ils sont restés « au bord » d’une évocation où le brouillon est vécu comme ce désordre-bordel nécessaire à l’écriture ; oublier la riche valeur des ébauches, c’est ignorer le nécessaire travail qui préfigure à la composition aboutie.

Arrivée en Nouvelle -Calédonie en 1973 où elle vit encore aujourd’hui, Sylvie initie une relation douloureuse avec ce pays vécu initialement comme un exil. Lentement le charme opère comme un apprivoisement magistral, le « Caillou » et ses sortilèges font tomber ses résistances ; certes la France reste et restera le pays de ses origines et de ses racines mais elle est désormais riche de ce vécu insulaire qu’elle évoque de plus en plus volontiers dans les deux recueils qui vont suivre : Atlantides  puis L’Âme des écorces.

Et c’est moins d’exotisme que de reconnaissance à cette terre d’accueil qu’il est question dans sa poésie.

En signant Visages et Paysages du Caillou, Sylvie déclare être vraiment devenue une « Enfant d’un Pays » auquel elle doit la magie de fortes émotions. Les paysages ont une âme, les visages une authenticité dans leur diversité et la mosaïque ethnique qui caractérise ce pays de contrastes.

L’âme ? C’est sûrement un mot chargé de sens pour Sylvie Coquillard ; elle écrit avec le cœur et trempe sa plume dans l’encrier du sang qui ne saurait mentir.

Nous ne tarderons pas à le vérifier dans les temps à venir ! 

NB : Sylvie Coquillard est aussi correctrice (c'est bien utile pour écrire un bon billet comme celui d'aujourd'hui) et écrivain public Écritures en tous genres, relectrice de manuscrits, compositions libres...Parolière (chansons à thème)

Une plume et un style pour vous servir !

Contact :  sylvie.coquillard@gmail.com

Sylvie Coquillard écrivaine, poétesse et ancienne professeur de Lettres, se consacre à l’écriture mais est elle aussi conférencière. Sa dernière conférence Quelle poésie au XXIème siècle ? Donnée à l’UPNC (Université Populaire de Nouvelle-Calédonie) en aoûte 2020 était magistrale. Elle est membre et secrétaire de l’ARES. Elle a participé à l’écriture de plusieurs ouvrages collectifs, les deux derniers sont Les Graines de Corail  par le collective des Îliennes, qui font partie des Amis de la Poésie, club né au siècle dernier, un mois de janvier 1990, à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie et Chroniques insulaires Nouvelles historiques et paroles de Nouvelle-Calédonie Tome 2, un ouvrage collectif. Tous ses ouvrages sont disponibles chez Calédo Livres.

Une année qui s’annonce fertile pour notre poète Sylvie Coquillard !
Une année qui s’annonce fertile pour notre poète Sylvie Coquillard !

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Robinson Crusoé est un roman d'aventures anglais de Daniel Defoe, publié en 1719

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Image du site allée des curiosités. com

Image du site allée des curiosités. com

La véritable histoire de ROBINSON CRUSOE - Point Nemo (un petit site youtube bien sympa

Robinson Crusoé est un roman d'aventures anglais de Daniel Defoe, publié en 1719. L'histoire s'inspire très librement de la vie d'Alexandre Selkirk. Écrit à la première personne, l'intrigue principale du roman se déroule sur une île déserte à l'embouchure de l'Orénoque, près des côtes vénézuéliennes, où Robinson, après avoir fait naufrage, vécut pendant 28 ans. Durant son séjour, il fit connaissance d'un « sauvage » qu'il nomma Vendredi. Les deux compagnons vécurent ensemble pendant plusieurs années avant de pouvoir quitter l'île.

Le roman

C'est un des premiers romans d'aventures, voire le premier, écrit en anglais. Il connut un grand succès à sa parution. Certains, comme Jean-Jacques Rousseau, le considérèrent comme un livre d'éducation. Il reste aujourd'hui un grand classique de la littérature.

Titre complet

Le titre complet, traduit en français, de l'ouvrage est « La Vie et les aventures étranges et surprenantes de Robinson Crusoé de York, marin, qui vécut 28 ans sur une île déserte sur la côte de l'Amérique, près de l'embouchure du grand fleuve Orénoque, à la suite d'un naufrage où tous périrent à l'exception de lui-même, et comment il fut délivré d'une manière tout aussi étrange par des pirates. Écrit par lui-même ».

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

La France dans le Pacifique au XIXème de Prudhomme Philippe

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La France dans le Pacifique au XIXème de Prudhomme Philippe
La France dans le Pacifique au XIXème de Prudhomme Philippe

Philippe Prudhomme est historien, il a enseigné l’histoire dans plusieurs îles françaises de l’océan Pacifique et Indien. Il réside au fenua, il a vécu en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu, il publie régulièrement, c’est un passionné ! On peut le contacter philprud6@gmail.com. Ce dernier ouvrage est sur BookEdition.

La France dans le Pacifique au XIXème de Prudhomme Philippe

Les témoignages et les archives sur l'histoire de la présence française dans l'océan Pacifique sont rares, mal connus en raison de l'éloignement de la métropole et proviennent de sources disparates, incomplètes, déformées souvent entachées d'erreurs ou de mensonges voire de secrets d'état. Aussi le reportage authentique de Charles de Varigny daté de 1881 et reproduit intégralement dans ce livre, est-il une modeste mais réelle contribution à l'histoire de l'Océanie. A la lecture de ses trois chapitres on a l'impression que depuis cette époque de la colonisation les choses se sont figées à travers le temps. Bon voyage en compagnie de cet aventurier des mers du sud acteur méconnu de ce lointain passé.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Les voiliers du nickel. Voyages en Nouvelle-Calédonie, auteur : Marc Métayer

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les voiliers du nickel. Voyages en Nouvelle-Calédonie, auteur : Marc Métayer

Les voiliers du nickel. Voyages en Nouvelle-Calédonie - Alan Sutton

Editeur : ALAN SUTTON lien pour commander ce livre papier ou numérique

Collection : Parcours et Labeurs

Date parution : 01/2003

A partir de 1875, d'importants filons de nickel sont découverts en Nouvelle-Calédonie mais, à la fin du XIXe siècle, les bateaux à vapeur ne supplantent pas encore les voiliers pour se rendre dans l'hémisphère sud.

Alors, bon nombre de ces navires géants, de trois ou quatre mâts et de 3 000 à 4 000 tonnes de port en lourd, construits en série aux Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, partent des ports du Havre, de Glasgow ou d'Hambourg et réalisent un tour du Monde à chaque voyage en doublant le cap Horn.

Jusqu'en 1922, le transport du nickel reste une véritable aventure humaine.

De la construction des navires jusqu'aux périlleux voyages dans les mers du Sud, la courte carrière des voiliers du nickel est dépeinte dans ses moindres détails par Marc Métayer : petites biographies des grands capitaines " du nickel ", anecdotes de voyages et d'équipages, études des routes maritimes croisant le cap Vert, la Tasmanie ou les quarantièmes rugissants, visite des rades calédoniennes de Thio, Kouaoua ou Pouembout, histoires de naufrages sur la terrible barrière de corail néo-calédonnienne : autant de récits captivants qui nous plongent dans une épopée hors du commun.

Avec une soixantaine d'illustrations inédites et, en annexe, une présentation des voiliers du nickel, l'auteur nous invite à découvrir la dernière grande aventure maritime de la marine marchande française à voile.

Attaché culturel et chargé de communication au Musée maritime, fluvial et portuaire de Rouen, Marc Métayer a réalisé cette étude dans le cadre d'une exposition sur " les voiliers normands en Nouvelle-Calédonie, 1895-1922 ".

 

Photo  de SHED du Havre

FORT DE TOURNEVILLE

SOCIETE HAVRAISE D’ETUDES DIVERSES

ACADEMIE DES SCIENCES, DES ARTS ET DES BELLES LETTRES DU HAVRE - FONDEE EN 1833

Présentation de la conférence de Claude BRIOT le 20 mai 2010

Les grands voiliers havrais du nickel

Avant d’être détrônée définitivement par les navires à vapeur, la navigation à voiles livra un dernier combat avec les grands voiliers long-courriers à coque et mâtures en acier sur les grandes routes océaniques n’offrant pas toujours les escales de charbonnage nécessaires aux steamers.

Deux grands hommes politiques havrais Félix Faure et Jules Siegfried firent voter une loi en 1893 accordant des primes à la construction navale, à l’armement et à la distance parcourue en mer. Ce soutien de l’Etat à notre flotte de commerce nous valut une belle série de superbes 3 et 4-mâts dont ceux d’Edouard Corblet, armateur havrais spécialisé dans le transport maritime du nickel de Nouvelle Calédonie. Aller du Havre à Nouméa par le Cap de Bonne-Espérance, retour de Thio au Havre par le Cap-Horn, ses grands voiliers réalisaient un tour complet du monde à chaque voyage, toujours vent arrière. Un de ses 3-mâts portait le prénom de l’une de ses quatre filles, Germaine, qui épousera l’avocat René Coty et deviendra première Dame de France.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

La mission catholique aux Nouvelles-Hébrides, un livre ancien pour collectionneur chez Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ouvrage de Victor Doucéré de référence, il faudra débourser 25 000 F pour l’acquérir mais c’est un placement.

Éditeur Emmanuel Vitte

« La mission catholique aux Nouvelles-Hébrides, d'après des documents écrits et les vieux souvenirs de l'auteur » par Mgr Victor Doucéré, vicaire apostolique.

Lettre-préface du R.P. Jean-Baptiste Suas, missionnaire aux Nouvelles-Hébrides pendant quarante et un ans.

Edité par Emmanuel Vitte, Lyon 1934 (édition originale).

Couverture souple. Très bon état.

479 pages + 24 planches de photographies N&B hors-texte et une carte dépliante.

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Retour sur la conférence Écrire le Mémorial du bagne calédonien au centre culturel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Retour sur la conférence Écrire le Mémorial du bagne calédonien au centre culturel

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

Mollusques marins de Polynésie française, Un ouvrage co-édité avec l’Université de la Polynésie française, avec la collaboration de Nabila Gaertner-Mazouni.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Mollusques marins de Polynésie française, Un ouvrage co-édité avec l’Université de la Polynésie française, avec la collaboration de Nabila Gaertner-Mazouni.

Marine molluscs of French Polynesia

Auteur : Robert Gourguet  (Avec la contribution de), Jean Letourneux  (Avec la contribution de), Michel Boutet  (Avec la contribution de), Patrick Clarke (Traduction)

Éditeur Au vent des îles – Date 2020-12

11 800 XPF TTC Disponible chez Calédo Livres

Cet ouvrage bilingue français/anglais de 768 pages est le fruit de plusieurs années de prospection et de recherches pour les auteurs. Avec plus de 3 000 espèces recensées, dont 2 540 figurées, il présente la plus grande partie des mollusques marins observés à ce jour dans cette immense région du Pacifique sud central dont la surface maritime est aussi vaste que l’Europe.

This 768-page bilingual French/English work is the result of several years of surveying and research by the authors. With more than 3,000 named species listed, of which 2,540 are illustrated, it presents most marine molluscs observed to date in the immense region of the central South Pacific, an area is as large as Europe.

La réalisation de cet ouvrage a été rendue possible grâce au réseau que les auteurs ont tissé au fil des ans avec des scientifiques et malacologues du monde entier et au soutien continu du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris (MNHN). Nabila Gaertner-Mazouni, professeure en écologie marine et vice-présidente de l’université de Polynésie française (UPF) en charge de la recherche, a également apporté son expertise ainsi que d’autres scientifiques reconnus ; B. Salvat , L. Montaggioni, J.-C. Gaertner et enfin Philippe Bouchet, professeur au MNHN et responsable du programme d’expéditions « La Planète revisitée ».

Un ouvrage co-édité avec l’Université de la Polynésie française, avec la collaboration de Nabila Gaertner-Mazouni.

All of this has been made possible thanks to the network that the authors have built up over the years with scientists and malacologists from all over the world and the continued support of the National Museum of Natural History in Paris (NMNH). Nabila Gaertner-Mazouni, Professor of Marine Ecology and Vice-President of the University of French Polynesia (UPF) in charge of research, also contributed her expertise along with other scientists, namely B. Salvat, L. Montaggioni, J.-C. Gaertner and Philippe Bouchet, professor at the NMNH and head of the « La Planète revisitée » expedition programme.

A co-publication with the University of French Polynesia, in collaboration with Nabila Gaertner-Mazouni.

Partager cet article
Repost0

Vernissage de l’exposition de Patricia Bourgeois, Possibilités d’une île ce jeudi 7 janvier à 18 h

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Patricia Bourgeois et quelques unes de ses créations
Patricia Bourgeois et quelques unes de ses créationsPatricia Bourgeois et quelques unes de ses créationsPatricia Bourgeois et quelques unes de ses créations

Patricia Bourgeois et quelques unes de ses créations

Avec le concours du groupe Jolène et ses fabuleuses reprises de country folk américain, de Hank Williams à Wilco en passant par Neil Young et Mountain Goats

Exposition du 8 au 31 janvier

Ouvert de 14h30 à 18h30 du mardi au samedi

Possibilités d’une île

Une belle affluence pour ce vernissage malgré la chaleur, les vernissages de la galerie Lec Lec Tic commencent à devenir un rendez-vous incontournable surtout quand Jolène le groupe des cow-boys de chez nous est sur le Deck est là pour l’animation.

Exploration du corps comme territoire inconnu.

Patricia Bourgeois pratique depuis de nombreuses années le croquis rapide d’après modèle vivant et la navigation en haute mer (tour du monde à la voile entre 2007 et 2009).

Pour elle le corps est comme un paysage et les cartes marines comme des œuvres d’art. Dans la série Possibilités d’une île, ses croquis sont retravaillés à la manière d’une carte marine.

Le corps vu du dessus devient un espace géographique : une île, un banc de sable, un récif, un trou d’eau... L’homme fait partie intégrante de la nature.

Les lignes de fond qui l’entourent représentent la mer et ses profondeurs, les autres espaces graphiques symbolisent divers territoires côtiers.

Elle aime aussi changer de point de vue à l’intérieur d’une même carte, un peu comme le faisaient les cartographes de la Renaissance qui n’hésitaient pas à mêler le réel au fantastique, l’art à la science.

Elle s’inspire également de la manière aborigène de représenter les territoires.

Comme dans tout acte de création le moi intérieur de l’artiste fait surface, on pourrait évoquer la carte mentale...

Galerie Lec lec tic Complexe La Promenade, Anse-Vata Tél. : 82 56 01

Hélène avec Lidye Gardet et Alain avec Jéliane artiste peintre et auteureHélène avec Lidye Gardet et Alain avec Jéliane artiste peintre et auteure

Hélène avec Lidye Gardet et Alain avec Jéliane artiste peintre et auteure

Vernissage de l’exposition de Patricia Bourgeois, Possibilités d’une île ce jeudi 7 janvier à 18 h
Vernissage de l’exposition de Patricia Bourgeois, Possibilités d’une île ce jeudi 7 janvier à 18 h
Vernissage de l’exposition de Patricia Bourgeois, Possibilités d’une île ce jeudi 7 janvier à 18 h
Vernissage de l’exposition de Patricia Bourgeois, Possibilités d’une île ce jeudi 7 janvier à 18 h
Vernissage de l’exposition de Patricia Bourgeois, Possibilités d’une île ce jeudi 7 janvier à 18 h

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Nouveauté roman historique : Viva d'un peuple océanien en deuil Par Frédéric Angleviel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Réflexions désabusées d’un « sage en haillons » imaginaire kanak, Nouvelle-Calédonie (1774-1878)

Date de publication : 03/11/2020 chez Edilivre

ISBN : 9782414480807

Voici un roman épistolaire et historique qui donne la parole à Waiapao, un personnage imaginaire kanak contemporain de la découverte mutuelle et des temps pionniers de la colonisation de la Nouvelle-Calédonie. Ce chroniqueur fantôme assiste à une crise démographique sans précédent, à une déstabilisation profonde de la civilisation de ses pères et à l’irruption de toutes les modernités.

Ce récit littéraire haut en couleurs dévoile avec humour une vision autre de l’Histoire de la Nouvelle-Calédonie et une approche pleine d’humanité de la confrontation des civilisations traditionnelles avec l’expansion du Vieux Monde tout au long du dix-neuvième siècle.

Conteur et homme-médecine des siens, Waiapao se fait l’avocat d’une société qui n’était pas parfaite mais qui était autocentrée et quasiment autarcique. Après avoir présenté les particularités du temps d’avant, il évoque les bouleversements qui aboutirent à un enfermement mortifère s’accentuant encore après sa disparition, alors que l’insurrection kanak de 1878 venait d’être réprimée.

L'auteur en dédicace chez Calédo Livres décembre 2020

 

BIOGRAPHIE DE FRÉDÉRIC ANGLEVIEL

L’auteur est un Calédonien de la cinquième génération qui a fait des études d’Histoire, de géographie humaine et d’anthropologie. Professeur des universités spécialiste des processus d’évangélisation, déjà auteur d’un recueil de nouvelles sur le monde kanak, il a prêté sa plume à Waiapao et à une approche autre d’un héritage colonial encore duel.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Une toile pour un blogueur

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une toile pour un blogueur

Un beau cadeau de l'artiste peintre calédonienne Dominique Marinet-Carrier, un portrait façon icone de moi, sur carton toilé technique : collage et acrylique 18x13 cm en hommage à mon travail. Il y a vraiment des gens qui gagnent à être connus.

 

Photo de son Face Book 

Publié dans Divers sur Joël PAUL

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>