Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Force des racines Kanak en Nouvelle-Calédonie de Christian Blanc, une nouveauté chez Odile Jacob

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La Force des racines Kanak en Nouvelle-Calédonie de Christian Blanc, une nouveauté chez Odile Jacob

Date de parution : 31 mars 2021 aux éditions ODILE JACOB 24.90 € sur le site en attendant son arrivée à Nouméa en librairie.

Résumé de l’éditeur :

Christian Blanc a été un acteur majeur des événements qui se sont déroulés en Nouvelle-Calédonie, entre 1984 et les accords de Matignon de 1988. Il livre ici un document exceptionnel sur cet épisode mouvementé.

« Au moment où va commencer ce récit, les Calédoniens sont en état de choc. Un soulèvement insurrectionnel des populations kanak, indépendantistes, vient d’éclater… » On le suivra de bout en bout, avec de nombreux témoignages inédits qui nous plongent au cœur des négociations entre les principaux protagonistes, métropolitains (Pisani, Rocard, Mitterrand) et calédoniens (Lafleur et les chefs kanak Tjibaou et Yeiwéné).

L’auteur prend soin de présenter le pays, décrivant au passage l’univers des Kanak et celui des Caldoches. Le récit est captivant. Il raconte la rencontre difficile entre des cultures et des intérêts différents, et restitue avec talent la chair de relations humaines intenses, rugueuses, souvent dramatiques. On y perçoit l’estime, partagée, pour des interlocuteurs dont certains ont su s’élever à la hauteur d’une situation dont les enjeux dépassaient leur personne.

Tjibaou déclara un jour : « Il peut y avoir des différences entre les hommes, c’est bien ainsi. Quand on se coupe le doigt, la couleur du sang est toujours rouge, quelle que soit la couleur de la peau. C’est ce qui donne à l’humanité l’unité et la fraternité des hommes sur Terre… » Construire l’avenir devenait possible.

À la fois un livre d’histoire et la chronique passionnante d’une aventure personnelle, qui se lit comme un roman. Un texte clé pour comprendre l’actualité troublée, car la situation en Nouvelle-Calédonie gronde à nouveau.

Christian Blanc, préfet, a été P-DG de la RATP, P-DG d’Air France. Il est aussi l’homme à qui l’on doit le Grand Paris. Il a publié, aux éditions Odile Jacob, La Croissance ou le Chaos (2006) et Paris, ville-monde (2015).

Chrsitian Blanc capture d'écran

Christian Blanc publie « La force des racines Kanak en Nouvelle-Calédonie » suivre ce lien pour un article la 1er France TV infos

Du même auteur chez cet éditeur

Du même auteur chez cet éditeur

Publié dans Essai

Partager cet article
Repost0

Chroniques du Pacifique, Histoires et cultures d'Océanie d’Alexandre Juster chez Les éditions de Moana

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Chroniques du Pacifique, Histoires et cultures d'Océanie d’Alexandre Juster chez Les éditions de Moana

Ce livre d’Alexandre Juster, anthropologue et historien, compte dix-huit chroniques qui abordent des thématiques variées. Ce sont autant d’étapes faites en Océanie à travers les siècles.

Accessibles à tous, ces chroniques nous entraînent dans des instants historiques, insolites ou parfois tragiques, où l’on en apprend davantage sur la musique kaneka, les essais nucléaires britanniques, français ou américains, la botanique, la linguistique ou encore le peuplement de quelques-unes des 25 000 îles de l’Océanie.

Alexandre Juster est un anthropologue et linguiste français, spécialiste de l'Océanie et des langues océaniennes. Il est auteur de plusieurs ouvrages de médiation scientifique sur la Polynésie et la Nouvelle Calédonie. Il collabore en outre pour la presse et le cinéma en tant que conseiller historique. Plus sur cet auteur

En savoir plus

Savez-vous que Papeete fut bombardée par la marine allemande dès les premières semaines de la Grande Guerre ? Connaissez-vous le nom rituel du Prince Charles au Vanuatu ? Vous a-t-on enseigné pourquoi les îles Marquises s’appellent ainsi ? En reprenant dans cet ouvrage les chroniques qu’il signa pour « outremers360 », Alexandre Juster nous emmène en voyage à travers les siècles et les territoires de l’Océanie. En dix-huit séquences actualisées, il raconte pêle-mêle certains traits historiques et culturels qui nous aident à mieux connaître ce continent insulaire et ses habitants.

NB : à Calédo Livres : « Alysson Rager, l’enfant sang-mêlé » un roman pour ados écrit par une jeune calédonienne ! Il est arrivé en librairie

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

L'histoire, les Calédoniens en sont friands. Une vidéo avec deux historiens du pays pour en parler.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'histoire, les Calédoniens en sont friands. Une vidéo avec deux historiens du pays pour en parler.

Merci à Calédonia pour ce reportage

Publié dans video

Partager cet article
Repost0

Les recettes calédoniennes de Mamie Fogliani sont à nouveau disponibles

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les recettes calédoniennes de Mamie Fogliani sont à nouveau disponibles

Publié le : 23/03/2021 11:28:58 sur le site Calédo Livres

Les recettes calédoniennes de Mamie Fogliani sont à nouveau disponibles.

Mamie Fogliani était réputée localement comme l'une des principales références en matière de cuisine calédonienne, notamment à travers sa table d'hôte située à Farino.

Dans sa cuisine, surgissait l'âme calédonienne. De ses marmites frémissaient les saveurs de ce terroir.

À travers trois petits livres, elle nous transmet de succulentes recettes et nous raconte les anecdotes d'un quotidien plein d'amour, illustrées avec humour par Gielbé.

Cette grande dame de la brousse calédonienne nous a quittés en 2020. Mamie - Photo de Table d'Hôte "Chez Mamie Fogliani", Grande Terre

Les recettes calédoniennes de Mamie Fogliani sont à nouveau disponibles

Publié dans Vie Pratique

Partager cet article
Repost0

Les carnets kanak. Voyage en inventaire de Roger Boulay à Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les carnets kanak. Voyage en inventaire de Roger Boulay à Nouméa
Les carnets kanak. Voyage en inventaire de Roger Boulay à Nouméa

Des nouveautés disponibles chez Calédo Livres ouverte pendant le confinement et possibilité de livraison dans votre voiture Calédo Livres, 21bis, rue Jean-Jaurès 98800 Nouméa Nouvelle-Calédonie

Appelez au : +687 27 38 11

Les carnets kanak. Voyage en inventaire de Roger Boulay  

Roger Boulay, collaborateur de l’Agence du Développement de la Culture Kanak de 1979 à 1998, se vit confier par Jean-Marie Tjibaou et son équipe, une exceptionnelle mission d’Inventaire du Patrimoine Kanak Dispersé (IPKD) dans les musées et collections publiques du monde entier. Il réalisa cet important travail de recensement en étroite collaboration avec Emmanuel Kasarhérou, aujourd’hui président du musée du quai Branly - Jacques Chirac. Un minutieux travail d’enquête documenté par plus de 3 000 croquis et fines aquarelles des objets inventoriés.

À travers un dialogue entre les carnets originaux et des œuvres conservées au musée, l’exposition propose d’entraîner les visiteurs dans « l’aventure de l’inventaire », de manière à en appréhender la réalité concrète et de mettre en lumière les étapes, les acteurs et les enjeux mémoriels de cette mission colossale.

En 2019, les dix carnets de croquis aquarellés ont fait l'objet d'un don de Roger Boulay et ont intégré les collections Mondialisation historique et contemporaine du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Vous pouvez feuilleter l'ouvrage sur la page du Musée du quai Branly

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

TCHIA, le jeu vidéo inspiré de la Nouvelle-Calédonie pour saluer le talent des jeunes d’ici.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

TCHIA, le jeu vidéo inspiré de la Nouvelle-Calédonie pour saluer le talent des jeunes d’ici.

Tchia, du nom de l’héroïne aux supers pouvoirs, est un jeu vidéo imaginé par des Calédoniens, installés en Métropole. En attendant sa sortie courant 2021, la bande-annonce de cette aventure a été présentée en avant-première mondiale début décembre lors des Game Awards.

TCHIA, la pépite vidéoludique inspirée de la Nouvelle Calédonie un article élogieux de MEGAZAP par Belzamine Ludovic rédigé le Vendredi 11 Décembre 2020 à 09 :15

Pepite en vue ! Cette nuit avait eu lieu la cérémonie des Game Awards, lieu incontournable où fût récompensée le meilleur du jeu-vidéo mais aussi l'occasion de dévoiler les nouveautés à venir.

C'est ainsi que fût présentée TCHIA, une merveille vidéoludique inspirée de la Nouvelle-Calédonie créée par le studio indépendant Calédonien Awaceb, fondé par deux amis d'enfance.

On incarnera une petite fille qui devra explorer des décors luxuriants en glissant, nageant, grimpant ou même jouer de l'ukulélé. Pas de date de sortie annoncée ni sur le ou les support(s) concernés, nulle doute qu'elle sortira sur la Xbox Séries X|S, PS5 et PC.

Rappelons que Awaceb est un studio Calédonien qui a pour vocation de créer des jeux narratifs et poétiques, et d'offrir des expériences nouvelles au travers d'univers fantastiques et de graphismes soignés. Leur premier jeu du studio multi-récompensé, Fossil Echo, est disponible sur PC et Mac.

En attendant sa sortie, on vous propose de découvrir le trailer de TCHIA.

Philippe Crifo nous en parle dans une vidéo :

Publié dans video

Partager cet article
Repost0

Les Enchaînés de Franck Chanloup. Une histoire de forçats, un roman. Après le Mémorial du bagne calédonien l’éditeur Au Vent des Îles s’inscrit dans la continuité.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les Enchaînés de Franck Chanloup. Une histoire de forçats, un roman. Après le Mémorial du bagne calédonien l’éditeur Au Vent des Îles s’inscrit dans la continuité.

Les Enchaînés de Franck Chanloup

Les Enchaînés, un roman, sera disponible en avril 2021chez Calédo Livres au prix de 1 900 FCFP XPF prochainement. Il est paru le 18 mars 2021 Roman (broché) Au Vent Des Iles

Résumé :

1868, Sarthe. Victor est le cadet d’une famille de brigands qui enchaîne les menus larcins. Jusqu’au jour où une agression tourne mal : il se voit contraint par son paternel de se laisser accuser du meurtre commis par son frère. À tout juste seize ans, il est incarcéré au Mans puis au bagne de Toulon. Le début de son calvaire pénitentiaire sonne le glas d’une vie de malheur. Jusqu’à sa rencontre avec Léopold Lebeau, un prisonnier communard idéaliste et indomptable, avec qui il se lie d’amitié.

1872, arrivée en Nouvelle-Calédonie. Les forçats envoyés au bagne de La Nouvelle, à Nouméa, partagent les conditions sordides et les punitions éprouvantes d’une détention placée sous la férule de gardiens sans pitié. Un monde de privations et de violences inhumaines rythme leur quotidien, où la cruauté des règles édictées par l’administration pénitentiaire est la norme. C’est alors qu’un audacieux projet d’évasion voit le jour

Les premières impressions des lecteurs :

Nous sommes de suite captivés par la force de ce roman, son esthétisme et son histoire forte, solide et passionnante.

Lire un extrait du livre

Franck Chanloup (Auteur

Franck Chanloup est né au Maroc en 1970. Après quelques années passées en France, il décide d’émigrer en Nouvelle-Calédonie pour raisons professionnelles et se découvre un grand intérêt pour le voyage et l’histoire, trop méconnue, de ce territoire. Passionné de littérature depuis toujours, captivé par des auteurs tels que John Fante, Jonathan Safran Foer ou Pat Conroy, Franck Chanloup est blogueur littéraire, et signe ici son premier roman.

Crédit photo : Marc Le Chélard

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

Mutismes, de Titaua Peu à paraître Au Vent des Îles pour redécouvrir l’auteur de Pina

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Mutismes, de Titaua Peu à paraître Au Vent des Îles pour redécouvrir l’auteur de Pina

« Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l’âme polynésienne… »

Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d’ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000.

Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu’à l’adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d’une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l’humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l’amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s’exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l’indicible. Et tenter de (ré)écrire l’histoire de son pays.

Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s’attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée.

Cet ouvrage devrait arriver sur le Caillou en avril ou mai 2021

L’auteure de Pina (Prix Eugène Dabit en 2017) n’a jamais eu des termes aussi justes que lorsqu’elle évoque les silences, soulignant les non-dits et les interdits d’une société en perdition.

Mū, n.c. tahitien : silence de quelqu’un qui a quelque chose à dire mais qui se tait. (Dictionnaire de l’Académie tahitienne – Fare Vāna’a)

Titaua Peu est une écrivaine tahitienne mais aussi calédonienne.

Elle naît en Nouvelle-Calédonie où sa famille s’est établie au moment du boom du nickel. Alors qu’elle est âgée de 2 ans, sa famille décide de rentrer définitivement au fenua, et s’installe à Papeete, quartier de la Mission.

Elle effectue sa scolarité à l’école des sœurs de la Mission, puis au collège La Mennais et enfin au Lycée Paul Gauguin où elle obtient en 1994, son Bac A, l’équivalent aujourd’hui du bac littéraire.

Après des études supérieures de philosophie à Paris, elle revient en 2002 à Tahiti et travaille un temps dans le journalisme et la communication.

Son premier roman était "Mutismes". Il a est publié en 2003 par la maison d’édition Haere Po. Alors âgée de 28 ans, elle devient la plus jeune auteure du Pacifique. Ce livre est épuisé actuellement mais le Mutismes de l’éditeur Au Vent des Îles va le faire connaître.

13 ans plus tard, en 2016, elle publie son deuxième ouvrage "Pina", aux éditions Au vent des îles. Le jeudi 30 novembre 2017, "Pina" remportait à Paris le prix du meilleur roman populiste, le Prix Eugène Dabit : une première pour la littérature polynésienne.

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

Construire le pays sur trois générations. Utopie ou réalité ? La vidéo de Sari

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Au marché Lucien pour préparer son jardin pédagogique

Au marché Lucien pour préparer son jardin pédagogique

Sari Oedin, réalisateur de documentaires, auteur et conférencier, a obtenu un prix dans le cadre des États généraux de la jeunesse, organisés en 2018, pour un projet d’écriture imaginant le futur de la Nouvelle-Calédonie en collaboration avec une vingtaine d’écrivains. Ce projet Big Bang se poursuit avec la rédaction d’un deuxième tome et s’articule désormais avec un autre projet du réalisateur. Il nous parle de 3 générations dans la vidéo ci-dessous. Un vrai créateur d’idée à suivre, je pense. JP

Publié dans video

Partager cet article
Repost0

Le Printemps des Poètes, nous avons une représentante de Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Printemps des Poètes, nous avons une représentante de Nouvelle-Calédonie

Le Printemps des Poètes : du 13/03/2021 au 29/03/2021

Le métro parisien en compagnie d'Imasango, à l'occasion de ce 23e Printemps des Poètes.

 

Citation extraite du recueil « Pour tes mains sources » paru aux Éditions Bruno Doucey en 2011.

Le Printemps des Poètes est placé cette année sous le signe du Désir. Cette 23e édition se déroulera Du 13 au 29 mars 2021. Plus

Description de l'action

Cette opération s'inscrit dans les priorités conjointes entre les ministères de la culture et de l'éducation nationale développées dans le plan "A l'école des arts et de la culture".

Le Printemps des Poètes, centre national de ressources pour la poésie, est lié à l'éducation nationale depuis sa création. Tout au long de l'année, de nombreuses actions sont proposées aux enseignants et à leurs élèves, aussi bien dans le premier que dans le second degré : correspondances et rencontres avec des poètes, expositions, ateliers d'écritures, brigades d'intervention poétique, participation à des prix et concours, etc.

Plus de 12 000 manifestations sont organisées en France et à l'étranger, dans les écoles et établissements scolaires, les bibliothèques, les théâtres, les librairies, les hôpitaux, etc.

Des précisions de notre poétesse

 

En cette difficile période de pandémie, par-delà les confinements la Poésie est plus que nécessaire pour exorciser les ombres et permettre l'espoir et le maintien du désir sans fin. 

Durant ce Printemps partout en France se multiplient les interventions, pour la plupart elles se feront en vidéo conférences ou en enregistrements vidéos cette année, étant donné la crise sanitaire.

Cette année thème retenu est LE DÉSIR.

L'affiche du Printemps des Poètes a été crée par Sarah Moon, photographe

Le logo est signé Ernest Pignon-Ernest.

  " Le printemps des Poètes est un événement national fêté partout en France. 

Cette année le thème choisi " Le désir" nous invite à ne pas désenchanter, à garder notre élan vital, à nourrir ardemment notre liberté et notre besoin de partages culturels et artistiques quelles que soient les circonstances.  Pour que la foi en notre humanité créatrice, pensante et agissante ne s'éteigne jamais, la flamme de la poésie reste intacte. 

Les poètes sont d'éternels peseurs de flambeaux. Fertilisant la pensée, les gestes et les actes, leurs voix apprivoisent les murs telle une aube prête à éclore. 

Domptant toute nuit, la poésie se dresse pour que les pèlerins du monde que nous sommes, puissent offrir des chemins d'escapade et de lucidité bravant toute forme d'enfermement"

Imasango

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>