La Bibliothèque Bernheim à Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le parcours d’une bibliothèque pas comme les autres…

 Lucien-Bernheim.jpg

La Bibliothèque Bernheim, ce n’est pas qu’une multitude d’ouvrages, de périodiques, de CD ou encore d’archives ; car elle n’a pas toujours été une Bibliothèque et ne s’appelait pas non plus Bernheim.

 Elle est porteuse d’une histoire d’un autre temps, et on peut même dire qu’elle a fait partie de l’Histoire. Cette Bibliothèque n’a pas été construite en Nouvelle-Calédonie mais à Paris en 1900, tout spécialement pour l’Exposition Universelle.

 Rafraîchissons-nous la mémoire. L’exposition Universelle était pour la France de l’époque, l’occasion de montrer au monde entier l’étendue de son patrimoine colonial et de son rayonnement culturel. L’Empire français frappe un grand coup avec cet évènement : création d’un trottoir roulant, apparition de la première ligne de métro, 2 nouvelles gares, la projection des films des frères Lumière sur écran géant. L’exposition attirera 51 millions de visiteurs ! Mais le point d’honneur fut donné aux colonies ; celles-ci disposent chacune d’un espace qui lui est dédié. Ainsi la Bibliothèque Bernheim constituait « Le Pavillon de la Nouvelle-Calédonie » construit tout spécialement pour cette occasion.

Ce pavillon fut conçu par l’architecte Bley dans les jardins du Trocadéro à Paris. Quant à la charpente métallique, toujours visible, elle est l’œuvre du non moins célèbre Gustave Eiffel, qui s’était illustré, lors de la première Exposition Universelle en 1889, en construisant… la Tour Eiffel.

 Lucien Bernheim

 Après cet évènement, le Pavillon de la Nouvelle-Calédonie est démonté pour être envoyé à Nouméa, à la demande de Lucien Bernheim. Mais qui est donc ce personnage ? En 1884, ce métropolitain, proche du Gouverneur Feillet, acquiert une mine à Népoui. Homme cultivé et visionnaire, il écrit en 1901 une lettre à Feillet, dans laquelle il lui exprime son souhait de voir ce pavillon être envoyé en Nouvelle-Calédonie, et devenir une bibliothèque publique qui portera son nom. Il offrira 100 000F à la Colonie pour réaliser ce projet.

 Arrivée en 1902 sur le Territoire, elle n’ouvrira ses portes au public qu’en 1905, en tant que bibliothèque-musée. A l’époque, les principaux livres disponibles proviennent de la collection personnelle du Gouverneur de la Richerie, réunie entre 1871 et 1874. Ce n’est qu’en 1972, avec la création du Musée Territorial, que le bâtiment est exclusivement dédié à la lecture.

 Désormais, en entendant les grincements de l’escalier central de la Bibliothèque Bernheim, j’espère que vous penserez à sa petite histoire.

Pratique

Horaires d’ouverture : mardi, jeudi et vendredi de 13h à 17h30, mercredi de 9h à 17h30 et le samedi de 9h à 16h

 La Bibliothèque c’est aussi un espace d’événements culturels, pour en savoir plus : www.bernheim.nc

 Tél 24 20 90/ contact@bernheim.nc

Voir aussi Gites de Nouvelle-Calédonie pour d'autres lieux magiques de notre caillou

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article