Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

48 résultats pour “Christine Bourrelly

Battements de Lune, un recueil à paraître prochainement de Christine Bourrelly chez Ecrie en Océanie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Battements de Lune, un recueil à paraître prochainement de Christine Bourrelly chez Ecrie en Océanie

C’est une véritable maison d’édition qui est en train de naître. Ecrire en Océanie a beaucoup de projet suivre ce lien. En autres, ce recueil de mon amie Christine. L’édition calédonienne a encore de beaux jours devant elle avec une association comme écrire en Océanie.

Sentez-vous les battements de la Lune ?

 Ici, dans le Pacifique Sud, ils sont palpables. Ils rythment les nuits et racontent les temps anciens. Et si vous tendez bien l’oreille, ils vous laissent entendre des voix singulières, concert polyphonique où le réel et la tradition se mêlent au rêve, où les hommes trouvent leur place au cœur d'une nature sacrée.

Dans ces vingt-six courtes nouvelles, l'auteure, qui vit en Nouvelle-Calédonie, donne la parole à ces voix d'Océanie d'hier ou d'aujourd'hui, des voix graves ou légères, teintées de tendresse et de poésie.

Plus Christine Bourrelly

Christine Bourrelly aime avant tout apprendre et transmettre. Elle partage son temps entre sa famille et ses passions - dont l'écriture et la correction. Au gré de ses pérégrinations (Afrique, France, Italie, Nouvelle-Calédonie), elle raconte ses découvertes de la culture locale. Fascinée par les parcours individuels, elle écrit des nouvelles et des histoires de vie.

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Christine Bourrelly rejoint les auteurs de nouvelles de l’association Ecrire en Océanie avec Battements de Lune

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Christine Bourrelly rejoint les auteurs de nouvelles de l’association Ecrire en Océanie avec Battements de Lune
Christine Bourrelly au dernier salon international du livre océanien au centre culturel

Christine Bourrelly au dernier salon international du livre océanien au centre culturel

C’est toujours un bonheur d’être édité, Christine doit savourer de l’être par l’association Ecrire en Océanie, qui a déjà un beau catalogue avec des ouvrages qui ont  beaucoup de succès auprès des lecteurs et des libraires.

26 nouvelles et 128 pages pour se régaler

Pour avoir un aperçu du talent de cet auteur je vous invite à découvrir une nouvelle à lire en ligne sur le site de EEO  

PS : Être édité par EEO, ce n'est entrer dans le Pléiade, une des collections majeures de l'édition française, publiée par les éditions Gallimard mais c'est quand même un grand honneur. EEO devient une vraie maison d'édition, la plus grande de Païta. 

Des livres édités par EEO dont le tome 3 de littérature calédonienne de Nicole Irsh une bible pour les enseignants, mon mien (:, et celui d'une poétesse coincée en Auvergne.

 

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Marché Lucien avec Christine Bourrelly pour EEO et le potager de Sari avec Sébastien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

EEO fait son marché !EEO fait son marché !
EEO fait son marché !EEO fait son marché !

EEO fait son marché !

Le marché Lucien de la Bibliothèque Bernheim est devenu un rendez-vous incontournable pour de nombreuses personnes et un plus pour les lecteurs qui fréquentent la bibliothèque le samedi. Ce samedi 31 juillet, en plus des stands habituels, l’association Ecrire en Océanie proposait ses publications à des prix « spécial marché », c'est-à-dire, défiant toute concurrence. Quelques auteurs sont venus soutenir Christine Bourrelly, écrivaine et libraire d’un jour qui est membre bénévole de cette association.

Sari Oedin fait un gros travail avec son jardin pédagogique. Il est plus beau de jour en jour. Il avait un invité de marque avec Sébastien Limousin toujours affable et jamais avare de conseils pour les amateurs de plantes. Ci-dessous quelques photos de cette manifestation.

Le potager magiqueLe potager magique
Le potager magique
Le potager magiqueLe potager magique

Le potager magique

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Le Marché de Lucien de samedi 31 août avec l’association EEO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Marché de Lucien de samedi 31 août avec l’association EEO
Le Marché de Lucien de samedi 31 août avec l’association EEO

Le Marché de Lucien est un événement populaire ouvert à tous qui se tient tous les derniers samedi de chaque mois. Organisé autour des valeurs telles que le partage, l’écocitoyenneté et la protection de l’environnement. La bibliothèque accueille gratuitement durant les heures d’ouvertures au public (de 9 h à 16 h), des exposants et des associations proposant de l’artisanat, des produits maraîchers.

Le dernier livre de Christine Bourrelly présente sur le stand en attendant sa causerie mercredi prochain à Calédo Livre

Il y a toujours un événement nouveau et différent chaque samedi du marché. Ce samedi, c'est l’association Écrire en Océanie qui présentera ses publications, cette association commence à avoir un catalogue fourni, une véritable maison d’édition est en train de naître.

Quelques parutions en illustration

 

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Calédo Livres avec Christine Bourrelly pour présenter son nouveau recueil de nouvelles «Battements de lune ce mercredi 4 août 2021 à 18h00

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sylvie Baille et Christine Bourrelly Sylvie Baille et Christine Bourrelly
Sylvie Baille et Christine Bourrelly

Sylvie Baille et Christine Bourrelly

Cette causerie a attiré du monde. Christine peut désormais compter sur un fan club dans le microcosme littéraire calédonien qui reconnait son talent et qui a eu souvent recours à ses services de correctrice. Une correctrice pour un auteur c’est une sorte de médecin qui soigne les mots malades que l’on choie d’autant qu’elle n’hésite pas à retrousser ses manches comme au dernier marché Lucien, en tenant un stand de ventes des ouvrages de l’association Ecrire en Océanie.

Sylvie Baille de l’association Ecrire en Océanie a été l’animatrice de cette causerie. Elle a lu quelques nouvelles après une présentation de l’écrivaine. Les nouvelles de Christine Bourrelly sont très courtes, avec des chutes qui incitent à lire la suivante. L’écriture est fluide. Ce sont des scènes de vie croquées à la manière d’un peintre. Elle aborde des sujets graves parfois, comme la mort ou la maladie, mais sans dramatisation excessive. Elle écrit aussi pour témoigner ou pousser un coup de gueule, mais d’une belle manière. C’est une observatrice perspicace des gens et une admiratrice des beaux paysages du Caillou. Le titre du recueil est une inspiration spécifique de notre pays. Elle contemple et a l’impression de voir plus grosse et plus clairement la lune au dessus de nos têtes d’îliens du Pacifique sud. Ses nouvelles sont parfois de vrais poèmes. La lune, évoquée dans le titre, occupe une place prépondérante dans le monde kanak. Elle a peut-être influée sa relation avec la nature, différente pour elle, depuis qu’elle réside en Nouvelle-Calédonie. JP

Sentez-vous les battements de la Lune ?

 Ici, dans le Pacifique Sud, ils sont palpables. Ils rythment les nuits et racontent les temps anciens. Et si vous tendez bien l’oreille, ils vous laissent entendre des voix singulières, concert polyphonique où le réel et la tradition se mêlent au rêve, où les hommes trouvent leur place au cœur d'une nature sacrée.

Dans ces vingt-six courtes nouvelles, l'auteure, qui vit en Nouvelle-Calédonie, donne la parole à ces voix d'Océanie d'hier ou d'aujourd'hui, des voix graves ou légères, teintées de tendresse et de poésie.

Battements de Lune est vendu 2 000 F à la librairie Calédo Livres

Christine Sales Bourrelly

Christine a le sentiment d’avoir déjà vécu mille vies. Dans ses vies d’avant, il y a d’abord eu une enfance entre la France et l’Afrique. Des études de gestion en métropole l’ont amenée ensuite à travailler dans des entreprises de services, comme manager, gestionnaire de centre de profit, chef de projet en marketing et animatrice de réseau commercial. Dans sa vie d’après, elle s’est mariée, est devenue maman en Italie, où elle a commencé à écrire, d’abord dans un journal associatif, puis comme rédactrice web. Sa plume s’est affirmée. Fascinée par les parcours de vie, les choix qui s’imposent parfois, les lignes droites et les détours, les coïncidences, les rencontres, qui rendent chaque vie unique, elle a écrit des biographies. Et puis dans sa vie plus récente, en Nouvelle-Calédonie, elle a laissé son clavier l’entraîner vers des territoires nouveaux. Elle s’est passionnée pour l’histoire de cette terre et de cette région du Pacifique qui ont inspiré ses premières fictions, des nouvelles pour la plupart. Aujourd’hui, Christine explore de nouvelles pistes d’écriture : le roman et l’écriture pour la jeunesse. Elle partage son temps entre ses passions : sa famille, l’écriture, la correction, la lecture, l’animation d’ateliers robotiques, la création de sites web, et les voyages. Son site web d’auteure, lectrice et correctrice : Source motsdescribe.com

Son actualité : Christine est en lice avec Boucans, sirènes et fantaisie pour le Concours de nouvelles de LiRE Magazine Littéraire & Librinova avec Tatiana de Rosnay résultat le 31 octobre. Elle écrit un roman et d’’autres nouvelles inspirées par la Nouvelle-Calédonie. Elle devrait prochainement animer un atelier d’écriture à la maison du livre.

Calédo Livres avec Christine Bourrelly pour présenter son nouveau recueil de nouvelles «Battements de lune ce mercredi 4 août 2021 à 18h00Calédo Livres avec Christine Bourrelly pour présenter son nouveau recueil de nouvelles «Battements de lune ce mercredi 4 août 2021 à 18h00
Calédo Livres avec Christine Bourrelly pour présenter son nouveau recueil de nouvelles «Battements de lune ce mercredi 4 août 2021 à 18h00
Notre Cathie, des sourires dans le public, des auteurs connus et des historiens intéressésNotre Cathie, des sourires dans le public, des auteurs connus et des historiens intéressésNotre Cathie, des sourires dans le public, des auteurs connus et des historiens intéressés
Notre Cathie, des sourires dans le public, des auteurs connus et des historiens intéressésNotre Cathie, des sourires dans le public, des auteurs connus et des historiens intéressés

Notre Cathie, des sourires dans le public, des auteurs connus et des historiens intéressés

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Mots pour Mots : Christine Bourrelly, nouvelliste et correctrice bénévole

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nature sacrée par Christine Bourrelly

 

Tu grimpes sur ton cocotier préféré. Son tronc penché, poussé par les alizés, a adopté un angle insolent et s’est courbé au-dessus des vagues, débordant sur la courte plage. Tu t’assieds à califourchon, l’enserres de tes bras et appuies ta joue sur son écorce rugueuse, encore humide de la fraîcheur de la nuit.

C’est ta position de prédilection pour observer le soleil qui se lève. D’ici peu, quelques nuages blancs le couronneront, mais, pour l’instant, il pointe fièrement ses premiers rayons et t’éblouit. Tu lui souris, recevant ce premier baiser comme la promesse d’une journée sereine. Juste en dessous de toi, les vagues dansent sur le sable ; les crabes jaillissent de leurs trous et croisent les coquilles colorées des bernard-l’ermite moins rapides. Cette chorégraphie fluide et harmonieuse t’hypnotise. Tu respires lentement au rythme de la marée qui descend et tu remplis tes poumons de l’air doux du matin.

Un mince croissant de lune s’affiche encore dans le ciel. Tu penses à Téa Kanaké, le premier homme, né d’une dent de lune plantée dans un rocher. Tu imagines la dent qui se décompose sous l’effet des rayons du soleil et donne naissance aux êtres vivants. Les uns restent sur le rocher et se transforment en lézards, les autres glissent dans l’eau et engendrent les anguilles et les serpents. D’autres créatures viennent encore et, enfin, Téa, l’ancêtre de tous les clans, apparaît à son tour.

Tu aimes cette histoire qui t’a été racontée mille fois. Tu te vois déjà, aux abords de la vieillesse, assise sur une natte, entourée de petits-enfants à qui tu la raconteras. Tu te réjouis d’appartenir à cette nature sacrée, et regagnes la case d’un pas joyeux.

La plate, votre barque à fond plat, est là, remontée sur l’herbe. Ton père n’est pas encore parti pêcher avec ton frère. Ce soir, vous mangerez un bossu ou des langoustes qu’ils auront attrapés en plongeant en apnée.

Des sanglots t’alertent. Tu accélères le pas. Ta mère, debout devant la case, très agitée, pleure et crie : « Non… ce n’est pas possible, cela devait arriver… » Ton frère, à côté d’elle, donne des coups de pied violents dans une souche. Tu comprends que quelque chose de grave est arrivé. « C’est ton père. Il ne s’est pas réveillé. »

Ton père est mort de son métier de plongeur. Son cœur et ses poumons ne se sont plus compris. Il a arrêté de respirer.

 

Tu grimpes sur ton cocotier. La lune est toujours là. Le prêtre t’a dit que ton père est là-haut qui vous regarde. Tu repenses à Téa et à la suite de son histoire, quand il a voulu connaître la mort. Son âme est entrée dans l’arbre des esprits, le banian, et a plongé dans ses racines, jusqu’aux pays souterrains où elle a rejoint les anciens. Tu crois que ton père a emprunté le même chemin, et que, comme Téa, il renaîtra parmi les vivants, dans la nature qui nous entoure.

Tu te demandes s’il est déjà présent dans le sourire de la lune et du soleil qui te saluent ce matin. Oui… tu en es sûre. D’ailleurs, c’est bien sa voix que tu entends, dans les feuilles du bois-de-fer, maintenant que le vent les agite.

 

Christine Bourrelly est une championne en orthographe. Elle s’est illustrée à la dictée du Pacifique 2020. Elle écrit des nouvelles, sa dernière participation a été dans un ouvrage collectif, Chroniques calédoniennes d'hier et d'aujourd'hui - Nouvelles historiques et paroles de Nouvelle-Calédonie coordonné par Frédéric Angleviel

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Mots pour Maux : remerciements aux auteurs calédoniens

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La photos des sourires pour oublier nos malheurs

La photos des sourires pour oublier nos malheurs

L’opération solidarité des écrivains calédoniens, la mise en ligne de textes en soutien à la population confinée ou malade, a été un franc succès. Cette action va probablement continuer tant que nous recevrons des textes. La Nouvelle-Calédonie va progressivement revivre mais ailleurs la pandémie fait encore des ravages. Nous sommes des citoyens du monde et la toile n’a pas de frontières alors vos poèmes, nouvelles, extraits d’ouvrage sont encore les biens venus pour réchauffer les cœurs.

Un grand merci aux 33 participants qui ont envoyé parfois plusieurs textes et à mon partenaire Nicolas Kurtovitch. Merci aux Nouvelles Calédoniennes qui m’a envoyé un journaliste pour me prendre en photo au début du confinement pour relayer cette action, l’article n’est toujours pas paru mais c’est l’intention qui compte. Merci à tous les auteur(e)s du pays. La lutte continue ! JP

Marc Bouan, Joël Paul, Odile Dufant, Claudia Rizet-Blancher, Alain Brianchon, Alain Lincker, Imasango, Sylvie Baille, Nicolas kurtovitch, Georges Macar, Benoit Seaudeau, Patrice Guirao, Céline Fuentes, Luc Enoka Camoui, Daniel Miroux, Sylvie Coquillard, Léopold Hnacipian, Michèle, Jean Vanmai, Bernard Billot, Catherine C. Laurent, Hamid Mokadden, Christine Bourrelly, Paul Fizin, Anne-Marie Jorge Pralong-Valour, Sandrine Teyssonneyre, Patricia Artigue, Huguette Montagne, Frédéric Ohlen, Bernard Suprin, Evelyne André-Guidici, Dewé Gorodé, Thierry Chartron.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Sillages 2021 la publication annuelle de l'AENC est disponible

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Un carton (photo AENC)

Un carton (photo AENC)

Sillages 2021 la publication annuelle de l'AENC est disponible
Sillages 2021 la publication annuelle de l'AENC est disponible

SILLAGES D’OCEANIE 2021  -  TRESSONS LE MONDE

NOUVELLES et CONTES

ALI Julien                                 La couronne
BAILLE Sylvie                           Le bus
BILLOT Bernard                        La tenture malienne
BOUHADJADJ  Samir                 Les rivières enlacent les fleuves et ensemble ils épousent les océans.
BOURRELLY Christine                Le pacte du caméléon
BRIAL André                             Wakli et ses 3 duels
BRIANCHON Alain                     Cocon qui se défile
COOPER Bob                             Diatribe « tressante »
GENIN Patrick                           L’indécis thaumaturge ou le consensus
ISCH Nicole                              L’Herbe au bord du chemin
JACQUES Claudine                     L’oubli
ROSADA Alexandre                    L’histoire d’Ulum, tresseur de vie

POESIES
CAMOUI Enoka Luc                                          Poème d’espérance
KURTOVITCH Nicolas                                       Tresser l’instant
MOKADDEM Hamid                                          Quatorzaine
OHLEN  Frédéric                                              Entrelacs
PRALONG-VALOUR Anne-Marie Jorge                 Poème  et Bateau Rouge
TOURAILLE MANUEL et SIOREMU Lyncey           Skyline
WAYEWOL Waixen                                           Sur les traces des aînés

ESSAIS
ANGLEVIEL  Frédéric                 Qui es-tu ? Réflexions sur le tressage communautaire
BEAUDEAU Michèle                   La natte de l’équilibre
BOUAN Marc                            Tresser le monde des arts, du travail et de la vie en général
CHARTON Thierry                     Se tresser dans l’exil
Coquillard Sylvie                       Fils croisés
FIZIN Paul                                Nouville nous tisse
LAURENT Catherine C                Un jardin au pied de l’Atlas
Paul Joël                                   Un auguste sur les bancs du congrès
ROSSERO Roland                       Tisser ou en découdre
SAUDEAU Benoit                       L’ennui naquit un jour
VANMAI Jean                            Ne pas défaire le monde

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Les plus courtes sont les meilleures, à vérifier avec le deuxième recueil, Chroniques insulaires.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les plus courtes sont les meilleures, à vérifier avec le deuxième recueil, Chroniques insulaires.

Dans ce recueil il y a une « nouvelle » très courte, 1500 caractères espace compris, moins d’une feuille A4. Dans le feu du Nakamal, page 189, c’est mon œuvre. Ce n’est peut-être pas la perle de cet ouvrage, la concurrence était rude, il y a des plumes sur le territoire, mais ma petite-fille, lucide et objective, pense que c’est le plus beau texte. Alors à vous de juger ! JP

L’ouvrage est disponible chez Calédo Livres au prix de 2950 F

Nouvelles historiques et paroles de Nouvelle-Calédonie 2, un ouvrage collectif coordonné par Frédéric Angleviel

Voici vingt-trois contes, nouvelles ou poésies évoquant la Nouvelle-Calédonie d'hier et d'aujourd’hui. Dix-neuf auteurs présentent tour à tour ou conjointement les pays kanak, la colonisation libre et pénale ou encore le temps qui passe. Ces récits mettent en scène les différentes communautés calédoniennes : Kanak, Caldoches-Calédoniens, Vietnamiens, Indonésiens, Métropolitains ou encore Wallisiens-Futuniens.

Ont participé à cet ouvrage collectif, dans l’ordre alphabétique : Patricia Artigue, Frédéric Angleviel, Christine Bourrelly, Jean-Claude Briault, Luc Camoui, Nicole Chardon-Isch, Sylvie Coquillard, Paul Magulue Fizin (historien et écrivain), Élizabeth Fromenteau-Pucheu, Alain Funel, Dominique Lataste-Pechberty, Luc Legeard, Felipe Lorente, Joël Paul, Anne-Marie Pralong, Alexandre Rosada, Manuel Touraille, Jean Vanmai, Monique Villisseck et Ivan Wakelam.

Partager cet article
Repost0

Femmes francophones : portraits littéraires de Nouvelle-Calédonie. Des images de l'expo et du vernissage.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)
Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)

Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)

Des photos magnifiques en échantillon
Des photos magnifiques en échantillonDes photos magnifiques en échantillon

Des photos magnifiques en échantillon

Quelques-unes des 18 femmes exposées ci-dessus. Tous les ingrédients étaient réunis pour la réussite de cette exposition. Le lieu, une photographe talentueuse et des autrices superbes !

Voir aussi un article présentation de l’expo et du lieu en suivant ce lien

Des témoignages publiés sur Facebook.

Imasango

Une exposition à voir absolument.

Dans un récit photographique en noir et blanc, FEMMES FRANCOPHONES: PORTRAITS LITTÉRAIRES EN NOUVELLE-CALEDONIE, Clotilde Richalet Szuch, photographe, concilie le vrai et le subjectif, avec une aisance étonnante: en effet, chaque photo raconte avec acuité la vérité de chacune d’entre nous.

Transparait une belle collaboration entre ces femmes photographiées et Clotilde Richalet Szuch, où l’on retiendra du choix du noir et blanc, l’intensité de la lumière née d’un regard bienveillant, qui n’est autre que celui de l’échange authentique.

Les légendes des photos, apparaissent sous forme de participation active, chaque femme se prêtant au jeu de choisir parmi les 10 mots proposés lors de la semaine de la langue française et de la francophonie. Le grain,  le portrait en gros plan, le décor, la pause, la scénographie, l’éclairage, concourent à  donner à cette série, une pertinence harmonieuse.

À titre personnel, cette exposition interroge indirectement, par son contenu même, notre capacité à offrir notre portrait à celui qui photographie et nous place indirectement dans la dépendance du regard subjectif qu’il portera sur nous. Je remercie la photographe de sa présence.

Marie Murtini

Hier soir, vernissage chaleureux

Exposition ouverte au public jusqu'au 20 mars aux horaires du creipac : 8h- 16h

Christine Sales Bourrelly

Quel cadre magnifique et chargé d'histoire pour cette belle exposition ! Pendant un mois, au Creipac, dans les anciens bâtiments du bagne à Nouville, les auteures locales sont à l'honneur. Nous avons participé à l'opération Dis-moi dix mots en préambule à la semaine de la Francophonie. Pour moi, le mot "ébaubi".

Bravo à Clotilde Richalet Szuch pour avoir capté avec élégance un peu de notre âme à chacune ! À voir au Creipac jusqu'au 20 mars.

Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )

Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>