Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

43 résultats pour “champlain

Les contes de noël de l’Alliance Champlain – 2017 : 1ère édition et 1er prix pour Papou

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les contes de noël de l’Alliance Champlain – 2017 : 1ère édition et 1er prix pour Papou
Les contes de noël de l’Alliance Champlain – 2017 : 1ère édition et 1er prix pour Papou

Retour sur les contes de noël de l’Alliance Champlain un concours qui date du mois de décembre 2017. J’avais différé la diffusion de l’article cause vacances scolaires. Mais Papou, Bernard Billot, est un ami et l’ami de nombreux auteurs puisqu’il est illustrateur. Je ne pouvais pas l’oublier. Ci-dessous une photo avec moi lors de ma dédicace à Calédo Livres en février 2018.

Les prix ont été remis au château Hagen en décembre :

1er prix adultes attribué à M. Bernard BILLOT

Prix  Mineurs attribué à Melle Clémence DUPRET, 15 ans

La jeune Clémence Dupret, élève du Lycée Lapérouse, a situé son histoire au Mont Koghi,. Quant à Bernard Billot, gagnant du groupe Adultes, il a rencontré le Père Noël qui voyageait incognito sur un vol de la Cie locale Aircalin, que l’on peut citer puisqu’elle n’a pas de concurrents directs.

Pour cette première édition donc, les prix ont été offerts, sur fonds propres par l’Alliance Champlain, à savoir un chèque de 10 000 F pour la jeune fille et un autre de 15 000 F pour le senior. De quoi garnir les claquettes qui seront posées devant le sapin de noël. C’est avec l’autorisation de M. le Président de la Province Sud que l’Alliance Champlain a pu organiser la remise des prix du Concours de contes de noël 2017  au Château Hagen,  magnifique lieu culturel situé au cœur de la ville de Nouméa.

Les deux contes gagnants ont été publiés dans l’édition de décembre 2017 du bulletin trimestriel de l’association, les Échos francophones des Mers du Sud. Lire ci-après.

L’Alliance Champlain remercie tous les participants ayant concouru dans les temps à ce concours : les adultes Nicole, Arnaud, Annick, Laetitia, Virginie et les mineures Salomé, Clothilde, Mélina, Sarah. Tous leurs contes pourront être mis en ligne, avec leur accord, sur notre site en écrivant à champlain@lagoon.nc. Lire ci-dessous, les contes imaginés par nos deux gagnants. (Source Alliance Champlain)

Le conte gagnant de la Catégorie Adultes
a été imaginé par Bernard Billot
illustrateur bien connu des Calédoniens

Un voyage bien agréable.

 Les vols d’Aircalin ne transportent que rarement des gens de cette importance : imaginez qu’en cette nuit de Décembre se dirigeaient vers la Tontouta un griot qui s’en venait conter des histoires de son pays et un sympathique barbu bedonnant qui voyageait incognito (Sous une fausse identité mais la barbe était véritable ).

Le hasard avait placé ces deux hommes à des places voisines. Le volume de l’un et les longues jambes de l’autre rendaient leur voyage bien inconfortable et leur interdisaient le sommeil.

Heureusement, aussi volubiles l’un que l’autre, ils eurent vite fait de converser.

Au début ils parlaient à mi-voix, se susurrant quelques courtes anecdotes amusantes. Le griot parlait un français parfait teinté d’un accent chantant mais quel bagou : lancé, il ne s’arrêtait plus et le lièvre, son héros, enchaînait les aventures. Son voisin, le barbu anonyme, utilisait une langue plus académique dans laquelle se glissaient des vocables anciens comme le font les Québécois. Mais quelle jactance ! Lorsqu’il arrivait à voler la parole au conteur intarissable pour narrer ses voyages, il accumulait les péripéties, incidents et aléas faisant d’un Auckland-Sydney une véritable odyssée.

La conversation discrète au début prit vite du volume. Certains esprits chagrins poussèrent soupirs et grognements mécontents mais nos deux bavards n’y prirent pas garde et, comme ils parlaient de plus en plus fort, riant aux éclats et accumulant de truculentes aventures leurs voisins s’en vinrent à les écouter.

Le griot ayant fait part de son ignorance sur le pays d’en lequel on l’avait convié et le barbu fait savoir sa méconnaissance personnelle, les voyageurs, habitants ou natifs de Calédonie se mêlèrent à la conversation. Chacun voulait préciser un détail. Défilèrent us et coutumes, légendes, habitudes, vocabulaire, recettes de cuisine… On placotait à qui mieux-mieux : l’un décrivant avec lyrisme les paysages exceptionnels, l’autre relatant ses sorties en mer toutes voiles dehors, un troisième narrant les pêches sous-marines avec les cousins, une petite dame racontant avec émotion sa vie là-haut à la tribu.

Certes il y eut bien deux ou trois fâcheux pour geindre « Si c’était vraiment le paradis.. »où «Tout le monde n’y est pas gentil ! » ou encore « On dit ça, on dit ça mais.. » Comme on ne les écoutait pas, ils continuèrent à grommeler dans leurs moustaches un moment puis, comme continuaient les histoires plaisantes, ils se laissèrent gagner par l’optimisme général.

Le griot sortit de son sac la carte du pays et demanda détails et précisions sur les lieux où il devait se produire : Thio, Koné, Nouméa, Rivière Salée, Koumac et autre Ponériouen. Il nota dans un grand carnet les légendes qu’il venait d’entendre. « Je les conterai chez moi aux enfants de mon pays. »

Le barbu avait une carte lui aussi car il devait se montrer à Nouméa, l’Île des Pins, Mont-Dore et d’autres lieux. Il craignait fort que sa tenue conventionnelle ne soit pas des plus pratiques. S’il se montrait en tongs et bermuda,les enfants ne le reconnaîtraient pas, alors tant pis bottes et houppelande comme d’habitude

Les rennes et le traîneau étaient là-bas, en Laponie. On lui avait promis des moyens de transport plus étonnants : hélicoptère, catamaran, calèche. Le Père Noël, c’était lui, vous l’aviez deviné, n’avait pas pu résister. Il demanda le secret aux passagers qui promirent de ne pas trop bavarder. Le bonhomme souhaitait profiter en toute discrétion de la plage et de la mer pendant ses instants de loisirs.

Jamais, aux dires des passagers, voyage ne fut plus agréable. Pourtant nul n’avait dormi ou profité des films.

En quittant l’aéroport le Père Noël ne put résister et lança son rituel « Ohé ! Ohé !». Mais qui aurait pu croire que ce barbu bedonnant avec sa chemise à fleurs, c’était lui ?

 http://www.alliance-champlain.asso.nc/wp-content/uploads/2017/12/noel04.pngBernard Billot,  décembre 2017 

Le conte gagnant de la Catégorie  Mineurs
   a été imaginé par Clémence Dupret, 15 ans, 
           élève de seconde au Lycée Lapérouse 

Une nuit au Mont Koghi

Il était une fois, un truculent griot, qui à Noël, chaque année laissait un seul enfant venir admirer les étoiles depuis  sa cabane au sommet du Koghi.

Pour cela, les petits Calédoniens devaient répondre à ses énigmes.

Mais au fur et à mesure les enfants se lassèrent du griot et préférèrent le Père Noël qui leur donnait de nombreux cadeaux alors que le conteur lui, leur expliquait l’origine des étoiles et leurs mythes…

Mais  un enfant lui était resté fidèle : celui qui auparavant susurrait à son oreille les bonnes réponses à toutes ses questions. Ils allaient depuis, souvent placoter ensemble dans son refuge sur la montagne.

L’enfant écoutait son accent avec toujours autant d’étonnement. 

C’est vrai qu’il avait du bagou mais de temps en temps il pouvait aussi être simple. C’est ainsi que, lassés des jactances de Nouméa et alors qu’ils se rendaient en brousse, les deux amis entendirent :

« Ohé ! Aidez moi je vous en supplie, mes rennes sont tombés dans un trou ! » hurlait le Père Noël dans son traineau sur un chemin défoncé de Ducos. « Ne vous inquiétez pas je suis là ! » répondit alors le petit garçon d’une voix rassurante et soudain volubile :

http://www.alliance-champlain.asso.nc/wp-content/uploads/2017/12/traineau-rigolo-2-300x166.jpg

 « Vous savez monsieur le Père Noël, je suis petit mais assez costaud pour vous porter secours ! » dit-il assuré, alors qu’il aidait les rennes à sortir de l’ornière.

Le Père Noël fût alors très fier de ce petit garçon qui voulait que personne ne fût malheureux le jour de la Nativité en lui permettant de distribuer ses cadeaux en temps et en heure.

C’est ainsi que désormais le Père Noël, ses rennes, et son traîneau emmènent les petits Calédoniens au sommet du Koghi  admirer le ciel et les étoiles à la fin de décembre en écoutant les merveilleuses histoires du griot sur la magie de Noël.

Clémence Dupret, décembre 2017

 

Des livres de Papou (un petit échantillon)

Dors, petit Sam ! c'est de Frédérique Viole, Mélissa Bazire (une erreur de ma part) Écrire en Océanie, 2013 Un joli texte de Frédérique Viole, auteure de Nouvelle-Calédonie, illustré par Mélissa Bazire dans un style trés different de Papou, offre la magie et le rêve à tous les enfants et le bonheur de partager un moment de douceur à leurs parents. Avec mes excuses à Frédéric Viole. J'espère que les deux autres sont bien de Bernard (:

 

On reparlera bientôt de l'Alliance Champlain dans la semaine de la Francophonie

du 17 au 28 mars

avec le concours dis-moi dix mots.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

L’Hom Wazo de Dora Wadrawane pour la dictée du Pacifique

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos de Joël PAUL
Photos de Joël PAULPhotos de Joël PAUL
Photos de Joël PAUL

Photos de Joël PAUL

Vue d'ensemble photo Joël PAUL

Vue d'ensemble photo Joël PAUL

Le volontaire togolais Photo de Joël PAUL

La semaine de la langue française et de la francophonie en Nouvelle-Calédonie commence aujourd’hui. Le premier rendez-vous a eu lieu, à 13 h 30, avec la Dictée du Pacifique, organisée par l’Alliance Champlain à la mairie de Nouméa en présence de Nicolas-Etienne Sohou N’Gani, un Togolais de 31 ans qui est le premier volontaire international de la francophonie à servir sur le Caillou.

C’est un texte tiré du roman L’Hom Wazo de Dora Wadrawane prix Michel Lagneau 2009 et prix Ni VIMÖ 2017 édité par la maison d’édition calédonienne Madrépores qui a été choisi pour départager les candidats. Un seul sans faute chez les adultes à l’issu de l’épreuve. le texte, amputé d’un morceau pour les adolescents participants, a permis de dégager les jeunes lauréats rapidement. Un autre texte, très difficile, voir ci-dessous, a été proposé pour départager les nombreux ex aequo. Cette dictée est bien ancrée dans la liste des événements culturels incontournables. Elle est soutenue par différents sponsors comme Total ou La 1er ainsi que la bibliothèque Bernheim où sera lancer officiellement mardi la semaine de la francophonie. L’alliance Champlain grâce à l’inoxydable Daniel Miroux porte sans faillir cette organisation. JP

Les lauréats sont :

CATÉGORIE JUNIOR

1er prix : Anna LE BORGNE

2e prix : Célia TRAN

3e prix : Hina WAICANE

 

CATÉGORIE SENIOR

1er prix : Monique COZIN

2e prix : Marie-Hélène AUSSER

3e prix : Huguette TILLIER

 

Programme complet de la semaine de la francophonie

Plus sur Dora, encore plus sur Dora

Les lauréats photo Joël PAUL

Les lauréats photo Joël PAUL

Divers photos des participants et bénévoles photos de Joël PAUL
Divers photos des participants et bénévoles photos de Joël PAULDivers photos des participants et bénévoles photos de Joël PAUL
Divers photos des participants et bénévoles photos de Joël PAULDivers photos des participants et bénévoles photos de Joël PAUL

Divers photos des participants et bénévoles photos de Joël PAUL

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Lancement de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Lancement de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa.
Lancement de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa.
Hier soir mardi 21 mars, le lancement de la semaine de francophonie de l’Alliance Champlain à la bibliothèque Bernheim a réuni un public nombreux. Cet événement attire toujours un nombreux public.

La soirée a débuté par une courte allocution du président Daniel Miroux et des représentantes de la direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie madame VERLAGUET Yolande directrice de l’enseignement ainsi que le Vice-Rectorat par madame LEHOULLIER véronique.

Cette ouverture officielle de la semaine de la langue française et de la Francophonie a débuté par la présentation des 10 Mots 2017 “Dis-moi dix mots sur la toile” et du concours s’y rapportant lancé par la Direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie ainsi que par le Vice-Rectorat avec la collaboration de l’Alliance Champlain. Il faut noter la performance de madame Verlaguet qui écrit chaque année un texte humoristique avec les dix mots.

Les dix mots sont à illustrer par des récits, des poèmes, des chansons, des dessins, des arts plastiques dans tous les établissements scolaires de la Nouvelle-Calédonie, de l’enseignement primaire comme de l’enseignement secondaire dont la déclinaison se déroulera sur plusieurs mois. Des représentants d’enfants méritants ont été mis à l’honneur ainsi que le travail d’art plastique effectué pour cette occasion.

Lancement de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa.Lancement de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa.

Cette soirée évènementielle a été marquée par la prestation de l’artiste togolais Roger Atikpo qui a enchanté le public avec un conte très drôle, plein de sagesse africaine, « La fromager ». (Connu aussi par le nom de kapokier pour ceux qui n’ont pas l’érudition de Bernard Suprin). L’artiste a le mérite de s’être déplacé jusqu’à nous avec sa Kora, un instrument magnifique et encombrant. Il dit se sentir chez lui ici car Le Togo est l’un des plus petits États africains avec 56 785 km2, s’étirant sur environ 700 km du nord au sud avec une largeur n’excédant pas 100 km. JP

Roger et le public en attente de l'ouvertureRoger et le public en attente de l'ouverture
Roger et le public en attente de l'ouverture

Roger et le public en attente de l'ouverture

Partager cet article
Repost0

Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
La 9ème édition du Forum Francophone du Pacifique, organisée par le Creipac pour le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie s’est déroulée du 2 au 5 novembre 2016. Pendant trois jours, Nouméa a accueilli des visiteurs de marque pour le Forum francophone du Pacifique.

 

Pays invité d'honneur : le Viêt Nam

Le 9e Forum francophone du Pacifique organisé par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et le Centre de Rencontres et d'Échanges Internationaux du Pacifique (CREIPAC) avait pour invité d'honneur cette année le Viêt Nam, en hommage à la nombreuse communauté vietnamienne, descendant des Chan Dang. À noter que les démarches ont été engagées en vue de l'adhésion de la Nouvelle-Calédonie à l'Organisation Internationale de la Francophonie, la concrétisation devrait avoir lieu lors du prochain sommet de l'OIF qui se tiendra à Tananarive les 26 et 27 novembre prochains.

Organisé tous les ans à Nouméa depuis 2008, le Forum francophone du Pacifique a pour objectif prioritaire de regrouper ponctuellement des Alliances françaises et Instituts français d'Océanie et d'Asie, des conférenciers français et étrangers, des journalistes, des artistes et des écrivains. L'objectif est de créer des synergies pérennes qui contribuent au développement de la Francophonie notamment avec la Nouvelle-Zélande, l'Australie, les pays de l'Océanie mais également avec le Japon et le Vietnam.

Le deuxième objectif est de contribuer à la notoriété du CREIPAC et de son partenaire, l'Université de la Nouvelle-Calédonie, en favorisant la création de partenariats avec les pays de la zone et le développement des échanges.

Cette année le CREIPAC a choisi d'inviter des directeurs et directrices d'Alliances françaises, des Conseillers de coopération et d'action culturelle (COCAC), relais de leurs ambassades respectives ainsi que des responsables des fédérations de professeurs de français en Australie et en Nouvelle-Zélande. Enfin d'autres personnalités majeures qui œuvrent en faveur de la francophonie dans la zone Asie-Pacifique ont été conviées, et notamment MM. Éric-Normand Thibeault représentant du bureau Asie-Pacifique de l'OIF, Van Thiep Nguyen, Ambassadeur-Correspondant national du Vietnam auprès de l'OIF ainsi que Hoang Minh Son, Consul général du Vietnam basé à Sydney.

Ce vendredi 4 novembre, était dédié aux rencontres littéraires à la Maison du Livre/Célières. 

Au programme de cette matinée :

Une présentation générale de la littérature calédonienne par Virginie Soula, des lectures d’extraits de romans par la Compagnie Les Artgonautes avec le grand talent de ces deux comédiens (un vrai show), une rencontre avec les auteurs Liliane Tauru, Nicolas Kurtovitch et Jean Vanmai, un échange qui a eu beaucoup de succès puisque le public a largement participé au débat.

Ensuite, ce fut la remise des prix des "Mots d'Or" avec le pilou des mots de l'Alliance Champlain. Pour terminer, une rencontre avec Lire en Calédonie, organisateur du festival de littérature jeunesse "L'Île Ô Livres" avec Juliette Maes avant le buffet.

NB : Dans les jardins de la maison Célières un atelier dessin avec Julie Dupré, en présence d’élèves n’a pas désempli.

Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifiqueRencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifiqueRencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifiqueRencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique

RÉSULTATS DU PILOU DES MOTS 2016

Président de séance Jean Vanmai, écrivain calédonien

Membres du Jury : Mme Brigid Morel, Cheffe de Cabinet de M.Deladrière, membre du Gouvernement en charge de la francophonie, Madame Justyna Loche, professeur français langue étrangère au CREIPAC, mesdames Beaudeau Michèle, Caumel Joëlle, Satgé Dominique, membres du bureau de l'Alliance Champlain.

JUNIORS JUSQU'À 12. ANS

1er prix MAIRE Noah 11 ans, 2e prix BURDY Jade 11 ans, 3e prix LYSY lnès 7ans

ADOLESCENTS 12 à 17 ans

 1er prix LI Audrey 12 ans, 2ème prix THAN-TRONG Atea 12 ans

ADULTES à partir de 18 ans

1er prix MONTBRISSOUS Mathieu, 2e prix BLANCHARD Annick

Prix spécial du jury TARA Eduard

Prix spécial Vanuatu offert par l’alliance Champlain les élèves d’une classe de CE1 du lycée français de Port-Vila

À noter, un prix pour un participant de Roumanie a été décerné également.

Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Rencontres littéraires à la Maison du Livre pour la 9 e édition du forum francophone du pacifique
Partager cet article
Repost0

La Nouvelle-Calédonie porte-avions de la Francophonie dans Pacifique Sud

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La Nouvelle-Calédonie porte-avions de la Francophonie dans Pacifique Sud
L’Alliance Champlain de Nouvelle-Calédonie est la cheville ouvrière de la semaine de la francophonie en Nouvelle-Calédonie qui débute samedi 12 mars mais le gouvernement calédonien n’est pas en reste puisqu’un ministre monsieur Bernard DELADRIÈRE qui est chargé d’animer et de contrôler le secteur du droit civil, du droit des assurances et du droit de l’urbanisme. Il est également chargé du suivi des transferts de compétence, de la simplification administrative et de la modernisation de l’administration, des relations avec les provinces et les communes du suivi et des questions relatives à la francophonie.

 

Semaine de la langue française et de la francophonie

C'est sous ce titre que la première semaine de sensibilisation à la langue française a été organisée en France, du 18 au 24 mars 1996, dans le cadre de la "Journée internationale de la Francophonie" qui en référence au sommet de l'OIF à Niamey (Niger), se déroule le 20 mars de chaque année. Cette date commémore en effet, l'anniversaire de la création de l'Agence de la francophonie, organisation internationale de la communauté francophone.

L'opération "Le français comme on l'aime" est l'occasion de mettre l'accent, à la fois sur la richesse, la vitalité, la diversité du français et l'attachement qui lui est porté par les francophones du monde entier. L'objet était également de susciter l'intérêt pour le capital linguistique, culturel et économique que représente la langue française. En organisant cette manifestation, la France a rejoint ses partenaires du Québec, du Canada et de la Communauté française de Belgique qui ont consacré aussi cette semaine à la langue française.

Nota : Les informations ci-dessus, dont le texte a été légèrement remanié par l'administratrice du site de l’Alliance. Elles sont tirées de la Lettre du Conseil Supérieur et de la Délégation Générale à la langue française, n°5, 2e trimestre 1996.

L'Alliance Champlain a été la première association à participer localement à la semaine internationale de la langue française qui a lieu, également en Nouvelle-Calédonie, tous les ans pendant la troisième semaine du mois de mars. Conférences, émissions de radio, articles de presse font connaître la richesse de la langue française et l’importance de la Francophonie aux habitants du pays. 

La première conférence, en 1996, était animée par le Président Daniel Miroux à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nouméa en présence de M. Jean-François Carenco, le Secrétaire général du territoire et en 2016, monsieur Miroux est toujours « aux manettes ».

Semaine de la francophonie, le programme complet

Samedi 12 mars 2016, Dictée du Pacifique à la Mairie de Nouméa,

À 14h, dans la grande salle de la mairie, dictée radiodiffusée.

Lundi 14 mars 2016, inauguration à la médiathèque de Païta de l’exposition sur les 10 mots avec la présence de l’invité d’honneur 2016 : Samian, rappeur/slameur québécois, amérindien d’origine algonquine, invité d’honneur de l’association Champlain.

Soirée officielle de la semaine de la francophonie, mardi 15 mars 2016

Ouverture officielle à 18h à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa de la semaine de la langue française et de la Francophonie par la présentation des 10 Mots 2016 “Dis-moi dix mots en langue(s) française (s) ” et du concours s’y rapportant lancé par la Direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie ainsi que par le Vice-Rectorat avec la collaboration de l’Alliance Champlain.

Les dix mots :

Champagné, chafouin, dracher, dépanneur, lumerotte, fada, ristrette, poudrerie, vigousse

Dix mots à illustrer par des récits, des poèmes, des chansons, des dessins, des arts plastiques dans tous les établissements scolaires de la Nouvelle-Calédonie, de l’enseignement primaire comme de l’enseignement secondaire dont la déclinaison se déroulera sur plusieurs mois. La soirée sera animée par Samian.

Lancement du concours des Mots d’Or qui s’étalera jusqu’au mois de mai dans plusieurs lycées ainsi qu’à la C.C.I.

Mercredi 16 mars 2016,

À la Bibliothèque de Pont des Français, matinée slam avec, à 9h, animée par Samian puis à 10h vernissage de l’exposition sur les 10 mots 2016.

Inauguration à la Médiathèque de Dumbéa à 14h30 d’une exposition sur les 10 Mots 2016.

Jeudi 17 mars 2016,

Rencontre avec Samian à la bibliothèque et au marché de Thio.

Vendredi 18 mars 2016

Récital à Païta, à 13h30, au dock socioculturel, de l’artiste amérindien Samian auprès des scolaires. Le soir, à 19h30 soirée tout public avec Samian, toujours à Païta.

À Poindimié, une exposition sur les 10 Mots sera aussi ouverte ce vendredi.

Samedi 19 mars 2016

Récital par Samian au marché de Nouméa à 9h le matin. (Sous réserve de l’accord de Mme la Maire de Nouméa)

Lundi 21 mars 2016

Inauguration de l’exposition sur les 10 mots avec la présence de Samian à la médiathèque de Hwaadrila à Ouvéa.

Mardi 22 mars 2016

Rencontre avec les communautés culturelles au centre culturel du Mont-Dore à 17h30

Tout au long de la semaine de la langue française et de la Francophonie, les bibliothèques, les médiathèques et les librairies de Nouvelle-Calédonie seront invitées à célébrer les auteurs francophones du monde entier.

Monsieur Miroux et des responsables du vice-rectorat à la bibliotjèque Berheim en 2015

Monsieur Miroux et des responsables du vice-rectorat à la bibliotjèque Berheim en 2015

La Nouvelle-Calédonie porte-avions de la Francophonie dans Pacifique Sud
La Nouvelle-Calédonie porte-avions de la Francophonie dans Pacifique Sud
Samian l'invité québécois

Samian l'invité québécois

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Soirée de lancement de la semaine de la francophonie avec monsieur Jean

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Jean Goubald-Kalala et Daniel Miroux

Jean Goubald-Kalala et Daniel Miroux

Hier soir maris 17 mars, le lancement de la semaine de francophonie pour les 30 ans de l’Alliance Champlain à la bibliothèque Bernheim a réuni un public nombreux. Cet événement attire toujours un nombreux public.

La soirée a débuté par une courte allocution du président Daniel Miroux, après l’accueil de Christophe Augias directeur de la bibliothèque Bernheim, pour lancer la semaine de la langue française et de la Francophonie avec la présentation des 10 Mots 2015 “Dis-moi dix mots que tu accueilles” et du concours s’y rapportant lancé par la Direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie ainsi que par le Vice-Rectorat.

Cette année, cerise sur le gâteau, une vedette originaire de la république démocratique du Congo, monsieur Jean Goubald-Kalala a animé la soirée après une avant-première avec Kubi, un slameur de sud de la France installé en Calédonie.

Monsieur Jean, comme l’ont surnommé les élèves du collège de Dumbéa-sur-Mer la veille qui participeront à un concours territorial de slam organisé par le vice-rectorat, chanteur et guitariste congolais est considéré comme un véritable génie. Il a enthousiasmé la salle avec son humour et son talent. Il ne faut pas manquer ses autres prestations en brousse et aux îles et en particulier le jeudi 19 mars à 18h00 au REX pour fêter les 30 ans de l’Alliance avec les slameurs calédoniens. JP

Soirée de lancement de la semaine de la francophonie avec monsieur Jean
Soirée de lancement de la semaine de la francophonie avec monsieur Jean

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Le livre Lexique français-iaai/ iaai-français, de Daniel Miroux, vient d'obtenir le prix catégorie scientifique du salon insulaire d'Ouessant.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Daniel Miroux au sénat coutumier pour la sortie de son livre

Daniel Miroux au sénat coutumier pour la sortie de son livre

Le livre Lexique français-iaai/ iaai-français, de Daniel Miroux, vient d'obtenir le prix catégorie scientifique du salon insulaire d'Ouessant.

 

Trente ouvrages étaient cette année en compétition. La cérémonie de remise des prix a eu lieu jeudi 11 juillet, dans la nouvelle salle polyvalente d’Ouessant (Finistère).

 

Jeudi 11 juillet, le 21e salon international du livre insulaire a remis ses prix littéraires dans la nouvelle salle polyvalente de l’île d’Ouessant. 30 ouvrages étaient en compétition pour remporter les deux Prix du livre insulaire 2019.

 

Avec la baisse des donations des partenaires et le faible nombre d’ouvrages présentés, certains Prix (jeunesse, beaux livres, fiction) n’ont pas pu être renouvelés cette année.

 

Le palmarès 2019

Grand prix du jury/des îles du Ponant. Bernadette Thomas, pour Jeanne, il était une femme (Éditions Livres sans frontières)

 

Prix sciences. Daniel Miroux, pour Le lexique français-iaai et iaai-français (Alliance Champlain)

 

Les résultats du concours de nouvelles, sur le thème de Robinson Crusoé, seront dévoilés quant à eux dimanche, à 11 h 30.

Plus sur Daniel Miroux sur ce blo(suivre ce lien)

Lexique français-iaai, iaai-français

Le iaai, langue austronésienne, fait partie du groupe des langues océaniennes. Il est principalement parlé dans l’ile d’Ouvéa, appelée aussi Iaai, située dans l’archipel des Loyauté en Nouvelle-Calédonie.

C’est une langue riche de par sa phonologie et son système vocalique. Elle se caractérise également par l’absence de voyelle nasale et par une expression de la possession la plus développée, des langues kanak.

Dès l’établissement des missionnaires protestants, au milieu du XIXe siècle, la langue iaai a eu sa propre écriture avec la fixation d’une orthographe qui sert encore de référence aujourd’hui. La publication de la Bible, le Tusi Kap, en 1901, marque la diffusion écrite du iaai. À l’époque de très nombreux textes notamment religieux ont été écrits dans la langue.

L’écriture a toutefois subi, depuis, une évolution à la fois par le souci des linguistes de la rendre plus proche de la réalité en doublant, entre autres, les voyelles longues et aussi par la disparition de certaines consonnes dans plusieurs catégories de mots, celles-ci n’étant plus prononcées par les locuteurs, probablement en raison de la proximité de la langue avec le français.

Signe de vitalité, les lecteurs pourront trouver dans ce livre de nombreux mots de création récente liés à la vie quotidienne actuelle.

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Lancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix mots

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Lancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix mots
Lancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix motsLancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix mots

À 18h, la soirée francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 “Dis-moi dix mots qui (ne) manquent pas d’air” illustrés par des bandes dessinées a débuté ce mardi 29 juin. (Dix mots à illustrer par des récits, des poèmes, des chansons, des dessins, des arts plastiques dans tous les établissements scolaires de l’enseignement primaire comme de l’enseignement secondaire dont la déclinaison se déroulera sur plusieurs mois). Comme à chaque lancement de la semaine de la Francophonie, exceptionnellement en hiver cette année, un public nombreux a fait le déplacement. Yoann Lecourieux, membre du gouvernement a lancé la soirée avec un petit discours pour parler de l’importance de la culture et du rôle de la Nouvelle-Calédonie pour la francophonie dans la région avant de céder la parole à un responsable de l’enseignement et au président de l’Alliance Champlain.

Josiane Boudière a réussi à enchanter les spectateurs avec sa prestation sur le thème des dix mots. Josiane était devant un public inhabituel pour elle et un peu plus âgé mais elle a de l’expérience. Elle a bluffé le public avec ses contes « pour enfants ». Vous trouverez ci-dessous une partie du discours de Daniel Miroux, inusable président de l’Alliance Champlain, et un lien sur un autre article avec le programme complet de cette semaine qui a débuté vendredi à la médiathèque Denise Frey au Mont-Dore. La semaine de la francophonie se termine toujours ou commence par la Dictée du Pacifique qui se déroulera samedi prochain dans la grande salle d’honneur de la mairie de Nouméa à 13h30. (Programme)

Mesdames, Messieurs,

Tout d’abord un grand merci à la Bibliothèque BERNHEIM et à son Directeur Christophe AUGIAS de nous avoir permis, une fois de plus, de nous réunir ici. Merci d’être venus aussi nombreux à cette soirée “francophonie” Merci aux personnalités qui se sont déplacées : M. Sylvain BOURGET, M. Yoann Lecourieux membre du gouvernement. Madame Pascale SERVENT, adjointe au Maire, qui représente celle-ci, Le Président du Lions Club Doyen, M. Stéphane GRANGETTE qui souhaite remettre une aide à l’Alliance Champlain.

Cette soirée aurait dû avoir lieu le mardi 16 mars dernier mais elle fut annulée pour cause de confinement. L’artiste que nous avions pour cette occasion invité, Atonio LAGIKULA, se trouve d’ailleurs toujours bloqué à Wallis. Il s’est fallu de 48 heures pour qu’il arrive à Nouméa. Il aurait alors été contraint de rester ici pendant plusieurs semaines. Cela nous rappelle l’artiste de Kinshasa de l’année dernière qui était arrivé peu avant le confinement le 10 mars 2020 et qui fut contraint de rester en Nouvelle-Calédonie jusqu’au 5 juin pour cause de pandémie, son aéroport de destination étant fermé. Aujourd’hui nous avons le plaisir de recevoir la conteuse calédonienne Josiane BOUDIÈRE qui excelle dans son art et qui est bien connu du public calédonien. Elle nous contera dans quelques instants l’Enchant… euse qui comprendra, portez bien l’oreille, les 10 Mots 2021.

Ces mots, qui sont depuis 2008 choisis chaque année par les ministères de la culture de France, Belgique, Suisse, Québec et aussi par l’Organisation internationale de la Francophonie, sont devenus au fil des ans le socle mondial de cette semaine de la langue française et de la francophonie. Cette année, outre la bibliothèque Bernheim (Vous pouvez d’ailleurs admirer autour de vous les affiches du thème de l’année “dis-moi 10 Mots qui ne manquent pas d’air”) ce sont les médiathèques de Kaméré et Rivière Salée qui se sont joints à celles de Dumbéa, Mont-Dore et Païta pour ne parler que du Grand Nouméa pour célébrer ces 10 Mots. Les médiathèques de Koumac, Poindimié et Thio participent également à cet évènement. Que toutes ces médiathèques soient remerciées pour leur dynamisme à fêter la langue française et la francophonie. Une précision, les 10 Mots existent depuis 1999 et depuis l’année dernière, chaque mot, comme vous pouvez le voir dans l’exposition, est illustré par une bande dessinée de deux pages qui est réalisée par autant de graphistes différents venant de toute la Francophonie. Des concours sont, par ailleurs, lancés dans de nombreuses classes du secondaire du territoire qui seront récompensées en fin d’année. À cet effet nous remercions le Lions Club Doyen ici présent pour sa dotation pour récompenser les classes les plus méritantes.

Avant de terminer mon propos, je voudrais vous informer de la tenue d’une nouvelle édition de la Dictée du Pacifique qui se déroulera samedi prochain dans la grande salle d’honneur de la mairie de Nouméa à 13h30. Nous remercions les médiathèques de Païta et de Thio d’avoir eu la même initiative. La particularité de cette Dictée est que le texte est tiré de l’œuvre d’un auteur calédonien. C’est ainsi qu’au fil des dernières années nous avons eu : Jacqueline SÉNÉS, Dora WADRAWANE, Fernande LERICHE et Léopold HNACIPAN…

 

Lancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix mots
Lancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix motsLancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix mots
Lancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix motsLancement officiel de la semaine de la francophonie à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa avec la présentation des 10 Mots 2021 Dis-moi dix mots
Partager cet article
Repost0

La semaine de la langue française et de la francophonie avec Ouvea en Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Semaine 2018 à la bibliothèque Bernheim avec Daniel Miroux au centre. Veronique Mollot au micro et Yolande Verlaguet directrice de l'Enseignement de la Nouvelle-Calédonie depuis août 2015

Semaine 2018 à la bibliothèque Bernheim avec Daniel Miroux au centre. Veronique Mollot au micro et Yolande Verlaguet directrice de l'Enseignement de la Nouvelle-Calédonie depuis août 2015

Cette manifestation offre au public l'occasion de manifester son attachement à la langue française en célébrant sa richesse et sa diversité, avec pour objectif, de faire partager son goût de la langue et du français, par le biais de manifestations. En Nouvelle-Calédonie c’est avec l’ïle la proche du paradis que se conjuguera cette manifestation avec la sortie du lexique Iaai-francais de l’Alliance Champlain.

LE LEXIQUE IAAI-FRANÇAIS et FRANÇAIS-IAAI, un ouvrage de 524 pages, plus de 15 000 entrées et près de 300 constructions possessives

DEUX ÉVÈNEMENTS SONT PRÉVUS

 

Le mercredi 20 mars 2019 à 18h00 à CALÉDOLIVRES à Nouméa présentation du livre entrée libre

 

Le jeudi 21 mars à 17h30, une cérémonie coutumière de présentation de l’ouvrage se déroulera au sénat coutumier à Nouville sur inscription au 92 98 43

 

 

Langue riche de par sa phonologie et son système vocalique, le IAAI se caractérise par une expression de la possession la plus développée des langues kanak.

 

Dès l’établissement des missionnaires protestants, au milieu du XIXe siècle, la langue IAAI a eu sa propre écriture, avec la fixation d’une orthographe qui sert de référence aujourd’hui en dehors de certains ajustements liés à la nécessité des linguistes de la rendre plus proche de la réalité et aussi à l’évolution de la langue due à sa proximité avec le français.

 

Ce livre est certes d’abord destiné aux originaires d’Ouvéa mais il est aussi un précieux document pour tous ceux qui s’intéressent à cette ile des Loyauté dont ils souhaitent approfondir la langue (Calédoniens de toutes origines, chercheurs, enseignants, historiens, touristes…).

 

Dictionnaire français-iaaï Tusi hwen iaai ae gaan de Daniel Miroux

Alliance Champlain, 2007

Ce dictionnaire n’a pas la prétention d’être exhaustif. Facile d’utilisation, il permet une connaissance approfondie du iaaï (langue parlée à Ouvéa, une des îles Loyauté de Nouvelle-Calédonie) et s’adresse aux locuteurs du iaaï ou aux personnes désireuses de se familiariser avec cette belle langue kanak, riche en nuances. Chaque mot est associé à une phrase, indiquant ainsi l’utilisation du vocable dans son contexte. Des listes de termes complémentaires donnent au lecteur une vue d’ensemble sur un même thème (animaux, coquillage, corps humain, famille, couleurs, etc.). Le hwen iaaï fait partie des langues austronésiennes, plus précisément de la branche Est de cette famille linguistique, appelée également branche océanique. Des six groupes de langues répertoriées dans l’archipel néo-calédonien, le iaaï est apparenté au groupe des langues loyaltiennes (fagauvéa excepté).

 

Daniel Miroux n’en est pas à son premier ouvrage sur Ouvéa :

 En 2003, de TUSI HWEN IAAI le premier manuel de conversation français-iaai, le TUSI HWEN IAAI AE GAAN.

En 2007, il publie le dictionnaire français-iaai, le TUSI HWEN IAAI AE THEP.

En 2010 Le guide historique et linguistique de Iaai, édité avec le concours de l’Académie des Langues Kanak.

 

LE PARLONS IAAI de Daniel Miroux

Paru novembre 2011 à Paris dans la collection “PARLONS” aux éditions L’HARMATTAN.

Langue austronésienne d'Océanie, le iaaï appartient au groupe des langues de la Nouvelle-Calédonie, plus particulièrement à celui de l'archipel des Loyauté, où se situe l'île d'Ouvéa. Langue d'origine mélanésienne, le iaaï est riche de par sa phonologie et sa morphologie verbale. Elle se caractérise également par un système de déclinaisons très élaboré dans les classificateurs possessifs. Sa pérennité semble assurée grâce à son enseignement dans les établissements scolaires d'Ouvéa.

 

Dis-moi dix mots

La Semaine de la langue française et de la francophonie est également l'occasion de privilégier, de valoriser les actions menées dans le cadre de l'opération "Dis-moi dix mots".

Initiée par le ministère de la Culture et de la Communication, l'opération "Dis-moi, dix mots" est une manifestation de sensibilisation à la langue française.

De septembre à juin, durant chaque année scolaire, chacun est invité à se saisir de 10 mots, sélectionnés par les différents partenaires francophones, autour d'une thématique annuelle et à jouer avec eux, sous la forme artistique de son choix.

 

Les 10 mots 2019

Arabesque, composer, coquille, cursif/-sive, gribouillis, logogramme, phylactère, rébus, signe, tracé. Plus

 

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Bibliothèque Bernheim de Nouméa, soirée évènementielle de la semaine de la langue française et de la francophonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Roland GAUVIN

Roland GAUVIN

Mardi 20 mars 2018

Journée internationale de la langue française qui sera fêtée sur les 5 continents.

À 18h00 à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa, soirée évènementielle de la semaine de la langue française et de la francophonie par la présentation des 10 Mots 2018"Dis-moi dix mots sur tous les tons » et des concours s’y rapportant lancés par la Direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie ainsi que par le Vice-Rectorat. Dix mots à illustrer par des récits, des poèmes, des chansons, des dessins, des arts plastiques dans tous les établissements scolaires de la Nouvelle-Calédonie, de l’enseignement primaire comme de l’enseignement secondaire dont la déclinaison se déroulera sur plusieurs mois.

Cette soirée évènementielle sera marquée par la prestation de l’artiste acadien Roland GAUVIN.

Lancement du concours des Mots d’Or qui s’étalera jusqu’au mois de juin dans plusieurs lycées ainsi qu’à la C.C.I.

Le matin à 9h00, au dock socio-culturel de Païta, inauguration de l’exposition sur les 10 mots avec la prestation de l’artiste Roland Gauvin.

Mercredi 21 mars 2018

À la Bibliothèque de Pont des Français au Mont-Dore, matinée slam, à 9h, animée par l’artiste acadien puis à 10h vernissage de l’exposition sur les 10 mots 2018.

Représentation de Cyrano de Bergerac à 9h au CREIPAC

À la médiathèque de Dumbéa, inauguration de l’exposition et animation autour des 10 Mots à 14h.

Jeudi 22 mars 2018

Inauguration de l’exposition sur les 10 Mots à Thio et journée animée par Roland Gauvin à l’école Sainte Françoise, à l’école publique Alizées et à la médiathèque de Thio.

Vendredi 23 mars 2018

Inauguration de l’exposition sur les 10 mots à la médiathèque de Wé à Lifou.

À Poindimié, une exposition sur les 10 Mots sera aussi ouverte ce vendredi.

À 14h, au CREIPAC, visite du bagne (ATUP)

Soirée JAZZ à 18h au CREIPAC.

Tout au long de la semaine de la langue française et de la Francophonie, les bibliothèques, les médiathèques et les librairies de Nouvelle-Calédonie seront invitées à célébrer les auteurs francophones du monde entier.

ALLIANCE CHAMPLAIN, 1 RUE DE SALONIQUE, BP  8133  -  98807  NOUMEA SUD TÉL-FAX : 24 11 59 – 41 74 76    Mobilis  81 02 07

Nos coordonnées sur la Toile : Courriels : alliance.champlain@offratel.nc   -    champlain@offratel.nc  -  Site  : www.alliance-champlain.asso.nc

Roland Gauvin

Auteur-compositeur-interprète très connu et apprécié, Roland Gauvin joue un rôle prépondérant sur la scène musicale acadienne et francophone depuis plus de trente ans. Doté d’une grande musicalité, et reconnu pour ses compositions engagées, Roland s’est attiré, au fil des ans, un public fidèle et grandissant qui le suit depuis plusieurs générations, et qui a été marqué autant par sa capacité d’émouvoir sur le plan musical que celle d’imprégner chez eux le sens d’une fierté culturelle et identitaire.

En 1999, ses pairs lui décernaient le Prix Hommage lors du Gala des Prix Éloizes organisé par l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick. Aujourd’hui, ses pairs, son public, ses producteurs, et les musiciens de la relève lui sont reconnaissants pour son apport indéniable à l’évolution de la musique acadienne au sein de l’Acadie des provinces de l’Atlantique, de la francophonie pan canadienne et en France où, depuis quelques années, il a su laisser une impression forte auprès d’auditoires ciblés et de plusieurs producteurs de taille.

En février 2007 il reçoit l’Ordre du Canada, marque d’honneur très prisée, pour sa contribution musicale et sa promotion de la culture acadienne. En avril de la même année, il reçoit le prestigieux Prix Andrée-Thaddée Bourque / Louise Manny décerné par le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick pour souligner l’excellence de son apport musical. Et plus récemment, en février 2008, c’est au tour de l’Association de la musique de la côte est d’accorder aux membres du légendaire groupe 1755 dont il est un des fondateurs, le prestigieux prix Dr, Helen Creighton Lifetime Achievement Award pour souligner la contribution de chacun au répertoire musical acadien ainsi que l’énorme influence que le groupe a su exercer sur plusieurs générations d’artistes qui leur ont emboité le pas. Et l’aventure continue......

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>