Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

158 résultats pour “frédéric Angleviel

Nouveauté roman historique : Viva d'un peuple océanien en deuil Par Frédéric Angleviel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Réflexions désabusées d’un « sage en haillons » imaginaire kanak, Nouvelle-Calédonie (1774-1878)

Date de publication : 03/11/2020 chez Edilivre

ISBN : 9782414480807

Voici un roman épistolaire et historique qui donne la parole à Waiapao, un personnage imaginaire kanak contemporain de la découverte mutuelle et des temps pionniers de la colonisation de la Nouvelle-Calédonie. Ce chroniqueur fantôme assiste à une crise démographique sans précédent, à une déstabilisation profonde de la civilisation de ses pères et à l’irruption de toutes les modernités.

Ce récit littéraire haut en couleurs dévoile avec humour une vision autre de l’Histoire de la Nouvelle-Calédonie et une approche pleine d’humanité de la confrontation des civilisations traditionnelles avec l’expansion du Vieux Monde tout au long du dix-neuvième siècle.

Conteur et homme-médecine des siens, Waiapao se fait l’avocat d’une société qui n’était pas parfaite mais qui était autocentrée et quasiment autarcique. Après avoir présenté les particularités du temps d’avant, il évoque les bouleversements qui aboutirent à un enfermement mortifère s’accentuant encore après sa disparition, alors que l’insurrection kanak de 1878 venait d’être réprimée.

L'auteur en dédicace chez Calédo Livres décembre 2020

 

BIOGRAPHIE DE FRÉDÉRIC ANGLEVIEL

L’auteur est un Calédonien de la cinquième génération qui a fait des études d’Histoire, de géographie humaine et d’anthropologie. Professeur des universités spécialiste des processus d’évangélisation, déjà auteur d’un recueil de nouvelles sur le monde kanak, il a prêté sa plume à Waiapao et à une approche autre d’un héritage colonial encore duel.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

"Wallis et Futuna 3500 ans d'histoire"

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

(Editions du GRHOC et Comité du cinquantième).

Un collectif d'auteurs, sous la direction de Frédéric Angleviel et Bernadette Papilio-Halagahu, retrace l'originalité de l'histoire de Wallis et Futuna des origines à nos jours. Ce livre aborde aussi les constantes de la société actuelle, les expériences de développement durable et les relations entre économie et coutume.

De nombreuses photographies illustrent cet ouvrage cartonné.

"Wallis et Futuna 3500 ans d'histoire"

Courte présentation biographique de Frédéric Angleviel
Angleviel Frédéric est historien. Il a longtemps structuré sa recherche selon trois axes majeurs : contacts religieux ; questions identitaires ; sources historiques. Aujourd'hui, il s'intéresse plus particulièrement à l'histoire du temps présent. Calédonien né en 1961 à Nouméa, il fait ses études en histoire, géographie et anthropologie à Montpellier et à Bordeaux. Professeur à l'école normale de Nouméa, il devient en 1990 directeur du Centre de Recherche et de Documentation avant d'être élu maître de conférences puis professeur des universités. Aujourd'hui "historien libéral," il travaille actuellement pour plusieurs collectivités dont le service du patrimoine de la direction de la culture de la province Sud de la Nouvelle-Calédonie.
Après une thèse consacrée à l'histoire de Wallis et Futuna au dix-neuvième siècle (1989), il obtient une Habilitation à diriger des recherches (Hdr) portant sur l'historiographie de la Nouvelle-Calédonie (2002). Auteur de neuf ouvrages dont une Histoire illustrée de la Nouvelle-Calédonie (2013) et Les fondements de l'histoire de la Nouvelle-Calédonie. Définition, périodisation, sources, il a aussi coordonné quinze publications collectives dont L'histoire de la Franconésie. Approches croisées (2009) et Wallis et Futuna. 3500 ans d'histoire (2014).
En tant qu'écrivain, il a publié en 2010 un roman biographique, « De la Vendetta à la Nouvelle-
Calédonie. Paul Louis Mariotti. Matricule 10318 » ainsi qu'un ouvrage de science-fiction, « La menace pourpre. Fresque historique et initiatique ».

Editions du GRHOC

"Wallis et Futuna 3500 ans d'histoire"

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectifCauserie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif

Paul Fizin et Frédéric Angleviel ont présenté l’ouvrage-mosaïque CHRONIQUES INSULAIRES en présence de nombreux auteurs ce mercredi 28 avril 2021 à 18h à Calédo Livres.

Paul Fizin, le modérateur, historien et responsable de recherche à l’académie des langues kanak a présenté l’ouvrage et expliqué le but et la philosophie de cette série d’ouvrages collectifs car après ce deuxième numéro, un troisième est en préparation. La mayonnaise a pris, les auteurs ont répondu aux appels à texte. Ensuite, l’historien Frédéric Angleviel qui dirige cette collection a pris la parole pour mieux en préciser les contours avant de la céder à différents auteurs de l’ouvrage.

Les contributeurs de Chroniques Insulaires ont parlé de leur écriture et leur choix de thème mais certains auteurs ont préféré lire un extrait de leur œuvre. C’était au choix, dans une bonne ambiance devant des amateurs de littérature venus nombreux. L'échange avec le public a permis de creuser un peu les thèmes et une intervention de Waho, Raymond, a permis un partage de paroles à la mode kanak très sympathique avec un remerciement aux auteurs du recueil dans le respect de la coutume et des traditions du pays. La présence de Franck Chanloup, l’auteur de l’ouvrage paru Au Vent des Îles, des responsables de l’association Ecrire en Océanie Cannelle Irsh et Sylvie Baille ainsi que celle de l’ancien président de l’association des écrivains Jean Vanmai a donné encore plus d’éclat à cette causerie suivie d'un verre de l'amitié ouvert à tous les participants.

Ont participé à cet ouvrage collectif, dans l’ordre alphabétique : Patricia Artigue, Frédéric Angleviel, Christine Bourrelly, Jean-Claude Briault, Luc Camoui, Nicole Chardon-Isch, Sylvie Coquillard, Paul Magulue Fizin (historien et écrivain), Élizabeth Fromenteau-Pucheu, Alain Funel, Dominique Lataste-Pechberty, Luc Legeard, Felipe Lorente, Joël Paul, Anne-Marie Pralong, Alexandre Rosada, Manuel Touraille, Jean Vanmai, Monique Villisseck et Ivan Wakelam.

Le troisième volume est en cours sur tous les types de violence en NC et en Océanie. date limite 30 juin, 1 à 15 pages (fr.angleviel@canl.nc).

Franck Chanloup Les enchaînés Au Vent de Îles

Franck Chanloup Les enchaînés Au Vent de Îles

Sylvie Baille, Jean Vanmai et Cannelle Irsh (Nicole) Sylvie Baille, Jean Vanmai et Cannelle Irsh (Nicole)
Sylvie Baille, Jean Vanmai et Cannelle Irsh (Nicole)

Sylvie Baille, Jean Vanmai et Cannelle Irsh (Nicole)

Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif
Causerie ce mercredi autour Chroniques Insulaires, un recueil collectif

Publié dans Nouvelles

Partager cet article
Repost0

Manifeste pour un peuple calédonien par Frédéric Angleviel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Manifeste pour un peuple calédonien par Frédéric Angleviel

Résumé

Ce deuxième essai est la suite logique de Comprendre les référendums de 2018-2022 en Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de se poser, au-delà de la question lancinante du débat-combat pour l’indépendance ou pour le maintien dans la France ultramarine, une interrogation bien plus porteuse de sens et d’avenir : le peuple calédonien appelé de ses vœux par Maurice Lenormand dès 1958 existe-t-il ?

 

Nous répondons « oui ». Les graines ont été ensemencées lorsque le parti autonomiste multiracial Union calédonienne prit comme devise : « Deux couleurs, un seul peuple ». La germination a commencé quand Jacques Lafleur a déclaré en 1977 : « Ceux qui ont doivent donner à ceux qui n’ont pas. » Le préambule de l'accord de Nouméa a lancé une nouvelle dynamique.

On est passé d’un état végétatif à un état de gestation quand l’accord de Nouméa a permis aux deux principes opposés de convoler. Un bébé en est né : le peuple calédonien. Ses parents continueront-ils à se disputer ou donneront-ils le meilleur d’eux-mêmes au fruit de leurs entrailles. Tout dépendra de vous, de nous, d’eux, d’ils et d’elles !

 

NB Ce livre est disponible à la librairie Calédo Livres et une version en ligne est disponible chez Edilivre 

 

Biographie de Frédéric Angleviel

Frédéric Angleviel au festival de la BD à Boulouparis en 2017 photo JP
Frédéric Angleviel au festival de la BD à Boulouparis en 2017 photo JP

 

Historien, il est né le 1er mai 1961 à Nouméa. Licencié en histoire, en anthropologie et en géographie, il a obtenu une thèse d'histoire nouveau régime sur l'histoire de Wallis et Futuna (1989) puis une Hdr sur l'historiographie de la Nouvelle-Calédonie en 2002. Professeur d'école normale, puis directeur du Centre territorial de recherche et de documentation pédagogique de la Nouvelle-Calédonie, il fait ensuite carrière à l'université et en tant qu'historien libéral. Auteur d'une dizaine d'ouvrages historiques sur l'histoire du Pacifique francophone, il s'intéresse plus particulièrement aux vagues de peuplement, à l'histoire religieuse et à l'histoire politique du "Caillou". Auteur d'un ouvrage de science fiction (La menace pourpre) et d'un roman historique (De la vendetta à la Nouvelle-Calédonie. Paul Louis Mariotti), il publie aujourd'hui un recueil de nouvelles : Caléidoscope kanak.

Publié dans Essai

Partager cet article
Repost0

Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Frédéric Angleviel, Richard Gaüzere et Héloïse MarquerollesFrédéric Angleviel, Richard Gaüzere et Héloïse Marquerolles

Frédéric Angleviel, Richard Gaüzere et Héloïse Marquerolles

Ce samedi, auteurs et illustrateurs se sont installés chez Cathie Manné pour rencontrer les amateurs d’ouvrages calédoniens. Le matin, c’est Frédéric Angleviel avec ses nombreux ouvrages qui était présent. Richard Gaüzere le collectionneur bien connu qui a permis grâce à son exceptionnelle collection de réaliser un magnifique livre pour découvrir un pan de l’histoire calédonienne à travers les billets l’accompagnait.

 

Les billets de banque de Nouvelle-Calédonie, des Nouvelles-Hébrides et de Wallis et Futuna. 1848-2018

De la banque Marchand à la Banque de l’Indochine puis à l’Institut d’Émission d’Outre-mer. Histoire, collection et patrimoine méconnu.

Ouvrage collectif

Groupe de recherche en histoire océanienne contemporaine (GRHOC), 2019

Les anciens billets calédoniens et néo-hébridais sont beaux et méconnus. Un collectionneur (Richard Gaüzere) et un historien (Frédéric Angleviel) vous offrent ici une nomenclature complète et grand public accompagné d’un fil blanc historique.

 

L’après-midi, Nico, l’illustrateur présentait les ouvrages de Frimeurs des îles, une belle occasion pour se faire dessiner. Se faire tirer le portrait par un bédéiste c’est être métamorphosé en personnage de BD, le bédéiste ne fait pas une caricature, il fait de vous un personnage. C’est amusant et avec le talentueux Nicolas MARTIN (Niko, Aj'na) c’est un bon moment à passer. L’auteure de Makoupa, un conte et joli livre jeunesse, Héloïse Marquerolles, a eu droit à son portrait tout comme le reporter d’ecrivainducaillou. C’est la bonne saison pour les auteurs et les libraires les fêtes de fin d’année. Par vagues, qui venaient s’échouer régulièrement dans la boutique, les amateurs de cadeaux livres ont trouvé leur bonheur et repartaient avec de beaux paquets verts enrubannés. Ci-joint quelques photos de ces dédicaces.

Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de NoëlDes dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de NoëlDes dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de NoëlDes dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de NoëlDes dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de NoëlDes dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël
Des dédicaces à Calédo Livres par des auteurs et des illustrateurs du Caillou ce samedi veille de Noël

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Nouvelle parution histoire : La France aux antipodes Histoire de la Nouvelle-Calédonie de Frédéric ANGLEVIEL

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du livre

Couverture du livre

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

« Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? » Telle est, le 4 novembre 2018, la question officiellement posée aux habitants de l’archipel, appelés aux urnes pour se prononcer sur leur avenir.

Complexe, fascinante et pourtant largement méconnue, l’histoire de ces territoires si éloignés de la métropole est indispensable pour comprendre la situation actuelle, aboutissement de plusieurs décennies de conflits et de malentendus.

De l’arrivée des civilisations austronésiennes, il y a trois mille ans, aux « années de cendre » et au drame d’Ouvéa en 1988, en passant par les terribles épidémies du XVIIIe siècle, les missions d’évangélisation, l’implantation du bagne et l’exploitation du nickel, Frédéric Angleviel retrace l’évolution de cette terre qui fut, avec l’Algérie, la deuxième colonie de peuplement de l’Empire français.

PS : Frédéric Angleviel en photographie au salon de la bande dessinée à Boulouparis avec Serge Diandanu un invité venu d'Afrique. JP

Parution le 23 août 2018 dans les chroniques vendémiaires

Une version pour les anglophones est disponible ainsi qu’une édition du GRHOC papier. Avec l’éditeur Lulu.com un Ebook pour l’international  aussi sur Amazon pour toucher l’Amérique du Nord.

A book was missing about New Caledonia, a general book in english language - accessible to all audiences - studying the 3200 years of human history, since the arrival of Austronesian until today. This analysis combines a detailed chronological presentation with thematic approaches. This book is organized in three main parts:

Time before yesterday evokes the settlement of Austronesians, their progressive transformation into Kanak and the first contacts with the Western World (1100 BC - 1853 AD).

Yesterday was the time of colonization and its constrasting achievements that must be considered in the international, national and regional context of the time (1853-1945).

Finally, an important part is given to the contemporary history of New Caledonia

(1945-2018), because the history of the present time gives keys to the futures evolutions.

Nouvelle parution histoire : La France aux antipodes Histoire de la Nouvelle-Calédonie de Frédéric ANGLEVIELNouvelle parution histoire : La France aux antipodes Histoire de la Nouvelle-Calédonie de Frédéric ANGLEVIEL

Publié dans Colonisation, Histoire

Partager cet article
Repost0

Frédéric Angleviel l’historien libéral est un auteur prolifique

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

ANGLEVIEL Frédéric, historien et écrivain originaire de Nouvelle-Calédonie source Own work

ANGLEVIEL Frédéric, historien et écrivain originaire de Nouvelle-Calédonie source Own work

Frédéric Angleviel, né le 1er mai 1961 à Nouméa, est un historien français spécialiste de la Nouvelle-Calédonie et de Wallis-et-Futuna. Il a soutenu une thèse Nouveau régime d’histoire contemporaine sur Wallis-et-Futuna en 1989 et une habilitation à diriger des recherches sur l’historiographie de la Nouvelle-Calédonie en 2002. Enseignant à l'université de la Nouvelle-Calédonie de 1988 à 2008, il travaille actuellement comme historien libéral. C’est un auteur très prolifique si vous Tapez "Angleviel" sur le site de la FNAC ce sont 19 livres qui sont référencés qui s'affichent aussitôt et ce n’est pas exhaustif. Par exemple deux livres ci-dessous qui méritent le détour.

Poésies historiques néo-calédoniennes (2016)

Ce recueil de poésies libres, de nouvelles et de notules porte en premier lieu sur l’histoire, les patrimoines et les communautés propres à l’archipel néo-calédonien.

Ces portes sur les identités calédoniennes se veulent des passerelles entre la littérature, l’histoire et une réflexion humaniste qui s’appuie sur les fondamentaux de la civilisation kanak et nos racines communes judéo-chrétiennes.

Et comme l’écrit notre unique référence poétique, Victor Hugo, « L’œil était dans la tombe et regardait Caïn ». Ce bouquet de poèmes et de textes en prose répond à la nécessité – pour une écriture historico-littéraire – de proposer une parole libérée et réflexive.

La première partie présente ainsi : Le Temps composé ; Les Pétroglyphes ; La Coutume ; La Grande Chefferie ; La Découverte mutuelle...

Kaléidoscope kanak – Dix nouvelles calédoniennes (2015)

Ce recueil se veut distrayant tout en étant un outil didactique permettant aux enseignants de mieux comprendre la civilisation kanak. L'auteur a donc cherché à reconstituer les pays kanak avant l'arrivée des Occidentaux. Puis, il s'est attaché à l'appréhension des immenses bouleversements que cette civilisation longtemps « invisible » et occultée a connus depuis 1774. Enfin, les deux dernières nouvelles font quelques clins d'œil à l'époque contemporaine, voire ouvre d'anticipation ! Ces fresques guerrières et ces légendes du temps d'avant se veulent crédibles et évoquent toute la gamme des sentiments humains. Ce bouquet de « nouvelles historiques » est un outil pour approcher l'Autre et pour essayer de faire revivre 3 200 ans d'histoire à travers le facteur humain, unique et universel. Historien, il a soutenu en 1989 une thèse sur l'histoire de Wallis et Futuna puis en 2002 une HDR sur l'historiographie de la Nouvelle-Calédonie. Auteur d'une dizaine d'ouvrages sur l'histoire du Pacifique francophone, il a obtenu le prix Auguste Pavie de l'Académie des sciences d'outre-mer en 1994 et le prix "science" d'Ouessant en 2015. Il s'engage aujourd'hui dans l'écriture de nouvelles historiques.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Le Premier Cycle du Graal de Frédéric Angleviel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Premier Cycle du Graal de Frédéric Angleviel

Nouvelles « historisées » d’une quête mythique revisitée disponible aux éditions Edilivre. Ce livre est vendu 16,00 Euros en ligne. Il sera prochainement disponible en librairie à Nouméa.

Les amateurs de théorie du complot, d’Illuminati, de templiers seront comblés. J’ai eu la primeur de le lire. Ça décoiffe ! Avec beaucoup de références, Frédéric est historien. JP

Sur le site Edilivre vous pourrez en lire un extrait

Du même auteur :

Poésies historiques néo-calédoniennes, 2016.

Kaléidoscope Kanak. Dix nouvelles calédoniennes, 2015.

La menace pourpre. Tome I, La parole perdue, Nantes, 2010.

De la vendetta à la Nouvelle-Calédonie. Paul Louis Mariotti, Roman historique, Paris, 2010

Un drame de la colonisation, Ouvéa, 1988, Paris, 2015 (Prix science du salon du livre insulaire d’Ouessant)

Histoire illustrée de la Nouvelle-Calédonie, Nouméa, 2013

(dir.), Religion et sacré en Océanie, colloque, Paris, 2000.

Les missions à Wallis et Futuna au XIXè siècle, Bordeaux, 1994. (Prix A. Pavie de l’Académie des Sciences d’Outremer)

Le Premier Cycle du Graal de Frédéric Angleviel

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Un beau livre de photographies anciennes en présentation à Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Frédéric Angleviel et Mike Hosken photos de Joël PAUL
Frédéric Angleviel et Mike Hosken photos de Joël PAUL

Frédéric Angleviel et Mike Hosken photos de Joël PAUL

La librairie Calédo Livres ne désemplie pas depuis le début du mois. Les beaux livres ont des adeptes. Hier soir, la dernière création de Photo Print Pacifique, le livre de Frédéric Angleviel était présenté à un public de connaisseurs, Historiens et collectionneurs.

Mike Hoksen et Frédéric Angleviel ont justifié leurs choix pour élaborer ce magnifique ouvrage. D’abord la période, à partir de 1848 et 1918, ensuite 350 clichés sortis des archives et de collectionneurs privés soit 80% de photos peu connues du grand public et 30 % de photos inédites, celles des collectionneurs. L’auteur a privilégié les belles photos ce qui explique le pourcentage de photos inédites. Les photographies de cet album bien choisies et restaurées par Christine sont très belles Certaines sont coloriées d’origine (sur les plaques) avec un rendu désuet mais plein de charme. Ce beau livre, un pan de notre patrimoine devrait trouver sa place dans les bonnes bibliothèques des Calédoniens. JP

L’histoire photographique de la Nouvelle-Calédonie est riche grâce à la présence conjointe de photographes professionnels et d’amateurs passionnés et éclairés. Depuis les travaux du RP Patrick O’Reilly , complétés par l’étude de Serge Kakou , nous connaissons les noms et l’oeuvre des photographes professionnels. Á Nouméa Ernest Robin, James Peace, Allan Hughan, Édouard-Henri Dufty puis Charles Nething  et à Thio F. Darras. Nous avons fait le choix de ne pas paraphraser nos aînés et de vous présenter directement leurs œuvres, non pas par « auteurs », mais au fil des thématiques présentées. La même démarche a été suivie pour les photographes amateurs reconnus, tels que Évenor de Greslan, Léon Devambez, Théotime Bray, Maurice Leenhardt, Charles Mitride ou encore le géomètre Nicolas Ratzel. Très nombreux sont les inconnus qui ont participés à la création du fonds patrimonial photographique calédonien. Le classement qui vous est proposé commence par la présentation des pays kanak traditionnel, puis la fondation de Port-de-France. Dans une seconde partie, sont présentés le bagne dans sa diversité et le kaléidoscope des populations calédoniennes. Une troisième partie porte sur les hommes ainsi que les activités minières et agricoles. La dernière partie présente la lente évolution des transports et un « tour de côte » de la Grande terre et les îles Loyauté. Les clichés issus de daguerrotypes sont peu nombreux du fait de leur faible qualité et de leur remplacement dès les années 1850 par le processus négatif-positif, plus rapide et moins coûteux.

Plus avec des photos du livre (cliquez sur ce lien)

NB : Julia Trison de LNC a fait un bel article dans notre quoditien du 21 décembre 2017

Photo JP : Christine qui a "nettoyé" les photographies est la dame en bleu sur la deuxième image.Photo JP : Christine qui a "nettoyé" les photographies est la dame en bleu sur la deuxième image.
Photo JP : Christine qui a "nettoyé" les photographies est la dame en bleu sur la deuxième image.Photo JP : Christine qui a "nettoyé" les photographies est la dame en bleu sur la deuxième image.

Photo JP : Christine qui a "nettoyé" les photographies est la dame en bleu sur la deuxième image.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Ombres et lumières de la colonisation à la française de Frédéric Angleviel + Vidéo RRB

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ombres et lumières de la colonisation à la française de Frédéric Angleviel + Vidéo RRB

Paru le 18 novembre 2021 Essai (broché), cette nouvelle publication de Frédéric Angleviel est en vente à Nouméa sur les lumières et les ombres de la colonisation à la française !!

Un ouvrage publié par un éditeur national à Paris, chez Ed. de Paris-Max Chaleil, qui aborde cette question fondamentale, non pas au niveau de la Nouvelle-Calédonie, mais au niveau mondial.

  • Première partie les lumières
  • Deuxième partie les ombres
  • Troisième partie : la colonisation fut-elle un mal nécessaire ?

Dans ce livre original, l'auteur aborde la colonisation française en essayant d'objectiver sa description et surtout ses logiques, énoncées ou inconscientes. Un travail rarement tenté car les analyses ici sont souvent brouillées par les présupposés idéologiques des deux décryptages du passé qui s'affrontent. Une phrase du préambule de l'accord de Nouméa de mai 1988 exprime bien la dualité de la perception française de ses réalités coloniales : « Le moment est venu de reconnaître les ombres de la période coloniale, même si elle ne fut pas dépourvue de lumière ». L'auteur, spécialiste de l'histoire coloniale dénommée désormais l'histoire d'outre-mer, s'est approprié cette phrase afin de l'appliquer à l'ensemble de la « colonisation à la française » entre 1830 et 1962. Cet essai prend en compte la grande diversité géographique de « l'empire colonial français », initié par la royauté, poursuivi par le Second Empire, et surtout développé et administré par la République. Si l'objectif de cet ouvrage n'est pas de valoriser ou de critiquer cette colonisation, réalité complexe qui était imbriquée dans la vie de la Nation, il est de l'interroger et de l'analyser sans parti-pris. A contrario, il se demande pourquoi des peuples constitués ou en devenir ont pu accepter d'être vassalisés aussi longtemps par une puissance exogène souvent lointaine ? Leurs différentes colonisations et leurs mutations furent-elles une étape nécessaire à leur entrée dans la mondialisation triomphante ? Comprendre ces phénomènes humains de domination et d'exploitation de l'autre dans le cadre de l'empire-patrie des droits de l'homme, participe tout autant à la compréhension des enjeux post et néo coloniaux dans les espaces francophones qu'à une nouvelle appréhension de la société hexagonale d'hier et d'aujourd'hui.

Biographie

Frédéric Angleviel, professeur des universités en histoire contemporaine, spécialiste de la colonisation, de l'évangélisation chrétienne et de l'Océanie francophone, a publié une quinzaine d'ouvrages principalement axés sur des problèmes d'outre-mer. Il travaille sur la région Asie-Pacifique, notamment l'Indochine et la Nouvelle-Calédonie. Il a reçu, en 1995, le prix Auguste Pavie de l'Académie des sciences d'outre-mer pour Les missions à Wallis et Futuna au XIXe siècle et, en 2015, le prix « sciences » du Salon du livre insulaire d'Ouessant pour Un drame de la colonisation. Ouvéa, Nouvelle-Calédonie, mai 1988. Depuis trois ans, il vit à mi-temps au Vietnam et travaille sur l'histoire de la confédération indochinoise ainsi que sur une vision plus globale de la colonisation (à la) française.

Publié dans Colonisation, Histoire

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>