Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

culture kanak

Frédéric Angleviel un livre d’histoire Viva D’un Peuple Océanien En Deuil chez Edilivre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo de Frédéric Angleviel au SILO 2020 photo de Joël PAUL
Photo de Frédéric Angleviel au SILO 2020 photo de Joël PAUL

Photo de Frédéric Angleviel au SILO 2020 photo de Joël PAUL

Le prolixe professeur des universités en histoire vient de commettre un nouvel ouvrage d’histoire chez Edilivre.

Réflexions désabusées d’un « sage en haillons » imaginaire kanak,

Nouvelle-Calédonie (1774-1878)

L’Autre à l’aune de l’éternel choc des civilisations.

 « La vérité légendaire est d’une autre nature que la vérité historique. La vérité légendaire, c’est l’invention ayant pour résultat la réalité »

Victor Hugo, Quatre-vingt-treize.

« La pensée humaine est égale dans toutes ses manifestations depuis l’heure de sa présence sur terre, c’est ce que nous dit la voix des sages en haillons qui, ici ou là, peuvent encore ouvrir pour nous sur le monde les déchirures de leurs manteaux »

Jean Servier, L’Homme et l’Invisible.

Préface du narrateur :

Nous aurions aimé trouver un cahier d’écolier écorné rédigé par un vieux Kanak dans les archives de la Société de Marie à Rome ou dans les archives protestantes du DEFAP au 102 Boulevard Arago (Paris). Son témoignage aurait eu le grand mérite de donner le point de vue des vaincus et des colonisés.

Ce récit imaginaire reposant sur des faits probables ou avérés aurait pu être écrit par un vieux Kanak – païen et chrétien – quelque part dans la chaîne centrale calédonienne. Notre ouvrage s’apparente aux romans épistolaires dont la mode a été lancée par Montesquieu lorsqu’il publia Les Lettres persanes en 1721. Il puise son inspiration dans les propos d’hypothétiques vieux « sages en haillons » comme l’ouvrage Le Papalagui rédigé en 1920 par Erich Scheurmann s’inspirait des souvenirs du chef Touiavii et de bien d’autres Samoans aujourd’hui définitivement oubliés. Waiapao n’a donc jamais réellement existé en tant que tel, tout en étant représentatif d’un monde à jamais disparu.

Ce roman historique, véritable cri surgi du passé, récit structuré et argumenté se fonde sur la vraisemblance historique et sur une prise en compte émotionnelle de la vision des vaincus, vérité contradictoire trop souvent reléguée aux oubliettes de l’histoire.

Partant du principe qu’il y a de fausses vérités comme de vrais mensonges et qu’il existe autant de vérités que d’individus, nous avons souhaité rédiger un roman 8 épistolaire qui, en vérité, cherche à dire le vrai en se fondant sur le probable et l’implicite, le ressenti et le possible, le « non-dit » et la voix du cœur.

En effet, il y a loin de la vérité apprise à la vérité vécue et nous savons tous aujourd’hui que l’œuvre des historiens est une reconstruction qui varie en fonction de l’utilisation des sources disponibles, mais aussi des nécessités sociales du temps et des éclairages donnés aux faits et aux « personnages ». Et de fait, l’histoire s’avère être une pièce de théâtre haute en couleurs et en fracas dont la mise en scène change au fil des générations. Alors, il est temps de frapper les trois coups et de donner libre cours au récit.

NB : Relecture par Sonia Faessel

NB : Le précédent ouvrage de Frédéric Angleviel, Le préambule de l’accord de Nouméa, est arrivé à Calédolivre

Frédéric Angleviel un livre d’histoire Viva D’un Peuple Océanien En Deuil chez Edilivre

Publié dans Culture Kanak, Histoire

Partager cet article
Repost0

Conférence de Louis Lagarde, Maître de conférences, UNC Les Kanak, sujets orientalistes pour la sculpture occidentale

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Illustration avec Pot à Tabac d’Alexandre Bertrand, il en est question dans la conférence

Illustration avec Pot à Tabac d’Alexandre Bertrand, il en est question dans la conférence

Publié dans Culture Kanak, conférences

Partager cet article
Repost0

L’histoire des pirogues en Nouvelle-Calédonie à l’UNC

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L’histoire des pirogues en Nouvelle-Calédonie à l’UNC

L’équipe de recherche ERALO (Mobilités, Création, Langues et idéologies en Océanie) a pour objectifs de décrire, documenter, faire (re)connaître et valoriser les langues et sociétés océaniennes notamment par le biais d’événements. Ainsi, en collaboration avec KOP (Kenu One Project), le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le centre culturel Tjibaou, la Ville de Nouméa et l’association Témoignage d’un passé, ERALO propose une exposition dédiée aux pirogues en Nouvelle-Calédonie.

Le jeudi 12 novembre à 18h, en parallèle du vernissage de l’exposition, aura lieu une causerie sur l’histoire des pirogues en Nouvelle-Calédonie animée par ERALO et KOP.

Crédit photo : Archives de la Nouvelle-Calédonie, Pirogue double de Touaourou [Commune de Yaté]

Contact

Anne-Laure Dotte Directrice d’ERALO 290 417 / anne-laure.dotte@unc.nc

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Oléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude Beaudemoulin

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Oléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude Beaudemoulin
Oléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude BeaudemoulinOléti, une causerie et un geste coutumier de départ avec Claude Beaudemoulin

Retenir cinquante-quatre clichés sur des dizaines de milliers. C’est le pari qu’a relevé le photographe Claude Beaudemoulin avec son beau livre Oléti. Une façon de dire merci à la Calédonie où il a vécu 28 ans. « C’est une parole et un geste coutumier traduit en images. », dit-il à propos de cet ouvrage de photographies avec des textes de Jacqueline Paschetta.

Avec un écran en hauteur pour projeter des photographies au dessus de la tête, Claude Beaudemoulin a résumé la genèse de son livre. Un ouvrage qu’il avait envie de réaliser depuis longtemps. Le confinement, pour cause pandémie, lui a donné le temps nécessaire pour le faire. Il a d’emblée expliqué que ses photos ne sont pas légendées volontairement, ni datées mais accompagnées par des textes de sa complice et amie Jacqueline Paschetta. L’auteure a participé au choix des photos pour qu’elles ressemblent et reflètent le talent du photographe. Il a accepté ces arbitrages volontiers car la poétesse est sa grande amie. Il a parlé photographie, c’est bien normal. Il se dit auteur et non artiste. L’artiste signe et influence la perception du ressenti de celui qui admire une œuvre. Il ne veut pas tricher. On ne triche pas en photographie. Ça va trop vite, au point de se poser la question parfois : « Est-ce moi qui ai fait ça ? ». Il a longtemps été fidèle à l’argentique. Jusqu’à arrêter la photo un certain temps pour ne pas passer définitivement au numérique. « Avec le numérique il n’y a pas la jouissance de l’attente, de la surprise », a-t-il expliqué. Il y est venu néanmoins, mais la nostalgie est toujours présente. On le sent bien quand il ajoute, « il faut faire avec ». Cette causerie-coutume a été bien sympathique avec un passage en revue des photos de l’album pour terminer. La semaine prochaine dans cette même librairie c’est le lancement officiel de Racines de Frédéric Ohlen, un ouvrage de science-fiction d’une grande qualité. Il a été présenté en avant première au SILO 2020 à l’ADCK.

 NB : L’auteur a reçu un Popaï beau livre documentaire pour son ouvrage sur le Cheval réalisé avec Nicolas Petit

A propos de l’ouvrage par l’auteur :

« Je le dédie à ses habitants, à sa culture, et je m’inscris modestement dans ses rituels, ses symboles si importants qui relient les hommes et donnent un sens à la parole donnée. Ce livre est un peu comme une parole et un geste traduits en images.

En quittant la Nouvelle Calédonie, je formule un vœu de paix, d'harmonie et d'amour pour ce pays qui m’a tant donné et appris, qui m’a transformé.

Ha ecked et oléti »

Claude Beaudemoulin

Jacqueline Paschetta est née à Nice le 13 avril 1958. Sa famille paternelle, originaire du Piémont, s'est installée à Nice avant 1860, c'est-à-dire à l'époque du Comté de Nice. Elle est devenue française par les aléas de l'Histoire.

L'auteure a passé toute son enfance à Nice. Elle a fait des études de lettres à Paris, puis enseigné au Maroc, en Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Wallis et Futuna. Elle réside actuellement à Tahiti où elle enseigne les lettres et le cinéma. Elle a commencé par écrire de la poésie et publié deux recueils, L'Or et l'ombre et Les Prunes de Pompéi et un roman Histoire d'Octavie.

Partager cet article
Repost0

Après SILO : Calédo Livres, samedi 17 octobre à 9h30 séance de dédicaces avec Ernest UNË pour MYTHOLOGIE ET SOCIÉTÉ D’ORIGINE

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Samedi 17 octobre de 9h30 à 12h, à Calédo Livres,

venez rencontrer Unë Ernest UNË

qui dédicacera

« MYTHOLOGIE ET SOCIÉTÉ D’ORIGINE ».

Cet ouvrage est le fruit d’une éducation culturelle assidue et de pratiques sociales intenses, ayant pour objectif de transmettre des connaissances ancestrales originelles.

Conforté dans ses réflexions grâce à plusieurs années de recherches et surtout au temps d’écoute et d’échanges, l’auteur nous emmène à la découverte de sa culture profonde et mystérieuse, celle du pays Drehu. Le lecteur découvrira un monde parallèle où les mythes d’origine et les structures sociales du pays Drehu jouent toujours un rôle majeur dans la société loyaltienne.

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

SILO 2020 : Tête à tête avec Mathieu Juncker Des récifs et des hommes

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

SILO 2020 : Tête à tête avec Mathieu Juncker Des récifs et des hommes
SILO 2020 : Tête à tête avec Mathieu Juncker Des récifs et des hommes

À travers des témoignages de pêcheurs de l’archipel, Mathieu Juncker a réalisé Des récifs et des hommes. Il raconte les pêches mémorables et les anecdotes savoureuses qui se transmettent au cœur des familles sous la forme de nouvelles illustrées de ses propres photographies et des aquarelles de son père, Bertrand, peintre de talent. Il a reparlé de cette aventure et présenté son beau livre devant u n public fasciné. C’est lui qui a ouvert les « tête à tête » vendredi en donnant le la des causeries et peut-être en portant chance aux organisateurs de ce SILO qui a drainé du monde.

Docteur en écologie marine, Matthieu Juncker mène des missions de terrain en Océanie depuis 2001, orientant ses recherches sur les écosystèmes littoraux et les ressources récifales pour répondre aux attentes des gestionnaires et des populations locales. Nommé en 2009 directeur de l’Observatoire de l’environnement en Nouvelle-Calédonie, il s’est donné comme objectif de rendre l’information environnementale plus accessible au grand public.

 

Publié dans Essai, Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Emmanuel Tjibaou directeur de l'ASCK

Emmanuel Tjibaou directeur de l'ASCK

«Faire la coutume» consiste à accomplir un ensemble d’actes indispensables pour entrer dans le monde kanak. C’est s’engager dans une relation précise avec un individu – ou un groupe d’individus – à un moment et dans un lieu donnés. C’est se connaître et se reconnaître l’un l’autre. »

C'est une pratique désormais intégrée à la vie courante. Le geste coutumier est une marque d'attention et de respect. La délégation des écrivains de Nouvelle-Calédonie, avec à sa tête Nicolas Kurtovitch et Frédérique Viole pour prendre la parole et faire le geste, s’est pliée avec solennité à cette cérémonie. Devant les trois grandes cases de l'aire coutumière Mwakaa en contrebas du village, lieu de parole, de vie et d'échanges coutumiers, les membres de la direction de l’ADCK derrière le directeur Emmanuel Tjibaou étaient réunis pour accepter cette coutume. Le représentant du gouvernement Didier Poidyaliwane avait, pour une fois, un porte-parole comme l’a souligné avec son humour légendaire Emmanuel Tjibaou. Ce n’est pas sur ce lieu que le ministre de la culture fera son discours, mais plus tard, sur le Deck, avant de laisser la parole aux autres intervenants pour lancer cette 13ème édition du SILO. Quelques photos ci-joint de ce moment important de la vie culturelle du Caillou.

Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles
Echanges de présents et de paroles

Echanges de présents et de paroles

Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien
Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanienSilo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien
Silo 2020 : La coutume d’accueil au centre culturel Jean-Marie Tjibaou, le geste indispensable pour le lancement du salon international du livre océanien
Partager cet article
Repost0

Mythologie et société d'origine de Ernest Unë

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le pays Drehu à son origine

Cet ouvrage est le fruit d’une éducation culturelle assidue et de pratiques sociales intenses, ayant pour objectif de transmettre des connaissances ancestrales originelles. Conforté dans ses réflexions grâce à plusieurs années de recherches, d’analyses et de vérifications, et surtout au temps d’écoute et d’échanges, l’auteur nous emmène à la découverte de sa culture profonde et mystérieuse, celle du pays Drehu. Le lecteur découvrira un monde parallèle où les mythes d’origine et les structures sociales du pays Drehu jouent toujours un rôle majeur dans la société loyaltienne.

Né à Wé Lifou en 1951, Ernest Unë a d’abord été instituteur puis Maître Formateur et il a suivi des études universitaires à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales - Sorbonne Nouvelle - Paris III). De 1981 à 1987, il a été enseignant-chercheur en linguistique générale et appliquée à l’ex CTRDP (Centre Territorial de Recherche et de Documentation Pédagogique) de Nouméa. Membre de la Commission de réflexion du vice-rectorat pour l’élaboration des programmes et contenus pédagogiques des collèges et des lycées en Langue et Culture Régionale, ses recherches avaient pour but la normalisation de l’écriture des langues à des fins pédagogiques et la valorisation du patrimoine culturel, avec notamment la mise en place de l’enseignement de la langue Drehu au primaire et au secondaire. De 1988 à 1990, il fut technicien linguiste au Service topographique, responsable toponymique de la révision cartographique générale du territoire. Il a mis en place une convention phonétique agréée par l’INALCO, le Service topographique et l’IGN (Institut Géographique National - Paris) pour une homogénéisation des différents systèmes d’écriture, une pour les îles Loyauté et une pour la Grande Terre. Lors de la Provincialisation, il a été nommé responsable de l’Enseignement des Langues et Culture au primaire à la Direction de l’Enseignement de la Province des îles Loyauté. Il a suivi une formation DHEPS (Diplôme des Hautes Études et Pratiques Sociales). Conférencier à l’occasion, il a continué les enquêtes et la rédaction de plusieurs documents monographiques et en 2008, il a été titularisé au grade de Professeur des Écoles.

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

MÈRES d'OCÉANIE de Luc Ènoka Camoui, Georges Waixen Wayewol et Setefano Vanai

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

MÈRES d'OCÉANIE de Luc Ènoka Camoui, Georges Waixen Wayewol et Setefano Vanai

(Préface de Hamid Mokaddem)

En Océanie, les « Pacific Islanders », les gens du peuple, vivent, pratiquent, chantent… meurent… pour revivre l’oralité par la parole. Mots, gestes, soins, l’oralité est nourrie par la maman, par les mamans. La mère est Sang. Le sang qui demeure vivant. Celui de la vie. Celui du lien. La maman est l’origine du monde. De Futuna, de Grande Terre et îles Loyauté, de Kanaky, de Nouvelle-Calédonie, des archipels d’Océanie, les mamans fécondent et donnnent vie aux peuples d’Océanie. Extrait de la préface de Hamid Mokaddem

Trois courts récits sur les mères écrits par trois écrivains autochtones océaniens (Luc Ènoka Camoui, Georges Waixen Wayewol et Setefano Vanai). Ici, le travail de la langue exprime un rapport tendu, maltraité, déstructuré du lien singulier à la mère. Par conséquent, de la relation que les auteurs kanak et futunien entretiennent avec la langue française. Les textes font parler chacune des voix par de-là « domination masculine » et « pouvoir colonial blanc »

 Plus sur ce blog

Prix : 1200 XPF publié par Expression / La courte échelle, éditions Transit

Hamid Mokaddem, Luc Ènoka Camoui, et Georges Waixen WayewolHamid Mokaddem, Luc Ènoka Camoui, et Georges Waixen WayewolHamid Mokaddem, Luc Ènoka Camoui, et Georges Waixen Wayewol

Hamid Mokaddem, Luc Ènoka Camoui, et Georges Waixen Wayewol

Publié dans Culture Kanak, Essai

Partager cet article
Repost0

Représentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreux

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Représentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreux
Représentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreux

Frédéric Patane, enseignant et docteur en anthropologie du handicap, a attiré la foule à la librairie. La libraire s’est retrouvée en rupture de chaises assez rapidement. Mais même debout le public est resté, car le docteur Patane a su faire passer immédiatement son enthousiasme. Il milite depuis de nombreuses années au sein de diverses associations à l'échelle locale et régionale. Il a pris une part active dans les groupes de travail ayant contribué à la rédaction de la loi du pays de 2009 en faveur des personnes en situation de handicap de Nouvelle-Calédonie. Il en a longuement parlé en fin d’exposé.

Le Handicap en milieu océanien avait peu été traité par le passé et presqu’uniquement par des Australiens. Frédéric Patane a comblé un vide avec cette recherche doctorale menée en Nouvelle-Calédonie de 2013 à 2019. Il a sillonné la Grande Terre et les îles pour recueillir une cinquantaine de témoignages. En début d’intervention il a expliqué la particularité de faire ce travail en tribu. Le fait d’être un « Blanc », n’a pas été une gêne. On lui a fait des confidences que l’on n’a pas le droit d’évoquer entre kanak. Il a ainsi pu ainsi comprendre les facteurs explicatifs du malheur. Comment on se protège du mal, car le handicap est souvent un message de l’invisible, une affaire de lutin, de boucan, de transgression de la coutume que l’on cherche à soigner avec le guérisseur avant la médecine occidentale la plupart du temps. Son exposé a tenu en haleine le nombreux public. Il est pratiquement impossible de résumer cette heure et demi de causerie du professeur. Avec son expérience d’enseignant, il avait préparé « son cours ». Il avait même prévu la distribution de schémas explicatifs. Sans note, malgré de nombreuses citations d’anthropologues ou de chercheurs, Frédéric Patane a fait étalage se sa connaissance et sa mémoire. Il aurait pu parler encore longtemps mais il a aussi la maîtrise du timing, il a libéré son auditoire à 19h30. Il ne reste plus qu’à acheter son livre pour garder une trace de son intervention ou approfondir ses connaissances sur le handicap en milieu kanak.

Représentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreux
Représentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreuxReprésentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreuxReprésentations et Pratiques Sociales en Milieu Kanak par Frédéric Patane à la librairie Calédo Livres, un franc succès, un public nombreux

Publié dans conférences, Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>