Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divers

Concours GoManga ! 2019, c’est parti ! Voir le programme dans cet article

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo FB Médiathèque

Photo FB Médiathèque

Dans le cadre de la 7e édition du festival Go Manga ! Qui se tiendra du 22 au 25 mai, la médiathèque lance ses fameux concours littéraires, de dessins et cosplay autour de la BD japonaise et ouvre sa mezzanine.

Jeunes talents et passionnés, si vous voulez y participer, les inscriptions seront ouvertes à partir du 27 février. Pour tout savoir sur les modalités de ces concours, contacter la médiathèque au 41 43 10.

 

La ville de Dumbéa vous propose de participer à la 7e édition du Festival Go Manga avec le lancement des différents concours !

Au programme : des jeux, ateliers, dessins, stands maquillage etc.

 

Rendez-vous à la Médiathèque de Dumbéa le mercredi 27 février de 13h à 16h (à partir de 8 ans) !

 

Plus de renseignements 41.43.10

mediatheque@ville-dumbea.nc

 

Retour sur l’édition 2018 ci-dessous

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Boukan, un journal papier pour changer de perspective sur les Outremer

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Boukan, un journal papier pour changer de perspective sur les Outremer

Le premier numéro fait un focus sur la Nouvelle-Calédonie. Sébastien Lebegue signe la photo de couverture avec un jeune de Canala. Un petit clin d’œil à son passage à Nanon-Kénérou.

 

Boukan est le premier journal en kiosque dédié à l’actualité des territoires ultramarins, à la valorisation de ses cultures, de son patrimoine naturel à travers une ligne éditoriale exigeante. Un journal papier, pour être présent dans tous les points presse de France hexagonale, mais aussi dans les territoires ultramarins !

 

10 ans d'expérience avec Une saison en Guyane

 

Cela fait une décennie que nous éditons le semestriel Une saison en Guyane. Nous pensons qu'il est temps de proposer à tous les territoires ultramarins un média papier de référence.

 

Un journal au delà des idées reçues

 

L’image des territoires ultramarins est coincée entre des clichés exotiques et des clichés sociaux. Nous allons développer une ligne éditoriale originale avec l’ambition de renouveler cette vision, tout en valorisant le travail des journalistes et des photographes professionnels locaux.

 

Aujourd'hui, c'est à vous de jouer, préabonnez-vous ! Ensemble, renouvelons le paysage de la presse des Outremer, ouvrons un nouvel espace d'expression et faisons évoluer les mentalités !

 

Les territoires d'Outremer méritent leur place en kiosque

En 2018, il n’existe aucun média papier dans les points presse pour parler des Antilles, de la Guyane, de Mayotte, de la Réunion, de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie, de St Pierre & Miquelon ou des Terres australes. Si l’on observe l’offre des rayons presse, et des médias en général, il est évident que les territoires ultramarins souffrent d’un manque de visibilité…. plus

 

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Une histoire de tortues

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En attendant le cyclone OMA un beau petit film à regarder

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Rester debout - Pierre-Claver Mbonimpa: Entretiens avec Antoine Kaburahe Broché – 10 janvier 2019 de Antoine Kaburahe (Auteur)

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Rester debout - Pierre-Claver Mbonimpa: Entretiens avec Antoine Kaburahe Broché – 10 janvier 2019 de Antoine Kaburahe (Auteur)

Cet écrivain n’est pas du Pacifique. C’est un journaliste courageux qui aime son pays le Burundi et qui mérite qu’on s’intéresse à lui. Nous, citoyens de Nouvelle-Calédonie, avons de la chance de vivre dans un territoire prospère et en paix mais nous avons vécu et les anciens, plus encore, des périodes agitées. En Afrique, les conflits et les divisions sont parfois beaucoup plus douloureux, comme en Papouasie-Nouvelle-Guinée, notre voisin d'Océanie. J’ai noué une relation d’amitié avec Antoine, je vous présente son dernier livre. JP

 

Un livre fort, un témoignage poignant. Un livre qui interpelle et éclaire sur la vie d’un homme exceptionnel et de son pays, le Burundi. «Rester debout» nous raconte une double histoire : celle d’un humaniste, militant des droits de l’homme, mais aussi celle du Burundi. Un pays beau, mais qui est à nouveau, dramatiquement, au cœur de l’actualité africaine. Pierre-Claver Mbonimpa, le «Mandela burundais», est né sous la monarchie et a vécu sous toutes les républiques. Il s’est engagé en politique, a connu la prison, a souffert dans sa chair. Fort de son expérience de détenu, solide comme une montagne, il a tracé son chemin sans jamais faiblir, il s’est mis au service des droits de l’homme, il est devenu le principal acteur et la figure emblématique de la société civile burundaise. Il en a payé le prix fort : il a survécu miraculeusement à une tentative d’assassinat ; son fils et son beau-fils n’ont pas eu cette chance. Au rythme de questions simples, mais toujours pertinentes, le journaliste-écrivain Antoine Kaburahe nous met en communion avec cet homme hors du commun. Malgré ses blessures physiques et intérieures, « Mutama », le Vieux, comme on l’appelle affectueusement au Burundi, véhicule un message de paix, de justice et d’espoir. Celui d’un homme convaincu, malgré le pessimisme ambiant, que «la longue nuit finira» et que «la lumière nous attend au bout du tunnel.» Aujourd’hui réfugié politique en Belgique, il ne désarme pas, il poursuit son travail de veille et d’alerte. Son témoignage est capital pour un Burundi toujours en crise et hanté par les démons de l’ethnisme. L’Université libre de Bruxelles (ULB) et la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont remis le 3 mai 2018 les insignes de Docteur Honoris Causa à Pierre Claver Mbonimpa.

Commander le livre en suivant ce lien

 

 

Extrait de ANTOINE KABURAHE UN JOURNALISTE EN EXIL, MAIS DEBOUT

 Jean-François Pollet JEAN-FRANÇOIS POLLET 22 NOVEMBRE 2018 du site CNCD-11.11.11[1]

 

Imagine demain le monde - Depuis la Belgique où il vit en exil, Antoine Kaburahe, directeur d’Iwacu, le dernier média indépendant du Burundi, suit à distance la survie de cet hebdomadaire de référence qu’il a cofondé. Témoignage d’un intellectuel contraint de fuir ce pays d’Afrique centrale en lutte contre les démons de l’ethnisme.

 

« Les journalistes d’Iwacu sont des héros du quotidien. Ils travaillent dans des conditions très difficiles pour informer les lecteurs », s’inquiète Antoine Kaburahe, directeur d’Iwacu, (« Chez nous » en Kirundi, la langue nationale), le dernier média indépendant du Burundi. Les trente journalistes qui alimentent l’hebdomadaire papier, le journal en ligne et la web radio évoluent dans une ambiance très particulière. Ils restent en poste, alors que tous leurs confrères des autres médias indépendants sont en fuite. Leur propre directeur vit en exil en Belgique depuis novembre 2015 pour échapper à la prison. Et cet été, ils commémoreront la disparition, il y a deux ans, de leur collègue Jean Bigirimana, journaliste du service politique, enlevé par des escadrons de la mort. « Malgré le double choc de mon départ et de l’assassinat de Jean, poursuit Antoine, le journal continue à sortir. Mon réconfort est de voir que le projet survive à mon absence. L’institution apparaît plus forte que les hommes, car j’ai vraiment pris mes distances, je n’écris plus d’éditorial pour éviter que l’on ne prétende que le journal est dirigé depuis la Belgique… »

 

[1] Coupole des ONG et associations belges francophones et germanophones engagées dans la solidarité internationale, le Centre national de coopération au développement, CNCD-11.11.11, est un acteur de premier plan en Belgique en matière de solidarité internationale.

 

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Livre Paris liste des auteurs qui ont confirmé leur présence.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'Europe à l'honneur

L'Europe à l'honneur

Rencontrez plus de 3 900 auteurs sur les scènes ou sur les stands de leurs éditeurs, c'est possible à Livre Paris ! Echangez et partagez avec eux leur passion pour l'univers du livre.

Parmi les premiers noms confirmés : Voir la liste en suivant ce lien

 

Des dizaines d’écrivains, d’intellectuels, de romanciers, de poètes, d’éditeurs et de peintres omanais seront à Livre Paris 2019 pour mettre en avant l'ouverture d’esprit, l'histoire millénaire et le vivre ensemble du Sultanat d'Oman, invité spécial

 

Retour en vidéo sur l’édition 2018

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Le 16e Fifo, les films néozélandais tiennent la corde mais un film calédonien est en embuscade.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le 16e Fifo, les films néozélandais tiennent la corde mais un film calédonien est en embuscade.

Le 16e Festival International du Film documentaire Océanien (FIFO) a démarré samedi et se terminera le 10 février. L'occasion pour le public découvrir une nouvelle fois un regard sur l’Océanie.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

THƯ CHÚC MỪNG NĂM MỚI 2019

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

THƯ CHÚC MỪNG NĂM MỚI 2019

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Le têt et Résistances paysannes au Vietnam par Pierre Daum

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En cette veille de la fête du têt ce petit article de Pierre Daum pour évoquer le problème des terres au Vietnam qui n’empêchera pas tous les vietnamiens de fêter l’année du cochon qui arrive. JP

 

Extrait d’un article office du tourisme du Vietnam pour expliquer l’importance de cette fête :

Le Nouvel an est la fête la plus importante du Vietnam. Elle marque la fin d’une année lunaire et le début d’une nouvelle année. On célèbre le Têt entre le 1er et le 7e jour de l’année lunaire soit, grosso modo, entre la dernière semaine de janvier et la troisième de février (ni avant ni après cette période).

Le Têt marque également l’arrivée du printemps, d’où son nom vietnamien qui signifie « fête de la Première Aurore ».

Les Vietnamiens en profitent pour prendre leurs vacances à ce moment-là : 3 jours fériés. Attention : les bureaux ferment leurs portes, les hôtels affichent complet, les avions sont pleins à craquer, les transports publics marchent au ralenti.

Pourquoi le Têt est-il si important ? Parce que c’est le seul jour de l’année, selon la tradition, où les âmes des morts reviennent sur terre. Il ne faut donc pas rater le rendez-vous avec elles. Les vivants doivent impérativement être présents pour les recevoir devant l’autel des Ancêtres.

Les pétards faisant chaque année des victimes, ils sont totalement interdits depuis le 1er janvier 1995.

 

Pendant les journées qui précèdent, les marchés débordent de fleurs, les branches de pruniers aux fleurs jaunes (cây mai) étant les plus recherchées pour décorer les maisons. Les familles se réunissent. Dans les pagodes, on brûle du santal dans des encensoirs.

On présente au génie gardien du foyer des plateaux de friandises et des objets en papier. Cette cérémonie de « l’adieu aux dieux lares » est censée marquer le voyage vers le Ciel de l’Esprit de la Terre qui s’en va faire un rapport annuel sur les vivants auprès du Tout-Puissant Empereur de Jade.

Avant le jour même du Têt, on confectionne le bánh chưng, un gâteau de riz gluant.

 

Le 1er jour de la nouvelle année est d’une importance cruciale pour les Vietnamiens. Tout ce qui se dit et se fait ce jour-là influence le reste de l’année. La première personne qui franchit le seuil de la maison doit être une personne vertueuse et fortunée, pour apporter prospérité et bonheur sur la famille pendant les 365 jours suivants. Il est interdit de se quereller ce jour-là, de jurer, de casser de la vaisselle (!). Les anciens ne font aucun travail manuel le jour du Têt, car ces actes annoncent peine et sueur pour toute l’année !

C’est ça, le Têt ! Une fête vraiment unique en son genre, à la fois religieuse et civile, qu’aucun Vietnamien ne peut manquer de célébrer.

En 2019, on entre dans l'année du cochon de terre.

 

Extrait de l’article de Pierre Daum : Des terres confisquées au nom du développement

 

Le Monde diplomatique - Février 2019, pages 1, 16 et 17, en kiosques

 

Résistances paysannes au Vietnam

Assoiffé de croissance, le Vietnam mise sur l’essor des industries utilisatrices de main-d’œuvre et sur le développement de l’immobilier — sans regarder de trop près les conséquences pour l’environnement et pour les terres agricoles. Ce qui suscite la colère de nombreux paysans.

 

Le Monde diplomatique : Résistances paysannes au Vietnam par Pierre Daum   aperçu

 

Anonyme. – Rues bloquées à l’entrée de Dong Tam lors d’une manifestation, Hanoï, avril 2017 Reuters

 

En avril 2017, le village de Dong Tam, à la périphérie de Hanoï, fut le théâtre d’un surprenant fait divers. Des centaines de paysans, qui protestaient depuis des mois contre l’expropriation de leurs terres dans le cadre d’un projet de construction immobilière, osèrent séquestrer pendant plus d’une semaine trente-huit policiers venus les déloger. Au lieu de recourir à la force pour libérer leurs agents, les autorités vietnamiennes envoyèrent le président du comité populaire de Hanoï, M. Nguyen Duc Chung négocier avec les preneurs d’otages. Ceux-ci finirent par relâcher leurs prisonniers, en échange de la promesse de meilleures indemnisations.

 

Ce n’est pas le seul cas. À Nam O, au centre du pays, un village côtier réputé pour l’excellence de son nuoc-mâm, plusieurs familles refusent actuellement de quitter leurs maisons pour laisser place à la construction d’un immense complexe touristique. Celui-ci absorberait toute la plage et les empêcherait de poursuivre leur activité de pêche, essentielle à la fabrication de cette célèbre sauce à base de poisson fermenté.

 

À Ho Chi Minh-Ville, la capitale économique, dans le sud, le dernier morceau de verdure du centre-ville, dans le quartier de Thu Thiem, résiste depuis vingt ans à la bétonisation. Une poignée de cultivateurs opiniâtres multiplient les actions en justice contre l’arrêté d’expulsion dont ils font l’objet, arguant que toutes les procédures légales d’expropriation n’ont pas été respectées — et elles sont en effet nombreuses, tant les lois foncières au Vietnam ont tendance à s’empiler.

 

Aussi surprenantes soient-elles, de telles protestations contre l’expropriation de terres agricoles destinées à des projets industriels, touristiques ou immobiliers sont monnaie courante. Elles constituent même, selon les chercheuses Marie Gibert et Juliette Segard, « la source la plus importante de tensions sociales dans le Vietnam contemporain » et certainement la seule forme de contestation politique que la population s’autorise, dans un pays où tous les (...)

 

Taille de l’article complet : 4 186 mots. Cet article est réservé aux abonnés

Pierre Daum Journaliste.

 

Lien vers un article sur Les Moustaches de Tigre, un roman sur l’Indochine

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Michel Gérard s’est éteint à l’âge de 92 ans

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Il avait été président de l’amicale des anciens combattants d’outre mer. Ancien de la guerre d’Indochine, de 1947 à 1949[1], il avait ensuite été journaliste radio à Radio Saigon. De l’Asie, il s’était d’abord rendu à Tahiti pour Radio Tahiti.

 

En 1958, il y avait créé la revue Sud Pacifique.

Il était aussi auteur de livres.

  • La gloire et l'amertume
    Description : Note : Contient un choix d'articles et d'allocutions rédigés entre 1994 et 2001
    Édition : Nouméa : Amicale des anciens combattants d'outre-mer , DL 2006
     
  • Un regard sur le monde

    bilan et réflexions d'un ancien journaliste du Caillou

    Description matérielle : 213 p.Édition : Nouméa : M. Gérard , 2001

J'en ai retrouvé un L'espace intérieur avec photo voir ci-dessous en espérant ne pas me tromper. Merci à ceux qui ont d'autres informations de me les communiquer. paulj@lagoon. nc Joël PAUL

 

Directeur de la France Australe, en 1966, seul quotidien jusqu’au début des années 70, la France Australe était alors toute puissante et était la Société Le Nickel. Michel Gérard dirigea la France Australe de 1966 à 1975.

Professeur de yoga qu’il enseignait, Michel Gérard était distingué dans l’ordre national de la Légion d’Honneur.

Photo Johnny… il y a 44 ans ! D’un article Outremer 1er de Antoine Letenneur (YA) Publié le 27/04/2016 à 15:36

Titre : L'espace intérieur  Éditeur : Editions Savitri / Nouméa  Date d'édition : 1973. Un livre de Michel Gérard

Titre : L'espace intérieur Éditeur : Editions Savitri / Nouméa Date d'édition : 1973. Un livre de Michel Gérard

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Livre 3 Annales inédites 2019 chez Prépa concours pour les jeunes calédoniens

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Bon plan pour réussir dans la vie. Je pense aux jeunes qui cherchent des solutions. Les résultats 2018 sont éloquents. JP

 

Référence Annales inédites 2019 au prix de 7 000 XPF TTC voir le site d’autres livre sont proposés.

Cet ouvrage comprend nos sujets inédits 2019 :

 

- Epreuves de Note

 

- Epreuves de Rédaction de Culture Générale

 

Un indispensable pour s'entraîner aux épreuves des concours d'Attaché et/ou de Rédacteur en 2019 !

 

Vu sur le site de prépa concours :

Cher(e)s étudiant(e)s,

 

Prépa concours est un organisme privé de formations dédié à la préparation des concours territoriaux de la fonction publique via :

 

-       une pédagogie innovante, dite « progressive », alliant les pédagogies de l'erreur, explicite et la différenciation ;

 

-       l’édition de ses propres ouvrages didactiques ;

 

-       la conception de sujets inédits tenant compte des actualités et des questions de la société contemporaine.

 

Depuis sa création en 2016, cette Prépa compte jusque 100% de réussite. Sa fondatrice, Vanessa Nicol, intervient également au sein des organismes publics de formations pour les concours les plus exigeants, Attachés et Ingénieurs notamment.

 

Cet ouvrage vous propose les sujets inédits 2019 Prépa concours conçus pour vous préparer aux concours d’Attachés et de Rédacteurs territoriaux en Nouvelle-Calédonie.

 

En vous souhaitant de réussir votre concours,

 

L'édito de la fondatrice 

Vanessa Nicol, Ingénieure en formations

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>