Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecrivain caledonien

Le Tome 3 d’analyses d’œuvres littéraires calédoniennes, par Nicole CHARDON-ISCH

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Tome 3 d’analyses d’œuvres littéraires calédoniennes, par Nicole CHARDON-ISCH
Le Tome 3 d’analyses d’œuvres littéraires calédoniennes, par Nicole CHARDON-ISCH

Pour le troisième recueil d’analyses d’œuvres littéraires calédoniennes, rédigé par Nicole ISCH présenté à la presse depuis le mois de mars, une causerie était organisée à la librairie Calédo livres ce mercredi 15 juillet 2020. Cet ouvrage plébiscité par les enseignants est un véritable bréviaire pour les professeurs de Lettres de Nouvelle-Calédonie surtout ceux qui arrivent de métropole. Ils peuvent rapidement avoir un aperçu de la littérature locale pour introduire un peu de culture pays aux candidats à la kâgne ou stimuler des vocations.

 

L’avant-propos de ce 3ème tome a été rédigé par Frédéric Ohlen, Officier des Arts et des Lettres. Cet ouvrage qui vient en complément des deux premiers et finalisera cette entreprise littéraire et pédagogique qui était indispensable. Bravo et merci à Nicole Chardon-Isch de s’y être attelée. JP

 

Troisième volume d'une entreprise littéraire et pédagogique, ce recueil présente des œuvres inspirées par la Nouvelle-Calédonie. L'analyse de pièces de théâtre, bandes dessinées, contes, romans ou nouvelles, essais philosophiques, est offerte aux lecteurs curieux, attentifs aux déclinaisons littéraires. Enrichie d'interviews, elle montre l'intérêt et l'esthétique d'œuvres représentatives d'un espace et d'une époque.

 

Nicole Chardon-Isch est enseignante en lettres classiques et écrivaine, elle s'attache, au sein de l'association Ecrire en Océanie, à décrypter les beautés et les mystères des textes de Nouvelle-Calédonie.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Violences faites aux Néocalédoniennes : Caledonia Blues, de Claudine Jacques Au vent des îles dans Le Monde, le magazine Des Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des Livres

Date : 10 juillet 2020 Page de l’article : p.20

Pays : FR Périodicité : Hebdomadaire

 

Histoire d'un livre

Violences faites aux Néocalédoniennes

Il n'y a pas d'à peu près dans l'horreur», assène l'un des protagonistes de la nouvelle Gowe » (Pars!, en bichlamar, un pidgin parlé en Nouvelle-Calédonie et à Vanuatu), à sa jeune épouse. L'avertissement vaut manifestement pour tout le recueil : chacun des textes le composant dessine avec une précision terrible les différentes violences faites là-bas aux femmes. Car telle semble être la véritable opposition qui structure la Grande Terre, au-delà de la division Kanak-Caldoches. Ces « emboucanements » trouvent ici une expression empreinte de sincérité, qui doit beaucoup à l'aptitude de l'autrice à nouer ses drames en une poignée de mots. Les troublantes miscellanées de ce Caledonia Blues sonnent admirablement justes jusqu'à l'écœurement. Certes, le lecteur sortira un peu groggy de leur lecture. Mais il aura en chemin retrouvé le sens de cette idée, que l'on croit souvent usée et creuse, selon laquelle « les mots nous libèrent ». ZOÉ COURTOIS

Caledonia Blues, de Claudine Jacques Au vent des iles. 212 p

(Source de l'info FB de Claudine Jacques)

Histoire. « Poulo Condore. Un bagne français en Indochine », de Frédéric Angleviel avait déjà eu l’honneur d’un article dans Le Monde en Janvier 2020

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Dédicace avec Jenny Briffa, l’autrice de Fin Mal Géré ! à l’As de Trèfle au quartier latin ce samedi

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le président de l'AENC, Jean Vanmai n'a pas raté ce rendez-vousLe président de l'AENC, Jean Vanmai n'a pas raté ce rendez-vous
Le président de l'AENC, Jean Vanmai n'a pas raté ce rendez-vous

Le président de l'AENC, Jean Vanmai n'a pas raté ce rendez-vous

Le spectacle cartonne, il est en tournée de brousse mais fin août, il sera de retour dans le grand Nouméa avec des séances au Mont-Dore. De plus, pour les couches-tôt, il y aura des séances à 18h00 et des représentations pour les scolaires sont prévues. En souvenir du spectacle ou découvrir des sketchs inédits, des inconditionnels de Jenny Briffa sont venus en nombre à l’As de Trèfle pour rencontrer l’auteure. Jenny, si elle n’existait pas il faudrait l’inventer, elle redonne le moral. C’est une potion magique pour le vivre ensemble. Stéphane Piochaud, le comédien est aussi exceptionnel dans ce spectacle, un one-man show !

Jenny radieuse et les rayons des livres calédoniens de la librairie
Jenny radieuse et les rayons des livres calédoniens de la librairieJenny radieuse et les rayons des livres calédoniens de la librairie
Jenny radieuse et les rayons des livres calédoniens de la librairie

Jenny radieuse et les rayons des livres calédoniens de la librairie

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Dédicace de Jenny Briffa pour son ouvrage la pièce de théâtre Fin mal géré ! ce samedi 11 juillet à l'As de Trèfle

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Dédicace de Jenny Briffa pour son ouvrage la pièce de théâtre Fin mal géré ! ce samedi 11 juillet à l'As de Trèfle

Fin mal géré ! de Jenny Briffa

Résumé de l’ouvrage

Hussein Wobama est le cousin de Michelle, une comédienne métisse comme lui, qui a connu un immense succès en témoignant de ses peurs et de ses espoirs face à l’imminence du premier référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

Homme simple, mais tourmenté par les prémices de la fameuse crise de la quarantaine, lui aussi s’interroge sur le choix que lui impose ce nouveau rendez-vous avec l’histoire : le second référendum et sa question couperet, pour ou contre l’indépendance ? Ses réflexions souvent naïves, et parfois même absurdes, sur l’identité, le devenir et la gestion politique et économique du pays, s’avèrent quelquefois douloureusement pertinentes. À son corps défendant, il semble incarner une sorte de messie…

Forte de l’engouement qu’a connu sa première pièce Fin mal barrés !, plébiscitée par le public, tant sur la scène qu’en librairie, la journaliste Jenny Briffa signe un second volet tout aussi jubilatoire sur les maux de la société calédonienne et les errances de sa classe politique.

Cette version intégrale (contenant les tableaux de la version scénique et des inédits), est disponible en librairie depuis le 25 juin 2020, date de la première du spectacle.

Le premier volet, Fin mal barrés !, est également disponible aux éditions Madrépores. Ici.

 

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.
Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.

Les auteurs de l’association des écrivains de Nouvelle-Calédonie étaient réunis hier soir pour des lectures de l’ouvrage collectif Sillages 2019, un ouvrage réputé pour sa liberté de ton et de pensée qui s’est imposé depuis deux décennies dans le paysage littéraire calédonien, comme il est précisé sur le quatrième de couverture. Des membres de l’AENC à jour de leur cotisation, j’espère, ont été invités à lire en public. C’était la soirée de l’association, et comme ce numéro 2019 de Sillages d’Océanie sur le thème Les Autres a été réalisé avec les textes d’une vingtaine d’auteurs, c’est donc sur la base du volontariat et à la condition d’être membre de l’AENC que les impétrants ont été retenus.

 Oublié la solidarité du confinement Mots pour Maux ou autres actions du genre « on s’aime tous ». Hier soir, c’était retour aux fondamentaux avec l’association déconfinée mais en gardant les gestes barrières, c'est-à-dire mettre une mettre une barrière entre les « vrais écrivains » et les écrivailleurs. Ils sont tous professeurs ou anciens enseignants nos auteurs calédoniens. Ils sont chevronnés et forment un cercle d’auteurs qui rivalisent de talent qui savent se retrouver au moindre danger comme un troupeau d'orignaux pour sauver la littérature. Gare à celui ou celle qui se trouve sur leur route, il sera piétiné. JP

C’est la poétesse Imasango qui était chargée de l’animation, elle s’est acquittée de cette tache avec sa gentillesse légendaire. La soirée a débuté avec la responsable de cette édition Nicole Isch et l’illustrateur de la couverture Bernard Billot, dit Papou ainsi que Hamid Mokaddem pour représenter le bureau de l’AENC.

Nicole Isch a une l’honneur de lire la première nouvelle, puis Nicolas Kurtovich avec un texte sur la guerre a mis en évidence que la bienveillance de l’autre peut conduire à l’amitié de l’autre. Hamid Mokaddem a pris le relais avec un texte qui parlait de souveraineté de dominance d’un peuple sur l’autre. Frédéric Ohlen orateur et lecteur hors pair a devisé de l’autre, celui d’avant, avec l’arrivée des Espagnol sur la Grande Terre. Papou a lu sa nouvelle très émouvante sur l’autre différent. Imansango a déclamé l’autre en poésie avec le talent qu’on lui connait. Sylvie Coquillard a lu un magnifique texte témoignage de son travail d’écrivain public, la poétesse est aussi une remarquable nouvelliste. L’historien Frédéric Angleviel a fait la lecture d’une pièce de théâtre, un exercice difficile dont il s’est tiré comme un chef, comme un comédien. Pour clôturer la soirée, un autre de récit de Nicolas Kurtovitch a été lu par l'animatrice de cette nuit de la lecture par Imasango. Les amateurs de littérature présents ont été comblés, le recueil est disponible à la librairie Calédo Livres.

Rappel des auteurs de Sillages 2019 :  Frédéric Angleviel, Samir Bouhadjadj, Marc Bouan, Nicole Chardon-Isch, Bob Cooper, Sylvie Coquillard, Patrick Genin, Imasango, Claudine Jacques, Waej Juni-Genin, Nicolas Kurtovitch, Hamid Mokaddem, Firmin Mussard, Frédéric Ohlen, Papou, Joël Paul, Alexandre Rosada, Roland Rossero, Jean Vanmai, Bernard de la Vega.

Le thème 2020 sera Et demain et Soyons nature

Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.
Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.
Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.Soirée lecture de l’association des écrivains pour la causerie de ce mercredi à la librairie Calédo Livres.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Présentation de la revue littéraire de l’Association des écrivains de N-C, Sillages d’Océanie ce mercredi à la librairie Calédo Livre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

MERCREDI 1er JUILLET 2020 À 18H avec l’Association des Écrivains de la Nouvelle-Calédonie, une causerie animée par imasango

Tant par sa liberté de ton et de pensée que par sa palette d’auteurs sans cesse plus nombreux, la revue littéraire de l’Association des écrivains de N-C, Sillages d’Océanie, s’est imposée depuis près de deux décennies dans le paysage littéraire calédonien.

L’édition 2019 a pour thème Les Autres.

Cette anthologie de textes réunit des écritures singulières, permettant au lecteur de passer d’un point de vue à l’autre : les Autres et Moi, les Nouz’autres, qui est l’Autre, que serais-je sans l’Autre ?

Autant de questionnements qui donnent une idée précise et complète de la démarche identitaire et altruiste imposée par le kaléidoscope océanien.

Ci-dessous le Sillages 2019. Ont participé à ce numéro de Sillages : Frédéric Angleviel, Samir Bouhadjadj, Marc Bouan, Nicole Chardon-Isch, Bob Cooper, Sylvie Coquillard, Patrick Genin, Imasango, Claudine Jacques, Waej Juni-Genin, Nicolas Kurtovitch, Hamid Mokaddem, Firmin Mussard, Frédéric Ohlen, Papou, Joël Paul, Alexandre Rosada, Roland Rossero, Jean Vanmai, Bernard de la Vega.

 

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres

Ce moment privilégié pour échanger avec Nicolas Kurtovitch autour de son parcours et ses sources d'inspiration pour ce recueil de nouvelles ont attiré du monde, d’autant que cette rencontre était animée par Thierry Charton l’auteur en vue du moment. Il a fait une belle présentation de l’ouvrage, un véritable éloge. Le professeur de philosophie avait préparé avec soin son intervention. Un chroniqueur de littérature est né hier soir !

De cette présentation très fouillée, il serait difficile de faire un résumé mais d’emblée une citation de Marguerite Yourcenar nouvelliste, poétesse qui se reconnaissait dans l’humanisme situait bien le niveau auquel Thierry a placé le garçon du château Hagen. Les trois nouvelles de Nicolas auraient pu être écrites d’une fenêtre du château même la vie de Nicolas n’en a pas été une. Ce recueil est un retour sur une écriture pays, le citoyen du monde a délibérément avec ses souvenirs et ses personnages de femmes de diverses ethnies orienté son ouvrage sur le vive ensemble, une préoccupation constante pour les Calédoniens de la génération de l’auteur. Sa jeunesse, ses plus belles années, a été marquée par les événements douloureux des années 80 et nous sommes toujours en 2020 à se poser des questions sur notre avenir. Ce n’est pas un hasard si Thierry Charton a aussi comparé Nicolas avec Albert Camus et évoqué son ouvrage l’Etranger car dans les nouvelles de Nicolas on sent bien qu’il cherche un chemin vers la réconciliation, son amour pour le pays est immense. C’est le cas pour la plupart des auteurs du pays qui ne sont pas souvent invités par les médias pour le dire. Les interventions du public avec les intellectuels présents ont enrichi le débat. Les historiens étaient présents, Hamid Mokadden a apporté son éclairage sur Albert Camus. Cette causerie a été une réussite, il faut maintenant se procurer l’ouvrage qui complète bien celui de Claudine Jacques Calédonia Blues pour parfaire sa connaissance du Caillou. JP

Présentation de l’éditeur Au vent des îles

Des vies « sans défaite ni combat », dans tout ce que l’ordinaire peut offrir de merveilleux pour celui qui sait observer, ressentir et dire le moindre souffle, la plus infime palpitation. Nicolas Kurtovitch compose ici l’un de ses recueils les plus personnels où souvenirs, contes et réflexions poétiques s’entremêlent. Tisserand, il noue un à un les fils des mémoires et des instants vécus ou imaginaires pour nous dire l’importance d’être au monde en pleine conscience, de transmettre, de célébrer le pouvoir de la littérature et de l’humanité.

Cet ouvrage a bénéficié du soutien de la Province Sud.

Lire un extrait

TROIS FEMMES, Nicolas KURTOVITCH, étude de Nicole CHARDON-ISCH suivre les liens ci-dessus

Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Trois Femmes avec Nicolas Kurtovitch ce mercredi soir

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Trois Femmes avec Nicolas Kurtovitch ce mercredi soir

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Dédicace ou adulation pour Calédonia Blues de Claudine Jacques ce samedi à la libraire Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Véronique Mollot et Aline Mori de vraies fans

Véronique Mollot et Aline Mori de vraies fans

Un vrai plébiscite pour Claudine Jacques ce samedi matin 20 juin à la librairie Calédo Livres, elle est toujours élue au premier tour à chaque sortie d’un ouvrage. C’est amplement mérité. Claudine est incontestablement une plume Calédonienne. C’est la championne toute catégorie des portraits de Calédoniens et surtout de Calédoniennes quelle que soit l’ethnie de ses personnages. Elle connait son Caillou et ses habitants dans les moindres détails. Chapeau bas madame Jacques ! JP

"Caledonia Blues propose dix-sept nouvelles qui sont autant de portraits de la Nouvelle-Calédonie contemporaine. Alternance de nouvelles courtes et longues, Caledonia Blues embrasse, de Nouméa aux régions plus isolées, toutes les couches sociales et ethniques, toutes les croyances sans nous épargner l’incroyable violence à l’œuvre sous toutes ses formes." Source éditeur

Louis-José Barbançon, Claudine et Claude Maillaud

Extrait

𝙁𝙚𝙧𝙢𝙚 𝙡𝙚𝙨 𝙮𝙚𝙪𝙭.

- Je vais rentrer, dit-elle en reprenant son sac. À jeudi. Elle se leva, et partit.

Arrivée sur le trottoir, elle s’appuya au muret de la maison qu’elle venait de quitter et relut la lettre.

Aucun des patrons chez qui elle travaillait ne savait ce qui lui était arrivé. Elle était toujours d’une discrétion exemplaire, n’interrogeait ni apportait de réponse qui ne soit dans le cadre de son travail. Ne s’attachait ni aux uns ni aux autres. Elle n’avait rien dit à ses collègues de La Croix Rouge non plus. Pourquoi l’aurait-elle fait ?

Pour se soulager ? Non, cela ne valait pas le coup car personne n’aurait compris. On l’aurait écoutée, pire on l’aurait plainte. Alors elle faisait comme si rien n’était jamais arrivé.

Sylvie Coquillard, Joël Paul, Sylvie Baille et Aline Mori

Sylvie Coquillard, Joël Paul, Sylvie Baille et Aline Mori

De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la cultureDe nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture
De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture
De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la cultureDe nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la cultureDe nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture

De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Nouveauté de Thierry Charton Fin Du Malentendu, aux éditions Spinelle

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Date de publication 05 juin 2020

Fin Du Malentendu est disponible aux éditions Spinelle, et le sera bientôt sur les réseaux comme la FNAC. Après Dans le tumulte de la joie, Thierry Charton signe ici son deuxième roman. Son premier roman nous a fait découvrir un vrai talent calédonien, il a eu la bonne idée d’enchaîner de suite. Quand on surfe sur une bonne vague, il ne faut pas lâcher. De plus un amateur de rugby ne peut produire que des bons textes forts. En parlant des rugbymans : «Leur pudeur est une vraie réalité. Ce sont des gens qui ont développé entre eux leur propre culture. Ils partagent une humilité récurrente qui leur est commune.» disait Jean-Christophe Collin journaliste à L’Equipe Magazine en 2015 à propos de la première ligne, les gros (j’aime bien cette expression). JP

Résumé du roman par l'éditeur :

« La vie est pas une création de la morale mais un fluide dans nos veines, un souffle de l’esprit, une dilatation du cœur. Ce qui compte, c’est vivre l’émotion pure et être son instrument. Faire l’amour dans une église est l’occase de nous aimer dans une dimension plus grande. Vivre sa vie, voilà le miracle de la vie ! Est lâche celui qui la refuse et passe tragiquement à côté de la sienne » Extrait.

La vie, c’est une odyssée à travers des nuits et des jours, cherchant souvent à l’aventure sa place et qui l’on est. Ce livre raconte, dans une écriture lyrique où les mots se donnent aux choses, en chair et en os, combien il faut vivre sa vie et oser s’y perdre pour vivre pleinement une vie d’homme. Fin du malentendu est un récit d’apprentissage, l’histoire d’une libération intérieure. Chacun y trouvera sa part d’ombre et de lumière. Chacun y puisera la force vitale nécessaire pour avancer et être soi-même.

Bientôt en librairie à Nouméa

Photo rempruntée au FB de Thierry Charton

Photo rempruntée au FB de Thierry Charton

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>