Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecrivain caledonien

Des livres anciens qui sont encore disponibles chez Calédo Livres. Pour combien de temps ?

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Au vent de la grande Terre Les Iles Loyalty de 1840 à 1895 Raymond H. Leenhardt Encyclopédie d'Outre-Mer, 1957 au prix de 4 938 XPF

Au vent de la grande Terre Les Iles Loyalty de 1840 à 1895 Raymond H. Leenhardt Encyclopédie d'Outre-Mer, 1957 au prix de 4 938 XPF

Sable noir Expédition Nouvelles-Hébrides May et Henry Larsen Expédition Nouvelles-Hébrides, 1959 au prix de 4 888 XPF

Sable noir Expédition Nouvelles-Hébrides May et Henry Larsen Expédition Nouvelles-Hébrides, 1959 au prix de 4 888 XPF

Do Kamo La personne et le mythe dans le monde mélanésien Maurice Leenhardt Gallimard, 1971 au prix de 2 893 XPF

Do Kamo La personne et le mythe dans le monde mélanésien Maurice Leenhardt Gallimard, 1971 au prix de 2 893 XPF

Chan Dang Les Tonkinois de Calédonie au temps colonial Jean Vanmai Société d'études historiques de Nouvelle-Calédonie (SEH-NC), 1980 au prix de 1 895 XPF

Chan Dang Les Tonkinois de Calédonie au temps colonial Jean Vanmai Société d'études historiques de Nouvelle-Calédonie (SEH-NC), 1980 au prix de 1 895 XPF

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Les Aventuriers de l'Archipel des Brumes de Laurent Edo

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une bonne idée de cadeau pour les retardataires ou le nouvel an

Une bonne idée de cadeau pour les retardataires ou le nouvel an

Les Aventuriers de l'Archipel des Brumes: Le trésor du Belfond Broché – 16 décembre 2018 de Laurent Edo (Auteur), Magali Mebsout Pagnon (Illustrations)

 

Une mystérieuse cargaison perdue dans l’univers inquiétant de l’Archipel des Brumes, des héros téméraires et loufoques, des situations critiques et hilarantes, une aventure palpitante… Plongez-vous dans l’univers Héroïque-Fantasy d’Héria et suivez vos amis tandis qu’ils cherchent le Trésor du Belfond !

Nous sommes les Aventuriers de l'Archipel des Brumes et nous vous attendons ici Lien vers Amazone pour commander ce livre

"Ethonopsychanalyste de formation, Caldoche vivant sur mes terres ancestrales de Nouvelle-Calédonie, j'écris depuis que j'ai 20 ans".

 

Passionné d'Héroïque Fantasy, de Livre dont vous êtes le héros, de jeux de rôle et de stratégie, j'ai consacré une très grande part de ma vie à la création.

Les personnages
Les personnages

Les personnages

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Que calor sur le Deck de la galerie Lec Lec Tic pour la séance de dédicaces

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Dominique Marinet-Carrier et Sylvie Coquillard, Marie Murtini et Gilbert Bladinière, Marie, Laurence et Dominique Berton
Dominique Marinet-Carrier et Sylvie Coquillard, Marie Murtini et Gilbert Bladinière, Marie, Laurence et Dominique Berton Dominique Marinet-Carrier et Sylvie Coquillard, Marie Murtini et Gilbert Bladinière, Marie, Laurence et Dominique Berton

Dominique Marinet-Carrier et Sylvie Coquillard, Marie Murtini et Gilbert Bladinière, Marie, Laurence et Dominique Berton

Samedi 22 décembre à la galerie Lec Lec Tic, de 15h00 à 17h00. Des auteures courageuses ont bravé la canicule pour faire des dédicaces avant Noël. La chaleur a découragé les chalands mais même pour un petit nombre de visiteurs, c’est toujours un plaisir de rencontrer ses fans. Ces écrivaines courageuses ont passé

un bon moment avec la mer comme fond d’écrin, à deux pas. Les dés de pastèque préparés par Sylvie Coquillard pour rafraîchir les visiteurs n’ont pas touché terre.

Vendre ses livres est de plus en plus difficile en cette fin d’année très riche en nouveautés. D’après ISEE de Nouvelle-Calédonie la barre symbolique des 51% d’auteurs pour 49% de lecteurs vient d’être franchie. On peut les croire car cet institut est fiable, il corrige régulièrement notre ressenti, comme la hausse des prix en confirmant les baisses. Joyeux Noël à tous et les librairies restent à votre disposition.

 

Dans la Galerie avec le couple Janet et dédicace de Sylvie Coquillard

Dans la Galerie avec le couple Janet et dédicace de Sylvie Coquillard

Que calor sur le Deck de la galerie Lec Lec Tic pour la séance de dédicaces

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Dédicaces de Noël à la Promenade à la galerie Lec Lec Tic

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo montage Joël PAUL

Photo montage Joël PAUL

C’est samedi 22 décembre à la galerie Lec Lec Tic, de 15h00 à 17h00 des dédicaces de Dominique Marinet-Carrier, de Dominique Berton, de Laurence Lagabrielle, de Frédérique Viole avec Isabelle Ritzenthaler et de Sylvie Coquillard.

 

Ces auteures, poétesses ou artistes peintres vous attendent avec leurs oeuvres :

 

-Marie M, avec La fille qui court comme le vent, théâtre (éditions Madrépores)

-Dominique Marinet-Carrier avec ses recueils de poésies (éditions Ecrire en Océanie)

-Laurence Lagabrielle avec Chemin faisant, monographie, aux éditions Leclectique

-Dominique Berton, artiste peintre qui a illustré des albums jeunesse de

-Frédérique Viole sera présente avec ses ouvrages.

-Isabelle Ritzenthaler illustratrice pour le Conte malpoli et La princesse au petit prout, aux éditions Plume de Notou

-Sylvie Coquillard pour L'âme des écorces, son recueil de poésies dans collection Lettres du Pacifique chez l'harmattan.

Et la liste n’est pas complète.

Qu’on se le dise !

Samedi, des dédicaces de Noël à la Promenade.

 

 

« Aussi loin et aussi longtemps qu'il y aura des poètes, la poésie restera à développement durable, avec ses mots ordinaires sans cesse recyclés dans la beauté d'une langue et comme toujours ... universelle ». Dominique Marinet-Carrier

 

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Jean Lèques par Agnès Brot a fait craquer les murs de la librairie Calédo Livres.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

 Luc Steinmetz, Jean Lèques et Agnés Brot et le public
 Luc Steinmetz, Jean Lèques et Agnés Brot et le public

Luc Steinmetz, Jean Lèques et Agnés Brot et le public

La petite librairie du centre ville, archicomble hier soir, était trop petite pour accueillir les amis de l’ancien premier magistrat de la ville de Nouméa. C’est de ce mandat qu’il est plus fier. Les autres fonctions qu’il a occupées sont secondaires pour lui. Dans l’ouvrage d’Agnès Brot, il l’explique longuement.

 

Ce livre fourmille de confidences. Ce n’est pas une biographie classique, c’est, Jean Lèques raconte. Il a séduit le public tout acquis à sa cause. Peu de gens peuvent encore raconter l’arrivée de l’armada américaine en rade de Nouméa que Jean Lèques a pu observer de sa maison, la demeure familiale de la Vallée du Tir.

 

À deux pas de sa mairie illuminée pour Nouméa Féérie et construire sur l’emplacement de l’école Suzanne Russier, l’école de filles que Jean Lèques a fréquentée car elle fut partagée avec des garçons pendant un certain temps. Les filles avaient cours le matin et les garçons l’après-midi, des anecdotes que seul Jean Lèques peut avoir le souvenir. Les lumières de la ville brillaient pour lui ce mercredi d’avant Noël, une fête que le croyant Jean Lèques aime par-dessus tout. L’église avec Monseigneur Calvet dans la salle était bien représentée mais ses proches aussi étaient là, la famille compte beaucoup pour lui. Le haut-commissaire était présent également. Thierry Lataste connait bien Jean Lèques et depuis longtemps. Avec Agnès Brot, l’auteure, petite fille d’Edmond Michelet, résistant et plusieurs fois ministre sous De Gaulle, le succès de l’ouvrage, qui vient de sortir, était garanti.

 

Pour la rédaction Jean Lèques, humble habitant de la Vallée-du-Tir, Agnès Brot a reçu la collaboration de Luc Steinmetz qui a été aussi un participant très actif de la causerie en précisant des faits historiques. Cette discussion qui aurait pu durée beaucoup plus longtemps, tellement les intervenants avaient de choses à dire.

 

Joyeux Noël « Monsieur le Maire » !

 

NB : Un bon livre de plus, en cette fin d’année riche en nouveautés. Cathie Manné, la libraire des Calédoniens va finir par faire fortune ! Chapeau bas ! aux éditions Humanis. JP

Les sourires étaient sur toutes les lèvres. Pierre Faessel avec son épouse sur la permière photo sont ravis de retrouver Jean Lèques et un trio de personnalités archevèque, haut-commisaire et médecin en pleine discussion.
Les sourires étaient sur toutes les lèvres. Pierre Faessel avec son épouse sur la permière photo sont ravis de retrouver Jean Lèques et un trio de personnalités archevèque, haut-commisaire et médecin en pleine discussion.
Les sourires étaient sur toutes les lèvres. Pierre Faessel avec son épouse sur la permière photo sont ravis de retrouver Jean Lèques et un trio de personnalités archevèque, haut-commisaire et médecin en pleine discussion.
Les sourires étaient sur toutes les lèvres. Pierre Faessel avec son épouse sur la permière photo sont ravis de retrouver Jean Lèques et un trio de personnalités archevèque, haut-commisaire et médecin en pleine discussion.

Les sourires étaient sur toutes les lèvres. Pierre Faessel avec son épouse sur la permière photo sont ravis de retrouver Jean Lèques et un trio de personnalités archevèque, haut-commisaire et médecin en pleine discussion.

Jean Lèques par Agnès Brot a fait craquer les murs de la librairie Calédo Livres.Jean Lèques par Agnès Brot a fait craquer les murs de la librairie Calédo Livres.
Jean Lèques par Agnès Brot a fait craquer les murs de la librairie Calédo Livres.Jean Lèques par Agnès Brot a fait craquer les murs de la librairie Calédo Livres.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

CAUSERIE avec Agnès Brot autour de l’ouvrage Jean Lèques, humble habitant de la vallée du tir.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Agnès Brot sera présente à Calédo Livres

à partir de 17h15

pour vous rencontrer et faire quelques dédicaces avant

la causerie qui débutera à 18h00.

 

Agnès Brot est la petite-fille d’Edmond Michelet. Spécialiste de l’histoire de l’église des XIXe et XXe siècles, elle est aussi l’auteur d’essais sur l’éducation, de biographies, de nouvelles et de romans.

 

Avec Jean Lèques, elle n’a pas souhaité réaliser un ouvrage politique, mais « bien plus modestement, une réponse à une curiosité bien placée qui nous donne envie d’écouter Jean Lèques nous raconter quelques souvenirs personnels ». Ils sont bien évidemment liés à l’histoire politique du Caillou.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Jean Lèques humble habitant de la Vallée du Tir, à Nouméa par Agnès Brot chez Humanis

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Jean Lèques humble habitant de la Vallée du Tir, à Nouméa par Agnès Brot chez Humanis
Jean Lèques humble habitant de la Vallée du Tir, à Nouméa par Agnès Brot chez Humanis

Un ouvrage qui va surement faire l'unanimité tellement l'homme, notre maire (honoraire), est aimé par ses concitoyens. Pour Agnès Brot et les éditions Humanis le succès est assuré !

Bientôt en librairie.

« Quelle belle chose que le jugement joint aux cheveux blancs

Et, pour les anciens, de connaître le conseil !

Quelle belle chose que la sagesse chez les vieillards

Et chez les grands du monde, une pensée réfléchie !

La couronne des vieillards, c’est une riche expérience,

Leur fierté, c’est la crainte du Seigneur. »

Bible de Jérusalem — Si, 25, 4-6

Extrait de la préface de Jean-Jacques Urvoas

Garde des Sceaux, ministre de la Justice (2016-2017)

Président de la commission des lois de l’Assemblée nationale (2012-2017)

 

Tous les Bretons connaissent l’importance des phares. […] Vu de l’Hexagone, c’est aujourd’hui la fonction irremplaçable qu’occupe Jean Lèques. Comme ces géants de pierre continuellement exposés aux intempéries, il balise la route de ceux qui ont choisi de s’intéresser à la Nouvelle-Calédonie. Inlassablement, avec la rigueur et l’abnégation de ces moines bénédictins qui furent les premiers occupants de bien des phares finistériens, il éclaire et guide les marins curieux ou prudents. Grâce à lui, bien des équipages ont ainsi évité de se fracasser sur les nombreux récifs de la vie politique calédonienne. D’autres, plus téméraires et ayant ignoré ses lumières ont rapidement sombré dans la puissance des vagues qui submergent régulièrement l’hémicycle du boulevard Vauban.

Ainsi est Jean Lèques. Sentinelle solitaire ancrée sur son rocher de la Vallée du Tir, il occupe une place essentielle en allumant les feux qui illuminent les sinueux dédales irriguant la vie publique de son Territoire. Mais que l’on ne s’y trompe pas. L’homme est trop respectueux des autres pour s’arroger d’autres fonctions que celle d’inlassable vigie. Comme les phares, il attire l’attention, il dessine un chemin, il révèle un danger, mais il ne conduit pas le navire. Et s’il est probablement triste de constater des naufrages, il considère qu’il n’en porte évidemment aucune responsabilité.

Il sait, en effet, tout de Nouméa et a réellement plus d’ambition pour son Territoire que pour sa personne. Voilà pourquoi sa mémoire n’est pas un mausolée clos qui attendrait notre visite, mais une bibliothèque vivante qu’il met à notre disposition. Assis sur son canapé, avec cette tranquillité affichée devenue sa marque de fabrique, dominant son sujet comme personne, il vous propose son déchiffrage des stratégies engagées et qui ont retenu son attention avec virtuosité et, finalement, une simplicité rassurante.

 

Extrait de l’introduction de l’auteure, Agnès Brot

Même si l’une de ses anciennes collaboratrices dit de lui qu’il est « le vieux auquel on ne touche pas », j’ai voulu m’en approcher sans a priori, mais aussi sans chercher à le mettre systématiquement en défaut. Une lucidité bienveillante m’a semblé être le bon chemin.

Sa femme, Évelyne m’avait confié : « Jean est encore aujourd’hui considéré comme une personne à consulter en cas de difficulté : il est au courant des choses, et il est désormais au-dessus des partis. Il est un des seuls hommes politiques que je connaisse à ne pas travailler pour lui-même. »

Cet ouvrage n’a aucunement vocation à être un livre supplémentaire sur l’histoire récente de la Calédonie : il en existe déjà de nombreux. Il n’est pas non plus un ouvrage politique chargé de règlements de compte. Il est, bien plus modestement, une réponse à une curiosité bien placée qui nous donne envie d’écouter Jean Lèques nous raconter quelques souvenirs personnels, souvent mêlés de références à la vie politique calédonienne des soixante dernières années. Cela, dans une sorte de monologue à bâtons rompus, sans souci d’exhaustivité ni de respect de la chronologie. C’est aussi une forme de réalisation — modeste — du fameux « devoir de mémoire », qui vient humblement, mais utilement, compléter le travail scientifique de l’historien, en l’illustrant et en le rendant ainsi plus humain, plus proche de nos vies et de notre propre perception de la réalité, et forcément subjectif, comme l’est la mémoire, avec son rythme et ses méandres, qui révèlent, eux aussi, la personnalité du personnag

 

Extrait de la postface du père Rock Apikaoua

Jean Lèques, ce grand Calédonien bien connu, que tous, grands et petits, apprécient sur notre « Caillou » et appellent affectueusement : « Monsieur le Maire ».

Sa probité, sa droiture, son sens du dialogue et du devoir ont fait de lui un homme providentiel, en particulier durant les heures mouvementées de l’histoire récente de la Nouvelle-Calédonie. Sa présence, conjuguée à celle d’autres responsables calédoniens, a largement contribué à rétablir la confiance et le consensus. La République l’a reconnu à maintes reprises.

Jean Lèques incarne merveilleusement la devise de la Nouvelle-Calédonie « Terre de Parole, Terre de Partage ». Son respect de la parole donnée est une valeur pérenne, quel que soit son interlocuteur, qu’il traite toujours avec déférence. Quant au partage, ce n’est pas un vain mot pour lui. Il le manifeste surtout par sa qualité d’écoute, à la mairie ou dans la rue. Sa mémoire phénoménale fait que, grands et petits, quels que soient leurs besoins, leurs histoires personnelles et familiales, ont toujours trouvé auprès de cet homme au grand cœur une audience favorable.

[…]

À travers ces quelques lignes, je souhaite simplement joindre ma voix à celles de tous les Calédoniens, pour dire notre fierté et notre gratitude d’avoir Jean Lèques pour grand frère.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Nouveauté jeunesse Conte malpoli, La princesse au petit prout de Frédérique Viole Illustratrice : Isabelle Ritzenthaler

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du livre

Couverture du livre

Editeur : Plume de notou

 

 

L’histoire

Les Anciens décident qu’il est grand temps de marier Philibert-dit-Coco. Mais comment

trouver une femme pour celui qui ne rêve que de princesses de contes de fées ?

 

L’histoire pleine d’humour met en scène des personnages truculents : Philibert-dit-coco, arrière-arrière-arrière-petit fils de l’édenté, qui éprouve une passion toute particulière pour les contes de fée, et l’étrangère à l’œil de louve, aux rudes mollets, et aux cheveux d’un blanc étincelant, poétesse à ses heures.

Ce personnage féminin fort casse avec bonheur les stéréotypes et les préjugés, ceux des autres personnages comme ceux des lecteurs. Un texte original et riche, un clin d’œil à la fois aux contes classiques et aux haricots Païta de notre enfance…

L’occasion rêvée de faire (re)découvrir le conte danois La princesse au petit pois de Hans Christian Andersen aux enfants,  sans oublier tous les autres contes dont Philibert raffole !

 

 

L’auteure

Frédérique Viole, née au Maroc, passe son enfance à l’île de La Réunion avant d’arriver, à quinze ans, en Nouvelle-Calédonie où elle prend racine. Elle aime les mots et aussi raconter des histoires. Elle est l’auteure d’un livre pour les tout-petits, Dors, petit Sam, illustré par Mélissa Bazire, et de deux recueils de nouvelles, Narafala, aux éditions Écrire en Océanie, et Qu’on m’aime quand même aux éditions Humanis. Elle réécrit joliment un conte kanak, Nimurë, illustré par Isabelle Ritzenthaler, édité par l’ADCK-centre culturel Tjibaou. Frédéric Viole a été lauréate du prix Écrire en Océanie et Maison du Livre pour sa nouvelle « J’ai tout plié ».

 

L’illustratrice

Isabelle Ritzenthaler est également graphiste et travaille essentiellement à l’élaboration de documents pédagogiques illustrés et d’espaces ludiques destinés aux enfants  dans les musées, parcs et centres culturels.

C’est l’illustratrice phare de la collection petit etë des éditions Plume de notou. Elle a également illustré Ma première visite au centre Tjibaou et Nimurë aux éditions de l’ADCK-centre culturel Tjibaou ; Yoo, chants du Sud de la Nouvelle-Calédonie et Kawali Kawala, enfantines de Nouvelle-Calédonie aux éditions de l’Académie des Langues Kanak.

Les illustrations d’Isabelle Ritzenthaler apportent, elles aussi, leur touche d’humour à l’album. Les enfants comme les adultes ne se lasseront pas de chercher les détails subtils et drôles tout au long du livre. Les dessins sont réalisés au crayon sur papier avant d’être traités à l’ordinateur.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Les potins d'abord ! Frimeurs des îles de Niko et Solo en dédicace ce samedi dans les librairies de Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Dédicaces

ce Samedi 15 décembre

à la librairie Michel Ange de 9h30 à 12h00

et chez Calédolivre de 14h30 à 16h30.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Les potins d'abord, le tome 10 de la collection Frimeurs des îles de Niko et Solo est arrivé.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les potins d'abord, le tome 10 de la collection Frimeurs des îles de Niko et Solo est arrivé.
Les potins d'abord, le tome 10 de la collection Frimeurs des îles de Niko et Solo est arrivé.

Les potins d'abord ! est le tome 10 de la collection « Frimeurs des îles » de Niko & Solo.

Les temps changent... Comme partout, les choses évoluent sous le soleil du Caillou. La vie est plus chère et le nickel moins vert. La Calédonie connaît de grands bouleversements : l’époque du faste et des chromes est presque révolue. Presque... car une bande d’irréductibles frimeurs locaux lutte pour sauvegarder coûte que coûte le Caledonian Way of Life.

 

•   Prix de vente public : 1545 XPF TTC

•   Gencode : 9791095465096

•   Genre : Bande dessinées

•   illustrateurs : Niko et Solo

•   Editeur : Badaboom éditions

Les potins d'abord, le tome 10 de la collection Frimeurs des îles de Niko et Solo est arrivé.
Les potins d'abord, le tome 10 de la collection Frimeurs des îles de Niko et Solo est arrivé.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>