Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecrivain du pacifique

La culture à la mode tahitienne avec Fare Ma’ohi

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La culture à la mode tahitienne avec Fare Ma’ohi
La culture à la tahitienne avec Fare Ma’ohi

En matière d’actualités locales, rien n’échappe à Fare Ma’ohi qui invite, tous les midis, ceux qui font bouger le quotidien polynésien, la bonne humeur en prime ! Lovaina et Mario animent ce rendez-vous quotidien qui mêle interviews, informations, conseils et prestations live de chanteurs, musiciens, danseurs, humoristes. Et pour encore plus de proximité, l'émission est régulièrement décentralisée lors d'événements importants.

Suivre ce lien http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions/fare-ma-ohi

Retrouvez Philippe Neuffer et son recueil de nouvelles "Les gens 2 la folie" dans la #ChroniqueLittéraire de Fare Maohi sur Polynésie 1ère (à partir de 36") aux côtés de Lovaina Chapman et Mario !!

"De la nouvelle épistolaire à la fable, j'ai voulu aborder le thème de la folie en Polynésie. Car derrière le rideau de fleurs, il y a une souffrance que j'ai voulu retranscrire." PN

Les gens 2 la folie : nouvelles romanesques à la croisée des langues et des cultures.

Ces nouvelles sarcastiques et désenchantées qui parlent de la Polynésie française d’aujourd’hui dépeignent un monde dur où vivent des Polynésiens mal dans leurs peaux et leurs âmes, en proie aux multiples malaises que génèrent la société moderne, l’urbanisation et l’acculturation. Alcool, drogues, violences, peurs, morts, souffrances, folies et misère hantent les pages de ces nouvelles, aux textes courts mais virulents qui évoquent la culture locale, la recherche d’identité, les familles éclatées et les destins brisés.

Ces textes ne sont pas méchants, ce sont plutôt des constats presque désespérés, avec parfois une touche de second degré et d’humour noir. (Source Vents des Îles)

Philippe Temauiarii Neuffer, né au début des années 70, a grandi au Foyer Uruai a Tama que dirigeait son père. Il a passé sa jeunesse entre Papeete, Tiarei et Raiatea, berceau de ses ancêtres. Après avoir fréquenté l’école protestante, il s’envole poursuivre des études de droit à Strasbourg pour les terminer à l’Université française du Pacifique. Repéré pendant son service militaire, il est recruté au cabinet du représentant de l’Etat en Polynésie française comme interprète chargé des affaires foncières. Son diplôme de maîtrise de droit en poche, il passe avec succès le premier concours d’attaché d’administration de la Polynésie française. Après près de 10 années de service public, il prête le serment d’avocat en 2006, devant la première chambre de la Cour d’appel de Paris. De retour à Papeete, il ouvre son cabinet dans lequel il pratique en dominante le droit public des collectivités territoriales. Engagé dans la vie sociale et religieuse, il se passionne pour la culture de la terre et de l’esprit.

La culture à la mode tahitienne avec Fare Ma’ohi

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

ANNIE ROSÈS Artiste barock - Inventaire multiple parution 2017

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

ANNIE ROSÈS photo du site festival de Rochefort

ANNIE ROSÈS photo du site festival de Rochefort

Parution 2017 - Catalogue d'artiste Collection Les Océanîles Livres d'artiste
Gravures, dessins réalisés en Océanie sont à l’origine de la création en 2003 de la Collection Les Océanîles.
Création informelle, expérimentale et contemporaine dans la forme et le choix des sujets, les tirages sont imprimés sur papier photo, gravure ou ordinaire, le nombre d'exemplaires est daté, numéroté et signé.

Autoportrait de la liseuse

Annie Rosès pratique un art atypique et protéiforme.

Diplômée de l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Paris et de la Sorbonne, section ethno-archéologie, elle part en Océanie de 1981 à 1991, adopte l’art non occidental et des expériences artistiques qui la mèneront vers une relecture de son héritage judéo-grec. Avec gravité, poésie et humour, elle revisite les formes des archétypes antiques, les fondamentaux de l’art, les temps originels des immémoriaux et des mythes. Cela permet de mesurer la cohérence de son projet, décrypter et ré-inventer des codes grâce à l’écriture et la parole tout autant que par l’image et l’objet.

Son art sort des strates.

Son œuvre questionne le sens du devenir dominé par la pensée numérale. Ses dernières créations trouvent ainsi matière en l’homme qu’elle interpelle, le passé est mort, le passé est passé mais la nature humaine ne change pas. Dans sa quête de progrès et de bien-être, l’homme imprime en 3D, tel un performeur du futur, son destin devenu virtuel et illisible, dans un monde où, all is under control…

Des premières gravures réalisées dans le Pacifique sud, peintures des brasiers et portraits de famille, de la collection Les Océanîles livres d’artiste jusqu’aux sculptures récentes en verre d’écran de télé recyclé et moulé où les installations vidéo, la variété des matériaux illustre sa singularité esthétique qui se veut à la fois classique et expérimentale.

 

LE LIVRE: ANNIE ROSÈS ARTISTE BAROCK – INVENTAIRE MULTIPLE

Considérant l’ensemble de son œuvre, L’Inventaire d’Annie Rosès propose une réflexion artistique : celle d’Ulysse, nomade de l’art contemporain et voyageuse : « Vivre l’aventure de l’art telle une odyssée, au sens strict du terme ».

Documenté par des textes originaux, c’est un dialogue avec les écrivains océaniens, et plus largement des îles, une suite logique de ses livres d’artistes dans la collection : Les Océanîles livres d’artiste. Prenant en compte son œuvre dans sa globalité, cet ouvrage met en évidence le parcours d’Annie Rosès avec une documentation sur ses expositions monographiques et collectives : présentation de pièces de collections publiques, privées et inédites. L’ouvrage dévoile les techniques qu’Annie Rosès a explorées en dehors de la peinture : le dessin, la sculpture sur bronze, le verre moulé à partir d’écrans de télévision recyclés, la photographie, la vidéo et les installations, les techniques expérimentales en gravure telles que l’héliogravure et l’offset en dehors de l’eau-forte, la gravure sur bois ou l’aquatinte. Cet inventaire est une ballade qui retrace un parcours original, singulier et inhabituel et qui interroge avec constance l’énigme de nos vies et la force de nos liens.

Tirage 270 exemplaires / Format : 29.7 x 28 cm / 444 pages

25 exemplaires avec une gravure originale : Autoportrait de la liseuse

CATALOGUE en ligne 2015 / 2017 / lesoceaniles@orange.fr

Disponible à la Maison de la Nouvelle-Calédonie - 4 bis rue de Ventadour - 75001 Paris - Tél : 01 42 86 70 00

Directement sur le site de la collection Les Océanîles : lesoceaniles@orange.fr

Prochaînement à Nouméa - Calédolivres : 21 rue Jean JAURES 98800 - Tél : 27 38 11

Cliquez sur les images pour améliorer la visibilité
Cliquez sur les images pour améliorer la visibilité

Cliquez sur les images pour améliorer la visibilité

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Festival du livre de Huahine ville jumelle de notre commune de Boulouparis

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Festival du livre de Huahine ville jumelle de notre commune de Boulouparis
Photo de la ville de Huahine de jeudi 27 avec Chantal Spitz lauréate du Prix Popaï en 2016 au SILO en Calédonie
Photo de la ville de Huahine de jeudi 27 avec Chantal Spitz lauréate du Prix Popaï en 2016 au SILO en Calédonie

Photo de la ville de Huahine de jeudi 27 avec Chantal Spitz lauréate du Prix Popaï en 2016 au SILO en Calédonie

Dès demain, le salon du livre de Huahine ouvre ses portes à la mairie de Fare ! Trois jours pour célébrer le livre polynésien et faire le plein de nouveautés ! Merci à Littéramā'ohi et à la commune de Huahine d'accueillir cet évènement, tous les jours de 8h30 à 14h30. (tiré site vent des îles (éditeur de Polynésie)

La premier manifestation littéraire à Huahine, à l’initiative de Chantal T. Spitz et de l’Association Littérama’ohi, la mairie de Fare avait eu lieu en 2016.

Cette année, le FIFO Tahiti se joint à la manifestation : rendez-vous en soirée pour assister à des projections gratuites en plein air !

Huahine et Boulouparis commune du Caillou sont jumelles

En marge de la conférence des entreprises locales Outre-mer qui s’est déroulée en Nouvelle-Calédonie, la délégation de Huahine avait rencontré le maire de Boulouparis et son conseil municipal.

Les élus de Huahine avaient en effet voté le 11 juillet une délibération habilitant le maire à entamer une procédure de jumelage entre les 2 communes.

Alain Lazare, maire de Boulouparis avec son conseil municipal a pris une délibération confirmant le jumelage le 15 septembre. JP

Huahine

La commune s'étend sur 74 km² et compte 6 430 habitants depuis le dernier recensement de la population. La densité de population est de 86,9 habitants par km² sur la commune.

Entourée par les communes de Uturoa et Tahaa

Située à 56 mètres d'altitude, la ville de Huahine a pour coordonnées géographiques Latitude: 16° 43' 48'' sud

Longitude: 151° ouest.

Le maire de Huahine se nomme Monsieur Marcelin LISAN.

M. Tjibaou avec Flora Devatine photo de Littérama'ohi, revue créée pour promouvoir la littérature autochtone de la Polynésie française et offrir un espace de publication aux auteurs du pays.

Festival du livre de Huahine ville jumelle de notre commune de Boulouparis

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

ANTHROPOLOGIE DU SILENCE POLYNÉSIEN de Daniel Monconduit

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

ANTHROPOLOGIE DU SILENCE POLYNÉSIEN de Daniel Monconduit
Une nouvelle parution d’avril 2017 dans la belle collection Portes océanes chez l’harmattan est disponible achat en ligne et en librairie à Nouméa.
"Gémir n'est pas de mise aux Marquises..."

Collection Portes océanes chez l’Harmattan

ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION OCÉAN PACIFIQUE Polynésie française

L'impact de l'influence missionnaire et coloniale en Polynésie au XIXe siècle a été considérable. La modernité et les expérimentations nucléaires du XXe siècle ont renforcé ce choc culturel à un point tel que beaucoup pensent que la culture polynésienne traditionnelle a disparu, alors qu'il n'en est rien. La tradition polynésienne est restée vivante, opérante grâce à sa culture du silence. Il n'y a pas un, mais des silences, la dureté polynésienne est avérée mais ne pas se plaindre n'est en rien une absence de souffrance. L'absence de plainte a permis à Tahiti de rester ancrée au mythe du paradis, mais le silence polynésien reste à entendre.

Quelques  livres de cette collection
Quelques  livres de cette collection

Quelques livres de cette collection

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

GUIDE DES POISSONS DE TAHITI ET SES ÎLES

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

GUIDE DES POISSONS DE TAHITI ET SES ÎLES
Voici enfin la toute nouvelle édition du Guide des poissons de Tahiti et ses îles. Conçu pour s’adresser aux plongeurs, pêcheurs, aquariophiles, chercheurs, naturalistes, scolaires et étudiants, cet ouvrage de référence, dont la première parution a déjà 10 ans, s’est très vite imposé comme un guide naturaliste de référence.

Disponibilité : voir le site de l’éditeur Vent des Îles

ISBN : 978-2-36734-148-4. 41.16 € - 4 900 CFP

Description Information Complémentaire (Source vent des Îles)

Si l’objectif et l’intérêt de ce guide sont de fournir les éléments nécessaires à l’identification des poissons marins pouvant être rencontrés en milieu naturel entre 0 et 100m de profondeur, celui-ci s’attache dans sa première partie à nous expliquer, de façon détaillée, l’environnement dans lequel

vivent ces animaux, et aussi quelle est leur biologie. La suite de l’ouvrage se découpe en une cinquantaine de chapitres, regroupant famille par famille les fiches individuelles des différentes espèces. De nombreuses années de travail auront été nécessaires à la réalisation de ce travail colossal. Afin d’en garantir une certaine exhaustivité, les auteurs ont ainsi exploré l’entière superficie de la Polynésie française, plongeant à toutes les heures du jour et de la nuit, afin d’y débusquer et photographier les différents stades évolutifs de chaque espèce. En parallèle, un long travail de recherche et d’enquête était diligenté sur les noms vernaculaires des poissons de Polynésie ; non seulement à travers la bibliographie existante, mais aussi sur le terrain, dans les villages les plus reculés, auprès des pêcheurs et des Anciens. L’extraordinaire richesse de ce vocabulaire témoigne aujourd’hui de l’importance que les Polynésiens ont toujours attribuée aux poissons.

Quoi de neuf dans cette quatrième édition ?

Au-delà de l’ajout d’une cinquantaine d’espèces, l’ouvrage s’enrichit aujourd’hui d’un très grand nombre de nouvelles données : aires de distribution, zones d’évolution, nouvelles photographies et noms vernaculaires supplémentaires. Les nombreux et perpétuels changements taxonomiques sont naturellement pris en compte, et la qualité des images a été rehaussée. Mais l’un des points forts de cette nouvelle édition est sans nul doute la forte volonté de sensibiliser davantage le lecteur. Ainsi, dans un contexte de plus en plus généralisé de protection de l’environnement, il a été ajouté pour chaque espèce son statut de conservation et de protection tel qu’il est défini par la fameuse Liste rouge, évolutive, de l’IUCN. Cette nouvelle édition comprend 648 pages dans lesquelles sont traitées 654 espèces. L’ensemble est illustré par 1 128 photographies réalisées en milieu naturel et 90 croquis explicatifs. L’index s’étire sur 41 pages ; il est riche de 710 noms scientifiques, 652 noms français, 575 noms anglosaxons, et 1401 noms vernaculaires polynésiens. Cet opus aura demandé aux auteurs 8 années de travail.

Plus sur les auteurs etc.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Ruata’ata et la naissance de l’arbre à pain de Guy Wallart, Rosalie Cruchet

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ruata’ata et la naissance de l’arbre à pain de Guy Wallart, Rosalie Cruchet
Matamua, Éditions des Mers Australes, 2017
Jeunesse - Contes et légendes
Ce deuxième album de la collection raconte le prodige de la naissance de l’arbre à pain.

1 500 XPF / 12.57€ chez Pacific Book’in

Résumé

Il y a fort longtemps, les îles de la Polynésie connurent une longue sécheresse et la famine s’installa. Ruata’ata et sa famille se mirent en quête de nourriture dans la vallée. Mais trouveront-ils de quoi manger ?

Date de parution : 2017

Photo JP ouverture du SILO 2016. Guy Wallart, c'est le jeune homme à droite à côte de Chantal Spitz et son épouse légèrement en retrait

Photo JP ouverture du SILO 2016. Guy Wallart, c'est le jeune homme à droite à côte de Chantal Spitz et son épouse légèrement en retrait

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Evolution farm de Johnny Rydge

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Evolution farm de Johnny Rydge
Un modèle d’agriculture naturelle en milieu tropical
Editions Au vent des îles, 2016 et aussi à Pacific book’in distributeur à Nouméa
Cet ouvrage est une invitation à découvrir des méthodes d'agriculture respectueuses de l'environnement, adaptées au milieu tropical. L'auteur témoigne de son expérience et milite pour une vision globale et cosmique de la culture, prenant en compte la lune, les planètes et les saisons pour cultiver une alimentation saine et pleine de vie, sous les tropiques.

***

ESPRIT DE L’AGRICULTURE BIO SE CULTIVE À BORA BORA, un article de Valentine BLUET du 21 décembre 2015 (Source Au vent de îles)

Evolution Farm, la pépinière 100% bio de Bora Bora confirme son efficacité et son utilité. Démarrée en septembre dernier, la pépinière a déjà formé 10 agriculteurs à la production de fruits et légumes 100% naturels et sans pesticides. Ces apprentis agriculteurs se sont vu remettre une attestation de réussite par le maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang.

La société Evolution Farm a pour but de former des jeunes à l’agriculture biologique. L’initiateur du projet, Johnny Ridge, a donc enseigné à dix bénévoles de l’île les secrets de la production de fruits et légumes sans pesticides, mais aussi ceux de la commercialisation puisqu’en effet, la pépinière a fourni la cuisine centrale de Bora Bora. Les hôtels et restaurants viennent également se fournir en produits naturels et locaux. Ce dont est particulièrement fier le maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, « Je n’arrêterai pas de faire la promotion de la société Evolution Farm. Pour notre santé, il faut consommer des produits locaux. Pour protéger notre terre nourricière et notre lagon, plantons sans pesticide. Je suis heureux d’entendre que les restaurants de Bora Bora et les grands hôtels font appel à vous. Vos produits sont connus et reconnus. Nous devons tous poursuivre nos efforts ». La semaine dernière, Paul, Vaiana, Dominique, Jules, Naea, Philippe, Raimana, Gilbert, Romylda et Stanley se sont donc vus remettre une attestation de réussite par le maire pour leurs assiduités et leurs résultats. L’an prochain, d’autres formations se mettront en place. Les personnes d’ores et déjà intéressées peuvent se rapprocher de la cellule Emploi de la mairie. D’ici là, les récoltes continuent et les professionnels peuvent joindre Johnny Rydge au 87.26.44.85.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Paul Gauguin et les Marquises : Paradis Trouve ? Une parution 2016 de Caroline Boyle-Turner

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Paul Gauguin et les Marquises : Paradis Trouve ? Une parution 2016 de Caroline Boyle-Turner

Alors que ses œuvres tahitiennes ont été largement inventoriées et analysées au cours du siècle écoulé, les dernières années de Paul Gauguin à Atuona, sur l’île d’Hiva Oa, n’ont que peu retenu l’attention. Les écrits comme les œuvres de l’artiste datant de cette période révèlent pourtant un engagement profond dans des problématiques liées aux croyances traditionnelles marquisiennes, à l’autorité coloniale ou ecclésiastique, et aux définitions fluctuantes de l’« exotisme ». Paul Gauguin et les Marquises : Paradis trouvé ? met en lumière et en images (l’ouvrage est doté d’un riche appareil iconographique) les défis que dut relever Gauguin pour inventer et interagir avec ce contexte complexe et souvent conflictuel, voire pour l’interpréter ou même l’ignorer à mesure qu’il développait un puissant corpus artistique. Caroline Boyle-Turner se nourrit d’une étude approfondie des écrits et des oeuvres de Gauguin lui-même, et cite de larges extraits de ses lettres ainsi que de son livre Avant et après. Néanmoins, et parce que Gauguin s’efforça de créer son propre mythe – parfois trompeur – de poète et de sauvage, l’auteur en débrouille quelques écheveaux, en puisant dans les archives coloniales. Qu’elles soient en France ou à Papeete (Musée de Tahiti et des Îles et publications de la Société des Études Océaniennes), mais aussi en exploitant les ressources du musée du quai Branly, du centre de documentation du musée d’Orsay, de la Bibliothèque nationale et du Service protestant de mission-Défap, à Paris. Les entretiens de l’auteur avec des descendants de Gauguin, des archéologues, des anthropologues, des botanistes et des historiens spécialistes du Pacifique Sud élargissent la compréhension de son environnement, réel ou imaginé.

Photo de l'auteur du journal Ouest France

Caroline Boyle-Turner, docteur en histoire de l’art, mène des recherches et écrit sur Gauguin et les artistes de l’École de Pont-Aven depuis la fin des années 1970. Sa thèse sur Paul Sérusier (Columbia University, New York) a été publiée en 1983. Elle fut suivie de six autres livres et catalogues d’exposition, notamment : Paul Gauguin and his circle in Brittany ; The Prints of the Pont-Aven School (1986, traduit en français, allemand, hébreu et japonais) ; Paul Sérusier, la technique, l’œuvre peint (1988) ; Jan Verkade (1989, musée Van Gogh d’Amsterdam et musée des beaux-arts de Quimper) ; Les Nabis (1 993) et Sérusier et la Bretagne (1995). Fondatrice et directrice de la Pont-Aven School of Contemporary Art (1993-2008), elle s’est consacrée à l’enseignement et a fait venir à Pont-Aven, du monde entier, des étudiants en art.

La démarche de Caroline Boyle Turner, est plus celle d'une ethnologue, tout en étant celle de l'historienne d'art. Elle est basée sur des interviews avec des descendants de Paul Gauguin, danois, tahaïtiens et marquisiens, mais aussi avec des archéologues, botanistes, géographes, des descendants de personnes que Paul Gauguin a fréquentées aux Marquises. « Beaucoup de ces informations nouvelles ont pour but de corriger de fausses idées associées à la réputation de Paul Gauguin, et aussi de souligner la complexité de sa personnalité, de ce mythe qu'il a créé, amplifié par ses contemporains et admirateurs depuis plus de siècle », ajoute dans un article de la dépêche de Tahiti Caroline Boyle Tuner.

Photo de l'auteur du journal Ouest-France

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

PETITE HISTOIRE DU CINÉMA EN POLYNÉSIE FRANÇAISE

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

PETITE HISTOIRE DU CINÉMA EN POLYNÉSIE FRANÇAISE

Cinematamua par Marc Emmanuel Louvat

Collection BEAUX ARTS CINÉMA, PHOTOGRAPHIE OCÉAN PACIFIQUE Polynésie française chez l’Harmattan janvier 2017 • 228 pages

Récits de voyage, romans, gravures, peintures ont longtemps raconté la Polynésie au monde. Au XXe siècle, des réalisateurs comme Maurice Tourneur, Murnau, Richard Thorpe, Claude Pinoteau, Jean Becker viennent filmer Tahiti. Ils sont accompagnés de comédiens célèbres : Douglas Fairbanks, Errol Flynn, Charles Laughton, Marlon Brando, Jean-Paul Belmondo... Anna Chevalier, Charles Mauu, Maea Flohr deviennent également les stars d'un film. Ce livre raconte cette petite histoire du cinéma en Polynésie française des origines à la fin des années 1980.

Marc E. Louvat est un réalisateur vivant en Polynésie française depuis 1994. Il réalise de nombreuses émissions de télévision et des documentaires consacrés à la culture polynésienne. De 2003 à 2011, il gère avec Eric Bourgeois la collecte, la conservation et la valorisation du patrimoine audiovisuel polynésien. Il est l'un des membres fondateurs du Festival International du film documentaire océanien et du ciné-club polynésien Cinematamua.

www.ateliertahitidocs.com/

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Pito Mā 11 Radio Cocotier de Gotz, Marotea

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Pito Mā 11 Radio Cocotier de Gotz, Marotea

De la BD 100% tahitienne de l’éditeur Au vent des îles, 2016

Déjà le onzième album des aventures de Pito Ma. Clins d’œil humoristiques sur la vie polynésienne, avec comme fil conducteur de cet album, les ragots qui nourrissent le quotidien des îles …

GOTZ

Gotz est né en 1964. Artiste peintre, il a abordé toutes les formes d’expression plastique avant de se consacrer à son art : la peinture. Il vit depuis 1991 à Tahiti, sur l’île de Moorea au milieu de l’exubérante végétation d’une vallée où est installé son atelier. Illustrateur, il est l’auteur des planches de « Pito ma », une bande dessinée dans laquelle il croque la vie polynésienne avec humour. Gotz a également réalisé plusieurs ouvrages sur le tatouage polynésien, un sujet qui le passionne. C’est avec gourmandise que, tout môme, Gotz dévorait les histoires de Spirou, Gaston Lagaffe et Astérix… Il en recopiait avec soin les personnages et les décors, s’en inspirant pour créer de petites histoires. Il a travaillé seul sur les cinq premiers albums, il s’est adjoint les services d’un scénariste depuis quelques temps. Toerau sur les épisodes 6 à 8, et Marotea parolier et chroniqueur radio depuis le N°9. «J’avais besoin de me renouveler. Je commençais à être en décalage avec l’ambiance générale de Papeete » explique Gotz qui vit souvent reclus dans sa vallée de Moorea dans un article du 16 septembre 2014 dans Tahiti Infos. Grâce à l’arrivée de scénaristes certains points de vue changent et la famille Pito Ma s’enrichit de nouveaux personnages. Le club des cinq camarades du début est devenu une brochette d’une douzaine de figures.

Autre BD illustré par Gotz L’ALLIANCE MA’OHI chez le même éditeur

Le peuple Pacifique vit en parfaite harmonie sur le grand continent Hawaiki Nui jusqu’à l’arrivée de ce grand navire inconnu. À son bord, le terrible Byron se révèle être un tyran sanguinaire assoiffé de pouvoir.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>