Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecrivain du pacifique

Lire Sous-le-Vent, c’est la prolongation du salon de Papeete en Polynésie qui vient de s'achever

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo Lire en Polynésie dans la mairie de Uturoa

Photo Lire en Polynésie dans la mairie de Uturoa

Affluence autour du Livre au salon de Raiatea ! Un salon comme celui de de lire en Polynésie dans la capitale ne s’arrête pas comme ça. On n’oublie pas les îles et avec la participation active des chefs d'établissements scolaires aux professeures documentalistes.

Les enfants se ruent sur les livres au fenua ! comme le montre la photo.

 

Une vidéo de mes amis de "BLACKSTONE987" une maison de production très dynamique qui était trés presente sur le salon.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Caty et Gilbert Banneville les Marquisiens de France au salon de Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Gilbert Banneville et sa fille sur le paepae. Photo JP

Gilbert Banneville et sa fille sur le paepae. Photo JP

Caty et Gilbert Banneville sont en couple sur la scène littéraire comme dans la vie. Ils signent pour cette nouvelle édition du salon du livre Le voyage de la flûte de roseau aux Marquises, un album jeunesse proposé par les éditions Haere Po.

Le couple a ému plus d’un visiteur de ce salon. Ils étaient un peu chez eux puisqu’ils ont vécu au Îles Marquises mais leur gentillesse, l’émouvante retrouvaille avec leur fille adoptive marquisienne, qu’il n’avait pas vu depuis 6 ans, sur le paepae avant la présentation du l’ouvrage des éditions Haere Po sur fond musicale de la flûte de Gilbert a enthousiasmé les visiteurs présents.

Caty est aussi un peintre célèbre. Un beau couple qui ont même offert à une de leur petite-fille un billet pour Papeete la semaine suivant le salon. Leur bonheur faisait plaisir à voir. Le salon c’est cela aussi des invités heureux qui peuvent allier salon et loisir en famille. Le fils Banneville sera bientôt chez nous sur le Caillou, c’est un amoureux de la mer qui se fera certainement très vite des amis chez nous. JP

Plus sur l’ouvrage des Banneville

Emouvantes retrouvailles. Photo JPEmouvantes retrouvailles. Photo JP

Emouvantes retrouvailles. Photo JP

Photos JP
Photos JPPhotos JP

Photos JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Le centenaire de La Société des études océaniennes fêté pendant le salon du livre de Papeete.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos de JP du stand des éditions SEO et de la présentation de Pape’ete de jadis et de naguères
Photos de JP du stand des éditions SEO et de la présentation de Pape’ete de jadis et de naguères

Photos de JP du stand des éditions SEO et de la présentation de Pape’ete de jadis et de naguères

La Société des études océaniennes (SEO) est née en janvier 1917. Elle a été fondée par le gouverneur Julien pour étudier toutes les questions allant de l'anthropologie aux mœurs en passant par l'histoire et les traditions. Les résultats des travaux publiés dans un bulletin qui vit toujours, le BSEO. L'actuel président de la société, Jean Kape.

Les membres de la SEO

La société compte huit administrateurs : Olivier Babin, Michel Bailleul, Jean-François Butaud, Marie-Noëlle Fremy, Robert Koenig, Daniel Margueron, Josiane Teamotuaitau et Frédéric Torrente. Au conseil d'administration de strouve : Jean Kape (président), Philippe Raust (vice-président), Eliane Hallais Noble-Demay (secrétaire), Peter Meuel (secrétaire-adjoint), Yves Babin (trésorier), Pierre Blanchard (Trésorier-adjoint). Raymond Vanaga Pietri est membre d'honneur.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Au salon de Pollynésie,Tapa, une bible sur cet art millénaire, sous la direction de Michel Charleux

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Présentation de Tapa sur le paepae de la maison de la culture de Papeete. Photo JP

Présentation de Tapa sur le paepae de la maison de la culture de Papeete. Photo JP

Ce petit « opuscule » de presque 600 pages est un ouvrage collectif avec la participation de Christophe Sand et Emmanuel Kasarherou. Il devrait être disponible chez Calédo Livres mi-décembre comme mon roman Les Moustaches de Tigre car ils sont sur le même arrivage bateau (retardé). Mon ami Alain Brianchon, calédonien d’adoption est co-auteur de magnifique ouvrage. JP

TAPA. De l’écorce à l’étoffe, art millénaire d’Océanie. De l’Asie du Sud-Est à la Polynésie orientale, sous la direction de Michel Charleux. Plus sur un autre article

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Salon de Papeete Daniel Pardon devant le paepae en dédicace

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Salon de Papeete Daniel Pardon devant le paepae Photo JP

Salon de Papeete Daniel Pardon devant le paepae Photo JP

Encore une belle rencontre et des ouvrages qui valent le détour mais devant autant d'ouvrages, on ne peut vraiment pas acheter tous les livres. Son guide des fruits nouvelle édition, pourtant, me tente toujours. Je le prendrai peut-être à Caledo Livres. JP

Arrivé à Tahiti au début de l’année 1984, Daniel Pardon a été successivement rédacteur en chef du quotidien La Dépêche de Tahiti pendant près de dix-huit ans, puis, pendant treize ans, rédacteur en chef du pôle Magazines accolé à La Dépêche, pôle qu’il a créé en remettant à flot des titres comme Tiki Mag et Fenua’Orama ou en lançant certains autres titres, notamment Maisons du Fenua et Fenua Economie.

Originaire de Lyon, Daniel Pardon avait été journaliste une dizaine d’années entre Rhône et Saône dans divers médias, dont le groupe Dauphiné Libéré (il était, avant son départ à Tahiti, chef du service économique et boursier du Journal Rhône-Alpes). C’est sa passion pour la plongée sous-marine qui l’a fait s’installer à Tahiti où il a pu réaliser ses “rêves de gosse” et devenir notamment photographe sous-marin. Petit à petit, il a bifurqué vers l’étude de la flore locale ; on lui doit déjà un guide des fleurs de Tahiti et un guide des fruits de Tahiti.

Auteur de plusieurs livres, dont :

– Tahiti entre ciel et mer (Editions Glénat, 1992),

– Mururoa, Fangataufa, état des lieux (Editions Glénat, 1995),

– Guide des fruits de Tahiti (Editions Au vent des îles, 2005),

– Guide de l’île de Pâques (Editions Au vent des îles, 2008),

[Éd. Au vent des îles] par Daniel Pardon

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Patrice Guirao, Tu vois ! J’ai vu, et apprécié le maître du polar à la sauce océanienne.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Patrice pendant une séance de dédicace au salon de Papeete. Photo JP

Patrice pendant une séance de dédicace au salon de Papeete. Photo JP

Patrice Guirao, né en 19541 à Mascara (Algérie), est un parolier et romancier français. Il a contribué à l'écriture des textes de plusieurs comédies musicales, dont notamment Les Dix Commandements, Cléopâtre, Le Roi Soleil, Mozart, l'opéra .Robin des Bois et, Les Trois Mousquetaires, des comédies musicales. Il a écrit des chansons pour de nombreux artistes, entre autres, Johnny Hallyday (Ça ne change pas un homme, L'Eldorado, Ça n'finira jamais), Florent Pagny, Calogero (Prendre racine…), Viktor Lazlo, Pascal Obispo, Jane Birkin, Mireille Mathieu ( Un peu d'espérance, La vie n'est plus la vie sans nous, Chansons des rues) et bien d'autres. Par ailleurs il a signé plusieurs albums d'Art Mengo ainsi que l'album Espace indécent d'Ute Lemper.

Edition de Tahiti AU VENT DES ILES

Patrice Guirao partage sa vie entre la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie. Il a écrit un livre pour enfants Tamariata, l'enfant nuage. Mais il est surtout célèbre pour sa trilogie Al Dorsey, des polars à la sauce océanienne qui ont pour décor le fenua. Un coup de maître, puisqu’avec cette série, ils touchent aussi bien les lecteurs du pacifique que les francophones du reste du monde à la recherche d’un genre nouveau. J’ai découvert au salon un homme charmant avec de l’humanité et un vécu qui le fait sortir du lot. Il a aussi un grand talent de médiateur. C’est lui qui fut chargé de partager ses expériences avec une pointure du polar américain Iian Levison. Une complicité s’est de suite installée entre les deux hommes qui ont eu le plaisir d’avoir un roman adapté au cinéma. Le salon du livre de Papeete a été l’occasion de découvrir des auteurs que je croyais inatteignables pour l’éternel challenger que je suis et j’ai découvert tout simplement des hommes avec un cœur et une empathie incroyable. Patrice est de ceux là. J’ai commencé son dernier livre « Tu vois ! » présenté pour la première fois au salon. Un polar de plus, une enquête où l’humour est omniprésent. Le détective de Tahiti vaut le détour. JP

Patrice Guiaro et Iian Levison sur le paepae. photo JP

Patrice Guiaro et Iian Levison sur le paepae. photo JP

Video "Vent des îles" de 2017 à propos de l'adaptation sur petit écran de Al Dorsey

Partager cet article
Repost0

Chantal Spitz, l’insoumise, la talentueuse était aussi de la fête du livre à Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Chantal et son amie photo de JP ainsi que pendant le fameux spectacleChantal et son amie photo de JP ainsi que pendant le fameux spectacle
Chantal et son amie photo de JP ainsi que pendant le fameux spectacle

Chantal et son amie photo de JP ainsi que pendant le fameux spectacle

Chantal T. Spitz est née le 18 novembre 1954 à Pape’ete (Tahiti). C’est l’auteure incontournable du fenua mais j’ai découvert aussi la militante participer et jouer dans le spectacle Pina'ina'i. Elle est merveilleuse et ses convictions restent intactes. Il faut lire ses ouvrages pour comprendre le peuple polynésien. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Philippe Prudhomme, mon copain du salon de Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos JPPhotos JP

Photos JP

Philippe Prudhomme a consacré plusieurs ouvrages à Bougainville. Avec ce dernier ouvrage, il nous permettra de mieux comprendre la personnalité et le rôle de Wallis dans la rencontre entre deux cultures.

Philippe, c’est un copain. Échanger avec lui sur sa passion pour les grands explorateurs du Pacifique m’a permis d’enrichir mes connaissances et de me lier d’amitié avec cet auteur chaleureux, heureux de vivre à Tahiti avec vue sur mer, pour rêver des grands voiliers. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Titaua peu sur le paepae de la maison de la culture à Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo JPPhoto JP

Photo JP

Titaua Peu est née en Nouvelle-Calédonie en 1975 : elle s'est installée avec sa famille à Tahiti au début des années 80. En 2003, Tituana Peu devenait à trente-quatre ans la plus jeune auteure et femme tahitienne à être publiée, avec "Mutismes" (Haere Po). Son dernier c’est l’envers de la carte postale polynésienne. Un livre sublime. Après l’avoir croisé au SILO en Nouvelle-Calédonie cela a été un réel plaisir pour moi de la retrouver au salon de Papeete. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Avec l'auteur du livre Le Païen. La rencontre finale.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'auteur et Sunny Photo JP

L'auteur et Sunny Photo JP

La rencontre avec l'auteur du livre Le Païen, Ariirau qui retrace des tranches de la vie de Sunny Moana'ura Walker, originaire de l'île de Rurutu, polythéiste vouant un Culte aux ancêtres sur le marae Tupuhaea à Pirae, Tahiti a clôturé ce salon de lire en Polynésie qui a été épargné par la pluie pourtant récurrente à Tahiti. Le ciel s’est couvert avant la rencontre avec ce chaman du fenua qui a passionné les auditeurs en expliquant son rapport avec la nature et la religion. Il a été très convainquant d’autan que la pluie tombée miraculeusement avait obligé un regroupement sous un préau pour que le public soit véritablement en communion avec lui. On ne sort pas indemne d’une telle confrontation. JP

Sunny Moana’Ura Walker est une figure du paysage culturel polynésien. Ce roman biographique retrace son parcours de vie atypique et le révèle aux trois âges de sa vie qui l’a mené jusqu’au marae Tupuhaea, dans la vallée de Hamuta. À travers son témoignage, nous voyageons dans le temps et dans l’espace, du Rurutu de la fin des années cinquante jusqu’au Tahiti d’aujourd’hui, en passant par l’Amérique, la France et l’Afrique. Une trajectoire au cours de laquelle il s’éveille à une spiritualité animiste et polythéiste, qui le conduit notamment sur la pirogue traditionnelle Faafaite. L’homme qui voue un culte aux ancêtres et se dit lui-même «païen», se dévoile comme un exemple de liberté, d’intégrité et d’amour pour son pays, pour ses ancêtres.

Photo JP

Photo JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>