Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecrivain du pacifique

Conférence de presse avant le 17e salon du livre de Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les invités du salon

Les invités du salon

Dans l'espace Lafayette du Tahiti Pearl Beach Resort d’Arue au troisième étage avec vue sur la mer et un temps magnifique, les invités et la presse se sont retrouvés ce mardi matin. Christian Robert, le président de l’association des éditeurs de Tahiti et des îles, assisté de ses collaboratrices et collaborateurs, a présenté les invités et les intervenants de ce salon qui semble très bien engagé.

Un petit livre, « Le dire et l’écrire », un florilège d’expressions populaires émouvant, fruit d’une collecte de textes hétéroclites d’écrivains ou non de tout poils recueilli en 2016, a été offert aux invités. Le livre de la parole au peuple d’une certaine manière, a été tiré à 3000 exemplaires grâce à de généreux donateurs dont l’office des postes de Polynésie.  C’est une initiative de l’association des éditeurs et de Sylvie Couraud.

Toutes les activités de ce salon ont été passées en revue.

Le Prix AMOPA des écoliers et des lycéens un événement en direction des jeunes a été présenté par l’organisateur ci-contre en photo.

On attend avec impatience la suite. Les invités Calédoniens venaient juste d’arriver. Même pas fatigués, ils avaient les yeux bien ouverts. Trop forts les Cagous ! JP

Marcus Malte, son épouse et Julie Revault (Photo JP)

Marcus Malte, son épouse et Julie Revault (Photo JP)

Christian Robert, Jean Guiard, Peter le fidjien et une traductrice néozelandaise, l'invité des Antilles Steven et L'éditeur Wallard de Tahiti en grande conversation avec un collègue. Photos JP.
Christian Robert, Jean Guiard, Peter le fidjien et une traductrice néozelandaise, l'invité des Antilles Steven et L'éditeur Wallard de Tahiti en grande conversation avec un collègue. Photos JP.Christian Robert, Jean Guiard, Peter le fidjien et une traductrice néozelandaise, l'invité des Antilles Steven et L'éditeur Wallard de Tahiti en grande conversation avec un collègue. Photos JP.
Christian Robert, Jean Guiard, Peter le fidjien et une traductrice néozelandaise, l'invité des Antilles Steven et L'éditeur Wallard de Tahiti en grande conversation avec un collègue. Photos JP.Christian Robert, Jean Guiard, Peter le fidjien et une traductrice néozelandaise, l'invité des Antilles Steven et L'éditeur Wallard de Tahiti en grande conversation avec un collègue. Photos JP.

Christian Robert, Jean Guiard, Peter le fidjien et une traductrice néozelandaise, l'invité des Antilles Steven et L'éditeur Wallard de Tahiti en grande conversation avec un collègue. Photos JP.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Christian Robert vous parle des livres et du salon de Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Au loup ! Jenny Pradines et Leia Chang Soi invitées du salon de Papeete.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Au loup ! Jenny Pradines et Leia Chang Soi invitées du salon de Papeete.
Au loup ! Jenny Pradines et Leia Chang Soi invitées du salon de Papeete.

Photo du FB de vent des îles de Jenny Pradines, l'auteur de Au loup !

Victime de sa réputation, Monsieur Loup est traqué au coeur de ses montagnes. Une nuit, il décide de tout quitter pour vivre au bout du monde.

Monsieur Loup pose alors ses valises à Tahiti. Il espère y passer incognito mais sa réputation le rattrape et l’aventure commence !

À partir de 5 ans.

Enfin une histoire de Loup à Tahiti !

À retrouver au salon du livre samedi 18 novembre

Présentation de l'album à 10h15 à La Maison de la Culture de Tahiti avec LeiaChang Soi

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Présentation des revues Connexions 7 et 8 par Jean Guiart

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Présentation des revues Connexions 7 et 8 par Jean Guiart
Présentation des revues Connexions 7 et 8 par Jean Guiart

Jean Guiart, né le 22 juillet 1925 à Lyon, est un anthropologue et ethnologue français spécialiste de la Mélanésie. il présentera de

17h05 à 17h20 jeudi 16 novembre

Au salon du livre de Polynésie, sur le Paepae a hiro,

les revues Connexions 7 et 8
[Éd. Te Pito O te Fenua] 

 

Connexions n° 7 & 8 – Revue semestrielle

Au sommaire du n° 7 : textes de Jean Guiart, Paul Strona, Robert Dean Frisbie, Arthur Grimble, Tom Harrisson, Michel Lhomme, Michel Loiseau, Didier Alphen, Riccardo Pineri, Henri Theureau.

Au sommaire du n° 8 : textes de Jean Guiart, Edgar Aubert de la Rüe, Manuel Perianez, Agence TASS, Serge Dunis, Chris- tophe Shigetomi.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

A paraître au Salon Du Livre Lire en Polynésie en exclusivité !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

couvrez la nouvelle édition du livre illustré Mau Moko de Ngahuia Te Awekotuku & Linda Waimarie Nikora

Ecrit par un groupe de spécialistes maoris de l’université de Waikato en Nouvelle-Zélande, cet ouvrage est ce qui existe de plus «complet» aujourd’hui sur le « moko », le tatouage maori.

Découvrez la nouvelle édition du livre illustré Mau Moko de Ngahuia Te Awekotuku & Linda Waimarie Nikora

Ecrit par un groupe de spécialistes maoris de l’université de Waikato en Nouvelle-Zélande, cet ouvrage est ce qui existe de plus «complet» aujourd’hui sur le « moko », le tatouage maori.

Un ouvrage magnifique. Je peux le toucher puisque je suis au fenua.

Pour les amateurs présents au salon de Papeete, ne rater l'occasion. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Tahitian Street art d’Isabelle Esquevin présenté au salon du livre de Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Tahitian Street art d’Isabelle Esquevin présenté au salon du livre de Polynésie
Tahitian Street art d’Isabelle Esquevin présenté au salon du livre de Polynésie

Collection : Culture Pacifique, Au vent des îles, 2017

Catégorie : Beaux livres, art

Le « Street Art », ou art urbain, est un mouvement artistique contemporain. Strictement visuel, il englobe toutes les formes d’art réalisé dans la rue ou dans les endroits publics. Cet ouvrage, abondamment illustré, retrace l’histoire et l’évolution fulgurante du graffiti en Polynésie française, décrit les techniques utilisées et présente les « crews » de Tahiti ainsi que les principaux artistes du fenua et leurs œuvres.

Livre bilingue français-anglais.

Ce livre est vendu 5 500 XPF / 46.09€

Disponible en librairie ou par le net chez Pacific Book’in

 Samedi 18 novembre au salon du livre de Papeete de 18h30 à 18h45 présentation de Tahitian Street Art [Éd. Au vent des îles]

par Isabelle Esquevin, auteure, accompagnée des graffeurs !!!

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Les nombreuses nouveautés des éditions Au vent des îles pour le salon de Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Cliquez sur les images pour une meilleure définition
Cliquez sur les images pour une meilleure définition
Cliquez sur les images pour une meilleure définition

Cliquez sur les images pour une meilleure définition

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

LE PAIEN en présence de l'auteure ARIIRAU sera présenté salon de Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

LE PAIEN en présence de l'auteure ARIIRAU sera présenté salon de Polynésie
LE PAIEN en présence de l'auteure ARIIRAU sera présenté salon de Polynésie
LE PAIEN en présence de l'auteure ARIIRAU sera présenté salon de Polynésie

Cet ouvrage sera lancé au salon de Polynésie.

Ariirau est née en 1972 d’une mère tahitienne et d’un père français, elle s'inspire des gens de son île et publie occasionnellement des articles dans la rubrique «Culture et Patrimoine» de Tahiti Infos.

Ne manquez pas la rencontre avec l'auteur du livre Le Païen le dimanche 19 novembre à 15h35 à La Maison de la Culture de Tahiti

Plus d’infos sur le 17e Salon du Livre Tahiti au 40 50 95 95

 

Roman biographique : tranches de vie de Sunny Moana'ura Walker, originaire de l'île de Rurutu, polythéiste vouant un Culte aux ancêtres sur le marae Tupuhaea à Pirae, Tahiti.

Sunny Moana’Ura Walker est une figure du paysage culturel polynésien. Ce roman biographique retrace son parcours de vie atypique et le révèle aux trois âge de sa vie qui l’a mené jusqu’au marae Tupuhaea, dans la vallée de Hamuta. À travers son témoignage, nous voyageons dans le temps et dans l’espace, du Rurutu de la fin des années cinquante jusqu’au Tahiti d’aujourd’hui, en passant par l’Amérique, la France et l’Afrique. Une trajectoire au cours de laquelle il s’éveille à une spiritualité animiste et polythéiste, qui le conduit notamment sur la pirogue traditionnelle Faafaite. L’homme qui voue un culte aux ancêtres et se dit lui-même «païen», se dévoile comme un exemple de liberté, d’intégrité et d’amour pour son pays, pour ses ancêtres.

Au vent des îles

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Marcus Malte, la tête d’affiche des invités du salon de Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La photo officielle de Marcus Malte du salon.
La photo officielle de Marcus Malte du salon.

La photo officielle de Marcus Malte du salon.

Marcus Malte est « un type qui écrit des histoires ». Romancier depuis plus de vingt ans, il a été propulsé sur le devant de la scène littéraire en 2016 grâce au prix Femina. Il reste un homme humble, un auteur dont les efforts et les doutes sont balayés par les émotions qu’il suscite chez ses lecteurs. Plus sur Lire en Polynésie

Marcus Malte, pseudonyme de Marc Martiniani, né le 30 décembre 1967 à La Seyne-sur-Mer, est un écrivain français de plusieurs romans policiers et ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse.

Biographie

Après un baccalauréat littéraire, il obtient une licence d'études cinématographiques et devient responsable d'une salle de cinéma de sa ville natale. Également pianiste, il joue régulièrement au sein d'un groupe de jazz. Cette expérience lui inspire Mister, le héros de son premier roman, Le Doigt d'Horace (1996). Mister, un musicien noir joue du piano dans une boîte parisienne où un certain Franck, venu le féliciter, lui révèle un soir avoir tué trois individus. Avec Bob, un ami chauffeur de taxi, Mister se lance dans une enquête pour en savoir plus. Ce héros singulier dans l'univers du polar français revient dans Le Lac des singes (1997) où il accepte un contrat pour faire partie d'une formation qui se produit au Casino d'Évian. À son arrivée sur place, il apprend par le commissaire Jabron que plusieurs joueurs qui ont récemment gagné aux tables de jeu ont été assassinés. Mister sympathise avec des employés du Casino et comprend bientôt que l'un d'entre eux est le coupable recherché.

Marcus Malte abandonne ensuite Mister pour écrire des romans noirs, dont Carnage, constellation (1998), récit de la rencontre entre un jeune transsexuel et un truand, Garden of Love (2007), lauréat de plusieurs prix, et Les Harmoniques (2011), qui remporte le Prix Mystère de la critique 2012. Il a également fait paraître des romans policiers destinés à la jeunesse, notamment Il va venir (2005) et De poussière et de sang (2007).

Le 25 octobre 2016, le prix Fémina lui est attribué pour Le Garçon. En juin 2017, il reçoit pour ce même roman le prix Cardinal-Perraud, des mains de Mgr Benoît Rivière.

Le prix Femina est un prix littéraire, créé en 1904 par vingt-deux collaboratrices du magazine La Vie heureuse, afin de constituer une contre-proposition au prix Goncourt qui consacrait de facto des hommes. Le prix est attribué chaque année par un jury exclusivement féminin le premier mercredi de novembre à l'hôtel de Crillon à Paris. Il récompense chaque année une œuvre de langue française écrite en prose ou en vers.

En 2016 Les autres lauréats sont Rabih Alameddine, Femina étranger pour Les vies de papiers (éd. Les Escales) et Ghislaine Dunant, Femina de l’essai pour sa biographie Charlotte Delbo, la vie retrouvée (éd. Grasset)

Pour 2017, la remise des prix se tiendra le 8 novembre soit demain à la parution de cet article. En lice

Romans français

Ma reine de Jean-Baptiste Andrea (L'Iconoclaste)

Sucre noir de Miguel Bonnefoy (Rivages)

La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)

Bakhita de Véronique Olmi (Albin Michel)

L'art de perdre d'Alice Zeniter (Flammarion)

Romans étrangers

Le cœur battant de nos mères de Brit Bennett traduit de l'anglais par Jean Esch (Autrement)

Les huit montagnes de Paolo Cognetti traduit de l'italien par Anita Rochedy (Stock)

La salle de bal d'Anna Hope traduit de l'anglais par Elodie Leplat (Gallimard)

Le corps des ruines de Juan Gabriel Vasquez traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon (Seuil)

Ecrire pour sauver une vie, le dossier Louis Till de John Edgar Wideman traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Catherine Richard-Mas (Gallimard).

Essais

Gabriële d'Anne et Claire Berest (Stock)

Des Américaines à Paris : 1850 - 1920 de Gérard Bonal (Tallandier)

Mes pas vont ailleurs de Jean-Luc Coatalem (Stock)

L'Eldorado polaire de Martin Frobisher: récit de Marie-Hélène Fraïssé (Albin Michel)

Au gré des jours de Françoise Héritier (Odile Jacob)

La parole et l'action : itinéraire d'un avocat militant d'Henri Leclerc (Fayard)

Décadence fin de siècle de Michel Winock (Gallimard)

Ci-dessous quelques livres de Marcus Malte. Sur 40, j’ai tapé au hasard. JP

Marcus Malte, la tête d’affiche des invités du salon de Polynésie
Marcus Malte, la tête d’affiche des invités du salon de Polynésie
Marcus Malte, la tête d’affiche des invités du salon de Polynésie

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Tu vois ! Le détective de Tahiti reprend du service

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Tu vois ! Le détective de Tahiti reprend du service
Tu vois ! Le détective de Tahiti reprend du service

Message de l’auteur (source FB) :

« Un livre ce n'est pas "un auteur». C'est le résultat du talent de tous ceux par qui il existe. Des artistes de l'ombre sans qui, pourtant, un livre ne serait que lettre morte. Je tiens à remercier tous ceux qui ont permis que cette saga existe, je ne les citerai pas tous, mais parmi eux il y a aussi l'incontournable Lucile Bambridge, bien sûr Christian Robert, Hélène également mais aussi tous ceux qui à chaque étape de l'évolution du livre sont là. Du coursier qui livre les bouquins aux journalistes qui se font l'écho de son existence et de sa sortie en librairie. Merci donc à tous les maillons de cette chaîne qui conduit à un livre... et SPECIAL KISS à tous les lecteurs qui m'ont fait confiance et continue de répondre présents à chaque nouveau livre. On se voit au salon du livre dans quelques jours. » Vent des Îles

GUIRAO PATRICE

Né en 1954 à Mascara (Algérie), Patrice Guirao arrive à Tahiti en 1968. Il ne quittera l’île que pour poursuivre ses études en France à l’Ecole Nationale d’Aviation Civile. Son diplôme en poche, il retourne exercer son métier « d’aiguilleur du ciel » sous ces tropiques qu’il aime tant. Quelques années plus tard, il entame avec succès une carrière de parolier sans pour autant quitter son île. Il enchaîne en toute discrétion les tubes, et collabore avec des artistes tels qu’Art Mengo, Pascal Obispo, Calogero, Johnny  Hallyday ou Florent Pagny pour ne citer qu’eux . Il s’adonnera ensuite à l’écriture de comédies musicales à succès (Les Dix Commandements, le Roi Soleil, Cléopâtre, Mozart, Robin des bois).

Tu vois ! Le détective de Tahiti reprend du service

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>