Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

notre caillou

Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans

Cette année, le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans ! Soyez présent pour célébrer cet anniversaire ! L’entrée est gratuite ! Le salon porté par l’OPT, la mairie de Nouméa et le Club Philatélique du Cagou sont très heureux de vous inviter à cet événement qui ravira aussi bien les collectionneurs de timbres que ceux de monnaies, de cartes postales et de toutes autres collections.

Pour les amateurs de littérature, le salon des collectionneurs est aussi un formidable endroit pour retrouver des parutions parfois épuisées en librairie. Les amateurs d’histoire trouveront aussi avec la SEHNC de quoi satisfaire leur curiosité. Le prolifique historien Frédéric Angleviel est un inconditionnel de ce salon, il encore présent cette année avec un stand de ses collections et il propose ses ouvrages dédicacés sur place pour l’occasion. Vendredi matin dès l’ouverture la mairie a été prise d’assaut. C’est jusqu’à dimanche !

Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ansLe salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ansLe salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans
Le salon des collectionneurs de Nouméa fête ses 20 ans

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Mardi 7 juillet 2020 à 18h, à Calédo Livres, retrouvez Jean-Paul Belhomme, expert du café Le Roy en Nouvelle-Calédonie.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ci-dessous un article sur la causerie de l'année dernière renouvelée à la demande de nombreuses personnes

Ci-dessous un article sur la causerie de l'année dernière renouvelée à la demande de nombreuses personnes

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Une causerie pleine d’arômes sur le Bourbon Pointu, le caféier dit petites feuilles, ce mercredi 10 juillet à Calédo Livres.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le conférencier
Le conférencier

Le conférencier

Jean-Paul Belhomme est un passionné. Il est propriétaire du domaine Ida-Marc (prénoms des grands-parents, des figures de la brousse). Il nous a présenté son ouvrage et a raconté l’histoire de ce café exceptionnel pour cette causerie pleine d’arômes à la librairie Calédo Livres. Jean-Paul Belhomme est pharmacien de formation. Il a relancé l’exploitation à la fin des années 90, en remettant à l’honneur un arabica grand cru que l’on pensait disparu. Il étudie son café d’une manière scientifique. Il pourrait en parler des heures. Il fait des statistiques sur la taille des grains, leur forme et les rendements depuis des années. Le Bourbon Pointu a une particularité, il est pointu ! C’est l’une de ses caractéristiques avec sa petite taille. Pour faire un kilo de café d’une variété courante il faut 3000 grains, avec le Bourbon appelé aussi Leroy, il en faut 5000. Ceci explique en partie son prix. C’est dans un coin de son domaine de 13 hectares que se trouvaient les trente derniers pieds de Bourbon Pointu. C’est un arabica à très faible teneur en caféine (0,53%) mais aux très nombreux arômes que nous avons donc pu déguster à la fin de la causerie. Sur le Caillou ce café était connu avec le nom de caféier petites feuilles par les colons car le Bourbon a un gène de nanisme. Il est petit avec la forme d’un sapin. Il demande de l’ombre. Rien à voir avec le café soleil, un gros échec en Calédonie. Il y a quelques années on a fait croire aux Calédoniens qu’on relancerait cette filière avec du café soleil. Deux énormes machines pour le récolter de plusieurs millions dorment dans un dock à Tontouta. Bref, pour tout savoir sur l’histoire de ce café "de niche", il faut se procurer ce beau livre très instructif. La librairie Calédo Livres vient d’être réapprovisionnée, c’est le moment ! Jean-Paul Belhomme est probablement l’un des plus grands connaisseurs au monde du café Leroy. L’un des rares spécialistes de ce café qui se vend une fortune au japon et ailleurs est Calédonien. Winston Churchill en buvait, on peut être fier.

 

Originaire de la réunion, cette espèce y a disparu à la fin du 19ème siècle suite à une épidémie. Aujourd’hui, le domaine de Jean-Paul Belhomme compte environ 40 000 pieds de caféiers, sortis de sa pépinière puis plantés sous ombrage.

Causerie et dégustation
Causerie et dégustation

Causerie et dégustation

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

FIN MAL GÉRÉ ! L’ouvrage est disponible à Calédo Livres. Une parution des éditions Madrépores

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

FIN MAL GÉRÉ ! L’ouvrage est disponible à Calédo Livres. Une parution des éditions Madrépores

Après le succès de sa première pièce « Fin mal barrés ! », la journaliste Jenny Briffa signe un second volet tout aussi jubilatoire sur les maux de la société calédonienne et les errances de sa classe politique.

Fin mal géré ! de Jenny Briffa

Diffusion distribution : www.pacific-bookin.nc

Résumé de l’ouvrage

Hussein Wobama est le cousin de Michelle, une comédienne métisse comme lui, qui a connu un immense succès en témoignant de ses peurs et de ses espoirs face à l’imminence du premier référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

Homme simple, mais tourmenté par les prémices de la fameuse crise de la quarantaine, lui aussi s’interroge sur le choix que lui impose ce nouveau rendez-vous avec l’histoire : le second référendum et sa question couperet, pour ou contre l’indépendance ? Ses réflexions souvent naïves, et parfois même absurdes, sur l’identité, le devenir et la gestion politique et économique du pays, s’avèrent quelquefois douloureusement pertinentes. À son corps défendant, il semble incarner une sorte de messie…

Forte de l’engouement qu’a connu sa première pièce Fin mal barrés !, plébiscitée par le public, tant sur la scène qu’en librairie, la journaliste Jenny Briffa signe un second volet tout aussi jubilatoire sur les maux de la société calédonienne et les errances de sa classe politique.

Cette version intégrale (contenant les tableaux de la version scénique et des inédits), est disponible en librairie depuis le 25 juin 2020, date de la première du spectacle.

Le premier volet, Fin mal barrés !, est également disponible aux éditions Madrépores. Ici.

 

Jenny Jenny Briffa est née en Nouvelle-Calédonie en 1981. Elle passe l’essentiel de son enfance à Nouméa et au Mont-Dore. De ses années au collège de Boulari, elle garde de solides amitiés avec Maïté Siwene, notamment, l’interprète de sa première pièce, Fin mal barrés ! – et une passion précoce pour le journalisme… suite voir site des éditions Madrépores source de cet extrait.

 

Ci-dessous le comédien Stéphane Piochaud, une très belle photo de Sudmag par Céline Marchal.

 

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Magazine Le Pays, un magazine qui gagne à être connu

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Magazine Le Pays, un magazine qui gagne à être connu
Magazine Le Pays, un magazine qui gagne à être connu
Magazine Le Pays, un magazine qui gagne à être connu

Le mensuel, publié par la société cordyline.com en partenariat avec la province Nord, n’est pas accessible sur Internet mais disponible en kiosque à Nouméa et sur abonnement partout dans le monde. Sauf le numéro d’Avril 2020 accessible en suivant ce lien en raison du confinement Lien pour le numéro d’avril

En kiosque

Le magazine Le Pays est vendu en kiosque à Nouméa chez les dépositaires suivants :

Ah l’encrier (centre commercial Kenu In)

Librairie de Michel Ange (Motor-Pool)

Cyber Presse (6e km centre commercial Bellevie)

Céleste (rue Anatole France, centre-ville)

Johnston distribution (Casino Johnston)

Intercal (Pont des français)

La Coulée Yatoo (Pont des Français)

Boule et Bill (rue Clémenceau, centre-ville)

Tabac du Moana (Moana center, centre-ville)

Tabac (Koutio)

Librairie Charlemagne (Bourail)

SARL Six Tina Market (Tina)

SCIE Magenta (Leader Price Magenta)

Shell Victoire Super Auteuil

Multibazar (Boulouparis)

Caledolivres (rue J. Jaurès, Nouméa)

Contact :Le Pays, B.P. 350, 98833 Voh (Vook), Nouvelle-Calédonie. Tel (687) 75.35.74.

Partager cet article
Repost0

Au Marché de Lucien avec Eddy Mboyo Bofenda star congolais pour le 1er juin des écritures théâtrales jeunesse

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le staff LEC avec Eddy, Juliette Maes présidente d'honneur de lire en Calédonie et Joël PAUL avec Eddy
Le staff LEC avec Eddy, Juliette Maes présidente d'honneur de lire en Calédonie et Joël PAUL avec EddyLe staff LEC avec Eddy, Juliette Maes présidente d'honneur de lire en Calédonie et Joël PAUL avec Eddy

Le staff LEC avec Eddy, Juliette Maes présidente d'honneur de lire en Calédonie et Joël PAUL avec Eddy

Le Marché de Lucien est un événement populaire ouvert à tous qui se tient tous les derniers samedi de chaque mois. Organisé autour des valeurs telles que le partage, l’écocitoyenneté, et la protection de l’environnement. Le thème du prochain SILO, salon international du livre océanien sera « Soyons Nature », Bernheim n’a pas attendu pour l’être.

La bibliothèque accueille gratuitement durant les heures d’ouvertures au public (de 9h00 à 16h00), des exposants et des associations proposant de l’artisanat, des produits maraîchers.

Ce 1er juin était particulier puisqu’Elsa Artaso présidente LEC, l'association Lire en Calédonie avait invité au marché pour la 1ère édition calédonienne du : "1er juin des écritures théâtrales jeunesse" un artiste africain Eddy Mboyo Bofenda du Congo pour assurer l’animation. Cet artiste est tombé amoureux de la Nouvelle-Calédonie. Invité pour la semaine de la francophonie, il s’incruste. (C’est une plaisanterie, Eddy est une victime collatérale de la pandémie, il est bloqué sur le Caillou).

Il faut noter que ce 1er juin des écritures théâtrales jeunesse est le premier du monde francophone avec le décalage horaire et les reports à cause de la covid-19 dans les villes de métropole. Cet événement est national. L’artiste congolais a joué des instruments traditionnels de son pays chanté et raconté un conte de la forêt équatoriale africaine. Ses textes, adaptées à la pandémie et à son exil forcé étaient touchants avec des paroles qui contenaient : Nouméa, la semaine de francophonie, covid-19, la fermeture des lieux de culte, l’arrêt du transport aérien, la position géographique de la Nouvelle-Calédonie qu’il appelle « Caledonia », il est évidemment marqué par sa mésaventure.  

Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.
Quelques images de cet événement.

Quelques images de cet événement.

Ce marché était aussi l'occasion de découvrir Wema David dont l'un de ses personnages en fil de fer illustre la couverture de Mon Amoureuse de Akel Waya paru aux éditions Plume de Notou.

 

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Teaser spectacle "Fin mal géré!". Le one man show du comédien Piochaud au sommet de son art ! Pièce écrite par Jenny Briffa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

https://t.co/jVUVA0bXOH?amp=1Biographie (source Poemart)

Brillant comédien et metteur en scène, Stéphane Piochaud est un artiste complet, qui se glisse avec aisance d’un registre théâtral à l’autre, n’hésitant pas à fouler des territoires peu connus, comme la marionnette, un art qu’il explore depuis quelques temps.

Stéphane Piochaud « attrape le virus » du théâtre dans les années 1990, alors qu’il s’initie à l’art dramatique au sein des Ateliers Cirque et Théâtre de Nouméa avec Nadia Rames et Jean-François Gascard. Dès lors il et n’a cessé de développer sa pratique, se professionnalisant en tant qu’interprète mais aussi metteur en scène.

Celui qui a fait de sa passion son métier, co-fonde la compagnie Les Incompressibles en 1998, après être passé par le Conservatoire d’Art Dramatique d’Avignon en 2002, sous la direction de Pascal Papini. Il se produit régulièrement sur les scènes calédoniennes, multipliant les collaborations avec différentes troupes et structures culturelles.

Passionné et avide de connaissances, il se lance en 2012 dans un Master « Recherches » en Études Théâtrales obtenu en 2014 sur la question de la marionnette comme outil dans la formation de l’acteur. Il fait ensuite un passage au Théâtre aux Mains Nues, spécialisé dans la discipline de la marionnette. Fort de cette expérience, il conçoit en 2017 le spectacle Marionnettes en quête d’Hauteur, une réflexion sur le jeu du comédien dans laquelle il explore cette frontière ambiguë qui sépare et unit le personnage-objet à celui qui lui donne vie.

Toujours actif sur les planches, naviguant du contemporain aux grands classiques, Stéphane Piochaud fait partie en 2018, de la distribution de Vie et mort de H, pique-assiette et souffre-douleur, et de Candide adapté par André Luserga. En 2019, on retrouve le comédien dans Othello, mis en scène par Christian Esnay.

Parallèlement à son parcours de comédien, il anime chaque année des stages et des ateliers en direction des milieux scolaires, institutionnels et privés. En 2015, il participe à la création du Département Théâtre de l’École de Cirque de Nouvelle-Calédonie dont il est actuellement responsable pédagogique et professeur.

Prenez vos places pour "Fin mal géré!"...

sur e-ticket.nc 25 26 27

28 Juin 2020 au centre culturel Tjibaou

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !
Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !

Samedi et dimanche, les installations de la SudIles sur les quais de Nouméa ont mis à l’honneur le fruit réputé de Nengone. Treize tonnes de produits vivriers, dont cinq tonnes d’avocats, étaient en vente sur les étals. Pour respecter les consignes de sécurité sanitaire, les visiteurs devaient s’inscrire sur une liste avant d’accéder au site malgré l’attente personne ne râlait l’avocat de Maré a une telle réputation qu’il vaut bien de patienter.

Ce sont treize tonnes de produits vivriers, dont cinq tonnes d’avocats, qui été acheminés par le Betico . Une opération menée conjointement entre la province des Iles et la SudIles avec un objectif : la promotion de la destination.

 

Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !
Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !Comme il n’y a plus de vols sur Maré, les avocats se sont installés à Nouméa !

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Fin Mal Géré ! On en cause mercredi à Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Bon courage à toute l'équipe et bravo à l’infatigable Jenny
Bon courage à toute l'équipe et bravo à l’infatigable Jenny

Bon courage à toute l'équipe et bravo à l’infatigable Jenny

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Eddy MBOYO BOFENDA, une célébrité congolaise dans le domaine de la musique est l’artiste invité pour la semaine de la francophonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Daniel Miroux incontournable et inoxydable président de l’Alliance Champlain a déniché un artiste qui devrait séduire les Calédoniens fans de musique avec cet ambassadeur de la langue française africain. Ci-dessous quelques informations pour faire connaissance avec cet artiste.

 

1985-2020

 

35e ANNIVERSAIRE DE L’ALLIANCE CHAMPLAIN

Programme suivre ce lien

EDDY MBOYO BOFENDA EN NOUVELLE-CALÉDONIE EN MARS 2020

 

C’est depuis son jeune âge que le jeune Eddy Mboyo s’intéressait à la Sanza, instrument traditionnel considéré à tort ou à raison comme l’ancêtre du piano (voir fin d’article), ainsi qu’aux percussions, notamment le Tam-tam.

Déjà sur le banc de l’école, il trompait la vigilance de ses parents pour se livrer en cachette à des activités musicales et assister à des productions des groupes folkloriques.

Une fois les études secondaires achevées (il est aujourd’hui détenteur d’un diplôme d’État, section commerciale et administrative), le jeune artiste en herbe s’engage davantage dans la pratique musicale. En 1989, il se retrouve sur la scène grâce avec le groupe folklorique Willo Punch qu’il avait rejoint. Il s’y révèle comme un excellent danseur et percussionniste.

Axant son travail essentiellement sur les sources traditionnelles, Eddy Mboyo, devenu multi-instrumentiste, imprime à ce groupe son propre cachet, un souffle nouveau, avec lequel il livrera beaucoup de spectacles au Congo avant d'effectuer des tournées en Afrique.

Au fil du temps et à travers ces productions scéniques, Eddy Mboyo, musicien multi-instrumentiste, s’est révélé comme un « Artiste » incontestable, un excellent chanteur, un danseur hors-pair, qualités qui lui valent d’être invité ou associé à des projets musicaux qui requièrent une expertise en matière de musique traditionnelle.

Axant son travail essentiellement sur les sources traditionnelles, Eddy Mboyo, devenu multiinstrumentiste, imprime à ce groupe son propre cachet, un souffle nouveau, avec lequel il livrera beaucoup de spectacles au Congo et à l’extérieur

 

FORMATIONS ET CRÉATIONS

Eddy Mboyo a participé et dirigé plusieurs projets d'échange, ateliers et formations artistiques au plan international sur la danse, les percussions, et la fabrication des instruments de musique à partir des matériels de récupération, notamment :

 

2001 : formation de Conteur dans le cadre de la « RCG » (Rencontre des conteurs et Griots) Organiser par la compagnie Tam-tam théâtre et animé par M. Katanga Mupeyi

2004 : tournée à Strasbourg (France) avec le spectacle de Conte "KINSIONA" avec Hubert Mahela et Marie Claire Vuemba,

2007 : Palais de BOZAR et Musée de L'Afrique Centrale de Tervuren en Belgique,.

2008 : « PAMOJA KU NGOMA » un spectacle de danses et percussions avec 274 artistes de 3 pays de la région des GRANDS LACS (RWANDA BURUNDI, RDC) dans le cadre de résolution des conflits, projet initié par L'ONG Search for common ground.

2010 : création du spectacle « De KINSHASA à  VENISSIEUX » (FRANCE/RDC)

2015 : spectacle « COMMANDO NI NGOMA » avec 1250 Artistes sur scène à Kinshasa.

2016 : ZIMBACONGO (ZIMBABWE ET RDC)

2019 : Atelier de Masters DRUMERS à ABEOKUTA (NIGERIA)

 

DISTINCTIONS

1993 : prix du meilleur artiste-musicien, auteur-compositeur, jeune talent de Kinshasa, Organisé par la société SBK (Société des boissons de Kinshasa)

1997 : 2e prix du Concours du Meilleur chorégraphe en République du Congo /Brazzaville dans le cadre du Festival MABINA DANSE organisé par le chorégraphe CHRISOGONE DIANGOUAYA

2004 : prix du meilleur chorégraphe congolais par L'Agence Aprosoc

2008 : prix du meilleur Artiste-Musicien de la RDC, dans la Catégorie Musique traditionnelle et Recherche musicale organisée par la RTNC2 (deuxième chaîne de télévision publique nationale)

2016 : Prix du DROIT, MEILLEUR ARTISTE-MUSICIEN sur la Créativité et Innovation dans la Musique Congolaise/ Podium Distingué.

2016 : Prix MEILLEUR ARTISTE CARITATIF organisé par les éditions MédiasPaul (Société des Missionnaires de Saint Paul)

2017 : Prix MEILLEUR ARTISTE du MEELTING-POT DES PERCUSSIONS à Hagueno (France) dans le cadre du Festival du Houblon.

2018 : sa chanson « BUDJE » est sélectionnée dans la compilation des 8e Jeux de la Francophonie à Abidjan (Côte d'ivoire).

 

Le mbira est un instrument de musique d'Afrique subsaharienne idiophone et lamellophone (en) composé d'un support en bois sur lequel sont fixées des lamelles métalliques de formes et tailles variés. Il a de nombreux noms selon les régions et ethnies, en particulier en République démocratique du Congo1 : likembe, mbila, mbira huru, mbira njari, mbira nyunga nyunga, nhare, matepeand njari, sansu, zanzu, karimbao, marimba, karimba, kalimba, okeme, ubo, sanza, gyilgo. Les colons européens l'ont appelé piano à pouces ou piano à doigts. Il est proche du marimbula des Caraïbes.

 

Généralement de petite taille et transportable, on en joue en le tenant dans les mains, les pouces levés faisant vibrer les lamelles de longueurs différentes et en nombre variable (de cinq à plus d'une vingtaine), selon diverses gammes. Le corps est souvent creux, faisant office de caisse de résonance.

 

Le faible volume sonore de l'instrument le destine plutôt à des manifestations intimes, en accompagnement du chant.

 

Facile à transporter et à utiliser, peu onéreux, l'instrument a dépassé la sphère de la musique traditionnelle africaine pour être fabriqué industriellement (en particulier en Chine) à destination d'un public occidental qui perçoit ses douces sonorités comme propice à l'éveil sonore et musical des jeunes enfants2.

 

Phil Collins, sur son album No Jacket Required, publié en mai 1985, joue de cet instrument sur la chanson Long Long Way to Go avec Sting qui fait les chœurs. Steve Hackett, guitariste du groupe Genesis, utilise aussi cet instrument sur l'album Wind and Wuthering.

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>