Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

notre caillou

Le combat des bibliothèques et médiathèques du Nord pour survivre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ce livre pour les petits je l'ai fait grâce à Gilles Reiss et les jeunes de Graphinord à Hienghène. J'ai été lauréat d'un prix pour ce livre. Je suis de tout cœur avec eux. Bravo Océane pour ce reportage. 

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Médiathèques et bibliothèques en danger en Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo J. PAUL de Bernheim samedi 21 avril

Photo J. PAUL de Bernheim samedi 21 avril

Médiathèques et bibliothèques en danger en Nouvelle-Calédonie

Vous trouverez à la fin de cet article une lettre de soutien pour les bibliothèques. Les premiers signataires sont Gilles Reiss, président de l'association des bibliothécaires de la province nord, JF Corral, conservateur en chef, directeur de Bernheim de 1996 à 2002. On peut leur faire confiance, ils savent de quoi ils parlent.

C’est la fête des bibliothèques en ce moment. Ce n’est pas le moment de les laisser mourir. Elles en sont réduites à vendre les outils de diffusion de la lecture comme le bibliobus de Koné (voir la lettre). Je suggère de leur offrir celui de la maison du livre. La bibliothèque sur roulettes de la MLNC est au mouillage dans la cour de la bibliothèque Bernheim ! Cette donation symbolique marquerait un début de réorganisation. Ici comme en métropole, toute idée de réforme est morte née, néanmoins, il y a des centaines d’emplois à sauver et une jeunesse à éduquer. Je suis certain que nos élus sont bien conscients de cela et qu’ils ne laisseront pas la situation se dégrader. JP

Extrait d’un rapport de l’Inspection générale des bibliothèques Année 2015

4.9. Les bibliothèques publiques de Nouvelle-Calédonie

Rapporteur : Hélène Richard

Les accords de Matignon de 1988 ont transféré à la Nouvelle-Calédonie les équipements culturels et sportifs d'intérêt territorial : aussi est-ce le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie qui a demandé à l’IGB une mission d’expertise et de conseil pour la Bibliothèque Bernheim et les bibliothèques publiques de Nouvelle-Calédonie. La Nouvelle-Calédonie présente une situation tout à fait remarquable au regard de la lecture publique. Depuis plus d’un siècle, se manifeste un profond intérêt pour la lecture, l’instruction et le développement culturel, dont on a bien compris les enjeux pour le pays…

… le renforcement des moyens et de la gouvernance de la Bibliothèque Bernheim.

Plus largement, l’élaboration d’un programme de développement de la lecture publique commun à l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie est nécessaire et possible : il existe un vrai consensus sur la nécessité de lutte contre l’illettrisme, contre l’échec scolaire, contre le repli sur soi. Un comité de pilotage doit se mettre en place auprès du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, comprenant les collectivités territoriales responsables de ces politiques pour définir les priorités et approuver les programmes. Une évaluation des actions sera alors possible et permettra de les adapter aux besoins d’une société en pleine mutation. Lien pour le rapport complet

Photo Médiathéque Ouest à  Koné de Joël PAUL
Photo Médiathéque Ouest à  Koné de Joël PAUL

Photo Médiathéque Ouest à Koné de Joël PAUL

Nos médiathèques sont en danger !

 

Depuis le début de l'année, les médiathèques de Koohnê (Koné) et de Pweedi Wiimiâ (Poindimié) n'ont plus les moyens de remplir leur mission de service public :

  • pas de budget pour acheter des livres, des revues, des supports numériques
  • plus de livraison de livres dans les villages, les tribus et les écoles proches ou éloignées dans la chaîne
  • bibliobus en passe d'être vendus (!), véhicules inutilisables faute de moyens pour acheter du carburant
  • fermeture de la médiathèque à Koohnê
  • dégradations des conditions de travail

Comment nos enfants vont-ils aimer la lecture et apprendre à lire sans livres ?

D'où vient cette situation ?

 

Dès leur création les médiathèques de Pweedi Wiimiâ et de Koohnê sont des établissements publics de la Nouvelle-Calédonie, antennes de la bibliothèque Bernheim.

La Province nord a financé sur fonds propres l'investissement (construction des bâtiments, véhicules...) et la bibliothèque Bernheim, établissement public de la Nouvelle-Calédonie, a pris en charge le fonctionnement. Cette répartition : fonctionnement par la Nouvelle-Calédonie / investissement par Province nord a été la règle dès l'origine et s'est traduite dans les faits.

Cependant au fil des ans, la province nord a financé de plus en plus le fonctionnement des deux médiathèques. Les difficultés budgétaires actuelles ont conduit la province à demander au gouvernement d'assumer ses responsabilités pour assurer l'essentiel du fonctionnement de son établissement public.

Or malgré les engagements de la Présidence du Gouvernement pris fin 2017 dans le GTPE, (Groupe de Travail des Présidents des Exécutifs provinciaux et gouvernement), la Nouvelle-Calédonie n'assure pas le financement nécessaire de l'établissement public relevant de sa compétence conformément aux articles 23 et 29 de la loi organique.

 

Soutenez-nous

 

Nous vous appelons à soutenir la bibliothèque Bernheim notamment dans sa dimension nord et à nous accompagner dans nos démarches auprès de gouvernement de la NC pour que les deux médiathèques retrouvent les moyens d' offrir à toute la population du nord et notamment aux jeunes un accès décent au livre, à l'information, à la documentation, aux supports numériques, à la culture et à l'éducation. Nous vous remercions.

 

Nom / prénom           qualité                        téléphone                                 email

 

 

 

MÉDIATHÈQUE DE LA PRESQU’ȊLE SAMEDI  28  AVRIL DE 9H À 12H30

De 9h à 11h30 : bourse aux livres devant la médiathèque.
Vente de romans, BD, livres d’art, BD, albums, livres pour enfants… au prix unique de 100 F.

De 9h à 9h30 : spectacle Au secours mon enfant n’aime pas lire ! avec Marie M et Liliane Tauru.
Ton enfant n’aime pas lire ? Casse pas la tête !
Le professeur Bouquin et son assistante Madame Machin ont des solutions dans tous les cas de figures : Quand il n’a pas envie, quand c’est toi qui n’a pas le temps, quand il faut trouver le bon livre, quand c’est pour l’école, quand il faut aller à la médiathèque. Et comme çà, ton enfant va aimer lire… Peut-être… ! LOL !
Deux comédiennes (Marie M et Liliane Tauru) dans la peau d’une dizaine de personnages pour des sketchs hilarants au son de musiques locales.
Tout public à partir de 5 ans. Sans inscription. Durée : 30 mn.

De 9h30 à 10h30 et de 10h45 à 11h45 : ateliers création de bijoux et d'objets à partir de matériel de récup informatique.
Pour les ados et adultes. Sur inscription.

De 9h30 à 11h30 : atelier de réalité virtuelle
Initiation avec Hélène Singer
15 mn par personne à partir de 7 ans. Sans inscription.

De 10h à 11h 30 : jeux autour du vocabulaire du numérique dans différents espaces de la médiathèque
Pour les ados et adultes. Sans inscription.

Tout au long de la matinée, jusqu’à 12h30 :  présentation des catalogues numériques des deux médiathèques de la ville.

INFORMATIONS PRATIQUES

Toutes les animations sont gratuites.

Lettre à expédier à Médiathèque de l'Ouest
Adresse : 469 AV DE KONIAMBO, Koné 98860, Nouvelle-Calédonie

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Des adresses de correctrices professionnelles sur Nouméa à vous proposer

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des adresses de correctrices professionnelles sur Nouméa à vous proposer

Vous avez des besoins en relecture, de correction, de recherche documentaire, de lecture de rédaction de fiches ?

J’ai deux adresses de correctrices professionnelles à vous proposer. J’en ai eu besoin, je ne connaissais personne et en ce moment que je suis en rade devant une feuille blanche, j’ai plusieurs adresses, en voici plusieurs, si ça peut vous aider. Joël PAUL

_ Nathalie Darricau : 76 31 26, ndarricau@yahoo.fr

_ Sylvie Coquillard : 78 40 65, sylvie.coquillard@gmail.com

_ Thérèse Bahuon : 85 45 70 ou 26 31 99 bah-the@mls.nc

Maryvonne Dahlia : 86 91 92 maryvonne.dahlia@gmail.com

Le correcteur intervient sur tout texte écrit destiné à la publication, sur papier ou en ligne. Il veille à la fois au bon usage orthographique et grammatical, à la tenue syntaxique, au respect des règles typographiques et à la cohérence du contenu.

Description métier

Qu'il travaille pour une maison d'édition, pour un titre de presse, pour un site internet ou encore pour une agence de communication, le correcteur passe au crible les textes qui lui sont confiés pour y traquer toutes les fautes.

Orthographe, grammaire, syntaxe, ponctuation, typographie… mais pas seulement ! Sur écran en "préparation de copie" ou armé de son stylo rouge pour un travail sur papier, le correcteur, attentif à la forme autant qu'au fond, procède à une lecture à plusieurs niveaux, à la fois technique et critique.

Il doit avant tout corriger toutes les erreurs mot à mot, signe par signe. Pour cela, il s'appuie sur sa maîtrise de la langue française et utilise des dictionnaires d'orthographe, des grammaires et se réfère à un code typographique. S'il travaille sur écran, il peut utiliser en appui un logiciel de correction automatique comme ProLexis.

Parallèlement, le correcteur doit appréhender le sens général du texte pour pouvoir en vérifier la cohérence globale et la moindre information.

Si nécessaire, ou si l'éditeur le demande expressément, la correction au sens strict peut être approfondie par un travail de réécriture, ou rewriting. Dans ce cas, il ne s’agit plus de corriger seulement les fautes, mais de modifier le texte plus largement, ce qui demande de vraies capacités rédactionnelles : couper, compléter, réorganiser des chapitres, expliciter des passages obscurs, reformuler le style…

Quel que soit son degré d'intervention, le correcteur doit toujours respecter la pensée de l'auteur et ne jamais trahir le contenu de l'ouvrage.

 

PS : je peux compléter cette liste avec d’autres correctrices ou correcteurs qui se manifesteront en m’envoyant un message paulj@lagoon.nc

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Livre mon ami 2018, le concours démarre avec une belle affiche de Bernard Billot

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Papou affiche

Papou affiche

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

La bibliothèque Bernheim et ses antennes, un outil du progrès social et de l’égalité menacé

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Un article des Nouvelles Calédoniennes du 15 mars revient sur la situation préoccupante du financement des médiathèques du pays. C’est clair qu’il faut en prendre conscience. Bernheim et ses antennes sont des outils indispensables de diffusion de la culture et un investissement rentable pour régler les problèmes de la jeunesse. Mes pensées vont aussi à l’école de musique et d’autres structures très utiles mais le gaspillage dénoncé par le Chien Bleu, dans un article récent, est réel. De l’argent public est gaspillé par des doublons de structures pas très productives qui occultent parfois en récupérant le travail des associations, des bénévoles et des organismes territoriaux ou provinciaux par des relais opportunistes ou en récupérant des tâches qui étaient ou seraient mieux faites par d’autres. Quand il n’y a plus de sous dans les caisses, je pense que c’est un devoir de faire le ménage, de dire les choses avant que le navire coule. Je suis malheureux d’entendre mes amis bibliothécaires crier famine. JP

"Aucune garantie d’avenir" à Bernheim

Un article de Charlie Réné / charlie.rene@lnc.nc | Crée le 15.03.2018 à 04h25 | Mis à jour le 15.03.2018 à 07h29

La bibliothèque (et ses antennes) compte une cinquantaine de salariés et ne s’appuie plus que sur 290 millions de subventions. Les deux tiers viennent de la Nouvelle-Calédonie.

Photo Julien Cinier

Les salariés de la bibliothèque, à Nouméa et dans les antennes du Nord et de l’Ouest, s’inquiètent des baisses de budget. L’activité est déjà réduite au minimum.

Pas de mouvement de colère, mais des inquiétudes profondes à la bibliothèque Bernheim. Hier, sans banderole ni étiquette syndicale, les salariés se sont rassemblés devant le site historique de Nouméa et devant l’antenne de Poindimié, où s’était aussi réuni le personnel de la médiathèque de l’Ouest, à Koné. Une heure de débrayage, des discussions et quelques tracts : « Depuis plusieurs années, la participation financière des collectivités s’amenuise et nous encaissons sans broncher », y lit-on. Désormais la « situation est catastrophique » pour l’établissement public de la Nouvelle-Calédonie. « On n’a aucune garantie d’avenir, pointe Serge Bonnenfant, un des porte-parole du mouvement. Il nous faut des réponses, une réaction urgente. » Un message adressé aux institutions, dont les représentants votaient, hier, en conseil d’administration, le budget 2018 de Bernheim. Suite sur LNC

La bibliothèque Bernheim et ses antennes, un outil du progrès social et de l’égalité menacé

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Le Chien bleu dénonce le gaspillage d’argent public pour la littérature

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

J’ai aucune affinité particulière pour ce journal satirique mais comme je passe mon temps à défendre et à essayer de promouvoir la littérature calédonienne. J’ai une petite idée sur la question. J’essaie en ce moment d’aider les sans-grade, les oubliés qui vont payer leur billet d’avion et se rendre au salon à leur frais. Je fréquente ce milieu depuis longtemps, c’est exécrable et effectivement inefficace.

Je me suis rendu, invité par l’association des écrivains de Polynésie, au salon du fenua. J’ai pu constater l’efficacité et l’ingéniosité que les Tahitiens déploient pour se financer sans Maison du Livre avec des éditeurs impliqués et des hommes politiques qui soutiennent la littérature. Je ne suis qu’un auteur en dilettante qui pratique le blogging sur un sujet de niche, la littérature, mais j’observe, je vois. J’ai un merveilleux souvenir de mon séjour en Polynésie et des rencontres littéraires que ce voyage m’a permis de faire mais j’ai vu la gabegie dénoncée dans le papier du Chien bleu. Hier encore, j’ai été le témoin d’une peau de banane glissée sous mes pieds par bêtise à propos d’une remise de prix. Heureusement, que j’ai aussi des amis et la journée de la femme m’a évité un déplacement pour rien, encore merci aux organisateurs.

Il y a des locomotives, des écrivains de pointure métropolitaine publiés dans des grandes maisons comme souhaité dans l’article du Chien Bleu mais il y a trop de jalousie pour valoriser cette chance. Pour ma part, je continuerai tant que ça me plaira à tenir mon blog mais les informations deviennent difficiles à obtenir. Surtout, mes amis auteurs ne venez pas me dire que je vous casse la baraque. C’est tout le contraire, il faut remettre de l’ordre dans la maison surtout quand les caisses sont vides. Le gaspillage n’a plus sa place, il a raison le molosse. Je déplore néanmoins le coup de griffe à notre ministre de la culture qui fait beaucoup pour la connaissance et l’émancipation des femmes. Je les ai entendu (les dames) hier lui rendre hommage au centre culturel JMT. JP

 

Le bon papier du Cien bleu dans le numéro 241 de mars

Le bon papier du Cien bleu dans le numéro 241 de mars

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Pour se mettre en jambes pour le week-end, le tango des crabes mous

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Merci à NouméaPost de l'avoir mis en ligne sur Youtube

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

SUISSE MOI : voyage et influence mes aventures autour du monde

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Pour changer des livres avec 6 minutes de détente

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Apprendre le caldien avec Gaby : "Caillasse"

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Sonia Lagarde a allumé le feu pour 2018

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Grosse affluence pour admirer le spectacle. J'y étais ! (Photos JP mais c'est difficile d'attraper des étoiles)
Grosse affluence pour admirer le spectacle. J'y étais ! (Photos JP mais c'est difficile d'attraper des étoiles)Grosse affluence pour admirer le spectacle. J'y étais ! (Photos JP mais c'est difficile d'attraper des étoiles)
Grosse affluence pour admirer le spectacle. J'y étais ! (Photos JP mais c'est difficile d'attraper des étoiles)

Grosse affluence pour admirer le spectacle. J'y étais ! (Photos JP mais c'est difficile d'attraper des étoiles)

En vidéo c'est encore mieux.

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>