Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nouvelle-caledonie

Bonne année de la brousse calédonienne

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La-Foa-28-12-11.jpg

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

En attendant un prochain article

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Plage-et-cocotiers.jpg

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

La Bibliothèque Bernheim à Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le parcours d’une bibliothèque pas comme les autres…

 Lucien-Bernheim.jpg

La Bibliothèque Bernheim, ce n’est pas qu’une multitude d’ouvrages, de périodiques, de CD ou encore d’archives ; car elle n’a pas toujours été une Bibliothèque et ne s’appelait pas non plus Bernheim.

 Elle est porteuse d’une histoire d’un autre temps, et on peut même dire qu’elle a fait partie de l’Histoire. Cette Bibliothèque n’a pas été construite en Nouvelle-Calédonie mais à Paris en 1900, tout spécialement pour l’Exposition Universelle.

 Rafraîchissons-nous la mémoire. L’exposition Universelle était pour la France de l’époque, l’occasion de montrer au monde entier l’étendue de son patrimoine colonial et de son rayonnement culturel. L’Empire français frappe un grand coup avec cet évènement : création d’un trottoir roulant, apparition de la première ligne de métro, 2 nouvelles gares, la projection des films des frères Lumière sur écran géant. L’exposition attirera 51 millions de visiteurs ! Mais le point d’honneur fut donné aux colonies ; celles-ci disposent chacune d’un espace qui lui est dédié. Ainsi la Bibliothèque Bernheim constituait « Le Pavillon de la Nouvelle-Calédonie » construit tout spécialement pour cette occasion.

Ce pavillon fut conçu par l’architecte Bley dans les jardins du Trocadéro à Paris. Quant à la charpente métallique, toujours visible, elle est l’œuvre du non moins célèbre Gustave Eiffel, qui s’était illustré, lors de la première Exposition Universelle en 1889, en construisant… la Tour Eiffel.

 Lucien Bernheim

 Après cet évènement, le Pavillon de la Nouvelle-Calédonie est démonté pour être envoyé à Nouméa, à la demande de Lucien Bernheim. Mais qui est donc ce personnage ? En 1884, ce métropolitain, proche du Gouverneur Feillet, acquiert une mine à Népoui. Homme cultivé et visionnaire, il écrit en 1901 une lettre à Feillet, dans laquelle il lui exprime son souhait de voir ce pavillon être envoyé en Nouvelle-Calédonie, et devenir une bibliothèque publique qui portera son nom. Il offrira 100 000F à la Colonie pour réaliser ce projet.

 Arrivée en 1902 sur le Territoire, elle n’ouvrira ses portes au public qu’en 1905, en tant que bibliothèque-musée. A l’époque, les principaux livres disponibles proviennent de la collection personnelle du Gouverneur de la Richerie, réunie entre 1871 et 1874. Ce n’est qu’en 1972, avec la création du Musée Territorial, que le bâtiment est exclusivement dédié à la lecture.

 Désormais, en entendant les grincements de l’escalier central de la Bibliothèque Bernheim, j’espère que vous penserez à sa petite histoire.

Pratique

Horaires d’ouverture : mardi, jeudi et vendredi de 13h à 17h30, mercredi de 9h à 17h30 et le samedi de 9h à 16h

 La Bibliothèque c’est aussi un espace d’événements culturels, pour en savoir plus : www.bernheim.nc

 Tél 24 20 90/ contact@bernheim.nc

Voir aussi Gites de Nouvelle-Calédonie pour d'autres lieux magiques de notre caillou

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Escale au phare Amédée

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Je ne sais pas si c’est ma rencontre avec Valérie Wattier à l’écomusée de Voh et son exposé sur le phare Amédée le soir même à la médiathèque de Koné qui m’a donné envie de faire un tour au phare mais ce week-end j’y suis allé. C’est toujours un moment de bonheur de retrouver l’îlot Amédée après 22 kilomètres de mer dans notre beau lagon. Les journées de beau temps sont rares depuis quelque temps. Il fait toujours beau au phare Amédée, c’est la devise du MaryD et pour moi cela c’est toujours vérifié. Je ne suis pas en grande forme en ce moment mais cette escale de détente va permettre de l’être suffisamment pour suivre l’atelier-rencontre avec Yves Borrini et essayer de lui vendre mon monologue « Métier de nuit ». Bonne fête à toutes les mamans du monde. JPPhare-compil-Grand.jpg

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Fête du cerf, de la crevette et du poussin à Boulouparis

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ce samedi comme 10 000 calédoniens je n’ai pas résisté à faire un tour à la fête du cerf, de la crevette et du poussin à Boulouparis.

Trois quart d’heure de voiture pour se régaler des produits calédoniens et remplir ma glacière de petits salés et de crevettes fraîches cela vaut le déplacement. C’est de la culture, de la culture broussarde, de la bonne culture cuisinée et pimentée à la mode de chez nous. Je ne résiste pas d’autant que parti pour parti j’ai été jusqu’à Bourail et déjeuné chez Banu à La Foa en passant pour m’empiffrer d’huitres en entrée et d’une côte de bœuf pour deux qu’il aurait fallu attaquer à quatre pour en venir à bout. Je me dégoûte parfois. Je martyrise mon corps en ingurgitant les produits calédoniens mais ils sont tellement bons. Pour un peu j’aurais bien été boire un café Le Roy ou un Bourbon Rouge à Voh pour digérer mais c’était quand même un peu trop de route pour un arabica bien tassé. JPCompil-cerfs-BLP.jpgN'oubliez pas de commander  mon roman "Le Calédonien" ou mon recueil de nouvelles "Coup de soleil sur le Caillou" pour découvrir la Nouvelle-Calédonie et mes ouvrages

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Nos drapeaux qui divisent les calédoniens

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Coccinelle-nc.jpg

NB : Un rassemblement pacifique qui sent la poudre est prévu le 02 avril par les partisans d'un drapeau commun. Il est sur le toit de la mini. Cette affaire des drapeaux et la division qu'elle génère risque de nous ramener 25 ans en arrière, c'est pour cela que je fais ce billet. JP

PS : 25 ans en arrière c'est dans mon roman, "Le Calédonien" n'oubliez pas de la commander

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Mairie de Nouméa : 3ème forum francophone, le vanuatu s'expose

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L’exposition d’art du Vanuatu a bien démarré en salle d’honneur de la mairie. De belles toiles sont visibles en hommage au peintre Nicolaî Michoutouchkine recemment décédé. On peut y rencontrer des artistes comme Jean-Claude Touré qui a déjà exposé au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. JP

Forum-mairie-600.jpg

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Les dessins sur sable avec Patrick Rory de Vanuatu

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Patrick-Rory-contes-et-dessin-sur-sable.jpgGros succès ce dimanche pour les ateliers dessins sur sable de Patrick Rory, le Vanuatu venu en force pour ce salon du livre francophone n’en finit pas de nous étonner. Je suis un inconditionnel de ces créations éphémères sur le sable. Ce ne sont pas des figures inventées au fur et à mesure mais des dessins codifiés que les maitres du sable reproduisent à l’identique comme les mandalas (maNdala) des moines boudistes, c’est magique, spirituel et sous les arbres de la maison du livre, ils ont apportés la sagesse mélanésienne au lieu. Mine de rien Patrick a fait de l’initiation en nous parlant des diables et des légendes de son archipel. Ecriture sur le sable peut-être mais une forme d’expression à découvrir et redécouvrir à chaque occasion. J.P

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Ville de Nouméa, Les journaux d'époque s'exposent

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Expo-demandez-le-journal.jpgLe musée de la Ville propose depuis le 29 septembre une nouvelle exposition : « Demandez le journal ! La presse écrite, radiophonique et télévisée en Nouvelle-Calédonie de 1858 à 2010. »

Des premiers journaux à l’arrivée de la TNT

En cette année du lancement de la TNT, cette exposition propose de re-parcourir le monde de la presse écrite, radiophonique et télévisée en Nouvelle-Calédonie et l’évolution des techniques d’impression. Si le premier journal est imprimé en 1858 pour le théâtre, 800 autres publications (journaux d’information, d’opinion, de confession religieuse, de loisirs…) seront créées sur le Caillou jusqu’à nos jours. A la presse écrite, vient se joindre la presse radiophonique puis en 1965, le petit écran fait son apparition.

Editions d’époque, archives d’émissions radiophoniques et télévisées

Matériels d’impression anciens prêtés par les imprimeries de la place, premières éditions des différents journaux calédoniens et photographies permettent d’avoir un regard sur la presse écrite depuis 150 ans. Des revues de presse de différentes époques renvoient par ailleurs à une lecture critique des journaux au cours des époques.
Photos, matériel et enregistrements d’époque remémorent les débuts de la radio et quelques dates clés de la télévision.

En complément de cette exposition Christiane Terrier présente une conférence sur les débats et les polémiques de la presse calédonienne dans les années 1900 lundi 11 octobre à 18 heure au Rex. Christiane Terrier est férue d'histoire calédonienne, elle est l'auteure d'une thèse sur la colonie Feuillet. Pour compléter vos connaissances je vous invite auusi à lire les livres de mon ami Jean-Marie Creugnet qui a préfacé mon roman "Le Calédonien". Il est l'auteur d'une saga sur sa famille, une des plus anciennes du territoire. Il a une dizaine d'ouvrage sur le sujet  "Chronique de la belle époque" 1902, 1903,1904. Il est l'auteur d'une saga sur sa famille, une des plus anciennes du territoire. Il a publié une dizaine d'ouvrages sur le sujet  "Chronique de la belle époque" 1902, 1903,1904, des ouvrages élaborés à partir des documents disponibles aux archives calédoniennes et ses souvenirs familiaux. JP

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

<< < 10