Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nouvelle-caledonie

BA186 - Les ailes françaises du Pacifique par Base aérienne 186

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

BA186 - Les ailes françaises du Pacifique par Base aérienne 186

 

Amicale calédonienne aéronautique militaire / Base aérienne 186 « lieutenant Paul Klein », 2019

 

Documentaire

« Elaboré à partir des photographies réalisées par deux photographes calédoniens, Audrey Dang et Martial Dosdane, cet ouvrage présente les missions assurées au quotidien par la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » de Tontouta. Plus jeune base de l’armée de l’air, la BA186 met en œuvre les avions et hélicoptères des forces armées de Nouvelle-Calédonie. Ce livre-photo met aussi en valeur les aviatrices et les aviateurs qui opèrent sur ce site militaire. Equipages, mécaniciens, équipes de chargement des aéronefs ou encore fusiliers de l’air et pompiers agissent avec générosité en s’appuyant sur la riche coopération unissant la BA186 à ses partenaires aéronautiques calédoniens. »

Prix : 1 350 XPF / 11.3€ -10%

1 500 XPF / 12.55€

Tous les prix incluent la TGC dans les meilleur librairie et chez Book’in Pacific

 

Editeur : Amicale calédonienne aéronautique militaire / Base aérienne 186 « lieutenant Paul Klein » en 2019

Déjà paru :

 

 

Aussi : 60 ans dans le ciel calédonien

De la transpac à Air Calédonie (1954-2014)

Élisabeth Auplat, Myriam Grandcler

Air Calédonie, 2014

 

Petit clin d’œil souvenir perso : 

 

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Lancement des actions Livre, mon ami 2019, ce Mercredi 6 mars 2019, dans les jardins de la bibliothèque Bernheim.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Affiche d'Olivier Deschamp qui a gagné le concours et les livres en lice
Affiche d'Olivier Deschamp qui a gagné le concours et les livres en lice

Affiche d'Olivier Deschamp qui a gagné le concours et les livres en lice

Près de 9000 jeunes lecteurs calédoniens de 9 à 11 ans ainsi que leurs enseignants et les bibliothécaires sont concernés. Les responsables de l'association Livre, mon ami étaient fiers de lancer cette nouvelle édition qui perdure depuis plus de vingt ans avec le soutien de fidèles partenaires. Le directeur de bibliothèque Bernheim a rappelé qu'il soutenait cette opération depuis le début. La preuve, ce lancement s'est déroulé dans son jardin. La suite se fera avec les enfants des écoles des CM2 et de 6ème de tout le territoire. Cette opération est relayée par le vice-rectorat. Une brochure est à la disposition de ceux qui veulent en savoir plus ainsi que le site de Livre mon ami. 

La présidente et Christophe Augias directeur de Bernheim

Une présentation de la sélection des 7 ouvrages qui seront proposés cette année ainsi que l'affiche de cette 23ème édition ont été dévoilé au public aujourd’hui dans la joie et la bonne humeur avec le retour du beau temps. Le lauréat du concours pour l'affiche n'étant pas sur le territoire c'est sa maman qui a reçu le prix. Cette affiche de ce plasticien talentueux a été réalisé aux crayons de couleur, une belle affiche. 

La représentante du Vice-rectorat

 

Pour plus d’informations :

Livre mon ami : tél 27 87 86

Nicole TRAVAIN : tél 75 70 87

Marie Laure SONG : tél 75 24 75

On peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lecture
On peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lectureOn peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lectureOn peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lecture
On peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lectureOn peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lecture

On peut reconnaître Bernard Billot (Papou). Une ancienne lauréate heureuse de retrouver cette manifestation, la maman d'Olivier Deschamp, Les membres du comité de lecture

Les livres en lice
Les livres en lice

Les livres en lice

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Le Festival des arts du Pays 2019 est lancé

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Image Katia Imasango (poétesse) du site du gouvernement de la Calédonie

Image Katia Imasango (poétesse) du site du gouvernement de la Calédonie

Le Festival des arts du Pays sillonnera la Nouvelle-Calédonie du 23 février au 24 septembre, date à laquelle la délégation des artistes pour le Festival des arts du Pacifique sera présentée.

 

QUATRIEME EDITION DU FESTIVAL DES ARTS DU PAYS

« CULTURE ET CITOYENNETÉ »

DU 21 FEVRIER AU 24 SEPTEMBRE 2019

SELECTION HAWAII 2020

13ème Festival des Arts du Pacifique

« Prenez la pagaie gouvernail »

 

Le Gouvernement de la Nouvelle Calédonie organise la quatrième édition du Festival des Arts du Pays, « Culture et Citoyenneté », qui se déroulera du 23 février au 24 septembre 2019.

 

Tout au long du Festival des Arts du Pays aura lieu la sélection des artistes qui représenteront la Nouvelle Calédonie au 13ème Festival des Arts du Pacifique, à Hawaii, en 2020 dont le thème est : « Prenez la pagaie gouvernail ».

 

Le deuxième événement du Festival aura lieu à Lifou, tribu de Hunöj, le 8 mars 2019, à l’occasion de la « Journée Internationale de la Femme».

La deuxième sélection des artistes aura lieu le vendredi 8 mars 2019 dans les troisdisciplines suivantes : Vannerie, Couture et Arts Culinaires.

 

La première journée du Festival des arts du Pays est consacrée aux artistes qui pratiquent les disciplines dites de l’oralité : slam, conte, poésie, etc.

 

Le centre culturel Tjibaou accueille l’ouverture de la 4e édition du Festival des arts du Pays le samedi 23 février. Cette journée culturelle sera associée à l’événement « Espace oralité » porté par l’Académie des langues kanak (ALK).

 

Depuis 2013, le gouvernement et ses partenaires (provinces, aires coutumières, communes et établissements publics culturels) organise tous les deux ans le Festival des arts du Pays. Ces journées culturelles ouvertes gratuitement au public permettent « de promouvoir les arts du pays, mais aussi de sélectionner les artistes qui constitueront la délégation calédonienne à l’occasion du Festival des arts mélanésiens ou du Pacifique », détaille Astrid Gopoea, cheffe de cabinet de Déwé Gorodey, membre du gouvernement chargée de la culture et cheville ouvrière de cet événement. Cette année, les artistes sont en lice pour représenter la Nouvelle-Calédonie au 13e Festival des arts du Pacifique, à Hawaii, en 2020. « Son thème est "Prenez la pagaie gouvernail" car les îles de la région doivent se rassembler pour faire face à des défis communs : changement climatique, mondialisation… », souligne Astrid Gopoea.

Gouvernement NC dirigé par Philippe Germain et Dewe Gorodey (Poétesse et écrivaine) chargée de la culture au premier plan

 

L’oralité à l’honneur

La première étape du Festival des arts du Pays proposera la sélection d’artistes de la province Sud, conteurs, slameurs, poètes, réalisateurs de court-métrages et de films documentaires locaux ou encore pratiquants de discours généalogiques. Des disciplines artistiques en lien avec la 5e édition de l’Espace oralité qui se déroule en parallèle au centre culturel Tjibaou du 21 au 23 février. « Un événement lui aussi né de la volonté de Déwé Gorodey afin de discuter de la manière dont les langues peuvent être portées dans les politiques culturelles », tient à rappeler Weniko Ihage, directeur de l’ALK.

Article de 2017 sur ALK

 

Projections et animations

Durant la journée de samedi, le public pourra visionner, en salle Sisia, les films documentaires et de fiction sélectionnés dans le cadre du festival des arts du Pays (projections à 10 h, 11 h 30 et 14 h) et assister à une soirée hingo (contes en langue nemi) pour applaudir les prestations des conteurs et slameurs. L’ALK tiendra également un stand d’information sur ses activités et animera des ateliers d’écriture et de jeux pour les enfants. Source site du gouvernement suite de l’article en suivant ce lien

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Art Kanak, Peintures et dessins de Jean Michon, objets du bagne et d’Extrême orient exposé au château Hagen

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Du 15 février au 13 avril 2019, une partie de la prestigieuse collection d'art de Wiliam Costes est exposés au Château Hagen dans un espace dédié. Art Kanak, Peintures et dessins de Jean Michon, objets du bagne et d’Extrême orient, tous de qualités muséales sont proposés au grand public pour la première fois.

 

En faisant don à la province Sud de l’ensemble de sa collection privé d’art, William Costes aura droit, post-mortem, à un espace dédié au château Hagen.

 

C’est une collection d’art qui lui avait valu les honneurs du magazine Géo en 2010. Par testament en date du 18 septembre 2016, le collectionneur William Costes a en effet fait don de l’ensemble de sa collection d’art kanak, ainsi que de son domicile à la province Sud.

 

Sa volonté était que sa collection puisse être exposée au public dans un lieu dédié afin d’en faire profiter les Calédoniens et les amoureux de l’art. Disparu au mois de décembre 2017, il était prévu que le  château Hagen accueille un lieu portant son patronyme, « l’espace Costes », en son sein. C’est fait ! (Source Province Sud)

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Sciences, le concept de "biodiversité" imaginé par Edward O. Wilson en Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le saviez-vous ? On peut être fier ! JP

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

La Passion – Clipperton, l’île sacrifiée de Philppe FOLLIOT & Christian JOST. Préface de Jean-Louis ETIENNE. Postface d’Annick GIRARDIN.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La Passion – Clipperton, l’île sacrifiée de Philppe FOLLIOT & Christian JOST. Préface de Jean-Louis ETIENNE. Postface d’Annick GIRARDIN.

Publié le 23 novembre 2018 17,06€ TTC Editions  La Bibliotèca

Novembre 2018.

 

Description

Une des dernières « île déserte » au monde est française. Abandonné, sacrifié, le 4ème territoire de « l’archipel France », le seul dans le Pacifique-nord, La Passion – Clipperton dispose d’un domaine maritime (Zone Économique Exclusive) de 436 000 km² supérieur à l’Hexagone (349 000 km², Corse comprise !) totalement délaissé et scandaleusement pillé. Ce livre est plus qu’un cri du cœur, le dernier peut-être, pour dénoncer, non pas un singulier manque d’attention, une incroyable cécité collective, un coupable laisser-faire, mais un véritable scandale d’État.

 

A lire dans Opinion internationale : Les enjeux économiques de la mer : le cas de la Nouvelle-Calédonie. Tribune du député Philippe Folliot, co-auteur de « La Passion – Clipperton : l’île sacrifiée »

Un article du mercredi 21 novembre 2018 - 15H52

Le député du Tarn et président de l’Alliance Centriste Philippe Folliot est le co-auteur du livre « La Passion – Clipperton : l’île sacrifiée » avec Christian Jost, préface de Jean-Louis ETIENNE et postface de Annick GIRARDIN aux éditions Bibliotèca. Cet article aborde l’un des enjeux du livre.

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Parution de l'ouvrage "L'odyssée des plantes sauvages et cultivées" aux éditions IRD et Quæ

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

© IRD/Quae

© IRD/Quae

Parution de l'ouvrage "L'odyssée des plantes sauvages et cultivées" aux éditions IRD et Quæ

 

07 janvier 2019 39,00 € Pour commander en ligne

 

Les éditions IRD et Quæ publient " L'odyssée des plantes sauvages et cultivées. Révolutions d’hier et défis de demain", remarquable synthèse de l’histoire au long cours des plantes et de l’Homme, grâce à un texte pédagogique richement illustré par plus de 300 photos.

 

De tout temps, les plantes ont apporté à l’homme des biens essentiels tels que nourriture, boissons, médicaments, matériaux… Leur rôle est crucial dans le fonctionnement de notre planète grâce à leur aptitude à fournir de l’oxygène, à stabiliser les sols et capturer le dioxyde de carbone. Pourtant, que connaissons-nous d’elles ?

 

Pour en savoir plus, l’auteur nous guide à travers le périple évolutif des plantes, depuis leur origine jusqu’à nos jours. Une véritable odyssée marquée par les découvertes des premiers navigateurs, des botanistes, biologistes et généticiens qui, au fil des siècles, ont participé aux différentes révolutions scientifiques du monde végétal, jusqu’à celle toute récente de la génomique. Les sociétés elles mêmes sont partie prenante de cette odyssée à travers l’évolution de leur alimentation et de leurs pratiques agricoles, leur gestion de l’agrobiodiversité et leurs logiques marchandes.

 

Accessible à tous, étudiants et enseignants, botanistes ou agriculteurs, jardiniers amateurs, ce livre retrace l’histoire au long cours des plantes et de l’homme, faite d’avancées décisives et de défis à relever sans cesse. Il contribue à une meilleure connaissance du monde végétal, préalable indispensable pour adapter l’agriculture de demain aux contraintes climatiques et répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire mondiale.

 

L'auteur

Généticien à l’IRD, Serge Hamon a dirigé plusieurs unités de recherche spécialisées dans la diversité et de l’adaptation des plantes. Il a contribué aux réflexions sur les ressources génétiques au niveau national et international. Sous l’égide de l’AUF, il a animé un réseau international de chercheurs francophones en biologie végétale.

 

Sommaire

Partie 1 : de l’apparition des plantes à la naissance de la génétique

Chapitre 1 : l’évolution des plantes avant l’arrivée de l’homme

Chapitre 2 : la grande bataille coévolutive

Chapitre 3 : l’homme et les domestications

Chapitre 4 : l’émergence des agricultures

Chapitre 5 : une révolution agronomique et conceptuelle

 

Partie 2 : de la sélection variétale au concept d’agrobiodiversité

Chapitre 6 : le siècle d’or de la sélection génétique

Chapitre 7 : patrimoine, ressources et marchandisation

Chapitre 8 : la révolution de la génomique

Chapitre 9 : l’adaptation des plantes aux changements climatiques et environnementaux

Chapitre 10 : vers une meilleure gestion de l’agrobiodiversité ?

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

La Revue juridique, politique et économique de Nouvelle-Calédonie. Un numéro 32 exceptionnel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La Revue juridique, politique et économique de Nouvelle-Calédonie. Un numéro 32 exceptionnel

ÉDITORIAL N° 32

L’année 2018 calédonienne a été exceptionnelle car elle a permis à la Revue juridique, politique et économique de Nouvelle-Calédonie de couvrir au 1er semestre le thème de l’autodétermination et au deuxième semestre le résultat de cette consultation à la date du 4 novembre. C’est donc la raison essentielle de cette publication aussi tardive : laisser le temps aux rédacteurs d’affiner leurs analyses sur ce vote pour permettre aux lecteurs d’en saisir toutes les subtilités.

 

Ce vote entérine un rejet de la pleine souveraineté, ce que l’on nomme dans le langage courant l’indépendance. Il ne s’agit pas de seulement soupeser le pourcentage du « non » par rapport au « oui », mais également de prendre en compte la participation exceptionnelle à cette consultation. Celle-ci est à la hauteur de l’engagement citoyen en faveur d’une Nouvelle-Calédonie riche de diversités. Bien que l’on observe une nette participation des électeurs en faveur du « oui » pour un devenir essentiellement identitaire, ce résultat interroge sur le devenir du destin commun. Cependant, ce résultat clair, net et sans appel, est analysé dans plusieurs articles couvrant l’essentiel du positionnement des Calédoniens envers le devenir de cet archipel.

 

Des articles de doctrine abordent pour le premier les éventuelles consultations référendaires à venir, pour le second le thème de l’éventuelle destinée d’une « Kanaky-Nouvelle-Calédonie » dans le cadre d’une indépendance-partenariat où apparaît en filigrane le manque d’une vision pour une souveraineté économique. Un troisième article traitant de la reconnaissance juridique d’une identité spécifique des communautés pour lui confier des prérogatives particulières et un quatrième sur l’ouverture du marché polynésien du transport aérien international en relation avec l’Autorité de la concurrence.

 

Notre dossier sur la valorisation du domaine maritime : « La mer, des valeurs, un avenir » a suscité un vif intérêt, tant auprès des responsables nationaux pour leur vision géopolitique qui permet à la France d’assumer son rôle de deuxième puissance maritime, que locaux avec une prise de conscience qui émerge lentement mais sûrement et dont la vision est basée sur un développement augurant un avenir prometteur. Si « la politique maritime française est nécessairement une politique ultramarine », la politique maritime de la Nouvelle-Calédonie devra nécessairement être une réalité tangible dans les années futures. De par sa configuration géographique, la Nouvelle-Calédonie devra maîtriser sa maritimisation croissante des échanges. Cependant, si cet archipel n’est pas encore à la hauteur des enjeux de sa future croissance bleue pour gérer toutes ses ressources halieutiques, minérales ou énergétiques, le foisonnement actuel, majeur, dans le domaine maritime s’affiche dans la création du Parc naturel de la mer de Corail.

 

La Revue juridique, politique et économique de Nouvelle-Calédonie associée à la Maison de la Mélanésie, publie également une conférence-débat sur « Quel droit des assurances en Nouvelle-Calédonie ? L’exercice d’une compétence à la croisée des chemins ». De nombreux échanges ont permis aux participants de connaître le point de vue du gouvernement ainsi que le point de vue des professionnels.

 

Parmi nos autres rubriques, que ce soit la jurisprudence par ses décisions ou la chronique de droit coutumier kanak sur la reconnaissance d’un droit public coutumier, celle concernant la bibliographie est très bien fournie et féconde sur le thème de la Nouvelle-Calédonie.

 

L’équipe de bénévoles de la Revue juridique, politique et économique de Nouvelle-Calédonie souhaite aux Calédoniens et à son lectorat une réflexion politique qui intègre largement une réflexion économique.

 

Robert Bertram,

Directeur de la RJPENC

 

Lien vers le site pour télécharger les articles disponibles

La Revue juridique, politique et économique de Nouvelle-Calédonie. Un numéro 32 exceptionnel

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Les Éditions Ambiances présenteront ARCHITECTURES CALÉDONIENNES à Bernheim Jeudi 22 nov. 18h00

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les Éditions « Ambiances » ont le plaisir de vous présenter leur nouvel ouvrage intitulé « ARCHITECTURES CALÉDONIENNES ».

Sur plus de 200 pages et à travers des centaines de photographies, Fabienne Videault, en collaboration avec Louis Lagarde, maître de conférences à l’Université, a voulu rendre hommage au patrimoine architectural calédonien. Un travail de recherche et de mémoire qui référence les plus belles constructions du pays de 1853 à 1960.

 

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Les affichistes pour « un centenaire », collection Pierre Grézard

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Hall de la maison Higginson lieu de l'exposition à Nouméa (Photo JP)

Hall de la maison Higginson lieu de l'exposition à Nouméa (Photo JP)

Cette exposition est un grand événement culturel à Nouméa que le musée de la ville a honoré avec son cercle en offrant au public une conférence « Les affichistes de la Grande Guerre » par Pierre Grézard. Le Cercle du Musée de la Ville de Nouméa est une association a pour but de soutenir et d’aider au développement des activités du musée dirigé par Véronique DEFRANCE, conservatrice du Musée. Les présidents d’honneur sont Sylvette BOYER, André DUBOIS et Christiane TERRIER et la présidente est Odile MAGNON.
 

C’est au fond du jardin de l’ancienne mairie comme dans la cabane de Francis Cabrel que s’est déroulée cette conférence, il y faisait chaud. Une chaleur humaine, puisque cette conférence était une vraie réunion d’amis férus d’histoire, venus nombreux. Nouméa a de la chance d’avoir un citoyen collectionneur exceptionnel comme Pierre Grézard qui a épaté le public avec ses connaissances sur les affiches, la technique pour les fabriquer et les artistes qui les ont créés. Pierre Grézard, sans note, a fait étalage de son érudition devant un public ébahi. C’était impressionnant ! Une telle maitrise de son sujet. Il a fait défiler quelques unes de ses 4500 affiches en diaporama. Il connaissait par cœur le nom de l’auteur, la technique utilisée et avait en plus, souvent une anecdote à raconter. Le conférencier était en grande forme malgré que deux de ses affiches exposées à la maison Higginson jusqu’au 21 novembre 2015 aient été vandalisées. Il ne faut pas rater cette exposition rare. Les affiches exposées sont sur le thème de Grande Guerre mais Pierre Grézard pourrait encore alimenter plusieurs expositions avec ses autres trésors, des affiches peintes par Toulouse Lautrec ou Francisque Poulbot, des suiveurs célèbres des pionniers comme Jules Cheret, sont merveilleuses. JP

Le thème officiel de la conférence est  à lire ci-dessous :

Si le début du XXe siècle constitue l’âge d’or de l’affiche, qui transforme le paysage urbain, c’est avec la Première Guerre mondiale que l’affiche de propagande politique connaît son véritable essor. Contrôlées par l'État, ces affiches de propagande servent au « bourrage de crâne », arme nouvelle dans un conflit. Elles permettent, d’une part, de lutter contre la guerre d'usure qui met à mal le moral des troupes et, d’autre part, de renforcer l’aide sollicitée à l’arrière.

Authentiques citoyens, voire combattants qui expriment ce qu’ils vivent dans les tranchées comme Jean Droit ou Lucien Jonas, les affichistes transmettent à la population, dans un style qui leur est propre, le même message patriotique.

Certains de ces artistes deviendront des affichistes célèbres et nombre de leurs travaux restent gravés dans la mémoire collective.

Pierre Grézard a contracté le virus des affiches à 18 ans. Depuis il a acquis 4 500 affiches dont 2 000 sur la Grande Guerre qui font de lui l’un des principaux collectionneurs français concernant cette période. Pour retracer le parcours des affichistes et obtenir des informations précises sur leur travail, il a rencontré leurs familles et des historiens, des conservateurs et des commissaires-priseurs. Afin de rendre hommage aux artistes du début du 20e siècle, ce dermatologue de Nouméa a mis à la disposition du projet d’exposition avec la ville de Nouméa une centaine d’affiches originales.

Piette Grézard pendant la conférence au musée de la ville (Photo JP)

Piette Grézard pendant la conférence au musée de la ville (Photo JP)

Photo JP

Photo JP

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>