Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie

Sylvie Coquillard a présenté ANCRAGES ET CLAIRS ENVOLS et VISAGES ET PAYSAGES DU CAILLOU, deux recueils, des nouvelles et de la poésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sylvie Baille et Sylvie Coquillard
Sylvie Baille et Sylvie Coquillard

Sylvie Baille et Sylvie Coquillard

Pour parler de ses deux nouveautés, Sylvie Coquillard a choisi la librairie Calédo Livres ce mercredi 01 septembre, en compagnie d’une autre Sylvie, Sylvie Baille, vice-présidente de l’association des écrivains et de l’association Ecrire en Océanie. Deux Sylvie, deux complices, puisque Sylvie Baille a aidé Sylvie Coquillard à peaufiner ses ouvrages avec une relecture et de précieux conseils pour la mise en page. Elles sont, toutes les deux, d’anciennes enseignantes de Lettres, mais un autre regard est toujours profitable. Après avoir présenté l’écrivaine et ses ouvrages, Sylvie Baille a lu des extraits qui lui tenaient à cœur avant de laisser la parole à Sylvie poétesse et nouvelliste. Sylvie Coquillard, très détendue et heureuses d’être entourée d’amis, après les remerciements d’usage a été très diserte lors de cette causerie en révélant des anecdotes sur son parcours d’écrivaine, une vocation tardive après des années d’enseignement. Elle avait besoin de maturité pour écrire et parler d’elle, illustrée par une citation de Victor Hugo : « Hélas ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. » Sylvie Coquillard est une admiratrice du poète dramaturge considéré comme l'un des plus importants écrivains de la langue française.

Elle a beaucoup de projets. Un roman et des micros-nouvelles sont en préparation. Elle a lu un texte inédit qui évoque sa jeunesse et sa révolte. Elle est offensive. C’est une combattante exigeante. Elle a été applaudie, ovationnée même, à plusieurs reprises. Quand son fils a fait son éloge, elle était émue aux larmes, un moment très touchant. La révoltée, évoquée dans l’inédit lu sur sa jeunesse, est sensible, une panthère qui ne griffe plus que le papier de sa belle plume. Son amour pour la Nouvelle-Calédonie a eu besoin de temps pour murir, comme celui de publier. Ça n’a pas été un coup de foudre avec le Caillou, elle a raconté pourquoi. Mais comme cet amour a eu le temps de l’imprégner doucement il est devenu finalement très fort. Elle l’a exprimé dans une nouvelle. Une nouvelle qui évoque les maisons de quartier qu’elle fréquente, dans le cadre de son travail d’écrivain public. Les petites gens l’interpellent, les invisibles, les pauvres lui confient des secrets en lui demandant ses services. Avec son empathie naturelle, elle s’en nourrit, s’en inspire pour ses poèmes et ses nouvelles. Néanmoins, c’est surtout une poétesse.

Dans une déclamation de poésie, il n’y a pas de place pour le bégaiement et l’hésitation, elle n’hésite pas Sylvie. La poétesse déclamera encore et parlera de ses nouvelles pour le SILO 2021 le 18 septembre sous le Chapitô à Poindimié. Ci-joint quelques photos de cette causerie poétique.

NB : Le 10 juillet Sylvie coquillard a reçu la distinction spéciale de poésie par l'association "Ecrire en Océanie" du festival calédonien de poésie.

« On ne lit pas ni écrit de la poésie parce que c'est joli. On lit et écrit de la poésie, car on fait partie de l'humanité. Et l'humanité est faite de passions. La médecine, le droit, le commerce sont nécessaires pour assurer la vie, mais la poésie, la beauté, la romance, l'amour, c'est pour ça qu'on vit ».

Réplique du film Le cercle des poètes disparus

Le public nombreux présent pour cette soirée.

Le public nombreux présent pour cette soirée.

Dans le public certaines personnes n'ont pas résisté à la tentation de lire des poèmes de Sylvie on peut voir Christiane Bourrelly en lecture et Sylvie pour un beau texte inédit sur sa jeunesse
Dans le public certaines personnes n'ont pas résisté à la tentation de lire des poèmes de Sylvie on peut voir Christiane Bourrelly en lecture et Sylvie pour un beau texte inédit sur sa jeunesse
Dans le public certaines personnes n'ont pas résisté à la tentation de lire des poèmes de Sylvie on peut voir Christiane Bourrelly en lecture et Sylvie pour un beau texte inédit sur sa jeunesse

Dans le public certaines personnes n'ont pas résisté à la tentation de lire des poèmes de Sylvie on peut voir Christiane Bourrelly en lecture et Sylvie pour un beau texte inédit sur sa jeunesse

Partager cet article
Repost0

Votre prochain rendez-vous à Calédo Livres, mercredi 1er septembre 2021 à 18h : soirée poésie avec Sylvie Coquillard.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Votre prochain rendez-vous à Calédo Livres, mercredi 1er septembre 2021 à 18h : soirée poésie avec Sylvie Coquillard.
Votre prochain rendez-vous à Calédo Livres, mercredi 1er septembre 2021 à 18h : soirée poésie avec Sylvie Coquillard.

ANCRAGES ET CLAIRS ENVOLS aux éditions Spinelle

Le recueil Ancrages et clairs envols ouvre à une poésie tantôt intimiste où miroitent des touches quasi impressionnistes, tantôt flamboyante dans une célébration du monde.

Moins leçon à donner que paroles qui offrent, les textes de Sylvie Coquillard se déclinent dans un croisement de voix où le « Je » singulier fait écho à ce Nous plus universel dans un fonds commun d'émotions et de ressentis.

Au-delà, Ancrages et clairs envols est chant de réconciliation ; réconciliation avec soi-même, avec l'Autre, avec le monde et si la gravité des ancrages se raconte dans la glaise des doutes et des interrogations, c'est pour mieux célébrer une envolée lumineuse et libératrice.

Ce recueil est une évocation recentrée sur la terre d’accueil de Nouvelle-Calédonie amorcée précédemment dans L’âme des écorces.

VISAGES ET PAYSAGES DU CAILLOU, éditions le Lys Bleu

Initialement vécu comme lieu d’exil, le « Caillou » impose ici sa juste place avec l’évidence d’une réconciliation, comme si, au fil du temps, ce pays avait exercé le charme d’un apprivoisement.

L’auteure a voulu ouvrir les yeux et le cœur à un espace dont la richesse, le foisonnement, les réalités contrastées n’excluent pas les interrogations. Elle explore ce « Caillou » du Pacifique aux multiples visages, aux lieux chargés de sens, bien que parfois énigmatiques : autant d’appels ou de questionnements, de certitudes où pourtant les doutes s’enracinent encore.

C’est dans cet ondoiement aux forts accents, à l’intense lumière qu’elle s’autorise cette fois à écrire et décrire indifféremment en vers comme en prose. Une composition hybride dans ses variations de tons où le lyrisme n’exclut pas le prosaïque…

L’auteure

Une vie consacrée aux lettres et plus particulièrement à l’écriture, Sylvie Coquillard publie son premier recueil de poèmes en 2013, intitulé Au bord d’Elle. Ensuite, elle publie Atlantides en 2017, suivie de L’âme des écorces en 2018, Graines de corail, un ouvrage collectif en 2020, Ancrages et Clairs envols et visages et paysages du caillou en 2021.

Ci-dessous :

Quelques extraits de Ancrages et Clairs Envols pour goûter au talent de Sylvie Coquillard que j’ai choisi au hasard. Je n’ai aucune aptitude en poésie, mais en se laissant aller à lire pour le plaisir de la musique des mots, on découvre que les mots sont forts en poésie, ils ouvrent des horizons nouveaux. JP

C’était comme une chose

C’était comme une chose

Sans nom

Une langueur refusée au

Temps Cette ombre à cueillir

Sur les bords de l’Été…

À l’ombre de mes nuits

À l’ombre de mes nuits

Où ta voix sombre se perd Je songe

À nos rêves assassinés

À ces paroles trop belles

À ces feux devenus cendres…

C’est dans la nuit

C’est dans la nuit

Au vif de nos insomnies

Que tout lentement se construit

Ombres étreintes, évanouies

Au jour à poindre,

Une fleur d’aube Joue de ses feux.

Partager cet article
Repost0

L'Eté des Poètes - Désir, impair et manque Music Station vendredi 27 à 20h00

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Huguette en répétition. Admirable Huguette, c'est bien parti. Voir ci-joint

Huguette en répétition. Admirable Huguette, c'est bien parti. Voir ci-joint

« Désir, impair et manque. »

Club des Amis de la Poésie. Répétition à Music Station. Voir les photos ci-joint aimablement fournies par le club.

Music Station - 16, rue Jean Jaurès, Nouméa, Centre Ville

Cette année, le Printemps des Poètes célèbre ... le Désir!

"Quelle profonde inquiétude, quel désir d’autre chose,

Autre chose qu’un pays, qu’un moment, qu’une vie,

Quel désir, peut-être d’autres états d’âme…"

Fernando Pessoa

En écho, à Nouméa, les membres du Club des Amis de la Poésie proposent "Désir, impair et manque", un spectacle poétique et drôlatique, dans le cadre du premier "Eté des Poètes", présenté à Music Station le vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 août.

Venez vous régaler de poèmes dits par leurs auteurs qui alternent avec des chansons populaires et des registres lyriques, textes, savoureux, drôles, percutants, coquins! Tout un programme avec des surprises différentes chaque soir! Petit entr'acte sucré, salé.

Places limitées!!!

Séances :
- Vendredi 27 août 20h00
- Samedi 28 août 19h00
- Dimanche 29 août 19h00

Places en ligne: https://www.tickets.nc/index.php?id_category=815...

Points de vente : (Paiement par Chèque ou Espèces uniquement svp)
- Internet (CB) : www.tickets.nc (voir ci-dessous)
- Nouméa : Optic 2000 (25, rue de Sébastopol - Place des cocotiers : Du lundi au vendredi de 8h à 18h et samedi de 8h30 à 17h30)
- Anse Vata : Optic 2000 (Complexe La Promenade Hilton : Lundi de 14h à 18h, du mardi au samedi 9h-13h et 14h-18h)
- Dumbéa : L'Opticien (Dumbéa Mall : Lundi de 11h à 19h, mardi-mercredi de 09h à 19h, jeudi de 09h à 21h, vendredi-samedi de 9h à 19h et dimanche de 9h à 13h)
- Nouméa : Music Station (16, rue Jean Jaurès)

Quelques clichés des répétitionsQuelques clichés des répétitions
Quelques clichés des répétitionsQuelques clichés des répétitions
Quelques clichés des répétitionsQuelques clichés des répétitions

Quelques clichés des répétitions

Partager cet article
Repost0

La douceur, ouvrage de deux poètes, prix Arembô 2021

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nicolas Kurtovich lors de la remise de son Prix, Frédéric Ohlen était absent du pays pour l'évènement, Photo de l'association Ecrie en Océanie

Nicolas Kurtovich lors de la remise de son Prix, Frédéric Ohlen était absent du pays pour l'évènement, Photo de l'association Ecrie en Océanie

Voix inspirées, chantres d’une poésie sans frontière, Frédéric Ohlen et Nicolas Kurtovitch allient leurs talents, très divers, à une indéniable richesse esthétique et sensible.

Fruit d’une collaboration amicale, cette création originale vient approfondir la parole croisée de ces deux poètes.

 

Prix : 980 XPF TTC

Éditeur : Écrire en Océanie    Format 13 x 21 cm, broché, 38 pages

 

Nicolas Kurtovitch, entremêlant ses cultures calédoniennes, slaves et universelles, exalte la nature, le monde et l’homme dans ce qu’ils ont de grand et d’humble ; imprégnée par le taoïsme, son écriture poétique chante le dépouillement et valorise l’exemplarité et l’essentiel. Il renouvelle la forme par des aménagements du haïku et du vers libre dans ses nombreux recueils.

Dès l’adolescence, Frédéric Ohlen devient poète. Il sera, plus tard, éditeur, rédigera au fil des années une douzaine de livres marqués par autant de rencontres, de voyages, de récits, d’expériences. Ils résument avec force son parcours sur la Terre. Entre hommage à la beauté des lieux et des îles, ses textes célèbrent, ils interrogent.

Le Prix littéraire Arembô s’attache à récompenser l’œuvre d’un auteur océanien, écrivant en français, notamment pour sa contribution au développement culturel ainsi que pour sa capacité à livrer un témoignage sur son époque.

Ce livre fait l’objet d’une coédition Écrire en Océanie et Noir au Blanc. (source le distributeur Calédo Livres)

Partager cet article
Repost0

Prix Arembo 2021 Nicolas Kurtovitch et Frédéric Ohlen et prix spécial pour Sylvie Coquillard

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Prix Arembo 2021 Nicolas Kurtovitch et Frédéric Ohlen et prix spécial pour Sylvie Coquillard

Félicitations aux lauréats de ce prix spécial Poésie. Faute de photos, j’ai mis mon invitation en illustration. JP

EEO crée en 2015 le Prix Arembo, décerné à un écrivain résidant en Océanie, écrivant en français, notamment pour sa contribution au développement culturel de son pays, ainsi que pour sa capacité à livrer un témoignage sur son époque. Elle fait sienne la phrase d’Aragon : « La littérature est une affaire sérieuse pour un pays, elle est au bout du compte, son visage. ». Ainsi ont été récompensés, en 2015 : Jean-Marie Creugnet – en 2017 : Jean Vanmai – en 2018 Déwé Gorodé – en 2020 Claudine Jacques – en 2021 Nicolas Kurtovitch et Frédéric Olhen.

Sylvie Coquillard, poète, conférencière,  écrivain public, participante au "Piano Blanc", oratrice à l'Université Populaire participe également à l'association des écrivains de Nouvelle Calédonie et sa carrière d'enseignante ont formé le terreau sans cesse renouvelé de son inspiration ; elle reçoit aujourd'hui la distinction spéciale de poésie par l'association "Ecrire en Océanie".

 

Photo du FB de Dominique Marinet-Carrier - Les primés du 1 er festival de poésie de Boulouparis, ce 10 Juillet 21.

En outre EEO attribué un prix spécial à Albert Prous pour sa poésie visuelle. 

Partager cet article
Repost0

Rencontre au sommet de la poésie pour Nicolas Kurtovitch avec Adonis. C'était en 2017 mais ce samedi 10 c'est à Boulouparis qu'on parlera poésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo de Nicolas avec Adonies et son ami Thatchom

Photo de Nicolas avec Adonies et son ami Thatchom

Il peut être fier notre Nicolas. En résidence en Chine, il trouve le moyen de rencontrer des Syriens. Ce qui prouve bien que la poésie n’a pas de frontière. JP

Adonis est le pseudonyme d'Ali Ahmed Saïd Esber, poète et critique littéraire syrien d'expression arabe et française, né le 1ᵉʳ janvier 1930.

NB : Nicolas Kurtovitch animera une séance de poésie acoustique ce samedi 10 juillet 2021 au festival de poésie de Boulouparis : Plus sur l'événement, suivre ce lien

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Écrire en Océanie vous rappelle la tenue du Festival de poésie en partenariat avec la Bi Bou et la municipalité de Boulouparis.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Écrire en Océanie vous rappelle la tenue du Festival de poésie en partenariat avec la Bi Bou et la municipalité de Boulouparis.

Le Festival est commencé et se déroule comme prévu avec des ateliers pour les scolaires, et le samedi 10 juillet par :

  • -des déclamations de poèmes par nos auteurs calédoniens.
  • -des conférences :
  • Sylvie Coquillard "Quelle poésie au XXI ° siècle ?" (suivre le lien)
  • Thierry Charton "Helène Bessette écrivaine, une aventure calédonienne."
    • La projection du film Poetry de Lee Chang-Dong
    • L'exposition de poésie visuelle d'Albert Prous et de calligrammes de Bernard Billot.
    • Nicolas Kurtovitch animera une séance de poésie acoustique.
    • Le spectacle de Marie Murtini "La fille qui court comme le vent"
    • Lecture de poésies par les enfants de la commune.
    • Concours de Haïku - remise du prix
    • Animation musicale par Marcel Canel
    • SLAM (Laurent Ottogalli - Prechal - Israela - Wakfu)
    • Stands d'artisanat local
    • Une démonstration de Tai Chi chuan
    • La librairie D'LIRES AMBULANTS - vente de livres et dédicaces -
    • Cagou Kreyol proposera un stand de restauration
  • Cérémonie de remise du prix Arembô en salle d'honneur de la mairie (sur invitation)
Écrire en Océanie vous rappelle la tenue du Festival de poésie en partenariat avec la Bi Bou et la municipalité de Boulouparis.
Partager cet article
Repost0

POÉSIE AU SON DU XYLOPHONE EN BAMBOU et DE LA CITHARE VIETNAMIENNE avec IMASANGO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

POÉSIE AU SON DU XYLOPHONE EN BAMBOU et DE LA CITHARE VIETNAMIENNE avec IMASANGO

Poésie en musique avec Imasango et Phúóng.

Lecture des recueils d’Imasango publiés aux Éditions de la Margeride, des livres d’artistes numérotés et signés, édités en série limitée. Chaque livre est une œuvre d’art unique.

Lecture accompagnée d’instruments de musique traditionnels, en provenance du Vietnam. Un très beau voyage en perspective.

La force vitale du bambou accompagnera la marche sur ce chemin inédit à la rencontre de la nature.

La cithare vietnamienne vous conduira vers les cimes de la création artistique, à l’écoute des vibrations des cordes et du cœur.

Venez vivre l’harmonie et l’intensité du moment présent.

Lecture musicalisée suivie d’une séance de dédicace du recueil « Arbre ».

Imasango est poète de Nouvelle-Calédonie. Elle écrit parce qu'elle a reconnu tôt le poids des mots et la force du verbe. "Profondément attachée à son pays et aux hommes qui l'habitent, elle rend hommage à l'identité de sa terre natale, avec générosité, émotions, et conviction.

Imasango est née à Nouméa, dans une famille dont l’arbre généalogique témoigne de la complexité historique et humaine de l’archipel.

Femme, mère, agrégée d’espagnol, poète humaniste. Elle œuvre pour les valeurs fondamentales de respect des droits de l’homme, contre toute forme d’oppression et d’enfermement, elle choisit d’enseigner et d’incarner une poésie vivante.

Le Hai Phuong qui jouera du Dan Trung, instrument traditionnel vietnamien !

Le Hai Phuong a appris à jouer le Dan Trung à partir de 7 ans en 1979, initiée par son père Le May compositeur de musique traditionnelle. Dès 8 ans, elle a suivi une formation à l’Académie nationale de musique du Vietnam et au Conservatoire de Ha Noi. Elle a débuté sa carrière en 1991 en entrant dans la troupe musicale « Thang Long Theater » de Hanoi, une des troupes les plus célèbres de musique traditionnelle du Vietnam, jusqu’en 2014 . Elle est devenue depuis une joueuse émérite de Dan Trung, un xylophone en bambou, utilisé par les ethnies montagnardes du Vietnam.

Partager cet article
Repost0

Sylvie Coquillard l’invitée de l’atelier de formation à l’écriture de la médiathèque de Païta

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des ouvrages plein les mains
Des ouvrages plein les mainsDes ouvrages plein les mains

Des ouvrages plein les mains

Le rendez-vous devait être une présentation des ouvrages de Sylvie pour le lancement du son dernier recueil Ancrages et clairs envols. L’envol a bien eu lieu mais point d’ancrages sur le Caillou, en ce moment les colis partent mais arrivent quand ils veulent, par contre, l’ouvrage Visages et paysages du caillou, une autre nouveauté poétique de Sylvie Coquillard était bien là. Cannelle Irsh la présidente d’écrire en Océanie après un rappel des activités de son association EEO a laissé Sylvie nous présenter sa vie et sa dernière œuvre. Dans ce recueil, prose et poésie sont mêlées, et le visage de la couverture de l’artiste photographe Jules Hmaloko donne un vrai cachet à cette nouveauté littéraire.

Sylvie a écrit de petits bijoux de textes dans ce recueil, elle a déclamé son poème Vallée du Tir… quartier libre, un hymne à la gloire d’un quartier indissociable à l’histoire de la ville de Nouméa. Il faut avoir un vrai talent pour sublimer de cette manière un quartier parfois déprécié. Ce poème épate tous ceux qui l’ont déjà entendu ou lu mais il y a beaucoup d’autres récits ou poèmes à découvrir. Certains, en l’honneur de personnages inattendus, comme celui sur Toussaint, Quand Toussaint veillait sur l’Anse Vata ou Gonzague, l’ami du petit écran. Que vient faire Gonzague dans ce recueil ? Il y est, en buste ! Sylvie l’a croqué poétiquement, un petit régal ! Cet ouvrage a été écrit avec son cœur d’or, elle parle, d’amour, d’amour pour ce pays qu’elle a appris à aimer au cours de sa vie après avoir été arrachée à sa Picardie natale dès son adolescence. Arrachée, un mot fort mais c’est celui qui convient au récit de la vie de cette belle personne. Il faut l’acheter et le lire ce recueil, il est en vente à Nouméa.

4ème de couverture :

Ce recueil est une évocation recentrée sur la terre d’accueil de Nouvelle-Calédonie amorcée précédemment dans L’âme des écorces.

Initialement vécu comme lieu d’exil, le « Caillou » impose ici sa juste place avec l’évidence d’une réconciliation, comme si, au fil du temps, ce pays avait exercé le charme d’un apprivoisement.

L’auteure a voulu ouvrir les yeux et le cœur à un espace dont la richesse, le foisonnement, les réalités contrastées n’excluent pas les interrogations. Elle explore ce « Caillou » du Pacifique aux multiples visages, aux lieux chargés de sens, bien que parfois énigmatiques : autant d’appels ou de questionnements, de certitudes où pourtant les doutes s’enracinent encore.

C’est dans cet ondoiement aux forts accents, à l’intense lumière qu’elle s’autorise cette fois à écrire et décrire indifféremment en vers comme en prose. Une composition hybride dans ses variations de tons où le lyrisme n’exclut pas le prosaïque…

PRIX 12.40€ en ligne (Voir sur le site de l’éditeur)

L’auteure

Une vie consacrée aux lettres et plus particulièrement à l’écriture, Sylvie Coquillard publie son premier recueil de poèmes en 2013, intitulé Au bord d’Elle. Ensuite, elle publie Atlantides en 2017, suivie de L’âme des écorces en 2018, Ancrages et Clairs envols et ce dernier.

Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.
Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.
Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.

Des images dans la Médiathèque avant les séance de dédicaces.

Partager cet article
Repost0

La poétesse Sylvie Coquillard pour la sortie de son prochain recueil Ancrages et clairs envols vous donne rendez-vous au Dock de païta ce samedi 22 mai 2021

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La poétesse Sylvie Coquillard pour la sortie de son prochain recueil Ancrages et clairs envols vous donne rendez-vous au Dock de païta ce samedi 22 mai 2021

À partir de 10h00 22 mai à Païta : atelier de formation à l’écriture (Médiathèque) 10h00 à 12h00. L’invité sera la poétesse Sylvie Coquillard à l’occasion de la sortie de son recueil de poésie Ancrages et clairs envols.

ANCRAGES ET CLAIRS ENVOLS www.editions-spinelle.com

Le recueil Ancrages et clairs envols ouvre à une poésie tantôt intimiste où miroitent des touches quasi impressionnistes, tantôt flamboyante dans une célébration du monde.

Moins leçon à donner que paroles qui offrent, les textes de Sylvie Coquillard se déclinent dans un croisement de voix où le « Je » singulier fait écho à ce Nous plus universel dans un fonds commun d'émotions et de ressentis.

Au-delà, Ancrages et clairs envols est chant de réconciliation ; réconciliation avec soi-même, avec l'Autre, avec le monde et si la gravité des ancrages se raconte dans la glaise des doutes et des interrogations, c'est pour mieux célébrer une envolée lumineuse et libératrice.

Sylvie COQUILLARD est née en France et vit en Nouvelle-Calédonie depuis 1973. Depuis l’âge de neuf ans, elle compose des textes, des histoires, des poésies… Professeur de Lettres, elle quitte l’enseignement pour se consacrer à sa passion de l’écriture. Une pratique protéiforme : relectrice de manuscrits, correctrice, rédactrice ou corédactrice dans des revues locales, écrivain public à ses heures, elle publie de façon ponctuelle articles, textes ou nouvelles de son cru. Dès 2010, elle intervient en tant que commentatrice officielle du site internet www.igameattitude.com ce qui lui donne l’opportunité d’accéder à une écriture virtuelle.

Auteur de deux romans, non édités (Le passé recomposé, 1976 et Les années muselière, 1998), Sylvie COQUILLARD a écrit également plusieurs recueils ; Si Papon m’était comptée, Courage Barnabé, Les vendanges tardives… Publications en collectif dans la revue Orphée 2005/2006

2013 : Au bord d’Elle Recueil poétique aux éditions Persée

2017 : Atlantides Recueil poétique aux éditions de L’Harmattan

2018 : L’Âme des écorces Recueil poétique aux éditions de l’Harmattan

2020 : Graines de corail aux Editions Spinelle. Un ouvrage collectif. Huit voix de femmes se croisent dans ce recueil de poèmes sous le pseudonyme de Îliennes. Aline Mori, Sylvie Baille, Sylvie Coquillard, Anne-Marie Jorge Pralong Valour, Huguette Montagne, Patricia Artigue, Nicole Chardon-Isch, et Fabienne Chéné.

Son prochain ouvrage Visages et Paysages du Caillou ! Sera publié aux éditions Le Lys Bleu

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>