Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie

Les itinérances de deux artistes Hélène Savoie et la peintre Béatrice Camallonga

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les itinérances de deux artistes Hélène Savoie et la peintre Béatrice Camallonga
LES ITINÉRANCES DE DEUX ARTISTES, une nouvelle parution calédonienne chez l’Harmattan dans la collection Lettre du Pacifique  qui sera présentée et dédicacée par ses auteurs Hélène Savoie et Béatrice Camallonga au cours de 3 événements culturels, avec des expositions-ventes d’ipadraws, originaux de l'artiste plasticienne Béatrice Camallonga, et des lectures de poèmes d'Hélène Savoie.

 

- le 19 novembre à Lifou, à la galerie d'art de l'association Uhmamana à Luecilla

- le 26 novembre à la galerie Lec lec tic de Nouméa (Promenade de l'Anse-Vata), de 15h30 à 18h00, dans le cadre de l'exposition "Petits formats".

* de 14h00 à 17h30

Henri Gama et Fabrice Ballay pour l'ouvrage "Fabrice Ballay. Amulettes. Conversations privées". Textes d’Henri Gama. Un livre plein de découvertes qui donne envie de faire ses propres amulettes. Petits et grands enfants peuvent suivre les conseils de l’artiste. Une belle aventure en images qui prolonge et multiplie la rencontre. Les amulettes nous ressemblent, comme nous elles portent des secrets, des attentes, des envies d’être en lien.

* de 15h00 à 17h30

Nicolas Vignoles pour son roman au format poche "César d'honneur". Un livre émouvant, plein de suspense... Pour les retardataires qui auront raté les séances de dédicaces des mois précédents...

- Le 21 janvier 2017, à Paris, dans l'espace "Poésie" de la librairie l’Harmattan (rue des Ecoles, dans le 5ème), de 15h à 18H.

Les itinérances de deux artistes : article LNC du 26.11.2016 à 04h25

L’écrivaine Hélène Savoie et la peintre Béatrice Camallonga viennent de publier aux Editions l’Harmattan, dans la collection Lettres du Pacifique, un ouvrage intitulé Itinérances. Les deux auteurs le dédicaceront aujourd’hui samedi de 15 h 30 à 18 heures à la galerie Lec lec tic à l’Anse-Vata (Nouméa), dans le cadre de l’exposition de peinture « Petits formats » où seront présentés les « ipadraws » de Béatrice Camallonga. Les deux auteures offrent dans ce livre un choix inédit de textes et d’œuvres picturales qui conduisent le lecteur en Nouvelle-Calédonie, vers l’Australie, au Vanuatu ou encore en Asie. Inlassable chercheuse en littérature et anthropologie, Hélène Savoie a créé la collection Lettres du Pacifique. Déléguée pour l’Océanie de la Société des poètes français, sociétaire de la Société des gens de Lettres et membre d’honneur du Cercle des auteurs du Pacifique, elle poursuit depuis 1982 son travail d’écriture.

Depuis les années 2000, Béatrice Camallonga, artiste peintre autodidacte qui vit à Lifou, n’a jamais cessé de créer, d’exposer ses aquarelles, et d’innover dans de nouveaux procédés artistiques comme les « ipadraws », nom qu’elle a donné à sa technique de dessins photographiques stylisés. Elle a fait de nombreuses expositions en Métropole, à Nouméa et à Lifou.

Images de l'exposition de la galerie Lec Lec Tic et de l'artiste peintreImages de l'exposition de la galerie Lec Lec Tic et de l'artiste peintre

Images de l'exposition de la galerie Lec Lec Tic et de l'artiste peintre

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Pour souligner le 15e anniversaire du 11 septembre 2001 en poésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Voici quelques poèmes de Madeleine Monette. Elle nous offre sa lecture des poèmes de Ciel à outrances: "Le lait du ciel", "Le corps panique" et Elan vital", inspirés par les événements du 11 septembre et par les grandes convulsions du monde actuel.

 

 

 

Comme elle le suggère en exergue : «Pour tous ceux-là, se souvenir. Surtout imaginer.»

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Se donner le pays – Paroles jumelles (Poésie)

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Se donner le pays – Paroles jumelles (Poésie)

Les auteurs : Déwé Gorodé & Imasango

Préface de Murielle Szac

En librairie le 1er septembre 2016

Le choix de l’éditeur : Pendant de longs mois, deux femmes de Nouvelle Calédonie ont entretenu un dialogue par la poésie. Deux femmes de générations, de conditions et de couleurs différentes, qui partagent la même terre et veulent parcourir ensemble les mêmes chemins de paix. Pour écrire ce livre, Déwé Gorodé et Imasango se sont rencontrées, tantôt chez l’une à Nouméa, tantôt chez l’autre à Ponérihouen, dont le nom en langue paicî désigne l’embouchure d’un fleuve. Les déchirures du pays, le deuil au seuil de la case, la lutte indépendantiste, la crainte de nouveaux conflits, la place des femmes, la sexualité « imposée ou non », l’éducation des enfants, la puissance tellurique de la Grande Terre…, aucun sujet n’a été écarté, aucun tabou n’a fait taire leur « parole jumelle». Un appel à résister par la poésie.

Extrait :

« Dewé : Paix humilité en nous

captives de l’entre-deux rives

entre la vie et la mort

dos à dos en année lumière

où la paix entre ici

en éden d’île de lumière

où le paradis est ici en nous »

«Imasango : Pour l’âme de l’île

ses hommes

ses paysages

ses manquements

son histoire à bâtir

Avec les divergences

que l’on accepte

pour former une famille

donnons-nous le pays

reprenons-le en mains »

Collection : Tissages

NB : La poétesse Imasango sera l’un des invités de la prochaine émission des Livres et nous du 30 août 2016 dans le salon de la maison Célières au Faubourg Blanchot

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Festival Voix Vives 2016 : Dewe Gorode et Imasango

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

" Chaque fois qu'elle se manifeste, la poésie est une fête. Une fête globale: l'homme dans la vie, les murmures et les grondements de la vie dans l'homme. C'est cela que va offrir la merveilleuse ville de Sète pendant les neuf jours où des poètes, hommes et femmes, venus de tout le pourtour méditerranéen et ses prolongements, vont échanger à voix haute, selon le chant intime de chacun, leur amour, leurs soucis, leurs rêves, leurs espérances. L'amour surtout, orienté ou désorienté, qui est l'inspirateur original, l'eau où vient boire la parole. Et nous tous, poètes, nous lèverons un verre plein de la densité légèrement écumeuse de la parole, à celle qui nous abrite de son soleil, la Poésie, notre aimée, au-delà de tout, de tous et de toutes "

Salah Stétié
Président d'honneur du Comité International du Festival

 

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Les larmes de l’île violée

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nouvelle-Calédonie mine kouaoua

 

Du Gondwana séparée, libre, elle avait dérivée.

 

Très éloignée du continent d’où elle était née,

 

Fatiguée, elle s'était arrêtée et lentement fixée.

 

Du corail s’érigea en barrière pour la protéger,

 

Mais le soleil des tropiques la faisait transpirer

 

Enfantant des sources d’où jaillir l’eau glacée.

 

Des graines portées par le doux souffle des alizés

 

L’habillèrent d'un duvet végétal germe de forêts

 

De plantes endémiques qui feront sa renommée.

 

Elle demeura ainsi en paix des millions d'années.

 

Quand des hommes vinrent pour la coloniser.

 

En piétinant son sol pour en faire des sentiers,

 

Ils coupèrent ses arbres pour pouvoir s’abriter

 

Et firent des brûlis pour planter l’igname sacrée.

 

Un vrai supplice qui ne faisait que commencer.

 

Défrichée, labourée et déjà couverte de plaies,

 

La découverte du minerai "nickel" allait la tuer.

 

De par sa chaire excavée transformée en acier

 

Demeurent des cratères béants jamais rebouchés.

 

Elle sanglote des rivières de larmes polluées

 

Pourprées comme le sang d’une terre violée.

 

JP Un poème ancien modifié le 24/02/2014

 

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

La Bulle

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

poisson 077    LA BULLE

 

Une Bulle qui claque

Une bulle qui craque

A la surface d’une eau qui dort

Pour faire miroir au soleil d’or

Cette bulle éclate et réveille

Un castor en plein sommeil

Au bord d’un petit étang

Perdu au milieu des champs

C’est aussi à une petite grenouille

Que la bulle a fichu la trouille

Elle observe de ses gros yeux

Le floc. Est-ce qu’il pleut ?

Ce sont bientôt tous les habitants

Peuplant le bord de l’étang

Qui s’agitent ou qui s’envolent

Ou coassent ou bien bourdonnent.

Puis tout à coup, c’est le silence.

Une nouvelle bulle s’avance.

A peine émergée, elle claque aussitôt

Effrayant illico tous les badauds.

Qui est ce monstre de l’étang

Que nul ne voit mais qu’on entend ?

C’est un tout petit poisson

Tout rouge et tout mignon 

Qui fait des rôts de bulles d’air

En digérant un petit ver.

De Joël PAUL

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Exclu

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

 

Un SDF. (du Post article de Nicole Guedj) 

Il est mort cet hiver

Dans un réduit à ciel ouvert

Il n'avait pas encore vingt ans

Victime du temps, victime des gens

Sans domicile fixe qui z'ont dit les flics

Sans domicile du tout il était sans fric

Etait-il chômeur, fugueur, voleur ?

Ne te pose pas la question, ce n'est plus l'heure

Pour celui là, c'est maintenant trop tard

Mais pour d'autres, il n'est que moins le quart

Moins le quart avant la fin, avant le froid

Moins le quart avant la faim, avant l'effroi

C'est maintenant qu'il faut agir

Sauve l'exclu, il peut mourir

D'indifférence, de solitude

De l'inhumain des habitudes

Voir des pauvres sous ton escalier

Dans des cartons emmitouflés

Ce n’est pas très normal

Ce n’est pas très moral

Toi qui te dis civilisé

Ne laisse plus les pauvres crever

Comme des chiens sous l'escalier  

Joël PAUL


Sur le même sujet : http://www.caledonianpost.com/les-marginaux-de-noumea/#axzz2oSmYPYQF

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

<< < 10