Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

PIONNIER DE NOUVELLE-CALÉDONIE 1863-1867

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

PIONNIER DE NOUVELLE-CALÉDONIE 1863-1867

Témoignage présenté et annoté par Jean-Charles Leloup

Mémoires du XIXe siècle Chez l’Harmattan

HISTOIRE IMMIGRATION, INTERCULTUREL TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT OCÉAN PACIFIQUE Nouvelle Calédonie 

Parti du port de Lorient, Narcisse-Anténor Leloup arrive en Nouvelle-Calédonie en 1863 avec l'intention de s'y établir en colon libre. Il se voit proposer par le gouverneur de diriger une petite colonie à Yaté sur des terres confisquées à une tribu kanake. De 1863 à 1867, il écrivit plusieurs lettres à un ami, constituant ainsi un récit de son séjour en Nouvelle-Calédonie. Ces quinze lettres nous font découvrir les difficultés de la vie des premiers colons, ainsi que les us et coutumes des kanaks.

PIONNIER DE NOUVELLE-CALÉDONIE 1863-1867
PIONNIER DE NOUVELLE-CALÉDONIE 1863-1867

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article

Repost 0

Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie

Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie

Jeudi 26 mai 2016 à 18 h à la bibliothèque Bernheim tous les fidèles du Cercle algérianiste de Nouvelle-Calédonie étaient présent pour assister à la conférence présentée par Antoine Bayle, président du Cercle des Algérianiste de Nouvelle Calédonie.

Des textes de Jean Brune ont été dits par des membres avec l'assistance du professeur Jean-Yves Faberon.

Les conférenciers sont évidemment imprégnés d’Algérianisme, une réalité culturelle algérienne qui dérange comme dérangent les témoignages des Pieds-Noirs et des Harkis.

En 1962, c’est la rupture violente, historique et affective, et l’exode d’un million de personnes. Beaucoup de Pieds-Noirs vont écrire leur souffrance, leur déracinement. Jean Brune est de ceux-là. Le but du cercle était de faire connaître cet écrivain engagé mort dans l’indifférence à Nouméa en 1973.

Jean Brune partisan de l’Algérie française a écrit sa douleur dans ses romans dans l’ombre d’Albert Camus. Jean Brune était un homme de droite et Albert Camus plutôt de gauche mais les deux hommes partageaient l’amour de l’Afrique du Nord, d’Alger et de Bab El Oued. Ils se connaissaient et étaient amis, ils avaient joué au football ensemble.

Jean Brune était plus engagé qu’Albert Camus. Les titres de ses livres sont sans équivoque comme « Interdit aux chiens et aux Français », publié en 1966. Si aujourd’hui lorsque l’on parle de la guerre d’Algérie on parle souvent de repentance ou de tortures, celles de l’armée française sur les rebelles du FLN. Jean Brune parle dans ses livres des tortures des 80 000 Harkis abandonnés par la France, torturés avec une sauvagerie incroyable qu’il décrit avec minutie dans ses textes. Il désigne les coupables, cite les hommes politiques de l’époque, n’hésite pas à critiquer l’icône le général De Gaulle. Ça lui vaudra l’exil. Impossible de résumer toutes les anecdotes racontées au cours de cette conférence instructive mais pas neutre. Beaucoup de parallèle ont été faits avec la situation actuelle où des attentats urbains qui ont lieu en France comme en Algérie à l’époque. Pour Antoine Bayle, président du Cercle des Algérianiste, Jean Brune était un précurseur et avait anticipé la situation actuelle.

 Biographies de Jean Brune et Roger Degueldre

Jean Brune né en 1912 à Aïn Bessem (Algérie), mort en 1973 à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), est un écrivain et journaliste français. Vétéran de la première Armée française, Jean Brune combat les Allemands dans les blindés et reçoit une citation pour une victoire dans un combat de chars en Forêt Noire (1945).

Plus tard durant les années 1950, il collabore à La Nation française de Pierre Boutang et Michel Vivier. Il fut un ardent partisan de l'Algérie Française. Nationaliste français, cet athée se conçoit comme un Européen de civilisation, ayant la Grèce et la Rome antiques pour références. Après l'indépendance de l'Algérie, terriblement déçu, il rejoint Aginter Press à Lisbonne dont il devient rédacteur en chef avec le projet de créer un centre d'information indépendant à la fois des monopoles ou oligopoles d'information de l'Est et de l'Ouest qu'il considère comme incapables de laisser l'information factuelle se répandre. Au contraire, croit-il, seuls des instruments de propagande arrivent à la presse et sont répétés ad nauseam. Il quittera cet organisme et rejoindra la Nouvelle-Calédonie où il mourra en 1973.

Roger Degueldre était un lieutenant du 1er régiment étranger de parachutistes, déserteur à la suite du putsch des généraux en 1961 pour rejoindre l'Organisation armée secrète (OAS), et créateur des commandos Delta de cette organisation. Il naît le 19 mai 1925 à Louvroil (Nord) à quelques kilomètres de la frontière belge.

Condamné à mort le 28 juin 1962 par la Cour militaire de justice, Roger Degueldre est fusillé au fort d'Ivry (région parisienne), le 6 juillet 1962.

Né dans une famille ouvrière, d'un père cheminot et d'une mère au foyer, il fuit, avec sa famille, l'occupation allemande en 1940 pour se réfugier en zone libre dans le Sud de la France. En 1942, le jeune Roger Degueldre remonte dans le Nord de la France pour entrer clandestinement dans la zone occupée, et s’engager dans le maquis, auprès des partisans communistes, dans les Francs-tireurs et partisans (FTP) aux côtés de Roger Pannequin, le « commandant Marc » sous l'occupation allemande.

À la Libération, il s'engage dans la 10e Division d'infanterie motorisée qui participe à la réduction de la poche de Colmar en janvier 1945, puis à la Légion étrangère, sous l'identité de Roger « Legueldre » né le 18 septembre 1925 à Gruyères (Fribourg) Confédération suisse. Par décision ministérielle, il reprend son identité le 28 septembre 1955.

Il gagne ses galons de sous-officier en Indochine (au 1er régiment étranger de cavalerie) en étant décoré de la médaille militaire pour acte de courage (porte secours au capitaine de Blignières et au sous-lieutenant Boutot sous le feu de l'ennemi) pendant la guerre d'Indochine. Il est décoré de la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs.

Après la chute de Điện Biên Phủ, il est muté au 1er bataillon étranger parachutiste (ancêtre du 1er régiment étranger de parachutiste) et il participe au conflit algérien, où il est fait officier et est nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Pendant la semaine des barricades à Alger (janvier 1960) il est présent avec son régiment. Engagé dans la défense de l'Algérie française, il est alors soupçonné d’avoir participé au complot avorté de décembre 1960, contre le général de Gaulle peu après sa visite à Alger. Il est muté au 4e régiment étranger d'infanterie. Niant les faits, et convaincu de la nécessité de la lutte armée, il passe alors dans la clandestinité le 11 décembre 1960.

En 1961, il est le créateur et responsable des commandos Delta de l'Organisation armée secrète (OAS). Le 15 mars 1962, à 10 h 45 un « commando Delta », pénètre au centre social de Château-Royal dans la commune d'El-Biar, près d'Alger. Dans la salle de réunion étaient rassemblés six dirigeants des centres sociaux qui furent alignés contre un mur de la cour et abattus à l'arme automatique.

Il est arrêté le 7 avril 1962, condamné à mort puis fusillé le 6 juillet 1962 au Fort d'Ivry. Une balle seulement sur les onze du peloton d'exécution l'atteint3. L'officier chargé de lui donner le coup de grâce s'y reprendra à six fois et devra aller chercher un second révolver avant que Degueldre ne meure. Les trois premiers officiers ayant refusé l'ordre de former le peloton d'exécution, les capitaines Jean de Balby de Vernon, Michel Cabanes et Michel Martet, du 501e régiment de chars de combat de Rambouillet, sont sanctionnés, rayés des cadres et mis aux arrêts. Les officiers suivants qui ont refusé l'ordre, ont également été sanctionnés.

Sa compagne, Nicole Gardy, fille du général Paul Gardy, également condamnée à mort, s'enfuit avec toute la famille Gardy en Argentine en 1963, et se marie plus tard à Michel Bésineau ; l'Argentine leur offre alors des terres à Misión Tacaaglé, dans la région de Formosa, près du Paraguay.

Décorations : Cité avec Croix de guerre des TOE, celle-ci porte 2 étoiles de bronze (régiment ou brigade), 2 étoiles d'argent (division), 2 étoiles de vermeil (corps d'armée) et 2 palmes (armée). En Algérie, il gagne la croix de la Valeur militaire. Il a été décoré de la médaille militaire et a été fait chevalier de la Légion d'honneur. Sa condamnation le prive de ses prérogatives en matière de décorations.

Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie
Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie
Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie
Succès pour la conférence sur JEAN BRUNE un écrivain Français d'Algérie

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article

Repost 0

DVD Totem et tabou par Bernard Lassauce

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

DVD Totem et tabou par Bernard Lassauce

DVD Totem et tabou

Bernard Lassauce

Ekla Production, 2015

Après trente ans de heurts et de réconciliation, la Nouvelle-Calédonie va devoir choisir son destin. Totem pour les uns, tabou pour les autres, où en est aujourd’hui l’idée d’indépendance, à la veille du référendum de 2018 ?

Dans un voyage entre passé et présent, le film fait revivre l’histoire mouvementée du pays à travers ceux, simples militants comme politiques, qui on vécu les moments forts de ces trois dernières décennies.

2 590 XPF / 21.7€ à commander chez Pacific Book’in suivre le lien pour découvrir de nombreux autres DVD sur le Caillou

DVD Totem et tabou par Bernard Lassauce

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

« Paroles de Thio » à la bibliothèque Bernheim samedi 28 Mai et au centre d’art le 11 juin

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

« Paroles de Thio » à la bibliothèque Bernheim samedi 28 Mai et au centre d’art le 11 juin
« Paroles de Thio » à la bibliothèque Bernheim samedi 28 Mai et au centre d’art le 11 juin
« Paroles de Thio » à la bibliothèque Bernheim samedi 28 Mai et au centre d’art le 11 juin

Paroles de Thio le Samedi 28 Mai à 18h

Pour certains la richesse de la Calédonie c'est le Nickel. L'entreprise symbole : La SLN. Cette SLN est née à Thio en 1880. Autour d'elle une commune s'est créée avec de nouvelles normes, de nouvelles règles. Des populations de là-bas déplacées à ici et des populations d'ici déplacées à là-bas. Un destin commun se forgeait dans la mine et la douleur. Pendant un siècle la commune a vécu au rythme de La SLN et son histoire a toujours été intimement liée à l'Histoire du Pays : colonisation, évangélisation, Guerres mondiales, fin de l'indigénat, Boom du Nickel, « événements » pour certains, guerre civile pour d'autres.

Aujourd'hui, beaucoup sont partis de Thio, arrachés comme les cultures lors des inondations. Beaucoup d'autres tentent de trouver un chemin entre la Mine et la Tradition. Certains se perdent, d'autres se retrouvent....

Paroles de Thio, ce sont des graines de Parole données par les gens de Thio ou ayant habités à Thio, graines plantées dans le terreau fertile d'auteurs du Pays qui en ont fait naitre des boutures de paroles. 3 comédiens entremêlent leur art et vous les offrent en bouquet.

Mise en scène : Nordine Hassani

Comédiens : Maité Siwéné, Erwan Botrel, Siman Wenethem

Ecrivains : Fly, Joël Paul, Denis Pourawa, Maité Siwéné, Erwan Botrel,

Direction Artistique : Sylvain Lorgnier

Enquêteurs : Sylvain Lorgnier, Igor Deseneux

Recherches documentaire : Sylvain Lorgnier, Jean Pascal Roullet-Audy

«  Paroles de Thio, c’est du théâtre, du slam, du rap, du chant aussi, des contes… Un spectacle à la croisée des genres qui se nourrit de vécu pour en faire des histoires écrites à plusieurs mains et avec beaucoup d’âme(s) ». 28-10-2015 Poemart ENDEMIX

Ce spectacle a rencontré beaucoup de succès en brousse et aux îles. Il devrait séduire les nouméens qui n’ont pas encore eu le plaisir de le voir. Au dernier SILO de Poindimié « Paroles de Thio » a été très apprécié. Venez nombreux, c’est gratuit !

Si vous ratez la représentation de la bibliothèque Bernheim, au Centre d’art, le samedi 11 juin, en clôture du festival 2016 Conti Conta, à 19h30, il est encore possible de voir ce spectacle.

Paroles de Thio

Pour adultes et adolescents à partir de 13 ans. Durée : 1h10.

Scène extérieure du centre d’Art. Attention, nombre de places limité, retrait d’un billet gratuit à la billetterie du centre d’Art.

 

Qui est Nordine Hassani, conteur professionnel

Directeur artistique de la compagnie Hécate, Nordine Hassani évolue dans l’univers des arts de la parole depuis vingt-cinq ans. Il se concentre sur « l’approche de l’écrit à l’oral, par le biais de l’écriture contemporaine ». D’abord comédien, il est aujourd’hui metteur en scène et travaille principalement à partir de paroles collectées à la façon de Paroles de Thio. Cette passion pour l’oralité l’amène régulièrement en Nouvelle-Calédonie, terre où il retrouve « des amis fidèles, compagnons de la parole, comme Sylvain Lorgnier et Gilbert Tein », ainsi que la bibliothèque Bernheim, « un partenaire exceptionnel », confie-t-il au journaliste du Poemart en 2015

À Propos de la participation de Joël PAUL à ce spectacle :

Une participation modeste avec l’écriture d’un récit (un des tableaux du spectacle) la lettre d’un père à son fils qui évoque ses souvenirs. Thio c’est aussi le souvenir de mon père qui a travaillé au village comme boulanger et fait du roulage sur la mine de Kouaoua. J’y ai découvert à cette époque le plateau, le nickel et les rouleurs. En 1970 rouler sur Kouaoua c’était le salaire de la peur mais avec une solidarité étonnante entre les gens.

La première nouvelle de mon recueil de nouvelles Coup de soleil sur le Caillou « Le camion du boulanger » raconte ce souvenir. JP

Les trois comédiens du spectacle

Les trois comédiens du spectacle

Au musée de la mine à Thio en 2010 et la couverture de Coup de soleil sur le Caillou
Au musée de la mine à Thio en 2010 et la couverture de Coup de soleil sur le Caillou

Au musée de la mine à Thio en 2010 et la couverture de Coup de soleil sur le Caillou

Publié dans Divers sur Joël PAUL

Partager cet article

Repost 0

Semaine de l’Europe au lycée Lapérouse de Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les danseurs de Flamenco avec mon fils Patrick au centre (:

Les danseurs de Flamenco avec mon fils Patrick au centre (:

Le lycée Lapérouse a fêté l’Europe cette semaine, un projet porté par Françoise Rouam-Sim, professeure d’histoire-géographie qui enseigne en anglais pour les classes européennes. Cette enseignante n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle avait réussi l’exploit d’être, avec une de ses classes de Lapérouse en 2015, sélectionnée pour un projet qui s’intitulait Internet = Danger avec le Danemark, un concours inter scolaire organisé par le fonds européen. Leur projet avait été le seul français à accéder en finale avec 6 autres concurrents.

En guise de clins d’œil à l’Europe méditerranéenne, un flamenco à l’espagnol a été dansé le matin au pied des bâtiments suivi d’un repas italien à la cantine. Ce jeudi 12 mai s’est achevé par une rencontre avec Efstratios Pegidis, représentant du bureau de la commission européenne pour les pays et territoires d’outre-mer du Pacifique.

Lundi matin, avant un lâcher de ballons, l’hymne européen en espéranto a retenti dans la cour, chanté par les six classes européennes du lycée. Une belle initiative qui pourrait nous faire songer à une Nouvelle-Calédonie cheval de Troie de l’Europe dans la Pacifique Sud. Notre Caillou rebaptisé Nouvelle-Europe pourrait facilement supporter un million d’habitants, être plus prospère que l’Île Maurice, devenir un pays qui ferait pâlir d’envie le reste du monde.  Les jeunes élèves du lycée Lapérouse nous font rêver. JP

Semaine de l’Europe au lycée Lapérouse de Nouméa
Semaine de l’Europe au lycée Lapérouse de Nouméa
Semaine de l’Europe au lycée Lapérouse de Nouméa
Semaine de l’Europe au lycée Lapérouse de Nouméa
Semaine de l’Europe au lycée Lapérouse de Nouméa

Publié dans Divers sur Joël PAUL

Partager cet article

Repost 0

Les forêts humides de la Province Nord, Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les forêts humides de la Province Nord, Nouvelle-Calédonie

Synthèse des travaux de recherche 2012-2015

Études & Synthèses, Institut agronomique néo-calédonien (IAC), 2015

Et si l'or vert de la Nouvelle-Calédonie n'était pas les roches nickélifères enfouies dans son sous-sol mais plutôt ses forêts luxuriantes qui habillent la Chaîne Centrale ? Installées depuis des millions d'années, que sait-on aujourd'hui de ces forêts ? Comment fonctionnent-elles ? Comment sont-elles organisées ? Comment se régénèrent-elles ? Et surtout, d'où vient leur originalité écologique et floristique?

Depuis 2012, la province Nord s'est engagée dans un partenariat pluriannuel avec l'équipe de recherche en écologie forestière de l'Institut Agronomique néo-calédonien (IAC) pour mieux connaître ce patrimoine naturel et culturel aussi riche que vulnérable. Leur objectif commun : améliorer les connaissances sur les forêts denses humides de la province Nord afin d'optimiser leur gestion et leur préservation par les services du Développement Economique et de l'Environnement (DDEE). Pendant près de quatre ans, depuis le sol, les airs et même depuis l'espace, les scientifiques ont observé, inventorié, mesuré, décrit, analysé les forêts humides de la province Nord. Désormais, ils en savent davantage sur leur distribution géographique, composition, organisation, dynamique et leur fragilité. Ce travail de grande ampleur résulte d'une collaboration scientifique entre l'IAC, le Cirad, l'IRD, l'unité mixte de recherche AMAP, et le CNES, avec le soutien financier de la Province Nord. Cet ouvrage collectif propose une synthèse illustrée des connaissances acquises lors de cet ambitieux programme de recherche et vous invite à découvrir les étonnants secrets des forêts humides néo-calédoniennes, qu'il devient urgent de préserver.

Auteur(s) : Collectif,

Genre : Faune / Flore,

Editeur : Institut agronomique néo-calédonien (IAC),

Collection : Études & Synthèses,

Caractéristiques : Format 16 x 24 cm, relié, 112 pages,

Date de parution : 2015

EAN : 9782919253050

Les forêts humides de la Province Nord, Nouvelle-Calédonie

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article

Repost 0

AU CHÂTEAU HAGEN des animations et des spectacles

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le chateau Hagen à la Vallée des Colons

Le chateau Hagen à la Vallée des Colons

Le premier week-end portes-ouvertes de 2016 les 23 et 24 avril a rencontré un beau succès.  Animations et spectacles gratuits ont attiré la foule dans ce magnifique lieu au cœur de Nouméa (derrière la clinique Magnin, Vallée-des-Colons) et à deux pas de chez moi. JP

 

Un des objectifs de cette année est d’ouvrir encore plus le Château Hagen au public avec un week-end portes-ouvertes une fois par mois, des expositions, des spectacles ainsi que des animations en soirées. Il s’agit de valoriser toutes les formes d’art dans ce magnifique lieu qu’est le Château Hagen.

Cette pépite, classée monument historique depuis 1998, est devenue, au fil des années, une véritable plateforme de développement artistique et culturel, un endroit privilégié pour accueillir des évènements culturels majeurs, tels que l’exposition du Mois du patrimoine en 2011 ou celle des Américains en Calédonie en 2012 ; des projections dans le cadre d’Un été au ciné ; les concerts des Voix du Sud et bien d’autres manifestations encore.

Un week-end portes-ouvertes une fois par mois.

4.373 personnes ont ainsi profité des 82 jours d’ouverture en 2015.

Face à ce succès grandissant, la province Sud a décidé d’ouvrir de façon encore plus large le château Hagen avec notamment un week-end portes-ouvertes une fois par mois. Spectacles, ateliers, concerts, projections de films… ou tout simplement déambulations dans le parc, les visiteurs pourront désormais profiter de ce magnifique lieu une fois par mois, en plus des manifestations organisées ponctuellement au fil de l’année. (Extrait d’un texte écrit le 19 avril 2016 par Véronique Mézille sur le site de Province Sud)

Mélissa et ses filles, son garçon Benjamin (le bien nommé) était en vadrouille avec son père Edouard

Mélissa et ses filles, son garçon Benjamin (le bien nommé) était en vadrouille avec son père Edouard

Jeux géants d’antan en bois

Jeux géants d’antan en bois

Une des pièces de la belle demeure et animations marionnettes
Une des pièces de la belle demeure et animations marionnettes

Une des pièces de la belle demeure et animations marionnettes

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0