Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation de la revue littéraire de l’Association des écrivains de N-C, Sillages d’Océanie ce mercredi à la librairie Calédo Livre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

MERCREDI 1er JUILLET 2020 À 18H avec l’Association des Écrivains de la Nouvelle-Calédonie, une causerie animée par imasango

Tant par sa liberté de ton et de pensée que par sa palette d’auteurs sans cesse plus nombreux, la revue littéraire de l’Association des écrivains de N-C, Sillages d’Océanie, s’est imposée depuis près de deux décennies dans le paysage littéraire calédonien.

L’édition 2019 a pour thème Les Autres.

Cette anthologie de textes réunit des écritures singulières, permettant au lecteur de passer d’un point de vue à l’autre : les Autres et Moi, les Nouz’autres, qui est l’Autre, que serais-je sans l’Autre ?

Autant de questionnements qui donnent une idée précise et complète de la démarche identitaire et altruiste imposée par le kaléidoscope océanien.

Ci-dessous le Sillages 2019. Ont participé à ce numéro de Sillages : Frédéric Angleviel, Samir Bouhadjadj, Marc Bouan, Nicole Chardon-Isch, Bob Cooper, Sylvie Coquillard, Patrick Genin, Imasango, Claudine Jacques, Waej Juni-Genin, Nicolas Kurtovitch, Hamid Mokaddem, Firmin Mussard, Frédéric Ohlen, Papou, Joël Paul, Alexandre Rosada, Roland Rossero, Jean Vanmai, Bernard de la Vega.

 

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Sillages d’Océanie 2019 « Les autres », un beau cadeau "livre" de fin d’année

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En attendant une soirée causerie début avril 2020 à Calédo Livres pour présenter Sillages d’Océanie 2019 « Les autres », on peut se procurer cet ouvrage en librairie. L’édition 2019 peut permettre à des lecteurs de découvrir ou redécouvrir les auteurs calédoniens de l’AENC et même de certains auteurs qui n’en font pas partie mais qui ont été aimablement invité à écrire dans cet ouvrage.

Numéro coordonné par Jean Vanmai. Responsable d’édition : Nicole Isch. Mise en page et publication et diffusion : Éditions Humanis. Illustration de couverture : « Les Autres », Bernard Billot. La présentation a été écrite par Bernard Berger.

 

Le thème du l'édition 2019 de Sillages d'Océanie est « Les Autres ». Les auteurs de cet ouvrage sont : Papou, Frédéric Ohlen, Roland Rossero, Bernard de la Vega, Claudine Jacques, Nicole Chardon-Isch, Firmin Mussard, Hamid Mokaddem, Nicolas Kurtovitch, Bob Cooper, Patrick Genin, Joël Paul, Samir Bouhadjadj, Alexandre Rosada, Marc Bouan, Imasango Waej, Juni-Génin, Sylvie Coquillard, Jean Vanmai, Frédéric Angleviel dans l’ordre des nouvelles du livre.

 

Lien vers un article sur la causerie de Sillages 2018

 

Scoop : Le thème pour la prochaine édition a été trouvé. Afin de coordonner les actions entre l'AENC pour Sillages d'Océanie et le SILO organisé par la MLNC en 2020, d’un commun accord des membres de l’AENC ont choisi le thème proposé par la MLNC : « Et demain, l’Océanie ? » En le modifiant légèrement pour : « Et demain !... » Un titre très évocateur, pour permettre aux auteurs d’écrire aussi bien sur le climat, sur l’environnement, que sur l’avenir (qu’il soit politique, personnel ou autre !) Bref, un éventail très large. (NB : il ne s’agit pas d’un concours ce sont les membres de l’AENC et ses invités qui rédigeront ce recueil, ça fait déjà du monde J) PS : contacter l'AENC pour plus de renseignements sur la possibilité de participer à cet ouvrage collectif.

Partager cet article
Repost0

L'autonomie : Une conférence du professeur Faberon jeudi 02 juillet

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'autonomie : Une conférence du professeur Faberon jeudi 02 juillet

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

FIN MAL GÉRÉ ! L’ouvrage est disponible à Calédo Livres. Une parution des éditions Madrépores

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

FIN MAL GÉRÉ ! L’ouvrage est disponible à Calédo Livres. Une parution des éditions Madrépores

Après le succès de sa première pièce « Fin mal barrés ! », la journaliste Jenny Briffa signe un second volet tout aussi jubilatoire sur les maux de la société calédonienne et les errances de sa classe politique.

Fin mal géré ! de Jenny Briffa

Diffusion distribution : www.pacific-bookin.nc

Résumé de l’ouvrage

Hussein Wobama est le cousin de Michelle, une comédienne métisse comme lui, qui a connu un immense succès en témoignant de ses peurs et de ses espoirs face à l’imminence du premier référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

Homme simple, mais tourmenté par les prémices de la fameuse crise de la quarantaine, lui aussi s’interroge sur le choix que lui impose ce nouveau rendez-vous avec l’histoire : le second référendum et sa question couperet, pour ou contre l’indépendance ? Ses réflexions souvent naïves, et parfois même absurdes, sur l’identité, le devenir et la gestion politique et économique du pays, s’avèrent quelquefois douloureusement pertinentes. À son corps défendant, il semble incarner une sorte de messie…

Forte de l’engouement qu’a connu sa première pièce Fin mal barrés !, plébiscitée par le public, tant sur la scène qu’en librairie, la journaliste Jenny Briffa signe un second volet tout aussi jubilatoire sur les maux de la société calédonienne et les errances de sa classe politique.

Cette version intégrale (contenant les tableaux de la version scénique et des inédits), est disponible en librairie depuis le 25 juin 2020, date de la première du spectacle.

Le premier volet, Fin mal barrés !, est également disponible aux éditions Madrépores. Ici.

 

Jenny Jenny Briffa est née en Nouvelle-Calédonie en 1981. Elle passe l’essentiel de son enfance à Nouméa et au Mont-Dore. De ses années au collège de Boulari, elle garde de solides amitiés avec Maïté Siwene, notamment, l’interprète de sa première pièce, Fin mal barrés ! – et une passion précoce pour le journalisme… suite voir site des éditions Madrépores source de cet extrait.

 

Ci-dessous le comédien Stéphane Piochaud, une très belle photo de Sudmag par Céline Marchal.

 

Publié dans Notre Caillou

Partager cet article
Repost0

Naissance de Nuelasin, un petit journal que notre ami Léopold Hnacipan lance après ses dix ans d’expérience avec Vetchaong

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Naissance de Nuelasin, un petit journal que notre ami Léopold Hnacipan lance après ses dix ans d’expérience avec Vetchaong

Edito de la rédaction pour ce premier numéro :

Il est actuellement 1h04 à l’horloge de l’ordi. Et je suis en train de mettre en place ce petit journal d’une page. Je dis bien petit. Et si un jour il deviendra grand, je veux toujours qu’il soit petit en souvenir de l’humilité qui porte toujours haut notre peuple et les gens de chez nous à Hunöj. Cette idée de journal me trottait dans la tête depuis (je ne sais plus quand) mais un jour, dans la cité d’Anthony, un été lorsque étant encore étudiant, j’ai rendu visite à Buluz et Cyrille, j’ai longuement échangé sur cette pensée avec eux. Après, nous avons loué une Mercedes et nous sommes partis écumer les villes du Nord de la France. Je me souviens comme si c’était hier. Que du bon temps qui ne reviendront plus jamais. Buluz s’est marié avec ma sœur Bella et Cyrille, nous nous sommes perdus de vue. Hier, mon petit frère est passé à la maison, je lui ai dit que j’allais lancer ce journal pour les besoins de la tribu. Je sais où je pose mes pieds. Le journal Vetchaong de l’école que je dirige a déjà une durée de vie de plus de dix ans. Et je compte m’inspirer de cette expérience pour lancer Nuelasin. Tout mon être vibre à l’idée que ce bébé vivra aussi longtemps que je vivrai. Et ma pensée va en ce moment à ma génération : Eha, Oaf, Kaya, Waat, Honak’s, et bien sûr Nuelasin. Wws

Responsable de la publication : Léopold Hnacipan hnacipanl@gmail.com

Télécharger les quatre premiers numéros en suivant ce lien

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres

Ce moment privilégié pour échanger avec Nicolas Kurtovitch autour de son parcours et ses sources d'inspiration pour ce recueil de nouvelles ont attiré du monde, d’autant que cette rencontre était animée par Thierry Charton l’auteur en vue du moment. Il a fait une belle présentation de l’ouvrage, un véritable éloge. Le professeur de philosophie avait préparé avec soin son intervention. Un chroniqueur de littérature est né hier soir !

De cette présentation très fouillée, il serait difficile de faire un résumé mais d’emblée une citation de Marguerite Yourcenar nouvelliste, poétesse qui se reconnaissait dans l’humanisme situait bien le niveau auquel Thierry a placé le garçon du château Hagen. Les trois nouvelles de Nicolas auraient pu être écrites d’une fenêtre du château même la vie de Nicolas n’en a pas été une. Ce recueil est un retour sur une écriture pays, le citoyen du monde a délibérément avec ses souvenirs et ses personnages de femmes de diverses ethnies orienté son ouvrage sur le vive ensemble, une préoccupation constante pour les Calédoniens de la génération de l’auteur. Sa jeunesse, ses plus belles années, a été marquée par les événements douloureux des années 80 et nous sommes toujours en 2020 à se poser des questions sur notre avenir. Ce n’est pas un hasard si Thierry Charton a aussi comparé Nicolas avec Albert Camus et évoqué son ouvrage l’Etranger car dans les nouvelles de Nicolas on sent bien qu’il cherche un chemin vers la réconciliation, son amour pour le pays est immense. C’est le cas pour la plupart des auteurs du pays qui ne sont pas souvent invités par les médias pour le dire. Les interventions du public avec les intellectuels présents ont enrichi le débat. Les historiens étaient présents, Hamid Mokadden a apporté son éclairage sur Albert Camus. Cette causerie a été une réussite, il faut maintenant se procurer l’ouvrage qui complète bien celui de Claudine Jacques Calédonia Blues pour parfaire sa connaissance du Caillou. JP

Présentation de l’éditeur Au vent des îles

Des vies « sans défaite ni combat », dans tout ce que l’ordinaire peut offrir de merveilleux pour celui qui sait observer, ressentir et dire le moindre souffle, la plus infime palpitation. Nicolas Kurtovitch compose ici l’un de ses recueils les plus personnels où souvenirs, contes et réflexions poétiques s’entremêlent. Tisserand, il noue un à un les fils des mémoires et des instants vécus ou imaginaires pour nous dire l’importance d’être au monde en pleine conscience, de transmettre, de célébrer le pouvoir de la littérature et de l’humanité.

Cet ouvrage a bénéficié du soutien de la Province Sud.

Lire un extrait

TROIS FEMMES, Nicolas KURTOVITCH, étude de Nicole CHARDON-ISCH suivre les liens ci-dessus

Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres
Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres Causerie autour du dernier livre de Nicolas Kurtovitch à la librairie Calédo Livres

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Trois Femmes avec Nicolas Kurtovitch ce mercredi soir

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Trois Femmes avec Nicolas Kurtovitch ce mercredi soir

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Causerie de Claude Babin, les histoires de phares, ou l'enfer du Pardon Jeudi 25 juin 2020 à 18h00 au Musée Maritime

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Causerie de Claude Babin, les histoires de phares, ou l'enfer du Pardon Jeudi 25 juin 2020 à 18h00 au Musée Maritime

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Causerie de Claude Babin, membre du musée maritime, technicien retraité du service des Phares et Balises de la Nouvelle-Calédonie.

Connaissez-vous l’incroyable histoire du feu Tabou ? Située sur le récif Tabou à 2km du célèbre phare Amédée, cette petite tour discrète conserve dans ses entrailles la mémoire de ses gardiens. Qui oserait imaginer que le phare du Tabou, construit en 1890, a hébergé, dans des conditions rudimentaires, plusieurs veilleurs pendant près de 60 ans ?! La présence d’hommes sur ce phare s’explique par la nécessité de garder le feu allumé toute la nuit pour la sécurité des navires. Mais au-delà de cette tâche, quel pouvait bien être leur quotidien ? Isolés, parfois oubliés, exposés à des conditions extrêmes, certains n’étaient pas loin de penser qu’ils vivaient un enfer pour expier une faute ! Claude Babin, ancien gardien de phare de Nouvelle-Calédonie, lèvera pudiquement le voile sur ce métier disparu suite à l’automatisation des phares.

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

Dédicace ou adulation pour Calédonia Blues de Claudine Jacques ce samedi à la libraire Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Véronique Mollot et Aline Mori de vraies fans

Véronique Mollot et Aline Mori de vraies fans

Un vrai plébiscite pour Claudine Jacques ce samedi matin 20 juin à la librairie Calédo Livres, elle est toujours élue au premier tour à chaque sortie d’un ouvrage. C’est amplement mérité. Claudine est incontestablement une plume Calédonienne. C’est la championne toute catégorie des portraits de Calédoniens et surtout de Calédoniennes quelle que soit l’ethnie de ses personnages. Elle connait son Caillou et ses habitants dans les moindres détails. Chapeau bas madame Jacques ! JP

"Caledonia Blues propose dix-sept nouvelles qui sont autant de portraits de la Nouvelle-Calédonie contemporaine. Alternance de nouvelles courtes et longues, Caledonia Blues embrasse, de Nouméa aux régions plus isolées, toutes les couches sociales et ethniques, toutes les croyances sans nous épargner l’incroyable violence à l’œuvre sous toutes ses formes." Source éditeur

Louis-José Barbançon, Claudine et Claude Maillaud

Extrait

𝙁𝙚𝙧𝙢𝙚 𝙡𝙚𝙨 𝙮𝙚𝙪𝙭.

- Je vais rentrer, dit-elle en reprenant son sac. À jeudi. Elle se leva, et partit.

Arrivée sur le trottoir, elle s’appuya au muret de la maison qu’elle venait de quitter et relut la lettre.

Aucun des patrons chez qui elle travaillait ne savait ce qui lui était arrivé. Elle était toujours d’une discrétion exemplaire, n’interrogeait ni apportait de réponse qui ne soit dans le cadre de son travail. Ne s’attachait ni aux uns ni aux autres. Elle n’avait rien dit à ses collègues de La Croix Rouge non plus. Pourquoi l’aurait-elle fait ?

Pour se soulager ? Non, cela ne valait pas le coup car personne n’aurait compris. On l’aurait écoutée, pire on l’aurait plainte. Alors elle faisait comme si rien n’était jamais arrivé.

Sylvie Coquillard, Joël Paul, Sylvie Baille et Aline Mori

Sylvie Coquillard, Joël Paul, Sylvie Baille et Aline Mori

De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la cultureDe nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture
De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture
De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la cultureDe nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la cultureDe nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture

De nombreux écrivains étaient présents et des personnalités du monde de la culture

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Conférence sur l'appel du 18 Juin à l'auditorium de Blaise Pascal à 18h00 : Intervenant, Ismet Kurtovitch

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Conférence sur l'appel du 18 Juin à l'auditorium de Blaise Pascal à 18h00 : Intervenant, Ismet Kurtovitch

Conférence d’Ismet Kurtovitch, Historien, suivie d’échanges et discussions

Résumé de l’exposé : L’année de Gaulle est le bon moment pour dire ce que fut la Nouvelle-Calédonie pour le général de Gaulle plutôt que l’inverse. On sera surpris de constater qu’un lien politique particulier nous relie au Général mais également son attachement personnel et même littéraire à notre Archipel et à quelques-uns de ses enfants.

Du Ralliement à France-libre en septembre 1940, par un coup d’état réussi, au referendum constitutionnel de 1958 en passant par l’affaire Thierry d’Argenlieu et la question de l’Usine du Sud, sans oublier « ses » deux Calédoniennes à Londres, la Nouvelle-Calédonie a été pour le Général une alliée opportune et décisive et une source d’inspiration.

Où l’on découvre aux antipodes de l’Europe qu’un petit pays, faiblement peuplé, ait pu autant représenter pour un homme dont l’histoire personnelle et l’envergure de ses fonctions auraient pu en détourner le regard.

Entrée libre et gratuite

Contact : universitepopulairenoumea@gmail.com

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>