Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« LE PÊCHEUR ET LE RAT », une fable écologique et philosophique écrite et magnifiquement illustrée par Stéphane Moysan.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

« LE PÊCHEUR ET LE RAT », une fable écologique et philosophique écrite et magnifiquement illustrée par Stéphane Moysan.
« LE PÊCHEUR ET LE RAT », une fable écologique et philosophique écrite et magnifiquement illustrée par Stéphane Moysan.

« LE PÊCHEUR ET LE RAT », une fable écologique et philosophique écrite et magnifiquement illustrée par Stéphane Moysan.

Stephane au festival de la BD Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Stéphane Moysan a fait son trou dans le livre jeunesse local, ses albums se vendent bien, ils sont bien écrits et admirablement bien illustrés. Bravo à lui ! Comme on dit sur le Caillou. JP

Un pêcheur vivait simplement sur sa petite île dorée. Un jour, pour attraper un poulpe, il accroche une canne à sucre au bout de sa ligne, s’assied par terre et attend.

Intrigué, un rat s’approche du pêcheur et lui propose un marché : « Laisse-moi croquer dans cette canne et je te dirai comment chasser le poulpe… et si tu m’écoutes jusqu’au bout, je ferai de toi le plus riche des hommes. »

Le pêcheur écoutera-t-il les conseils de ce rat à la langue bien pendue ?

Une fable écologique, malicieuse et salée… à croquer sans modération !

« et cric ! et crac

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

La mascotte s’empare déjà de l’équipe du SILO 2018.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo page classée du Salon International du Livre Océanien

Photo page classée du Salon International du Livre Océanien

Les organisateurs semblent adorer la mascotte. Le céphalopode est cajolé vérifiant le proverbe : "Le Poulpe, pour l'attendrir, il faut lui taper dessus." JP

Elle ne tardera pas à s’emparer de vous, lecteurs en tous genre  #SILO2018 #SalonInternationalDuLivreOceanien (Source du SILO 2018)

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Francophonie : Une chaire « Mondes francophones » créée au Collège de France avec l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Francophonie : Une chaire « Mondes francophones » créée au Collège de France avec l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens

 (Outremer 360°)

Yanick Lahens ©Eric Feferberg / AFP

Le Collège de France, institution parisienne vouée à la recherche et son enseignement, a annoncé mercredi la création d’une chaire « Mondes francophones », vouée à servir de « tribune » aux intellectuels parlant français de par le monde, avec comme titulaire l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens.

« Ce n’est pas une chaire sur la Francophonie mais une chaire où des gens qui pensent et écrivent en français trouvent l’hospitalité chez nous », a déclaré Alain Prochiantz, administrateur du Collège de France, en annonçant la création de cette nouvelle discipline d’enseignement. Le Collège de France, né en 1530, veut « donner une tribune et un nouvel espace d’enseignement et de recherche aux intellectuels et scientifiques majeurs des pays francophones », a-t-il expliqué.

L’institut public, voué à la recherche et son enseignement dans tous les domaines des sciences et des arts, entend également « dépasser les débats » sur la francophonie. « Il peut y avoir des contradictions sur l’idée dont on (la) conçoit », a admis M. Prochiantz, alors que des voix se sont récemment élevées pour exiger une francophonie plus africaine. Le président français Emmanuel Macron avait à ce titre lancé, le 20 mars, une francophonie qu’il a voulue « décentrée » de la France et faisant la part belle à l’Afrique, berceau de l’actuelle expansion de la langue française.

Le président avait appelé à la création de chaires francophones dans les instituts d’enseignement. « Nous répondons à cette incitation », a reconnu l’écrivain français Antoine Compagnon, professeur du Collège qui a porté la création de la chaire. D’autres chaires pourraient se créer sous peu, notamment à l’Académie royale de Belgique et à l’Université d’Aix-Marseille (France), a souligné Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’Agence universitaire francophone (AUF), partenaire du Collège dans la création de la chaire.

L’écrivaine haïtienne Yanick Lahens, prix Femina en 2014 pour « Bain de lune », a été élue titulaire et prononcera, le 21 mars 2019 en pleine Semaine de la francophonie sa « leçon inaugurale » qui, traditionnellement, ouvre un cours au Collège. Yanick Lahens a « une expérience solide de l’enseignement, notamment à l’Université d’Etat de Haïti, et peut parler au public très abondant qu’elle aura ici », a souligné M. Compagnon. Les cours du Collège, très suivis sur place, sont également disponibles sur le site de l’institution, pionnier de l’enseignement à distance avec 4 millions de téléchargements par an.

Mme Lahens donnera un cours sur la littérature haïtienne. « Je voudrais montrer sa pluralité… Je trouve anormal qu’un jeune Haïtien en sache davantage sur l’Histoire de la France qu’un Français n’en sait sur Haïti », a souligné la romancière dans une courte vidéo.

Source Outremer 360°

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Nouvelle parution histoire : La France aux antipodes Histoire de la Nouvelle-Calédonie de Frédéric ANGLEVIEL

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du livre

Couverture du livre

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

« Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? » Telle est, le 4 novembre 2018, la question officiellement posée aux habitants de l’archipel, appelés aux urnes pour se prononcer sur leur avenir.

Complexe, fascinante et pourtant largement méconnue, l’histoire de ces territoires si éloignés de la métropole est indispensable pour comprendre la situation actuelle, aboutissement de plusieurs décennies de conflits et de malentendus.

De l’arrivée des civilisations austronésiennes, il y a trois mille ans, aux « années de cendre » et au drame d’Ouvéa en 1988, en passant par les terribles épidémies du XVIIIe siècle, les missions d’évangélisation, l’implantation du bagne et l’exploitation du nickel, Frédéric Angleviel retrace l’évolution de cette terre qui fut, avec l’Algérie, la deuxième colonie de peuplement de l’Empire français.

PS : Frédéric Angleviel en photographie au salon de la bande dessinée à Boulouparis avec Serge Diandanu un invité venu d'Afrique. JP

Parution le 23 août 2018 dans les chroniques vendémiaires

Une version pour les anglophones est disponible ainsi qu’une édition du GRHOC papier. Avec l’éditeur Lulu.com un Ebook pour l’international  aussi sur Amazon pour toucher l’Amérique du Nord.

A book was missing about New Caledonia, a general book in english language - accessible to all audiences - studying the 3200 years of human history, since the arrival of Austronesian until today. This analysis combines a detailed chronological presentation with thematic approaches. This book is organized in three main parts:

Time before yesterday evokes the settlement of Austronesians, their progressive transformation into Kanak and the first contacts with the Western World (1100 BC - 1853 AD).

Yesterday was the time of colonization and its constrasting achievements that must be considered in the international, national and regional context of the time (1853-1945).

Finally, an important part is given to the contemporary history of New Caledonia

(1945-2018), because the history of the present time gives keys to the futures evolutions.

Nouvelle parution histoire : La France aux antipodes Histoire de la Nouvelle-Calédonie de Frédéric ANGLEVIELNouvelle parution histoire : La France aux antipodes Histoire de la Nouvelle-Calédonie de Frédéric ANGLEVIEL

Publié dans Colonisation, Histoire

Partager cet article
Repost0

Le château Hagen expose ses trésors accumulés depuis 160 ans

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une des photos de l'expo la famille Hagen et la maison Taragnat Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Une des photos de l'expo la famille Hagen et la maison Taragnat Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Une des photos de l'expo la famille Hagen et la maison Taragnat Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Une des photos de l'expo la famille Hagen et la maison Taragnat Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Le domaine du château Hagen de la Vallée-des-Colons fête ses 160 ans.

A travers une cinquantaine de photographies, cette exposition retrace l’histoire de ce lieu historique jusqu’au 26 août. Il y a déjà eu des expositions de ce type, mais celle-là est particulièrement réussie. Un grand soin a été apporté par le régisseur pour mettre en valeur ce patrimoine très apprécié des Calédoniens. Pour l’occasion ce Week-end c’est la fête, diverses animations sont proposées. L’atelier de marionnettes a fait un tabac cet après-midi et ce soir à 18h00 la pièce irrévérencieuse de l’humoriste Myriam Sarg Que du Bonheur sera jouée et c’est gratuit !

une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

une partie de l'exposition Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Friperie, stand de restauration et jeux à la disposition des visiteursFriperie, stand de restauration et jeux à la disposition des visiteursFriperie, stand de restauration et jeux à la disposition des visiteurs

Friperie, stand de restauration et jeux à la disposition des visiteurs

Publié dans Notre Caillou, Histoire

Partager cet article
Repost0

L'ÂME DES ÉCORCES recueil de poésie Sylvie Coquillard

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'ÂME DES ÉCORCES recueil de poésie Sylvie Coquillard

Préface de Aline Mori dans la collection Lettres du Pacifique chez L’Harmattan

Aline en fêtant la sortie d'Atlantides

Les amis de la poésie en Nouvelle-Calédonie sont nombreux et talentueux après Atlantides, une sorte d'exploration initiatique par la poésie, Sylvie Coquillard récidive avec L’Âmes des Ecorces, un recueil alléchant avec ce titre qui donne envie de le lire. De plus, préfacé par Aline Mori, une égérie de la poésie locale, poétesse jusqu’au bout des ongles, c’est la beauté en poésie associée pour le plaisir des lecteurs. Joël PAUL

Après l'éparpillement et le désordre salutaire qu'instaurait Au bord d'Elle, la plongée au cœur des ténèbres des Atlantides qui promettait une renaissance vers la lumière, l'Âme des écorces signe cette pleine mise au clair grâce à laquelle les blessures intérieures peuvent être identifiées. Dès lors, réparation, réconciliation avec toutes les parts de soi se vivent à plein. D'un poème à l'autre, l'Âme des écorces ouvre à l'individu dans sa singularité autant qu'à un collectif dans sa réalité universelle. Réconciliation avec soi-même et réconciliation de toute une communauté sont ici indissociables.

Marc Le Chélard Le Studio pour la photo

Née en France, Sylvie COQUILLARD arrive en Nouvelle-Calédonie en 1973 où elle vit encore actuellement. Passionnée de littérature, elle écrit depuis l'âge de neuf ans. Après avoir été professeur de Lettres en brousse, puis à Nouméa, elle compose à présent nouvelles et recueils puisant son inspiration dans son vécu insulaire comme dans ses références à sa terre d'origine. Son premier recueil, "Au bord d'Elle" a été publié en 2013. "Atlantides" paraît en 2017. "L'Âme des écorces" ainsi que le précédent recueil (Atlantides) sont édités chez L'Harmattan.

Le 4ème de couverture du nouveau recueil L'Âme des écorces a été réalisé avec Marc Le Chélard Le Studio pour la photo et une participation active et sponsoring de Christiane Lavanoux Christiane Lavanoux - IGA - I Game Attitude, bijou signé Alitcho Glm.

Christiane Lavanoux : "Ce teint si lumineux... A l'image de ton œuvre où par effet de miroir, on se retourne sur soi, sur l'autre... Une superbe aventure humaine qui traverse toutes les pages écrites, de la première rature au dernier mot ciselé".

Pour illustrer cet article poésie au féminin j’ai découvert ce poème que j’aime beaucoup de MME CAROLINE OLIVIER. JP

LE SECRET.

Vous n’avez rien compris à ce cœur qui vous aime,

Et qui tremble d’oser se deviner lui-même,

Rien à ce cœur qui doit souffrir.

Oh ! quand donc viendra l’heure et triste et solennelle,

Où l’ange de la mort me couvrant de son aile

M’annoncera qu’il faut mourir !

 

Ce n’est pas que la vie ait pour moi tant de larmes,

Que ses fleurs soient déjà sans parfums et sans charmes,

Et ses fruits, amers ou sans goût.

De fleurs, de fruits la route au loin semble bordée ;

Si du trépas souvent je caresse l’idée,

C’est qu’alors je vous dirais tout.

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Taramoin - Tradition orale et tradition écrite à l’école maternelle de TRẦN Ngọc-Anh

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En xârâgurè, langue de la côte Est, de la région de Borindi-Thio, située dans la province Sud, tara signifie « regarder », mais aussi « garder », et moin « la maison ». Au sens large, on peut traduire par « garder le clan » ; on peut garder son clan de plusieurs façons, par exemple en maintenant vivante sa langue, en particulier lorsque cette langue, le xârâgurè, est en train de mourir.

Ce livre est écrit pour les peuples autochtones, peuples sans écriture, peuples colonisés, parfois exterminés, rencontrés au cours de nombreux voyages.

Peuple autochtone de la Nouvelle-Calédonie – découverte en 1774, colonie française en 1853, bagne en 1863 – les Kanak connaissent un échec scolaire dramatique. Ainsi, en 1977, alors qu’ils représentent 41,72 % d’une population de 133 233 habitants, ils ne sont que 5,80% des 241 bacheliers. Par ailleurs, sous la colonisation, la découverte du nickel (3e réserve mondiale, exploitation à ciel ouvert) a permis un essor économique prodigieux dont le peuple kanak est exclu jusqu’aux accords de Matignon signés en 1988. Ce sont deux des causes du climat social alarmant que l'on connaît ces dernières années, notamment en 2009.

Dans sa thèse de doctorat ès lettres et sciences humaines soutenue en 1990, Les Mélanésiens de la Nouvelle-Calédonie et le système scolaire français. Propositions pour un enseignement et une pédagogie du français langue seconde, l’auteure montre que la cause profonde de l’échec des Océaniens, dont les Mélanésiens, à l’école française est le passage de leur langue maternelle non écrite à une langue d’enseignement écrite, c’est-à-dire le passage d’une civilisation à tradition orale à une civilisation à tradition écrite. L’application positive des propositions de la thèse dans une école maternelle à Thio, pendant deux années scolaires, en 1997 et 1998, permet d’affirmer que le plurilinguisme et le pluriculturalisme précoces, équilibrés, sont possibles avec une langue maternelle à tradition orale, le français langue seconde adapté à la tradition orale, et l’anglais sous forme de comptines. Enfin, quel que soit le choix du peuple calédonien lors du scrutin d’autodétermination du 4 novembre 2018, à côté des 28 langues d’enseignement et de culture kanak, la langue française demeurera le lien sociolinguistique fédérateur de toutes les ethnies de la Nouvelle-Calédonie.

La langue maternelle de TRẦN Ngọc-Anh est le vietnamien, langue monosyllabique à six tons, qui a façonné son style en français et sa perception du monde marquée par les occupations, colonisations et guerres coloniales successives de son pays. Elle a enseigné en France, ensuite en Nouvelle-Calédonie en qualité d’institutrice, puis de professeur d’anglais, enfin de maître de conférences en sciences du langage à l’université de la Nouvelle-Calédonie où, en 2000, elle a été nommée responsable de la filière Langues et cultures régionales, en l’occurrence Langues et culture kanak. De 1982 à 2005, elle a donné des cours de Français Langue Etrangère et Français Langue Seconde, et des conférences sur Didactique du FLE-FLS, Sociolinguistique vietnamienne et mélanésienne, ainsi que sur Identité culturelle et politique linguistique : le cas de la Nouvelle-Calédonie au Vietnam, en Europe, au Canada et aux Etats-Unis, notamment en Californie.

La collection « Portes océanes »

Cette collection est dirigée par Frédéric Angleviel, Professeur des universités en histoire et Paul Magulue Fizin, docteur en histoire.

01.      Angleviel Frédéric : Histoire de la Nouvelle-Calédonie. Nouvelles approches, nouveaux objets, 2005.

02.       Faessel Sonia : Vision des îles : Tahiti et l’imaginaire européen. Du mythe à son exploitation littéraire (XVIIIe-XXe siècles), 2006.

03.      Moyrand Alain : Droit institutionnel de la Polynésie française, 2007.

04.     Chatti Mounira, Clinchamps Nicolas et Vigier Stéphanie (dir.) : Pouvoir(s) et politique(s) en Océanie – Actes du XIXe colloque CORAIL, 2007.

05.       Al Wardi Sémir : Tahiti Nui ou les dérives de l’autonomie, 2008.

06.       Angleviel Frédéric (dir.) : Chants pour l’au-delà des mers. Mélanges en l’honneur du professeur Jean Martin, 2008.

07.       Carteron Benoît : Identités culturelles et sentiment d’appartenance en Nouvelle-Calédonie, 2008.

08.       Angleviel Frédéric et Lebigre Jean-Michel (dir.) : De la Nouvelle-Calédonie au Pacifique, 2009.

09.     Dumas Pascal et Lebigre Jean-Michel (dir.) : La Brousse, représentations et enjeux, 2010.

10.      Debene Marc et Pastorel Jean-Paul (dir.) : La « loi du pays » en Polynésie française, 2011.

11.     Poirine Bernard : Tahiti : une économie sous serre, 2011.

12.     Pechberty Dominique : Vie quotidienne aux îles Marquises, 2011.

13.      Pechberty Dominique : Récits de missionnaires aux îles Marquises, 2011.

14.     Maresca Pierre : L’Exception calédonienne, 2011.

15.       Cartacheff Nathalie : La vie quotidienne à Maré au temps des Vieux, 2012.

16.     Bertram Robert : La bipolarisation politique de la Nouvelle-Calédonie depuis 1975, 2012.

17.      Moyrand Alain : Droit institutionnel et statutaire de la Polynésie française, 2012.

18.       Angleviel Frédéric (dir) : Les outre-mers français, Actualités et Études, 2012.

19.       Chatti Mounira (dir.) : Masculin/Féminin : Sexe, genre, identité, 2012.

20.       Angleviel Frédéric (dir.) : La Mélanésie.

21.       Faberon Jean-Yves (dir.) : Pieds-Noirs en Nouvelle-Calédonie. Témoignages et analyses, 2012.

22.       Perez Michel, Zimmer René et Barbe Dominique (dir.) : Objet d’art et art de l’objet, 2013.

23.       Le Bourlot Annick Jacky : À l’Anse Vata, 2013.

24.       Berger Corinne et Roques Jean-Luc : L’eau dans le Pacifique Sud, 2013.

25.       Ali Abdallah Ahmed : Le statut juridique de Mayotte. Concilier droit interne et droit international, 2014.

26.       Abong Marcelin & Angleviel Frédéric (dir.) : La Mélanésie. Actualités et Études, Vol. II, 2014.

27.       Manga Jean-Baptiste : Des pérégrinations du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nouvelle-Calédonie - Nunavut, 2014.

28.      Rosada Alexandre : Mémoires d’Algérie. Des pieds-noirs de Calédonie racontent, 2014.

29.       Delathière Jerry : Nouvelle-Calédonie, Chroniques sanglantes. Douze histoires vraies, 2015.

30.       Cartacheff Nathalie : Danses et concepts en Océanie, 2015.

31.       Lallemant-Moe Hervé Raimana : Assistance environnementale et changements climatiques dans le Pacifique sud, 2016.

32.      Rosada Alexandre : Vagabondages initiatiques, 2016.

33.       Chardon-Isch Nicole : Histoires de la Tamoa, 2016.

34.       Claire Colombel-Teuira, Véronique Fillol et Stéphanie Geneix-Rabault : Littéracies en Océanie : enjeux et pratiques, 2016.

35.       Roux Jean-Claude & Shekleton Max (éditeurs) : Les souvenirs du colon Edmond Caillard aux Nouvelles-Hébrides (Vanuatu), 2016.

36.     Monconduit Daniel : Anthropologie du silence polynésien, 2017.

37.      Rosada Alexandre : Simon Loueckhote. Ma vérité. Entretiens, 2017.

38.     Joël Paul : Les Moustaches de Tigre, 2017.

PS : Ce livre sera bientôt disponible en librairie à Nouméa. Pour le reste du monde, il est déja référencé dans certaines librairies de métropole et chez l'Haramattan, c'est en cours.

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Plein Phare de Firmin MUSSARD causerie et représentation à la librairie Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Léonce Raynaud et Stanislas Bertin en pleine conversation Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Léonce Raynaud et Stanislas Bertin en pleine conversation Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Plein Phare de Firmin MUSSARD causerie et représentation à la librairie Calédo Livres

Plein phare, une pièce de théâtre tout public de la Compagnie de l'Archipel sur l'histoire du phare, avec un texte Firmin Mussard, mise en scène Dominique Jean était une commande du Musée Maritime. Valérie Vattier, la directrice du musée maritime, étant l’auteur d’un livre primé à Ouessant sur cet édifice calédonien emblème du pays avec le cagou, a piloté cette opération. La pièce a été un succès, quoique le nombre de représentations aient été diminué suite aux événements de novembre 2015 à Paris. Pour ne pas perdre ce beau texte, l’auteur Firmin Mussard l’a publié avec l’aide de l’association Ecrie en Océanie dirigée par Nicole Isch. Une sympathique présentation a eu lieu hier mercredi 25 juillet à la librairie Calédo Livres. Firmin avait renfilé ses habits de Stanislas Bertin et Nicolas Kurtovitch ceux de Léonce Raynauld qui a dû se retourner dans sa tombe avec son nouveau look. Ils ont joué la comédie comme de vrais comédiens pour le plaisir du public de la causerie. Le livre est en vente à la librairie Calédo Livres et comme les ouvrages de l’association EEO sont les moins chers de la place. Alors n’hésitez pas à entrer dans cette librairie calédonienne.

Présentation de Plein Phare, Firmin MUSSARD par Nicole Isch

Firmin Mussard nous invite à une remontée dans le temps et une exploration de l’histoire, comme il l’a fait jadis avec une autre pièce, Nocturne, également éditée chez Ecrire en Océanie.

Il y a deux temps dans la pièce.

Le temps passé de l’histoire et le temps présent de la pièce.

Le 15 novembre 1865, sous le gouverneur Guillain a eu lieu l’inauguration en grande pompe du phare Amédée ; c’est cet événement que le conférencier, protagoniste d’ouverture,  va évoquer de manière progressive, au fil des scènes, où seront convoqués les acteurs de l’Histoire.

C’est un texte polémique, parfois sarcastique, un texte humoristique avec la joute verbale des ingénieurs cuistres et pédants,  ou avec les portraits des candidats hauts en couleurs, ou bien encore les extravagances de langage à grand renfort de passés simples, de subjonctifs imparfaits ou d’expressions surannées ; c’est un texte historique  sur la genèse du phare et ses aléas, une fresque sociale drôle avec le recrutement truculent d’un maître-phare et de cinq gardiens. Enfin c’est un texte engagé, qui dénonce la politique d’exploitation à visée touristique, au mépris de l’écologie.

Des techniques théâtrales habiles permettent de faire avancer l’action :

-        La querelle entre les ingénieurs Eiffel et Léonce Raynaud montrent les prises de position, les choix architecturaux et esthétiques, une tentative de rétablir la vérité historique

-        L’intervention de l’ingénieur Bertin retrace la genèse du phare, le climat, l’atmosphère coloniale et ses clichés, son mépris envers les Indigènes

-        Les portraits des candidats, recruteurs et initiateurs du projet campent des types humains drôles et attachants au langage évocateur, dans des situations de vaudeville

-        Les sorties de scène contiennent des éléments annonçant l’arrivée du prochain personnage

Cette fantaisie théâtrale, comme l’appelle Firmin Mussard, renferme à la fois un plaidoyer en faveur du respect du phare et du patrimoine environnemental, un réquisitoire contre la bêtise coloniale, contre les dérives du tourisme, un pamphlet anticlérical, un clin d’œil à des types humains contrastés par la saveur des portraits retracés, une fresque sociale et historique condensée en un acte et 12 scènes. Cette pièce, qui est un bel hommage à un monument du terroir s’inscrit bien dans les nouveaux domaines préconisés par l’Education nationale et peut s’étudier dès la classe de 4ème. En effet informer, dénoncer les travers de la société, observer comment l’individu et le pouvoir agissent dans la cité, comment les rêves et les progrès scientifiques influencent l’espace, sont des pistes explorées dans la pièce, porteuse de sens pour la réflexion à l’école. Ce n’est pas un hasard si maint élève de 3ème choisit le phare Amédée comme sujet de l’épreuve orale d’histoire des arts au Brevet des collèges. Voilà une pièce qui les éclairera !

Souhaitons un heureux chemin d’école à Plein phare !

Nicole CHARDON-ISCH

21 juillet 2018

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

La journée culturelle avec La couleur des mots de l’association Ecrire en Océanie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La remise des prix Nana Coco. Photos Joël Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés
La remise des prix Nana Coco. Photos Joël Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés La remise des prix Nana Coco. Photos Joël Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés
La remise des prix Nana Coco. Photos Joël Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés La remise des prix Nana Coco. Photos Joël Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

La remise des prix Nana Coco. Photos Joël Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

La remise des prix du concours Nana Coco 2018 a été le temps fort de la journée.

Avec la participation des élèves venus nombreux, accompagnés de Mme DESEEZ, professeure de lettres-histoire au Lycée professionnel commercial et hôtelier Auguste Escoffier, et son mignon toutou. Ce concours a eu beaucoup de succès dans les collèges du Mont Dore. Le jury a eu beaucoup de mal pour désigner les lauréats. Les textes ont été lus par les élèves devant un public de connaisseurs puisqu’une douzaine d’écrivains calédoniens était présent. Tous ont salué cette production littéraire de qualité.

Nicole Isch présidente de l’association Ecrire en Océanie et Claudine Jacques la présidente d’honneur ont récompensé les lauréats. Nicolas Kurtovitch président de la MLNC a clôturé cette remise de prix par un petit discours pour féliciter et encourager les auteurs en herbe à persévérer dans l’écriture et à lire les auteurs calédoniens, qui se sont ensuite présentés à tour de rôle. Avec les lectures de contes pour enfants, l’exposition des peintres, les ateliers slam de Simane Wenethemet les démonstrations de Pilate et danses wallisiennes entrecoupés d’un repas gargantuesque préparé par le chef du restaurant l’Envergure dans ce cadre magnifique au dessus du marche du Mont Dore, l’événement a été réussite pour les participants mais le public a répondu timidement au rendez-vous. C’était pourtant jour de marché !

PS : la vice-présidence d’EEO est assurée par Macate Wenehoua. Il a grandement participé l’animation de cette journée. C’est un boute-en-train Macatte quand il veut.

Textes sélectionnés

Nana Coco et le requin affamé Ariioehau Vaiana prix humour

Nana Coco et le fils d'Huguette Atua Nîcolas prix Claudine Jacques

Nana Coco et la drôle de vieille dame Digoué Vayana

Nana Coco et le bébé cerf Matikarai Ataata

Nana Coco et les cailloux tabous  Larissa Nateawe Micheline

Nana Coco et les mangeurs de fruits de Pougin Marie-Ashley

Nana Coco et le mangeur de roussettes Taine Françoise

Nana Coco et l'œil du cyclone Uparu Ketsia

Nana Coco et le tricot tout blanc  Naser Vaïa

1er prix Nana Coco et l’oeil du cyclone Uparu Ketsia

2ème prix Nana Coco et les cailloux tabous de Larissa Neateawe Micheline

3ème prix Nana Coco et le requin affamé d’Ariioehau Vaiana

Prix spécial Claudine Jacques

Nana Coco et le fils d’Huguette. Atua Nicolas

Le premier prix adulte

Frédéric Angleviel

(Ce prix sera attribué ultérieurement le lauréat étant empêché)

Voir aussi sur LNC 

Jean Vanmai, Claudine Jacques, Firmin Mussart, Macate Wenehoua. Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Jean Vanmai, Claudine Jacques, Firmin Mussart, Macate Wenehoua. Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Tous droits réservés

Des participants auteurs NC. Photo JP Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.comDes participants auteurs NC. Photo JP Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Des participants auteurs NC. Photo JP Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Des participants auteurs NC. Photo JP Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.comDes participants auteurs NC. Photo JP Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Des participants auteurs NC. Photo JP Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com
Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.comCopyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

La Guerre d'Indochine toile de fond du roman Les moustaches de Tigre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

19 décembre 1946

Première guerre d'Indochine

Le 19 décembre 1946, le parti communiste vietnamien de Hô Chi Minh lance une insurrection générale contre le colonisateur français à Hanoï et dans tout le Tonkin. C'est le début de la première guerre d'Indochine... et de trois décennies de conflits quasi-ininterrompus qui vont mettre le Viêt-Nam et les autres pays de la région à feu et à sang.

Le drame puise sa source dans la défaite de la France face à l'Allemagne, l’occupation de ses colonies d'Indochine par le Japon et la volonté du général de Gaulle, à la Libération, de réoccuper l'Indochine pour l'honneur du drapeau.

La reconquête française

Le 24 mars 1945, alors qu'il s'apprête à prendre le pouvoir en France, le général de Gaulle déclare son intention de restaurer l'autorité de la France en Indochine.

Cette déclaration intervient quinze jours après l'humiliant « coup de force du 9 mars » par lequel les Japonais se sont emparés des leviers de commande en Indochine et ont capturé, voire massacré, les Français présents sur place.

Le chef de la France libre veut prendre de court ses alliés anglo-saxons qui lorgnent sur l'Indochine comme le montrera leur décision, à Potsdam, d'en confier l'administration aux Chinois et aux Britanniques, à l'exclusion des Français.

De Gaulle projette d'établir une fédération de colonies et de protectorats qui comprendrait les trois provinces du Viêt-Nam (les trois Ky : Tonkin, Annam et Cochinchine) ainsi que le Cambodge et le Laos. Le 14 août 1945, il nomme l'amiral Thierry d'Argenlieu gouverneur général de l'Indochine ; farouche partisan de la colonisation, l'homme a aussi la réputation d'être rigide et cassant.

Les événements se précipitent. En septembre 1945, sitôt après la capitulation du Japon, Hô Chi Minh, chef du parti communiste vietnamien, le Vietminh, proclame unilatéralement la République démocratique du Viêt-Nam.

Dans le même temps, un corps expéditionnaire débarque à Saigon sous le commandement du général Leclerc. Celui-ci serait partisan de négocier avec le Vietminh mais pour son supérieur hiérarchique d'Argenlieu, il n'en est pas question.

Fonctionnaires et militaires français se réinstallent sans trop de mal en Cochinchine, où le Vietminh est quasiment absent. Là-dessus, Leclerc engage non sans succès la reconquête du nord.

Échec des négociations et insurrection

Mais de Gaulle quitte le pouvoir en janvier 1946... Le nouveau gouvernement comprend l'inanité d'un maintien de la France en Indochine. Il prépare un accord avec les Vietnamiens en vue de reconnaître leur indépendance, suivant l'exemple des Britanniques qui s'apprêtent à quitter leur colonie des Indes.

Paris bénéficie d'une circonstance favorable : Hô Chi Minh, à Hanoï, craint une mainmise de ses voisins chinois et se montre disposé à composer avec les Français. C'est ainsi que le négociateur Jean Sainteny et Hô Chi Minh signent les accords du 6 mars 1946. Ils reconnaissent un État libre du Viêt-nam au sein de l'Union française.

Une conférence se réunit à Fontainebleau, en présence d'Hô Chi Minh lui-même, et un référendum est prévu pour l'union des trois Ky

Mais la conférence va tourner court en raison d'un premier incident qui survient le 19 novembre 1946. Ce jour-là, une fusillade se produit dans le port de Haiphong entre une jonque chinoise et la douane française. À bord de la jonque, des nationalistes vietnamiens transportent de l'essence de contrebande. La fusillade dégénère et fait 24 morts.

L'incident est aussitôt exploité par les partisans d'une reconquête de l'ancienne colonie, au premier rang desquels figure l'amiral Thierry d'Argenlieu.

Avec le soutien du ministre des Affaires étrangères Georges Bidault, l'amiral veut au moins conserver Saigon et la Cochinchine à la France et il s'oppose ouvertement à Leclerc et Sainteny. En contradiction avec les accords du 6 mars, il décide de rompre l'unité des trois Ky du Viêt-Nam en créant une Cochinchine indépendante affidée à la France.

Une guerre pour rien

Pour imposer leur solution au Vietminh et rétablir leur autorité sur une partie au moins de l'Indochine, les militaires décident de recourir à la bonne vieille « diplomatie de la canonnière » héritée du siècle précédent.

Le 23 novembre 1946, à l'instigation de l'amiral d'Argenlieu, trois avisos du colonel Debès bombardent le port de Haiphong. Brutale, l'attaque aurait fait 6.000 morts ! C'est le début de la (première) guerre d'Indochine... Suite sur Herode .ne

C'est dans ce contexte que mon roman d'aventure commence. Ma famille de colons va subir ces évenements et... Il faut lire le livre "Les moustaches de Tigre" de votre serviteur Joël PAUL.

Je serai à la manisfestation la couleur des mots à Boulari samedi. La librairie Calédo Livres m'a cédé quelques livres. Si vous voulez en profiter pour l'acquèrir, je vous ferai une dédicace. Par avance merci. Il y aura beaucoup d'animations à l'Envergure. Voir le programme

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>