Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chantal Spitz en Nouvelle-Calédonie pour le SILO 2016

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Chantal Spitz en Nouvelle-Calédonie pour le SILO 2016

Elle fait entendre une voix libre et exemplaire marquée par un sens aigu de l’indépendance, voire de l’insoumission, par rapport au discours idéologico-politique ambiant, dit-on de Chantal Spitz. C’est l’écrivaine de Polynésie de référence. Pour l’avoir rencontré et écouté à plusieurs reprises lors de ses passages en Nouvelle-Calédonie. Je peux confirmer qu’elle ne laisse pas indifférent. Pour parler d’une femme de caractère comme elle, un vieil oncle maquignon en métropole dont j’adorais le franc-parler, aurait dit d’une femme de cette trempe. « Cette maitresse là, a du poils aux pattes », c’est un peu trivial, mais avec son bon sens paysan, Kléber aurait aimé Chantal.

Chantal Spitz sera l’une des invités du prochain « Des Livres et Nous », en direct du centre culturel Jean-Marie Tjibaou mardi prochain. JP

Son dernier livre CARTES POSTALES (2015)

Une rencontre avec l’au-delà. La perte d’un enfant. L’adoption coutumière dévoyée. La prostitution à Pape’ete. Tragédies individuelles et maux de société sont entrelacés dans ce recueil dédié à celles et ceux qui souffrent à Tahiti, en silence, et aux moments de la vie où tout peut basculer. Sous forme de portraits, de récits parfois à la première personne, « Cartes postales » invite à se sentir proche des cœurs plongés dans la détresse, la solitude et le désespoir. Si la violence des morts, brutale ou à petit feu, des nouvelles, oblige à regarder en face les vies brisées par des volontés de domination, la violence conjugale, la maltraitance et la trahison, l’écriture incandescente de Chantal T. Spitz, parole des entrailles, fait aussi scintiller les rêves étoilés d’espérance et de tendresse de personnages ordinaires qui ne demandent qu’à aimer et être aimés. Telle la splendide adresse qui ouvre l’œuvre, « Cartes postales » lance un appel à toujours donner de la valeur à l’existence d’autrui.

Chantal T. Spitz publie en 1991 L’île des rêves écrasés, premier roman tahitien. Il est salué comme un événement pour son écriture au rythme inspiré par l’oralité. C’est aussi le premier roman tahitien traduit en langue anglaise, Island of shattered dreams [Huia Publishers, 2006]. En 2002, elle publie Hombo, transcription d’une biographie [Te Ite, réédité en 2012 aux éditions Au vent des îles]. Pensées insolentes et inutiles [Te Ite], recueil réunissant quelques contributions à des colloques ou à des revues paraît en mai 2006. En 2011, elle publie Elles. Terre d’enfance. Roman à deux encres [Au vent des îles]. Ce roman raconte l’histoire d’une femme et se fait l’écho d’une identité métissée dans une Polynésie violente, doucement douloureuse, mais férocement poétique. L’œuvre romanesque exigeante qu’elle élabore lentement, le travail original qu’elle effectue sur la langue et sur les formes, la cohérence de la vision qu’elle offre font de Chantal T. Spitz un artiste de premier plan dans le domaine littéraire. Chantal T. Spitz participe à l’aventure de la revue littéraire Littérama’ohi, dont l’un des objectifs est de faire connaître la variété, la richesse et la spécificité des auteurs autochtones de la Polynésie française. (Source Pacific Book’in)

Ses parutions chez l’éditeur Tahitien Au Vent Des Îles

Hombo. Transcription d'une biographie

Elles, terre d'enfance, roman à deux encres

L’Île des rêves écrasés

Cartes postales

Ci dessous une vidéo de Chantal Spitz le lien pour Ile en ile

Chantal T. Spitz - 5 Questions pour Île en île en 2015

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la Bibliothèque Bernheim

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une partie des conteurs invités et Daniel Monnet
Une partie des conteurs invités et Daniel Monnet

Une partie des conteurs invités et Daniel Monnet

TEMBEU est le nom du Festival du Conte à Thio (Cöö). Mardi soir a eu lieu la soirée de lancement et la présentation des conteurs invités. Ce troisième festival se tiendra principalement à la tribu de Koua le 1er et 2 octobre. Il promet d’être un grand cru. Le premier était super, le deuxième génial, comme l’a souligné Christophe Augias le directeur de la bibliothèque Bernheim, on se demande quel qualificatif on pourra trouver pour le troisième. Les invités et les conteurs de Thio ont donné au public de la bibliothèque un bel aperçu de leur talent. Emotions et rires étaient au rendez-vous. Ce festival au pays de l’oralité est une grande réussite. Voir ci-joint dans cet article quelques une de mes photos JP.

NB : Le maire de Thio est très fier de ce festival. Il invite les visiteurs de cet événement gratuit à découvrir sa commune pour l’occasion.

Une soirée de contes avec les porteurs de parole de l'extérieur.

Myriam MALAO (Vanuatu) - Cyril COPPINI (Japon) - Nordine HASSANI (France) - Marcel MELTHERORONG (Vanuatu) - Manfeï OBIN (Côte d'Ivoire) - Jordan TEMAIRIA (Tahiti)

Rappel des noms des porteurs de parole d’ici : Rosa ATTI (Yaté)  - Ginette Mere BOAHOUME-ARHOU (Koumac) - Catherine DINEVAN (Nouméa) - Adélaïde EURIMINDIA (Houailou) - Violaine MAHEU (Nouméa) - Marie-Christine MATHIEU (Nouméa) - Rose-Hélène NEREGOTE (Canala) - Georgette NONKE (Thio) - Julie PERROCHAUD (Nouméa) - Marie-Yvonne RAGUE (Dumbéa) - Maïté SIWENE (Nouméa) - Marie TAMAÏ (Thio) - (Sébastien ATTI (Yaté) - Erwan BOTREL (Nouméa) - Sylvain LORGNIER (Nouméa) - Jimmy OEDIN (Nouméa) ( Louis OUETCHO (Yaté)  - (Ricardo POIWI (La Foa) - Jean-Pascal ROULET-AUDY (Nouméa) - Louis TAHMUMU (Maré) - Siman Ludovic WENETHEM (Nouméa)

Sans oublier : ARTCÖO (Association des artistes de Thio) −Collectif « DOBWE » − Classe 608 du collège Francis Carco − ALK −Bibliothèque Bernheim − Maison du livre − Lire en Calédonie

PROGRAMME TEMBEU 2016

Disponible sur www.thio.nc ou sur la page Facebook du festival

CONTACTS :

Daniel MONNET, Animateur communal et Coordinateur du Festival

Tél : 44.80.30 – Mob : 77.97.85 Email : d.monnet@mairie-thio.nc

Sylvain LORGNIER, Conteur et Programmateur du Festival

Tél : 75.43.72 Email : lesartgonautes@hotmail.fr

Donia NONMOIRA, Secrétaire du Comité d'Animation de Thio

Tél : 44.80.30 Email : catthio79@hotmail.fr

Françoise WENEHOUA, Bibliothécaire et Co-coordinatrice du Festival

Tél : 44.17.82 Email : f.wenehoua@mairie-thio.nc

Cyril COPPINI (Japon)  Manfeï OBIN (Côte d'Ivoire) et Sylvain Lornier
Cyril COPPINI (Japon)  Manfeï OBIN (Côte d'Ivoire) et Sylvain LornierCyril COPPINI (Japon)  Manfeï OBIN (Côte d'Ivoire) et Sylvain Lornier

Cyril COPPINI (Japon) Manfeï OBIN (Côte d'Ivoire) et Sylvain Lornier

Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim
Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim
Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim
Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim
Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim
Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim
Lancement du Festival ce mardi 27 septembre 2016 à la  Bibliothèque Bernheim

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

La parole des sables de Jean-Pierre Cabane

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La parole des sables de Jean-Pierre Cabane

Dessins sur sable du Vanuatu

Alliance française du Vanuatu, 2016

Cet ouvrage, illustré de nombreuses photographies, vous fera découvrir le sens des dessins sur sable du Vanuatu. Ces dessins, aux formes géométriques et très souvent symétriques, exécutés avec le doigt par les initiés sont un moyen de communication éphémère mais sont aussi les composantes importantes de rituels traditionnels. Cette tradition a été inscrite en 2008 sur la liste représentative du patrimoine culturel de l’humanité de l’Unesco.

En vente en librairie à Nouméa au prix de 2 663 XPF / 22.32€

Plus sur un blog Vanuatu

Dessin du site recommandé, danseur du Vanuatu à Nouméa (JP) et mon livre écrit au Vanuatu
Dessin du site recommandé, danseur du Vanuatu à Nouméa (JP) et mon livre écrit au Vanuatu
Dessin du site recommandé, danseur du Vanuatu à Nouméa (JP) et mon livre écrit au Vanuatu

Dessin du site recommandé, danseur du Vanuatu à Nouméa (JP) et mon livre écrit au Vanuatu

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

SALON INTERNATIONAL DU LIVRE OCEANIEN 2016

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

SALON INTERNATIONAL DU LIVRE OCEANIEN 2016
Organisé par la Bibliothèque Bernheim, l'ADCK-centre culturel Tjibaou et la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie
Avec le soutien financier du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, du Fonds Pacifique et du Centre National du Livre
Dates et lieu : Du jeudi 6 au dimanche 9 octobre 2016 au centre culturel Tjibaou. Horaires : 9h à 20h.

Présentation :

Le SILO (Salon International du Livre Océanien) tiendra sa 9ème édition à Nouméa. Accueilli par le centre culturel Tjibaou, le salon vous proposera encore un programme dense pour les amoureux du livre et de l'art : 15 invités internationaux, plus de 60 invités locaux, des compagnies de théâtre, du slam, des siestes acoustiques,  des activités destinées à la jeunesse et une grande librairie océanienne habiteront ce début de printemps calédonien.

Téléchargez le programme complet

Programme sommaire

La librairie océanienne : elle est installée pour l'occasion et ouverte tout au long de l'événement. Elle proposera un large choix de livres calédoniens, du Pacifique et des auteurs invités.

Un programme de dédicaces s'étendra du jeudi après-midi au dimanche midi.

Les animations : elles seront proposées tout au long du SILO, pour les petits comme pour les grands. Nous retrouverons nos invités conteurs, les siestes acoustiques de Bastien Lallemant, des lectures,  des ateliers variés et des happenings artistiques déambulatoires.

Un programme de projections (adaptations d'œuvres d'auteurs invités) est proposé durant le week-end.

Les accueils de classes ont lieu le jeudi et le vendredi. Ils proposent rencontres et animations avec nos invités et intervenants.

Spectacles :

Jeudi 6 octobre à 18h30 : Paroles de Thio, de la compagnie Les Artgonautes.

Vendredi 7 octobre à 18h30 : soirée conte avec Cyril Coppini et Manfeï Obin.

Samedi 8 octobre à 18h00 : Paul Wamo « SOL» avec en première partie le Stabat Mater de Pergolèse (chœur d'enfants des Classes à horaires aménagés du Collège Baudoux, proposé en collaboration avec le Conservatoire de Musique de la Nouvelle Calédonie)

Ecrire un Océanie un espace de paroles et de dédicaces  de 9h00 à 11h30 le vendredi matin dans l’espace entretiens
Ecrire un Océanie un espace de paroles et de dédicaces  de 9h00 à 11h30 le vendredi matin dans l’espace entretiens

Ecrire un Océanie un espace de paroles et de dédicaces de 9h00 à 11h30 le vendredi matin dans l’espace entretiens

Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso
Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso

Retour sur le passé SILO avec des photos de mon album perso

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

EXPOSITION "En Apesanteur" - Mathieu venon & Jean-Marie Ganeval

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Deux artistes calédoniens que j'apprécie beaucoup. JP
Vidéo ajoutée le 16 sept. 2016

Exposition de peintures et sculptures

Voir LE BLOG DE JEAN-MARIE GANEVAL SCULPTEUR pour une présentation de ses œuvres.

Sur Facebook Mathieu Venon

Mathieu Venon est aussi illustrateur voir ce livre ci-dessous

Chaque baleine est une île, une œuvre de Mathieu Venon avec des textes de Stéphane Camille, un album illustré. Publié avec le soutien du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en 2008.

EXPOSITION "En Apesanteur" - Mathieu venon & Jean-Marie Ganeval

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Voyage au centre de la bibliothèque Bernheim pour le mois du patrimoine

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Marguerite responsable du patrimoine et des livres (JP)
Marguerite responsable du patrimoine et des livres (JP)

Marguerite responsable du patrimoine et des livres (JP)

Dans le cadre du mois du patrimoine, la bibliothèque Bernheim a invité cette année les visiteurs à : Un "VOYAGE AU CENTRE DE LA BIBLIOTHEQUE BERNHEIM", ce samedi 17 septembre. Marguerite Baret responsable du secteur patrimoine était le guide érudit de ce parcours dans les coulisses de la vénérable bibliothèque.

Sur le thème « Le patrimoine qui fait rêver », Marguerite a fait découvrir au public nombreux, par petits groupes, les réserves où sont gardés les trésors patrimoniaux écrits calédoniens, un fond de 13 000 livres sur la Calédonie sans compter les ouvrages de l’extérieur. Les visiteurs ont pu découvrir un fond impressionnant, le fond Lenormand, une acquisition récente. Un voyage rare dans la caverne d'Ali Baba littéraire et historique. Cette caverne est un entrepôt presque frigorifique puisque pour conserver le papier des critères stricts sont à respecter comme 20 °C et un taux d’humidité inférieur à 60 %. Cette collection, que l’on ne peut toucher qu’avec les yeux, contient des trésors d’une valeur « inestimée », avec des lettres d’auteurs célèbres ou de communards comme Louise Michel. Une partie de cette collection sera numérisée prochainement. Actuellement les journaux calédoniens jusqu’en 1999 le sont.

Bibliothèque Bernheim − Texte : L.Talbi

La bibliothèque Bernheim fut inaugurée en 1905, sous une charpente métallique due à Gustave Eiffel

Le bâtiment de la bibliothèque Bernheim a été construit à Paris, tout spécialement pour l’Exposition Universelle de 1900, pour accueillir le pavillon de la Nouvelle-Calédonie. Cet événement était pour la France l’occasion de montrer au monde l’étendue de son patrimoine colonial et de son rayonnement culturel. Cet édifice est conçu par l’architecte Bley et sa charpente métallique est l’œuvre de Gustave Eiffel.

A cette même période, la Nouvelle-Calédonie ne dispose toujours pas de bibliothèque publique. C'est un don effectué par Lucien Bernheim en 1901 qui débloque la situation. Effectivement, cet homme cultivé et proche du gouverneur Feillet, exprime à ce dernier sa volonté de voir le pavillon de l’Exposition Universelle rejoindre la Nouvelle-Calédonie, afin d’accueillir une bibliothèque publique. Ainsi, il fait don de 100 000 F à la Colonie pour concrétiser ce projet. Dès lors, le pavillon est démonté puis envoyé à Nouméa. Le bâtiment est remonté en centre-ville et ouvre ses portes en 1905 sous l’appellation de « bibliothèque-musée ». A l’époque, les principaux ouvrages disponibles proviennent de la collection personnelle du gouverneur de la Richerie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les collections de la bibliothèque sont déplacées et le bâtiment accueille une section du Quartier Général de l’armée américaine. En 1972, avec la création du Musée Territorial, le bâtiment est exclusivement dédié à la lecture.

Aujourd’hui, la bibliothèque Bernheim est un établissement public de la Nouvelle-Calédonie dont une des missions est de développer la lecture publique sur l’ensemble du territoire.

Classé au titre des monuments historiques par arrêté n° 353-2006/PS  en date du 24 avril 2006.

Crédit photo d’archive : Coll. MDV

La bibliothèque avant et ce samedi 17 septembre photo JP
La bibliothèque avant et ce samedi 17 septembre photo JP

La bibliothèque avant et ce samedi 17 septembre photo JP

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie
Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie

La boucle est bouclée avec la remise des prix des Mots d’Or offerts par l’Alliance Champlain à la maison du livre de Nouvelle-Calédonie. La MLNC étant bien connue pour être une  grande consommatrice de mots.

Concours du Mot d'Or

L’Alliance Champlain a été mandatée en 1998 par l’association française pour la promotion du français des affaires (APFA) pour l’organisation en Nouvelle-Calédonie du concours Le Mot d’Or. Le concours est organisé en Nouvelle-Calédonie grâce au vice-rectorat et à la chambre de commerce et d’industrie.

Plus sur l’alliance lors d’une cérémonie à la bibliothèque Bernheim

Ce concours lancé auprès des jeunes de terminale ou de BTS dont le point commun est l’apprentissage de la gestion commerciale et la connaissance du monde économique. Depuis, le succès ne s’est jamais démenti. C’est ainsi que chaque année, près de 400 étudiants dépendant du Vice-rectorat  ou de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nouvelle-Calédonie participent aux épreuves. En 2016, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont concouru aux Mots d’Or dans 35 pays.

Le lauréat se voit offrir un séjour d’une semaine à Paris, tous frais payés, grâce notamment à la participation des généreux sponsors comme la Cie AIR France ou le Lyons clubs un séjour au cours duquel il participe, avec les gagnants de quarante autre pays francophones, à la cérémonie du Mot d’Or parrainée par les Ministères de l’Économie et celui de la Culture. Une dizaine d'autres participants retenus parmi les meilleurs présentés par les établissements scolaires, se voit également récompensée lors de la cérémonie annuelle de remise des prix.

Des dizaines de classe du primaire comme du secondaire des trois Provinces qui constituent la Nouvelle-Calédonie ont décliné les dix mots 2016 tant en poésies, chants ou montages vidéo

Tour de Nouvelle-Calédonie pour les dix mots (un rappel des événements liés aux « Dix mots » pendant la semaine de la francophonie en mars).

Ci-dessous un résumé de la semaine de la francophonie en Calédonie proposé par Dis-moi dix mots le 09/05/2016

Enveloppe événementielle, © Alliance Champlain

Enveloppe événementielle, par Alliance Champlain

Du 12 au 22 mars 2016, la Semaine de la langue française et de la Francophonie s’est déroulée dans les trois provinces de la Nouvelle-Calédonie. Organisée et programmée par l’Alliance Champlain, elle a rencontré pour cette nouvelle édition un très grand succès.

Elle a débuté le samedi 12 mars par la Dictée du Pacifique dans la grande salle de la mairie de Nouméa. Près de 110 personnes étaient présentes dépassant les prévisions les plus optimistes. L’affluence a contraint l’Alliance Champlain à refuser des participants car les tables n’étaient pas assez nombreuses. La dictée était tirée de l’œuvre du grand auteur calédonien, Jean Mariotti. Elle fut radiodiffusée en direct par Radio NC 1ère.

Affiche de la dictée, par Alliance Champlain

Une enveloppe évènementielle fut émise, ce 12 mars, en l’honneur des dix mots. Réalisée par un graphiste local, elle est revêtue d’un cachet commémoratif apposé par l’Office des Postes de Nouvelle-Calédonie, partenaire de l’opération. Elle eut beaucoup de succès.

Le lundi 14 mars, la médiathèque de la commune de Païta était à l’honneur, pendant toute la matinée, avec l’inauguration de l’exposition sur les dix Mots et une prestation du slameur québécois Samian, l’invité 2016 de l’association. Plusieurs classes de CM2 et de 6e de la commune étaient présentes ainsi que de nombreux conseillers municipaux. Un petit déjeuner était offert à l’ensemble des participants.

Le lendemain matin mardi 15 mars, à Païta, un atelier de slam regroupant des ados de la ville était organisé autour du slameur québécois. Après un passage l’après-midi au collège de Dumbéa, le slameur se retrouva le soir à 18h à la grande médiathèque de Nouméa, la bibliothèque Bernheim, où eut lieu la soirée évènementielle annuelle de la francophonie. Dans une salle comble, en présence de personnalités du monde culturel ainsi que de l’éducation, l’exposition sur les dix mots fut inaugurée avec une déclinaison des dix mots 2016 par la Directrice de l’enseignement de la Nouvelle-Calédonie ainsi que par le Président de la culture de la Province Sud. Une prestation du slameur québécois fut ensuite appréciée puis un coquetel clôtura la cérémonie culturelle.

Le mercredi matin 16 mars ce fut au tour de la Commune du Mont-Dore de célébrer les dix mots avec la participation de Samian, l’invité d’honneur. La médiathèque Denise Frey était trop petite pour accueillir les nombreux jeunes spectateurs (une centaine de scolaires étaient présents) et moins jeunes (le maire de le commune présida la manifestation culturelle qui dura toute la matinée avec de nombreux conseillers municipaux et intervenants.). L’après-midi à 14h ce fut au tour de la médiathèque de la commune de Dumbéa de fêter les dix mots par le vernissage de l’exposition des affiches les représentant. De nombreux jeunes étaient présents. Un atelier de graphes avait, à cette occasion était mis à la disposition des artistes en herbe.

Le jeudi 17 mars, Samian fut pris en charge par le service culturel de la commune de Thio qui l’amena dans cette commune de la côte Est du pays à deux bonnes heures de route de Nouméa. Le marché et le collège furent les points de passage de cette journée dédiée à la francophonie et aux dix mots.

Le vendredi 18 mars, la commune de Poindimié était à l’honneur car la belle médiathèque de ce grand centre de la Province Nord, à près de 4 heures de route de Nouméa, inaugura l’exposition sur les dix mots. Certains intervenants s’amusèrent à décliner certains des dix mots dans la langue locale. Le vendredi soir à 19h se déroula une soirée festive dans la grande salle de la commune de Païta où se retrouvèrent plusieurs groupes de slameurs locaux et bien sûr l’invité de l’Alliance Champlain. Une soirée de qualité qui fut très appréciée par de très nombreux spectateurs.

Le samedi 19 mars, l’édition 2016 des Mots d’Or fut officiellement lancée par l’Alliance Champlain. Elle se déroulera jusqu’au mois de juin.

Le lundi 21 mars, c’est la commune d’Ouvéa dans la Province des Iles qui accueillait l’exposition des dix mots avec une prestation de Samian qui y passa la journée. La médiathèque de Hwaadrila était ornée avec les belles affiches de l’édition 2016 des dix mots.

Le mardi 22 mars à 17h30, clôture de la Semaine de la langue française et de la Francophonie dans la salle des rendez-vous culturels de la commune du Mont-Dore. Plusieurs chanteurs locaux avaient fait le déplacement pour relater des anecdotes francophones dans une ambiance des plus conviviales.

NB : L’Alliance Champlain lance le concours le PILOU DES MOTS 2016, en partenariat avec le Centre de Rencontres et d’Échanges Internationaux du Pacifique (CREIPAC) et dans le cadre de l’organisation par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie du 9e Forum francophone du Pacifique qui se tiendra les 3, 4 et 5 novembre 2016 à Nouméa.

Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie
Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie
Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie
Remise des prix des Mots d'Or 2016 à la MLNC de Nouvelle-Calédonie

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

Pour souligner le 15e anniversaire du 11 septembre 2001 en poésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Voici quelques poèmes de Madeleine Monette. Elle nous offre sa lecture des poèmes de Ciel à outrances: "Le lait du ciel", "Le corps panique" et Elan vital", inspirés par les événements du 11 septembre et par les grandes convulsions du monde actuel.

 

 

 

Comme elle le suggère en exergue : «Pour tous ceux-là, se souvenir. Surtout imaginer.»

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

France, Chine, Asie, des relations anciennes grâce aux jésuites

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

François Hollande en Chine le 04 septembre 2016

François Hollande en Chine le 04 septembre 2016

Dans la foulée de sa rencontre avec Xi Jinping, dimanche 04 septembre 2016,  le chef de l'État français s'envolera à destination du Vietnam où il effectuera une visite de 48 heures avec l'intention de promouvoir la "coopération économique avec l'Asie du Sud-Est dont la croissance est exceptionnelle, mais aussi la culture et la francophonie". Ce n’est pas d’aujourd’hui que la France et l’Asie se côtoient. Les civilisations asiatiques sont largement représentées dans les collections de la Bibliothèque nationale de France et de ses partenaires, dont une partie est aujourd'hui numérisée et accessible sur Gallica.
À l’origine ce sont les jésuites français qui pressent les rois de France de les envoyer dans l'empire de Chine. Les jésuites de l'époque envoyés par Louis XIV à la rencontre de l'empereur chinois Kangxi soulignent la similarité des destinées des deux princes, tous deux se prétendant les serviteurs d'un « Dieu » pour contrôler leurs régions respectives, reconnaissant la puissance du royaume de France en Europe, l'empire de Chine étant reconnu comme le plus puissant en Asie de l'est.

Pour aller sur le site Gallica

Ce que l’on peut découvrir sur Gallica (extrait)

A l'origine, l'Asie désigne l'ensemble des terres s'étendant à l'est du détroit du Bosphore. C'est à partir du XVIe siècle que le terme recouvre les limites territoriales reconnues aujourd'hui. Le continent asiatique couvre près de 44 millions de kilomètres carrés, du Proche-Orient à l'Asie du Sud-Est, de l'Inde à la Sibérie.

Ce corpus présente un large ensemble de documents numérisés qui témoignent des relations entre la Chine et la France depuis le Moyen Age jusqu’à l’entre-deux-guerres. La France s’est intéressée très tôt aux études chinoises et la Bibliothèque nationale a accompagné leur développement dès les premiers voyages des jésuites, au XVIIe siècle. Des noms illustres comme ceux de Nicolas Trigault, Joachim Bouvet, Jean-Baptiste Du Halde, Jean-Pierre Abel-Rémusat, Stanislas Julien, Edouard Chavannes ou Paul Pelliot sont devenus des références incontournables et expliquent que la BnF possède l’une des collections sinologiques les plus riches au monde.

Le terme « sinologie » (汉学), qui recouvre les études relatives à la Chine, est entendu au sens large et ne se limite pas aux quatre domaines classiques : religion et spiritualité (textes canoniques) (jing-经), histoire (Shi-史), philosophie (Zi-子), littérature (Ji-集). On y inclut la science et la médecine, les récits de voyage, les textes destinés à la diffusion du christianisme en Chine ainsi que des ouvrages de linguistique, notamment les premières publications importantes sur la langue chinoise.

Sinica est un corpus original en ce qu’il donne à découvrir un pays et sa civilisation à travers le regard d’un autre. Cet intérêt est très ancien et dure toujours. Ainsi, l’Histoire de l'expédition chrétienne au royaume de la Chine, du père Trigault, qui relate le voyage de Matteo Ricci, date de 1617 ; une des premières grammaires chinoises, Elementa linguae tartaricae, de 1682. Ce sont pour la majorité des ouvrages de la Bibliothèque nationale de France, écrits en latin ou en français, ou traduits en français, ou bilingues français-chinois. Ils sont libres de droits, c'est-à-dire tombés dans le domaine public 70 ans après la mort de l'auteur. Ce corpus contient aussi des documents iconographiques -images, cartes, photographies- appartenant à différents départements de la BNF.

Première mission en Chine

En 1685, Louis XIV envoie une ambassade au Siam menée par le chevalier de Chaumont et l'abbé de Choisy, qu'accompagnent six pères jésuites avec le titre de "mathématiciens du Roi" Jean de Fontaney, Joachim Bouvet, Jean-François Gerbillon, Louis Le Comte, Claude de Visdelou et Guy Tachard-. Ils ont pour mission de gagner la Chine et de se mettre au service de l’empereur.

Comme la Chine était un pays fermé dans lequel il était difficile de se rendre, les jésuites ont annoncé qu'ils partaient pour le Siam, ont débarqué sur cette terre et ont continué leur voyage séparément et à leurs risques et périls. Seul le père Tachard est resté au Siam, alors que les cinq autres ont pu gagner leur destination en 1687. L’empereur Kangxi (1654-1722) savait apprécier les compétences et s’entourer de jésuites instruits -mathématiciens, astronomes ou médecins-, qu’il protégeait en échange de services rendus. Le père Bouvet lui a enseigné l’astronomie et les mathématiques. Il a même écrit un livre sur la géométrie en mandchou, ainsi que des ouvrages présentant la Chine comme L'Estat présent de la Chine en figures. En 1693, l’empereur le charge d’aller chercher en France de nouveaux savants pour sa cour. Le père revient en 1698 avec huit nouveaux « mathématiciens du Roi », dont les pères Parrenin et Prémare. Ce dernier s’est distingué par sa connaissance de la culture chinoise, son intérêt pour la littérature de ce pays et ses travaux linguistiques.

Origine du fonds chinois

Les seize volumes ayant appartenu à Mazarin sont à l’origine du fonds chinois de la Bibliothèque royale. En 1680, le père Couplet, un jésuite d’origine belge missionnaire en Chine, l’augmente d’un fonds de classiques chinois et de livres de médecine. Louis XIV, qui voulait voir croître sa bibliothèque, a toujours encouragé la venue de livres étrangers.

Les jésuites ont répondu à la demande et le fonds chinois de la bibliothèque royale s’est étoffé en grande partie grâce à eux. Les premières directives d’achats datent du voyage au Siam des six « mathématiciens du Roi ». Joachim Bouvet rapporte, en 1697, 312 fascicules chinois offerts par l’empereur Kangxi au roi Louis XIV, puis c’est le père de Fontaney qui l’enrichit en 1700 de 72 cahiers de livres chinois et tartares. Le fonds a continué de s’étendre mais c’est avec l’abbé Bignon (1662-1743), devenu le bibliothécaire du roi en 1719, que la politique d’acquisition et le traitement des livres s’affirment.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Lyn Smith à la recherche de ses racines en Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Lyn Smith à la recherche de ses racines en Nouvelle-Calédonie
Lyn Smith à la recherche de ses racines en Nouvelle-Calédonie
Depuis 1975, l'Association Témoignage d'Un Passé s'efforce d'agir auprès des institutions en faveur de la préservation des vestiges du passé de la Nouvelle-Calédonie, de Nouméa en particulier, dans le but de les présenter au public.
A son actif, citons : la villa-musée de Païta, la maison Célières, le musée du bagne, sans oublier la préfiguration du musée de la ville de Nouméa. Il ya toujours quelque chose à dénicher sur leur site comme cette histoire de Lyn Smith.

 

Lyn Smith, descendante australienne d'un libéré français

L'association accueille en cette dernière semaine du mois d'août une australienne Lyn Smith, descendante d'un condamné français, libéré en Nouvelle-Calédonie.

Au cours de son séjour, Lyn aura à coeur de rencontrer les acteurs du bagne afin de découvrir ce qu'a pu être la vie de son ancêtre.

On ne traine pas puisqu' arrivée la veille, elle s'est déjà rendu au site historique du bagne à Nouville et a effectué des recherches aux archives. La presse était présente pour immortaliser ces moments émouvants.

A partir des éléments retrouvés dans les dossiers de l'administration, les pièces du puzzle se mettent en place et de nouvelles hypothèses sont lancées.

http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/une-australienne-sur-les-traces-de-son-arriere-grand-pere-deporte-392601.html 

Lyn sera accueillie mardi prochain par les descendants calédoniens du bagne afin de partager avec eux une histoire commune.

Retrouvez le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detchevery sur NC 1ère.

Publié dans Colonisation

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>