Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim
Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim

Comme chaque dernier samedi du mois, la bibliothèque Bernheim accueillait les artisans d’art, les associations comme la Croix Rouge, les bénévoles l'Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants, les vendeurs de primeurs dans ses jardins. Ce samedi était particulier car pour le dernier jour de l’exposition de Stan Gally consacré au carnaval antillais, Vaval a été détruit.

J’ai raté la mise à mort. Quelques débris colorés sur le lieu du crime étaient encore visibles et jonchaient le gazon près du stand Antilles-Guyane. Les assassins dansaient de joie car la destruction de Vaval avait emportée les mauvaises pensées de l’année.

Dans la grande salle de lecture de la bibliothèque, l’exposition était encore en place. Ci-joint, quelques photos de cette exposition « Carnaval », pour en donner un aperçu à ceux qui l’ont ratée.  En entrant sur la table des suggestions des bibliothécaires, la sélection des ouvrages calédoniens à lire en priorité en ce moment et les nouveautés d’au-delà du récif disponibles confirment que le dynamisme l’équipe de la bibliothèque malgré des travaux qui dureront deux ans. Ils vont sérieusement chambouler l’activité de Christophe Augias, le directeur des lieux, et de ses collaborateurs.

Même derrière les bâtiments de Bernheim, il y avait des choses à voir. Le potager de Sari Oedin prend forme, il repiquait des Cannes à sucre rouges et énormes avec son ami Walter. Sari est persévérant. Dans deux ans, quand le lieu aura été réaménagé, il compte bien organiser des visites et des ateliers pour la jeunesse dans son jardin extraordinaire. Mon épouse de retour des soldes a mis fin à ma balade carnavalesque. Je suis ruiné mais heureux. JP

Je complète mon article avec deux photos de Stan Gally de la mise à mort de Vaval qui avait l'hideuse face d'un variant de coronavirus mais qui a été pulvérisé par une ARN messagère très efficace. Merci Stan

Vaval le variant du carnaval

 

Mort de Vaval photo de Stan

Mort de Vaval photo de Stan

Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim
Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim
Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque BernheimMort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque BernheimMort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim
Mort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque BernheimMort de Vaval au marché Lucien de la bibliothèque Bernheim

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Antoine Pecquet. Vernissage de l’exposition : Tout doit disparaître

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Antoine Pecquet et deux estampes
Antoine Pecquet et deux estampes

Antoine Pecquet et deux estampes

Après une journée équatoriale, ce mercredi 24 février 2021, les amateurs d’art étaient au rendez-vous pour admirer le travail étonnant d’Antoine Pecquet. Les œuvres sont exposées à la galerie Lec Lec Tic devant le front de mer de l’Anse-Vata ravagé. (Ce n’est pas Antoine qui a refait le paysage). Les estampes numériques de l’artiste sont surprenantes. Elles interrogent. « L'art doit interroger, déranger, surprendre, s'il n'est que beau alors c'est de la déco. » - Une citation du peintre Frédéric Truteau.

Tout doit disparaître, c’est le nom de cette exposition. C’est tout le mal que je lui souhaite car les estampes d’Antoine Pecquet ne ressemblent à aucune autres. Elles se caractérisent par la diversité des cultures qu'il explore et l'influence de la technologie et de l'ère numérique. L’art contemporain se fonde aujourd’hui sur de nouveaux comportements : art technologique, renouveau du style, brassage artistique peut-on lire dans les revues spécialisées. C’est ce qu’il fait, me semble-t-il.  Joël PAUL

****

Antoine Pecquet présente une quatorzaine d'estampes numériques sur papier, réalisées à partir de fragments d'images trouvées sur internet. Sa technique est l'équivalent graphique du « sampling » des producteurs de hip-hop. Il coupe, transforme et assemble des éléments disparates pour leur donner une cohérence figurative et narrative. Avec la conviction que l'ordinateur, bientôt, sera un outil de création aussi légitime que le pinceau. Ses images sont autant de petits récits énigmatiques, à déchiffrer, où se mélangent le rêve et la réalité, l'ironie et le sérieux, le fantasme et le vécu. Installé depuis bientôt dix ans en Calédonie, il tente à travers ses travaux de partager une expérience singulière, une histoire de racines esthétiques européennes qui chercheraient à pousser dans le monde océanien.

Chéri, je te donne tout, Copyright © 2021 Alexandre Rosada

C’est au début des années 2000 qu’Antoine Pecquet s’est lancé dans la création d’images numériques.

Quelques œuvres (tout public)
Quelques œuvres (tout public)
Quelques œuvres (tout public)
Quelques œuvres (tout public)
Quelques œuvres (tout public)
Quelques œuvres (tout public)

Quelques œuvres (tout public)

Détente sur Deck et admirateurs dans la galerieDétente sur Deck et admirateurs dans la galerie
Détente sur Deck et admirateurs dans la galerie
Détente sur Deck et admirateurs dans la galerieDétente sur Deck et admirateurs dans la galerie

Détente sur Deck et admirateurs dans la galerie

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Nouveauté Jeunesse : Tout au bout du monde d’Hélène de Maneville

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nouveauté Jeunesse : Tout au bout du monde d’Hélène de Maneville

Nouvelle-Calédonie, année 1

Auteur : - Illustrateur : Hélène de Maneville

Dans ce carnet de voyage, Hélène de Maneville nous livre ses premières impressions de « Zoreille », petite métropolitaine arrivée en Nouvelle-Calédonie avec son mari, ses enfants et son chien Oslo.

Nous l’accompagnons dans sa découverte du pays grâce à une quarantaine de dessins tout en fraîcheur et humour.

Prix 2500 XCP chez Calédo Livres

Hélène de Maneville est styliste-modéliste et artiste-peintre, formée aux Beaux-Arts et Arts Déco de Paris. Elle signe ses œuvres HPL, initiales de son nom de jeune fille.

Elle se consacre aujourd’hui à l’illustration.

Lorsqu’Hélène, sa famille et surtout son chien Oslo quittent la région parisienne pour la Nouvelle Calédonie, elle décide d’illustrer sa nouvelle vie par un dessin hebdomadaire.

Chaque vendredi, Hélène poste sur les réseaux sociaux un croquis illustrant son quotidien, avec toujours un trait d'humour. Le principe est simple : une planche, un dessin et un texte très court ; Oslo y est toujours présent.

« Tout au bout du monde - Année 1 » est son premier album, recueil de ses dessins hebdomadaires. La suite l'année prochaine !

Facebook : Les croquis d'Hélène

Instagram : Hdemaneville

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

Nuelasin le numéro 39 est disponible, le petit journal du Nord rencontre un succès croissant

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nuelasin le numéro 39 est disponible, le petit journal du Nord rencontre un succès croissant
Nuelasin le numéro 39 est disponible, le petit journal du Nord rencontre un succès croissant

Souvenir avec un des billets à l’époque de Vetchaong grand frère de Nuelasin. Plus sur ce journal suivre le lien

Dans la petite voiture de Maselo (du journal du collège Vetchaong n° 14 année 2017

-        Mais on dirait que la voiture est en train de déraper.

-        Effectivement, on glisse et même en pleine chaussée. Je ne contrôle pas le volant, il vrille et ce n’est même plus dans une voiture qu’on est, Mme W. On zigzague. Et pourtant, on ne roule pas vite. Nous sommes à cinquante. Seulement cinquante kilomètre/heure. Regarde le compteur. Je te jure ! Une force invisible nous tire vers la droite, vers le bas-côté. Et en plus, ça continue. On nous malmène. J’essaie de stabiliser le véhicule. Non, on dirait que nous sommes dans un bateau. Et on flotte en plein milieu de la chaussée comme un bateau dans la travée centrale d’une rivière. Stupéfiant ! Ah ! Ça y est. Je contrôle. Ouf ! Seigneur, c’est passé…

(Longtemps, après avoir repris le contrôle) Mme W., j’ai oublié de vous dire mais nous étions tout à l’heure dans un lieu de passage du lézard. Le totem d’un clan de la tribu. Y a déjà eu beaucoup d’accidents à ce même endroit. Heureusement que quelqu’un veillait toujours sur nous.

-        Je te crois … (Je dédie ce passage à mon neveu Köfö qui a vécu la même histoire)

Ashley P. Elle a quitté le collège de Tiéta l’année dernière pour poursuivre sa scolarité au lycée de Pouembout. Elle est un modèle de réussite pour tous. La culture, c’est son dada et elle a posé ses deux pieds dedans. Elle y reste. Je continue d’échanger avec elle. Je vois ce qu’elle fait sur les réseaux, elle explose la toile de ce qu’elle veut partager. Pourquoi je choisis cette fille ? Pour une chose seulement : la singularité. Elle est seule et contre le rouleau compresseur de la multitude. Une presse qui broie les fébrilités; les âmes sensibles. Combien des nôtres sont tombés. Elle… non et non encore. Un exemple de renoncement à soi. Faut que tous nos élèves aillent dans le même sens que cette fille. 

C’était un article du Vetchaong 1716 en 2017.

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

À paraître L’Amour Révélé d’Alexandre Rosada édité par Ecrire en Océanie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

 À paraître L’Amour Révélé d’Alexandre Rosada édité par Ecrire en Océanie

L'AMOUR RÉVÉLÉ

Savoir conjuguer le cœur, l'esprit, le corps et l'intellect en une expérience du juste amour. C'est cela que nous cherchons tous inconsciemment en nous, sur ce chemin d'amour qui nous révèle a nous-mêmes De l'amour fusion, passionnément transcendant, à la confusion de la trahison au moment de la rupture amoureuse, nous ne cessons de nous réincarner en divers états sur la spirale ascendante des sentiments

Dans ces trois textes sur l'amour-éros, l'altérité et la relation à l'autre, l'auteur nous invite à cheminer avec lui dans le jardin du monde, ou aimer l'autre avec ses différences résonne évidemment comme un commandement.

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

L'exposition Moana la mer, présentée jusqu'à samedi à la galerie Lec Lec Tic

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos sont  de Lec Lec Tic
Photos sont  de Lec Lec Tic

Photos sont de Lec Lec Tic

Ann Ward artiste peintre écossaise, installée depuis plusieurs années en Nouvelle-Calédonie, sera présente pendant toute la semaine d'exposition, du 01/02/2021 AU 20/02/202, du mardi au samedi de 14h30 à 18h30.

L'exposition Moana la mer, présentée jusqu'à samedi à la galerie Lec Lec Tic. La mer à travers diverses techniques, gravure, acrylique ou huile, et dans tous ses états, calme, agitée, figurative ou quasi abstraite. Une occasion de découvrir des gravures qu’elle a réalisées dans sa jeunesse à l'école des Beaux-arts.

À ne pas manquer, l'exposition se termine ce samedi avec un finissage en musique offert par le groupe Stromboli qui livrera un set de musique du monde, dès 15 heures.

Sophie, Charlotte, Isidore et Florentin vous proposent une animation musicale pour clôturer l’exposition de peintures d’Ann Ward.

Photos issues du FB LEC LEC TIC

Le groupe Stromboli se produira samedi 20 février de 15 heures à 16 heures sur le deck devant la galerie Lec lec tic.

Il aura le plaisir de vous faire voyager à travers plusieurs styles musicaux (musiques du monde : chansons françaises, musiques klezmer, espagnoles, brésiliennes, etc.).

Entrée libre.

Complexe La promenade, Anse-Vata

Expo suivante à Lec Lec Tic

Expo suivante à Lec Lec Tic

Publié dans Evénement culturel

Partager cet article
Repost0

Seng Soun Ratanavanh lauréate du prix Landerneau album jeunesse

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Seng Soun Ratanavanh lauréate du prix Landerneau album jeunesse

Pour sa 8e édition, le jury a récompensé Seng Soun Ratanavanh pour Gaspard dans la nuit, publié aux éditions La Martinière Jeunesse.

L’aventure nocturne d’un petit garçon solitaire et rêveur.

Blotti dans son lit, Gaspard attend le sommeil qui ne vient pas, la nuit l’intimide un peu beaucoup, les ombres ne sont-elles pas habitées, un bruit n’est-il pas suspect ? Seul dans l’obscurité, si seul… jusqu’à l’arrivée d’une petite souris qui croit pouvoir l’aider à trouver un ami, ou au moins le sens de l’amitié. Leur quête les conduira dans toutes les pièces de la maison, où ils vont faire de drôles de rencontres…

Un album tout en délicatesse sur les peurs enfantines et l’amitié qui s’impose sans qu’on s’en rende compte, une histoire du soir qui se referme sur la puissance du rêve grâce à l’immense talent de Seng Soun Ratanavanh

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Né(e) à : Paksé, Laos, 1974

Seng Soun Ratanavanh est une illustratrice, dessinatrice-peintre.

Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, elle expose son travail régulièrement à Paris et à l’étranger.

En 2016, elle illustre son premier album, "Attends Miyuki", écrit par Roxane Marie Galliez et édité par De La Martinière Jeunesse.

D’autres ont par depuis : "Fleurs de princesses", "Au lit Miyuki" (2017), "Merci Miyuki !", "Mon île" (2018), "Les jours heureux"… Elle publie au printemps 2019 un livre tout en tissu intitulé "Un câlin tout doux".

Très influencée par l'art japonais, elle a dit : "Ainsi j'utilise sans distinction des images issues de l'esthétique et de la culture "kawaii" (qui signifie mignon), des images représentant la tradition nippone (geisha, estampes, origami, sushi), ou encore des paysages urbains tokyoïtes.

C'est dans cette volonté d'accentuer le contraste saisissant d'une société ambivalente, qui reste d'une part solidement ancrée dans une culture et tradition omniprésente, et d'autre part, qui est dans une course folle et perpétuelle vers toujours plus de modernisme et de technologie, que s'inscrit mon travail, à travers une picturalité épurée mais fourmillant de détails et de clichés."

Elle vit et travaille à Paris. Source : ricochet

Le Prix Landerneau Album jeunesse décerné par les libraires des Espaces Culturels E. Leclerc a dévoilé, lundi 1er février, sa sélection de six titres écrits en français, publiés dans l’année et destinés à des lecteurs âgés de 3 à 8 ans.

Le romancier et créateur de la série Mortelle Adèle, Antoine Dole (aka Mr. Tan), présidera le jury du Prix Landerneau Album Jeunesse 2021 aux côtés de Michel-Édouard Leclerc.

Antoine Dole Mr. Tan était en Nouvelle-Calédonie en 2019 suivre ce lien pour en savoir plus.

La sélection :

Le Livre du rien de Rémi Courgeon, Seuil Jeunesse

Gaspard dans la Nuit de Seng Soun Ratanavanh, La Martinière Jeunesse

Lucky Joey de Carl Norac et Stéphane Poulin, L'école des Loisirs

Le voyage de Grand Ours de Nadine Brun-Cosme et Sébastien Pelon, abc Melody

Le Grand Méchant Chelou de Nathalie Vessié-Hodges, L'atelier du poisson soluble

Les Vieux Enfants d'Elisabeth Brami et Aurélie Guillerey, Casterman Jeunesse

Le lauréat recevra une dotation de 6000 euros et bénéficiera d'une campagne de publicité dans l'ensemble des espaces Culturels E.Leclerc. Il succédera à Florian Pigé qui avait remporté le prix en 2020 pour Bulle d'été (HongFei Cultures)

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

L'héritage des ancêtres (archéologie de la Mélanésie) de Christophe Sand HEANC

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'héritage des ancêtres (archéologie de la Mélanésie) de Christophe Sand HEANCL'héritage des ancêtres (archéologie de la Mélanésie) de Christophe Sand HEANC

The Ancestors' Heritage (Archaeology of Melanesia)

Cet ouvrage bilingue français-anglais présente une synthèse accessible de la longue histoire de la Mélanésie.

The scope of this book is to present a comprehensive synthesis of the long history of Melanesia.

« Négliger son passé, c’est nier ta propre identité. »

Cette publication contribue à la diffusion des connaissances archéologiques vers les habitants de l’Océanie. Elle tente d’illustrer comment fonctionne l’archéologie et quels ont été les résultats majeurs obtenus sur le long passé de la région. Elle tente également de présenter de façon claire comment l’archéologie peut être utilisée en lien avec l’histoire traditionnelle, mais aussi les questions auxquelles elle ne peut pas répondre. Il s’agit d’un voyage dans notre passé, à travers l’étude des vestiges laissés par les ancêtres il y a 40 000 ans, 3 000 ans ou seulement 200 ans dans le sol ou en surface de nos îles.

« To neglect your past is to dent your own identity. »

This publication is a contribution to the spread of archaeological knowledge amongst the inhabitants of Oceania. It attempts to present how archaeological research works and what major results have been gained about the deep history of the area. It also tries to express clearly the way in which archaeology can be used in relation to traditional history, but also what answers archaeology cannot provide. This is a trip into our past, through the study of the remains left by the ancestors 40,000 years ago, 3,000 years ago or just 150 years ago in the soil or on the surface of our islands.

Publication de janvier 2021 vendu 3 950 XPF TTC à la librairie Calédo Livres

Un article sur Christophe SAND à lire

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

chúc mừng năm mới, le têt, le nouvel an, Têt Nguyên Dán

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

chúc mừng năm mới, le têt, le nouvel an, Têt Nguyên Dán

Chaque année entre la dernière semaine de janvier et la troisième de février, selon le calendrier lunaire, le Vietnam célèbre la fête du Têt, qui marque à la fois l'arrivée du printemps et le Nouvel An lunaire dans la plupart des pays d’Asie du Sud-Est.

Le « Têt Nguyên Dán » (le Nouvel An vietnamien) est célébré au même moment que le Nouvel An chinois.

Le Têt vietnamien débutera le 12 février 2021.

C’est la fête la plus importante au Vietnam, à la fois religieuse et civile ; l’événement majeur de l’année, qui ouvre le bal des fêtes traditionnelles vietnamiennes et pour lequel les Vietnamiens prennent généralement une semaine de vacances, afin de se retrouver en famille.

Pendant plusieurs jours, la vie du pays est ainsi totalement chamboulée, les villes se vident tandis que les familles se retrouvent à la campagne pour partager des moments conviviaux autour de copieux repas, et de petites enveloppes rouges annonciatrices de la prospérité et du bonheur à venir…

2021, c'est l'année du Buffle de Métal, qui commence le 12 février 2021 et durera jusqu'au 31 janvier 2022. Puis en 2022, l'année du tigre suivra.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Le charme des livres anciens : Les Livres roses pour la jeunesse de l’éditeur Larousse

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le charme des livres anciens : Les Livres roses pour la jeunesse de l’éditeur Larousse

Collection créée en 1909, arrêtée en 1939

716 fascicules publiés entre 1909 et 1939. Les 96 premiers numéros (1909-1912, 24 par an) ont 64 pages au prix de 15c. Les 48 numéros suivants (1913-1914) ont 48 pages au prix de 10 c. Les suivants ont 32 pages à 10c. Le prix va ensuite progressivement monter à 50c par pallier de 10c et la pagination va descendre à 28 pages. L'illustration de couverture est en couleur à compter du 1er janvier 1920, soit à partir du n°265.

 

 

Le charme des livres anciens : Les Livres roses pour la jeunesse de l’éditeur Larousse
Le charme des livres anciens : Les Livres roses pour la jeunesse de l’éditeur Larousse

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>