Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parlons SILO, et surtout SILO hors les murs, avec un café littéraire réussi

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL
Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL

Quelques photos souvenirs d'ecrivainducaillou Joël PAUL

Dans le cadre des animations « Hors les murs » du SILO 2020, un café littéraire a eu lieu  le 12 septembre au restaurant l’Envergure à Boulari avec la participation de 9 auteurs calédoniens  Nicole Isch, Nicolas Kurtovich, Bernard de la Vega, Sylvie Baille, Michèle Beaudeau, Claudine Jacques, Joël Paul et JM Creugnet. Je reviens sur cet événement très réussi avec ma troisième vidéo sur la chaîne You Tube dans les Vidéos d’écrivainducaillou et pensez à vous abonner en appuyant sur le gros bouton à droite en dessous la vidéo. ( :

Historique du salon international du livre, le SILO.

Le salon international du Livre océanien (SILO) est un salon consacré à la littérature océanienne qui se déroule en Nouvelle-Calédonie, soit à Poindimié sur la côte Est de la Grande Terre en Province Nord, soit à Nouméa sur la côte Ouest de la Grande Terre en Province Sud, depuis 2003 d’une manière générale à part quelques variantes dans les dernières éditions.

Déwé Gorodé naît le 1er juin 1949, à Ponérihouen, sur la côte Est de la Grande Terre calédonienne, dans la tribu de Pwârâïriwâ, située à l'embouchure de la rivière qui donne au village son nom est l’âme du SILO. Auteure de renom sur le Caillou et ancienne vice présidente du gouvernement de Nouvelle-Calédonie en charge de la culture, elle est à l’origine de cet événement littéraire.

C'est à l'occasion du Salon du livre insulaire d'Ouessant en août 2002, lors duquel la Nouvelle-Calédonie est l'invitée d'honneur, que les écrivains néo-calédoniens présents sur place développent l'idée d'organiser une manifestation similaire dans leur archipel afin d'aider à la promotion de l'écriture, de la lecture et de l'édition. Une des participantes à cette délégation, l'écrivain kanak Déwé Gorodey, était par ailleurs membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie chargée, entre autres, de la culture. Elle relaya  ainsi sur le plan politique ce projet.

Il est choisi d'organiser cette nouvelle manifestation à Poindimié, dans un souci de rééquilibrage par rapport à la Province Sud et de la côte Ouest, plus peuplées, plus riches et mieux dotées en termes d'équipements culturels que la Province Nord et la côte Est. De plus, selon les organisateurs, il était nécessaire de proposer « une première décentralisée qui se démarque radicalement de la plupart des autres salons : le salon du Livre est un espace de rencontres et d’échanges avant d’être une opération commerciale ». De plus, cet événement doit initialement coïncider avec l'inauguration des locaux de la Médiathèque provinciale du Nord à Poindimié afin d'aider au lancement de cette nouvelle structure en lui donnant une dimension internationale, mais des retards dans les travaux obligent à repousser cette inauguration après le Salon.

SILO 2008 JP La Fourmi d'Auschwitz

La première édition se tiendra ainsi à la salle omnisports de Poindimié du 17 au 19 octobre 2003. Médias, organisateurs, invités et visiteurs s'accordent, au lendemain de la clôture de ce premier SILO, pour y voir un succès, et la manifestation devient régulière sous la forme d'une biennale à Poindimié (délocalisé pour une seule fois à Hienghène en 2007) jusqu'en 2013, puis d'une manifestation annuelle en alternance entre Nouméa et Poindimié par la suite. A partir de l'édition 2018 Nouméa, au centre culturel Tjibaou du 7 au 9 septembre 2018, c'est la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie (structure régionale pour le livre et membre de la FILL) qui est chargée de l'organisation. Un comité organisateur est formé, composé de représentants des écrivains, des éditeurs, des libraires et des acteurs culturels volontaires associés à l'organisation. En 2020, après une série d’événement hors les murs et sans invités internationaux sur place cause covid-19 le SILO 2020 sur le thème Soyons nature a eu lieu au centre culturel Jean-Marie Tjibaou du 06 au 11 octobre. On  attend avec impatience que la situation se débloque pour espérer voir un SILO 2021 !

Plus avec la vidéo de Sari Oedin pour la maison du livre

Partager cet article
Repost0

Le Château Hagen Rouvre ses portes à partir du mardi 2 novembre avec l’exposition "Merveilles cachées" d’Anne Keller Bouché et June Pietra

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Château Hagen Rouvre ses portes à partir du mardi 2 novembre avec l’exposition "Merveilles cachées" d’Anne Keller Bouché et June Pietra
Le Château Hagen Rouvre ses portes à partir du mardi 2 novembre avec l’exposition "Merveilles cachées" d’Anne Keller Bouché et June Pietra

La littérature fait bon ménage avec la culture en générale, d’autant que le château Hagen offre souvent des espaces aux écrivains du pays. Il accueille régulièrement les résidences d’écriture organisées par la province Sud et Christophe Bouton, le directeur du château Hagen, a été l’animateur de la célèbre émission de NC 1er Des Livres et nous. C’est un grand connaisseur de la littérature calédonienne.

Pour apprécier les "Merveilles cachées" de June Pietra et Anne Keller, les visiteurs devront présenter un pass sanitaire.

Dans leurs travaux, le duo d’artistes Anne Keller Bouché et June Pietra explore les "multiples merveilles de la nature, de part et d’autre de l’Océan Pacifique". Ce sont des peintures à la gouache sur bois et à l’aquarelle.

Le lancement de l'exposition Merveilles Cachées en compagnie d'Anne Keller Bouché au Château Hagen permettra aux visiteurs de retrouver le cadre merveilleux du Château avec son parc. On a besoin d’air en ce moment. Cette réouverture était attendue.

Partager cet article
Repost0

À découvrir chez URA éditions Les plus beaux chants Heiva 2018, Te Fare Tauhiti Nui, le salon du livre de Polynésie c’est bientôt !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

À découvrir chez URA éditions  Les plus beaux chants Heiva 2018, Te Fare Tauhiti Nui, le salon du livre de Polynésie c’est bientôt !

𝙿𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚊 𝚝𝚛𝚘𝚒𝚜𝚒𝚖𝚎𝚍𝚒𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚍𝚎 𝚌𝚎𝚝𝚝𝚎 𝚜𝚛𝚒𝚎 𝚍𝚘𝚞𝚟𝚛𝚊𝚐𝚎𝚜 𝚍𝚎 𝚗𝚘𝚞𝚟ea𝚞𝚡𝚌𝚛𝚒𝚝𝚜 𝚜𝚘𝚗𝚝 𝚖𝚒𝚜𝚕𝚑𝚘𝚗𝚗𝚎𝚞𝚛 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚌𝚊𝚙𝚝𝚎𝚛 𝚎𝚝 𝚙𝚊𝚛𝚝𝚊𝚐𝚎𝚛 𝚕𝚊 𝚋𝚎𝚊𝚞𝚝𝚍𝚎 𝚗𝚘𝚝𝚛𝚎 𝙷𝚎𝚒𝚟𝚊. 𝙲𝚎𝚝𝚝𝚎𝚍𝚒𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚊 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚊𝚖𝚋𝚒𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚍𝚎 𝚟𝚊𝚕𝚘𝚛𝚒𝚜𝚎𝚛, 𝚍𝚎 𝚙𝚛𝚘𝚖𝚘𝚞𝚟𝚘𝚒𝚛 𝚕𝚊 𝚕𝚊𝚗𝚐𝚞𝚎 𝚎𝚝 𝚍𝚎 𝚌𝚕𝚋𝚛𝚎𝚛 𝚌𝚎 𝚝𝚛𝚊𝚟𝚊𝚒𝚕 𝚚𝚞𝚒 𝚜𝚊𝚌𝚑𝚟𝚎 𝚜𝚞𝚛 𝚕𝚊 𝚖𝚢𝚝𝚑𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚜𝚌𝚗𝚎 𝚍𝚎 𝚃𝚘𝚊𝚝ā. 𝚃𝚎𝚡𝚝𝚎𝚜, 𝚒m𝚊𝚐𝚎𝚜 𝚎𝚝 𝚜𝚘𝚗𝚜 𝚎𝚗𝚛𝚎𝚐𝚒𝚜𝚝𝚛𝚜 𝚎𝚗 𝚜𝚒𝚝𝚞𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚍𝚎 𝚌𝚘𝚗𝚌𝚘𝚞𝚛𝚜 𝚜𝚎 𝚌𝚘𝚖𝚙𝚕𝚝𝚎𝚗𝚝 𝚎𝚝 𝚗𝚘𝚞𝚜 𝚏𝚘𝚗𝚝 𝚟𝚒𝚟𝚛𝚎𝚗𝚘𝚞𝚟𝚎𝚊𝚞 𝚕𝚊 𝚖𝚊𝚐𝚒𝚎 𝚍𝚎𝚜 𝚙𝚕𝚞𝚜 𝚋𝚎𝚊𝚞𝚡 𝚌𝚑𝚊𝚗𝚝𝚜 𝚍𝚞 𝙷𝚎𝚒𝚟𝚊 𝚒 𝚃𝚊𝚑𝚒𝚝𝚒. (Source FB de l'éditeur et Lire en Polynésie)

Un ouvrage à découvrir pendant le Salon du Livre 2021,

𝐝𝐮 𝟏𝟖 𝐚𝐮 𝟐𝟏 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞,

à la Maison de la Culture de Tahiti - #SaveTheDate

Ou à commander sur notre espace de vente en ligne, uniquement pendant la durée du salon  lireenpolynesie.pf

Distribution en Nouvelle-Calédonie BOOK’IN Calédo Livres

Ura éditions :

Le monde de l’édition est un monde de regards curieux et de partages généreux. Des regards croisés : sur nos mythes et légendes, sur notre passé proche, sur l’évolution sociale, sur ce que nous sommes. Des regards aventureux, sans cesse renouvelés, comme si la réalité polynésienne se prêtait plus que toute autre à l’Imaginaire, à l’écrit, au roman d’aventure, au conte pour enfants. A l’Art bien évidemment. Au témoignage, aux interrogations. Aux plus belles histoires d’Amour car « la vie ne vaut d’être vécue sans amour ». Les éditions ‘Ura Tahiti  proposent une collection riche d’auteurs passionnés qui puisent l’inspiration à la source même de notre culture.

La version 2017 l'année de la présence de Joël PAUL écrivainducaillou au salon

NB : Les éditions Ura dévoile toujours un livre après les Heiva pendant le salon. J’ai pu en 2017 admirer la beauté, la grâce des danseuses de de 'ori tahiti, un souvenir inoubliable. JP

Une de mes photos, j'étais au premier rang trop zoli !

Une de mes photos, j'étais au premier rang trop zoli !

Une vidéo de Tahiti Nui Télévision

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Participation de la Nouvelle-Calédonie aux Etats Généraux du Multilinguisme à l’île de la Réunion (Océan Indien) du 25 au 28 octobre.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Participation de la Nouvelle-Calédonie aux Etats Généraux du Multilinguisme à l’île de la Réunion (Océan Indien) du 25 au 28 octobre.
Participation de la Nouvelle-Calédonie aux Etats Généraux du Multilinguisme à l’île de la Réunion (Océan Indien) du 25 au 28 octobre.

Dix ans après les premiers États généraux du multilinguisme dans les Outre-mer (EGM-OM) organisés à Cayenne, les deuxièmes États généraux du multilinguisme dans les Outre-mer sont organisés à La Réunion du 25 au 28 octobre 2021 autour de trois grands axes : 1. L’enseignement des langues locales et du français comme priorité d’une politique linguistique.

L’académie des langues kanak de Nouvelle-Calédonie ne pouvait pas rater l’événement Magulue Paul Fizin en photo ci-dessous est sur place.

Photo aimablement fournie par Paul Fizin ici en compagnie de notre ministre de la culture

Cet évênement est organisé par le ministère de la Culture en collaboration avec le ministère des Outre-mers et de l’Education nationale, les EGM-OM réuniront les collectivités territoriales de La Réunion, Mayotte, Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin/Saint-Barthélemy, Wallis et Futuna, Polynésie française et Nouvelle-Calédonie.

Chaque délégation est composée de représentants des organismes locaux compétents pour les questions linguistiques, universités, établissements scolaires, secteur associatif, élus, etc… Il est attendu près de 200 participants au total. La Nouvelle-Calédonie en devait constituer la plus grande délégation invitée mais crise oblige,  la délégation est réduite mais la Calédonie est présente. En effet, sur les 75 langues de France, plus d’une cinquantaine sont parlées dans les territoires ultramarins dont 28 rien qu’en Nouvelle-Calédonie.

Un document de bilan du séminaire préparatoire a été réalisé par l’ALK et le comité de pilotage, présentant des propositions de préconisations, classées en 16 axes majeurs qui pourraient constituer les bases de la mise en œuvre d’une politique linguistique inclusive en Nouvelle-Calédonie, pour la décennie 2021-2031. Plus voir site ALK.

Partager cet article
Repost0

Deux nouvelles publications ALK, Louis-José Barbançon, et Nicolas Kurtovitch - Frédéric Ohlen, traduites en langues kanak.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Deux nouvelles publications ALK,  Louis-José Barbançon, et  Nicolas Kurtovitch - Frédéric Ohlen, traduites en langues kanak.

Deux nouvelles publications de l’ALK :

Louis-José Barbançon, et Nicolas Kurtovitch et Frédéric Ohlen, traduits, à leur demande, en langues kanak.

  • “Poésie, siji dröne pahatr” de Nicolas KURTOVITCH et Frédéric OHLEN. Texte en drehu
  • “La itre iape së ka hetre iwaan, Nos ailes ont des raçines” de Louis-José BARBANCON. Texte en Drehu, Nengone Iaai.

Source : Académie des Langues Kanak (ALK) 29, rue Georges Clémenceau – Centre-ville – Immeuble « Le Botticelli » – 6ème étage BP 274 – 98845 NOUMEA CEDEX – NOUVELLE-CALEDONIE Tél : (687) 28.60.15 – Fax : (687) 28.60.35 Courriel : alk@alk.nc – Site web : www.alk.n

Poésie, siji dröne pahatr de Nicolas KURTOVITCH et Frédéric OHLEN.

Présentation de l’ouvrage :

Sur les sentiers de l’île de Lifou les feuilles de fougères « pahatr » et autres plantes témoignent encore de nos jours d’une pratique Drehu : le « siji dröne pahatr ». Celle-ci consiste pour celui qui chemine à graver un signe, un mot, un code, un surnom sur le support végétal à destination d’une autre personne.

Ce recueil poétique de Nicolas KURTOVITCH et de Frédéric OLHEN est avant tout une invitation à décrypter le signe et à le transcender pour y extraire l’universalité de l’émotion. C’est une marche pas à pas à travers le Pays : « Chemins de sang et de haine », « Poèmes de la Côte Est » (Kurtovitch)… Mais aussi un regard sur la région miroir, de nos aspirations comme dans « Poème à Katherine Mansfield » (Kurtovitch)…

Ainsi les chemins deviennent initiatiques, et contemplatifs car « Tout est présence » (Olhen). Les destinées se signalent pour des rencontres singulières faites de « Bribes » (Olhen) et d’animaux fantastiques tel « Un Éléphant de cristal » (Olhen). Ici marcher signifie s'accompagner, se rencontrer, se saluer, avancer, reculer, s'arrêter, regarder derrière comme devant et tisser sur les nervures des « pahatr » vivantes un lien avec l’autre.

Frédéric OHLEN

Frédérix Olhen à ST Malo

Frédéric Ohlen, poète et romancier français, naît à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) le 15 décembre 1959. Sa famille y est installée depuis six générations. Sur son arbre généalogique, des émigrants allemands, des déportés de la Commune. Il grandit dans la dernière ferme de sa ville natale, en des lieux où la brousse et l'espace urbanisé s'entremêlent et nourrissent son imaginaire. Très engagé dans la vie culturelle calédonienne, il est en 1989 à l'origine du concours de science-fiction TranspaSci-Fique, mais également du Prix Orphée de poésie.

Son engagement au service de la création prend aussi la forme d’une maison d’édition, L’herbier de feu. Il est officier des Arts et des Lettres et reçoit, en 2021, le prix Arembo de la Poésie, attribué conjointement par l’association Ecrire en Océanie et la Mairie de Boulouparis. Consacré par les éditions Gallimard avec son roman Quintet, il demeure une référence classique et innovatrice dans le paysage littéraire local et national.

Nicolas KURTOVITCH

Prix Arembo en 2020, photo EEO

Poète, romancier et dramaturge, Nicolas Kurtovitch naît à Nouméa le 20 décembre 1955. Sa famille maternelle est installée en Nouvelle-Calédonie depuis 1843, ce qui l’enracine affectivement et culturellement sur le territoire, en dépit de ses racines yougoslaves et de ses nombreux voyages.

Engagé politiquement et socialement dans l’histoire littéraire calédonienne il a très tôt initié une dialectique entre des voix qui, affirmant leur diversité, manifestent dans le même temps la possibilité d’une parole partagée. Influencé par le taoïsme, conscient de l’impermanence de événements, il se montre soucieux de la mesure et du détachement, cultivant le présent, se montrant explorateur des soubresauts et des tréfonds de l’âme humaine, rêveur et observateur de scènes de rue, objecteur de conscience et pourfendeur des laideurs du monde.

Recueils de poésie, romans pièces de théâtre s’enchaînent et de nombreux prix consacrent l’écrivain, régulièrement invité des salons littéraires et des résidences d’écriture. En 2021 il reçoit le prix Arembo de la Poésie, attribué conjointement par l’association Ecrire en Océanie et la Mairie de Boulouparis.

La itre iape së ka hetre iwaan, Nos ailes ont des raçines de Louis-José BARBANCON

Présentation de l’ouvrage :

De qui sommes-nous les héritiers ? C’est par cette question que Wieni Robert Xowie, maire de Lifou, a interpellé Louis-José Barbançon historien calédonien. Il nous invite à un voyage initiatique à contempler le sillage d’hier à travers le parcours de femmes et d’hommes de Lifou et Tixa qui ont marqué l’ensemble de la société calédonienne. Depuis Elia Trijikone, premier maire de Lifou à Case Kanyan footballeur en passant par Fote Trolue premier juge kanak, sans oublier Ieneic Jacques Iekawe haut fonctionnaire d’État, l’historien nous propose au gré de son cheminement de vie une approche intimiste des acteurs d’hier et des héritiers d’aujourd’hui.

Tous avaient la singularité de puiser dans leurs racines la force de s’envoler au-delà des assignations que leur imposaient leurs époques et de s’envoler vers de nouveaux rivages, comme une ode à la liberté.

Weniko Ihage, Directeur de l’ALK donne un visage à ces acteurs par une galerie de portraits qui clôture le propos de l’historien. Il fige ainsi dans le temps autant de visages, « qëmek », en drehu pour les générations futures.

Louis-José Barbançon

Historien, est originaire de Nouméa, Nouvelle-Calédonie. Professeur certifié hors classe à la retraite, descendant direct de condamnés aux travaux forcés, il travaille depuis plus de 30 ans sur la transportation et la déportation en Nouvelle-Calédonie.

Silo 2020, Louis-José Barbançon reçois le prix Popaï pour son ouvre le Bagne Calédonien (Le travail d'une vie)

Silo 2020, Louis-José Barbançon reçois le prix Popaï pour son ouvre le Bagne Calédonien (Le travail d'une vie)

Partager cet article
Repost0

À découvrir chez Haere Pō Fai ou le mythe marquisien sans limites par 𝙼𝚒𝚌𝚑𝚊𝚎𝚕 𝙹. 𝙺𝚘𝚌𝚑 d'après Karl Von den Steinen

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

À découvrir chez Haere Pō Fai ou le mythe marquisien sans limites par 𝙼𝚒𝚌𝚑𝚊𝚎𝚕 𝙹. 𝙺𝚘𝚌𝚑 d'après Karl Von den Steinen
À découvrir chez Haere Pō Fai ou le mythe marquisien sans limites par 𝙼𝚒𝚌𝚑𝚊𝚎𝚕 𝙹. 𝙺𝚘𝚌𝚑 d'après Karl Von den Steinen
Souvenir de 2017

Souvenir de 2017

𝚄𝚗 𝚍𝚎𝚜 𝚌𝚊𝚛𝚗𝚎𝚝𝚜 𝚍𝚎 𝚝𝚎𝚛𝚛𝚊𝚒𝚗 𝚍𝚎 𝙺𝚊𝚛𝚕 𝚟𝚘𝚗 𝚍𝚎𝚗 𝚂𝚝𝚎𝚒𝚗𝚎𝚗 𝚊 𝚖𝚒𝚛𝚊𝚌𝚞𝚕𝚎𝚞𝚜𝚎𝚖𝚎𝚗𝚝 𝚜𝚞𝚛𝚟é𝚌𝚞…

𝙰𝚞 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝 𝚘ù 𝚜𝚎 𝚙𝚛é𝚌𝚒𝚜𝚎 à 𝚕’𝚄𝙽𝙴𝚂𝙲𝙾 𝚕𝚎𝚜 𝚖𝚘𝚍𝚊𝚕𝚒𝚝é𝚜 𝚍𝚎 𝚕’𝚒𝚗𝚜𝚌𝚛𝚒𝚙𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚍𝚎𝚜 î𝚕𝚎𝚜 𝙼𝚊𝚛𝚚𝚞𝚒𝚜𝚎𝚜 𝚊𝚞 𝚙𝚊𝚝𝚛𝚒𝚖𝚘𝚒𝚗𝚎 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚒𝚊𝚕 𝚍𝚎 𝚕’𝚑𝚞𝚖𝚊𝚗𝚒𝚝é, 𝚒𝚕 𝚎𝚜𝚝 𝚝𝚎𝚖𝚙𝚜 𝚍𝚎 𝚛𝚎𝚟𝚎𝚗𝚒𝚛 𝚊𝚞𝚡 𝚝𝚎𝚖𝚙𝚜 𝚏𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚎𝚞𝚛𝚜 𝚍𝚎𝚜 𝚖𝚢𝚝𝚑𝚎𝚜, 𝚌𝚎𝚕𝚞𝚒 𝚘ù 𝚕’𝚘𝚗 𝚙𝚊𝚜𝚜𝚎 𝚍’𝚞𝚗 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 à 𝚕’𝚊𝚞𝚝𝚛𝚎, 𝚍𝚎𝚜 𝚍𝚒𝚎𝚞𝚡 𝚊𝚞𝚡 𝚑𝚘𝚖𝚖𝚎𝚜, 𝚊𝚞𝚡 𝚊𝚗𝚒𝚖𝚊𝚞𝚡 𝚎𝚝 𝚊𝚞𝚡 𝚙𝚕𝚊𝚗𝚝𝚎𝚜 — 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝚗𝚊𝚝𝚞𝚛𝚎 à 𝚕𝚊 𝚌𝚞𝚕𝚝𝚞𝚛𝚎 𝚎𝚝 𝚛é𝚌𝚒𝚙𝚛𝚘𝚚𝚞𝚎𝚖𝚎𝚗𝚝.

𝙵𝚊𝚒 𝚎𝚜𝚝-𝚒𝚕 𝚌𝚎𝚝𝚝𝚎 𝚛𝚊𝚒𝚎 𝚚𝚞𝚒 𝚟𝚘𝚢𝚊𝚐𝚎 𝚜𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚍𝚘𝚜 𝚍’𝚞𝚗 𝚘𝚒𝚜𝚎𝚊𝚞 à 𝚕𝚊 𝚛𝚎𝚌𝚑𝚎𝚛𝚌𝚑𝚎 𝚍𝚎 𝚜𝚊 𝚏𝚒𝚕𝚕𝚎 𝚘𝚞 𝚕𝚎 𝚑é𝚛𝚘𝚜 𝚘𝚌é𝚊𝚗𝚒𝚎𝚗 𝚍’𝚞𝚗 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚜𝚊𝚗𝚜 𝚏𝚛𝚘𝚗𝚝𝚒è𝚛𝚎 𝚎𝚝 𝚜𝚊𝚗𝚜 𝚕𝚒𝚖𝚒𝚝𝚎, 𝚞𝚗 𝚎𝚡𝚎𝚖𝚙𝚕𝚎 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚊 𝚌𝚘𝚗𝚜𝚝𝚛𝚞𝚌𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚍’𝚞𝚗 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚍𝚞𝚛𝚊𝚋𝚕𝚎 𝚘ù 𝚝𝚘𝚞𝚜, 𝚑𝚞𝚖𝚊𝚒𝚗𝚜 𝚎𝚝 𝚗𝚘𝚗-𝚑𝚞𝚖𝚊𝚒𝚗𝚜, 𝚙𝚘𝚞𝚛𝚛𝚊𝚒𝚎𝚗𝚝 𝚟𝚒𝚟𝚛𝚎 𝚎𝚗𝚜𝚎𝚖𝚋𝚕𝚎 ?

𝙵𝚊𝚒 𝚘𝚞 𝚕𝚎 𝚖𝚢𝚝𝚑𝚎 𝚖𝚊𝚛𝚚𝚞𝚒𝚜𝚒𝚎𝚗 𝚜𝚊𝚗𝚜 𝚕𝚒𝚖𝚒𝚝𝚎𝚜 𝚎𝚜𝚝, 𝚊𝚙𝚛è𝚜 𝙺𝚎𝚗𝚊 𝚘𝚞 𝚕𝚊 𝚕é𝚐𝚎𝚗𝚍𝚎 𝚍𝚞 𝚝𝚊𝚝𝚘𝚞𝚊𝚐𝚎 𝚖𝚊𝚛𝚚𝚞𝚒𝚜𝚒𝚎𝚗, 𝚕𝚎 𝚍𝚎𝚞𝚡𝚒è𝚖𝚎 𝚝e𝚡𝚝𝚎 𝚛𝚎𝚌𝚞𝚎𝚒𝚕𝚕𝚒 𝚎𝚗 𝟷𝟾𝟿𝟽 à 𝙿𝚞𝚊𝚖𝚊𝚞, 𝚜𝚞𝚛 𝚕’î𝚕𝚎 𝚍𝚎 𝙷𝚒𝚟𝚊𝚘𝚊, 𝚙𝚊𝚛 𝙺𝚊𝚛𝚕 𝚟𝚘𝚗 𝚍𝚎𝚗 𝚂𝚝𝚎𝚒𝚗𝚎𝚗 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝚋𝚘𝚞𝚌𝚑𝚎 𝚖ê𝚖𝚎 𝚍𝚎 𝚃𝚊𝚑𝚒𝚊-‘𝚘-𝚝𝚎-‘𝚊𝚗𝚒, 𝚕𝚊 𝚖𝚎𝚒𝚕𝚕𝚎𝚞𝚛𝚎 𝚌𝚘𝚗𝚝𝚎𝚞𝚜𝚎 𝚍𝚎 𝚕’î𝚕𝚎, 𝚝𝚛𝚊𝚗𝚜𝚌𝚛𝚒𝚝 𝚎𝚝 𝚝𝚛𝚊𝚍𝚞𝚒𝚝 𝚙𝚊𝚛 𝙼𝚒𝚌𝚑𝚊𝚎𝚕 𝙹. 𝙺𝚘𝚌𝚑. (Source des informations FB de l’éditeur). Un ouvrage à découvrir pendant le

Salon du Livre 2021

 𝐝𝐮 𝟏𝟖 𝐚𝐮 𝟐𝟏 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞, à la Maison de la Culture de Tahiti

ou à commander sur notre espace de vente en ligne, uniquement pendant la durée du salon lireenpolynesie.pf

Du même auteur :

"𝐋'𝐚𝐫𝐭 𝐝𝐮 𝐭𝐚𝐭𝐨𝐮𝐚𝐠𝐞 𝐚𝐮𝐱 𝐢̂𝐥𝐞𝐬 𝐌𝐚𝐫𝐪𝐮𝐢𝐬𝐞𝐬"...

"𝗞𝗲𝗻𝗮 𝗹𝗮 𝗹𝗲́𝗴𝗲𝗻𝗱𝗲 𝗱𝘂 𝘁𝗮𝘁𝗼𝘂𝗮𝗴𝗲 𝗺𝗮𝗿𝗾𝘂𝗶𝘀𝗶𝗲𝗻 - 𝗛𝗮'𝗮𝗸𝗮𝗸𝗮𝗶 '𝗲𝗻𝗮𝘁𝗮" Traduction en français par Denise et Robert Koenig et Julia Nottarp-Giroire aux éditions Haere Pō 𝗽𝗮𝗿 𝗞𝗮𝗿𝗹 𝘃𝗼𝗻 𝗱𝗲𝗻 𝗦𝘁𝗲𝗶𝗻𝗲𝗻 𝗮𝘂𝘅 𝗲́𝗱𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗛𝗮𝗲𝗿𝗲 𝗣𝗼̄ 

Disponible sur notre site internet : http://www.haerepo.com/steinen_kena.html et aussi à Odyssey Tahiti & à la Librairie Klima !

L’ethnologue Karl von den Steinen a noté dans son carnet de terrain, les paroles d’une conteuse de Puamau entre 1897 et 1898.

Ce carnet a survécu et, pour la première fois, plus d’un siècle plus tard, restitue en langue marquisienne la légende de Kena, ce héros océanien qui navigue entre Havaiki, le monde des ancêtres, et Hiva’oa, une des îles de la Terre des Hommes.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Dans le «pas» des baleines, la vidéo n°2 de la chaîne ecrivainducaillou vidéo avec Alain Lincker, François Garde, Loli et ma famille

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sur pleine écran sur You Tube pour voir la baleine en entier, c'est mieux, c'est gros une baleine !

La vidéo n°2 de la chaîne ecrivainducaillou vidéo

Inspiré par un film familial du 18 août 2007, une sortie baleine.

J’évoque dans cette vidéo Le Prince Océan d’Alain Lincker et La baleine dans tous ses états de François Garde ainsi que LÔL festival calédonien, L’Île aux Livres.

Partager la vidéo appuyez sur le bouton

Lorsqu’une baleine plonge sous la surface de l’eau, elle ne laisse pour seul indice une nappe ovale d’eau calme, qui persiste parfois pendant plusieurs minutes. C’est ce qu’on appelle «le pas» de baleine. (J’ai pu lire pour la première fois cette explication dans le livre La baleine dans tous ses états de François Garde.

Alain Lincker « Le Prince Océan »

Aux éditions Tourneciel coécrit avec Jean Linnhoff

Le Prince Océan

Alain Lincker et Jean Linnhoff nous donnent à voir une île mystérieuse où la vie même possède un autre souffle, un supplément d’âme qui rend toute chose plus belle.

Quelle est cette île mystérieuse où tout est différent, où la vie même possède un autre souffle, un supplément d’âme qui rend toute chose plus belle. Les enfants bercés par l’océan y vivent des jours paisibles, épanouis dans une nature resplendissante.

Je te croyais hors du temps, hors du monde, isolée dans les miroitements des lumières du Pacifique, flottant entre les eaux, quelque peu irréelle, intouchable.

Aussi tu avais ton prince qui savait tous tes secrets, il savait la musique et le vent, la poésie enclose dans les profondeurs de l’océan dans lequel tu te plonges. Prince Océan sauras-tu protéger ton île des menaces qui se profilent à l’horizon ?

Dans l’évidence des mots, dans l’évidence de ce qui se tisse et demeure dans la mémoire de nos rêves, puisse ce conte devenir source de lumière, d’échanges et d’émotions entre les hommes. Pour qu’existe encore un avenir pour nos enfants en ce monde.

Un conte initiatique qui prend sa source dans la lumière du Pacifique.

"Une île mystérieuse et son prince face à leurs destins. Dans la magie du Pacifique réside un lieu à nul autre pareil, où se mêlent l’appel des conques, le souffle des alizés. Un conte écologique et initiatique en écho aux bouleversements du monde : l’homme pourra-t-il longtemps encore percevoir les confidences des baleines et s’abriter du tumulte de l’océan qui gronde ? " AL

Alain Lincker est poète et Calédonien d’adoption Plus sur Alain

François Garde « La baleine dans tous ses états »

Collection Blanche, Gallimard  Parution : 05-03-2015

FRANÇOIS GARDE

La baleine dans tous ses états

Collection Blanche, Gallimard - Parution : 05-03-2015

Ni récit de voyage ni traité scientifique, ce livre part sur les traces d'une des plus fascinantes créatures du règne animal, la baleine. Loin des grilles d'analyse des spécialistes, François Garde a choisi au contraire de mener son enquête le nez au vent, débusquant dans les recoins les plus inattendus de notre planète et de notre culture histoires, souvenirs, paysages, qu'il a tissés ensemble pour former une sorte d'épopée.

On découvrira ou redécouvrira ici la baleine des livres : Jonas, Moby Dick, Pinocchio. La baleine des baleiniers : chasses héroïques, usines baleinières à l'abandon, gestes oubliés. Les secrets de la place de la Baleine à Lyon ou de la rivière de la Baleine au Québec. Les baleines des images publicitaires, les baleines en peluche, les baleines de musée et tant d'autres traces énigmatiques ou familières, monumentales ou presque invisibles des rencontres entre l'homme et la baleine.

Animé tout du long par la curiosité insatiable et l'inventivité narrative de François Garde, La baleine dans tous ses états est un livre méditatif et ironique, burlesque et profond, poétique et érudit. Un livre ouvert sur le monde, inquiet parfois, sans jamais être mélancolique ou moralisateur.

  • François Garde a reçu le prix Goncourt du Premier Roman en 2012
  • Diplômé en 1984 de l'ENA (promotion Louise Michel),
  • Secrétaire général adjoint de la Nouvelle-Calédonie de 1991 à 1993
  • Administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (du 25 mai 20002 au 19 décembre 2004),
  • Secrétaire général du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, (août 2009 - août 2010),
  • Vice-président du tribunal administratif de Dijon, puis de Grenoble.

Photo par JP de François Garde pour présenter l’effroi son dernier roman chez Gallimard dans la collection Blanche. Prix Mottart 2017

Plus sur François Garde

LÔL et François Garde avec Pierre Faessel en 2019 à la bibliothèque Bernheim
LÔL et François Garde avec Pierre Faessel en 2019 à la bibliothèque Bernheim

LÔL et François Garde avec Pierre Faessel en 2019 à la bibliothèque Bernheim

Partager cet article
Repost0

Nouveauté : « Les savates de l’homme heureux » de Annelise Heurtier

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nouveauté : « Les savates de l’homme heureux » de Annelise Heurtier

« Les savates de l’homme heureux »

de Annelise Heurtier

Une quête pleine d’humanité et de bon sens pour aborder la question du bonheur avec les enfants, mis en lumière par des illustrations chatoyantes.

Après « Danse Hinatea ! », premier album polynésien de l’auteure Annelise Heurtier, « Les savates de l’homme heureux » revisite un conte universel : comment évoquer la thématique du bonheur auprès des plus jeunes ?

Un conte inspirant plein de fraîcheur, grâce à des illustrations rayonnantes de mille couleurs !

Auteur : Annelise Heurtier - Illustrateur : Mariona Cabassa

Disponible chez Calédo Livres Prix :1 450 XPF TTC

plus Au vent des îles, l’éditeur du fenua

RÉSUMÉ

Pito est devenu papa pour la toute première fois. Il s’interroge sur la façon dont il pourrait rendre son fils heureux. Il va chercher la réponse auprès de Celui-qui-sait-tout qui lui indique de ramener auprès de son fils les savates d’un homme vraiment heureux.

Pito part alors à la recherche d’un homme heureux, et se rend compte, après plusieurs rencontres, que ni l’argent, ni le pouvoir, ni le talent ne rendent les gens réellement heureux. C’est auprès d’un homme ordinaire qu’il réalise que le bonheur se trouve dans la simplicité et l’humilité.

LA FORME Le format de l'ouvrage, adapté pour se glisser dans une bibliothèque, permet la mise en valeur des illustrations. La couverture est attractive tant au niveau de la qualité des illustrations que du choix des couleurs vives.

LE FOND Le bonheur est une thématique centrale quand on aborde les émotions et les sentiments avec les enfants. Il offre l'occasion de soulever de grandes questions : « Qu'est-ce que le bonheur ? ». Ainsi, ce livre permet une introduction à la philosophie, et invite les enfants à se questionner, à découvrir d’autres façons de penser le monde.

Les illustrations en double page emportent le lecteur en plein décor, comme une invitation au rêve. Elles absorbent même le personnage principal, une manière de rappeler que Pito est en train de rêver, ce que vient confirmer la chute : « Pito ouvrit les yeux en sursautant. Sur le pē'ue, à côté de lui, dormaient sa vahine et le bébé, qu'un trait de lune semblait tendrement caresser. »

Téléchargez la fiche pédagogique (Les informations ci-dessus sont des extrait de ce document)

Installée au fenua depuis 2011, Annelise Annelise Heurtier est une écrivaine française, auteure d'ouvrages pour la jeunesse.

Elle a écrit plus de 30 livres pour des publics variés, des premières lectures jusqu’aux romans pour adolescents. traduits dans plusieurs langues, à destination d'un public très large, des jeunes lecteurs aux grands adolescents et aux adultes. Son roman Sweet Sixteen, lauréat de nombreux prix, raconte l'histoire des "neuf de Little Rock", un groupe d'élèves afro-américains (six filles et trois garçons) inscrits à la Little Rock Central High School qui furent empêchés d'étudier par les partisans de la ségrégation raciale en 1957. (photo babelio)

Nouveauté : « Les savates de l’homme heureux » de Annelise Heurtier

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

La Solution Pacifique - L'Art de la paix en Nouvelle-Calédonie, une BD de Makyo et Luca Casalanguida chez Delcourt - 2021

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La Solution Pacifique - L'Art de la paix en Nouvelle-Calédonie, une BD de Makyo et Luca Casalanguida  chez Delcourt - 2021
La Solution Pacifique - L'Art de la paix en Nouvelle-Calédonie, une BD de Makyo et Luca Casalanguida  chez Delcourt - 2021
La Solution Pacifique - L'Art de la paix en Nouvelle-Calédonie, une BD de Makyo et Luca Casalanguida  chez Delcourt - 2021

Chez Delcourt éditeur Bientôt en librairie à Nouméa, déjà disponible en ligne.

La Solution pacifique est parue hors collection. Cette BD raconte une période sombre de notre histoire, « Les événements », à travers le prisme d’un fonctionnaire zoreille qui débarque et ses administrés kanak. Un témoignage peut-être différent que celui des Calédoniens, dit de souche. Les Calédoniens d’origine européenne n’aiment pas trop le terme Caldoche qui a vu le jour durant la période d’affrontements des années 1980. Il est repris dans ce live comme par la majorité des habitants sur le Caillou aujourd’hui. Les premières pages de cette BD semblent relater l’histoire avec beaucoup de pédagogie, pour les enfants, ou les métros peut-être. Il faudra lire en entier l’ouvrage pour en savoir plus. Soyons curieux ! JP

Lire un extrait en suivant ce lien

Scénariste

Makyo, Jean-Edouard Gresy

Illustrateur

Luca Casalanguida

Résumé

Lorsque Christian Kosar, nommé sous-préfet, arrive en Nouvelle-Calédonie, les tensions entre Kanaks et Caldoches sont très vives. Elles culminent lors de la prise d'otages d'Ouvéa et sa sanglante répression. Michel Rocard, alors premier ministre, forme une « Mission du dialogue » pour pacifier le territoire. C'est ce pan méconnu de l'histoire coloniale française que l'on redécouvrira ici.

A noter : Paul Fizin a été le conseiller historique pour cet ouvrage qui vulgarise une vision de l’histoire récente du Pays.

Editions Delcourt

Premier groupe indépendant d’édition de BD francophone, le Groupe Delcourt se caractérise par un dynamisme qui ne se dément pas depuis sa création en 1986

La Solution Pacifique - L'Art de la paix en Nouvelle-Calédonie, une BD de Makyo et Luca Casalanguida  chez Delcourt - 2021La Solution Pacifique - L'Art de la paix en Nouvelle-Calédonie, une BD de Makyo et Luca Casalanguida  chez Delcourt - 2021
Partager cet article
Repost0

Potiki, Le petit dernier de Patricia Grace Au Vent des Îles

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Potiki, Le petit dernier de Patricia Grace Au Vent des Îles

Potiki, Le petit dernier de Patricia Grace est en vente chez Calédo Livres

au prix de 2 150 XPF TTC.

  • Traducteur    Jean Anderson
  • Éditeur         Au vent des îles
  • Genre Romans
  • Date   2021-10

Patricia Grace, pionnière de la littérature néo-zélandaise et auteure du remarqué « Chappy » nous offre avec « Potiki » un roman choral enchanteur, où les mythes des temps anciens se tressent inextricablement aux réalités du présent.

Ce roman, récompensé de plusieurs prix à l’international, brosse avec délicatesse mais détermination le portrait envoûtant d’une communauté prête à tout pour protéger son mode de vie, sa culture et son patrimoine.

Photo d’un article sur Patricia Grace : Potiki review – un examen approfondi de la nature humaine _ La réédition du roman de Grace offre un aperçu opportun des problèmes contemporains par Daniel Baksi dimanche 23 février 2020

Résumé :

Dans un paisible village côtier de Nouvelle-Zélande, la colère gronde lorsque des promoteurs immobiliers veulent s’approprier des terres ancestrales.

Tandis que la peur et la confusion règnent au village, la perspective de l’argent en motive pourtant certains. Le jeune Tokowaru-i-te-Marama, appelé Potiki, le benjamin de la fratrie, « l’enfant prophète », né avec de nombreuses malformations mais doté de clairvoyance, ressent que de lourds changements s’annoncent et rejoint l’opposition qui siège devant les bulldozers déchaînés face à la perspective d’un nouveau complexe hôtelier. Le paroxysme des affrontements éclate lorsque le marae, lieu de culte traditionnel maori, est menacé. S’ils veulent défendre leurs terres ancestrales contre cette menace, les habitants doivent s’unir pour survivre.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>