Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Festival Voix Vives 2016 : Dewe Gorode et Imasango

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

" Chaque fois qu'elle se manifeste, la poésie est une fête. Une fête globale: l'homme dans la vie, les murmures et les grondements de la vie dans l'homme. C'est cela que va offrir la merveilleuse ville de Sète pendant les neuf jours où des poètes, hommes et femmes, venus de tout le pourtour méditerranéen et ses prolongements, vont échanger à voix haute, selon le chant intime de chacun, leur amour, leurs soucis, leurs rêves, leurs espérances. L'amour surtout, orienté ou désorienté, qui est l'inspirateur original, l'eau où vient boire la parole. Et nous tous, poètes, nous lèverons un verre plein de la densité légèrement écumeuse de la parole, à celle qui nous abrite de son soleil, la Poésie, notre aimée, au-delà de tout, de tous et de toutes "

Salah Stétié
Président d'honneur du Comité International du Festival

 

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016

Du mercredi 17 au samedi 20 août 2016, la 18e édition du Salon international du livre insulaire vous ouvre grand ses portes avec son fil rouge sur l'Utopie.

Après une traversée maritime en mer d'Iroise, rejoignez-nous pour rencontrer les écrivains, les éditeurs, les artistes. Participez gratuitement aux  ateliers, conférences, lectures, à nos belles rencontres autour de l'écrit et des mots.

Le prix du Livre insulaire 2016 sera remis : le mercredi 17 août à 17 H 07 pour les catégories littérature générale et scientifique et le jeudi 18 août à 18 H 08 pour les catégories roman policier et littérature jeunesse.

Le palmarès du  concours de nouvelles 2016 sera proclamé le samedi 20 août à 12 H 02

La soirée Haïtienne c’est le jeudi, avec un hommage rendu à Franketienne, la lecture utopique des écrivains sera le samedi à 18 H 00 dans le Musée des phares et balises, et le Fest-Noz le samedi en soirée.

De nombreuses surprises pour les amoureux du livre et des îles.

Salon International du Livre Insulaire  (18e) à Ouessant du 17 au 20 août 2016 Utopia -500 ans dans tous ses états

Nos partenaires : bateaux, logements : 

Compagnie maritime Penn ar Bed  Tel. : 02 98 80 80 80 www.pennarbed.fr - Office du tourisme  Tel. : 02 98 48 85 83 www.ot-ouessant.fr

Après Utopie 2015 − Utopia 2016

Nous avons choisi l'Utopie comme thème de cette 18e édition du Salon International du Livre Insulaire; comme fil rouge littéraire des nos conférences et cafés littéraires, car Thomas More, écrivit l'Utopie en 1516. Le mot « utopie » est formé à partir du grec ou-topos, qui signifie en aucun lieu ou bien lieu du bonheur (du grec eu : « bien, heureusement » et topos : « lieu, endroit »). Bien évidemment cet endroit est une île dans l'œuvre originale de 1516.

Créé en 1999, en lien avec le Salon International du Livre Insulaire de l'île d'Ouessant, le 18e PRIX DU LIVRE INSULAIRE sera attribué en août 2016. Il est doté de prix récompensant les ouvrages parus entre le 1er avril 2015 et le 30 avril 2016. Les lauréats sont choisis par trois jurys composés de personnalités du monde littéraire insulaire.

Soixante six ouvrages sont en lice dont cinq livres calédoniens : Dans le ciel splendide de Nicolas Kurtovitch, 3 minutes avant la fin du monde de Joël Paul, Les mains d'Isis de Frédéric Ohlen, Les Tortues de la baie de Catherine Laurent, et Mayotte, Archipel des songes de Alain Lincker (Un toujours Calédonien de cœur)

LES OBJECTIFS LITTERAIRES

Le Prix du Livre Insulaire a pour objet de mettre en valeur des écrivains et des livres de la matière insulaire pour des ouvrages récents. Les prix sont décernés aux auteurs.

L’insularité s’entend soit par :

L’INSULARITÉ DES AUTEURS

Il s’agit des auteurs nés, vivants, travaillants sur une île, et qui proposent dans leurs ouvrages une inspiration marquée par l’insularité.

L’INSULARITÉ DES OUVRAGES

Il s’agit des livres écrits par des auteurs extérieurs au milieu insulaire, mais dont l'inspiration est nourrie par les îles (îles réelles ou imaginaires).

Les auteurs, éditeurs, acteurs de la littérature insulaire présents au salon seront :

Les voyageurs : Solange et Yves Dussin à L'ancre de Chine;  Sylvie Bargain, Anne Quéméré;  Françoise Sylvestre, Loïc Quintin,

Les auteurs jeunesse : Daniel Pagès, auteur jeunesse; Yucca éditions, Alex Cousseau, auteur jeunesse ; Julien et Catherine Weber Acquavivia éditions du rhu; deux pies tant mieux.

Le Grand Prix de la BD Bretonne : Sébastien Morice, Grand Prix de la Bd Bretonne (jeudi et vendredi en dédidaces)

 

L'Océanien : Nicolas Kurtovitch

NB : Cet écrivain calédonien a reçu en 2003 le Prix poésie du Salon du livre insulaire d'Ouessant pour Le piéton du dharma, et le prix Antonio Viccaro 2008 pour l’ensemble de son œuvre poétique. Et tout récemment (2011) le prix Popaï, de la littérature Néo Calédonienne pour son roman : « Les heures italiques ».

Les photographes : grégory Pol,   Anne Deveber , Francis Pessein

Les écrivains-jurés : Christophe Grenier, Président du Jury 2016, Catherine Domain, Jacqueline de Roux, Gilbert David, Henri Belbeoch, Membres du Jury Général

Les auteurs de polar : Gérard Chevalier, site  vendredi et samedi , Yvon Ollivier.

Le marquisien : Vagamundo.

Le rabelaisien : René Moniot Beaumont , Intervention surRabelais et les îles

Les poètes : Alexis Gloaguen,  Pierre-Vincent Roux, Poète

Les historiens : Claude Youenn Roussel,.

Les sciences humaines : Editions Petra,

Les Indiens : dodo vole, site, Johary Ravaloson, no-comments,

Les Haïtiens : Editions Janus, hommage à Jean Metellus.

Les guetteurs sémaphoristes : Le sémaphor'ile est la rencontre annuelle des auteurs venus écrire au Sémaphore du Créac'h en résidence de longue de création. Un espace leur est dédié pendant le salon ainsi que des temps de rencontres littéraires et une soirée exceptionnelle au Musée des Phares et Balises. Cette année nous recevons :

 Alexis Gloaguen, Sébastien Monod, Gwenaëlle Abollivier, Johary Ravaloson, Laure Morali, David Fauquemberg.

Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016
Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016
Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016
Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016
Ouessant 18 e Salon International du Livre Insulaire 17 au 20 août 2016

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Upiko Hnawang d’Hamid Mokaddem

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Upiko Hnawang d’Hamid Mokaddem
Peintre miniaturiste de Nouvelle-Calédonie
Hamid Mokaddem - Expressions, 2016
Sociologie, anthropologie

Dans cet ouvrage, Hamid Mokaddem couple analyse esthétique et description ethno-graphique pour comprendre comment la pratique picturale d’Upiko Hnawang manifeste la vie quotidienne des pays kanak de la Nouvelle-Calédonie. La peinture dévoile un pan de l’archipel d’Océanie encore méconnu. Ce livre participe et cherche à contribuer au sauvetage des œuvres éparpillées de l’artiste ; leurs reproductions en couleur contredisent les oppositions binaires entre Tradition/Modernité, Abstrait/Figuratif et Artisan/Artiste. Le lecteur découvrira une sorte de Breughel kanak dont l’art miniaturiste saisit la Nouvelle-Calédonie en train d’advenir.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Emission NC 1er animé par Virginie Soula

Emission NC 1er animé par Virginie Soula

Hikson, Wallès Kotra et Louis-José Barbançon

Hikson, Wallès Kotra et Louis-José Barbançon

Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016
Les invités de cette émission enregistrée dans le grand salon de la maison Célières
Wallès KOTRA et Louis-José BARBANÇON pour les entretiens « Nidoïsh Naisseline, dernières paroles » (éd° Au vent des îles, 2016).
YKSON pour l’album jeunesse (conte bilingue français-Drehu) « Aji et le soleil / Aji me jö », illustré par Julie Dupré (éd° Plume de Notou, 2016).

Musique : I&I (Reggae)

Lectures : Stéphane Piochaud (comédien)

Sur NC 1ère direct radio dans les conditions du direct, mardi 26 juillet 2016 à 20h00. Différé télé le mardi 02 août à 22h00.

« Nidoïsh Naisseline, dernières paroles » (éd° Au vent des îles, 2016).

Chef coutumier, militant indépendantiste à l’origine des Foulards Rouges, figure de la vie politique et économique de la Nouvelle-Calédonie, Nidoish Naisseline aura marqué son époque autant que les mémoires. Ce troisième ouvrage d’entretiens réalisé par Wallès Kotra nous ouvre non seulement le cœur d’un homme d’exception tant par son rôle au sein de la coutume kanak que par le parcours qui le conduisit au côté de Jean-Marie Tjibaou et au sein des instances décisionnelles de la Nouvelle-Calédonie. Un parcours de chef, de décideur, mais aussi d’homme, sensible, profond, interrogeant perpétuellement le présent et l’avenir.

NB : Le nationalisme kanak est une réalité que certains chercheurs étudient depuis longtemps tandis qu’une partie de la population n’en a peut-être pas encore pris assez conscience. C’est une réalité qui intéresse surtout les intellectuels, les anthropologues, les historiens ou les sociologues.

Sur ce sujet, on peut trouver l'ouvrage en anglais :"THE KANAK AWAKENING" (The Rise of Nationalism in New Caledonia) de David CHAPPELL. C'est le résultat de plus de vingt années de recherche, il a étudié de façon chronologique la montée du nationalisme en Nouvelle-Calédonie.

David Chappell est professeur agrégé à l'Université d'Hawaii. Il a obtenu un doctorat consacré à l'histoire du Pacifique.

A lire aussi l’article Eddy Banaré, "Littérature et identité postcoloniales kanak : lire, écrire et agir avec Fanon (1969-1973).", EspacesTemps.net, Travaux, 07.02.2014

« Aji et le soleil / Aji me jö »

L’histoire

Les animaux de la forêt sont réunis autour du grand banian pour accueillir un nouveau venu, Aji, le petit rat. Celui-ci doit s’occuper de la cueillette des fruits, mais c’est un  rêveur. Il passe son temps à admirer le soleil et serait prêt à tout pour s’en approcher…

Les illustrations

L’artiste a réalisé les illustrations à la gouache sur tapa. Elle a également utilisé le collage et des empreintes de végétaux pour créer une ambiance océanienne et mettre en valeur le thème de la  nature.

Le texte en drehu

Un soin particulier a été apporté à la traduction en drehu afin de permettre une lecture de ce livre aussi bien dans les familles que dans les écoles. Le texte a été traduit par Jeannette Xölawawa et le centre hnëxujia situé à la tribu de Hnadro, à Lifou, relu par Kama Fulilagi et un comité de locuteurs.

L’auteur

Jean-Philip Katreie Ihnomadra, alias Ykson, est un artiste autodidacte multidisciplinaire : musicien, plasticien, poète. À la fois enfant de l’île de Lifou et du quartier populaire de Montravel, à Nouméa, Ykson fait partie de cette nouvelle génération d’artistes kanak qui s’inspirent de formes d’expression traditionnelles pour alimenter une pratique artistique actuelle. Son objectif, en musique, en peinture ou, comme ici, dans le conte, est de faire revivre le dialogue dans une société qui en manque cruellement. Intervenant engagé dans les quartiers et les tribus, il est particulièrement attentif à la transmission des savoirs et au respect de l’environnement.

L’illustratrice

Après avoir grandi en Polynésie, Julie Dupré étudie à l’université d’Arts plastiques à Paris. Riche de nombreux voyages à travers le monde, elle revient à ses premières amours : la mer et les îles océaniennes qui ont bercé son enfance.

Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016
Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016
Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016
Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016
Nidoïsh Naisseline, de Wallès KOTRA et YKSON pour son album jeunesse pour le Des livres et Nous n°5 2016

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

NISEI, LES DESCENDANTS DES JAPONAIS EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

NISEI, LES DESCENDANTS DES JAPONAIS EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Jeudi 21 juillet 2016, à 18h15 en salle Sisia ADCK

Rencontres de la Médiathèque

UNE ANTHROPOLOGIE DE LA MÉMOIRE

Conférence de Françoise Cayrol, Anthropologue, Université de la Nouvelle-Calédonie Comme bien d'autres, le formidable et passionnant travail de mémoire mené ces dernières années par les Nisei et leurs enfants, son aspect profondément résilient, ses limites, son encadrement associatif, sont à questionner.

Loin d'une folklorisation où sont parfois tenues les associations dites « identitaires », cet exemple nous aide à penser de possibles conditions d'une production de l'histoire, en particulier scolaire, en Nouvelle-Calédonie ainsi que le rôle clef que devraient y jouer certaines institutions de recherche et d'enseignement.

La bibliothèque universitaire de Nouville accueille l’exposition iconographique et documentaire « Dear Tatura Kids.

De l’enfance en Nouvelle-Calédonie à la déportation en Australie ». Cette exposition, prêtée par le centre culturel Tjibaou, présente une sélection de photos et de textes conçus par Mutsumi TSUDA.

L'exposition est prolongée jusqu'au 23 juillet 2016 inclus.

NISEI, LES DESCENDANTS DES JAPONAIS EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !
Métisslam a l'immense honneur de vous présenter le Micro de Bille, premier trophée de slam calédonien qui sera mis en jeu Samedi 23 Juillet au Rex lors du Bille Chaï Slam !

Le vainqueur du tournoi se verra confier la garde du Micro de Bille une année durant, puis devra le remettre en jeu lors de la prochaine édition…

Slamicalement (suite suivre le lien)

Ne ratez pas l’achat du magnifique livre Petite anthologie du slam en Nouvelle-Calédonie publié aux éditions l’Herbier de feu en 2016 qui sera en vente pendant cet événement. Ce livre papier glacé avec les plus beaux textes des slameurs calédoniens est une petite merveille. Les amoureux des mots vont être éblouis. JP

Petite anthologie du slam en Nouvelle-Calédonie

Qu'est ce que le slam ?

Le slam se présente le plus souvent sous la forme d’un spectacle, qui est, tout à la fois, rencontres entre les auteurs et le public, mais aussi tournois de poésie(s). Tel a été le cas à Nouméa, avec les quatre sessions de Wam’ Slam’ Clac, un événement créé par Paul Wamo et la MLNC, au Rest’Ô Soleil en 2010.

Créé à Chicago dans les années 80, le slam entend donner la parole à toutes et tous. En affirmant le caractère populaire de la poésie, en lui ajoutant la dimension du don, celle de la voix qui scande et du corps qui s’offre, le mouvement a suscité un engouement universel, surtout depuis la sortie du film éponyme réalisé par Marc Levin en 1997, Caméra d’or au Festival de Cannes 1998.

Pourquoi un livre avec et sur le slam calédonien ?

Fortement imprégné par la notion de « famille » ou de « communauté », le slam est devenu un outil de démocratisation de la parole et un art de la performance poétique. Il fait et refait le lien entre écriture et prestation scénique. Il encourage les jeunes poètes urbains à s’intéresser au fond et à la manière, à se focaliser sur ce qu'ils disent et comment ils le disent.

Ici aussi, grâce en partie au grand concours organisé par la bibliothèque Bernheim et le vice- rectorat depuis des années, le slam s’est forgé une identité. Il est de plus en plus reconnu en tant qu’art oratoire, un art de la représentation qui exprime toute sa force dans l’instant de la déclamation. Musique par les rythmes, sonorités et intonations particuliers qu’imprime le poète à son texte, le slam « claque » quand les mots surgissent, quand les impressions, les sensations se font messages, lorsque la violence, la rébellion, l’amour, le goût pour la justice sont portés par ce flot de paroles, par ce fleuve vivant qui déferle, boosté par le charisme plus ou moins grand de son interprète.

Les influences du slam sont diverses : les artistes s’inspirent de rythmes hip hop, de flamenco, de blues pour les mélodies, ils décrivent la réalité de ce qu’ils vivent au jour le jour, tout ce qui les frappe dans un vaste mouvement contestataire, en s’attaquant aux sujets « chauds » de l’époque : violence, sexualité, racisme, etc. Parce qu’il abolit les frontières cloisonnant les styles, l’âge ou les classes sociales, le slam se veut le lieu de la liberté d’expression. Et nul ne doute que la Nouvelle-Calédonie, à ce moment précis de son histoire, ait besoin de tels supports pour s’exprimer, dire, par les voies qui sont les siennes, ce qu’elle a sur le cœur.

Art de l’instantané, spectacle interactif, le slam mérite aussi de se faire connaître ailleurs que dans les bars ou les restaurants. Une édition réussie peut le conforter dans son élan, l’aider à mûrir et à se développer, lui permettre de toucher un public encore plus large, celui que sa fièvre créatrice effraie, celui qui hésite à se déplacer ou qui n’a ni les moyens ni l’envie de le faire a priori. L’anthologie que nous projetons prendra date, elle fixera l’image du temps présent, tout en diffusant  les éclats et clameurs de nos créateurs en et hors du pays.

 

« Vive la révolution des mots En pleine lumière ! […]

Vive le cœur qui donne

Sans avoir peur de perdre ! »

Extrait de « La Cadence du Poète »de Paul Wamo

 

« J’ai vu des destins partir en fumée

Des festins partir en sucette Des tontons mal lunés qui picolent en cachette […]

La spirale de l’amertume (je crois) nous a tous aspirés. […]

On est tous connectés à croire qu’il nous poussera des antennes »

« Paraît-on libre quand on se demande pourquoi ?

Texte de Pablo BARRI

Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !
Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !
Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !
Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !
Slameuses, slameurs au Rex à Nouméa trophée de slam Bille Chaï Slam !

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article
Repost0

Edition de conte et légendes kanak par l’ADCK - centre culturel Tjibaou

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

ADCK

ADCK

Nimüre, l'igname du chef

Conte kanak avec CD audio français-kwényï

Isabelle Ritzenthaler, Marie-Assomption Vakoumè

ADCK - centre culturel Tjibaou, Vale Nouvelle-Calédonie, 2016

Contes et légendes

Huitième titre de la série de contes kanak bilingues édités par l’ADCK-centre culturel Tjibaou, ce conte de l’île des Pins raconte le destin d’une petite fille qui se fait pincer par un crabe et qui est l’origine de l’igname Nimurë.

Xii, le faucon de Ngwéétu

Conte kanak avec CD audio français-wèè

Dominique Berton, Apollonie Womwâ

ADCK - centre culturel Tjibaou, Vale Nouvelle-Calédonie, 2016

Contes et légendes

Neuvième titre de la série de contes kanak bilingues édités par l’ADCK-centre culturel Tjibaou, ce conte de l’île Ouen raconte comment Nèciaci le lève-queue a acquis une si grande renommée.

Des livres disponible chez Pacific Book’in http://pacific-bookin.nc/

Edition de conte et légendes kanak par l’ADCK - centre culturel Tjibaou
Edition de conte et légendes kanak par l’ADCK - centre culturel Tjibaou

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

La conférence de Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Salle de conférence du musée maritime à Nouméa juin 2016

Salle de conférence du musée maritime à Nouméa juin 2016

La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie au musée maritime ce jeudi 30 juin 2016 a tenu ses promesses.

En décembre 1782, Kôdayû, capitaine du Shinshômaru, navire marchand, quitte Shiroko (au centre du Japon) pour se diriger vers Edo (Tôkyô) mais, au large de la baie de Suruga, le gouvernail du bateau se brise lors d'une tempête. Les 17 membres d'équipage dérivent pendant sept mois pour arriver sur l'île Amchitka (îles Aléoutiennes) appartenant alors à la Russie de Catherine II.

Comment ces naufragés pourront-ils regagner leur pays ? Sur fond de tension entre le Japon et la Russie, le périple de Kôdayû commence...

Yumiko YAMADA docteur en géographie a commencé sa conférence en restituant les lieux de l'incroyable périple de Kôdayû en Russie avec des cartes projetées. Cette histoire est extraordinaire. Ce marin japonais a passé onze ans en Russie. Quand son navire aborde Amchitka, dans les îles Aléoutiennes après sept mois de dérive, ils sont témoins de la révolte des Aléoutes en 1784.

Après que le navire russe, qui était venu les chercher, coule juste devant eux, 25 Russes et 9 compagnons de Kōdayū s'échappent de l'île en construisant un nouveau navire de bois flotté avec des voiles en peau de loutre pour ne pas mourir de froid ou de scorbut. Ils naviguent pendant un mois et demi. Dans un premier temps, les officiels russes de Kamchatka ne peuvent pas croire qu'ils ont navigué d'Amchitka au Kamtchatka dans un « bateau fait à la main ». Les japonais pensaient que les Russes allaient les ramener au Japon mais ils se retrouvent en Sibérie.

Au Kamchatka, Kōdayū rencontre Barthélemy de Lesseps, un diplomate français. Un des rares survivants de l'expédition de La Pérouse (1785-1788) qui avait été débarqué au Kamtchatka. Lesseps mentionne les passagers clandestins japonais et leur chef dans son livre, Journal historique du voyage de M. de Lesseps publié en 1790. Yumiko Yamada a précisé après une question d'une personne du public que Kōdayū n’avait pas trop gardé de souvenir du Français, ils ne se sont rencontrés que pendant trois jours. De plus, pour lui, tous les Blancs étaient identiques.

Kôdayû n’avait de cesse que de vouloir retourner au Japon, Il rencontrera Catherine II et mettra 11 ans pour y parvenir, ils n’étaient plus que deux. Il avait déjà 65 ans et vivra jusqu’à 76 ans.

Plus avec un livre :

De tous les grands romans d'Inoué, c'est l'un des plus ouvertement " aventureux " - non le moins désabusé : le fait de savoir, dès la préface de l'auteur, que ces Rêves de Russie ne font que raconter une histoire parfaitement authentique ne console en rien, bien au contraire, la tristesse qui nous tient à l'instant de refermer le livre. A la fin du XVIIIe siècle, Daikokuya Kôdayû, capitaine du Shinshômaru, poussé par les vents vers le nord avec ses compagnons, fait naufrage aux abords d'une île située juste au sud du détroit de Béring. La moitié des survivants périt faute de pouvoir s'habituer au terrible climat. Les autres apprennent à vivre en imitant les sauvages de l'endroit et en se liant à quelques Russes explorant les parages, dont ils apprennent la langue et les coutumes. Les aventures du brave Kôdayû ne font que commencer... On le suit ensuite jusqu'aux rivages de la Sibérie, qu'il atteint à bord d'une embarcation de fortune ; puis jusqu'à Irkoutsk où l'un de ses compagnons, amputé après avoir eu une jambe gelée, se convertit à la religion orthodoxe ; et de là à Saint-Pétersbourg où il est reçu par la Grande Catherine en personne, avant d'être autorisé à regagner, après mille tribulations, son lointain archipel. Terrible retour où l'attendent l'incompréhension des siens, leur suspicion... et une solitude pire encore que l'exil. Inoué signe, avec ces aventures d'un Ulysse nippon - un Ulysse puni -, l'un de ses livres les plus amers... mais non le moins bouleversant.

La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0