Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coup de Soleil sous un Bananier, de Monak

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo du Journal Tahiti Infos

Photo du Journal Tahiti Infos

Monak signe Coup de soleil sous un bananier chez Estelas éditions. Un roman policier qui est un prétexte pour parler de la Polynésie et de ses habitants. Plus sur Tahiti infos. Ce roman est à classer dans les romans Noir Azur. C’est le milieu des ses "copines raerae" qui a été sa source d’inspiration. JP

Romance, polar, suspense, une lecture cocktail à découvrir (source Amazon)

Coup de soleil sous un bananier, un roman de Monak

Il est des intrigues policières jamais résolues.

La douceur des îles et de leurs habitants, l’indescriptible camaïeux de bleus des lagons, l’art de la bringue lui-même ne doivent pas, ne peuvent pas occulter la violence cachée d’une société étouffée par le mutisme légendaire des Tahitiens.

Derrière le sourire envoûtant des vahinés peuvent se cacher bien des mystères et des réalités décalées. Derrière la vie réglée d’un humble et discret fonctionnaire peuvent se nouer de bien étranges intrigues.

Et puis, qui peut prétendre savoir ce qui se passe vraiment derrière ces haies chargées de fleurs odoriférantes, sous les toits en tôle de ces farés où se réfugient parfois la misère tant matérielle que morale ?

Alors : que s’est-il vraiment passé dans cette vallée cachée de Tahiti ? Allez savoir… Une chose est sûre, la vie est là. Le pardon aussi, souvent. Le remords, parfois. Mais surtout, surtout et toujours, l’amour et son cortège de conséquences.

Alors, osez pénétrer l’envers du paradis !

Monak

Cursus Lettres, Théâtre & Danse à Paris, enseignement, scène & écriture ménagent leur espace de France en Tunisie puis en Polynésie. La création comme pain quotidien.

Touche-à-tout, elle s’emballe pour le mot qui résonne, se vit, se danse, se psalmodie, se blues, se projette, jette ses tripes, se partage et s’étale sur la page.

Du ballet à la recherche expérimentale, le creuset de la diversité.

Des soirées slams aux Compagnies de Danse ou aux troupes de théâtre… du béton au lagon, des sources du désert à l’immensité océane, elle nomadise.

In La Nef, Alyssa Éditions, Noir sur Blanc, Karthago, TheBookEdition, puis  Des Ailes sur un Tracteur, elle joue la solidarité-Covid chez Jacques Flament Alternative Éditoriale tout en glanant entre autres un Prix International au Forum Femme Méditerranée (Marseille 1995) et le Prix Outremer Plumes des Mont D’Or 2015.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Printemps des poètes avec IMASANGO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Printemps des poètes avec IMASANGO

Bruno Doucey et Murielle Szac vous présentent l'anthologie "Le désir – Aux couleurs du poème", publiée à l'occasion du Printemps des Poètes 2021 autour du thème du Désir.

Parution en librairie le 4 février 2021.

Dans cette la superbe anthologie « Le désir - Aux couleurs du poème », publiée aux éditions Bruno Doucey pour honorer comme il se doit le thème magnifique du Printemps des poètes 2021 : le désir. Parmi les 88 poètes portant leur voix, il y a notre poétesse Imasango.

« La poésie : levain de ma parole enracinée », dit la poétesse

Ci-dessous "Cantique", extrait du recueil "Pour tes mains sources", paru en 2011 et la vidéo de la conférence.

Brubo Doucey et la poétesse calédonienne Sylvie Coquillard en 2019

Brubo Doucey et la poétesse calédonienne Sylvie Coquillard en 2019

Partager cet article
Repost0

Julie Ferrand, une illustratrice reconnue

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En dédicace à la FNAC de Nouméa

En dédicace à la FNAC de Nouméa

Un bel article de d'Henri Qenenöj | Crée le 28.01.2021 à 07h48 à lire sur LNC Dans les coulisses de l’illustration avec Julie Ferrand suivre ce lien pour le lire.

Je lui ai consacré beaucoup d’articles sur ce blog car elle a également publié des ouvrages « Jeunesse » réalisés en collaboration avec Céline Fuentès qui malgré son éloignement pour des raisons professionnelles est une auteure du pays. Ci-dessous la vidéo et un lien vers un article sur le travail de Julie . JP

Partager cet article
Repost0

Battements de Lune, un recueil à paraître prochainement de Christine Bourrelly chez Ecrie en Océanie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Battements de Lune, un recueil à paraître prochainement de Christine Bourrelly chez Ecrie en Océanie

C’est une véritable maison d’édition qui est en train de naître. Ecrire en Océanie a beaucoup de projet suivre ce lien. En autres, ce recueil de mon amie Christine. L’édition calédonienne a encore de beaux jours devant elle avec une association comme écrire en Océanie.

Sentez-vous les battements de la Lune ?

 Ici, dans le Pacifique Sud, ils sont palpables. Ils rythment les nuits et racontent les temps anciens. Et si vous tendez bien l’oreille, ils vous laissent entendre des voix singulières, concert polyphonique où le réel et la tradition se mêlent au rêve, où les hommes trouvent leur place au cœur d'une nature sacrée.

Dans ces vingt-six courtes nouvelles, l'auteure, qui vit en Nouvelle-Calédonie, donne la parole à ces voix d'Océanie d'hier ou d'aujourd'hui, des voix graves ou légères, teintées de tendresse et de poésie.

Plus Christine Bourrelly

Christine Bourrelly aime avant tout apprendre et transmettre. Elle partage son temps entre sa famille et ses passions - dont l'écriture et la correction. Au gré de ses pérégrinations (Afrique, France, Italie, Nouvelle-Calédonie), elle raconte ses découvertes de la culture locale. Fascinée par les parcours individuels, elle écrit des nouvelles et des histoires de vie.

Partager cet article
Repost0

Le philosophe Edgar Morin, à bientôt 99 ans, continue de développer sa pensée de la complexité

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le philosophe Edgar Morin, à bientôt 99 ans, continue de développer sa pensée de la complexité

Face à un monde de plus en plus complexe, le philosophe Edgar Morin, à bientôt 99 ans, continue de développer sa pensée de la complexité. Trois nouveaux livres qu’il publie permettent de mesurer le chemin parcouru et la tâche encore à entreprendre. 2021 : Edgar Morin espère que les forces "créatives" et "lucides" vont s'imposer face à la crise du Covid-19 même si elles sont "encore très faibles"

Pour le philosophe et sociologue, la pandémie n'est qu'une des nombreuses crises de l'histoire auxquelles il se dit "habitué". Il estime qu'il faut apprendre à vivre avec l'inconnu, à "surmonter les crises", plutôt que de s'indigner. Article de France Culture Publié le 01/01/2021 18:38 Le philosophe et sociologue Edgar Morin, en mars 2019. (PASCAL GUYOT / AFP) en Une

Edgar Morin, 99, philosophe (Extrait de l’article)

′′ J’ai été surpris par la pandémie mais dans ma vie, j'ai l'habitude de voir arriver l'inattendu. L’arrivée d’Hitler a été inattendue pour tout le monde. Le pacte germano-soviétique était inattendu et incroyable. Le début de la guerre d'Algérie a été inattendu. Je n'ai vécu que pour l'inattendu et l'habitude des crises. En ce sens, je vis une nouvelle crise énorme mais qui a toutes les caractéristiques de la crise. C ' est-à-dire que d'un côté suscite l'imagination créative et suscite des peurs et des régressions mentales. Nous recherchons tous le salut providentiel, mais nous ne savons pas comment.

Il faut apprendre que dans l'histoire, l'inattendu se produit et se reproduira. Nous pensions vivre des certitudes, des statistiques, des prévisions, et à l'idée que tout était stable, alors que tout commençait déjà à entrer en crise. On ne s'en est pas rendu compte. Nous devons apprendre à vivre avec l'incertitude, c'est-à-dire avoir le courage d'affronter, d'être prêt à résister aux forces négatives.

La crise nous rend plus fous et plus sages. Une chose et une autre. La plupart des gens perdent la tête et d'autres deviennent plus lucides. La crise favorise les forces les plus contraires. Je souhaite que ce soient les forces créatives, les forces lucides et celles qui recherchent un nouveau chemin, celles qui s'imposent, même si elles sont encore très dispersées et faibles. Nous pouvons nous indigner à juste titre mais ne devons pas nous enfermer dans l'indignation.

Il y a quelque chose que nous oublions : il y a vingt ans, un processus de dégradation a commencé dans le monde La crise de la démocratie n'est pas seulement en Amérique latine, mais aussi dans les pays européens. La maîtrise du profit illimité qui contrôle tout est dans tous les pays. Idem la crise écologique. L ' esprit doit faire face aux crises pour les maîtriser et les dépasser. Sinon nous sommes ses victimes.

Nous voyons aujourd'hui s'installer les éléments d'un totalitarisme. Celui-ci n'a plus rien à voir avec celui du siècle dernier. Mais nous avons tous les moyens de surveillance de drones, de téléphones portables, de reconnaissance faciale. Il y a tous les moyens pour surgir un totalitarisme de surveillance. Le problème est d'empêcher ces éléments de se réunir pour créer une société totalitaire et invivable pour nous.

À la veille de mes 100 ans, que puis-je souhaiter ? Je souhaite force, courage et lucidité. Nous avons besoin de vivre dans des petites oasis de vie et de fraternité."

"Je suis un autodidacte mais j'ai toujours eu besoin des œuvres d'autrui pour me former" disait-il en 2016

 

Biographie d'Edgar Morin

Edgar Morin, de son vrai nom Edgar Nahoum, est né à Paris le 8 juillet 1921. La guerre d'Espagne en 1936 marque son premier engagement politique. En 1941, il prend sa carte au Parti Communiste Français (jusqu'en 1951) et en 1942 il entre dans la Résistance où il choisit le pseudonyme de Morin. Pendant la guerre il obtient une licence d'histoire-géographie ainsi qu'une licence en droit. À la Libération, il publie son premier ouvrage L’An zéro de l’Allemagne puis s'investit dans le journalisme en créant notamment la revue Arguments en 1956.

C'est en 1950 qu'Edgar Morin entre au CNRS et s'intéresse essentiellement à des phénomènes considérés alors comme mineurs. Il publie Le Cinéma ou l’homme imaginaire en 1956, Commune en France : La Métamorphose de Plodemet en 1965 ou encore La Rumeur d’Orléans en 1967.

Il deviendra Directeur de recherche au CNRS en 1970. À la fin de cette décennie, il élabore ce qu'il définira en 1982 comme étant la "pensée complexe" et se lance dans l'écriture de son oeuvre majeure La Méthode dont les six tomes seront publiés entre 1977 et 2004.

Edgar Morin est Docteur honoris causa dans de nombreuses universités de par le monde. Sa pensée à travers ses ouvrages est présente dans plus d'une quarantaine de pays. Il s'attache désormais à réfléchir sur la mondialisation et s'engage dans le combat écologique.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Les plus courtes sont les meilleures, à vérifier avec le deuxième recueil, Chroniques insulaires.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les plus courtes sont les meilleures, à vérifier avec le deuxième recueil, Chroniques insulaires.

Dans ce recueil il y a une « nouvelle » très courte, 1500 caractères espace compris, moins d’une feuille A4. Dans le feu du Nakamal, page 189, c’est mon œuvre. Ce n’est peut-être pas la perle de cet ouvrage, la concurrence était rude, il y a des plumes sur le territoire, mais ma petite-fille, lucide et objective, pense que c’est le plus beau texte. Alors à vous de juger ! JP

L’ouvrage est disponible chez Calédo Livres au prix de 2950 F

Nouvelles historiques et paroles de Nouvelle-Calédonie 2, un ouvrage collectif coordonné par Frédéric Angleviel

Voici vingt-trois contes, nouvelles ou poésies évoquant la Nouvelle-Calédonie d'hier et d'aujourd’hui. Dix-neuf auteurs présentent tour à tour ou conjointement les pays kanak, la colonisation libre et pénale ou encore le temps qui passe. Ces récits mettent en scène les différentes communautés calédoniennes : Kanak, Caldoches-Calédoniens, Vietnamiens, Indonésiens, Métropolitains ou encore Wallisiens-Futuniens.

Ont participé à cet ouvrage collectif, dans l’ordre alphabétique : Patricia Artigue, Frédéric Angleviel, Christine Bourrelly, Jean-Claude Briault, Luc Camoui, Nicole Chardon-Isch, Sylvie Coquillard, Paul Magulue Fizin (historien et écrivain), Élizabeth Fromenteau-Pucheu, Alain Funel, Dominique Lataste-Pechberty, Luc Legeard, Felipe Lorente, Joël Paul, Anne-Marie Pralong, Alexandre Rosada, Manuel Touraille, Jean Vanmai, Monique Villisseck et Ivan Wakelam.

Partager cet article
Repost0

Yves Rieu bouraillais passionné d'histoire, vient de publier De Solingen à Port Balade.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo de Yves Rieu

Photo de Yves Rieu

De Solingen à Port Balade a été tiré à 200 exemplaires. Il est vendu 3 500 francs aux librairies Charlemagne, au village, à La Bulle, à La Foa, à Calédo Livres et à l'As de trèfle à Nouméa. C'est l'histoire d'un énigmatique sabre trouvé enterré dans le sable de la plage de Balade par Daniel Verrier, sellier, après le cyclone Allison, qui a frappé la côte Est du pays les 7 et 8 mars 1975. Ce sabre comporte sur sa partie haute un croissant de lune et une étoile, un lien avec l'Afrique du Nord. Au cours de ses recherches en Métropole relaté dans le livre, il apparaît, eu égard des poinçons gravés sur le plat de la lame, que ce sabre intégral, datant du XIX siècle, a été forgé dans la ville de Solingen, en Allemagne. Un archéologue militaire français et expert en armes blanches lui a certifié, par ailleurs, que le premier propriétaire de ce sabre était un officier britannique, a-t-il déclaré dans un article de LNC du 25 janvier 2021.

Monsieur Yves Rieu et de son épouse, Régina, ont été les créateurs et réalisateurs du « Musée de Bourail ». Ancien président de l'association Passé de Bourail, Yves Rieu avait déjà publié un ouvrage historique Bourail établissement pénitentiaire, 150 ans de Bourail, un recueil de notes et d'archives collectées depuis quarante-sept ans.

Ci-dessous vous trouvez un extrait du magazine Made In de 2006 avec un article sur la naissance de l’Industrie de cuir en Nouvelle-Calédonie et plus particulièrement de celle de Bourail, réalisé avec la collaboration de Monsieur Yves Rieu et de son épouse, Régina.

Cliquez sur l'image pour obtenir une meilleure définition

Cliquez sur l'image pour obtenir une meilleure définition

Partager cet article
Repost0

En Ton Nom, Tu Es Mon Écrit de Claire Fukouara

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

En Ton Nom, Tu Es Mon Écrit de Claire Fukouara

Une auteure originale puisqu’elle pratique l’écriture automatique. L’écriture automatique est un mode d'écriture dans lequel n'interviennent ni la conscience ni la volonté. Définition de l'écriture automatique par André Breton dans Manifeste du surréalisme (1924) : « Placez-vous dans l'état le plus passif ou réceptif que vous pourrez... écrivez-vite sans sujet préconçu, assez vite pour ne pas vous retenir et ne pas être tenté de vous relire ». C’est mon premier billet sur ce genre littéraire. JP

NB : En tant que phénomène spirite, l'écriture automatique est appelée psychographie.

En Ton Nom, Tu Es Mon Écrit

Qui n’a jamais douté des limites de sa conscience à appréhender le monde et celle des mots à le représenter ? Qui n’a jamais accepté l’existence de l’invisible, de l’inconnu ? Qui n’a jamais tenté d’articuler un langage pour y accéder, une connaissance pour les comprendre ?

L’écriture automatique de Claire Fukouara se met au service de cet imperceptible et cet incompréhensible.

C’est dans un langage poétique, fulgurant et dans un style innovant qu’elle fera vaciller ainsi le lecteur pour le sortir de son contexte habituel. Il y trouvera finalement son point de chute jusqu’à l’apaisement.

Mais au-delà de cette expérience, les mots, que l’automatisme de l’écriture laisse enchaîner, libèreront une sensibilité et édifieront des ponts vers des rencontres avec nos propres mémoires dans un voyage du plaisir et de la liberté.

Comprendre ce qui est, n’est pas admettre systématiquement ce qui se passe...

Aux éditions Sydney Laurent - Date de parution : 04/11/2020

Ce que nous en dit l’auteur sur son blog

Ce livre est une ouverture d’esprit et un espace de raisonnement. Il permet au lecteur de se reconnaître, de trouver son âme sœur qui le   libérerait de son état mental et physique, « En Ton Nom, Tu Es Mon Écrit » l’invite aussi à prendre la plume pour articuler ses pensées dans des réponses développées. Il le projette en effet face à lui-même et il devient auteur.

Chacun pourrait par la suite échanger ses réflexions et cette interaction formerait une chaîne d’écriture. Les pensées et les énergies se croiseraient et il naîtrait de magnifiques performances inattendues.

Bienvenue !

Extraits du livre

La diplomatie

La diplomatie est l’acceptation de la compréhension. Elle est une ouverture d’esprit sur l’idée arrêtée. Elle implique donc une réflexion sur le respect de la pensée. Elle écoute, réfléchit, accepte et essaie d’assouvir le trait de sagesse dans la soumission d’un accord ou d’une idée de partage, accomplissant à un résultat commun, positif et arrangeant. La diplomatie marque une liberté dans le libre arbitre. Elle est un flux constant et motivant, active dans le respect des conversations établissant des lois approuvées. La diplomatie de l’âme est l’ordonnance du calme. Elle caractérise pour chacun une énergie d’ouverture vers une paix intérieure et extérieure, centrée sur l’échange d’actes et de compassion. Elle grandit et s’expose sur la priorité du partage dans une harmonie de paix, ainsi, elle accompagne le développement dans une compréhension pour tous. Elle agit en symbiose avec les qualités de l’amour. Ce dernier est une énergie puissante entraînant une relaxation équilibrée.

La diplomatie de l’âme affectionne l’art de la pensée, ainsi, elle materne le sein dans un respect de soi et de celui des autres.

Plus sur le blog de Claire Fukouara

Claire Fukouara est née en Nouvelle-Calédonie, ses racines sont multiculturelles : vanuataise, italienne, kanak, japonaise et bien d’autres encore… Ses ancêtres kanak lui accordent le don de guérir par les plantes et à travers les prières. Pendant plus de trente-cinq ans, Claire soigne les traumatismes de patients aussi bien touchés de maux physiques que psychologiques. Ces moments particuliers furent éprouvants et souvent épuisants.

Un événement majeur va changer son rapport au monde et l’engager vers une autre voie, celle de l’écriture, toujours dans le but de soigner, mais autrement. Elle rencontre un jour un messager qui s’adresse à elle en se manifestant uniquement par la voix et lui souffle : « Tu guériras par les mots. ». À partir de cet instant, un lien spirituel se forme entre Claire et l’entité, dont elle deviendra le transmetteur. Transmission de mémoires, transmission de concepts dictés sous forme d’écriture automatique, cet échange sera quotidien et lui demandera une concentration et une énergie toutes particulières, afin de transcrire l’oralité sous forme scripturale.

Après l’héritage spirituel et thérapeutique d’une culture ancestrale kanak, Claire accède ainsi à une connaissance qu’elle partage dorénavant par ses écrits.

Son premier ouvrage, « En Ton Nom, Tu Es Mon Écrit », propose des pistes de réflexion qui souhaitons-le trouveront une résonance chez le lecteur épris d’histoire et de philosophie.

Partager cet article
Repost0

Découverte de l’environnement avec Hélène Cazé botaniste et auteure

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Découverte de l’environnement avec Hélène Cazé botaniste et auteure

Hélène Cazé botaniste participe comme guide à une journée découverte de l’environnent. J’ai eu l’occasion de découvrir cette personne pendant le SILO 2020, Nous étions ensemble en dédicace. Elle est passionnante et passionnée, c’est un bon plan pour ce samedi, ce vendredi on peut également faire une visite ornithologique en bord de mer avec Caledonia Birds. Ci-dessous j’ai remonté mon billet sur les botanistes pendant le SILO avec Hélène et Bernard Suprin. JP

Journée découverte de l'environnement

L'Office de Tourisme du Grand Sud accueille pour la première édition " Les journées découvertes de l'Environnement " ce samedi 23 janvier, au Centre d'Éducation à l'Environnement, face au rond-point des sports, à Boulari.

Samedi 23 janvier :

Animation avec SOS Mangrove : Présentation du milieu naturel et des différentes sortes de palétuviers de 9h à 11h - sur inscription, nombre de places limitées, gratuit.

Visite botanique des jardins et de la forêt sèche avec Hélène Caze (500 francs/ personne) à 15h et 16h.

Atelier des petites Mailles de Calédonie de 9h à 16h, accès libre et gratuit.

Renseignements au 46 06 25.

Partager cet article
Repost0

SILO 2020 : Avec les botanistes Bernard Suprin et Hélène Cazé

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Bernard Suprin sur le Deck au SILO 2020 avec la journaliste Stéphanie Chenais

Bernard Suprin sur le Deck au SILO 2020 avec la journaliste Stéphanie Chenais

Hélène Cazé

Hélène Cazé

Soyons nature !

Bernard Suprin était consultant en études et formation, mais aussi prospecteur botaniste, spécialiste de l'étiquetage botanique passionné de photographie. Il a retrouvé en mai 2002 le Pittosporum tanianum réputé disparu. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la botanique néo-calédonienne et du « Guide botanique du jardin Lacroix à Dumbéa ». « Mille et une plantes en Nouvelle-Calédonie », le livre de poche préféré des randonneurs, son précédent ouvrage, est un guide botanique de terrain pour faciliter la reconnaissance des espèces traitées en détail dans ses précédents ouvrages « Plantes du littoral en Nouvelle-Calédonie » et « Florilège des plantes en Nouvelle-Calédonie » qui ont eu un grand succès et reçus le prix POPAI 2013 au salon international du livre océanien.

Bernard Suprin est aussi le porte-parole du pourpier c’est une plante riche en nutriment qui était utilisé au quotidien dans l’antiquité. Elle contient une bonne dose d’oméga, aime-t-il préciser. Pourquoi le pourpier a-t-il été oublié ? Botaniste de terrain Bernard Suprin est passionnant et passionné, il a réveillé le milieu des botanistes avec ses nombreux ouvrages qui font référence. Je ne suis pas un scientifique dit-il, mais il est plus que ça. Il a un projet, il a toujours un projet en gestation. C’est encore secret mais le thème sera les lieux insolites qu’il a découverts ou redécouverts sur le terrain.

Photo d'une conférence de Bernard Suprin au Rex en 2019 et un échantillon des ses ouvrages
Photo d'une conférence de Bernard Suprin au Rex en 2019 et un échantillon des ses ouvrages

Photo d'une conférence de Bernard Suprin au Rex en 2019 et un échantillon des ses ouvrages

Hélène Cazé, botaniste spécialiste en espèces de forêt sèche, comme Bernard Suprin nourrit une véritable passion pour les plantes, surtout les espèces endémiques. Avec son livre indispensable pour créer son jardin calédonien, elle à taper dans mille, ses fans son nombreux. Cette édition a été soutenue par la province Sud. C’es est une source indispensable de conseils et astuces pour avoir, chez soi, un véritable jardin 100% local.

Créer son jardin calédonien par Hélène Cazé

Ce guide présente une centaine d’espèces locales et ornementales originales, faciles à cultiver et disponibles en pépinières. Pour chaque espèce, toutes les informations sont rassemblées sur une page et illustrées pour vous aider à choisir celles qui conviennent le mieux à votre jardin.

Des conseils de culture sont proposés, qui incitent à faire preuve de bon sens et de simplicité. Le but est d’obtenir un beau jardin en plantant la bonne espèce au bon endroit, d’en profiter davantage en simplifiant son entretien, de préserver la santé des enfants qui y jouent, en adoptant des pratiques respectueuses de la nature. Tout ceci devrait vous apporter satisfaction et joie.

Hélène Cazé en dédicace au SILO 2020

Hélène Cazé en dédicace au SILO 2020

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>