Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les aventures de Friedrich Cloppe

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Jean Guiard 448

"Les aventures de Friedrich Cloppe en Polynésie" de Jean GUIART

    Ce livre est une œuvre de fiction. L'auteur imagine un personnage, Friedrich Cloppe, né à Hambourg un peu avant 1940. Après plusieurs péripéties, il se retrouve en Polynésie où il s'investira pour gérer au mieux un territoire techniquement en état de faillite.

Anthropologue et océaniste, né en 1925 à Lyon, Jean Guiart a vécu à Nouméa où en 1997 il a fondé Rocher-à-la-Voile, sa société d'édition avant de s'installer à Tahiti. Il a été directeur d'études à l'École Pratique des Hautes Etudes (EPHE) et de 1973 à 1988, directeur du Laboratoire d'ethnologie du Musée de l'Homme. Il fréquente la Polynésie depuis 1947 et y a suivi de près toutes les crises politiques. Il se dit observateur privilégié de la vie politique tahitienne et s'autorise à dénoncer les dérives du système polynésien, comme celui calédonien quand le personnage fait un bref passage en Nouvelle-Calédonie

Ses intérêts de recherche sont les arts et les religions de l'Océanie, en particulier de Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu (ex-Nouvelles-Hébrides). Il a fait une importante contribution à l'étude de la société canaque.

Voir mon article complet sur CalédonianPost http://www.caledonianpost.com/des-ouvrages-de-lanthropologue-oceaniste-jean-guiard#axzz2rGppRqTY

Bonne année aux asiatiques qui visitent mon blog en particulier aux vietnamiens "Chuc mung nam moi"

Kinh Chuc Tân Xuân

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article

Repost 0

Nouvel An Vietnamien : Têt Nguyên Dán

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Année du cheval 2

Le 31 janvier, nous entrerons dans l’année du Cheval. Pour les Vietnamiens, le passage au nouvel an Asiatique est l’occasion d’une célébration particulière, la fête du Têt, au cours de laquelle les esprits des ancêtres reviennent sur terre le temps d’une unique journée. Au Vietnam et partout où réside sa diaspora, on fête l’événement à grand renfort de fleurs, de pétards et de banh chung. À Nouméa dans les foyers des calédoniens d’origine vietnamienne on fêtera le réveillon jeudi 30 janvier. Quelques pétards fuseront probablement.  

Têt Nguyên Dán plus généralement appelé Têt, est le Nouvel An Vietnamien. C’est incontestablement la fête la plus importante et la plus populaire du calendrier vietnamien : elle marque le début de l’année, et apporte le renouveau. Ce jour, tous les vietnamiens fêtent leur anniversaire, on efface les compteurs et on repart de zéro. Le Têt mêle le culte des ancêtres, le culte du foyer. Plusieurs jours sont nécessaires à sa préparation : offrandes, visite des ancêtres, repas familial.

La fête du Têt célèbre l’arrivée du printemps selon le calendrier traditionnel chinois et tombe le même jour que la Fête du Printemps (chinoise) plus communément connue sous le nom de « Nouvel An Chinois ». Il arrive cependant qu’il y ait des différences (d’une journée) dans la date résultant du décalage horaire (d’une heure) entre Pékin et Hanoï.

Voir mon article sur Calédonian Post : http://www.caledonianpost.com/le-nouvel-vietnamien-annee-du-cheval#axzz2rGppRqTY

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

L'aquarium de Nouméa et les tortues marines

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Grand bacNos tortues se plaisent bien en Nouvelle-Zélande !

Dans le cadre de ses animations d’été l’aquarium de Nouméa propose divers animations. Ce jeudi je me suis rendu à celle concernant les tortues marines. Cet exposé très intéressant, autant pour les petits que les grands, nous apprend beaucoup de choses sur ces animaux que l’on croit connaître. Mais j’avais oublié qu’il n’existe que sept sortes de tortues marines dans le monde et que l’on peut en croiser cinq sous nos latitudes. La plus impressionnante, la tortue luth, dont l'origine date de l'époque des dinosaures et qui est maintenant une espèce gravement menacée d'extinction, peut faire près d’une tonne et 2m à 2.50m de long. Sa carapace est faite d’un cuir dur et non d’écailles.

La partie la plus intéressante de l’exposé de l’animateur de l’aquarium des lagons fut celle ou il parle de celles qui vivent et pondent chez nous comme la tortue « grosse tête ». Bourail est un des rares sites de reproduction de cette espèce. Sachant que la tortue ne se reproduit qu’en retournant d’où elle est née après 15 ou 30 ans de vie et que une sur mille survie après la naissance. Il est important de leur fiche la paix et d’aider les associations qui luttent pour préserver l’espèce. Notez encore que la tortue femelle cesse de se nourrir sept mois durant pour faire le voyage et venir pondre au pied du bonhomme. De plus, il faut savoir qu’elle ne nourrira de nouveau qu’une fois revenue sur son lieu de vie, la pointe de l’Australie par exemple. L’expérience de nos tortues « grosse tête » relâchées avec des balises a été très instructive pour les chercheurs qui ont découverts qu’elles aimaient la Nouvelle-Zélande. Voir ci-dessous cette histoire que l’on trouve sur le site de l’Aquarium des Lagon... Suite de cet article sur CaledonianPost : http://www.caledonianpost.com/#axzz2pUnnM1Xj

moi en reportage 23-01-2014

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

La Nouvelle-calédonie pour ceux qui aiment la glisse

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

 


     

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

Les Américains en Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

 

23 mars 2012 avec mon épouse Hagen 1942

Photo : avec mon épouse mars 2012 château HAGEN expo 1942

Le 19 septembre, date anniversaire du ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France libre, le musée de la Seconde Guerre mondiale a été inauguré. Ce nouveau lieu a pu voir le jour grâce à une collaboration active entre la Ville de Nouméa et la province Sud. Je n’avais pas encore eu l’occasion de m’y rendre. C’est fait depuis ce vendredi après-midi en pré-alerte cyclonique mais je ne suis pas déçu. Ce musée était indispensable dans un pays tellement marqué par la Seconde Guerre mondiale et le séjour des Américains sur le Caillou.

Voir mon article sur Caledonianpost sur ce sujet http://www.caledonianpost.com/musee-de-la-2nde-guerre-mondiale/#axzz2pUnnM1Xj

lien vers provence Sud musée de la Seconde Guerre mondiale http://www.noumea.nc/actualites/musee-de-la-2nde-guerre-mondiale

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

La Bulle

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

poisson 077    LA BULLE

 

Une Bulle qui claque

Une bulle qui craque

A la surface d’une eau qui dort

Pour faire miroir au soleil d’or

Cette bulle éclate et réveille

Un castor en plein sommeil

Au bord d’un petit étang

Perdu au milieu des champs

C’est aussi à une petite grenouille

Que la bulle a fichu la trouille

Elle observe de ses gros yeux

Le floc. Est-ce qu’il pleut ?

Ce sont bientôt tous les habitants

Peuplant le bord de l’étang

Qui s’agitent ou qui s’envolent

Ou coassent ou bien bourdonnent.

Puis tout à coup, c’est le silence.

Une nouvelle bulle s’avance.

A peine émergée, elle claque aussitôt

Effrayant illico tous les badauds.

Qui est ce monstre de l’étang

Que nul ne voit mais qu’on entend ?

C’est un tout petit poisson

Tout rouge et tout mignon 

Qui fait des rôts de bulles d’air

En digérant un petit ver.

De Joël PAUL

Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

Des arbres de Brocèliande aux sculptures de Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

A la rue au marché

En 2006, je me suis rendu pour la première fois sur la terre de mes ancêtres du coté maternel en Bretagne. Un court séjour dans le Morbihan près de Carnac. Mon grand-père était natif de Crach canton de Sainte-Anne D’Auray. J’ai été impressionné par l’endroit et les légendes que j’avais déjà lu avec Jean Markale. L’exposition « A la rue », des sculptures contemporaines qui voyagent de village en village sur la Grande Terre a atterri (par miracle) Baie de la Moselle  à Nouméa me fait penser à cette légende des arbres qui marchent. En Nouvelle-Calédonie ce sont les œuvres d’art, des sculptures monumentales qui se déplacent. Les œuvres d’Adjé, ito Waïa et Jean-Marie Ganeval sont magiques.

Légende des Forêts

Au Moyen Age, les forêts sont au cœur de la vie. A la fois espaces nourriciers, qui offrent leurs richesses aux hommes et aux bêtes, et réceptacles de l'imaginaire. "Comme l'homme, écrivent S. Cassagnes-Brouquet et V. Chambarlhac, dans leur magnifique ouvrage L'Age d'or de la forêt, la forêt médiévale est confrontée à ce combat permanent que se livrent entre elles les forces du Bien et du Mal."

Demeures traditionnelles des fées, des nains, des ogres et des enchanteurs, elles n'appartiennent pas au monde ordinaire. Ceux qui s'y aventurent y font des rencontres étranges et, parfois, fatales. Elles constituent aussi l'ultime refuge des proscrits, des lépreux et des pestiférés, des brigands et des justiciers, qui se fondent dans leurs immensités. Comme elles accueilleront les maquisards, pendant l'occupation. C'est celle de Lancelot du lac et de Robin des bois, de Merlin l'enchanteur et de la fée Viviane, de Mélusine et de Morgane. Celle de Macbeth et des arbres qui marchent. De guerre lasse, l'Eglise finira par y loger à son tour ses saints et ses anges. Et ses ermites, car la forêt représente pour eux la version tempérée de l'épreuve du désert... Suite de cet article sur http://www.caledonianpost.com/les-sculptures-qui-marchent/#axzz2pUnnM1Xj

 Expo :   http://www.caledonianpost.com/lart-contemporain-au-pays-des-sculpteurs/#axzz2pUnnM1Xj

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

Un îlot de rêve à 20 mn de Nouméa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ténia

L'îlot Ténia

A la barre d'Ekué EkuéJe devais faire un article illustré avec mes propres photos de cet îlot paradisiaque mais avec des rafales à 30-35 nœuds, je n’ai pas «déjaugé» de mon salon mais j’ai néanmoins trouvé une petite vidéo qui vous donnera peut-être envie d’y aller et un lien vers le site d’un taxi boat où vous trouverez de merveilleuses photos.    

Situé à 20mn de bateau à partir de Bouraké à Boulouparis, l'îlot Ténia est une destination rêvée pour profiter des richesses de cette aire de gestion durable des ressources. La faune aquatique y est dense et colorée, la nature terrestre tout aussi variée et préservée et les installations faites pour que les plaisanciers puissent en profiter sans porter atteinte à l'environnement.

Photo de moi en 2007 à la barre du Ekué Ekué pour voir les baleine à bosse dans la baie de Prony. Pour l'article complet et la vidéo suivre ce lien http://www.caledonianpost.com/tenia-un-ilot-de-reve-pour-les-vacances/#axzz2pUnnM1Xj

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

Riquet et le capitaine Bligh

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Avec Riquet

Henri Goiran, dit Riquet, n'est plus, né le 20 juin 1929 à Marseille est décédé le 02 novembre 2009. Compagnon de la Calypso Riquet Goiran est l’auteur d’un ouvrage intitulé Compagnons de la Calypso dans lequel il raconte l’épopée de l’équipe Cousteau dont il a été, avec son copain Canoë, un des premiers participants. Bien qu’il ait passé son enfance en Indochine (tout comme Jacques Mayol), c’est à Marseille où il est né qu’il est retourné très jeune. Il a embarqué en 1952 sur la Calypso pour le chantier archéologique du Grand Congloué, près de Marseille, puis il a participé en 1954 au tournage du Monde du silence, en mer Rouge et dans l’océan Indien. L’association Salomon a embarqué ce frère de la côte pour ces recherches de Lapérouse tous ceux qui l’ont approché s’en souviennent avec émotion. J’ai eu cette chance de courts moments quand il faisait comme moi quelques longueurs au CNC mais surtout au cours de ses conférences. Riquet Goiran admirait Bligh, le marin extraordinaire. Le Fletcher d’ Hollywood ce n’était pas son homme. Il fallait l’entendre raconter le périple de Bligh ou mimer l’oiseau marin qui regarde le mousse, l’un des marins affamés du canot grimper au mat un couteau dans les dents. Riquet était quelqu’un que l’on oubli jamais. Ci-dessous, l’histoire de Bligh, une des versions et la présentation du livre de Riquet Goiran.

Suite de cet article http://www.caledonianpost.com/henri-goiran-dit-riquet-et-le-capitaine-bligh/#axzz2pUnnM1Xj

Photo Riquet et moi du 8 septembe 2007 dans une librairie de Nouméa

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article

Repost 0

Les tapas d'Océanie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Tapa 540

Tapa étoffe du pacifique

Les tapas sont fabriqués dans toutes l’Océanie. Les techniques sont parfois différentes, les plantes utilisées aussi mais ce travail d’une fibre végétale, donc du vivant, nécessite de tenir compte de la lunaison pour récolter l’écorce et la travailler. L’espèce la plus connue est le Mûrier à papier (Broussonetia papyrifera) est un arbre caduque dioïque originaire du sud-est asiatique.

Le mûrier à papier peut mesurer jusqu'à 15m de haut. De croissance assez rapide, il apprécie les environnements secs et pauvres. Se propage assez facilement et peut devenir invasif. L'espèce étant dioïque, on doit impérativement planter un mâle et une femelle pour obtenir des fruits.

L'écorce est composée de fibres très résistantes et permet de faire du papier de haute qualité. Les jeunes feuilles et rameaux peuvent nourrir les cerfs, et on surnomme parfois cet arbre, l'"Arbre aux cerfs". Masi est le nom donné au mûrier à papier dans les îles Fidji, où il a été importé par les explorateurs. Son écorce y est utilisé pour faire des vêtements, aussi appelé masi, qu'on décore avec des motifs traditionnels. Ces vêtements sont portés lors de cérémonies importantes (naissance, mariage, enterrement)... suite de cet article http://www.caledonianpost.com/tapa-letoffe-du-pacifique/#axzz2pUnnM1Xj

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>