Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Okaï et Choda de l’auteure calédonienne Evelyne André-Guidici lauréate de Livre mon ami

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Okaï et Choda de l’auteure calédonienne Evelyne André-Guidici lauréate de Livre mon ami

Le roman calédonien Okaï et Choda qui a remporté le prix Livre, mon ami, décerné par les élèves de CM2 et de 6e du Caillou.

8 575 élèves de CM2 et de 6e ont participé au scrutin cette année. Bravo . JP

PS : Le dernier prix pour un ouvrage calédonien datait de 2002. JP

 

Okaï et Choda 

Evelyne André-Guidici

Thème : fantastique

Editeur ; collection ; année : Humanis ; sans objet ; 2016

Alors qu’ils s’enfuient de chez eux, Ken et Jaëm empruntent la route de l’ancienne légende. Il paraît qu’au centre de l’île se trouve un camp mené par un maître, l’Okaï, et que les jeunes gens de cet endroit s’entraînent à combattre les démons qui cherchent à envahir la Terre.

Pour parvenir à se faire accepter par ce groupe, Ken et Jaëm devront survivre aux épreuves de la terre, de l’air, de l’eau et du feu. Ils devront aussi prendre garde aux sentiments que leurs aventures font naître. Ken ressent-il plus que de l’amitié pour la belle Tehei ? La haine de Jaëm pour le ténébreux Varen ne cache-t-elle pas d’autres émotions ?

"Ce roman d’heroic fantasy haletant, largement pourvu d’illustrations en couleurs, se destine aux préadolescents et adolescents. Il puise avec bonheur dans l’imaginaire incomparable de la culture kanak de Nouvelle-Calédonie". Luc Deborde l'éditeur 

Edition Humanis pour commander en ligne ou chez les libraires calédoniens

« Super nouvelle : notre ouvrage Okaï et Choda obtient le premier prix du concours de lecteurs "Livre mon ami". Félicitations à l'auteure et à l'illustratrice !! » LD

« Super nouvelle : notre ouvrage Okaï et Choda obtient le premier prix du concours de lecteurs "Livre mon ami". Félicitations à l'auteure et à l'illustratrice !! » LD

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article

Repost 0

La pieuvre pour les auteures ou le poulpe pour les auteurs bientôt : rendez-vous à Poindimié

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La pieuvre pour les auteures ou le poulpe pour les auteurs bientôt : rendez-vous à Poindimié

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Nicolas Kurtovitch débutera très prochainement une résidence d'écriture à Shanghai

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nicolas Kurtovitch débutera très prochainement une résidence d'écriture à Shanghai
Le poète Li Po

Le poète et romancier Nicolas Kurtovitch débutera très prochainement une résidence d'écriture à Shanghai pour deux mois, septembre et octobre. Des millions de Chinois l’attendent comme l’atteste cette affiche géante dans une avenue de la mégalopole.

Son message avant de partir pour la Perle de l'Orient:

" Nul doute que les ombres joyeuses de Li Po, Han Chan et Lao She viendront marcher non loin de moi, j'espère qu'à l'occasion ils m'accordent un peu de leur savoir être."

N. Kurtovitch

 Montage avec une photo de Nicolas Kurtovitch by Les Maiden

Photos de la MLNC avant le grand départ avec la remise du recueil "Sillages" de l'AENC à Wang Anyi, présidente de l'Association des écrivains de Shanghai Photos de la MLNC avant le grand départ avec la remise du recueil "Sillages" de l'AENC à Wang Anyi, présidente de l'Association des écrivains de Shanghai
Photos de la MLNC avant le grand départ avec la remise du recueil "Sillages" de l'AENC à Wang Anyi, présidente de l'Association des écrivains de Shanghai

Photos de la MLNC avant le grand départ avec la remise du recueil "Sillages" de l'AENC à Wang Anyi, présidente de l'Association des écrivains de Shanghai

Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

Titaua PEU invité du prochain SILO 2017

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo de Tina du site Au vent des îles
Photo de Tina du site Au vent des îles

Photo de Tina du site Au vent des îles

Titaua Peu est née en Nouvelle-Calédonie en 1975 : elle s'est installée avec sa famille à Tahiti au début des années 80.

En 2003, Titaua Peu devenait à trente-quatre ans la plus jeune auteure et femme tahitienne à être publiée, avec "Mutismes" (Haere Po). Aujourd’hui, treize ans plus tard, elle livre son deuxième opus, "Pina", un roman de la maturité. Il y a treize ans déjà, Titaua Peu cassait le mur du silence : « Le manque de paroles dans les familles tahitiennes est responsable de frustrations et de conflits ». Ce deuxième roman prolonge et creuse le sillon de l’exhumation des « non-dits, des silences [qui] résonnent ; la communication est rétablie et la pensée est libérée. Alors le mutisme se fait parole, délie ses mots et nous enseigne à réapprendre à dire la souffrance. » Aujourd’hui, à travers ces 360 pages arrachées à la douleur et à la souffrance de l’écriture, elle se déjoue des apparences tout en maintenant ce lien aux mêmes thématiques, comme un leitmotiv lancinant, incontournable. Son écriture, engagée et combattive, reste portée par un sentiment de colère. Par ailleurs militante féministe et indépendantiste, son message est le suivant : « c‘est l’ignorance qui mène à la violence ». Son inquiétude ? : « Le Tahitien ne s’exprime toujours pas sur ce qu’il ressent. »

Pina, disponible ici : Suivre ce lien

Titaua PEU invité du prochain SILO 2017

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article

Repost 0

Les prix du salon de Ouessant 2017

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les prix du salon de Ouessant 2017

Le lauréat du Concours de Nouvelles Insulaires 2017 catégorie Adulte est :

Yannick  CENDROWSKI de Lyon, 30 ans, pour sa nouvelle intitulée : "Larmes arctiques". C'est le premier prix délivré. Lire le palmarès complet dans cet extrait du télégramme ci-dessous.

Plusieurs ouvrages liés à la Nouvelle-Calédonie en lice pour le prix insulaire d'Ouessant (littérature et sciences).

- L’écrivain, de Yannick Jan (Roman, éd. Jardin secret, 2016)

- Se donner le pays – Paroles jumelles, de Déwé Gorodé et Imasango (Recueil de poésie, éd. Bruno Doucey, 2016)

- La Dette, d'Isabelle Flamand (Roman, éd. L'Harmattan, 2017)

- La Nouvelle-Calédonie face à son destin, collectif, dir. Séverine Bouard (éd. Karthala-IAC-GEMDEV, 2016)

cliquez sur l'image pour une meilleure définition

cliquez sur l'image pour une meilleure définition

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Tanna, Kwerya, Itonga: Histoires océaniennes au Vanuatu de Gérard Plommée

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo Facebook Alliance Française

Photo Facebook Alliance Française

Gérard Plommée, auteur de "Tanna, Kwérya, Itonga" jeudi 24 août 2017 a partagé avec beaucoup de passion sa connaissance de l'île de Tanna à l'Alliance Française de Port Vila.

Son ouvrage paru en 2012 est actuellement en vente à l'Alliance Française.

Il se présente sur le site Harmattan

« D'abord formaté enseignant, je suis toujours resté au sein de mon ministère d'origine Education nationale, mais j'ai eu un parcours atypique (détaché auprès des Affaires étrangères, des DOM-TOM, de la Culture). Formaté ensuite archiviste, j'ai plus tard repris des études universitaires pour être historien spécialiste du XVIIIe siècle et travailler dans le patrimoine; depuis vingt ans, j'écris dans ces deux domaines articles et livres pour ma région Maine-Anjou-Perche.

Longtemps résident dans l'archipel Nouvelles-Hébrides Vanuatu (dix années de ma vie), j'y ai travaillé dans le cadre de la francophonie et j'ai créé une Association "Ecoles Sarthe Tanna" en 2004 afin d'aider matériellement les écoles francophones du Vanuatu. »

"Tanna, Kwérya, Itonga"

Tanna, située au sud de l'archipel du Vanuatu, témoigne des apports successifs mélanésiens et polynésiens. Sa singularité demeure encore vivace en ce début de XXIe siècle, ses habitants continuant de perpétuer fièrement leurs coutumes au travers de fêtes traditionnelles exceptionnelles dans les chants, les costumes et les danses. Récits des îliens, histoire, géopolitique et témoignage de l'auteur alimentent cet essai sur cette terre du bout du monde.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article

Repost 0

Christian ROBERT l’incontournable invité du prochain SILO 2017

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Christian ROBERT l’incontournable invité du prochain SILO 2017
Christian ROBERT l’incontournable invité du prochain SILO 2017

Le SILO édition 2017 se tiendra à Poindimié du 28 septembre au 1 octobre

Christian ROBERT

 En 1991, Christian Robert fonde la maison d’édition "Au vent des îles". Basée à Tahiti, la structure a pour ambition la publication d’auteurs polynésiens et la parution de livres ayant trait à l’Océanie. La collection "Culture océanienne" compte aujourd'hui une vingtaine de titres.  En 2004, Christian met en place une politique de distribution en métropole, puis peu de temps après, infléchit sa ligne éditoriale pour s'ouvrir aux écrivains de l'ensemble du Pacifique. Grâce à un important programme de traduction d’auteurs océaniens anglophones, "Au vent des îles" participe aujourd'hui activement aux échanges culturels au sein de la région Pacifique.  L'éditeur possède un catalogue d’auteurs qui réunit, entre autres, Dewe Gorode, Nicolas Kurtovitch, Chantal T. Spitz, Moetai Brotherson, Albert Wendt, Patricia Grace et Witi Ihimaera. Il est l'éditeur de deux de nos invités : Russell Soaba (Papouasie Nouvelle-Guinée) et Titaua Peu (Polynésie française).

 Christian Robert vient régulièrement au SILO et le Salon du livre de Tahiti, dont il est l'organisateur, est un partenaire fidèle du salon calédonien.

 Le lancement de l'ouvrage Tiki qui était très attendu est son actualité du moment.

 Le livre Tiki paraît en coédition Au vent des îles et le Musée de Tahiti et des îles. Pas moins de 248 pages pour lever le voile sur le symbole fort de la culture polynésienne. Connaissance qui, jusque là, a été jalousement gardé par les prêtres et les chefs anciens. (voir photo de Tara Hiquily coauteur et le livre exposé)

L’actualité du moment pour l’éditeur Christian Robert c’est le lancement de Tiki hier soir."Premier ouvrage inédit sur les Ti'i ou Tiki, reflet de l'exposition éponyme, tente de lever le voile sur le mystère qui entoure ces statues anthropomorphes, emblématiques de la Polynésie." Tara Hiquily Conférence de presse de lancement, en présence de Miriama Bonno, Directrice du musée ; Tara Hiquily, coordinateur et Bruno Saura, co-auteur de l'ouvrage.
L’actualité du moment pour l’éditeur Christian Robert c’est le lancement de Tiki hier soir."Premier ouvrage inédit sur les Ti'i ou Tiki, reflet de l'exposition éponyme, tente de lever le voile sur le mystère qui entoure ces statues anthropomorphes, emblématiques de la Polynésie." Tara Hiquily Conférence de presse de lancement, en présence de Miriama Bonno, Directrice du musée ; Tara Hiquily, coordinateur et Bruno Saura, co-auteur de l'ouvrage.
L’actualité du moment pour l’éditeur Christian Robert c’est le lancement de Tiki hier soir."Premier ouvrage inédit sur les Ti'i ou Tiki, reflet de l'exposition éponyme, tente de lever le voile sur le mystère qui entoure ces statues anthropomorphes, emblématiques de la Polynésie." Tara Hiquily Conférence de presse de lancement, en présence de Miriama Bonno, Directrice du musée ; Tara Hiquily, coordinateur et Bruno Saura, co-auteur de l'ouvrage.

L’actualité du moment pour l’éditeur Christian Robert c’est le lancement de Tiki hier soir."Premier ouvrage inédit sur les Ti'i ou Tiki, reflet de l'exposition éponyme, tente de lever le voile sur le mystère qui entoure ces statues anthropomorphes, emblématiques de la Polynésie." Tara Hiquily Conférence de presse de lancement, en présence de Miriama Bonno, Directrice du musée ; Tara Hiquily, coordinateur et Bruno Saura, co-auteur de l'ouvrage.

Christian Robert aux derniers Silo à l'ADCK photos JP (en cliquant sur l'image "c'est plus meilleur beaucoup mieux")Christian Robert aux derniers Silo à l'ADCK photos JP (en cliquant sur l'image "c'est plus meilleur beaucoup mieux")
Christian Robert aux derniers Silo à l'ADCK photos JP (en cliquant sur l'image "c'est plus meilleur beaucoup mieux")Christian Robert aux derniers Silo à l'ADCK photos JP (en cliquant sur l'image "c'est plus meilleur beaucoup mieux")

Christian Robert aux derniers Silo à l'ADCK photos JP (en cliquant sur l'image "c'est plus meilleur beaucoup mieux")

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

Marcel MELTHERORONG invité du prochain SILO 2017

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo JP à Bernheim

Photo JP à Bernheim

Marcel MELTHERORONG invité du prochain SILO 2017

Le SILO édition 2017 se tiendra à Poindimié du 28 septembre au 1 octobre

 Né en 1975 en Nouvelle-Calédonie au sein d'une famille vanuataise émigrée, Marcel Melthérorong fait ses études à Bourail avant de quitter le Caillou pour retrouver en 1994 ses racines. À son arrivée au Vanuatu, il ne parle ni le bichelamar ni la langue de Vao, le village de ses ancêtres à Mallicolo. Il se sent déraciné et entreprend alors une initiation linguistique et culturelle.  Au début des années 2000, il est recruté par le Centre Culturel du Vanuatu pour gérer durant deux ans un programme destiné aux jeunes. Il crée le Premier Festival des Arts de la Parole, et intervient depuis pour l’Alliance française dans la coordination d’événements culturels et artistiques d’envergure.  En 2007, il écrit son premier roman, "Tôghàn", publié aux éditions Alliance française du Vanuatu. Il s’agit du premier roman à avoir été écrit par un auteur vanuatais. "Tôghàn" évoque le souvenir d’années difficiles dans une sorte d’auto-fiction. Il s’agit d’une œuvre originale et sincère qui dévoile, entre ombre et lumière, les aspirations d’une jeunesse océanienne en perte de repères.  Marcel est remarqué en 2007 par Jean-Marie Gustave Le Clézio, qui vient alors d’écrire "Raga, le Continent invisible", où il est question de l’île de Pentecôte en particulier. "Nagaemas", son second roman est paru en 2013.

Tôghàn

"avec Marcel Melthéorong, la famille de la littérature francophone s’enrichit d’une voix nouvelle, originale …"

J.-M.-G. Le Clézio

Résumé : Le Camp Est, prison de Nouméa — l'île de l'oubli — où Tôghàn doit séjourner quelques mois, semble une « réduction » de l'Océanie ; le monde des îles s'y concentre dans sa diversité et sa richesse humaine : originaires de Malakula, comme les parents de Tôghàn, ou d'Ambrym comme David, Wallisiens comme Sefo, Kanaks … tous laissés pour compte de la ville proche, Babylone-la-grande … chacun porteur d'une histoire et de valeurs durement éprouvées par l'emprise occidentale.

Cette retraite involontaire, et les rencontres qu'elle permet, contraignent Tôghàn à s'interroger sur les causes de la peine qu'il purge, et sur le cours qu'il entend donner aux jours qui suivront sa sortie du Camp Est ; il décide, contre l'avis de son père, de gagner le Vanuatu : « et si je veux aller là-bas, c'est pour apprendre la coutûme, c'est pour apprendre la langue … »

Auteur : Marcel Melthérorong dont la famille est d’origine vanuataise est né en 1975 à Nouméa. Il a vécu toute sa jeunesse en Nouvelle-Calédonie et a fait ses études à Bourail. En 1994, il quitte le territoire français et s’installe à Port-Vila, capitale du Vanuatu où il devient l’un des acteurs les plus dynamiques de la vie culturelle ; il participe régulièrement à l’organisation des plus grandes manifestations musicales de la capitale dont Fest’Napuan, la Fête de la Musique et FrancoSonik. Il est lui même musicien et a créé deux groupes très remarqués : XX Squad et Kalja Riddim Klan.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article

Repost 0

Samuel Wallis raconté par l’historien Philippe Prudhomme

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La photo de Philippe Prud'homme  (article de Tahiti-Infos)
La photo de Philippe Prud'homme  (article de Tahiti-Infos)

La photo de Philippe Prud'homme (article de Tahiti-Infos)

Samuel Wallis, né le 23 avril 1728 près de Camelford, dans les Cornouailles. Il est mort le 21 janvier 1795 à Londres. C’était est un navigateur et explorateur britannique du XVIIIe siècle.

Il a continué les explorations entreprises par John Byron avec les navires Dolphin et Swallow.

Il abordera en 1767, au nord-est des Fidji, une île qui est baptisée en son honneur : Wallis (au sein des royaumes de Wallis-et-Futuna). C’est à peu prés les seules choses que l’on connait de ce navigateur. Mais en lisant l’ouvrage de Philippe Prud’homme on devrait en apprendre beaucoup plus.

Philippe Prudhomme, qui a déjà consacré plusieurs ouvrages à Bougainville, ce dernier ouvrage permettra de mieux comprendre la personnalité et le rôle de Wallis dans la rencontre entre deux cultures. Voir ci-dessous l’extrait d’un journal tahitien qui dévoile le contenu du dernier livre de l’historien. JP

Extrait de l’article de Tahiti infos consacré à ce livre rédigé par Delphine Barrais :

Philippe Prudhomme signe un ouvrage sur le navigateur Samuel Wallis

PAPEETE, le 17 août 2017 - "Il y a 250 ans, le 19 juin 1767, Samuel Wallis était le premier navigateur européen à découvrir les charmes et les mœurs du peuple de Tahiti", rappelle Philippe Prudhomme dans un ouvrage sur l’explorateur. À cette occasion, l’auteur "rétablit les choses" sur cette période de l’histoire qu’il considère comme un "choc culturel".

"Ils se sont comportés comme des pillards, des soudards et des paillards", assure Philippe Prudhomme, l’auteur de Samuel Wallis, explorateurs de l’Océanie du siècle des Lumières, en parlant de l’équipage du HMS Dolphin et de son capitaine. Avec son ouvrage, il veut "remettre les pendules à l’heure". Il n’entend pas rendre hommages aux faits et armes du célèbre navigateur mais "rétablir les choses" avec un texte, "peut-être un peu à charge".

Samuel Wallis, fidèle serviteur de la Couronne, est un navigateur anglais qui est arrivé en Polynésie le 19 juin 1767, il y a 250 ans. À cette occasion, Philippe Prudhomme revient sur l’homme, sur la préparation de l’expédition, sur l’expédition en elle-même, parlant de la médecine et de l’hygiène, de l’astronomie et de la navigation, puis, dans un second temps de l’arrivée dans la baie de Matavai, de la rencontre entre deux civilisations.

"L’équipage du Dolphin est arrivé dans la baie de Matavai dans des conditions dramatiques", rapporte Philippe Prudhomme. "Ils étaient tous plus ou moins malades, y compris Wallis et son second. Ils ont failli s’échouer sur le récif et ils avaient la trouille car l’île était peuplée. Il faut se remettre dans le contexte, ils arrivaient sur cette île un peu comme on arrive sur la lune, ils ne savaient rien."

L’auteur assure que "la réalité a été tragique et que l’on a interprété la découverte". D’après lui, Samuel Wallis et son équipage ont "pillé les ressources tahitiennes. Et je ne parle, en plus, des maladies vénériennes qu’ils ont apportées"... Suite Tahiti infos

Philippe Prudhomme est historien, il a enseigné l’histoire dans plusieurs îles françaises de l’océan Pacifique et Indien.

Voir aussi Samuel Wallis format kindle d’où provient le portrait de wallis d’illustration

Quelques unes de ses autres parutions :

Samuel Wallis raconté par l’historien Philippe Prudhomme

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article

Repost 0

Bastien LALLEMANT invité du prochain SILO 2017

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Bastien LALLEMANT invité du prochain SILO 2017
Bastien LALLEMANT invité du prochain SILO 2017
Bastien LALLEMANT invité du prochain SILO 2017

Le SILO édition 2017 se tiendra à Poindimié

du 28 septembre au 1 octobre

Image en Une du journal JSD octobre 2015 et au salon du livre de Polynésie en 2015 (photo de lire en Polynésie)

Bastien Lallemant est né en 1972. Enfant, il étudie la musique (solfège, piano, flûte traversière) au conservatoire de Dijon. Il se met à la guitare à 14 ans. Adolescent, il participe à différents groupes de musique. En 1991, il débute des études d’art plastique à l’Ecole Nationale des Beaux-arts de Dijon et obtient en 1998 son DNSEP avec félicitations du jury. Parallèlement, il participe dès 1994 au groupe « Les joueurs de biques » avec lequel il autoproduira trois albums, et donnera quelques 300 concerts en France. Il écrit alors ses premières chansons.

En 2002, Bastien signe un contrat d’artiste avec le label Tôt ou Tard. S’ensuivent deux albums « Les premiers instants » (2003) et « Les érotiques » (2005). Ce second disque, réalisé par Albin de la Simone, et avec la participation de Bertrand Belin, scelle une grande amitié entre les trois artistes, d’où découleront de nombreux projets en commun et des scènes partagées. C’est aussi la rencontre avec JP Nataf et Jeanne Cherhal à l’occasion du disque « Plutôt tôt, plutôt tard ». En 2007, quittant le Label Tôt ou Tard, il se rapproche du Studio Acousti (Paris), et de son directeur Alain Cluzeau. Ce dernier lui propose de coproduire son nouvel album. Accompagné d’Albin de la Simone et de Bertrand Belin, ainsi que d’autres amis musiciens, il enregistre « Le verger » qui paraît en 2010 (Quai de scène / Acousti / L’Autre Distribution). Inspiré du roman noir, « Le verger » est un recueil de douze chansons à la manière de courtes nouvelles. Le disque est unanimement salué par la critique. En outre, la tournure très littéraire que revêt l’ouvrage ouvre à Bastien de nouvelles collaborations, notamment avec des festivals de littérature tels que les Correspondances de Manosques, Paris en toutes Lettres et avec La Maison de la Poésie à Paris. En 2011 paraît son livre « Une lentille dans les cailloux », dans lequel il témoigne, sous forme de lettres à sa fille, de son métier et de son écriture. Depuis la sortie de son album « Le verger » et jusqu’à ce jour, Bastien arpente les scènes, dans différentes formules, du solo au quatuor. Parallèlement, il a initié « les siestes acoustiques », sortes de concerts très particuliers pour public endormi, et auxquelles ont participé depuis quelques 80 éditions, une centaine d’artistes et d’auteurs (dont Albin de la Simone, Bertrand Belin, JP Nataf, Jeanne Cherhal, Seb Martel, David Lafore, Holden, Peter Van Poehl, Marie Modiano, Claire Diterzi, Vanessa Paradis, Olivier Melano, Rodolphe Burger, Camélia Jordana, Vincent Delerm, Olivier Adam… ). Bastien Lallemant écrit et interprète également des musiques pour des lectures. Il a collaboré avec Denis Podalydes, plus récemment avec Arnaud Cathrine, et joué ses créations à la Société des Gens de Lettres (Paris). En 2014 il crée aux côtés de François Morel et Eric Caravaca "Correspondances de Robert Doisneau" qui sera repris en compagnie de Daniel Pennac et Emmanuel Noblet. Dans le même temps il participe à "Lazare mon amour" de et avec Gwenaëlle Aubry, en compagnie de Théo Hakola, Maëva Le Berre et Léopoldine Hummel.

Depuis 2011, il collabore avec le dessinateur et auteur de BD, Charles Berbérian pour des « concerts dessinés ».

Bastien a participé à la dernière édition du SILO. Il devrait revenir à Poindimié pour enregistrer une sélection de berceuses kanak. 

Imaginée en 2010 par Bastien Lallemant, les Siestes Acoustiques se sont, depuis, baladées aux quatre coins de la France, de l'Europe voir même du Monde.

De la mensuelle Siestes dominicale au Théâtre de la Loge à Paris ou juste à coté de chez vous, Bastien et sa bande offrent à ceux qui le souhaitent, une heure hors du temps, hors du monde, en douceur et en musique.

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>