Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveauté Au Vent des Îles MÉRIDIEN ZÉRO, roman d’Olivier Mourareau.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nouveauté Au Vent des Îles MÉRIDIEN ZÉRO, roman d’Olivier Mourareau.

« Bleu, larvé dans son canapé, déambule avec paresse devant les programmes insignifiants du télécran. Le président est mort sous des mégaoctets d’insultes mais il s’en inquiète peu, il est en rade de clopes. Au travail règne l’ambiance tortionnaire des cols blancs rangés en batterie, répondant à des ordres brûlants depuis leurs cubiques. Il se sent claquemuré dans cette ville ravagée. Bientôt elle l’aura englouti comme ces millions d’existences anonymes. Un documentaire lui murmure « TA-HI-TI » et ces trois syllabes font tilt dans sa tête de branlomane végétatif. Intérieurement, c’est l’appel de la forêt. Dehors — le déluge. Lui rêve de troquer une nécropole pour de délicieux jardins abandonnés mais ni Rose, sa belle revenue en train du Sud, ni Trézor son bichon maltais obsédé, ne semblent convaincus par ces idées saugrenues. Leur embrigadement spontané en quête de pays neuf reste conditionné par l’avachissement moutonnier de nos aventuriers autoproclamés.»

Écrit par MOURAREAU. Disponible à la librairie Calédo Livres

 

 

Né à Tahiti d’un père breton alcoolique auto-terminé et d’une mère chinoise, bourgeoise assumée, Mourareau fêtait ses deux mois d’existence à la chute de l’URSS, a été télé-témoin la France de 1998, du 11 septembre et de Lehman-Brothers. Il a grandi sur une île paumée et a étudié sans conviction ni docilité dans une grande école quelconque. Fonctionnaire éphémère, il a démissionné pour répondre à l’appel de la Start-up Nation.

 

Autre Nouveauté Au vent des Îles

Publié par Plon en 1895, ce livre d’aventures représente ce que les mers du Sud ont suscité de plus curieux et de meilleur. À bord de la Boussole, William Leblanc nous transporte de la Normandie aux îles Marquises, au milieu du XIXe siècle.

 

 Curieux de tout, il a participé à des combats entre tribus, sillonné tous les sentiers de l’île de Nuku Hiva, vécu dans l’intimité de ses habitants, assisté à certaines pratiques rituelles jamais décrites avant lui. De surcroît, il conte de manière admirable et avec force détails le destin inouï de son ami d’enfance, Adolphe Bénard, un Français obligé de quitter son pays, aventurier échoué́ à Nuku Hiva après de nombreux exploits au Pérou, et devenu « Manou Tavayé », l’Oiseau blanc, futur grand chef de la tribu des Atitoka.

 

 

 

Écrit par William Leblanc.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Salon du Livre 2020: Le Ministère de l’Outre-mer et Outremers 360 lancent le concours Ecrire un poème acrostiche

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Salon du Livre 2020: Le Ministère de l’Outre-mer et Outremers 360 lancent le concours  Ecrire un poème acrostiche

A l’occasion du salon Livre Paris, qui se déroule du 19 au 23 mars 2020, le ministère des outre-mer, en partenariat avec Outremers360°, organise un concours littéraire sur le thème acrostiche. Un concours ouvert à tout public.

 

Un acrostiche est un poème de forme brève, dont les initiales de chaque vers lues de haut en bas forment un mot en rapport avec le sujet du poème. La forme peut être rimée ou non, rythmée ou libre.

Comme Apollinaire qui a écrit des acrostiches formant le nom de sa bien-aimée Lou :

La nuit mon cœur la nuit est très douce et très blonde

O Lou le ciel pur aujourd’hui comme une onde

Un cœur le mien te suit jusques au bout du monde

 

Le concours ACROSTICHES 2020 propose aux participants de rédiger un poème formant le mot OUTRE MER !

Et décrivant la représentation ou le sentiment du rédacteur par rapport aux territoires ultramarins. Qu’évoque pour vous le mot OUTREMER ? Une description ? Un sentiment ? Une appartenance ?

Décrivez-le avec vos mots, vos émotions et faites voyager les membres du jury pour tenter de gagner le grand prix littéraire du ministère des outre-mer 2020 !

 

Envoyez-nous votre plus beau poème avant le 6 mars, heure de Paris et tentez de gagner un lot de livre d’une valeur de 300 euros ainsi que la publication de votre œuvre sur le site d’Outremers 360° !

 

Pour participer, rendez-vous sur le site du ministère des outre-mer :

http://www.outre-mer.gouv.fr/concours-acrostiches-2020

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT - MALA MARIP Une soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT - MALA MARIP Une soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou
LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT - MALA MARIP Une soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou

LA NUIT DES IDÉES : MALA MARIP ("Etre vivant en langue Fwái, Hienghène) C'est avec l'ambassade de France en Nouvelle-Zélande que nous vous présentons cette année La nuit des idées avec le thème « Etre vivant »... Une opération internationale initiée par l'Institut Français, qui met en avant la réflexion et le partage des savoirs, une occasion de remettre la pensée pour tous au devant de la scène en s'émancipant des logiques de consommation culturelle.

 

Au fil de courtes interventions, nous écouterons Emmanuel Tjibaou faire vivre la coutume, Maité Siwene et/ou Stéphane Piochaud lire « une histoire de Deva », Amaury Da Cuhna nous parler de photographie, James Nikitine commenter ses images du fond des eaux, Hoel Duret évoquera l'art et le paysage.

 

Nous déambulerons au fil des œuvres avec les commentaires de la galeriste Gabriela Salgado puis nous laisserons le vivant nous chatouiller le palais avec un verre de vin naturel présenté par Guillaume Berger et le philosophe Mathieu Solier.

 

Cette soirée a été pensée et sera organisée avec certaines structures culturelles du pays : la bibliothèque Berheim, le festival Anûù-rú aboro, le Poémart, la Maison du livre, l'AFMI.

 

Retour sur l’édition en Nouvelle-Zélande :

 

La Nuit des Idées 2020 en Nouvelle-Zélande a eu lieu le 31 janvier à Wellington !

 

L’ambassade de France en Nouvelle-Zélande a présenté cette seconde édition franco-kiwi de la Nuit des Idées ! au musée Te Papa à Wellington.

 

A la tombée de la nuit, une succession d’artistes, intellectuels, scientifiques français et de la région du Pacifique, sont intervenus sous diverses formes pour exprimer ce qu’être vivant signifie pour eux et peut être aussi pour nous.

 

Le thème global pour 2020 sera "Être vivant". En Nouvelle-Zélande, le focus sera la recherche d’équilibre entre les perspectives françaises et pacifiques.

 

 « Tihei Mauri Ora » est une expression māori signifiant « Il y a de la vie ». Elle peut être interprétée de différentes façons, aussi bien comme un remerciement à la nature, qu’un appel à vivre pleinement ou encore une lueur d’espoir. Tel un reflet de notre temps, cette expression peut aussi nous reconnecter à l’urgence d’agir pour continuer de vivre en harmonie non seulement avec la nature mais aussi avec nous-mêmes.

(Voir la vidéo ci dessous après le programme)

le programme de jeudi au centre culturel à Nouméa

19h - Espaces Mwakaa - HURE MENO / Le geste de bonjour dans la coutume par Emmanuel Tjibaou

19h20 - Lecture de texte - HISTOIRE DE DEVA d’après le récit de Blaise Moimbeu & Ito Waïa, texte de Sosthène Dessange par Maïté Siwene

19h50 - déambulation vers la salle Sisia et rencontre avec les MINUTE LUMIERE du festival Anûû-rû Âboro.

20h - Salle Sisia - VIVRE DANS LE PARC OU DANS LA FÔRET La transformation du paysage par l’art par Hoël Duret

20h20 - Salle Sisia - LA VIE AU BORD DE LUMIERE - film et intervention sur les fonds marins, là où la lumière disparait par James Nikitine

20h50 - Salle Sisia - L’IMAGE D’UNE SOUCHE - Comment une image prolonge une idée de la vie dans notre expérience du monde ? par Amaury Da Cunha.

21h10 - Salle d’exposition - visite de SAUVER LE MONDE par Gabriela Salgado

21h30 - Terrasse Perui LE VIN VIVANT - impromptu par Mathieu Solier et Guillaume Berger

Entrée libre et gratuite

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Pavillon des outre-mer, un espace de 200 m2 dédié à la littérature ultramarine à Livre Paris 2020

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Pavillon des outre-mer, un espace de 200 m2 dédié à la littérature ultramarine à Livre Paris 2020

Régions, territoires et pays francophones

Livre Paris réserve chaque année une large place à la création éditoriale dans toutes les régions de la France, de l’outre-mer et des territoires de la francophonie. Les éditeurs régionaux travaillent quotidiennement à faire vivre toutes les littératures (du roman à la poésie, en passant par la jeunesse, les essais, la bande dessinée…) et sont présents à Livre Paris sur différents pavillons régionaux pour présenter et diffuser leurs catalogues et échanger avec le public.

 

Pour la 9ème année consécutive, un pavillon dédié à la littérature des outre-mer sera mis en place au cours de la 40ème édition du Livre Paris qui se déroulera du 20 au 23 mars à Paris- Porte de Versailles. L’occasion pour les amoureux du livre et de la culture ultramarine en général de rencontrer et d’échanger avec les auteurs et les éditeurs des outre-mer.

 

Moment fort de l’année littéraire, le salon du livre dénommé désormais Livre Paris, célèbre cette année sa 40ème édition. Evènement culturel et littéraire le plus populaire de France et à l’international, reflet de la richesse et diversité du monde de l’édition, Livre Paris a accueilli près de 170 000 visiteurs l’an dernier. Plus avec un article Outremer 360°

 

Un espace de 200 m2

 

Des rencontres inédites et de qualité que l’on retrouvera également au pavillon des outre-mer, un espace de 200 m2 dédié à la littérature ultramarine où auteurs et éditeurs ultramarins, dont les éditions Orphie, la Réunion des livres, Au vent des îles ou encore la librairie du musée du quai Branly Jacques Chirac, pourront partager avec le public.

 

Dates, horaires et accès

Vendredi 20 mars de 10h00 à 20h00

Samedi 21 mars de 10h00 à 20h00

Dimanche 22 mars de 10h00 à 19h00

Lundi 23 mars de 9h00 à 18h00 : Accès réservé aux professionnels de 9h à 12h, ouverture au public à partir de 12h

Porte de Versailles – Pavillon F19 – Paris, France

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Vient de paraître "Poulo Condore. Un bagne français en Indochine" chez Vendémiaire

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Vient de paraître "Poulo Condore. Un bagne français en Indochine" chez Vendémiaire

"Surnommé « le bagne d’où l’on ne revient pas », le pénitencier de l’archipel de Poulo Condore, dans la mer de Chine, ouvrit ses portes en 1861 pour ne les fermer qu’en 1993, soit près de quarante ans après la fin de la guerre d’Indochine. Ce fut le deuxième bagne français, derrière celui de Guyane : 40 000 prisonniers y furent relégués durant toute la période coloniale. La moitié y trouvèrent la mort dans des conditions très difficiles : manque de nourriture, travail forcé, épidémies… Officiellement réservé aux pirates, membres des sociétés secrètes ou trafiquants d’opium, Poulo Condore fut en réalité un outil de répression politique, destiné à faire disparaître les opposants à l’autorité française, qui représentaient plus des deux tiers des détenus.

Dans la période suivant la partition du Vietnam en 1954, l’archipel, renommé Con Dao, servit, avec le soutien des États-Unis, à l’emprisonnement des combattants de la réunification révolutionnaire. L’indépendance totale du Vietnam en 1975 n’entraîna pas la fermeture du pénitencier où furent cette fois envoyés, durant deux décennies, les derniers adversaires du nouveau régime.

Méconnu des Français, contrairement à ceux de Guyane ou de Nouvelle-Calédonie, ce lieu de relégation d’une terrible "efficacité" occupe une place fondamentale dans la mémoire collective vietnamienne d’aujourd’hui."

 

Né à Nouméa, Frédéric Angleviel est spécialiste de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie et du Pacifique. Appartenant à la communauté caldoche, il est aussi reconnu pour ses travaux par la communauté kanak. Il dirige la revue Annales d’histoire Calédonienne. Source Vendémiaire

 

REVUE DE PRESSE

« Poulo Condore fut un instrument majeur d’étouffement de la rébellion envers la colonisation française, dont il incarne, à lire cette implacable démonstration, la cruauté et l’injustice. »

Florent Georgesco, Le Monde des livres

Publié dans Colonisation

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3