SILO 2015 : Le rideau est tombé et les prix ont été décernés

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nathalie Heirani Salmon-Hudry  Prix Vi Nimö 2015

Nathalie Heirani Salmon-Hudry Prix Vi Nimö 2015

Le Salon du livre international 2015 avait retrouvé son lieu de prédilection à Poindimié pour explorer l’écriture dans tous ses états : Théâtre, roman, dessin de presse et conte. La fine fleur de l’écriture calédonienne a fait le déplacement en plus des invités extérieurs.

De l’avis de la plupart des courageux qui ont fait le déplacement, ce SILO a été un bon cru. Les temps forts de cette édition ont été les remises des prix. Nathalie Heirani Salmon-Hudry a remporté le Prix Vi Nimö 2015 pour son livre si émouvant Je suis née morte. Un prix dont le jury était  composé d’élèves des lycées d’enseignement général, technologique et professionnel du Territoire. L’annonce de ce prix a été faite quelques temps avant et 150 élèves de divers lycées du territoire ont fait le déplacement pour lui remettre son prix. C’était du délire, un grand moment dans une salle omnisport bondée. Nathalie est une vraie vedette auprès des jeunes.

Mais l’apothéose, attendue par tous les participants, a été l’annonce du lauréat pour le prix Popaï, la plus prestigieuse récompense littéraire calédonienne, le prix du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dans le cadre magnifique de l’hôtel Tiéti. Les rumeurs allaient bon train et un ouvrage semblait tenir la corde, Les sanglots de l’aigle pêcheur de l’anthropologue Alan Bensa, Kacué Yvon Goromoedo et Adrian Muckle, cependant  le jury annonça d’emblée qu’ils avaient fait le choix de récompenser deux ouvrages, un prix Popaï du documentaire et un prix du roman. L’ambiance monta d’un cran dans l’attente des résultats. L’annonce du prix Popaï pour les sanglots de l’aigle pêcheur par Christophe Augias fut une demi surprise tellement cet ouvrage avait été plébiscité par avance après les conférences et débats très appréciés de l’auteur, avant et pendant le SILO. Le prix Popaï du deuxième ouvrage fut annoncé rapidement, Frédéric Ohlen pour son chef-d’œuvre Quintet en laissant l’auteur lauréat sans voix. Il était persuadé de ne pas pourvoir recevoir ce prix qu’il avait obtenu en 2005 mais le jury à l’unanimité a décidé que l’on pouvait l’obtenir deux fois au moins. L’émotion du président de la maison du livre était palpable. La surprise de l’auteur  était touchante mais le choix du jury est très cohérent. Comment pouvait-on ne pas récompenser sur le Caillou un auteur calédonien, encensé par la presse métropolitaine et édité chez Gallimard ! 

Le Silo est une opportunité pour faire de belles rencontres. De plus, les auteurs pouvaient dédicacer leurs ouvrages à la librairie du SILO. J’ai pu dédicacer des exemplaires de « 3 minutes avant la fin du monde ». Satisfait de mes ventes, dans l’intimité de ma chambre d’hôtel à l’abri des regards pour ne pas faire d’envieux, je me suis décerné le prix Popaul 2015 pour jouir, moi aussi, de la fête. J. PAUL

Joël PAUL en dédicace en compagnie d'un auteur de livre jeunesse calédonien

Joël PAUL en dédicace en compagnie d'un auteur de livre jeunesse calédonien

Divers acteurs de la littérature calédonienne

Divers acteurs de la littérature calédonienne

Les débats et les dédicaces
Les débats et les dédicaces

Les débats et les dédicaces

Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction
Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction
Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction
Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction
Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction
Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction

Avec le poulpe c'est l'auteur Frédéric Ohlen prix Popaï de la fiction

Publié dans Ecrivain calédonien

Commenter cet article