Francophonie : Une chaire « Mondes francophones » créée au Collège de France avec l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Francophonie : Une chaire « Mondes francophones » créée au Collège de France avec l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens

 (Outremer 360°)

Yanick Lahens ©Eric Feferberg / AFP

Le Collège de France, institution parisienne vouée à la recherche et son enseignement, a annoncé mercredi la création d’une chaire « Mondes francophones », vouée à servir de « tribune » aux intellectuels parlant français de par le monde, avec comme titulaire l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens.

« Ce n’est pas une chaire sur la Francophonie mais une chaire où des gens qui pensent et écrivent en français trouvent l’hospitalité chez nous », a déclaré Alain Prochiantz, administrateur du Collège de France, en annonçant la création de cette nouvelle discipline d’enseignement. Le Collège de France, né en 1530, veut « donner une tribune et un nouvel espace d’enseignement et de recherche aux intellectuels et scientifiques majeurs des pays francophones », a-t-il expliqué.

L’institut public, voué à la recherche et son enseignement dans tous les domaines des sciences et des arts, entend également « dépasser les débats » sur la francophonie. « Il peut y avoir des contradictions sur l’idée dont on (la) conçoit », a admis M. Prochiantz, alors que des voix se sont récemment élevées pour exiger une francophonie plus africaine. Le président français Emmanuel Macron avait à ce titre lancé, le 20 mars, une francophonie qu’il a voulue « décentrée » de la France et faisant la part belle à l’Afrique, berceau de l’actuelle expansion de la langue française.

Le président avait appelé à la création de chaires francophones dans les instituts d’enseignement. « Nous répondons à cette incitation », a reconnu l’écrivain français Antoine Compagnon, professeur du Collège qui a porté la création de la chaire. D’autres chaires pourraient se créer sous peu, notamment à l’Académie royale de Belgique et à l’Université d’Aix-Marseille (France), a souligné Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’Agence universitaire francophone (AUF), partenaire du Collège dans la création de la chaire.

L’écrivaine haïtienne Yanick Lahens, prix Femina en 2014 pour « Bain de lune », a été élue titulaire et prononcera, le 21 mars 2019 en pleine Semaine de la francophonie sa « leçon inaugurale » qui, traditionnellement, ouvre un cours au Collège. Yanick Lahens a « une expérience solide de l’enseignement, notamment à l’Université d’Etat de Haïti, et peut parler au public très abondant qu’elle aura ici », a souligné M. Compagnon. Les cours du Collège, très suivis sur place, sont également disponibles sur le site de l’institution, pionnier de l’enseignement à distance avec 4 millions de téléchargements par an.

Mme Lahens donnera un cours sur la littérature haïtienne. « Je voudrais montrer sa pluralité… Je trouve anormal qu’un jeune Haïtien en sache davantage sur l’Histoire de la France qu’un Français n’en sait sur Haïti », a souligné la romancière dans une courte vidéo.

Source Outremer 360°

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article