Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nuelasin numéro 56, avec téléchargement gratuit disponible sur cet article

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nuelasin numéro 56, avec téléchargement gratuit disponible sur cet article

  è Téléchargez le Nuelasin 56 en suivant ce lien

Le petit plus de la rédaction

La coupe du monde à Hunöj.

Avant les années 80, les hommes de la tribu dormaient dans une seule case. C’était une habitude comme si l’équipe de foot allait jouer le lendemain. Pendant la période de la coupe du monde, les footeux se retrouvaient chez un frère pour regarder le match diffusé en direct à la télé ou bien à la radio. Palpitant ! A cette époque-là, il n’y avait pas beaucoup de foyers à la tribu ni même dans l’île qui avaient des postes de télé. Et s’il y en avait, c’était le noir et blanc avec plein de petits points grésillants à l’écran. Mais quelle vie et quel engouement générait le ballon rond ! Pour des matchs qui se déroulaient à des heures indues, les hommes veillaient pour ne pas rater le coup d’envoi. Et c’était bol de café sur bol de café. Tout le monde suivait même les hymnes des deux pays. Chacun connaissait les noms de tous les joueurs. Tous les joueurs de tous les pays du monde. Du monde entier. Un homme savait même situer le pays participant dans son continent. C’étaient des cours de géographie que les uns donnaient aux autres. L’émulation faisait du coup des intellectuels faits maison (le temps de la coupe.) Des noms bizarres de pays et de joueur sortaient comme par enchantement. On se toisait, on pavanait. Mais si on s’intéressait de plus près à cette horde de supporters hunöjois, on se rend vite compte qu’ils avaient quitté très tôt les bancs de l’école pour des raisons que l’on connaît déjà. Manques de moyens financiers, manques de modèles, manques de motivations, manques de… etc… à n’en plus finir et ces raisons précitées ne sont guère révolues. 

Le lendemain de chaque match, chacun vaquait à ses occupations comme aller à son champ d’ignames… en pleine forme. Le Atr dans toute sa dokamoïté. Le foot a tout résorbé. Il a absorbé même les soucis du quotidien. Le football revigore … en attendant de se revoir à l’occasion du prochain match dans la même case. 

                  Allez ! Pour l’Euro 2021, je me lance ; mon cœur bat pour les bleus. A chacun sa potence. 

Et, en souvenir de ces années 80, je vous dédie cette chanson de Kobi de Orian en pensant bien sûr à Wana e fei wanadro. 

Bonne lecture et bonne écoute à vous.

Wws

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Oudouane et Tchitchi, un conte philosophique de Nouvelle-Calédonie de Hamid Mokaddem illustré par Mathieu Venon et Zay

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La couverture

La couverture

Une page intérieure du livre

Une page intérieure du livre

Oudouane et Tchitchi de Hamid Mokaddem

Éditeur : Expressions

Les livres qui prétendent initier les enfants à la philosophie se multiplient, le philosophe calédonien a choisi une autre approche sur des thématiques difficiles par le prisme de thèmes qui touchent de près aux histoires kanak. C’est assez inattendu de la part de l’enseignant et chercheur auteur de nombreux ouvrages plus politique. C’est une preuve de ses grandes possibilités d’adaptation et avec les illustrateurs Mathieu Venon et Zay. Le pari est gagné d’avance. JP

Voici l’histoire du guerrier Oudouane et de l’oiseau persifleur Tchitchi, telle que racontée lors d’une veillée coutumière…

Tout commence le jour où Oudouane transgresse la coutume de partage. Le conseil des Anciens le punit et le condamne à un exil provisoire. Oudouane, fou de rage, se laisse dominer par des pulsions meurtrières et tue le fils de Tchitchi.

Ce dernier désire se venger en touchant à la réputation et à l’image de guerrier d’Oudouane.

La dureté du réel et la cruauté de la vie sont traitées de manière légère comme le font les récits oraux kanak et calédoniens, et plus largement européens et océaniens, donnant une part d’universel à ce conte.

Prix : 1 800 XPF TTC chez Calédo Livres et dans les bonnes librairies

En savoir plus

Dans ce conte, Hamid Mokaddem, s’est inspiré des modèles rhétoriques et de la littérature orale des sociétés kanak des îles et de la Grande-Terre.

Bien qu’il s’agisse d’une fiction, certains thèmes touchent de près aux histoires kanak : transgression des tabous qui déclenchent des guerres et des maladies, sens du respect et de la hiérarchie sociale et coutumière, valeurs morales de la politesse et de la courtoisie etc.

Mais surtout les fins proposées permettent de susciter la réflexion, le débat et les discussions sur des thématiques difficiles auxquelles les enfants ont le droit de participer :

  • Tout acte est-il à punir ?
  • La justice et l’injustice ?
  • Comment surmonter les violences, les haines et la colère ?
  • Le travail sur la souffrance et l’empathie, etc.

Mathieu Venon et Zay sont deux artistes calédoniens dont les recherches et travaux s’approchent de l’Océanie. Peintres reconnus, ils produisent des travaux, des créations qui sont des recherches esthétiques océaniennes innovantes. La qualité artistique de ce travail est une initiation au monde de l’art, au goût et aussi aux valeurs universelles kanak. Les illustrations sont des œuvres picturales à part entière et montre une réelle valeur esthétique à la hauteur du contenu de ce livre.

À propos de l'auteur Hamid Mokaddem

Hamid Mokaddem, enseignant et chercheur, vit et travaille en Nouvelle-Calédonie. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur ce pays et sur l'Océanie dont en 2017, Yeiwene Yeiwene. Construction et Révolution de Kanaky (Nouvelle-Calédonie).

Hamid Mokaddem co-responsable de la collection Kanaky-Calédonie et qui vient de publier dans cette collection La philosophie kanak de l'histoire peut-elle nous aider à comprendre le devenir de Kanaky-Calédonie ? Il nous parle de notre projet d'édition de l'essai d'Andréas Pfersmann : La littérature irradiée. Les essais nucléaires en Polynésie française au prisme de l’écriture.

Publié dans Livre jeunesse

Partager cet article
Repost0

Samedi 26 juin Sandrine Teyssonneyre, aromatologue, nous parlera des agrumes à la Maison Célières

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Samedi 26 juin Sandrine Teyssonneyre, aromatologue, nous parlera des agrumes à la Maison Célières

Samedi 26 juin, à 9 h 30, à la Maison Célières

Présentation : Agrumes, de l’Himalaya à la Nouvelle-Calédonie

Venus des pentes de l’Himalaya, les agrumes et leurs fleurs offrent une richesse infinie qui se décline en jardins, parfums, gastronomie et pharmacopée.

Arrivés sur Le Caillou dans les malles de Bruni d’Entrecasteaux, les agrumes calédoniens ont donné diverses tentatives de transformation, dont, aujourd’hui, quelques huiles essentielles.

Sandrine Teyssonneyre, aromatologue, nous parlera de la longue histoire des agrumes et proposera de comparer les huiles essentielles locales à quelques essences d’autres provenances. Et bien sûr, nous parlerons parfums ! Sentir et goûter seront aussi au programme…

  • Infos pratiques

Maison Célières, 21, route du Port-Despointes, Faubourg-Blanchot

Durée : 2 heures, entre présentation, olfaction et dégustation                                    

Les places sont limitées, inscription nécessaire

Tarif : 1.300 F / personne

Réservations et renseignements auprès de l’Atup : 77 83 73 ou atupnc@lagoon.nc

Publié dans conférences

Partager cet article
Repost0

Discussion et dédicaces pour le roman de La Ceinture des Mariés de M.K. Tuulaki chez Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Discussion et dédicaces pour le roman de La Ceinture des Mariés de M.K. Tuulaki chez Calédo Livres
Discussion et dédicaces pour le roman de La Ceinture des Mariés de M.K. Tuulaki chez Calédo LivresDiscussion et dédicaces pour le roman de La Ceinture des Mariés de M.K. Tuulaki chez Calédo Livres
Discussion et dédicaces pour le roman de La Ceinture des Mariés de M.K. Tuulaki chez Calédo Livres

Petit public, mais une belle soirée hier soir chez Cathie Manné. Madame Tuulaki a raconté son parcours de chercheuse de vérité avant de laisser la place aux questions qui ont été nombreuses. Elle a exploré toutes les doctrines, croyances, écoles (au sens de 'courant de pensée'), et philosophies en isme avant d’écrire ce qu’elle pense être une synthèse, une carte, dit-elle. On peut résumer en affirmant qu’elle en connait un rayon et que son livre peut aider à comprendre. « C’est du concret, ce n’est pas l’auberge espagnol, c’est un plat cuisiné », a-t-elle précisé à votre serviteur.

 Personnellement, cette présentation du livre m’a mis en appétit. Cet ouvrage est une œuvre de la maturité, peut-être une carte, mais certainement un guide vers le chemin de la conscience, de la raison. Il a été aussi question des quatre accords toltèques, les clés pour vaincre la peur, la haine, le jugement, les croyances imposées par notre société domestiquée en nous invitant à partir à la recherche de notre identité profonde et vraie afin de retrouver notre liberté ... De chamanisme, une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits. De tantrisme, de réincarnation et pour finir de nos sorciers « chamans » océaniens. La discussion aurait pu durer toute la nuit. L’ouvrage est à découvrir et en vente chez Calédo Livres.

M.K. Tuulaki, souhaite contribuer à l'évolution de la conscience en faisant découvrir dans ses écrits la synthèse des connaissances qu'elle a accumulées et en partageant sa perception de la magie du monde..

La Ceinture des Mariés. « Le rêve eut un tel impact sur moi qu’il fut le point de départ de cette aventure ». Les personnages du livre et du rêve réincarnés en Nouvelle-Calédonie, Kaïru, Ishka et Shaïdan, doivent récupérer leurs connaissances d’alors et se préparer à faire face à la dernière épreuve imposée par l’Esprit. C’est du nagualisme, croyance des Indiens d'Amérique du Sud en un génie tutélaire. 

Publié dans Roman

Partager cet article
Repost0

Les quatre secrets de la sagesse polynésienne de Luc Bodin, une nouveauté chez Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les quatre secrets de la sagesse polynésienne de Luc Bodin, une nouveauté chez Calédo Livres

Pour une vie heureuse dans l’accomplissement de son être

Grâce à ce livre, vous découvrirez comment intégrer facilement les quatre secrets de la sagesse polynésienne à votre quotidien, pour créer une vie heureuse et équilibrée dans le respect de votre être. Ces secrets vous permettront de réaliser pleinement votre vie.

Guy Trédaniel éditeur. Paru en 2018-06, il est maintenant en vente à Nouméa. Il est vendu 1800 CFP

En savoir plus

La Polynésie a été décrite par les premiers explorateurs européens comme étant le paradis sur Terre, et ils avaient raison. Le climat et la végétation luxuriante, mais surtout le mode de vie polynésien sont à l'origine de cette vision.

Bien qu'en grande partie détruite par le colonialisme, la pensée polynésienne demeure, encore aujourd'hui, à travers les quatre piliers sur lesquels elle se fonde :

  • la pensée Aloha, l’amour des autres et de la nature,
  • le Pono, une vie de droiture et d’intégrité,
  • le nettoyage des pensées négatives par Ho’oponopono,
  • le respect de la religion, soit le développement d’une spiritualité

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Nuelasin numéro 55, avec téléchargement gratuit disponible sur cet article

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nuelasin numéro 55, avec téléchargement gratuit disponible sur cet article

  è Téléchargez le Nuelasin 55 en suivant ce lien

Le petit plus de la rédaction

Trop lourd le mariage drehu : « Mettons un coup de pied à la fourmilière. »

Lundi 18 janvier 2021

Une journée exceptionnelle. Très lourde de pensées. Je me réveillais avec l’idée d’aller chercher Hnatu pour une course à Wé. Même pas de petit déjeuner ce matin-là, je partis. Chez le petit chef, sa fille voulut se joindre à nous. Nous partîmes à trois. La petite fille fut très heureuse de se rendre utile en me montrant le bureau de la CAFAT où je devais récupérer un papier pour joindre au dossier d’inscription de Sisa. La dame du guichet alors me dit de repasser : « Monsieur Hnacipan, repassez avant 11h, j’ai envoyé la demande de votre dossier à Nouméa. Avant 11h, je vous rappelle que nous sommes fermés l’après-midi. » « C’est retenu ! » Lui répondis-je. Je sortis. J’avais deux autres courses. Mais la priorité était donnée à Hnatu. C’est lui le petit-chef de notre tribu. « Je dois aller voir un responsable de l’aire coutumière des Îles. Un papa est venu à la maison dans la nuit pour me dire qu’il voulait faire revenir son fils qui vit maintenant en France. C’est pour son mariage. » Disait-il. Peut-être, qu’il voulait aussi avoir mon avis sur le conseil coutumier et je ne sais. Il s’éclata plutôt quand il m’entendit dire : « Mais dis au garçon de se marier en France. » « Purée, mais Wws, t’as raison… » Riait-il en balançant la tête de gauche à droite. Il pensait. Il réfléchissait. Oui. J’en étais sûr parce qu’il revint plus tard sur ma pensée quand on roulait entre Jozip et Hnaeu : « Mais Tonton (Hnatu, est aussi mon neveu), à bien y réfléchir ; c’est pas plus mal de se marier ailleurs. » Je riais en laissant aller sa pensée. « Tu vois, chez nous, il y a trop de travail pour un mariage. C’est bien… mais je suis aussi en train de penser aux mariages qui n’ont pas tenu. Le couple se marie, après ils se séparent. Le travail des vieux et de la coutume… oups dans le vent. Et nous avons plein d’exemples sur le sujet et sur ce cas précisément.» Après, on ne parlait plus. Wadrenga dormait profondément sur le siège arrière et le vent sifflait sa chanson sur les rétroviseurs. On retournait à Ponoz.  

Je suis en ce moment en train de penser à ce que j’ai écrit plus haut. Le neveu est arrivé de France spécialement pour son mariage. Le couple repartira. Quand ? C’est la question. 

Avant de partir en vacances, j’ai échangé avec un monsieur qui partait à Drehu. Il me disait que son épouse était déjà là-bas. Des mariages, il en a dénombré trente et un dans son district. J’ouvris grand les yeux surtout que dans sa famille, le papa a exigé des enfants 100000frs (cent mille francs) pour les coutumes. A Kowe Kara, en ce moment, c’est mariage sur mariage. On se marie et on continue de crier au désastre. A quand la reforme ? Le mariage kanak de nos jours est une calamité, du point de vue financier, qu’on s’entende. Il plombe les ménages. En ce vendredi précisément, du côté des Wetr, il y a une famille courageuse qui teste la réforme. C’est au foyer vietnamien pour celles/ceux qui ont le temps. Allez y. la famille, je la connais, vous accueillera bras ouverts. A Hunëtë, dans le Wetr, il y avait aussi eu un mariage du fils d’un dignitaire de la chefferie du grand Wetr. On attend beaucoup de ces prises de position couperet et incisive. Je pense que les autorités ouvriront grand les yeux sur ces essais (on va dire.) Il serait de soutenir l’initiative et améliorer. Le pays en a énormément besoin. Les discours pour mélanger Dieu&coutume&clan etc… sont caducs. Les paroles abrutissent plus d’uns et désorientent le socle de la future société kanak. Faut une remise en cause très profonde de notre vision de la vie. Le mariage dont on se sert/qui nous sert, est très lourd voire avilissant. Il a servi nos vieux parce que c’était à leur mesure. Si on continue sur la lancée, les couples ne vont plus se marier ou vont changer d’éthique. J’entends par éthique, d’autres valeurs… qui remettent en causent la structure première c’est-à-dire notre coutume. En Drehu, on dit : « Axö ojei Qahemë » explication : nous sommes en train d’élever des murènes comme Qahemë. Comprenez la suite.  

Nge ini a nango lapa (j’étais assis paisiblement)

  • Nge ini a nango lapa ngöne fene la i sinöe /alors que j’étais assis sous un arbre
  • Nge ini a öhnyi nyipë kola trongëne la gojenyi/et c’est là que je vous ai vu en train de marcher sur la route.
  • Ch- Nyipëti a troië pane manoju theng ke kucakuca ha nyipëti lai hna tro trohemi italofa itre sinenge löjë the xou kö eö ece itre sineng./Où allez-vous ? Daignez rester un moment avec moi. Vous êtes sûrement fatigué d’avoir trop marché. Venez, soyez les bienvenus. Entrez dans la maison. N’ayez aucune crainte vous êtes de ma famille.
  • Nyipëti a traqa ece ke hetre trongei nyipë/Vous êtes arrivés ici, à cause de votre ministère
  • Trongei Akötresie ke nyipëti la soja i Iesu/le ministère de Dieu parce que vous menez le combat pour Jésus 
  • Itre sinenge pëkö pengön icipa menu hi lola/La famille, je vous ai retenu pour pas grand-chose Ngo matre pane manoju, ke kucakuca ha lai hna tro. /C’était plus pour que vous vous reposiez parce que vous êtes trop fatigué d’avoir trop marché. 

Bonne lecture et bon chant de la vallée. Wws

Publié dans Culture Kanak

Partager cet article
Repost0

Trop fort Jean Victor de la Croisée des Livres l’interview de Jean-Hugues Oppel !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Biographie de Jean-Hugues Oppel

Jean-Hugues Oppel est un écrivain français, auteur de romans noirs et d'ouvrages pour la jeunesse.

D'origine franco-suisse, il a fait ses études au lycée Charlemagne à Paris, puis a obtenu un BTS cinématographique Image à l'École Nationale d'Opérateurs Louis-Lumière. Cela lui a permis, dès 1979, de devenir intermittent du spectacle en qualité d'opérateur et réalisateur de cinéma et de télévision.

Il a travaillé comme deuxième assistant caméra pour des films comme "Saxo" d'Ariel Zeitoun (1987), "Lacenaire" de Francis Girod (1990), "La Passion Béatrice" (1987) et "La Vie et rien d'autre" (1988) de Bertrand Tavernier. Il a également été le premier assistant caméra de Roman Polanski pour "La jeune fille et la mort" (1994).

En 1983, il se lance dans l'écriture de romans noirs, tout d'abord en commun avec Philippe Dorison pour son premier roman "Canine et Gun", puis seul pour son roman parodique "Barjot ! " (1988).

Après ses débuts à la "Série noire", Jean-Hugues Oppel arrive chez Rivages où ses romans obtiennent à peu près tous les prix polar de France. "Chaton : trilogie", sorti en 2002 - une histoire de tueur à gages au service d'hommes politiques - est récompensé doublement par le Prix du Polar de Cognac et le Prix "Sang d'encre" des lycéens à Vienne, l'ouvrage initie une trilogie thématique suivie de "French Tabloïds" (2005) et "Réveillez le président" (2007).

Parallèlement à sa carrière de romancier et nouvelliste, Jean-Hugues Oppel s'est forgé une solide réputation d'auteur jeunesse, à partir de 1993, avec près d'une vingtaine de publications au Père Castor, chez Syros et chez Albin Michel.

Son œuvre, bien que difficile à classer, se caractérise par un jeu sur les poncifs du genre policier. L'ensemble de l'œuvre ne saurait toutefois être enfermé dans des définitions et des carcans. Le ton change radicalement de roman en roman. Ses écrits se placent donc résolument sous le sceau d'un univers mental protéiforme. Grand amateur de cinéma, de cigares, de motos, de chats et de rousses, on en retrouve dans ses récits.

Il est à présent écrivain à plein temps et vit en région parisienne. (Source Babelio)

Trop fort Jean Victor de la Croisée des Livres l’interview de Jean-Hugues Oppel !
Trop fort Jean Victor de la Croisée des Livres l’interview de Jean-Hugues Oppel !

Publié dans video

Partager cet article
Repost0

Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les deux artistes
Les deux artistes Les deux artistes
Les deux artistes

Les deux artistes

Les ouvrages de vraies pièces de collection étaient proposées Les ouvrages de vraies pièces de collection étaient proposées

Les ouvrages de vraies pièces de collection étaient proposées

On y vendait des bambous sur l’emplacement de l’épicerie-snack mais hier on tapait sur les bambous en écoutant déclamer des poèmes. Un merveilleux mariage tout en finesse comme les produits vendus. Cet endroit devrait devenir un lieu de rencontre à la mode. L’endroit est convivial, Marc très accueillant.

Un trung, celui de Lê Hải Phương, une cithare pour accompagner Imasango dans un lieu approprié entouré de plantes et de torches flambeaux à huile. La musique et la poésie étaient réunies pour le bonheur du partage par deux artistiques, deux femmes. La poétesse humaniste, bien de chez nous qui devient de plus en plus une performeuse avec ses prestations travaillées et la joueuse émérite de Dan Trung, un xylophone en bambou, utilisé par les ethnies montagnardes du Vietnam ont ravi le public. Un réel plaisir pour moi et ma petite Kinh, ma tonkinoise à moi d’écouter les mots d’Ima emportés par les notes des instruments de Lê Hải Phương. C’était ce vendredi « Chez Marc », route de l’Anse-Vata, un endroit que je vous invite à découvrir.

 

Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc
Imasango et Lê Hải Phương, un duo qui a fait merveille chez Marc

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

POÉSIE AU SON DU XYLOPHONE EN BAMBOU et DE LA CITHARE VIETNAMIENNE avec IMASANGO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

POÉSIE AU SON DU XYLOPHONE EN BAMBOU et DE LA CITHARE VIETNAMIENNE avec IMASANGO

Poésie en musique avec Imasango et Phúóng.

Lecture des recueils d’Imasango publiés aux Éditions de la Margeride, des livres d’artistes numérotés et signés, édités en série limitée. Chaque livre est une œuvre d’art unique.

Lecture accompagnée d’instruments de musique traditionnels, en provenance du Vietnam. Un très beau voyage en perspective.

La force vitale du bambou accompagnera la marche sur ce chemin inédit à la rencontre de la nature.

La cithare vietnamienne vous conduira vers les cimes de la création artistique, à l’écoute des vibrations des cordes et du cœur.

Venez vivre l’harmonie et l’intensité du moment présent.

Lecture musicalisée suivie d’une séance de dédicace du recueil « Arbre ».

Imasango est poète de Nouvelle-Calédonie. Elle écrit parce qu'elle a reconnu tôt le poids des mots et la force du verbe. "Profondément attachée à son pays et aux hommes qui l'habitent, elle rend hommage à l'identité de sa terre natale, avec générosité, émotions, et conviction.

Imasango est née à Nouméa, dans une famille dont l’arbre généalogique témoigne de la complexité historique et humaine de l’archipel.

Femme, mère, agrégée d’espagnol, poète humaniste. Elle œuvre pour les valeurs fondamentales de respect des droits de l’homme, contre toute forme d’oppression et d’enfermement, elle choisit d’enseigner et d’incarner une poésie vivante.

Le Hai Phuong qui jouera du Dan Trung, instrument traditionnel vietnamien !

Le Hai Phuong a appris à jouer le Dan Trung à partir de 7 ans en 1979, initiée par son père Le May compositeur de musique traditionnelle. Dès 8 ans, elle a suivi une formation à l’Académie nationale de musique du Vietnam et au Conservatoire de Ha Noi. Elle a débuté sa carrière en 1991 en entrant dans la troupe musicale « Thang Long Theater » de Hanoi, une des troupes les plus célèbres de musique traditionnelle du Vietnam, jusqu’en 2014 . Elle est devenue depuis une joueuse émérite de Dan Trung, un xylophone en bambou, utilisé par les ethnies montagnardes du Vietnam.

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Nouvelle-Calédonie l'incroyable archipel de Marie-Ange Le Rochais, une nouveauté disponible chez Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo du site de l'auteure
Photo du site de l'auteure

Photo du site de l'auteure

"Nouvelle-Calédonie l'incroyable archipel" de Marie-Ange Le Rochais

 100 pages illustrées plus Site Marie-Ange Le Rochais (Lien à suivre pour découvrir un peintre et une auteure avec une biographie très fournir)

Marie-Ange Le Rochais, peintre et illustratrice, nous livre dans ce carnet de voyage un récit personnel relatant les moments forts de son voyage en Nouvelle-Calédonie.

Contact : Marie-Ange Le Rochais au 01 39 95 85 04 ou 06 12 34 77 18 ou par mail. Elle vous dédicacera avec plaisir son ouvrage.

Deux pages du livres (cliquez pour agrandir la vue)

Deux pages du livres (cliquez pour agrandir la vue)

Publié dans Vie Pratique

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>