Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie

À paraitre un recueil de poèmes de Sylvie Coquillard Ancrages et Clairs Envols

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

À paraitre un recueil de poèmes de Sylvie Coquillard Ancrages et Clairs Envols
À paraitre un recueil de poèmes de Sylvie Coquillard Ancrages et Clairs Envols

ANCRAGES ET CLAIRS ENVOLS www.editions-spinelle.com

Le recueil Ancrages et clairs envols ouvre à une poésie tantôt intimiste où miroitent des touches quasi impressionnistes, tantôt flamboyante dans une célébration du monde.

Moins leçon à donner que paroles qui offrent, les textes de Sylvie Coquillard se déclinent dans un croisement de voix où le « Je » singulier fait écho à ce Nous plus universel dans un fonds commun d'émotions et de ressentis.

Au-delà, Ancrages et clairs envols est chant de réconciliation ; réconciliation avec soi-même, avec l'Autre, avec le monde et si la gravité des ancrages se raconte dans la glaise des doutes et des interrogations, c'est pour mieux célébrer une envolée lumineuse et libératrice.

« Ils avançaient les mains en avant »

Michel MAULPOIX

 

« Et quand je parle de moi, je vous parle de vous »

Victor HUGO

Petit avant-goût : pages 15 et 16

         C’était comme une chose

C’était comme une chose

Sans nom

Une langueur refusée au Temps

Cette ombre à cueillir

Sur les bords de l’Été.

Mélancolie affleurée

Du cœur de la pierre

Entre silence et murmures

Confus

Le poids d’une vie déjà enfuie…

Et puis le chagrin

Détrousseur d’âme

Est venu en force

A tout dévasté

Fait monter

Un long sanglot

Effaré….

Quelque part, une petite étoile

Se mourait

Dans le feu de l’Été

Clignotement fragile

En vagues pointillés

Comme un signe

Comme un tendre au-revoir

Une promesse

À faire reculer l’oubli !

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Le Printemps des Poètes, nous avons une représentante de Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le Printemps des Poètes, nous avons une représentante de Nouvelle-Calédonie

Le Printemps des Poètes : du 13/03/2021 au 29/03/2021

Le métro parisien en compagnie d'Imasango, à l'occasion de ce 23e Printemps des Poètes.

 

Citation extraite du recueil « Pour tes mains sources » paru aux Éditions Bruno Doucey en 2011.

Le Printemps des Poètes est placé cette année sous le signe du Désir. Cette 23e édition se déroulera Du 13 au 29 mars 2021. Plus

Description de l'action

Cette opération s'inscrit dans les priorités conjointes entre les ministères de la culture et de l'éducation nationale développées dans le plan "A l'école des arts et de la culture".

Le Printemps des Poètes, centre national de ressources pour la poésie, est lié à l'éducation nationale depuis sa création. Tout au long de l'année, de nombreuses actions sont proposées aux enseignants et à leurs élèves, aussi bien dans le premier que dans le second degré : correspondances et rencontres avec des poètes, expositions, ateliers d'écritures, brigades d'intervention poétique, participation à des prix et concours, etc.

Plus de 12 000 manifestations sont organisées en France et à l'étranger, dans les écoles et établissements scolaires, les bibliothèques, les théâtres, les librairies, les hôpitaux, etc.

Des précisions de notre poétesse

 

En cette difficile période de pandémie, par-delà les confinements la Poésie est plus que nécessaire pour exorciser les ombres et permettre l'espoir et le maintien du désir sans fin. 

Durant ce Printemps partout en France se multiplient les interventions, pour la plupart elles se feront en vidéo conférences ou en enregistrements vidéos cette année, étant donné la crise sanitaire.

Cette année thème retenu est LE DÉSIR.

L'affiche du Printemps des Poètes a été crée par Sarah Moon, photographe

Le logo est signé Ernest Pignon-Ernest.

  " Le printemps des Poètes est un événement national fêté partout en France. 

Cette année le thème choisi " Le désir" nous invite à ne pas désenchanter, à garder notre élan vital, à nourrir ardemment notre liberté et notre besoin de partages culturels et artistiques quelles que soient les circonstances.  Pour que la foi en notre humanité créatrice, pensante et agissante ne s'éteigne jamais, la flamme de la poésie reste intacte. 

Les poètes sont d'éternels peseurs de flambeaux. Fertilisant la pensée, les gestes et les actes, leurs voix apprivoisent les murs telle une aube prête à éclore. 

Domptant toute nuit, la poésie se dresse pour que les pèlerins du monde que nous sommes, puissent offrir des chemins d'escapade et de lucidité bravant toute forme d'enfermement"

Imasango

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Le désir : Le Printemps des poètes, du 13 au 29 mars différent mais pas annulé

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le désir : Le Printemps des poètes, du 13 au 29 mars différent mais pas annulé

Le premier rendez-vous lecture sous le flamboyant était prévu le samedi 13 mars à 16 heures sur le deck de la Promenade, devant la galerie d’art Lec Lec Tic. Il ne pourra pas avoir lieu dans le format prévu mais le désir de plaire d’Imasango est intact.

Elle se manifestera sur la toile par son Face Book et ses ouvrages sont accessibles par le net ou en achat drive-in chez Calédo Livres.

 

Le Printemps des poètes, du 13 au 29 mars.

23ème édition : le désir

 « Premier jour de second confinement en Nouvelle-Calédonie.

Chers tous, je ne vous oublie pas. Je vous offrirai de nouveau de la poésie au quotidien.

LE POÈME EST NOMADE, la voix de la poésie apprivoise les murs. Le regard que nous portons sur le réel est le reflet de notre apprentissage. Gardons une belle énergie avec force et courage.

Prenez soin de vous. 🌹 »

Imasango

 

PS : « AU PLUS PRÈS DU RÉEL »: un programme quotidien de lecture et poésie visuelle.
Nous sommes confinés pendant 15 jours, il est intéressant de tenter de vivre au mieux cette contrainte, et pourquoi pas, d’en profiter pour poser un regard neuf sur ce qui nous entoure: les détails d’un végétal, du minéral, d’un objet...
Je ferai apparaître Un détail de mon alentour quotidien, en partageant une lecture d’un poème extrait de mes recueils. Information complémentaire provenance : FB de Imansango
Image du FB de Imasango

Image du FB de Imasango

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Visages et paysages du caillou, une nouveauté poétique de Sylvie Coquillard

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ce recueil est une évocation recentrée sur la terre d’accueil de Nouvelle-Calédonie amorcée précédemment dans L’âme des écorces.

Initialement vécu comme lieu d’exil, le « Caillou » impose ici sa juste place avec l’évidence d’une réconciliation, comme si, au fil du temps, ce pays avait exercé le charme d’un apprivoisement.

L’auteure a voulu ouvrir les yeux et le cœur à un espace dont la richesse, le foisonnement, les réalités contrastées n’excluent pas les interrogations. Elle explore ce « Caillou » du Pacifique aux multiples visages, aux lieux chargés de sens, bien que parfois énigmatiques : autant d’appels ou de questionnements, de certitudes où pourtant les doutes s’enracinent encore.

C’est dans cet ondoiement aux forts accents, à l’intense lumière qu’elle s’autorise cette fois à écrire et décrire indifféremment en vers comme en prose. Une composition hybride dans ses variations de tons où le lyrisme n’exclut pas le prosaïque…

Catégorie : poésie - haïku

PRIX 12.40€ (Voir sur le site de l’éditeur) Bientôt en librairie à Nouméa 

Cet ouvrage fera l’objet d’un autre article plus tard, la poétesse, mon amie, doit me fournir prochainement d’autres informations, le méchant virus qui circule maintenant chez nous, chamboule un peu tout, en particulier le Printemps de poètes qui devait avoir lieu ces jours-ci. JP

L’auteure

Une vie consacrée aux lettres et plus particulièrement à l’écriture, Sylvie Coquillard publie son premier recueil de poèmes en 2013, intitulé Au bord d’Elle. Ensuite, elle publie Atlantides en 2017, suivie de L’âme des écorces en 2018.

Photo de Sylvie réalisée par Marc Le Chelard Photographe professionnel basé à Nouméa-magenta

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

D'ici, j'entends le Monde de Catherine C. Laurent à paraître

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

D'ici, j'entends le Monde de Catherine C. Laurent à paraître
D'ici, j'entends le Monde de Catherine C. Laurent à paraître

Triptique poésie, Écrire en Calédonie

4e de couverture :

Écriture et pensée en l'état de poésie, cette anthologie réunit en triptyque des productions poétiques majeures de Catherine C. Laurent. Elle chante la sensibilité, la beauté, les illusions et désillusions, brassant dans son tempérament éclectique les plus beaux aspects de l'observation et du lyrisme. Usant à la fois de distanciation et de proximité, d'audace et de questionnement, sa voix demeure incontournable dans le paysage calédonien et universel.

En Une à Livre Paris crédit photo Maison de la Nouvelle-Calédonie

Voyageuse amoureuse des îles et du soleil, Catherine C. Laurent explore avec bonheur la poésie, le roman et le théâtre. Ancrée plus de deux décennies sur le territoire calédonien, elle a su en capter l'âme et sonder les êtres, dans leur richesse et leur complexité.

Lauréate du prix Popaï du document 2018, elle sait dire les hommes et capter le lyrisme du monde, dans une démarche guidée par l'introspection, l'analyse et l'engagement.

Livres de Catherie C Laurent

Livres de Catherie C Laurent

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Printemps des poètes avec IMASANGO

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Printemps des poètes avec IMASANGO

Bruno Doucey et Murielle Szac vous présentent l'anthologie "Le désir – Aux couleurs du poème", publiée à l'occasion du Printemps des Poètes 2021 autour du thème du Désir.

Parution en librairie le 4 février 2021.

Dans cette la superbe anthologie « Le désir - Aux couleurs du poème », publiée aux éditions Bruno Doucey pour honorer comme il se doit le thème magnifique du Printemps des poètes 2021 : le désir. Parmi les 88 poètes portant leur voix, il y a notre poétesse Imasango.

« La poésie : levain de ma parole enracinée », dit la poétesse

Ci-dessous "Cantique", extrait du recueil "Pour tes mains sources", paru en 2011 et la vidéo de la conférence.

Brubo Doucey et la poétesse calédonienne Sylvie Coquillard en 2019

Brubo Doucey et la poétesse calédonienne Sylvie Coquillard en 2019

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Une année qui s’annonce fertile pour notre poète Sylvie Coquillard !

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sylvie Coquillard avec un sourire radieux

Sylvie Coquillard avec un sourire radieux

Très belle nouvelle en effet ; deux maisons d’édition viennent de lui accorder la publication de son nouveau recueil Visages et Paysages du Caillou !

Abondance de « biens » ne nuit pas même si le choix s’avère difficile. L’ouvrage sera publié aux éditions Le Lys Bleu et devrait paraître au plus tard début Avril.

Et puisque l’autre maison d’édition dont le nom reste actuellement confidentiel a spontanément donné son feu vert, un autre recueil lui est adressé, en exclusivité cette fois, qui devrait recueillir tous les suffrages. Le titre est annoncé :

Ancrages et clairs envols… Comment ne pas lui assurer une belle envolée ?

Avec ce coup double prometteur, on pense un peu à Pagnol, la gloire de Joseph et son doublé de bartavelles !!! Sauf que Sylvie n’est pas chasseuse sinon d’images et de rimes qui font chanter les mots !

Je suis heureux de partager son enthousiasme ; après un refus qui l’avait éprouvée -c’est le parcours convenu de cette course à la publication- recevoir en rapproché deux réponses positives, ça redonne de l’entrain et de l’inspiration.

De l’inspiration, ce n’est pas ce qui fait défaut à notre auteur. La Poésie est son pays, son refuge, sa respiration dès l’âge de 9 ans. Elle écrit à perdre d’haleine, à cœur que veux-tu, et brouillonne hardiment ce qui lui fait oublier ses années-muselières (le roman du titre est toujours dans les tiroirs) vécues en pension entre solitude et mise au ban. L’enfance n’est pas toujours un pays d’indulgence.

Ce n’est qu’en 2013 qu’elle se résout à sauter le pas de la publication.

Paraît alors, Au bord d’Elle (Aube hors d’Elle, était une autre variante qui n’a pas été retenue). Si d’aucuns y ont perçu une provocation impertinente, c’est qu’ils sont restés « au bord » d’une évocation où le brouillon est vécu comme ce désordre-bordel nécessaire à l’écriture ; oublier la riche valeur des ébauches, c’est ignorer le nécessaire travail qui préfigure à la composition aboutie.

Arrivée en Nouvelle -Calédonie en 1973 où elle vit encore aujourd’hui, Sylvie initie une relation douloureuse avec ce pays vécu initialement comme un exil. Lentement le charme opère comme un apprivoisement magistral, le « Caillou » et ses sortilèges font tomber ses résistances ; certes la France reste et restera le pays de ses origines et de ses racines mais elle est désormais riche de ce vécu insulaire qu’elle évoque de plus en plus volontiers dans les deux recueils qui vont suivre : Atlantides  puis L’Âme des écorces.

Et c’est moins d’exotisme que de reconnaissance à cette terre d’accueil qu’il est question dans sa poésie.

En signant Visages et Paysages du Caillou, Sylvie déclare être vraiment devenue une « Enfant d’un Pays » auquel elle doit la magie de fortes émotions. Les paysages ont une âme, les visages une authenticité dans leur diversité et la mosaïque ethnique qui caractérise ce pays de contrastes.

L’âme ? C’est sûrement un mot chargé de sens pour Sylvie Coquillard ; elle écrit avec le cœur et trempe sa plume dans l’encrier du sang qui ne saurait mentir.

Nous ne tarderons pas à le vérifier dans les temps à venir ! 

NB : Sylvie Coquillard est aussi correctrice (c'est bien utile pour écrire un bon billet comme celui d'aujourd'hui) et écrivain public Écritures en tous genres, relectrice de manuscrits, compositions libres...Parolière (chansons à thème)

Une plume et un style pour vous servir !

Contact :  sylvie.coquillard@gmail.com

Sylvie Coquillard écrivaine, poétesse et ancienne professeur de Lettres, se consacre à l’écriture mais est elle aussi conférencière. Sa dernière conférence Quelle poésie au XXIème siècle ? Donnée à l’UPNC (Université Populaire de Nouvelle-Calédonie) en aoûte 2020 était magistrale. Elle est membre et secrétaire de l’ARES. Elle a participé à l’écriture de plusieurs ouvrages collectifs, les deux derniers sont Les Graines de Corail  par le collective des Îliennes, qui font partie des Amis de la Poésie, club né au siècle dernier, un mois de janvier 1990, à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie et Chroniques insulaires Nouvelles historiques et paroles de Nouvelle-Calédonie Tome 2, un ouvrage collectif. Tous ses ouvrages sont disponibles chez Calédo Livres.

Une année qui s’annonce fertile pour notre poète Sylvie Coquillard !
Une année qui s’annonce fertile pour notre poète Sylvie Coquillard !

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Graines de corail de la poésie calédonienne à offrir pour les fêtes.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Graines de corail de la poésie calédonienne à offrir pour les fêtes.

Un ouvrage qui a mis du temps à parvenir sur les rayons des librairies calédoniennes cause pandémie, mais il est là, il faut y penser, les fêtes qui approchent sont une occasion pour offrir un livre de poésie.

« Graines de corail » aux Editions Spinelle.

Huit voix de femmes se croisent dans ce recueil de poèmes sous le pseudonyme d’Îliennes. Aline Mori, Sylvie Baille, Sylvie Coquillard, Anne-Marie Jorge Pralong Valour, Huguette Montagne, Patricia Artigue, Nicole Chardon-Isch, et Fabienne Chéné.

Des mots murmurés, soufflés, chauds et dorés, exaltés, célébrant l’ici et le maintenant, nostalgie inspirées chevillées au corps.

Graines de corail - Graines de Corail est le titre retenu pour cette publication collective des Îliennes, qui font partie des Amis de la Poésie, club né au siècle dernier, un mois de janvier 1990, à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

Les rendez-vous mensuels avaient été fixés, depuis 30 ans au premier mercredi du mois, Baie de l’Orphelinat, au Piano Bar Paillard, une institution de la place consacrée à la musique et la chanson, désormais disparue du paysage au grand regret de ses aficionados. Elle réunissait les membres du Club qui vont et viennent au gré du flux et du reflux des vagues du Pacifique. Les rescapés ont été recueillis au Piano Blanc, chez Aline Mori, présidente de l’association depuis 2006, dans l’auberge espagnole de la poésie et de la musique pour partager un verre et l’amour inconditionnel des mots.

S’y croisent des voix anciennes ou plus récentes qui ont traversé les océans pour faire souche, germer et se multiplier sur ces îles coralliennes, en colonies discrètes, en récif sous-marin.

L’élément liquide, dans lequel nous baignons, enchante les cœurs et les âmes qui s’envolent au gré des alizés, en mots murmurés, soufflés, chauds et dorés, exaltés, célébrant l’ici et le maintenant, parfois l’ailleurs, nostalgies inspirées chevillées au corps sous le soleil exactement, dans l’immensité de l’Océan.

Une publication d'écrivaines calédoniennes aux éditions Spinelle

Quelques îliennes capturées au SILO hors les murs du Mont-Dore

Quelques îliennes capturées au SILO hors les murs du Mont-Dore

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Silo 2020 : Claude Beaudemoulin dédicacera ses ouvrages samedi 10 octobre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Silo 2020 : Claude Beaudemoulin dédicacera ses ouvrages samedi 10 octobre

Samedi 10 de 11h3030 à 1130 dédicace de Claude Beaudemoulin

A propos de l’ouvrage Oléti

Oléti est un  livre de photographie et de poésie pour dire au revoir au pays qui m'a accueilli, il y a 27 ans. La poésie de Jacqueline Paschetta, amie de longue date et rencontrée à mon arrivée, cotoie les photographies sans les légender.

J'ai encore en mémoire mes premières impressions en parcourant du Sud au Nord et d'Ouest en Est la Nouvelle-Calédonie. Sur ce territoire où l’homme a noué une relation privilégiée avec la nature, j’ai appris à voir autrement. Je me souviens des premiers visages, des premiers regards, des premiers sourires.

Ici, peut-être plus qu’ailleurs, l’éclat de la lumière élargit l’espace, renouvelle l’inspiration et je n’ai plus envie de dire “prendre une photographie” mais “écrire en lumière”, selon l’étymologie du mot.

Je reste émmerveillé par ce «Caillou» qui a tous  les attraits d’un jardin idéal qu’il faut cultiver et protéger. Puissent les habitants en avoir tous pleine conscience. 

Ce livre est un geste coutumier, à ma façon, de la place d’où je suis, étranger à cette terre qui m’est pourtant devenue si familière par le regard et l’attention que je lui ai portés. Je le dédie à ses habitants, à sa culture, et je m’inscris modestement dans ses rituels,  ses symboles si importants qui relient les hommes et donnent un sens à la parole donnée. Ce livre est un peu comme une parole et un geste traduits en images.

En quittant la Nouvelle Caledonie, je formule un voeu de paix, d'harmonie et d'amour pour ce pays qui m’a tant donné et appris, qui m’a transformé.

   Ha ecked et oléti

Claude Beaudemoulin

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Soirée Poétique à la librairie Calédo Livres avec Anne-Marie Jorge Pralong-Valour et Nicolas Kurtovitch

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Anne-Marie, Canelle et Nicolas
Anne-Marie, Canelle et NicolasAnne-Marie, Canelle et Nicolas

Anne-Marie, Canelle et Nicolas

Une petite respiration poétique à la librairie Calédo Livres a réuni tout le gratin de la poésie de Nouméa ce mercredi, veille du 24 septembre, la fête de citoyenneté en Nouvelle-Calédonie depuis l’abolition de la fête de la prise de possession.

La causerie, introduite par Cannelle Irsh a été suivie d’un échange entre Nicolas Kurtovitch et Anne-Marie Jorge Pralong-Valour et émaillé de lecture. Anne-Marie Jorge Pralong-Valour a récité plusieurs poèmes de son troisième ouvrage édité par l’association écrire en Océanie Aube Pacifique dès le début de son intervention. Une belle manière de commencer une causerie poétique. Quoi de mieux que de ce délecter, avant tout, des mots si joliment mis en valeur par des poètes ou poétesses. Anne-Marie a précisé, après la lecture de ces premiers, qu’ils étaient « le reflet de ce qu’elle est », donc une belle âme, si on se fit à ceux qu’elle a déclamés.

Nicolas Kurtovitch a lu un extrait de son recueil de poésie Les Invisibles, inspiré d’un voyage aux Etats-Unis, avant de poursuivre avec un poème d’amour de la Nouvelle-Calédonie qui a été droit au cœur du public présent, composé en majorité de poétesses avec une sensibilisé à fleur de peau, comme il se doit. Nicole Irsh est intervenue après ces premières lectures pour présenter les auteurs avec des arguments toujours aussi percutants. Le dernier volet de cette causerie originale, une interview croisée entre les deux poètes, a permis d’en savoir encore plus sur ces deux rhétoriqueurs calédoniens. Ce moment convivial a comblé les amateurs de vers, de tercet, de quatrain, strophe de quatre vers ou plus qui pourraient donner le tournis à un amateur de verres comme votre serviteur. Je préfère laisser un poète conclure ce billet.

La poésie est la langue de tous les âges de l'humanité, naïve et simple au berceau des nations, conteuse et merveilleuse comme la nourrice au chevet de l'enfant.

Citation de Alphonse de Lamartine ; Des destinées de la poésie (1834).

Je vous recommande de lire nos poètes calédoniens. Personnellement, plus je les écoute plus je les aime. JP

NB : Anne-Marie Jorge Pralong-Valour viens d’être cooptée grâce à mes trois recueils édités, dont Aube Pacifique, et elle devenue sociétaire de la Société des Poètes Français depuis début septembre.

Anne Marie Jorge PRALONG-VALOUR

Professeure de lettres, de français langue étrangère, de français langue seconde, Anne-Marie Jorge Pralong-Valour, accompagnée de son mari et de deux de leurs 4 filles est arrivée en Nouvelle-Calédonie en 1980. C'est en Calédonie et à Tahiti que sont nées ses deux autres enfants. Elle enseigne à l’école publique de Plum après deux ans d’École Normale à Nouméa puis au collège de Magenta après avoir obtenu le CAPEGC Français / Histoire-Géographie à l’École Normale d’Auteuil (Paris)… Sa biographie intégrale est disponible sur le site de l’AENC.

Elle a coutume de dire que la poésie fait partie de sa vie, qu’elle coule dans son sang et la nourrit.

Les Éditions métropolitaines Z4 ont édité deux recueils de poésies dans la collection Les quatre saisons :

Tant qu’il y aura une aube en 2019

Margeride en 2020, consacré à sa région natale l’Auvergne et plus particulièrement à la Haute-Loire des montagnes et du Haut Allier, où elle a passé son enfance et son adolescence et à laquelle elle reste très attachée.

Les Éditions Écrire en Océanie ont publié en 2020 Aube Pacifique, recueil consacré à son territoire d’adoption La Nouvelle- Calédonie. Ci-dessous sa présentation :

« Le titre AUBE PACIFIQUE fait écho au titre de mon premier recueil : « TANT QU’IL Y AURA UNE AUBE » composé de poèmes divers consacrés soit à l’Auvergne, soit à l’Asie du Sud-est, soit à la Calédonie. Ce recueil est entièrement consacré à la Nouvelle Calédonie, mon pays d’adoption, c’est pourquoi j’ai utilisé le qualificatif Pacifique. J’ai fait de cet adjectif un nom pour nommer l’océan mais en filigrane, il est fait allusion aussi au calme, à la paix auxquels aspire le peuple calédonien. (Poème très court page 47) Pour ce qui est du mot aube, il est bien entendu que toute sa symbolique est contenue dans ce titre, aussi bien celle du jour qui se lève, de la nature qui s’éveille, de la vie et de l’espoir. L’espoir de jours meilleurs…(pages 30, page 34) l’espoir de se réveiller de la nuit. Je suis aussi une lève-tôt et j’aime particulièrement ce moment entre la nuit et le jour où je guette souvent la première lueur ou le premier chant d’oiseau. Les différents moments de la journée sont un des fils conducteurs de mon recueil. Mon genre littéraire de prédilection .... » Plus sur EEO suivre le lien

Le poète et écrivain Nicolas Kurtovitch a une énorme bibliographie et a déjà fait l’objet de nombreux articles sur ce blog. C’est l’un des invités du SILO 2020 qui se déroulera du 06 au 11 octobre 2020 au centre culturel Jean-Marie Tjibaou à Nouméa.

Poétesses en nombre présente à la causeriePoétesses en nombre présente à la causerie
Poétesses en nombre présente à la causerie
Poétesses en nombre présente à la causeriePoétesses en nombre présente à la causerie

Poétesses en nombre présente à la causerie

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>